Aller au contenu
forum sidasante
wallypat

Ne peut-on pas être porteur "sain" d'une MST ?

Recommended Posts

Ah oui, c'est de l'excellent Herbert Shelton.

Je viens d'en débuter la lecture. J'aime bien le passage où il dit :

"Let us take the paradox that "syphilis" not only imitates every other known disease, so that no man, in the absence of reliable serologic tests, can possibly diagnose the "disease" from its symptoms and pathology alone (a fact that makes it difficult to understand how physicians of the past ever discovered that there is such a disease)"

Traduction :

"Considérons par exemple le paradoxe que la « syphilis » imite non seulement chaque autre maladie connue, de sorte qu'aucun homme, en l'absence de tests sérologiques fiables, ne puisse diagnostiquer la « maladie » à partir de ses seuls symptômes et pathologie (un fait qui rend difficile de comprendre comment les médecins du passé ont pu découvrir une telle maladie)".

Très drôle et très bien trouvé. Effectivement, comment les gens des temps anciens ont-ils pu identifier cette maladie, si elle prend les symptomes de toutes les autres maladies ? Mystère. Sauf s'ils ont purement et simplement inventé la maladie en question.

Au passage, j'ai découvert en février que Shelton dit aussi que toutes les plantes médicinales sont dangereuses. Et ça me semble plein de bon sens. Ca fait quelque temps que je veux faire un topic là-dessus. En attendant, pour ceux que ça intéresse, il y a quelques textes sur usenet (nom à taper dans google groups : hank kelcinski herbs).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Wallypat

ton interrogation ne touche pas seulement les mts, mais toutes les maladies dites infectieuses. Si on peut être porteur de l'herpès, de la syphilis, du vih sans en développer les symptômes, ça doit nécessairement être vrai pour les autres virus tels que la grippe ou pour une multitude de bactéries (mais ça on le savait déjà). On ne peut donc pas coller l'étiquette "prédateur" aux micro-organismes dits pathogènes parce qu'un prédateur tue toujours sa proie pour se nourrir, mais il semble que cela ne soit pas une finalité pour les micro-organismes sinon ce serait toujours le cas et nous serions toujours infectés. D'ailleurs, une bactérie ne tue pas les cellules et ne s'en nourrit pas non plus, l'orthodoxie affirme que les virus font traduire leur arn dans la cellule et que celle-ci éclate lorsque les virus se font trop nombreux dans la cellule, mais c'est du domaine de la spéculation et il n'y a encore aujourd'hui aucune preuve solide démontrant que ça se passe littéralement de cette façon, enfin pour moi c'est de la science-fiction et surtout de la paranoïa.

J'aimerais bien qu'on me définisse ce qu'est un système immunitaire non affaibli, est-ce que cela voudrait dire que nous avons en nous ces prédateurs à temps plein et que nous les gardons en cage, et que lorsque le système immunitaire est faible ils se libèrent et vont à la chasse ? J'en doute, ce serait non viable. Par exemple les bactéries dans les intestins, est-ce que le corps doit superviser leurs reproductions ?

meilleurs souhaits

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

J'ai connu le cas d'un porteur sain de polypes qui contamina son partenaire vierge d'expériences .

J'ai entendu dire aussi par des « spécialistes » qu'on était tous porteur de toutes les maladies, comme la tuberculose par ex.

Si je comprend bien, les organismes « responsable »des maladies, n'existent pas en dehors de leur milieu . On ne trouve pas la grippe, le sida, la tuberculose, dans l'air, dans l'eau, ou dans la terre...

Je veux dire que les virus et bactéries on un caractère endémique à l'hôte où elles se développent .

La tuberculose n'existe que grace aux poumons .etc...etc...

Il semble évident qu'on vit en symbiose avec tout un ensemble d'organismes extérieurs et intérieurs . La maladie apparaissant comme un déséquilibre dans cette symbiose .

La vision rationaliste qui divise la nature en bien et mal, voudrait rejeter la maladie comme un élément extérieure au corps . Vision enfantine qui ne provoque que plus de problèmes .

La division ira jusqu'à donner un gène à chaque cause, du moins le tentera t-elle ….

Mais la réalité de l'interactivité d'un tout, apparaît aussi clairement dans les réactions personnalisées face à la grippe A, aux sida, aux cancers etc...qui démontrent l'importance du terrain, sans lequel le virus n'est pas grand chose ! Seul le terrain donnant une virulence, une force, aux virus . Seule explication entre pneumonie fulminante et un mal de tête, suite à une grippe A .

D'ailleurs, la personnalisation des symptomes, paraît tellement évidente et essentielle, qu'on se demande vraiment si on a besoin de virus !

Une simple suggestion par la pensée, matraquée par-ci par-là, doit suffire à faire réagir les terrains fragile et ….impressionnable !

Ce qui peut aussi nous ramener aux porteurs sains, qui sont peut être une bonne excuse pour expliquer les maladies apparemment spontanées ! ?

Bien à vous .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Bamboo

moi je commence de plus en plus à penser que le problème avec la science médicale c'est qu'elle marche dans les mêmes pas que la religion, paranoïa et peur de l'invisible sont encore au rendez-vous. Mais cette fois c'est presque pire parce que la notion d'intentionnalité est nulle, ça adonne que le virus est là et ça adonne qu'il transcrit sont ARN dans les cellules, et ça adonne que la cellule éclate.

J'ai lu un truc complètement débile sur un blog sceptique il n'y a pas très longtemps, le titre de l'article était "la nature n'a pas de but" et l'auteur disait que les organes du corps ne servent en fait à rien, que le pancréas par exemple ne sert pas à produire de l'insuline pour digérer les sucres, mais que ça adonne que le pancréas produit de l'insuline et ça adonne que le corps se sert de l'insuline pour digérer les sucres. Comme is le corps ne savait pas ce qu'il fait et comme si le pancréas (ou le cerveau) n'avait pas l'intention ou le projet de produire cette insuline.

Comment faire évoluer la science avec une telle logique en carton ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Agrathor

à penser que le problème avec la science médicale c'est qu'elle marche dans les mêmes pas que la religion, paranoïa et peur de l'invisible sont encore au rendez-vous

Je souris, parce que j'écris en ce moment sur ce sujet, si ça abouti vous le lirez …(?)

Que veux tu que la science fasse d'autre ? A part s'assoir sur le trône de Dieu qu'elle à enfermée dans dans le cachot de la preuve et de l'oubli, et se parer d'une idéologie humaniste, volée aux religions, cousue de promesses .

Oui, la science se voulait la Nouvelle Sauveuse qui allait apporter le paradis et l'éternité sur terre .

Tout le monde y a cru !

L'homme ne sait que croire, un curé ou un savant, un dieu ou une science, il a se défaut d'avoir peur de lui-même et de sa liberté . Une liberté dont il ne sait pas quoi faire et qu'il préfère donner au premier con qui lui dit : « je t'aime, je vais prendre soin de toi ! ».

Certes, la science n'a rien inventée en annonçant le paradis terrestre .

Le matérialisme à batti son empire en faisant oublier le passé, le dénigrant et ridiculisant 5000 d'histoire, pour pouvoir ainsi mieux réinventer le monde et le redécouvrir à sa façon .

J'ai ainsi pu entendre aussi, il y a un moment à la radio, c'était un grand scientifique allemand qui déclarait que la nature était un chaos, et que l'homme devait la réorganiser !

Ça laisse dubitatif, vu les premiers essais !

Cette logique en carton c'est celle des mathématiques, celle du chiffre . Celle des prédictions et analyses par ordinateur qui ne se vérifient jamais . Celle de « l'homme machine » complètement déconnectée de sa réalité naturelle, qui s'identifie à sa voiture plutot qu'à sa conscience, qui remplace l'amour par l'argent, et qui est prêt à se croire libre de son destin en le branchant sur une prise de courant .

Il faudra remettre l'humain au centre de la société, et humaniser la science .

La science matérielle à sa raison d'être mais son évolution passera par son humanisation . C'est à dire la réintroduction de l'approche holistique et la compréhension de la loi d'interactivité, de la symbiose du tout . Ce mouvement est en route, timidement, mais la dernière VDO de Montagnier va dans ce sens .

Les consciences évolues et de plus en plus vite !

L'homme a voulu ranger la nature dans des petites boites, mais je pense qu'on peut faire confiance à la nature pour faire comprendre à l'homme, la stupidité de son raisonnement .

Cela dit, concernant la mécanisation de l'humain, va falloir s'habituer, les deux tendances, mécanique/humaine vont cohabiter, en s'affirmant chacune de leur côté . Ce qui ne manquera pas de rendre l'un, encore plus débile aux yeux de l'autre !

Pourquoi l'homme se déshumanise et ne voit son avenir que dans la matière mécanisée, au services des égoïsmes ? Alors qu'il prêche des idéaux humanistes de fraternité retrouvée, sous l'égide de la démocraties et du libéralisme ?

C'est ce qu'on appelle la « chute » de l'homme dans la matière, et comme toute chute, ça va faire Mal !!!

Bon, la suite de l'Histoire est un peu plus occulte et disponible dur demande . Mais je n'ai pas d'autres explication pour donner un sens à ces hommes qui se lèvent glorieux, face aux réalités humaines fondamentales, intrinsèquement évidente pour tous et qui définissent tout être humain .

Remettant en cause leur propre fondement identitaire .

La déshumanisation à pour conséquence la déspiritualisation, les scrupules et le coeur s'assèchent et tout devient possible …..C'est génial pour la croissance et le libéralisme !

Dans un passé pas très lointain, déjà oublié, où régnait d'autres vérités millénaires, on aurait dit de ces hommes savamment débiles, qu'ils étaient possédés du démon ….Aujourd'hui on crie au génie !

Bien sur, des hommes aux service du Mal, c'est ridicule ! Vaut mieux oublier ça !

Maintenant que Dieu est mort, qui pourrait croire à Satan, ...le Malin ! $$ icon_ange.gif $$

Bien à Vous

PS: La Science de l'Esprit, sera le trait d'union qui réunira la science et l'humain, la matière et l'esprit . Par le biais des entreprises d'orientation antroposophique, il y a déjà de nombreux aspect de la science qui recoivent d'autres vérités humaines et qui sont plein d'espoirs . Voir les labos wéléda la cristalisation, la biodynamie, l'eurythmie, etc...

Le goethéanum est le centre anthroposophique ou se font les recherches fondamentales sur l'esprit et la matière . C'est le seul lieu connu et officiel au monde, ou ces travaux ont lieu . Ouvert à tous, les conférences, séminaires, expos etc... sont réguliers .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les liens et ton message Bamboo :--)

Oui, la science se voulait la Nouvelle Sauveuse qui allait apporter le paradis et l'éternité sur terre .

5-tss.gif5-nonnonnon.gif ...

S'il doit y avoir un sauveur, alors quelque part il y a une victime.

Le triangle infernal du sauveur, de la victime et du bourreau c'est une bonne partie de l'histoire émotionnelle de l'humanité.

Le sauveur finira, un jour ou l'autre, par devenir le bourreau de la victime du moment qu'il ne pourra plus la sauver, lol, alors la victime sera frustrée ou fâchée et deviendra le bourreau du sauveur, en un rien de temps le sauveur est la victime.

C'est ce qui arrive avec la science médicale, le microbisme comme ça s'est produit avec le christianisme et tout plein de ismes en conserve, ils sont entrain de devenir les victimes, ils ne sont plus capables de sauver les autres donc ils deviennent leur bourreau. Ils ne peuvent pas littéralement entrer dans ces personnes pour gérer les ressentis à leur place, personne le peut d'ailleurs pas même le Grand Esprit, il me semble donc évident qu'on ne peut pas sauver une victime elle doit d'abord s'y aider. La victime n'a pas non plus besoins qu'on la sauve, ce qu'elle désire au plus profond d'elle c'est que l'on reconnaisse son ressenti, elle a besoins d'être reconnue dans sa vulnérabilité (enfant intérieur). Paradoxalement, le sauveur a lui aussi ce désir d'être reconnu, sur d'autres plans, soit intellectuel et divin, mais au final les deux sont empreints d'un sentiment d'impuissance, le troupeau doit passer avant le reste. Z'en avions pas marre de la "horde". 4-bravo.gif

Meilleurs souhaits

Modifié par Agrathor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Décidément, je vais toutes me les faire. Je crois que j'ai chopé la syphilis.

J'ai eu soudain les palmes des mains, et un peu des pieds, qui me démangeaient atrocement, et la peau devenait cartonneuse. J'ai checké les forums et je tombe sur des témoignages de gens qui vivent un enfer depuis des années à cause d'une dyshidrose, j'ai pris peur j'ai cru que c'était mon tour.

Puis deux jours plus tard ça disparait comme c'est venu, je retrouve mes mains dans un état normal.

Ensuite j'avais les commissures des lèvres qui craquaient style jocker, j'ai mis ça sur le compte du climat tropical et de l'air conditionné.

Maintenant j'ai des petites taches roses qui arrivent sur les membres, puis des discrètes plaques rouges sur le penis. D'après les symptômes ça ressemble à la syphilis, même si mon cas est loin des horreurs qu'on trouve sur google image.

Je peux retourner chez le même docteur qui va encore m'injecter de la pénicilline dans la fesse (ça fait mal) , mais j'ai peur qu'il me demande de faire un test sanguin cette fois, d'habitude il regarde les symptômes et m'injecte la pénicilline direct en un rendez-vous pour Gonorhée puis Chlamydia.

Il pourrait aussi faire le diagnostic rien qu'avec les symptômes mais je crois que ça ne se fait pas, ça pourrait être n'importe quoi d'autre, même si les coïncidences laissent peu de place au doute.

Est-ce qu'une troisième injection de pénicilline en 1 an et demi peut nuire à la santé?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

C'est probablement du psoriasis que tu manifestes. Et apparemment, c'est lié à l'hypotension. Ce qui pourrait s'expliquer par la chaleur qu'il fait là où tu es.

Il faudrait voir aussi si tu n'as pas pris des drogues un peu avant qui auraient engendré une baisse de tension (ou de l'alcool ou fumé beaucoup). De la même façon, il faut voir si tu as pris des médicaments il y a moins de deux ou trois mois. L'arrêt peut provoquer une tension faible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, je ne connaissais pas. Effectivement les photos correspondent beaucoup mieux, et le cuir chevelu est assez atteint aussi.

Et ça explique les mains, car pour la syphilis ils indiquent qu'il n'y a pas de démangeaison alors que mes démangeaisons étaient intenses.

Pour les mains, c'était arrivé un jour après avoir pris un cocktail viagra, ice et ghb (j'ai honte de le dire même en anonyme) et je me suis dit que les démangeaisons devaient être une réaction à l'un de ces produits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben voilà, c'est clair que c'est lié à la consommation du cocktail. Si en plus il fait très chaud là où tu es, ça n'a pas dû aider.

Le fait d'avoir eu des démangeaisons montre encore mieux que c'est lié à l'hypotension causée par les drogues. C'est un problème qu'ont régulièrement les consommateurs d'héroïne.

L'agression du foie causée par ces drogues n'a pas dû aider non plus.

Sinon, pour la peau cartonneuse, c'est toi même qui avait remarqué que le crystal meth engendre ce genre de symptôme : "De plus on voit que les gens qui en prennent régulièrement on des grosses plaques sur la peau ou le visage, et parfois la peau toute seiche ou cartonneuse". Donc, il n'y a rien de surprenant à ce que l'ice, qui est un autre nom du crystal meth (des méthamphétamines donc) provoque ce genre d'effet.

Maintenant, je pense qu'il faut attendre que le corps se remette. Tu pourrais prendre des trucs qui augmentent la tension pour faire disparaitre plus vite les symptômes, genre du café. Mais ça risquerait de revenir à l'arrêt. Donc, il vaut mieux attendre sans rien prendre de particulier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Tu avais raison Aixur, c'était bien un effet des drogues. J'ai appris que beaucoup ont eu le même problème, ça n'arrive qu'une fois. En s'hydratant beaucoup ça empêche les inconvénients.

Cette fois pas de doute, j'ai bien la Syphilis. J'ai le chancre, le médecin s'est moqué de moi, mais j'en suis sûr à 90% les symptômes et les photos correspondent. Il m'a proposé de faire une prise sang si ça persiste, et ça va bientôt faire un mois et ça continue de grossir.

J'ai trouvé un article de bonne fois qui précise que dans de nombreux cas, le corps se débarrasse seul de la syphilis, mais je n'ai pas très envie de trainer ce chancre encore des semaines ni d'expérimenter la phase secondaire.

Je n'ai pas très envie non plus que le médecin profite de la prise de sang pour me faire un test HIV, c'est la troisième fois que je le vois pour une mst.

- Au cas où j'avais raison, est-ce qu'une 3eme injection de pénicilline en 2 ans peut affaiblir l'organisme?

- Est-il plus prudent d'attendre?

Modifié par manicamp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Si j'étais à ta place, je pense que je me ferais traiter le plus vite possible, de préférence après avoir fait confirmer le diagnostic, mais si le chancre est visible, tu devrais réussir à trouver un médecin qui te le confirme.

Dans la mesure du possible, il est sans doute préférable de ne pas multiplier l'utilisation d'antibiotiques, mais expérimenter les stades tardifs de la syphillis, comme la multiplication des tréponèmes dans le liquide céphalo-rachidien - cela ne me semble pas indispensable pour enrichir son expérience de la vie - d'autant que les traitements aux stades tardifs sont nettement plus lourds.

Et à moins que tu souhaites développer une sexualité monacale au cours des mois à venir, ça risque de compliquer sérieusement ta vie sexuelle et potentiellement celle de tes partenaires.

Le meilleur moyen de s'abriter de tout ça tout en gardant une sexualité masculine disons "variée", ça reste le safe-sex, et d'éviter les drogues "récréatives" qui détraquent facilement les équilibres internes. Mais même dans cette situation, vu que pas mal de germes de MST se transmettent quand même très facilement, il est difficile d'éviter que les antibiotiques ne deviennent pas des compagnons de route réguliers...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour la réponse

Je vais faire traiter le plus vite possible. Depuis mon dernier message, ça a encore grossi et je ne peux plus rester comme ça.

Je compte voir le docteur demain, mais je suis assez méfiant car je l'ai vu il y a deux semaines pour le chancre, il m'a ri au nez en disant que la syphilis n'existe pas à Hong Kong, que c'est juste un petit bouton, et que si ça persiste je reviens dans une quinzaine de jours pour faire une prise de sang. Et là le chancre a triplé de volume.

Je croyais qu'une analyse d'un prélèvement du chancre au microscope était plus rapide, et j'ai peur qu'il profite de la prise de sang pour me faire d'autres analyses. Je ne sais pas combien de temps dure la prise de sang mais je n'aimerai pas traîner ce chancre encore des semaines, c'est très inconfortable et gênant, et j'ai peur que ça laisse une cicatrice permanente.

J'ai du mettre un terme a ma sexualité vu mon état.

Pour ce qui est des drogues, j'aurai pu répondre dans le sujet approprié sur les traitements préventifs, mais ici, une sexualité masculine variée sans drogue et protégée n'existe malheureusement pas.

Je ne prend quasiment plus de drogues à cause des effets néfastes sur l'érection malgré le viagra, et le peut d'effet agréable que ça apporte, mais ça a l'air de marcher pour les autres et ici tout le monde en prend. Quant au vih, ceux à qui j'en ai parlé ne croient pas à son existence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est étonnant, d'après ce document officiel, il y a 1.000 cas de syphilis par an à Hong-Kong (p129), même s'ils sont très rarement détectés au stade primaire (une dizaine).

Et des diagnostics de "VIH" qui continuent à progresser fortement parmi les MSM, mais ce qui m'étonne moins si tout le monde prend des drogues et personne ne se protège... S'ils considèrent que le VIH n'existe pas, qu'est-ce qu'ils pensent de toute l'énergie qu'on y consacre en Europe ou aux États-Unis ? Que c'est quelque chose d'inventé, ou que ça ne concerne pas les asiatiques ?

Sinon j'avais lu que le chancre disparaissait généralement sans laisser de cicatrices; j'espère que ce sera aussi ton cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, ça ne rassure pas ces statistiques, mais ça ne m'étonne pas non plus.

Et les gens qui sont au stade AIDS ont à 60% des infections pulmonaires. J'étais allé voir justement le médecin il y a deux semaines pour une infection pulmonaire qui est apparue en même temps que le chancre. Après une radio des poumons il a dit que ça doit être des mycoplasma mais que ce n'est pas normal que j'ai de la fièvre. Ses antibios n'ont pas marché sauf à faire tomber la fièvre, et j'ai du voir un autre médecin une semaine après.

J'espère vraiment pouvoir éviter la prise de sang tout à l'heure et qu'il ne me fera pas de test si je ne lui en ai pas demandé.

Pour ceux qui m'ont répondu qu'ils ne croient pas à l'existence du VIH, ils ont à peu près le même discours que la dissidence, avec le stress oxydatif, mais je n'en ai parlé que à quelques uns, ce n'est pas le genre de chose dont on parle, j'imagine que les jeunes sont comme moi et ne sont sûr de rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après la prise de sang, ce n'est ni la syphilis ni l'herpes génital.

Le docteur en a donc conclu que ça pourrait être soit le "chancre mou" soit le "granulone inguinal" ou danovose, je connaissais pas du tout, les symptômes semblent vaguement correspondre.

Mais comme les analyses sont longues et compliquées il m'a filé les antibios pour les 2 tout de suite. Il a dit que c'est rare mais qu'il valait mieux que ce soit ça plutôt que la syphilis car c'est plus facile à guérir.

J'espère que ça va marcher qu'on en finisse car j'ai jamais bouffé autant d'antibios en un mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de tes précisions.

Cela nous rappelle qu'il est toujours indispensable de consulter, quoi qu'on en décide après. J'espère pour toi que le traitement marchera, on croise les doigts, car visiblement laisser non traité ce genre de bactéries (l'une comme l'autre) laisse courir des conséquences très antipathiques.

Et souligne aussi combien la santé génitale est fragile, en particulier dans les pays tropicaux où les germes sont encore plus nombreux et l'accès aux soins et aux traitements plus difficiles; et combien les moyens employés dans la lutte contre le supposé VIH sont disproportionnés par rapport aux infections multiples et très invalidantes qui touchent une grande partie de la population.

Et paradoxalement, dans le même temps, combien l'adoption des règles de safe sex peuvent être particulièrement bénéfiques, pour quantité d'autres raisons que le VIH.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci

Maintenant j'ai de violentes diarrhées avec du sang, c'est la première fois que j'ai ça, j'imagine que c'est à cause des antibios.

Le docteur m'a filé 4 comprimés de zithromax à consommer tout de suite + 2 comprimés de binoclar 2 fois par jour pour une semaine, ça m'a l'air un peu hard comme traitement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Je pense qu'il faut que tu le signales à ton médecin, les diarrhées ne sont pas exceptionnelles avec cette famille d'antibiotiques, mais cela m'étonnerait que la présence de sang dans les selles soit un effet indésirable "banal"; prends le temps de lire attentivement la notice.

C'est vrai que cette combinaison est étonnante, ces deux antibiotiques sont très voisins, exactement de la même classe (les macrolides), le métabolisme diffère un peu mais les cibles sont à peu près les mêmes... Mais je suis incapable de te dire si ce type de prescription combinée se fait habituellement ou non.

L'azithromycine est pris en une fois mais son élimination est lente (plusieurs jours), donc son effet persiste aussi plusieurs jours; et l'effet des deux antibios combinés également...

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'azithromycine était pour la chancroide, ce dont le docteur était sûr, mais il m'avait conseillé de prendre le binoclar au cas où j'avais le granulone, mais d'après les symptômes, ça me semble plus être le chancroid, mais je peux encore me tromper. Je continue donc de prendre du binoclar.

Les diarrhées sanglantes ont cessés depuis mon dernier message, donc je suppose que c'était l'azithromycine le responsable vu que j'ai pris ma dose unique de 1 gramme jeudi.

Or je ne vois toujours pas la moindre amélioration et je vois sur ce site que la séroposivité entraîne un échec du traitement. http://emedicine.medscape.com/article/214737-treatment

Je ne sais pas si je suis séropo, mais est-ce le bon moment pour faire un test? j'ai passé les 4 dernières semaines sous différents antibios pour une infection pulmonaire, je me demande si ça risque de faire positiver le test. Ou alors la multiplication d'antibio a provoqué une résistance.

J'avais demandé au docteur si mon infection pulmonaire pouvait être liée à la chancroide, il a dit non à moins que vous êtes séropo. J'étais négatif l'année dernière.

Je commence à sérieusement m'inquiéter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...