Aller au contenu
forum sidasante
Invité kisskat

Guérir le Sida!

Recommended Posts

APOPTOSE (baisse des T4)

Il y a vraiment un problème de communication :

Un traitement prolongé par des antioxydants (N-acétyl-cystéine) a permis de diminuer l'apoptose et le stress oxydatif chez des patients infectés par le VIH.

Institut Pasteur, 1996 !!!! Ca fait 10 ans.

http://www.pasteur.fr/recherche/RAR/RAR96/Oncvir.html

Au moins un point commun entre l'orthodoxie et les repenseurs du sida :

antioxydants -> même discours mais que les médecins n'appliquent toujours pas, à ma connaissance. 1-mur.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je m etonne de voir certains dissidents conseillaient à des seropos de prendre telle et telle chose, genre vitamines à gogo, plantes etc..........

c est depuis 1980 que les americains font tout pour ventre ces saloperies d acetyl cysteine ( reine des ulceres ) et autres.........sur les sites de seropos americains on trouve meme des fausses ordonnances conseils en vitamines et autres pour des valeurs depassant les 300 euros par mois !

resultat : bien y a pas beaucoup de discours sur le net de seropos vitaminés qui nous disent : grace a l acetyl j ai 600 t4 depuis 15 ans !!!! nada ! aucun

j invite donc les seropos qui lisent ces forums de faire tres tres attention à ces produits........tombez pas dans le delire : ils nous cachent tout les vitamines soignent les tendances à l infection, donc sida !.....et n oubliez pas aussi que le premier fabricant/grossiste au monde pour ces saletes n est autre que le laboratoire ROCHE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

Pas tout a fait tord...

Le mieux serait de puiser ses vitamines et enzymes fraiches ...genre centrifugeuse ou extracteur de jus... voire comme je l'ai vu sa culture de spiruline...

Perso quand je commande des complements alimentaires j'essai de prendre des marques "établi" ,(entendre par la qu'elles auraient a perdre en cas de tricherie) et en emballage d'origine...(certains sites envoient les complements sous enveloppes sous vides, point trop confiance...)

-J'evite les choses un peu trop nouvelles et mal documentées...(ils ont recemment sorti une soi disante super Vitamine C..elle est surtout super breveté...et si me rappelle bien d'avis de biologiste surtout 2x moins efficace...)

-J'aime bien quand je trouve plusieurs documents/sources /travaux sur les dits bénéfices..Pubmed est ma foi bien pratique...

...sachant/me repetant qu'au final que je risque de danser avec le diable... gueulecasse.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je m etonne de voir certains dissidents conseillaient à des seropos de prendre telle et telle chose, genre vitamines à gogo, plantes etc..........

J'interviens juste pour dire qu'il ne peut s'agir de moi (à supposer que ...) puisque j'ai assez souvent précisé comme cela qu'avant de prendre ces compléments alimentaires, il est conseillé de faire auparavant un bilan nutritionnel pour constater ses carences (ou excès, mais cela est plutôt rare, car par définition et en principe [des exceptions peuvent exister bien sûr], une personne dite "séropositive" souffre de telles carences) éventuelles (mais fort probables par définition, car le stade sida est quasiment toujours précédé d'une forte déficience en antioxydants [entre autres] dans l'organisme du futur sidéen) pour y remédier.

Quant au fait qu'ils peuvent avoir - parfois - des effets secondaires, bien entendu, ce n'est pas une nouveauté, mais si on se donne la peine de lire les - nombreuses - études scientifiques publiées sur ces compléments alimentaires (entre autres sur pubmed ou relatés par les repenseurs du sida eux-mêmes), le rapport bénéfice-risque penche sans le moindre doute en faveur de leur administration, en particulier quand on les compare avec les - bien plus fréquents et bien plus graves - effets secondaires des tri"thérapies".

Et si un dissident est aussi bien contre les tri"thérapies" que contre les compléments alimentaires, il faudra me dire que conseiller alors à un séropositif qui se meurt d'une pneumocystose ou d'un sarcome de kaposi, par exemple ?

La prière ? Faire l'autruche car cela passera "tout seul" ?

En particulier, lorsque des études ont démontré que par exemple la prise de N-Acétyl cystéine permet de freiner le développement des sarcomes de kaposi, voire même parfois de les guérir ? Ou lorsque des études démontrent que l'on récupère bien plus rapidement d'une pneumocystose en recourant à des injections de glutathion par voie intraveineuse ? Ou que la prise de vitamines A diminue très fortement le risque qu'une femme séropositive donne naissance à un bébé lui-même séropositif ? Etc... Etc.... Etc... Etc... Etc...

Pour ma part, je continuerai à en faire l'apologie, ciblée à tout le moins,

- à moins qu'il soit un jour démontré que les différentes maladies définies sous le syndrome de "sida" se guérissent toutes seules et que les plusieurs dizaines, si pas centaines, d'études scientifiques ayant démontré l'efficacité de ces compléments alimentaires pour prévenir voire même parfois surmonter des épisodes de sida déclaré, sont juste le pur produit de mon imagination,

- à moins qu'on me prouve qu'il n'y a jamais eu de morts de sida jusqu'à l'apparition de l'AZT (qui n'a fait qu'aggraver les choses) en 1987,

- à moins qu'on me prouve qu'il n'y a jamais eu 25 millions de morts des diverses maladies définies sous le vocable "sida".

Alors, oui, si un jour, quelqu'un arrive à relever cette gageure et à me prouver que tous ces morts ne sont que le pur produit de mon imagination, là seulement, je voudrai bien admettre que le sida est un concept virtuel.

Mais on n'en est pas là pour le moment et on n'y sera d'ailleurs jamais. Et suggérer, même implicitement le contraire, c'est la meilleure façon qui soit pour perpétuer le mythe du rétrovirus tueur, et ne rend certainement pas service aux dissidents du sida. Car les malades de ce qui est qualifié "sida" existent, souffrent et meurent, sans que cela puisse systématiquement être mis sur le compte des tri"thérapies". Eventuellement prétendre le contraire sera considéré comme une insulte par ceux-ci.

Telle est du moins mon opinion.

Ceci n'empêche pas que pas mal de séropositifs peuvent parfaitement (sur)vivre sans utiliser de tels compléments. Mais il ne s'agit pas de généraliser son cas personnel à l'ensemble des personnes de la Terre diagnostiquées "HIV+". Il suffit par exemple de penser au cas récent de Pierrot et de sa pneumocystose (ou quoi que soit cette pneumocystose).

resultat : bien y a pas beaucoup de discours sur le net de seropos vitaminés qui nous disent : grace a l acetyl j ai 600 t4 depuis 15 ans !!!! nada ! aucun

C'est sûr qu'en France, tu en trouveras (presque) aucun. Et pour cause, vu que la France est fort en retard en matière de dissidence du sida.

En revanche, aux USA par exemple, tu trouveras de très nombreux témoignages de ce genre en te rendant par exemple sur ce site-ci (sans compter les nombreuses études scientifiques qui le prouvent, du moins pour autant que l'on comprenne un peu l'anglais et qu'on se donne la peine de les chercher et de les lire).

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

_biglol.gif

Des experts y ont examiné en détail les données scientifiques les plus récentes sur les macronutriments (glucides, protides, lipides) et les micronutriments (vitamines, oligoéléments, antioxydants, etc.) nécessaires aux personnes infectées, notamment aux femmes enceintes et allaitantes ainsi quaux malades sous traitement antirétroviral - qui tient le virus en échec mais ne restaure ni le système immunitaire ni la santé.
http://www.rfi.fr/fichiers/MFI/Sante/1807.asp

D'ici 10 ans, la Névirapine sera abolie !

Modifié par Liane

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant le document cité. L'orthodoxie du sida en général (et non plus seulement Montagnier) met de plus en plus l'accent sur la nutrition pour traiter le sida ...... plus de quinze ans (voire même plus) après les repenseurs du sida !

notamment aux femmes enceintes et allaitantes ainsi quaux malades sous traitement antirétroviral - qui tient le virus en échec mais ne restaure ni le système immunitaire ni la santé.

Evidemment, quand on est en outre sous drogues dites "antirétrovirales", il serait bien naïf de croire que sur le long terme, le système immunitaire ou la santé puisse être restauré. Il est inutile d'invoquer comme prétexte un rétrovirus dénommé "VIH" pour l'expliquer, comme le fait l'orthodoxie du sida.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... je me demande si ce n'est pas de la langue de bois !  icon_tresfache.gif

On est vraiment en plein délire avec l'orthodoxie qui se la joue "je ne le dis pas, mais je le dis quand-même et ce n'est pas moi qui l'ai dit !" C'est quoi, ce coming-out qui ne veut pas se nommer comme tel ?

Concernant l'Afrique, mais à appliquer partout où règne la mal-bouffe industrielle :

-

D'après un rapport ONUSIDA/OMS, c'est dans les zones où il est difficile de trouver ou d'acheter de la nourriture ou d'y avoir accès que la prévalence du VIH/SIDA est la plus élevée....

Ce n'est pas par simple coïncidence que deux des pays le plus durement frappés par les pénuries alimentaires en Afrique australe à l'heure actuelle, le Swaziland et le Zimbabwe, enregistrent également deux des taux de prévalence du VIH les plus élevés du monde, soit plus de 30 pour cent.

PAM, Programme Alimentaire Mondial

" Ce n'est pas par simple coïncidence que...le Swaziland et le Zimbabwe, enregistrent également deux des taux de prévalence du VIH les plus élevés du monde, soit plus de 30 pour cent. "

C'est vraiment de la langue de bois !

Pendant 25 ans, le " vih " s'est transmis" par le sexe et le sang.

Et maintenant, en douce, on diffuse l'info selon laquelle le " vih " se transmet" par la malnutrition.

Cela implique très clairement :

- que quelqu'un qui ne se nourrit pas de manière équilibrée peut un jour voir son test virer en positif.

- qu'un séropo qui se nourrit de manière équilibrée (et qui n'a peut-être pas accès aux compléments d'antioxydants etc...comme c'est courant en Afrique) retarde l'apparition du sida. Il arrive aux mêmes résultats promis par les trithérapies.

Je crois qu'il est franchement temps d'utiliser ces p... de tests à la c..., non pour déterminer " une infection au vih " mais pour dépister un stress oxydatif

- soit à la malnutrition,

- soit aux médicaments vasodilateurs ou drogues

- soit aux maladies (qui ne seront enfin plus étiquettées de primo-infection ou maladies opportunistes)

- soit à ces 3 facteurs en même temps

ET QU'ON FOUTE LA PAIX AUX FEMMES ENCEINTES !!!!

Il y en a qui risquent de perdre leur bébé de stress, alors que ces p... de tests " vih " ne veulent soi-disant que " le bien de leurs bébés" !!!!

icon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MULTIVITAMINES et " VIH "

L'orthodoxie le dit carrément :

Des multivitamines bon marché ralentissent l'évolution vers le SIDA et la mort chez des femmes Africaines .

Comparées aux femmes du groupe placebo, les femmes qui ont reçu des multivitamines ont été significativement moins susceptibles dévoluer vers le stade 4 ou de mourir de maladies classant sida (p= 0.04). Les effets bénéfiques de la vitamine A prise seule ne se sont pas montrés « dans la plupart des cas, significativement différents de ceux du groupe placebo » écrivent les chercheurs.

Les multivitamines ont aussi eu dautres effets bénéfiques. Comparées au placebo, elles ont réduit le risque relatif dévolution vers le stade 4 (p = 0.02), et le risque dévoluer vers le stade 3, ou les autres stades plus sévères (p = 0.03). Les mutivitamines ont eu leurs effets les plus puissants durant les deux premières années dutilisation, mais ceux-ci se sont prolongés passé ce délai.

Les multivitamines ont aussi réduit les symptômes de linfection à VIH, parmi lesquels la fatigue, les rash, les infections des voies respiratoires supérieures, et les manifestations orales et gastro-intestinales du VIH. Les CD4 étaient plus élevés de 48/mm3 chez les femmes qui recevaient des multivitamines, par comparaison à celles qui prenaient du placebo (p = 0.001).

Aidsmap

Repris ici : Actions Traitements

Mais le médecin ne transmet pas l'info.

Je pense que ça doit lui faire "un peu bizarre" de voir le "vih" tenu en laisse par des vitamines.

Pourtant il lui suffirait de taper sur google ou sur d'autres moteurs de recherche (pas besoin de faire 10 ans d'études pour ça)

- antioxydants vih (ou sida)

- nutrition vih

- vitamines vih

Les résultats sont éloquents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

icon_wink.gif à Cheminot.

Un passage intéressant sur cet antioxydant qu'est la Superoxyde Dismutase (SOD), pour ceux qui ne peuvent sentir la "papaye fermentée" :

Une étude sur des patients atteints du sida en Côte dIvoire a constaté quune supplémentation en GliSODine minimisait le stress oxydant lié à la maladie et aidait à restaurer le fonctionnement des cellules immunitaires. Des patients ayant reçu de la GliSODine ont vu leurs niveaux sanguins de SOD restaurés et leur statut antioxydant remonter à un niveau semblable à celui observé chez des témoins non infectés. Avant de prendre de la GliSODin, les patients atteints du sida avaient des niveaux élevés de microglobulines bêta 2. La supplémentation a abaissé ces niveaux, indiquant une possible amélioration du statut immunitaire en corrélation avec le renforcement de la défense antioxydante. Ces patients ne prenant pas de traitement antiviral, lamélioration de leur état a été attribuée à la GliSODin.
Nutranews

Il semble que le melon est une bonne source de SOD.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une déclaration signée... Montagnier (décidément !)

Je pense que les vaccins actuels ne pourront pas être efficaces. Les essais réalisés en Thaïlande par Vaxgen et Aventis-Pasteur sont négatifs. Ce résultat était prévisible car ces préparations utilisent des protéines de surface natives du virus. Elles exposent les régions les plus mutantes du virus au système immunitaire. Or, il faudrait travailler à partir de régions du virus qui ne changent pas. Ainsi que certains tests tendent à le prouver, la solution consisterait à modifier la conformation de cette molécule de surface. Malheureusement, pour l'instant, les firmes pharmaceutiques ne prennent pas cette idée au sérieux.

Tels des trains à grande vitesse, elles sont lancées à vive allure et ne peuvent plus freiner. Et elles foncent droit dans le mur... Une vingtaine de scientifiques américains ont co-signé une lettre dans "Science" dénonçant l'argent gaspillé sur cette fausse piste.

La trithérapie est un traitement efficace, mais elle ne suffit pas car elle n'éradique pas l'infection.

L'espoir serait de stimuler le système immunitaire de la personne malade de manière à ce qu'elle puisse résister et contrôler son infection virale. On peut y parvenir avec des vaccins thérapeutiques ajoutés à des immuno-stimulants et des anti-oxydants.

" Et elles foncent droit dans le mur..." Quel mur ?

Carpe diem

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

Hi icon_smile.gif...

Un truc tout bete et pourtant : se faire une "base" en Medecine Naturelle...et en livre c'est toujours un peu mieux cela se perd pas... ce sont des notions/livres assez connues et respectées...

Concernant l'alimentation (cela rejoinds la notion d"antioxydant et cela va en fait tres loin..)

-L'Alimentation ou la troisieme Medecine du Dr Seignalet environ 30€ ,ce livre est un pavé de générosité et d'intelligence ,il developpe et donne ses resultats dans le cadre de differentes maladies et non des moindres.... on peut retrouver confirmation de certains resultats sur des forums...En gros vous allez apprendre a optimiser votre alimentation et savoir pourquoi....Bemol regime assez draconien et par contre pour le cru me mefierait du parasitisme que l'on a tendance a sous estimer... *****

Sauvez votre corps de Kousmine (je l'ai vu recement cité ) pas cher en edition de poche dans les 8€ moins complet que seignalet(seignalet is the best) on y aborde des notions deja interressantes.... c'est moins radical que Seignalet mais les notions sont plus vieilles aussi... il y'en a d'autres chez kousmine mais celui la est une bonne mise a l'etrier... (Nota Seignalet s'est inpiré de kousmine entre autres..)

****************************************

les 3 livres du Dr Valnet en format poche (dans les 8€ chaque):

-l'aromatherapie (tres bien mais pas suffisant, étant un peu vieux pour certaines notions...)

-Se soigner par les légumes les fruits et les céréales

-Phytotherapie

Meme si valnet fait un peu vieillot c'est une reference et a ce prix la ,pas de regrets....on y parle de l'argile ,du miel ,du pollen,de l'ortie ...du chou.... et du DoseOson qui est un bon allié aussi tient...

Concernant l'aromatherapie (huiles essentielles):

La on entre dans la defense active...on approche d'assez pres l'allopathie(les medocs classique quoi) avec de la puissance de feu et de maniere generale nettement moins de "degats" ...

Beaucoup plus compatible d'un point de vue biologique q'une triste molecule sans "contexte" ...je m'emporte ..icon_biggrin.gif aller faire un tour sur le Topic huiles essentielles...

-l'aromatherapie du Dr Willem (20€) ,bien ecrit agreable à lire et notions recentes

-l' Aromathérapie exactement Pierre Franchomme Daniel Pénoël ,plus scientifiquement precis ,la reference en la matiere ,probleme peut etre indigeste a lire pour certain ..Lol ....et cher...(70€ )

La vous avez les "bases" solides ,reconnues et qui restent dans un cheminement assez comprehensible..(je voudrait dire par rapport a l'homeopathie ou le reiki par ex...icon_biggrin.gif )

Voila bonne lecture... 4-guerrier.gif

Modifié par crepator4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une déclaration signée... Montagnier (décidément !)

Cela nous mène tout droit à visiter une petite entreprise (connait pas la crise) dont Montagnier est le président du conseil scientifique.

ANTIOXYDANTS :

tout ce que vous voulez savoir, servi sur un plateau.

http://www.probiox.com/pdf/utilisation_des_antioxydant.pdf

Il est à noter, dans ce document, que le fer est relativement pro-oxydant si associé à de fortes doses de vitamines C.

Le sélénium et le zinc, en doses exagérées, présentent des problèmes de toxicité.

Raison de plus pour se faire un bilan du stress oxydatif (dit aussi oxydant) et suivre rigoureusement les recommandations d'un professionel afin d'optimiser au maximum l'usage des antioxydants.

Et aussi pour éviter des surdosages néfastes à la santé (qui feront dire aux orthodoxes que les repenseurs du sida sont des "allumés")

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette fois, je crois qu' " on " se fout de la gueule du monde...grave icon_tresfache.gif

Le premier manuel à faire des recommandations générales en ce sens a été publié en 1995.
Catie.ca

Mais que dit un médecin orthodoxe au séropositif qui a plus de 200 T4 ?

Au mieux rien. Au pire, il commence à le préparer psychiquement à passer en trithérapie pour le moment venu.

Contredisez-moi (ce serait un plaisir pour moi !) si ce n'est pas le cas.

Et que dit un médecin orthodoxe au séropositif qui a 200 T4 ou moins ? Trithérapie !

Depuis 1988, l'orthodoxie connait le rôle et l'importance des antioxydants en cas de " séropositivité au vih ".

Mais les seuls traitements proposés aux patients ont été d'abord l'AZT, puis les trithérapies. Et maintenant les multithérapies.

Lesquelles coûtent la peau des fesses aux assurances-maladies (en occident), et aux généreux donateurs (dans les pays du Tiers-monde)

Mais le marché ne suffit toujours pas (croissance, croissance)

On propose aussi des trithérapies de "prévention" à toute personne ayant eu un risque (personnel soignant, acte sexuel non protégé)

Croissance, croissance :

On envisage des "ARV préventifs" à tous les homos de la planète (selon le très sérieux média mentionné par Wallypat) parce que, maintenant, les "ARV protégeraient d'une infection au vih mieux que la capote" !

Le prochain slogan ne sera plus :

" Sortez couverts " mais " bouffez vos tri ! "

HALLUCINANT malice.gif ou NORMAL ?

Si c'est comme ça avec le sida, qu'est-ce que ce doit-être pour les autres maladies ? 3 - parano.gif

Et les "chercheurs qui se plaignent d'une baisse dramatique des fonds" :

" Vous comprenez, s'il n'y pas assez de fonds, on ne trouvera jamais un vaccin, on ne pourra pas élaborer des traitements plus efficaces, bla bla bla..." !

DEPUIS 1988 ! C'est le comble !

Pour communiquer les dernières nouveautés sur "TAT ou la génétique des Long Term Survivors", il n'y aucun problème.

Mais communiquer sur les antioxydants, principalement aux intéressés : CONNAIT PAS !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici l'exemple parfait des méfaits de la politisation, de la technocratisation et de la fonctionnarisation du concept de "santé publique".

Et voilà les conséquences :

Privés de Super OydeDismutase (SOD), séropositifs et sidéens le sont aussi des compléments alimentaires antioxydants vendus à létranger à doses plus élevées quen France (vitamines E et C, caroténoïdes, sélénium, zinc, N-acétylcystéine) et de ceux dont ladministration ne veut pas (acide alpha-lipoïque, coenzyme Q10, glutathion) en dépit dune toxicité inexistante.

Tous pourraient pourtant compléter les traitements antirétroviraux.

« Les antioxydants inhibent le VIH, dit Marvin Edeas.

Les séropositifs et les malades devraient prendre ces compléments en sus de leur traitement. »

Mais voilà. Ils sont bannis par la France au nom dune réglementation - on va le voir - particulièrement adaptée.

Survivre au Sida, négationniste du stress oxydatif comme cause du sida.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GLUTATHION : antioxydant et ANTIVIRAL

Un déficit en glutathion est associé à une baisse defficacité du Bactrim, utilisé dans la prévention de la pneumocystose.

Les taux plasmatiques de glutathion chez les personnes séropositives, même asymptomatiques, sont nettement réduits, même trois semaines après la primo-infection.

Les taux de glutathion à la surface de lépithélium pulmonaire [3] sont de 60% inférieurs aux taux observés chez les séronégatifs.

Les taux de glutathion intracellulaire des lymphocytes CD4 et CD8 sont également diminués, de 60% à 69%, chez les personnes séropositives ou vivant avec le sida.

Ces chiffres prennent toute leur importance à la lumière détudes démontrant quune réduction de glutathion de 10 à 40% est capable dinhiber totalement lactivation de cellules T in vitro.

Des taux anormalement bas de thiol (précurseurs du glutathion) ont été mis en relief chez les séropositifs usagers de drogue par voie intraveineuse. Ces faibles taux sont associés à un risque accru de mortalité multiplié par 5,65.

Les mécanismes de lapoptose.

Actions Traitements, un autre négationniste du stress oydatif comme cause du sida qui se couvre (opération "bouche propre" : je ne le dis pas, mais je le dis quand-même)

C'est à se demander si tout le monde le savait, sauf moi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que je trouve également intéressant de noter dans les "recommandations" des négationnistes du stress oxydatif, c'est qu'ils conseillent (presque) toujours de prendre des compléments alimentaires en complément des drogues dites "antirétrovirales".

Cela leur ferait vraiment trop mal d'admettre qu'il est généralement possible de soigner la séropositivité et le sida sans recourir à leurs tri"thérapies".

A cet égard, j'ai encore lu ce soir un témoignage très révélateur (parmi tant d'autres) que l'on trouvera en anglais ici et en néerlandais ici.

On y apprend donc qu'une femme séropositive (depuis fin 2002, visiblement) était sous drogues dites "antirétrovirales" depuis le 1er août 2003. Elle découvre la dissidence du sida en 2005 et arrête sa tri"thérapie" le 12 décembre 2005.

Que se passe-t-il ?

Trois mois plus tard, le 16 février 2006, elle apprend que ses lymphocytes T4 étaient passés de 356 (son niveau, déjà pas très élevé "malgré" sa trithérapie, avant l'arrêt de sa tri"thérapie") à 207, et que sa charge dite "virale" (mais je me demande bien pourquoi j'en parle, mais bon), qui était auparavant indétectable était passée à 75.000.

Elle ne panique pas et à partir du 16 mai 2006, elle se met à consommer quotidiennement des compléments alimentaires, qui paraissent tout simplement être du jus d'herbe d'orge.

40 jours plus tard à peine (28 juin 2006), elle refait un contrôle : T4 à 413 (soit un niveau jamais atteint, même quand elle était sous tri"thérapie") et charge dite "virale" à nouveau indétectable ! Et tout cela, sans drogues dites "antirétrovirales". Tellement (apparemment) incroyable d'ailleurs que l'"expert" "VIH" en question avait même téléphoné à sa patiente pour que celle-ci lui confirme bien qu'elle n'avait pas recouru à nouveau à sa tri"thérapie".

Il est tout simplement ahurissant que l'on continue à prétendre aux séropositifs que les drogues dites "antirétrovirales" seraient la seule solution et qu'on ne saurait pas s'en passer.

Après quelques recherches, il s'avère que le jus d'herbe d'orge permet d'expliquer facilement ces "incroyables" résultats. En effet, le jus d'herbe d'orge est un aliment qui contient visiblement à un taux élevé une abondance de toutes les principales vitamines (A, B, C et E, mais pas la D toutefois), minéraux (dont du zinc), des antioxydants majeurs (tels que le sélénium et le SOD [dont a déjà parlé Liane]), plus de 200 enzymes différents, etc...

Voilà un exemple (parmi tant d'autres) qui illustre le fait qu'en adaptant son alimentation, il paraît possible d'obtenir des résultats encore bien meilleurs qu'avec des drogues dites "antirétrovirales" (et sans qu'il soit donc nécessaire de forcément recourir à celles-ci).

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajoute ce lien (hélas en anglais) vers un chapitre traduit en anglais (depuis un ouvrage rédigé en allemand) résumant les thérapies naturelles permettant de contrôler de façon naturelle la séropositivité et même de surmonter des épisodes de sida déclaré, sans qu'il soit forcément nécessaire de recourir aux trithérapies. Les méthodes y préconisées résultent des travaux du Docteur Heinrich Kremer. Et cela est mis à jour au 24 mars dernier.

Reste le problème fondamental : qui en France est en mesure d'appliquer les enseignements préconisés par ce praticien allemand ?

Pour que cette réponse puisse un jour recevoir une réponse, il n'y a qu'une seule solution (apparemment) : faire comprendre que le sida n'est pas causé par le "VIH" ! Tel est l'obstacle majeur à surmonter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon cher Wallypat,

Simplement pour te dire que je te lis et que j'apprécie ton travail d'investigation que je trouve majeur.

Merci.

A bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

*40 jours plus tard à peine (28 juin 2006), elle refait un contrôle : T4 à 413 *

comme quoi le comptage des tcd4 est aussi une enculerie de premier plan sur les quels meme les tri therapies n y changent rien ( pas tous les patients sous tri therapies ont des cd4 qui montent, pire chez certains ca les fait descendre).

ici la majorité des gens ont rien compris au probleme :

ce n est pas parce que les tcd4 tombent que l on va tomber malade............

mais c est par ce que l on est malade que les tcd4 tombent...

ce qui est une grosse difference....toute personne en service d infectiologie à l hopital atteinte d un staphylocoque ou autres choses, vih ou pas, ont un nombre de tcd4 bas......tout le monde aprés une anesthesie aussi.....ce qu ont revelés certaines etudes dont on a vite arreté de les faire car faut pas dire que ces cellules prennent souvent l ascenceur.........imaginez un 20h à la tv avec pour info principale :

le comptage des tcd4 dans le suivi des vih+ ne sert à rien , les scientifiques se basent sur d autres cellules : les tcd160!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce n est pas parce que les tcd4 tombent que l on va tomber malade............

mais c est par ce que l on est malade que les tcd4 tombent...

Et quand on a un test " vih " positif, il faudrait trouver la cause de son stress oxydatif ( et le corriger) avant de se laisser mener à l'abattoir.

les scientifiques se basent sur d autres cellules : les tcd160!
tcd160 : C'est quoi ça encore ???? Ca vient de sortir ? Et d'où ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...