Aller au contenu
forum sidasante
JJB

7 millions de morts inutiles ?

Recommended Posts

Invité Anathema

dont la présence à un moment donné va faire peur et choquer tellement de femmes

j'ajoute que par exemple si une femme (ayant appris la présence du virus HPV suite à un dépistage) ne veut pas de relation sexuelle avec préservatif si elle est en couple depuis longtemps (ça se comprend) ou qu'elle refuse les relations sexuelles par peur de transmission du virus au compagnon cela peut créer une grosse frustration sexuelle... selon la médecine nouvelle une grosse frustation sexuelle peut engendrer le cancer du col... ou comment un simple dépistage peut mal tourner même si au départ le virus est innoffensif... reflechi.gif

C'est exactement ce qui est arrivé à une amie sauf que je lui ai expliqué que son virus allait partir avant son prochain examen puisqu'elle avait résolu son 1er conflit... et du coup voilà elle n'est pas tombée dans le cercle vicieux...

je défends la médecine nouvelle sur ce point et je sais que c'est un sujet très polémique, faites en ce que vous en voulez de mon avis... évitons tout de même des discussions interminables et agressives comme d'autres forums sur ce site dédié à Hamer...

Voilà c'était juste une illustration des dangers (ou éventuels dangers si vous préférez) des dépistages... car le plus souvent les médecins sont incapables de dirent comment ça va évoluer mais à coup sûr cela représente un énorme stress pour la personne, stress rarement pris en compte par la médecine officielle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité désintox17

Merci Anathema pour le lien que j'ai visité, j'ai compris que personne ne peut affirmer avec certitude au vu de mes résultats d'analyse sanguine le choix que je dois prendre quant au suivi.

Continuer les biopsies avec le risque de dissémination, ou ignorer les résultats alors que mon père a eu le cancer de la prostate, qu'il a été opéré, que son cancer s'est généralisé et qu'il en est décédé à l'âge de 86 ans ?

Je vais essayer dans un premier temps de me supplenter en lycopène, huile de graines de courges, sélénium.

J'ai commencé des séances de champs pulsé, peut-être que ça m'aidera.

Prochain bilan sanguin : septembre 2007.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais essayer dans un premier temps de me supplenter en lycopène, huile de graines de courges, sélénium.

Tout d'abord, je t'invite premièrement à lire les différents articles (avec de nombreuses références scientifiques) figurant sur sur cette page-ci; cela devrait te permettre de voir plus clair, et de comprendre la suite du post.

Ensuite, je ne paniquerais certainement pas, en particulier lorsque l'on sait maintenant que le dosage du PSA n'est tout simplement pas (très) fiable. On sait maintenant depuis plusieurs années que de façon tout simplement générale, des hommes ont des cancers de la prostate alors que leur taux de PSA est bas, et même normal (!) depuis plusieurs années, tandis que d'autres ont un taux de PSA très élevé des années durant sans avoir de cancer de la prostate. Personnellement, je n'ai pas l'intention de passer ce genre de test-là (PSA, donc).

Ceci étant, il est absolument certain qu'à ton âge, tu dois commencer à prendre des compléments alimentaires bien spécifiques pour prévenir le plus possible le risque de maladies liées à l'âge, dont le cancer de la prostate.

Concernant le cancer de la prostate, j'ai lu récemment (mais pas le temps de retrouver l'article) que le lycopène ne serait pas si utile que cela pour prévenir et encore moins combattre un cancer de la prostate.

En revanche, je te conseillerais vivement les compléments suivants, les plus efficaces contre le risque de cancer de prostate.

1) Le sélénium, oligoélément quasiment indispensable contre les cancers en général, et en particulier contre le cancer de la prostate. Je préconiserais 200 microgrammes par jour, mais comme tu n'en as sans doute jamais pris auparavant, je proposerais 300-400 microgrammes par jour durant le premier mois; ensuite, passer à 200 microgrammes par jour.

2) Si tu lis bien les articles référencés dans l'article cité au début de ce post, les produits (naturels) de loin le plus efficace (sur le plan scientifique et dans les faits) pour protéger la prostate sont les deux suivants : le Palmier scie et le Pygeum Africanum, avec de l'huile de pépins de courge qui permet d'amplifier de façon synergique les deux premiers produits cités (en revanche, utilisé seul, l'huile de pépins de courge n'aura qu'un effet assez marginal).

Tu peux trouver ces trois produits en un en cliquant ici; pour ma part, je n'hésiterais pas à en prendre deux par jour (un le matin, l'autre le soir).

3) De façon générale, je te conseille de prendre une formulation antioxydante puissante, de nature à retarder au maximum les différentes maladies et autres ennuis de santé liés à l'âge. Cela ne peut d'ailleurs qu'être du tout bon également pour la prostate.

4) Enfin, et non le moindre, je t'invite à réduire de façon drastique, voire même supprimer la consommation des laitages (lait, yaourts, fromages, chocolat au lait) mais également les produits à base un tant soit peu de lait (viennoiseries, tarte, certaines sauces, etc...). Toujours plus d'études (parfois contradictoires, il est vrai) paraissent clairement démontrer un lien entre laitage et cancer, tout particulièrement le cancer du sein et le cancer de la prostate. Lire par exemple (et entre autres) ce petit article. Evidemment, de nombreux autres sites, inféodés de près ou de loin à l'industrie pharmaceutique ou laitière, te diront que "ce n'est pas vrai" ! LOL

Mais à ta place, je ne prendrais pas le moindre risque et je cesserai sans tarder la consommation de produits laitiers. Du calcium, tu pourras en trouver dans d'autres aliments (par exemple, le chou) et qui sera surtout bien plus assimilable que le calcium du lait.

Je ne te garantis pas que tu n'auras jamais de cancer de la prostate, mais ce qui est certain, c'est qu'en procédant ainsi, tu réduiras d'une façon très conséquente le risque de survenance de cancer de la prostate (ou même empêcher son aggravation, voire parfois le faire régresser); éventuellement, cela fera réduire ton taux de PSA (quoique que cette mesure n'est pas vraiment fort fiable).

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ignorer les résultats alors que mon père a eu le cancer de la prostate, qu'il a été opéré, que son cancer s'est généralisé et qu'il en est décédé à l'âge de 86 ans ?

Tu peux immédiatement oublier la référence à ton père car 80 à 90% des hommes de plus de 80-85 ans ont un cancer de la prostate. Si ce n'est qu'à cet âge-là, ce cancer évolue généralement si lentement qu'on n'a pas le temps d'en mourir (sauf exception, comme ton père).

En tout cas, je n'ai jamais entendu parler d'un facteur héréditaire à propos du cancer de la prostate (mais je me trompe peut-être).

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité désintox17

Merci wallypat , tes conseils me donnent du réconfort, c'est vrai que le seul "avantage" du test PSA est de créer une angoisse du cancer dont on se passerait bien !

Je vais commander le produit pour la prostate, pour les laitages, pas de problème, je fais depuis plus d'un an le régime sans gluten et sans caseïne, régime qui m'a été conseillé par l'allergologue que je consulte pour des problèmes d'intoxication aux métaux lourds.

Si par bonheur mon taux de PSA se stabilise ou descend, je n'hésiterai pas à le signaler sur le forum.

Encore merci pour vos réactions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je remonte ce topic portant essentiellement sur le cancer, car comme nous évoquions dans le passé (du temps où j'étais Rozen) la combinaison Reishi-Shitake-Maitake, et ne pouvions que déplorer le coût de ce mélange a priori très efficace, je signale que j'ai reçu ces jours-ci le catalogue d'une société qui diffuse des produits naturels et présente la combinaison en question à un coût fort intéressant voici le lien chez Natura Mundi.

http://www.naturamundi.com/boutique/fiche_..._fr&pag=1&num=3

120 gélules à moins de 20 euros... cela me semble correct sachant que l'on trouve je crois les 60 gélules d'habitude à + 40 euros.

Je ne suis pas convaincue que payer terriblement cher soit un gage de qualité. icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article très intéressant dans le Nexus de janvier-février 2008 : selon un oncologue italien dissident, les cancers seraient en définitive causés par un champignon bien connu des séropositifs, à savoir le candida albicans ! C'est ce qu'il affirme depuis plus de trente ans mais l'orthodoxie du cancer refuse de lui prêter la moindre attention (contrairement aux malades).

Le remède consisterait à prendre du bicarbonate de soude, que l'on trouve à un prix ridicule dans n'importe quelle pharmacie. En fonction des cancers, le bicarbonate de soude devrait être consommé (cancer de l'estomac), faire l'objet d'injection (cancer du cerveau) ou encore faire l'objet de lavement (cancer de l'anus), et ce des semaines (voire mois) durant.

Il aurait obtenu plusieurs guérisons spectaculaires, et les patients sont toujours en vie et en pleine forme quinze ans plus tard.

Je trouve cette hypothèse intéressante. Après tout, bon nombre de facteurs censés favoriser l'apparition du cancer favorisent également la prolifération du candida albicans (tabac, produits toxiques, acides gras polyinsaturés, ...). De même, certains traitements alternatifs (comme le sélénium) du cancer sont de nature à faire régresser le candida albicans.

Je ne sais quoi en penser mais cela me semble très intéressant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au sujet du bicarbonate de soude, voici ce que j'ai trouvé ici :

Le cancer est-il provoqué par le champignon Candida Albicans ?   

   

Écrit par Emma Holister Collaboration spéciale   

30-03-2007 

Entrevue avec Dr Tullio Simoncini qui parvient à traiter le cancer à l’aide du bicarbonate de soude

Emma Holister (E. H.) : Après avoir lu vos articles concernant votre thérapie révolutionnaire contre le cancer, je n’ose pas imaginer combien il vous a été difficile de continuer à exercer votre profession en tant qu’oncologiste dans le monde de la médecine officielle. Quel a été la réponse des autorités médicales à votre travail?

Dr Tullio Simoncini photo(http://candida-international.blogspot.com)

Dr Simoncini (Dr S.) : Quand un scientifique a une idée efficace et révolutionnaire, les autorités médicales essaient par tous les moyens de supprimer son travail parce qu'elles sentent que leurs intérêts sont menacés. Aussi efficace que puisse être la thérapie en question, leur but sera de la détruire. On le renverra des associations médicales, on le traitera de charlatan dans les journaux et à la télé, on l’attaquera en justice et même la police le harcèlera jusque chez lui. 

E. H. : Qu’est ce qui empêche notre système médical d’accepter vos théories concernant le fait que le cancer serait provoqué par un champignon (Candida Albicans) et que vous traitiez des tumeurs en utilisant le bicarbonate de soude?

Dr S. : De un, il y a un égoïsme et un manque de spiritualité flagrant dans l’élite médicale, ce qui les empêche de regarder au-delà de leur ignorance acquise. De deux, la théorie fondamentale derrière le cancer est basée sur l'hypothèse qu'elle est provoquée par un désordre génétique ayant pour résultat une surproduction des cellules cancéreuses. On peut qualifier cette théorie d’erronée, car elle n’a été jamais démontrée.

E. H. : Croyez-vous que vous puissiez surmonter ces problèmes, et si oui, comment?

Dr S. : Oui, je le pense, grâce à l'activisme des mouvements populaires. Si beaucoup de citoyens se mobilisent et travaillent ensemble, il sera possible d'exiger que les autorités tiennent compte des libertés dans le domaine de la recherche médicale. Cela se fera en manifestant et par des médias.

E. H. : Combien de cas avez-vous pu traiter? Vos résultats ont sûrement dû, pour le moins, attirer l'attention de vos collègues dans le monde médical?

Dr S. : J'ai traité des centaines de patients. La plupart d'entre eux avaient des cancers extrêmement avancés, surtout après avoir étés soumis aux thérapies conventionnelles. Bon nombre d'entre eux se sont complètement rétablis et vivent encore en bonne santé des années après le traitement.

Lorsqu'il s'agit des cancers dépistés tôt, plus petit que 3 cm, avec l'incidence minimale des métastases, 90 % de patients se sont rétablis.

Beaucoup de médecins sont d'accord avec mes méthodes et ont employé ce traitement à base de bicarbonate de soude.

E. H. : Pourriez-vous mettre en évidence votre expérience pour faire pression afin que les autorités médicales prennent votre travail au sérieux?

Dr S. Non, car pour démontrer le bien-fondé d’une théorie, il est nécessaire de faire une étude sur plusieurs centaines de cas très documentés. Cela ne peut se faire qu’en milieu hospitalier.

E. H. : Beaucoup de femmes souffrent du Candida Albicans, ce qui provoque énormément de problèmes gynécologiques, tels que des champignons persistants et les cancers des organes reproducteurs. Quel conseil leur donneriez-vous?

Dr S. : Pour déraciner les infections fongiques gynécologiques persistantes, faire un lavement (vaginal) chaque jour avec deux litres d’eau pure bouillie préalablement puis refroidie dans laquelle on mélange deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Cela durant deux mois, s'arrêtant seulement pendant les menstruations. Le Candida Albicans est très résistant et cela prend un bon moment pour guérir définitivement.

E. H. : Il est clair que vos vues sur le cancer, le Candida Albicans et son mode de fonctionnement soient révolutionnaires dans le contexte de la médecine officielle. Il est surprenant pourtant que vos idées diffèrent également de celles de la plupart des thérapeutes dans la médecine alternative qui considèrent le Candida Albicans comme un problème systémique affectant le corps entier et provenant des intestins. Si vous croyez que la levure du Candida n'est pas la cause des divers problèmes intestinaux habituellement liés à la candidose, à votre avis, quelle en est la cause?

Dr S. : La cause principale est environnementale. Deuxièmement, et par conséquent, il y a un manque d'énergie provoqué par des changements dans la circulation de sang. Troisièmement, le régime alimentaire. La question qu’il faut poser c’est pourquoi une personne a-t-elle des intolérances au sucre, à la levure, aux oeufs, au lait, etc.? Avant que cela se développe, des dommages ont déjà été causés. L'épithélium de l’intestin est endommagé, ce qui cause ces intolérances. Il est important de traiter la cause, alors il est possible de voir si les problèmes continuent.

Il n'est pas bon de supprimer à jamais un aliment particulier parce cela ne traite pas la maladie à sa base. Elle est en général provoquée par des problèmes dans l'environnement et l’alimentation ce qui appauvrirait nos forces.

Par exemple, une personne qui a une maladie de coeur peut souffrir d’une dilatation chronique des intestins (et par conséquent le coeur travaille moins), et une intolérance en est le résultat. Un autre exemple, une intolérance alimentaire peut être provoquée par une maladie qui provoque une congestion, ainsi de suite.

Par conséquent, pour traiter la maladie, il faut aller à sa cause et ne pas s’arrêter aux symptômes en évitant tel ou tel type de nourriture.

E. H. : En conclusion, quel est votre avis sur la situation de beaucoup de praticiens de santé alternative face aux campagnes anti-médicine alternative imposées par les autorités médicales qui exercent une pression par des médias nationaux et par la presse médicale, exercées par exemple par le groupe Quackbusters? Que pensez-vous qu’il serait nécessaire de faire afin de protéger des thérapeutes alternatifs, tels que vous-même, et les patients qui viennent chez vous pour trouver de l'aide?

Dr S. : Mon avis est que les thérapeutes alternatifs sont effrayés et n’ont pas les moyens de combattre les mensonges émis par la médecine officielle. Le monde médical doit être libéré afin de permettre aux patients d’avoir la liberté de choisir les soins qu’ils souhaitent recevoir pour leur santé. La plupart des maladies sont le résultat d'un style de vie malsain. Par conséquent, les médicaments sont inutiles et dommageables. En outre, les établissements archaïques, tels que les associations médicales, mettent fréquemment des médecins sous pression pour qu’ils prescrivent ces traitements inutiles, nocifs et toxiques.

Site de Emma Holister : http://candida-international.blogspot.com

Site du Dr Simoncini : http://www.curenaturalicancro.org

Au moins le bicarbonate de soude n'a pas les effets secondaires dramatiques de la plupart des traitements conventionnels du cancer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que c'est une théorie incomplète qui ne s'attache qu'à une des conséquences du problème. Et une théorie fausse en ce qui concerne la responsabilité du candida.

Je pense que c'est soit une agression chimique externe qui cause le problème (médicaments la plupart du temps), ou alors, le blocage d'une zone du corps. Blocage dans le sens ou les déchets ne peuvent pas s'évacuer et s'accumulent dans la zone en question, entrainant un étouffement progressif des cellules de la zone en question (et du coup, les cellules passent à un mode de développement différent, proche de celui des bactéries, avec une multiplication anarchique). La présence du cancida albicans n'est qu'une conséquence de la présence de cellules mortes et de l'acidification de la zone (acidification qui va avec la présence des cellules mortes), cellules mortes et acidification qui sont donc elles-mêmes conséquence de l'agression chimique ou du blocage physique de la zone.

Je ne suis pas sur que la prise de bicarbonate de soude ait vraiment un effet. Parce que si la zone est bloquée et qu'il y a accumulation de cellules mortes, de toute façon, la zone va s'acidifier et elle sera plus ou moins imperméable à l'arrivée de substances. Mais bon, je ne suis pas sur du contraire non plus (que ça n'ait aucun effet). Donc, c'est déjà une possibilité intéressante.

Toutefois, bien qu'incomplète, et même si le bicarbonate de soude n'avait aucun effet, c'est quand même une théorie utile. Parce qu'en fait, je pense que la plupart des cancers (ou plutot des tumeurs, parce qu'à mon avis, le cancer est un concept faux. Il n'y a pas de métastases) ne vont pas causer de désagrément importants. On le voit avec les chiffres donnés dans le message précédent : 90 % des cancers avec une tumeur de moins de 3 cm n'entraine aucun problème (avec la prise de bicarbonate de soude. Mais je pense que sans bicarbonate de soude, le résultat serait plus ou moins similaire). C'est pour ça qu'en fait, tous les traitement alternatifs marchent. C'est parce que la plupart des cancers ne sont pas mortels.

De toute façon, il est clair que la plupart des morts de cancer le sont à cause du traitement (médicaments ou rayons). Parce qu'on ne voit pas comment une tumeur de moins de 3 ou 4 cm, ce qui est le cas la plupart du temps, pourrait entrainer la mort d'une personne. A part éventuellement pour certaines tumeurs liées à des petits organes vitaux, et mal placées. Mais à part ça, la plupart du temps, la personne atteinte n'a aucune raison de mourir d'une si petite tumeur. Donc, si la personne meurt, c'est forcément à cause du traitement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut.gif Je lis avec beaucoup d'intérêt vos propos ; je ne connaissais pas cette nouvelle approche "bicarbonate de soude"...Pourquoi pas ? Je vais me plonger dans cette nouvelle orientation, voir ce qu'il en est.

Pour ma part, je serais ravie de témoigner toujours d'ici quelques années d'un maintien en bonne santé suite à cancer, puisque comme je l'ai déjà évoqué, ici ou là et notamment sur ONCT j'ai subi juste une chirurgie dans le passé suite à cancer dépisté et j'ai refusé les autres traitements. Certes, je n'ai pas assez de recul pour apprécier si mon orientation est bonne (modification de l'alimentation, compléments alimentaires, méditation) puisque cela fera bientôt 2 ans uniquement que j'ai eu cet épisode.

Je vais bien et n'ai pas d'alerte de santé...et sans doute un équilibre impulsé par un meilleure hygiène de vie me donne-t-il une énergie que je n'avais même pas avant l'annonce du cancer !

Je laisse de côté pour l'instant les contrôles estimant que j'ai le temps et que ce sera encore plus probant de clarifier les choses "un peu plus tard"...Peut-être fin 2008 ou début 2009. Je verrai.

Pour ce qui est de la nécessité de traitement et du risque encouru, ce que dit Aixur, je l'ai entendu (ou tout au moins ce sont des choses murmurées) dans le domaine médical, si l'on dialogue avec des gens d'esprit ouvert . Dans mes dialogues (car j'ai tenté quand même sur les mois de parler avec des médecins spécialistes ou non) j'ai senti une réserve sur ce que peuvent apporter les traitements de type chimio par exemple.

Pour un ou deux "butés" qui déclarent "vous n'avez pas agi vous êtes givrée ! c'est quoi votre secte ?" 4 ou 5 vont hausser les épaules et dire "oui comme on ne sait pas en somme ce que donne le traitement, comme on ne sait pas comment évoluent certains cancers...évolution aléatoire, processus pouvant être bloqué sans conséquences gravissime...Bien, on ne peut que vous dire : voyez sur quelques années et si vous allez bien c'est que... les traitements n'étaient pas indispensables".

Peut-être le corps médical arrive-t-il aussi à dire cela s'il sent que la personne en face (patient(e)), n'est pas dans une situation d'angoisse et se prend en main.

Mais il est clair que sur un temps, on attrape au vol les infos qui passent sur ce qui peut aider l'organisme à bien résister, on se dit "aide toi !"... Et donc, je me note le bicarbonate et j'irai voir quelles sont les conditions de prise de ce produit (que j'ai d'ailleurs chez moi en cas de problèmes digestifs).

La bonne nouvelle 2008 c'est déjà que j'ai déniché un médecin généraliste sur ma ville, (non conventionné, hélas), et aux honoraires assez élevés qui a l'air très bien avec une approche de la médecine bien particulière. C'est donc un vrai médecin mais qui utilise l'étude des énergies, l'homéopathie (enfin un qui n'a pas mis ça sur sa carte juste pour faire joli), auriculothérapie, il a oeuvré en Extrême Orient notamment et son parcours est assez impressionnant. Il est donc habilité à rédiger des ordonnances et à préconiser des préparations. (Pour mon cas, a priori il s'agit juste de préserver l'état général avec de l'homéopathie et d'adjoindre du magnésium par exemple et de la vitamine D). Rien de violent ! Il trouve que j'ai déjà pris une bonne voie en agissant par moi-même sur le temps.

Je me sens encore mieux épaulée dans le parcours par cette nouvelle présence car je pense que ce qui manque à la plupart des gens, que ce soit en matière de cancer, sida c'est d'avoir un vrai repère médical qui puisse canaliser la démarche. Cela faisait un bail que je cherchais un médecin qui puisse me conseiller... Il est par contre fort dommage que ce type de médecine ne soit pas à la portée de petits budgets "familiaux". Mais pour le médecin c'est peut-être le prix d'une certaine indépendance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'apporte complément sur "l'affaire du bicarbonate", ce peut être anecdotique mais une fois de plus on risque de se trouver dans la situation fréquente d'un battage alors qu'il y a grande frilosité de la part de l'émetteur ou des émetteurs d'idées.

J'ai pris attache avec l'interlocuteur aux commandes de cette "voie nouvelle" (enfin, je présume que c'est lui qui a eu l'amabilité de répondre par mail) et on sent un gros frein dans le propos. Si on annonce qu'on est un peu dans la marge et qu'on n'a pas suivi la voie de l'orthodoxie cancer... la réserve est évidente... "sytle oui mais les contrôles sont à faire et pour ce type de problème le bicarbonate ne serait pas assez efficace".

Ceci dit c'est déjà bien d'avoir eu une réponse. 4-spamafote.gif

J'ai hélas ressenti en général cette frilosité chez la plupart des "pionniers" si on n'est pas en pleine chimio, ils se dérobent quand dans la réel on se présente à eux. La raison me semble bien évidente...le poisson est noyé s'il y a conjugaison des "soins" divers (classiques et autres)... Suivant le résultat sur les années, tel ou tel pourra toujours récupérer la survie dans ses statistiques...s'il y a pépin, c'est 'l'Autre" type de soins qui a la charge de responsabilité.

C'est dommage, mais bien sûr compréhensible d'une certaine manière. et pour une durée assez longue on ne saura pas à qui ont doit l'heureux résultat d'une survie sur 10 ans... Tant que les traitements "orthodoxes" lourds seront associés aux traitements de médecines dites "parallèles".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est vrai que c'est un gros problème de la médecine alternative.

Soit effectivement, on propose un traitement qui ménage la chèvre et le choux pour se protéger d'un éventuel problème et surtout d'une potentielle accusation de secte, de mise en danger du patient, etc... Ce qui fait que le truc est assez inefficace. Parce que c'est bien les traitements officiels du cancer qui tuent (je dirais minimum 95 % des patients).

Soit il y a des livres qui disent que les traitements sont inefficaces voir dangereux. Mais très rarement ils remettent en cause le taux de mortalité attribué aux cancers. Donc, comme les gens continuent à croire que le diagnostic en question est un diagnostic de mort, ils restent près à prendre n'importe quel traitement, même un traitement officiel. Surtout qu'en général, en cas de cancer, ils vont retomber sur la première catégorie, qui va leur conseiller de ménager la chèvre et le choux. Parce que la deuxième catégorie n'est représentée que par des gens qui écrivent des livres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour rappel, à mon humble avis, l’une des meilleures méthodes “alternatives” pour prévenir non seulement l’apparition d’un cancer quelconque mais apparemment également pour le guérir, du moins lorsqu’il n’est pas encore trop avancé, consiste à adopter un régime riche en acides gras saturés et extrêmement pauvre et même complètement déficient en acides gras polyinsaturés, en pratique les oméga 6 et 3. Contrairement à ce qui est affirmé, il n’a jamais été prouvé que les acides gras polyinsaturés seraient “essentiels” pour une (bonne) santé.

En revanche, depuis plus de 50 ans maintenant, il a été maintes fois prouvé que les acides gras polyinsaturés étaient essentiels … à l’apparition du cancer !

Et visiblement, les acides gras polyinsaturés paraissent également essentiels à l’apparition du “sida”.

Pour plus d’infos, lire ce topic.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que malheureusement nous ne sommes pas au bout d'une bataille entre les défenseurs de tel ou tel "courant" sur ce plan...d'un côté le lobby du lait ou de la viande et des recherches scientifiques (commandées éventuellement par ceux qui ont des intérêts de tel ordre à défendre) et qui nous prouveraient qu'on peut manger bien gras, bien laiteux, et pourquoi pas même bien industriel et "OGMisé" sans problème aucun... une fondation ou l'autre fournit bien sûr plein d'articles scientifiques en ce sens et de l'autre, sur le ring point.gif d'autres structures tout aussi sérieuses avec les médecins, chercheurs présentant autant d'articles scientifiques documentés qui nous souligneront le contraire...

Quand je lis je suis alternativement convaincue par les uns et par les autres. Folie dans le panier de la ménagère !

A chacun, en somme de s'y retrouver... On n'est pas près d'avoir LA Vérité absolue et de toute façon existe-t-elle alors que nous sommes tous foncièrement différents ? 4-spamafote.gif

Très souvent, hélas, et sans qu'on le sache les études scientifiques sont commandées par .... ( et dans le domaine alimentaire, cherchez l'intérêt soit pour la viande, soit pour le soja, soit pour le beurre...). L'excellent livre "les inventeurs de maladie" l'a bien souligné pour ce qui est notamment des preuves "béton et scientifiques" avancées de l'utilité de tel ou tel produit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Reponse a mékissety

Dans l'esprit de '7 Millions de Morts Inutiles'

Reponse a mékissety

J'ai du mal a m'habitue a ton nouveua pseudo ;->.

mékissety> ..L'excellent livre "les inventeurs de maladie"........

Comme c'est traduit de l'allemad j'ai lu la traduction anglaise

Inventing Disease and Pushing Pills' Jorg Blech (Routledge)

Quelque soit la langue, on ne dira jamais assez que c'est un excelent livre

J'en profite pour recommande la lecture de:

* Voies alternatives dans le traitement du cancer - Dr Joseph Levy 184 gr

* La révolution silencieuse de la médecine - Dr Joseph Levy 454 gr

que je suis en train de finir et ou on parle entre autre de la Methode du Dr Andre Gernez (cf. les 2 premiers posts de '7 Millions de Morts Inutiles') .

Je ne sais pas si ce livre est traduit en francais; je recommade aussi vivement l'ouvrage de G. Edward Griffin.

Un chapitre emploi explicitement le mot 'genocide' a l'encontre de la cancerologie officielle au USA.

Au fur et a mesure de la lecture, on comprend que s'attaquer au cancer c'est s'attaquer au cartel Rockfeller.

A word without Cancer. The story of Vitamin B17' G. Edward Griffin

Part 1: page 1 to page 176 'The science of cancer theraphy'

Part 2: page 177 to 358 'The politic of cancer therapy'

* Cartel: Escape from competition

* The ultimate monopoly

* I.G Farben -The biggest chemical multinational in the world' based in Frankfurt between

1920 and1932

* Finacial support of I.G. Farben to Nazi National Socialist Party between 1932 and 1945

* Nuremberg trial in 1945. I.G. Farben split into

BASF

BAYER

HOECHSH

etc...

* Finacial link between I.G Farben and Rockfeller, even during World War II

* Rockfeller cartel control over Banking, Raw Material, Fod, Spare Parts, Bulding Industry

and also the chimical and drug industry (including cancer ray orthodox therapy).

* Rockfeller empire control over

Medecine education

Media

Scientific corruption

Government

Law enforcement

FDA (Food and Drug Administration)

in order to prevent free market.(including the cancer billions dollard business

Bonne lecture ;->

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai l’honneur d’être en contact direct avec André Gernez.

Je me limite à une correspondance par an pour ne pas l’importuner et je ne communique à personne ses coordonnées.

Il m’a été envoyé début 2009 un document récent comportant de nombreuses photocopies.

Une de ces feuille photocopiée est celle du Courrier du Dr Joseph Levy à Nicolas Sarkozy – Président de la République.

(NB : J’ai lu deux de ces ouvrages en 2008 :

Voies alternatives dans le traitement du cancer - Dr Joseph Levy

La révolution silencieuse de la médecine - Dr Joseph Levy)

Il semble que le processus se soit déroulé à l’identique de ce qui c’est passé les décennies précédentes sur ce dossier.

C.à.d. Le président de la République a accusé bonne réception du courrier de Joseph, à transmis au ministre de la santé, qui lui-même à transmis aux papes de l’Orthodoxie du Cancer en France qui ont prétendu ne jamais avoir eut connaissance des travaux de Gernez au préalable. Bref, l’histoire se répète.

La commission européenne en 2008 à également validé bonne réception pour l’analyse du dossier prophylaxie anti cancer Gernez.

Cf. l’URL suivant, on y dit qu’André a été reçu par Arnaud Munnich le conseiller scientifique de Nicolas Sarkozy en septembre 2007 à l'Elysée, à la demande de l'Elysée.

http://forums.france2.fr/france2/Le-cancer...jet_19456_1.htm

Les efforts des partisans de Gernez, depuis une quarantaine d’année, face à une administration corrompue sont louables.

La corruption n’est pas située à haut niveau.

Les politiques sont sincères sur se dossier (le premier à été Michel Poniatowski en 1974, qui à du s’incliner face au lobby du cancer).

Les politiques ne restent que quelque années, d’où leur pouvoir limité en la matière.

Un ministre de la santé fraichement nommé n’a pas d’autres choix que de se remettre aux experts, les dit ‘experts’, eux sont nommé à vie, et ne craignent pas les politiques.

On aurait le temps de mourir 3 fois avant que cette prophylaxie anti cancer soit reconnue et diffusée en France, le jour de la Saint Glin-glin.

Conclusion : Ce dossier est toujours d’actualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pendant que je suis sur le dossier Gernez, j’en profite pour informer les lecteurs potentiels de ce ''topic'', en diffusant une information des Nations Unies.

Commission Permanente Consultative : Médecine et Santé:

SIDA – ALZHEIMER – PATHOLOGIE, PRÉVENTION, SOLUTION

Extrait de la lettre papier du 20 janvier 2009 de Albert KONAN – KOFFI (Croix d’Officier Mérite Dévouement)

ONU - DPI

33 rue Sylvabelle 13006 Marseille

*****

… notre 7éme Congrès International des Communes des Nations pour la Paix si tiendra le :

Vendredi 15 Mai 2009

Hôtel de Ville d’Avignon

avec Madame Marie Jose Roig Député – maire d’Avignon

Nous nous sommes intéressés aux Travaux du Professeur André Gernez.

Ce congrès viserait à redonner à ses idées, une nouvelle diffusion, à la lumière des découvertes actuelles sur les cellules souches. Ces cellules éclairent les mécanismes physiopathologiques conduisant au Cancer, ou aux neuro-dégénérescences.

Nous souhaitons célébrer le Professeur Gernez, sans qu’il le sache.

Pour ce faire, nous vous demandons de faire connaitre l’information autour de vous, afin d’en rassembler le plus grand nombre,…….

…..

******

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Réponse à Cheminot (avec plus de 5 ans de retard)

> Samedi 19 Février 2005 17h12 PNI

>

> Il est vrai qu'on peut se poser la question!

>

> Si vous avez l'occasion de lire "Les dernières cartes du diable" de Gunther Schwab,

> écrit il y a 35 ans, vous y retrouverez le monde actuel. C'est impressionnant.

Depuis peu, le livre

'La Danse avec le diable' de

Gunther Schwab

est ré-édité.

Je viens de le commander neuf.

Te dirais aprés lecture du dit bouquin de Schwab.

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

guerir du cancer aussi facilement, pour 40euros avec quelques principes actifs cellulaires...

Je me demande si cette discution n'est pas une farce, car cela serait plus que scandaleux !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour twj

Donc tu n’as pas compris

guérir du cancer est hors sujet de ce topic

La méthode de Dr Gernez (validée par l'INSERM) est une approche prophylactique

à renouveler tous les 6 mois dés l’âge de 42 ans.

qui permet seulement d'en réduire la probabilité d'apparition.

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...