Aller au contenu
forum sidasante
wallypat

Ne peut-on pas être porteur "sain" d'une MST ?

Recommended Posts

Il faut préciser ce que tu entends par porteur "sain" ...en apparence ou sur le plan physiologique ?

Si je prends par exemple le cas de la syphilis, j'entendrai par "porteur sain" : "Etre par exemple porteur du tréponème (bactérie accusée d'être responsable de la syphilis), mais continuer à vivre sans le moindre symptôme attribué à cette maladie, et pouvoir vivre jusqu'à mes vieux jours sans avoir souffert le moins du monde d'une maladie quelconque reliée à la syphilis".

Un peu comme le "toxoplasma gondii", contre lequel 70% de la population française possède des anticorps (comme on peut posséder des anticorps contre la syphilis), mais qui ne causera la toxoplasmose qu'en cas d'immunodépression de la personne.

Ne serait-ce pas également possible pour les IST en général ? Voilà l'objet de ce topic.

Existe t il une définition "officielle" de la notion de "porteur sain" ?

Est ce un individu porteur d'un micro-organisme susceptible de provoquer une pathologie , mais qui cependant ne la developpe , parce que pour des raisons x ou y liées au terrain et , (ou) , (et ou) , au micro-organisme , il ne prolifére pas?

Ou :

Est ce un individu qui a déjà vécu (en sourdine) un épisode infectieux , dont son organisme est sorti vainqueur et qui a mis en place un systéme de défense capable de prévenir toute nouvelle prolifération de l'intru ?

Les 2 définitions sont trés différentes....dans le premier cas , elle n'aurait d'ailleurs aucun sens , puisque étant donné l'omniprésence des micro-organismes , nous devrions tous être des porteurs sains...sauf bien sur ceux qui sont , ou qui ont été malades , du fait du micro-organisme en question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il doit exister également des porteurs saints ... quoi que les concernés n'ont pas coutume de vivre en état de Sainteté.

A quel sein se vouer ? ... celui qui sait remplir la main du saint homme sans doute ... icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, à mon avis, toute individu censé être porteur d'une MST, s'il a une vie saine et qu'il ne prend pas de substances dangereuses, est normalement un porteur sain.

Les considérations que j'ai développées ci-avant n'empêchent cependant pas que c'est bien ce que je pense aussi ! Car finalement, je connais quand même pas mal de personnes qui ont contraté la syphilis mais hormis une seule personne ayant subi une éruption cutanée de la peau, les autres ont eu pour seul tort d'avoir réagi positivement au test, mais toujours sans le moindre symptôme (ceci étant, certains ont quand même confirmé avoir eu un chancre).

Mais libre à toute personne de faire part de son opinion sur le sujet.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On rejoint la la théorie des miasmes de la medecine homeopathique... selon laquelle le miasme syphilitique (par exemple) se transmet a la femme ou a l´homme exactement suivant la phase a laquelle il a ete supprimé...

Ta référence à l'homéopathie me semble très intéressante également.

Cela m'a donné l'idée de consulter l'ouvrage suffisant, à savoir "Thérapeutique homéopathique" du Docteur Claude Binet (Tome II, Editions Dangles, 2002, p.276), que j'ai depuis un an mais dont je ne me suis encore jamais servi car un an, la seule chose que j'ai eue est un début d'angine et de bronchite que j'ai traité en recourant à la phytothérapie (propolis pour l'angine; eucalyptus radiata par inhalation) et à l'aromathérapie (huiles essentielles : Ravintsara et eucalyptus globulus, par friction sur la peau et contre la bronchite). C'était d'ailleurs la première fois que j'ai eu recours aux médecines naturelles (car auparavant, je faisais encore confiance à la médecine traditionnelle), et le moins qu'on puisse dire, c'est que déjà en deux jours, j'étais quasiment guéri, alors qu'avec les médicaments et autres antibiotiques de la médecine traditionnelle, il m'en aurait certainement fallu pour dix jours ! Bref, je suis maintenant à 200% pour la médecine dite naturelle.

Bref, dans son ouvrage, l'auteur précise tout d'abord qu'il ne faut pas se soigner seul et que le recours au médecin est indispensable. Ceci étant, il ajoute que SEULE L'HOMEOPATHIE parvient à drainer et à éliminer les toxines résiduelles d'une syphilis traitée allopathiquement et à éviter des complications tardives.

Donc, pour bien soigner une syphilis, le recours à l'homéopathie paraît indispensable. Ceci étant, est-il nécessaire de recourir à l'homéopathie lorsqu'on n'a jamais eu le moindre symptôme de la syphilis, du moins apparent ? Voilà l'une des questions que je me pose maintenant.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben en fait la syphilis que j'ai contracté (eruptions mais qui brulait pas et ne piquait pas non plus) est devenue visible le jour ou j'ai fait une une chute assez violente d'un escabeau! (chui pas vraiment bon bricoleur en fait) je me suis rétammé la tronche sur le coin de ma table de salon arcade sourcilière ouverte pourtant j'ai presque pas saigné mais chui bien resté 20minutes couché par terre à me traiter de tous les noms!

enfin bref le lendemain j'avais des boutons pratiquement partout sur le corps.. Je pense que si j'avais pas eu cette chute j'aurai surement attendu longtemps avant de me soigner même si je me sentais tout de même relativement fatigué depuis quelques temps.

j'étais en phase 2 (roséole syphilitique de phase 2 si je me souviens bien)

c'est ce jour là que j'ai apris que les boutons sont tres contagieux et que la syphilis peut se transmettre par simple contact de la peau avec les draps ou vetements..!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rosalie

Bref, dans son ouvrage, l'auteur précise tout d'abord qu'il ne faut pas se soigner seul et que le recours au médecin est indispensable.

En mettant ça, il ouvre son parapluie pour pas être accusé d'inciter à l'exercice illégal de la médecine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et je connais au moins une personne de mon entourage qui a contracté la syphilis et qui a souffert d'une éruption cutanée carabinée sur tout le corps, éruption qui lui grattait et lui brûlait tout le corps, avant d'avoir été traité avec de la pénicilline. Il lui a fallu trois mois pour s'en remettre. De prime abord, il me semble difficile de mettre à l'heure actuelle cette éruption cutanée sur le compte du mercure et/ou de l'arsenic, à moins que ceux-ci se soient par exemple retrouvés dans l'alimentation sous une autre forme ?

Le mercure est en effet trés peu présent dans notre environnement comme le montre cette petite liste non exhaustive que j'ai déjà cité sur le topic : "la toxicité du mercure en direct"

A mon humble avis , ce qui serait vraiment improbable c'est de trouver un individu qui soit indemme de toxicité lié au mercure.

A propos de la syphilis et pour ce qui concerne l'hygiene intime et certains lubrifiants , il existe toujours des dérogations pour autoriser les fabriquants à utiliser des composés mercuriels

Voici donc une petite liste des produits médicamenteux , contenant, ayant contenu, ou pouvant contenir du mercure :

Si vous la trouver un peu courte rassurez vous, en cherchant un peu, vous pourrez sûrement lagrandir vous même.

Purgatif

Antisyphilitique

Vermifuge

Cholagogue

Antiplogistique

Injection vaginale(obstétrique)

Pommades dermatologiques

Dilatateur oesophagien

Stérilisation des instruments de chirurgie

Crèmes pou blanchir

Savons antiseptiques

Pratiquement :

Tous les produits ophtalmiques

Tous les produit dhygiène intime pour les femmes

Tous les produits pour lentretien des lentilles de contact

Tous les collyres

Tous les Vaccins

Merkryl

Merfen

Mercurochrome

Calomel

Voici également une petite liste très incompléte des molécules contenant du mercure :

Chlorure mercureux

Chlorure mercurique

Chloramide mercurique

Oxycyanure mercurique

Oxyde jaune mercurique

Sulfure mercurique

Mercurophylline

Mercurothiolate dolamine

................sodique

Borate de phénylmercure

Nitrate de phénylmercure

Merbromine

Thimérosal ou thiomersal

Poloxamer

(merci de bien vouloir me signaler les erreurs ou ommisions)

Il semblerait qu'il y ait aujourd'hui sur le marché quelques produits d'entretien pour lentilles ne contenant plus de mercure , mais ceux ci contiennent des molécules difficilement identifiables par un profane

___________________________________________

Voici une liste non exhaustive des activités artisanales ou industrielles concernées par le mercure :

Métallurgie.

Fonderies.

Chaudronneries.

Alumineries.

Mines dextraction du mercure

Mines dor et dargent.

Usines à papier.

Fabrication de feutre, secrétage des poils pour les chapeaux. Les symptômes provoqués par cette activité ont donné lexpression : Travailler du chapeau.

Incinérateur

Centrales thermiques : Surtout aux Etats unis : Pollution de latmosphère et des lacs .Augmentation catastrophique des cas dautisme dans certaines régions.

Chauffage au charbon

Usine de fabrication par électrolyse de la soude et du chlore ( eau de javel).

Usines de fabrication de produits vinylique : Papiers , peintures . Menuiseries ,tuyaux , récipients , flacons et tout les matériaux en PVC.

Usines de fabrication des boites de conserve .

Miroiteries, étamage.

Usines fabriquant des peintures a base de pigments (Vermillon=sulfure de mercure) ,ou des peintures spéciales pour la protection des coques de navires.

Usines utilisant des électrodes au mercure.

Industries du médicament.

Industries du cosmétique.

Usines darmement (détonateurs) et usines fabriquant des accessoires pour feux dartifice : Fulminate de mercure.

Usines fabriquant des ampoules et des néons.

Artisanat réalisant des dorures au mercure, dorure au feu.

Orfèvrerie : lavage des cendres pour récupérer lor.

Amalgame avec or et argent pour dorure ou argenterie.

Industrie de la dentisterie.

Crématorium : lors de la crémation, les amalgames dentaires des défunts sont vaporisés et la pollution est loin dêtre négligeable.

Industries agricoles élevages et dérivés :

Engrais

Insecticides

Fongicides

Bactéricides

Epandage de déchets issus du recyclage.

Médicaments , soins, vaccinations des animaux.

Usines fabriquant, ou, industries utilisant les appareils scientifiques suivants :

Sphygmomanomètre.

Thermomètre

Baromètre , baromètre de Torricelli.

Polarographes

Pompes à vide

Télescope à miroir liquide

Eudiomètres

Verreries graduées : Jauges , pipettes etc...

Usines de fabrication de matériel électrique ou électronique et industries utilisant ces productions :

Lampes à vapeur.

Lampes à ultra-violet.

Lampes à arc

Interrupteur de courant, relais basculeurs.

Redresseurs à vapeur.

Tubes ou ampoules fluorescent ou luminescent.

Thermostat.

Compteurs de débit.

Lampes solaire.

Isolant / conducteur

Piles

Piles de régulation cardiaque.

Accumulateurs électriques ,batteries.

Composants électroniques.

Microphones.

Lampes cathodiques.

Rétro-éclairage économiseurs dénergie des écrans à cristaux liquides.

Etc , etc...

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Le mercure à faible doses n'est pas préjuidiciable pour la santé... Attention ce sont les doses qui importent et pas toujours la nature du produit!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le mercure à faible doses n'est pas préjuidiciable pour la santé... Attention ce sont les doses qui importent et pas toujours la nature du produit!

J'espére que tu veux plaisanter ?

La principale caractéristique de la toxicité mercurielle c'est que justement elle n'est pas dose dépendante .

Si l'expérience n'était pas bien sur inenvisageable , je pourrais facilement te démontrer que dans certaines conditions , moins d'un mg suffit à te faire passer dans l'enfer de la maladie chronique , et raccourcir notablement ton espérence de vie (voir la réduire à zéro)

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni
J'espére que tu veux plaisanter ?

La principale caractéristique de la toxicité mercurielle c'est que justement elle n'est pas dose dépendante .

J'avais pas l'impression que mon post était comique

Je ne demande qu'à te croire et pourtant...

L'OMS fixe la dose hebdomadaire maximale de mercure à 5 µg par kg de poids corporel. Attention cependant, la limite est abaissée à 0,01 mg/m3 pour les formes organiques du mercure. Pour l'adulte, les premiers effets visibles d'une intoxication au mercure ont lieu pour une concentration minimum de 100 µg/l de sang

Voici qui devrait éviter la polémique

PS : renseigne toi la prochaîne fois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'espére que tu veux plaisanter ?

La principale caractéristique de la toxicité mercurielle c'est que justement elle n'est pas dose dépendante .

J'avais pas l'impression que mon post était comique

Je ne demande qu'à te croire et pourtant...

L'OMS fixe la dose hebdomadaire maximale de mercure à 5 µg par kg de poids corporel. Attention cependant, la limite est abaissée à 0,01 mg/m3 pour les formes organiques du mercure. Pour l'adulte, les premiers effets visibles d'une intoxication au mercure ont lieu pour une concentration minimum de 100 µg/l de sang

Voici qui devrait éviter la polémique

PS : renseigne toi la prochaîne fois

Tu vois ....je me fous et contrefous de l'OMS.

Vas me chercher un seul de ces individus , et je me propose de mettre à l'épreuve sur lui même ce genre d'affirmation ...nous verrons s'il est d'accord pour que je lui frotte sur la peau la quantité recommandée par l'OMS sous la forme de dimétylmercure.

On pourrait faire çà en télé-réalité ...comme la mort ne survient en général que trois ou quatre semaine plus tard et sans qu'à l'apparition des premiers symptômes on ne puisse plus médicalement faire quoi que ce soit ....je pense que cela va faire de l'audience....et pour une fois çà servira peut être à quelquechose d'utile .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni
Vas me chercher un seul de ces individus , et je me propose de mettre à l'épreuve sur lui même ce genre d'affirmation ...nous verrons s'il est d'accord pour que je lui frotte sur la peau la quantité recommandée par l'OMS sous la forme de dimétylmercure.

Concernant le diméthylmercure, pour commencer il ne s'agit pas de mercure mais de DIMETHYLmercurec'est donc différent...

Pour cette substance ci, on estime qu'aucun risques n'est encouru si la concentration est inférieure à 0.01mg/m3

Concernant l'OMS, on peut tout rejeter en bloc mais là on n'avance jamais plus. A ce compte là on peut dire aussi qu'on nous tue avec la radioactivité des examens médicaux types scanner ou tomodensitométrie???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni
Et toi lis un peu les intervenants et les sujets existants, et surtout utilise la fonction Recherche avant de débarquer en terrain conquis sur un forum et essayer de nous faire croire que tu es le messie.

Premièrement je ne détient aucune vérité que tu ne trouveras pas dans un bouquin ou sur le net... je suis donc pas le messie (c'est dommage d'ailleur)

Ensuite j'ai répondu au post précédent je vois pas pourquoi je me serait taper tout les post du site (a moins que les normes de l'OMS aient déja été citées, et là, mea culpa).

Enfin tu me parle de terrain conquis, il me semblait qu'il s'agissait d'un espace de libre expression... Même si je ne partage pas la majorités des avis présentés ici, c'est avec plaisir que j'essaye de comprendre nos divergences. C'est vrai que j'ai tendance à m'indigner quand j'entend des énormités mais il n'y a rien de méchant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vas me chercher un seul de ces individus , et je me propose de mettre à l'épreuve sur lui même ce genre d'affirmation ...nous verrons s'il est d'accord pour que je lui frotte sur la peau la quantité recommandée par l'OMS sous la forme de dimétylmercure.

Concernant le diméthylmercure, pour commencer il ne s'agit pas de mercure mais de DIMETHYLmercurec'est donc différent...

Pour cette substance ci, on estime qu'aucun risques n'est encouru si la concentration est inférieure à 0.01mg/m3

Concernant l'OMS, on peut tout rejeter en bloc mais là on n'avance jamais plus. A ce compte là on peut dire aussi qu'on nous tue avec la radioactivité des examens médicaux types scanner ou tomodensitométrie???

Avec ce genre de raisonnement on peut en effet aller trés loin.

Le mercuriothiolate n'est pas du mercure

le poloxamer n'est pas du mercure

l'oxycyanure mercurique n'est pas du mercure

Non plus qu'aucun des composés à base de mercure

Abracadabra et hop tout y l'est propre ....c'est quand même beau la science.

Je peux dans ce cas te proposer une petite expérience avec du mercure (Hg°) ...çà te va comme mercure ? Toujours aux doses recommandées par l'OMS ....mais peut être que si c'est par les voies respiratoires , tu vas me dire que c'est de la triche et que l'OMS ne parle que de la voie digestive ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni
Avec ce genre de raisonnement on peut en effet aller trés loin.

Le mercuriothiolate n'est pas du mercure

le poloxamer n'est pas du mercure

l'oxycyanure mercurique n'est pas du mercure

Non plus qu'aucun des composés à base de mercure

Abracadabra et hop tout y l'est propre ....c'est quand même beau la science.

Je peux dans ce cas te proposer une petite expérience avec du mercure (Hg°) ...çà te va comme mercure ? Toujours aux doses recommandées par l'OMS ....mais peut être que si c'est par les voies respiratoires , tu vas me dire que c'est de la triche et que l'OMS ne parle que de la voie digestive ...

Il y a une différence entre la tolérance du mercure et de ses composés liés c'est pour ca que je chichitais.

Sinon moi j'ai à priori aucune raison de remettre en cause les normes de l'OMS car je ne saurais m'appuyer sur rien!

Et toi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je peux t'expliquer comment t'intoxiquer avec du Hg° avec des quantités ingérées inférieures à celle données par l'OMS.

Mais une fois intoxiqué , je peux pas te garantir une remise en état de toute tes fonctions organiques....le résultat dépend de paramétres individuels.

J'ai pas besoin de matériel sophistiqué , juste quelques petites billes de mercure , et dans une période de 6 mois à 2 ans tu pourras déjà me donner des nouvelles de ta santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Est ce que le mercure est d'une incidense sanitaire considérable aujourd'hui en France?

Y a t'il eu des cas de pathologie pour des doses inférieures a celles fixées par les institutions médicales?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Est ce que le mercure est d'une incidense sanitaire considérable aujourd'hui en France?

Y a t'il eu des cas de pathologie pour des doses inférieures a celles fixées par les institutions médicales?

Les questions que je me pose moi , c'est :

1) Est ce que la vérité se trouve dans les affirmations de l'OMS ?

2) Ou est ce que la réponse se trouve dans la réalité de l'expérience ?

Pour moi la vérité se trouve dans le résultat de l'expérience.

Alors si l'OMS et tous les plus grands savants du monde affirment des choses qui sont contraire à l'expérience c'est que L'OMS se trompe ....ou pire trompe le monde.

Y a t'il eu des cas de pathologie pour des doses inférieures a celles fixées par les institutions médicales?

A cette question je peux répondre oui , et je peux le prouver ...et pour moi une preuve ce n'est pas un dossier rempli de chiffres et de statistiques ....une preuve c'est la démonstration par l'expérience que dans telle condition on obtient tel résultat.

Maintenant il ne faut pas oublier non plus , que nous vivons constamment avec des niveaux de pollutions au mercure cumulés qui sont plus ou moins ponctuellement supérieurs aux seuils présumés sans danger.

On nous dit par exemple que les amalgames dentaires ne sont pas dangereux car le relargage est inférieur aux normes.

On nous dit que la pollution des centrale d'incinération est aussi inférieur aux normes.

Que le mercure des vaccins est inférieur aux normes.

Que la pollution de l'eau est inférieure aux normes.

Etc ,etc...

Mais la somme de toutes ces sources de pollutions est elle des dizaines de fois supérieure aux normes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni
Mais la somme de toutes ces sources de pollutions est elle des dizaines de fois supérieure aux normes.

Ca c'est un autre probleme qui remet pas en cause les normes actuellement définies...

C'est pas contradictoire avec mon post

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mais la somme de toutes ces sources de pollutions est elle des dizaines de fois supérieure aux normes.

Ca c'est un autre probleme qui remet pas en cause les normes actuellement définies...

C'est pas contradictoire avec mon post

Cependant la réalité , c'est que les individus sont exposés à la somme de ces sources de pollution et jamais uniquement à une source isolée.

Voilà comment , au fond , on triche avec les chriffes , en sachant trés bien dés le départ , comment les dit chiffres seront compris par chacun d'entre nous , qui en général n'avons pas accés à l'information dans le détail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...