Aller au contenu
forum sidasante
amedeo

un vaccin francais d'ici 3 ans

Recommended Posts

le professeur Andrieu ancien chef de service a Pompidou aurait mis au point un vaccin thérapeutique mais peu d écho dans la presse ou TV... www.jolpress.com/sida-vih-vaccin-recherche-macaque-syndrome-immunodeficience-acquise-article-816390.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

encore un dans la ligne orthodoxe!!! quelques articles de la presse écrite oui, mais rien dans les journaux télévisés!

Et puis, si les LT4 sains sont inactivés pour empêcher la contamination, qui assurera la défense de l'organisme ?

ceci parait encore une fausse piste : la contamination ne se fait pas que des cellules cd4 malades vers les non malades activées, LES LYMPHOCYTES ET AUTRES CELLULES MALADES LE SONT DES LEUR FABRICATION DS LA MOELLE

OSSEUSE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'oubliais : inutile de donner un délai, d'ici 3 ans, 5ans, 10 ou 20 ans, qu'est-ce qu'on n'a pas entendu ? rappelez vous Montagnier en 2008 et ses "d'ici 4 ans la lala," !!! ils viennent de passer les 4 ans! où est il de son vaccin ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c est soi- disant le traitement qui donne pratiquement pas d'effets secondaires.... c est à voir dans le temps....

j'ai évoqué le vaccin du PR Andrieu mais c' était une simple interrogation , personne n'a l air d'y croire y compris les orthodoxes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour jeter de l'huile sur le feu: que penser du nouveau traitement EVIPLERA?

Concernant le vaccin, c'est juste comme toujours une annonce de presse d'une équipe de chercheurs qui a besoin publicité pour trouver der financements. Le vaccin concerne des singes et cela fait des décennies maintenant que l'on sait que le supposé SIV (le "VIH" du singe) n'est pas un modèle animal satisfaisant pour l'homme, et que nombre de soi-disant "avancées" chez le singe ont été particulièrement inefficaces chez l'homme. Comme toujours, cela n'a pas de sens de publier ces résultats dans la presse grand public, seuls des spécialistes peuvent mesurer de quelle (non) avancée il s'agit.

L'EVIPLERA est un nouveau traitement en comprimé unique proche de l'ATRIPLA : il y a toujours l'entricitabine (analogue de la lamivudine), le tenofovir, et la rilpivirine (nouvel ART) se substitue à l'Efavirenz. Cela tombe bien, parce que l'Efavirenz est de plus en plus controversé pour ses effets secondaires (notamment sur le système nerveux central, avec des effets psychiatriques bien connus - dépression, cauchemars, voire plus grave - voire le témoignage de Sérodivergences), et surtout, son brevet s'achève cette année. C'est dire que l'EVIPLERA arrive au bon moment.

Quant à l'efficacité et surtout à l'innocuité de la rilpivirine... Cheminot en avait parlé dans ce message, et cela peut laisser plus que perplexe... Comme toujours, les études sont menées sur un public déterminé, avec un nombre de personnes réduites et sur une durée limitée. Les effets secondaires qui ne touchent qu'une partie des patients, et qui mettent un certain nombre de temps à se manifester, ne seront mis en évidence que plus tard. C'est la loi de la "course aux molécules", pour reprendre le terme d'un ouvrage éclairant de Sébastien Dalgalarrando...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

une information entendue à la radio aujourd'hui sur la mise au point "d'un vaccin thérapeutique" contre le VIH et retrouvée ici :

http://destinationsante.com/vaccin-therapeutique-contre-le-vihsida-un-essai-sur-lhomme-en-france.htmlhttp://destinationsante.com/vaccin-therapeutique-contre-le-vihsida-un-essai-sur-lhomme-en-france.html

dont la logique est expliquée ici : http://www.afecs.info/media/File/projet2006/synprosis.pdf

et qui s'appuie sur ces travaux-ci :

http://www.retrovirology.com/content/3/1/8

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22362765 (souscription requise)

L'idée en résumé est de créer un "vaccin thérapeutique" à partir de la protéine appelée Tat du VIH qui serait responsable de l'absence de réponse du système immunitaire. Il s'agirait d'utiliser une variante de la protéine en question afin de créer cette réponse immunitaire, qui permettrait si je comprends bien la logique d'inhiber la production du VIH. L'essai en est à sa toute première phase chez l'homme (recrutement d'une quarantaire de patients volontaires), mais déjà deux questions me turlupinent :

(1) qu'est-ce qu'un "vaccin thérapeutique"? A dire vrai, la vaccination a d'abord été conçue comme préventive... Or, ici il s'agit simplement d'activer le système immunitaire pour qu'il développe un anticorps qui neutralise une protéine en utilisant une variante de cette protéine (TAT Oyi) produite de façon synthétique, pourquoi ne pas alors parler simplement de "stimulation du système immunitaire" ou de biomédicament? Je sais que ce n'est qu'une considération linguistique (n'est-ce pas Jardinier?) mais j'ai l'impression que l'utilisation de cette terminologie est en partie manipulatrice (la langue est fasciste?) ;

(2) j'ai toujours la même difficulté à comprendre avec quoi travaillent les chercheurs pour faire des vaccins si le VIH n'existe pas. Si le VIH n'est qu'un débris cellulaire, alors cette protéine TAT (pour Trans-Activator of Transcription, qui serait aussi en fait un gène si j'ai bien compris...du coup cela m'apparaît encore plus confus) devrait être humaine elle aussi, et donc être (re)connue comme telle... Si c'est un HERV, alors ça me paraîtrait à la rigueur plus compréhensible, mais bon...

Tout ça pour dire que cela m'embrouille un peu. Quelqu'un pour éclaircir mes lumières?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faudrait être une petite souris pour observer ce qui se passe dans les labos (quoi qu'il ne fait généralement pas bien bon être une petite souris dans un labo :wink:)

Le gène TAT du supposé VIH est supposée encoder la protéine TAT, laquelle jouerait un rôle majeur dans l'infectivité du VIH (pour aller vite).

Dans un des publis, je peux simplement te dire que je suis resté interloqué sur la variabilité de la fameuse protéine TAT.

Un schéma (ci-dessous) montre la variation de la composition de la protéine TAT (chaque lettre représentant un acide aminé), qui pourrait d'après les auteurs varier jusqu'à 38% sans perdre sa capacité infectieuse. Seule la première variante, la Tat_Oyi, n'aurait aucune capacité infectieuse - et c'est celle là qui ferait l'objet du "vaccin". J'ai toujours du mal à comprendre comment une fonction biologique pourrait être conservée alors que les variations sont si importantes. Mais cela doit être mon côté béotien...

Pour le reste, ça demanderait des recherches approfondies...

Tat HIV-1 Primary and Tertiary Structures Critical to Immune Response Against Non-homologous Variants

The AIDS epidemic is in constant evolution, and the geographical diversity of HIV-1 strains is reflected in the Tat sequences with as much as 38% mutations observed between Tat variants (Fig. 1).

[...] With the exception of Tat Oyi, all the Tat variants tested had transactivation activity (Fig. 2). This result shows that Tat variability presents a problem for the development of a Tat vaccine, because many mutations can be tolerated without the loss of Tat activity. For example, there is only 62% identity between the sequences of HXB2 and CM240 (Fig. 1).

F2.large.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Jibrail pour cet éclairage,

en effet, 38% de variation dans la fameuse protéine, ça laisse rêveur... A partir de quelle degré de variation va-t-on dire qu'il s'agit d'une autre protéine? ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a un autre "vaccin thérapeutique" apparemment que celui du Pr Andrieu celui la a Marseille www.lemonde.fr/sante/article/2013/01/29/un-vaccin-curatif-du-sida-va-etre-teste-a-marseille_1823774_1651302.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un vaccin curratif!!!

ca serait formidable mais dans ce cas le terme vaccin est mal choisi,il s'agirai plutot d'un traitement!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

est on sûr que la séquence en question ne code que la p TAT du dit vih ? autrement dit, la protéine qu'ils ont nommée TAT est elle spécifique au vih ? ou est une protéine qu'on trouve ailleurs à l'exemple de la p24 qu'on jurait être spécifique du vih alors qu'elle se retrouve aussi dans d'autres (herpes, hvp, chiens et même dans les situations de grossesse!!)

tout ça pour dire qu'ils essayent encore de faire du business et non de guérir qui que ce soit ?

et puis si c'est pour empêcher la formation de protéine, les anti protéases sont sensées le faire, non ? sont elles spécifiques contre les protéines du vih ? ou bien elles empêchent toutes les protéines y compris celles dont le corps a besoin ?

toujors des questions! c'est dommage que les médecins ne veulent pas communiquer quand on en parle, ils doivent estimer que ce n'est pas du ressort des malades, c'est leur domaine réservé ou quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@amedeo : oui il y a d'autres "vaccins curatifs" (alias traitements) testés, j'ai entendu une douzaine à la radio. Mais il faut noter la grande prudence des chercheurs interrogés, dans la mesure où ce n'est que le début des essais. En voici un autre : http://paris-ile-de-france.france3.fr/2012/11/30/test-prometteur-pour-un-vaccin-therapeutique-anti-vih-155613.html

@rebayima : la question de la "spécificité" de cette TAT est implicitement ce que j'interrogeais en me demandant avec quoi les chercheurs travaillaient si le VIH n'existe pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais bien sur Econoclaste je suis tout à fait d'accord déjà que le professeur Andrieu promettait il y a 5 a environ d'irradiquer le virus (mais au brésil)

disons que si ces traitements sont moins dévastateurs que les traitements actuels , cela peut etre une voie à surveiller évidemment avec prudence.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste pour remettre dans le contexte : cela fait belle lurette qu'une inhibition de la supposée protéine virale TAT est censée pouvoir constituer une thérapie contre le sida.
Ci-dessous le résumé d'un article de Robert Gallo de ... 1986:

Studies of the genomic structure of human T-lymphotropic virus type III (HTLV-III) and related viruses, implicated as the causal agent of acquired immune deficiency syndrome (AIDS), have identified a sixth open reading frame in addition to the five previously known within the genome (gag, pol, sor, env and 3'orf). This gene, called tat-III, lies between the sor and env genes and is able to mediate activation, in a trans configuration, of the genes linked to HTLV-III long terminal repeat (LTR) sequences. We now present evidence that the product of tat-III is an absolute requirement for virus expression. We show that derivatives of a biologically competent molecular clone of HTLV-III, in which the tat-III gene is deleted or the normal splicing abrogated, failed to produce or expressed unusually low levels of virus, respectively, when transfected into T-cell cultures. The capacity of these tat-III-defective genomes was transiently restored by co-transfection of a plasmid clone containing a functional tat-III gene or by introducing the TAT-III protein itself. As HTLV-III and related viruses are the presumed causal agents of AIDS and associated conditions, the observation that tat-III is critical for HTLV-III replication has important clinical implications, and suggests that specific inhibition of the activity of tat-III could be a novel and effective therapeutic approach to the treatment of AIDS.

Pour répondre à la question d'Econoclaste : si j'ai correctement compris après quelques recherches que je vous épargne sur les publications initiales (notamment de Montagnier, Gallo et Wong-Staal), la "Tat", à la différence des autres supposées protéines du VIH (la p24, les env, gag,..., qui servent de base au test d'anticorps), n'a pas été isolée directement dans les cultures de cellules où aurait été isolé le VIH (après moult stimulations), mais c'est son génome qui aurait été identifié dans les fragments d'ARN repérés dans ces cultures. La "Tat" aurait été ensuite reconstituée de novo à partir de son supposé génome, à travers une ingénierie génétique très compliquée...

En d'autres mots, ce serait donc un véritable artefact de laboratoire, et la question (celle de Rebayima en fait) demeure : est-ce que ce qu'on a trouvé ne ressemble pas un peu trop à ce qu'on cherchait ? A quel moment la complexité des techniques (générant mécaniquement de l'ignorance de ceux qui ne les connaissent pas) est-elle instrumentalisée (ou non) pour appuyer des théories qui sont difficiles à vérifier (à part par les ultra-spécialistes), et dans la mesure où les observations sont si complexes qu'elles laissent une large part à l'interprétation ? La bonne foi des chercheurs est essentielle, et on sait que Gallo en particulier n'a jamais brillé par sa sincérité (le conflit qu'il a finalement perdu contre Montagnier).

Sans aucun doute, ce qu'ils appellent la "Tat" joue un rôle néfaste dans les expérimentations qu'ils réalisent, mais si elle ne vient pas du supposé rétrovirus, et que son mode d'action supposé n'est pas celui imaginé, alors leurs essais vaccinaux risquent d'avoir aussi peu de succès que les précédents. Il y a déjà plus de 400 publications sur un éventuel vaccin contre la "Tat". L'avenir nous dira....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et bonne année à tous,

Ce qui me frappe dans la TAT, c'est le groupe d'arginine qui apparaît entre 50 et 60. Or l'arginine est le précurseur du NO...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui et d'autant plus que selon les "experts", la partie fondamentale de la TAT c'est la région 47-57 (GRKKRRQRRR), c'est à dire celle qui regroupe le plus de composé d'arginine (désignée par "R").

En fait, les chercheurs ont mis en évidence depuis longtemps que cette protéine "TAT" pouvait franchir la paroi cellulaire et pénétrer jusqu'au noyau de la cellule. Ils ont utilisés cette propriété de la protéine "TAT" pour "apporter" d'autres protéines ("le cargo")... jusqu'au noyau de la cellule. Ce serait lié notamment à sa charge électrique positive (la paroi cellulaire étant chargée négativement).

Et le plus étonnant, c'est qu'ils ont découvert que la polyarginine, un peptide (une courte protéine) ne comportant QUE de l'arginine, (RRRRRRRRRRR), pouvait aussi assurer grosso modo les mêmes fonctions... ainsi que d'autres peptides ou l'arginine est présente sans être aussi dominante.

C'est résumé par exemple (tout en restant difficile d'accès) dans cette publication, ou sur cet article de Wikipedia. Cela fait désormais l'objet de multiples applications et recherches.

Mais si c'est bien à l'occasion de la recherche sur le supposé VIH que cette propriété (et plus tard ses applications) a été découverte, j'ai toujours du mal à relier ça à un hypothétique rétrovirus plutôt qu'à une autre (dys)fonction biologique classique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour à tous

Je trouve celà très compliqué à comprendre!

Pour faire simple(à supposer qu'il y ai un vih) leurs piste de vaccins curratifs ou plutot traitement vous semble impossible????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, mais ils n'analysent pas correctement la manière dont agissent leurs substances médicamenteuses. Les phénomènes mis en jeux sont autres qu'un simple virus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai toujours rien compris cheminot.

Pense tu à la nocivité éventuelle du traitement?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...