Aller au contenu
forum sidasante

JJB

Membres
  • Compteur de contenus

    26
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de JJB

  • Rang
    Confirmé
  • Date de naissance 25/09/1947

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.medecine-autrement.com
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Location
    versailles
  1. De plus, je suis une poubelle : cad que l'on m'envoie les personnes pour qui "il n'y a plus rien à faire" de tout côté tant officiel qu'alternatif. Donc inutile de me parler de la misère humaine, je la côtoie tous les jours. La vraie. Et ça, c'est pas de la philosophie : c'est de l'urgence ou du simple humanisme. Mais là, j'ai en face de moi du concret et des regards SOS. Qui ne connaît pas ça aura du mal à en apprécier la dimension ... Un peu en colère JJB ...
  2. Je ne suis qu'un simple bio-physicien qui essait d'en savoir le plus possible sur un sujet qui, de toute manière, ne peut que le dépasser. Avec tout le groupe de chercheurs dont je fais partie, nous connaissons bien la dimension psychologique de la maladie. Mais c'est la spécialité de certains pas la mienne. Essayer simplement de parler le mieux possible de ce que l'on croit savoir et surtout le faire partager alors que l'omerta est sur ce savoir
  3. L'intérêt du flash d'irradiation hypophisaire c'est qu'il ne touche que la zone correspondant à la production d'hormone de croissance. Donc la production des autres hormones hypophisaires n'est pas touchée. Mieux que l'ablation pure et simple pratiquée expérimentalement sur les souris Pour ce qui est de l'utilité réelle de l'hormone de croissance après maturité, je vais appeler André Gernez (déjà essayé mais absent). Dès que j'ai la réponse je te le dis
  4. Dans les premiers temps de la vie, avec l'hormone de croissance, la mitose cellulaire est une exponentielle : 1 cellule mère -> 2 cellules mère. Une fois l'organisme entièrement formé, la progression devient mathématique : 1 cellule -> 1 cellule mère + 1 cellule fonctionnelle vouée à l'apoptose une fois sa vie écoulée. A noter que les cellules cancéreuses suivent un schéma mitotique exponentiel : c'est donc paradoxalement la voie de la mort pour l'organisme et celle de la vie éternelle pour la recherche Mais les cellules mères ont un nombre de mitoses programmées restreint. Ainsi l'utilisation de l'hormone de croissance pour rester jeune fonctionne mais ... "brûle" le capital mitotique. Vivre mieux moins longtemps ? Pourquoi pas
  5. Parce que à l'âge adulte tous nos organes ont atteind leur taille optimale ce qui est le rôle de cette hormone
  6. Rayons de Cobalt 60 ... radiothérapie classique. La seule spécificité est dans la focalisation.
  7. Un flash d'irradiation hypophisaire c'est une opération de radiothérapie ciblée sur l'hypophise dont on irradie la partie responsable de la sécretion de l'hormone de croissance. Cette opération est pratiquée sous IRM afin de cibler parfaitement la zone. Il faut donc un IRM et un appareil de radiothérapie spécifique appelé "Gamma Unit" ... le tout coûtant quelques millions d'euros. Je rappelle qi'il n'y a que deux de ces machine en France, à Lille et à Marseille
  8. rock-en-rock Cette fois-ci c'est plus sournois : le flash d'irradiation hypophisaire n'est pas interdit ... il n'est pas pratiqué, c'est tout. L'expérience sur les souris est connue de tout le corps scientifique et les résultats sont incontestables. La différence, c'est que sur l'homme il n'y a pas ablation et que l'intervention est donc bénine et sans conséquences (contrairement à une thyroïde qui va nécessité un traitement hormonal à vie : ça c'est bon pour le business) ... Donc on est face à une autre méthode : l'expérimentation nécessite les quelques millions d'euros de matériel que seul le système possède. Si on demande au système de prêter le matériel il ouvre de grand yeux en demandant de quoi on parle Quand au terrain judiciaire ... quand tu as assisté au procès de Loïc Le Ribault, tu sais qu'il n'y a aucun espoir de ce côté.
  9. Non ... nous sommes en train de négocier avec un pays asiatique mais ce n'est pas gagné ... et ce sera très cher et pas remboursé. C'est con pour une technique inventée par un français ...
  10. Le Cardozelan était particulièrement efficace ... mais le Laboratoire allemand qui le fabriquait a jeté l'éponge l'année dernière. Le vicum album, c'est le gui, facile donc à se procurer aussi bien en homéopathie qu'en phyto. Peut peut-être aider mais ne soigne surement pas le cancer à lui seul ... Iscador : toujours du gui (à la mode anthroposophique ) qui m"inspire la même réflexion.
  11. Comme les 7 millions de morts évités sont en train de disgresser, je repart à zéro mais toujours avec mon bon ami le Dr André Gernez. Car ce n'est pas tout ... Ayant constaté un rapport certain entre l'hormone de croissance et les maladies dégénératives et étant radiothérapeute de formation, il eut l'idée, dans les années 70, de pratiquer des flashs d'irradiation hypophisaires sur des SEP .... Une unité de 20 lits fût ouverte à la Pitié-Salpétrière. Toutes les SEP traitées furent scotchées. Pas guéries, les atteintes de la myéline étant irréversibles, mais stoppées. C'est à dire qu'après une première poussée autant dire qu'il n'y a pas de séquelles .... Au bour de deux ans, les travaux étant concluants, l'unité fût fermée ... Pourquoi ? Il n'y a pas de solution à la SEP dans la médecine officielle et l'on aurait pu continuer ! Seument voilà ... le cancer est une maladie dégénérative. Faites à tout le monde un flash d'irradiation hypophisaire après 30 ans quand l'hormone de croissance ne sert plus vraiment à quelque chose et pfuitttt ... plus de cancers !!! Plus de SEP, plus de schizophrénie, plus de maladies de Charcot, plus de Parkinson et plus d'Alzheimer non plus, maladies pour lesquelles on ne sait pas quoi faire ... mais que pèsent elles ??? Car, en laboratoire, les tests sur souris montrent qu'après ce traitement il est impossible de leur innoculer la moindre tumeur même en choisissant les pires ... Il y a en France deux unités Gamma Unit qui, associées à l'IRM, permettent cette opération simple et anodine qui se pratique en clinique ambulatoire (entré le matin, sorti le soir). Une à Lille et une à Marseille ... essayez d'y envoyer une personne chère et atteinte d'une de ces maladie. Vous serez déçu, même si vous êtes médecin, radiothérapeute et que vous arrivez avec la procédure en poche ...
  12. Tu as entièrement raison en reformulant de cette manière : nous soignons mais ne guérissons pas. Je m'explique ... On peut soigner une maladie dont les causes sont inscrites dans la vie du patient. Mais si cette personne ne remet rien en cause dans sa manière de vivre, sa manière d'être, son entourage et autres influences, elle va rechuter plus ou moins vite. Nous l'avons constaté dans des cancers en phase terminale : rémission spectaculaire durant toute la période des soins, arrêt de ces derniers et mort dans les deux mois !!! Par contre, sur des gens remettant en cause leur "être", assistés éventuellement par un psychothérapeute, les protocoles de soin peuvent être rapidement diminués de moitié. Nous n'en sommes pas encore à tout stopper ...
  13. On ne peut quand même pas dire ça . Lakhovsky savait exactement ce qu'il faisait, il suffit de lire ses écrits. Et aujourd'hui, l'on comprends le mécanisme de l'action des fréquences sur le centrosome des cellules. L'on a pas toutes les réponses mais, globalement, on sait à peu près ce que l'on fait contrairement à bien des médecins qui feraient bien d'aller apprendre la biologie et la physique.
  14. On entre immédiatement dans le cadre de l'exercice illégal de la médecine et même dans le cas des médecins qui doivent soigner selon les directives du conseils de l'ordre. Par contre, chaque individu peut faire ce qu'il veut (à condition d'être majeur) sans que la justice ne puisse trouver à y redire. Nous avons des gens qui en accueille d'autres chez eux pour des soins mais ils savent qu'ils se mettent en danger. Nous en avons longuement discuté avec Isabelle Robart sans trouver de solution autre. Drôle de société humaine ...
  15. Quand on connaît bien la question et qu'on analyse le problème, il s'avère que face à la technologie Priore on se trouve face à ... la technologie Rife de 1934. Et comme ses travaux on été poursuivis, que ses successeurs vendent la machine ...
×
×
  • Créer...