Aller au contenu
forum sidasante
wallypat

Ne peut-on pas être porteur "sain" d'une MST ?

Recommended Posts

Encore plus que les antibiotiques, les ulcérations génitales comme le chancre mou a été identifié depuis longtemps par l'orthodoxie comme un "facteur d'acquisition du VIH" chez les hétérosexuels des pays du sud; dans une phase symptomatique, cela signifie sans doute que l'infection en elle-même, d'une façon ou d'une autre, contribue à affoler le test dit VIH.

Après... sans doute il faut essayer de garder la tête froide, même si c'est plus facile à dire qu'à faire. Attendre la fin du traitement antibio avant de constater si ça marche ou pas - et pour l'un ou l'autre il y a d'autres classes d'antibiotiques que celles que tu prends. Ensuite, difficile de conseiller autre chose que de retourner voir ton doc à la fin prévue du traitement.

Est-ce que ton infection pulmonaire s'est améliorée ou a empirée ? Est-ce qu'au diagnostic il a éliminé la possibilité d'une tuberculose ou d'une pneumonie à pneumocystose ? Je crois savoir que cette dernière au moins est difficile à diagnostiquer sans examen approfondi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'infection pulmonaire, elle est apparue en même temps que le chancre début décembre, alors que le chancre n'était qu'un tout petit bouton, j'avais un peu de fièvre, j'étais fatigué et je toussais tellement que ce n'était plus tenable. Après 2 semaines je décide de voir le docteur de HK pour le chancre et la toux, je pensais que ça guérirai tout seul comme ça arrive quand j'ai une angine une fois par an, mais comme j'allais partir en vacance je préférais être en forme.

Il m'a fait une radio des poumons où tout semblait normal, il a rigolé quand je lui dis que je croyais avoir la tuberculose, il a dit que c'était peut-être une infection pulmonaire provoquée par une bactérie sans membrane si je me souviens bien appelé Mycoplasma ou quelque chose comme ça. Mais il semblait inquiet car il a dit que dans ce cas je ne devrais pas avoir de fièvre

Il m'a filé un sirop, des comprimés pour la toux et des antibios. Rien n'a marché, la fièvre est tombée mais je continuais de tousser à chaque respiration et je pouvais à peine parler.

Le début de mes vacances à été bien gâché ainsi que celui de mon entourage, la toux devenait plus grasse. Je suis allé voir un autre médecin, il a dit "c'est rien c'est juste une petite irritation", j'ai tout de même demandé des antibiotiques, il s'est vexé mais m'en a quand même donné. Cette fois ça a marché et autour du 2 Janvier je ne toussais quasiment plus, même si ça reste encore un peu gras dans ma gorge.

J'aurai du garder les boites car j'ai oublié le nom des antibios.

Pour le chancre, il a encore un peu grossi cette nuit. Peut-être n'était-ce pas le chancre mou, ça me semble trop rond et propre, ce n'est pas aussi douloureux que ça devrait l'être, juste parfois très inconfortable, et je suis sensé avoir des ganglions douloureux vers les adducteurs, or c'est à peine sensible quand je touche.

J'ai peur de devoir revoir le docteur jeudi, j'espère qu'il ne fera pas de conclusion hâtives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sont effectivement les mycoplasmes - il n'y en a plusieurs sortes - qui n'ont pas de paroi et qui peuvent causer des pneumonies - et se transmettent facilement par contact rapproché... Sans tomber dans la paranoïa, reste vigilant et n'hésite pas à réinterroger les diagnostics si ça ne fonctionne pas, voire à rechercher un autre avis médical.

Le problème de tous ces symptômes (notamment les infections pulmonaires), c'est que le diagnostic est difficile et rarement sûr à 100%, notamment sans analyse approfondie, et que les médecins, bien souvent en pareil cas et comme tout un chacun, ils tâtonnent, pour le meilleur et pour le pire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc j'ai revu le docteur aujourd'hui, le chancre et les glandes ont encore grossis.

Il avait un comportement un peu schizo, tantôt très inquiet pour soudain devenir très rassurant. Il a dit que la diarrhée sanglante n'avait rien à voir avec le zithromax, que ça doit être des hémorroïdes :hum: . J'ai vraiment pas de chance d'avoir une diarrhée sanglante pour la première fois de ma vie quand je prend 1 gramme d'antibio que j'ai jamais pris. Bref. Il a dit aussi que c'est pas normal que le traitement aie échoué et peut-être que j'étais sur la voie de la guérison sans le savoir.

Il n'a fait aucune allusion au VIH et il a changé plusieurs fois d'avis au dernier moment pour choisir le traitement.

J'ai donc eu droit à une piqure de Rocephlin dans la fesse + 3 jours sous levofloxacin. Autant vous dire que je suis pas au top de ma forme avec des crampes au visage, des douleurs dans les jambes et une bonne migraine, mais j'espère que cette fois ça va marcher.

Il avait peur que ça soit le granulone, qui est beaucoup plus rare et plus difficile à guérir, et qu'on trouve plus dans les pays moins développés alentours comme la Chine les philipines, la malaisie etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après plus de 4 jours de traitements, je peux vous annoncer que ça a échoué. J'ai eu une très grosse fièvre dans la nuit de Jeudi, j'imagine un effet de l'injection, puis le chancre a commencé à changer d'aspect, les ganglions ont diminué et ne sont plus douloureux, j'ai cru que cette fois j'en était enfin débarrassé.

Mais ce matin le chancre a retrouvé exactement le même aspect et n'a pas changé de taille.

Donc soit je suis dans un tel état, ou les bactéries sont devenues ultra résistantes, que tous les traitements échouent, soit le diagnostic est encore faux et il s'agit de donovanose et non pas de chancre mou.

Dans ce cas, j'ai vraiment pas de chance, car c'est une maladie très rare, HK n'est pas un foyer de donovanose, c'est déjà un pays développé avec un niveau de vie très élevé, j'ai eu des rapports 1 à 2 fois par semaines depuis Juillet sans jamais rien chopper d'autre.

Mais j'ai plus de quoi dépenser quelque centaines d'euro pour faire un test, il est couteux et difficile à faire. Et en plus il faut plusieurs semaines de traitement pour le guérir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne me risquerai pas à faire de la consultation à distance, mais c'est vrai que la donovanose semble rarissime dans les pays développés et ne pas toucher spécialement les gays; il est malgré tout peu probable que tu l'aies chopé. Pour le chancre mou, je ne sais pas si ton chancre était devenu douloureux, cela semblait être une caractéristique, en tout cas tu as bien suivi tous les traitements antibiotiques habituellement recommandés (macrolides, ciprofloxacine, ceftriaxone, voire la page de la CDC américaine par exemple), y compris en terme de durée, et si des résistances existent, il est a priori rare qu'elles soient aussi cumulées.

Si le chancre est resté indolore, je m'interrogerai quand même si ton test de la syphillis a pas produit un faux négatif (apparemment cela peut arriver selon les techniques en phase primaire), parce que la syphillis reste à mon avis la plus courante, la plus probable, et la plus répandue chez les gays; les antibiotiques que tu as pris (et à leur durée) ne l'ont pas forcément traité (si c'est bien ça); éventuellement relire les résultats des tests et vérifier ça avec le médecin.

A voir aussi si cela peut être une manifestation un peu inhabituelle de la LGV, causée par des chlamydiae, qui peut faire des adénopathies même si les ulcères sur le pénis ne semblent pas habituels; c'est aussi assez répandu chez les gays. Là aussi, le traitement habituel est à base de tétracycline (encore une autre classe d'antibios), ou de macrolide mais pour 3 semaines, donc les traitements que tu as décrit ne l'auraient probablement pas soignés.

Mais sans test supplémentaire c'est pas évident...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse.

J'ai bien comparé minutieusement les symptômes de ces 3 infections, et malgré ça je ne peux pas dire ce que j'ai. Mon chancre n'est pas douloureux sauf quand il seiche, la croute est fondue le lendemain matin et je me retrouve avec la plaie fraiche (désolé pour les détails peut ragoûtants). Quand la croûte se forme le soir je crois être guéri mais non, ça redevient comme avant le lendemain.

Quoi que ce soit, je ne peux malheureusement plus faire autrement que de vivre avec, pour le moment. Les tests et les traitements m'ont couté trop cher.

Modifié par manicamp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà, quelque jours après mon message, le chancre a diminué, en une semaine il s'est complètement refermé laissant une cicatrice qui semble disparaître de jour en jour, j'espère que ça ne laissera plus aucune trace suspecte.

Je ne sais pas si c'est l'effet du traitement, ça a mis au moins une semaine pour commencer à se refermer, ou, au cas où c'est la syphilis, le chancre s'est refermé tout seul comme il est sensé le faire après quelque semaines. Si c'est le cas je le saurai bientôt quand le stade secondaire se déclarera, mais j'ai aussi lu que ça peut se guérir souvent tout seul. Une bien mauvaise expérience qui je l'espère est terminée, j'aurai quand même bien voulu savoir ce que c'était.

Evidemment je ne pense pas que je pourrais reprendre mon rythme d'avant, je ne pourrais plus le faire sereinement sans soupçonner mes partenaires. Quand je vois mes cicatrices je me rappelle avoir vu les mêmes sur d'autres. Surtout que le milieu n'est pas très grand, ils se connaissent tous plus ou moins et ça a du se passer chez à peu près tout le monde.

Les chem gratuits sont donc terminés aussi, j'en ai bien profité et on a aussi profité de moi, tout dépendait des situations, mais mon absence est mal passée et d'autres ont pris ma place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ce cas, n'hésite pas à refaire quand tu en aurais la possibilité un test de la syphilis tôt ou tard, cela paraît quand même le plus probable et même en espérant qu'elle guérisse spontanément, c'est aussi plus sécurisant d'éviter un stade secondaire assez peu sympathique, et aussi vis-à-vis de futurs partenaires.

Le cercle de partenaires que tu décris semble de plus très approprié à contracter ce genre de choses et l'affaiblissement immunitaire provoqué par les chem's sont propices à choper d'autant plus facilement tout ce qui traîne.

Revenir après ça à une sexualité plus banale sans être assiégé de nouveau par ses hormones n'en est pas forcément facile pour autant.

Merci aussi d'avoir partagé cette histoire qui est aussi instructive pour chacun.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crains que tu aies malheureusement raison. J'ai maintenant des petites boursouflures rosées qui apparaissent sur la verge et des rougeurs depuis 2 jours, je me suis demandé si c'était des condylomes qui prenaient le relais. Peut-être les symptômes du stade secondaire de la syphilis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le traitement de base étant simple et normalement peu coûteux (une injection intramusculaire unique d'un type particulier de pénicilline, générique et qui ne coûte normalement presque rien),

Tout semblant correspondre dans le déroulement des symptômes, à ta place je n'essaierai de ne pas trop tarder.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui le traitement est peu coûteux. C'est les analyses qui le sont, environ 90 euros. Mais je ne veux plus prendre de traitement si je ne sais pas ce que j'ai.

Je vais essayer de faire un test demain, tant pis, mais c'est inquiétant, la doxycycline et l'azithromycin aurait dû être efficaces aussi contre la Syphilis, ils sont indiqués en cas d'allergie à la pénicilline.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas forcément, apparemment la résistance à l'azithromycine dépasse 80 à 90% en Chine ou en Australie (pour rester autour du Pacifique).

La doxycycline est réputée plus efficace, mais c'est un traitement long (2 à 4 semaines), et ça ne fait pas partie des antibiotiques que tu nous avais indiqué prendre ici (à moins que ce soit le premier contre l'infection pulmonaire dont tu ne retrouvais plus le nom).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, en effet, j'ai oublié les noms des premiers traitements, j'aurai dû faire attention.

J'ai vu le docteur aujourd'hui, il est persuadé que ce n'est pas la syphilis mais il reste fixé sur la donovanose ou l'herpès (j'ai été testé négatif à l'herpès il y a 40 jours) je n'ai eu aucune relation sexuelle depuis début Décembre. Il a néanmoins accepté de me faire une prise de sang pour un test syphilique avec deux techniques différentes ( plus de 80 euros) en considérant que c'était un caprice de ma part.

J'espère vraiment que c'est ça qu'on en finisse. Si je suis positif, je ne sais pas comment le docteur va réagir, ça voudrai dire qu'il a eu tort dés le début, que mes craintes étaient les bonnes et qu'il m'a fait payer une fortune pour des traitements inappropriés, jusqu'où serait-il capable d'aller pour ne pas avoir l'air d'un con, surtout qu'il se plait à me répéter qu'il est le meilleur spécialiste de HK en MST. Il m'a dit que le stade secondaire se déclenche en général un an après le chancre, que les rougeurs devraient apparaitre sur tout le corps, alors que je lis partout que c'est de deux à quatre semaines et que les symptômes diffèrent beaucoup avec la personne.

Pas forcément, apparemment la résistance à l'azithromycine dépasse 80 à 90% en Chine ou en Australie (pour rester autour du Pacifique).

Les souches sont différentes en fonction du continent?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, il y a plusieurs souches qui circulent, l'une avec la simple mutation d'un seul gène qui confère une résistance aux antibiotiques de la famille des macrolides (dont l'azithromycine). Voir le volet consacré à la syphilis sur ce document.

Et j'ai lu la même chose que toi à de multiples reprises sur les symptômes et les délais d'apparition de la syphilis secondaire.

Je reproduis également un bref extrait de ce document sur ce guide des "bonnes pratiques" vis-à-vis de la syphilis apparemment en vigueur en France. Je regrette de n'avoir pas percuté plus tôt car il dit clairement :

- que la sérologie peut être négative notamment les premiers jours lors d'une syphilis primaire;

- qu'il faut traiter sur la base des signes cliniques (chancre, rapport sexuel récent à risque) sans attendre le résultat des sérologies qui peuvent être négatives en phase primaire;

- qu'en revanche les sérologies sont normalement systématiquement positives en phase secondaire.

1. Syphilis primaire
Les premiers anticorps à apparaître sont des IgM. Les techniques les plus sensibles à ce stade sont donc celles qui les dépistent (FTA-IgM, ELISA/IgM, SPHA).

Le VDRL est plus sensible que le TPHA, mais il est moins spécifique. Il faut par ailleurs noter des différences de sensibilité entre les réactifs TPHA commercialisés. On pourra donc observer différents profils en syphilis primaire:
- Le VDRL et le TPHA peuvent être négatifs au tout début du chancre (5 à 7 premiers jours).

(...)

Le contexte clinique au stade de syphilis primaire est généralement évocateur avec la notion de chancre et/ou la notion de rapport sexuel récent avec une personne ayant eu une syphilis. Le traitement devra être instauré sur la clinique sans attendre les résultats du laboratoire. L’utilisation d’un microscope à fond noir, lorsque cela est possible, permet de mettre en évidence des tréponèmes dans la lésion et de faire ainsi le diagnostic de syphilis, à un stade où les sérologies peuvent être négatives.


2. Syphilis secondaire
Tous les tests sérologiques, tréponémiques et non tréponémiques sont en général positifs avec des titres élevés en anticorps.

Il est à craindre que comme tu le soulignes, la principale complexité de ta situation soit de gérer l'égo de ton médecin; non seulement il faut connaître son métier à sa place, mais en plus lui imposer de faire ce qui semble le plus juste contre son avis professionnel; et en plus le payer une fortune pour ça. C'est n'importe quoi, c'est désespérant et épuisant.

Bon courage pour la suite en espérant que ce soit bien ça.

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà, les résultats sont tombés. Syphilis. Bravo Jibrail.

VDRL non-reactive

FTA-Abs reactive

Pas plus d'info.

Je me suis donc imaginé recevoir ma piqure de pénicilline qu'on en parle plus et que j'oublie cette histoire ainsi que ce docteur, et ben non:

Apparemment, le laboratoire taïwanais qui fourni la pénicilline à Hong Kong a eu un problème il y a quelques mois, il a fallu rendre tous les produits. Pénurie de pénicilline à Hong Kong et sur toute l'Asie du Sud, donc...

La seule solution serait paraît-il d'aller dans une clinique du gouvernement très loin de chez moi, où ils traitent ce genre de problèmes gratuitement sur présentation du Hong Kong ID et du résultat du test, histoire de bien être fiché quand je voudrai renouveler mon visa, pour recevoir une piqure de Rocephlin tous les jours pendant 2 semaines. J'ai cru que j'allais y passer quand j'ai eu une injection le mois dernier, tellement j'avais de la fièvre.

Je lui ai demandé pour le traitement de doxycycline, il a dit que c'était cher et risque d'échouer. Mais en même temps il m'a dit tellement de conneries, comme quoi mes symptômes ne correspondaient pas du tout avec la syphilis, alors qu'ils correspondaient avec tout ce que j'ai lu sur le net, qu'il s'enfonçait encore plus en se justifiant, sans s'excuser évidemment, je n'arrive plus à le prendre au sérieux.

J'en peux plus mes rougeurs commencent à se fissurer et à faire des crevasses, les ganglions ont regonflé et j'ai mal en marchant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo, je ne sais pas, deux mois, quantité de tests et quatre traitements antibiotiques afin de pouvoir détecter une syphilis en 2015 avec un chancre bien visible... Je me retrouve malin à dire qu'il faut toujours et toujours consulter, et en même temps tu te retrouves dans la situation à devoir commander au médecin quoi prescrire comme analyses et traitements... Si j'avais été médecin avec un minimum d'expérience clinique et de relations professionnelles sur lesquelles m'appuyer, j'aurai traité pour la syphilis immédiatement, surtout dans un endroit, où si j'ai bien suivi tes difficultés financières, la prise en charge publique des coûts semble limitée...

Concernant les antibios, s'il y a pénurie de pénicilline (un type particulier : la Pénicilline G benzathine sous forme d'injection intramusculaire hebdomadaire, qui semble toujours et universellement privilégiée), il y a consensus sur le traitement de substitution (d'habitude en cas d'allergie à la pénicilline) : sauf chez les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes, c'est bien la doxycycline. Les autorités françaises, américaines, canadiennes sont d'accord. Et la doxycycline est générique depuis bien longtemps et la boîte de comprimés coûte quelques euros (en France : 6,80€ pour 15 jours de traitement) - qu'est-ce que c'est que son délire sur les prix ?

A lire la littérature, la doxycycline semble plus intéressante que le ceftriaxone (Rocéphine en nom commercial) sur tous les aspects : efficacité clinique mieux démontrée, prise orale plus facile que l'injection, coût plus faible (pas d'intervention pour l'injection), et spectre d'action plus étroit avec donc potentiellement moins d'effets secondaires.

Donc vu qu'en plus tu as fait une réaction forte au ceftriaxone, tout porte vers la doxycycline. En espérant qu'il n'y a plus non plus pénurie (il y a eu une pénurie généralisée l'an dernier, mais qui semble résolue, au moins en Europe et en Amérique du Nord).

Si j'étais à ta place, je n'aurai pas de doutes. Y compris sur la nécessité d'envoyer paître l'avis de ton médecin. Une nouvelle fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta reponse.

J'ai cogite toute la nuit et j'ai pris une decision que je crain de regretter. J'avais le choix entre voir un medecin pas loin de chez moi pour qu'il me file de la doxycycline, ou d'aller dans un centre specialise au cas ou il ne serai pas concerne par cette rupture de stock de penicilline. Car j'avais trop peur que cette souche asiatique soit resistante et que je voulais plutot un shot radical qu'on en finisse.

J'en trouve enfin un, Au telephone ils m'assurent d'avoir ce qu'il faut. J'y cours donc et je tombe sur cabinet de luxe en marbre au 60eme etage d'un building d'affaire. Je suis recu par un docteur completement nevrose qui ne fait que parler de test HIV. Il me supplie de faire des tests sanguins pour tout checker mais je tiens bon, je lui montre mon test de syphilis et lui dit que je suis venu pour mon shot de penicilline et c'est tout. Alors devant moi il ouvre une page google pour regarder syphilis sur wikipedia et je commence a paniquer....

Il insiste encore et encore, me sort toutes les mst qu'il connait (il n'a jamais entendu parle de chancroid et donovanose) en me montrant une boite de penicilline pour tenter de me rassurer.

Je pretend avoir deja fait tous les tests et que je suis negatif mais il n'en demord pas avec son obsession du HIV . Apres 15 minutes de penibles negociations il cede. je recois 3 shots de penicilline sur l'epaule et les des fesses. C'etait pourtant pas marque sur la page wikipedia que je connais par coeur.

la surprise pour la fin...280euros.

La c'est pas possible c'est une comedie de Moliere, avant de partir je mets tout le cabinet en panique car je demande le nom du produit qu'on m'a injecte sur le recu. Parceque je commence a douter que c'est bien de la penicilline g.

Voila je regrette de pas t'avoir ecoute. Je comprend pas comment des gens peuvent livrer leur sante a prix exhorbitant a des escros pareils.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les gens malades sont en vulnérabilité et certains savent en profiter... Et je ressens que tu étais dans une situation de très forte vulnérabilité, physique et morale... Tu n'as pas eu tort sur le fond (le traitement par pénicilline en IM est toujours à privilégier); et c'est vrai que je n'ai aucune idée du corps médical à Hong-Kong mais ce que tu décris semble particulièrement gratiné.

Est-ce que tu as pu apercevoir la boite ou as-tu eu une réponse sur le type de pénicilline dont il était censé s'agir ?

Sur les injections je sais pas du tout, c'est une intramusculaire donc en général le fessier est privilégié, je ne sais pas si ça exclut les injections multiples, les injections dans l'épaule ou non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas vu marque penicilline sur la boite j'ai juste vu que la boite etait bleue. Et il a marque peniciline g.

Je ne vois pas de changement pour l'instant.

Ca ne marche pas si c'est de la penicilline normale? J'ai lu que toutes les sortes devraient marcher pour la syphilis.

Je ne sais pas grand chose sur la medecine a hk, je sais que la medecine privee est reputee tres efficace et chere. Et les medecins sont trop peu nombreux ils misent leur reputation sur leurs patients. Ils sont richissimes. Les diplomes de medecines sont tres difficiles a obtenir et ils sont presque tous passes a l'etranger, Canada Usa en general.

Pour les centres vraiment specialises j'ai beaucoup de mal a trouver d'info et je ne peux pas parler d'mst a mon entourage, mais je prefere les eviter car je ne veux pas qu'on me force a faire des test hiv.

J'aurai du mieux chercher mais c'etait tellement enfle que j'ai fait ca en catastrophe.

Pour le public, j'ai peur que ce soit la meme chose et ils sont tres occupes en ce moment a cause d'une epidemmie de grippe qui fait 10 a 20 morts par jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...