Aller au contenu
forum sidasante
Invité Messagero

Condylome

Recommended Posts

voilà ça fait quelque temps que j'ai attrapé une légère excroissance au niveau du meat, ça fait presque un ans que je n'ai pas de relation sans préservatif...

Il se pourrait bien que le condylome soit dû à l'usage du préservatif. Je crois me souvenir qu'on dit que les préservatifs avec lubrifiant contiennent du benzène.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité bidouille28

Il se pourrait bien que le condylome soit dû à l'usage du préservatif. Je crois me souvenir qu'on dit que les préservatifs avec lubrifiant contiennent du benzène.

Est - ce que vous vous renseigez avant d'écrire : savez-vous de quoi vous parlez avant de faire des remarques ?

L'usage du préservatif est O B L I G A T O I R E pour ne pas infecter son partenaire ...

C'est justement le fait de ne pas utiliser de préservatif qui est un facteur de risque important

Tu tapes sur google condylome et tu trouves : SOURCE GYNECOLOGIQUE

Examens complémentaires :

Badigeonnage des zones suspectes à l'acide acétique (donc bien du vinaigre)

Facteurs de risque:

..... Absence d'utilisation de préservatifs.....

Modifié par modo 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité modo 1

Les échanges qui n'apportaient strictement rien à ce topic ont été déplacé en Salle de Sport.

Vous pourrez les retrouver ici : http://www.onnouscachetout.com/forum/viewtopic.php?p=144759

Merci de reprendre les débats sur le sujet et d'essayer de comprendre ce qui est écrit plutot que de l'interpréter.

Ca évitera les hors sujets inutiles.

Les insultes et grossièretés ont été supprimés du post ci dessus afin d'éviter qu'il parte aussi en Salle de Sport.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il se pourrait bien que le condylome soit dû à l'usage du préservatif. Je crois me souvenir qu'on dit que les préservatifs avec lubrifiant contiennent du benzène.

Du benzène ! ... diable ! ... ça ne m'étonne pas que ce soit si fastidieux à porter ...

... même ceux qui sont parfumés à la framboise ? ... pour le plus grand plaisir de nos compagnes ?

... et toi terry qu'en penses-tu ? ... toi qui est de l'autre côté ... du manche ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est également possible d'utiliser de la pommage Effudix lorsque toutes les autres tentatives ont échoué: c'est de la chimiothérapie, certes assez douloureuse,mais souvent efficace pour se débarrasser d'un condylome récidivant, avec pour avantage d'éviter parfois une vilaine cicatrice...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Messagero

bein voilà ça fait un très bon moment que ça a disparu avec l'argile vert et ma potion de lourdes.... merci à tous pas de lazer ni quoi que soit d'autre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà une bonne nouvelle !

On ne parle pas assez de la potion de Lourdes ... et pourtant !

Que d'âmes et de corps rassurés ainsi !

Que de condylômes sur la verge (ils étaient bien situés là n'est-ce pas ?) ainsi évaporés par les oeuvres de la Vierge !

Ne sous-estimons pas non plus les bienfaits de l'argile verte ... d'ailleurs tout ce qui est vert est bénéfique (exemple : la papaye ... verte) !

J'espère que tu as au moins enfilé quelques cierges aux (pieds) de cette Vierge après t'être ainsi soulagé la verge ... icon_ange.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, icon_cry.gif

Je viens de me faire opérer de condylomes voilà 8 jours de cela et bien je peux vous dire que je deguste un max.

Opéré par electrocoagulation car il y en avait pas mal à l'interieur de l'anus et à l'entré et donc j'ai décidé d'éradiquer ça le plus rapidement possible mais voilà je souffre le martyre lorsque je vais à la selle c'est terrible et je ne souhaite à personne de vivre cela mais bon c'est trés important de suprimer cette saloperie et de surveiller par la suite s'il n'y à pas de récidive.

Avez-vous un conseil à me donner pour la suite.

Merci à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour à tous, icon_cry.gif

Je viens de me faire opérer de condylomes voilà 8 jours de cela et bien je peux vous dire que je deguste un max.

Opéré par electrocoagulation car il y en avait pas mal à l'interieur de l'anus et à l'entré et donc j'ai décidé d'éradiquer ça le plus rapidement possible mais voilà je souffre le martyre lorsque je vais à la selle c'est terrible et je ne souhaite à personne de vivre cela mais bon c'est trés important de suprimer cette saloperie et de surveiller par la suite s'il n'y à pas de récidive.

Avez-vous un conseil à me donner pour la suite.

Merci à tous

Ben, il faut voir ce qui a causé le problème. Si tu est homo, peut-être que l'usage de préservatif (qui contiennent du benzène apparemment) en est la cause. Ou alors, l'acte en lui-même, si les parois ont été fragilisées plusieurs fois de suite. Tu n'utilises pas de poppers ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en parlant de poppers il faut aussi préciser qu'il fut interdit en France vers la fin des années 80 (années SIDA) on l'a de nouveau autorisé à la vente quelques mois plus tards mais il semble que sa composition à été changée car le poppers anglais "jungle juice"est toujours interdit en France bien que tres facile a trouver sous le manteau dans les sex shops principalement hétéros ou par internet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en parlant de poppers il faut aussi préciser qu'il fut interdit en France vers la fin des années 80 (années SIDA) on l'a de nouveau autorisé à la vente quelques mois plus tards  mais il semble que sa composition à été changée

D'après ce que je sais, le seul poppers autorisé en France est celui est prétendument considéré comme n'étant "quasiment pas nocif". Le poppers de France serait uniquement à base de "nitrite d'isopropyle" qui ne serait donc presque pas nocif. J'attends de savoir ce qu'en pense Cheminot à ce sujet.

Les gay de France se plaignent très souvent de cette seule sorte de poppers autorisée en France parce qu'il sent mauvais, irrite le nez et n'a pas beaucoup d'effet. Ils se précipitent donc sur internet ..... ou pour ceux qui le peuvent, en Belgique (!), pour acheter le vrai, l'unique et le "bon poppers" qui est à base tantôt de nitrite d'amyle tanôt de nitrite de butyle (et je confirme que ceux-ci sont effectivement "bien meilleurs", irritent rarement le nez, sentent rarement mauvais et ont plein plus d'effets que ceux de France).

Ce serait bien que Cheminot nous dise si effectivement le poppers de France (à base uniquement de nitrite d'isopropyle, semble-t-il) serait effectivement beaucoup moins nocif que les "vrais" poppers (sans pour autant en faire l'apologie, le cas échéant ! lol).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hihi! la premiere fois que j'ai senti l'odeur du poppers dans une boite j'ai cru que les chiottes étaient bouchées!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si on essaye de trouver une différence entre le nitrite d'isopropyle d'une part et ceux de butyle et d'amine d'autre part, on constate que la liaison carbone - oxygène (et par la suite la liaison oxygène - azote qui lui est voisine) est plus stable dans le premier cas. Il y aura donc moins de libération de monoxyde et de dioxyde d'azote et donc, moins d'efficacité en tant que vasodilatateur et aussi moins de toxicité.

Mais malgré tout, cela n'est certainement pas bon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

icon_rolleyes.gif Bonjour à tous,

Merci pour vos réponses mais voilà, le poppers c'est une chose mais j'aimerais connaître le rapport avec mes condylomes car moi qui n'ai jamais consommé cette saloperie là car je suis contre,cela detruit notemment les cellules du systéme nerveux entre autre.....

Donc voilà concretement il ne faudrait pas s'evader du sujet comme bien souvent d'ailleur.

Mais bon merci à tous

Bebert. icon_confus.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc voilà concretement il ne faudrait pas s'evader du sujet comme bien souvent d'ailleur.

Oui, bebert, tu as d'autant plus raison que moi-même, j'ai fait cette même réflexion il y a quelques semaines dans un autre topic.

Pour tenter de me faire pardonner, je me suis forcé (car ayant la chance de n'avoir jamais souffert de condylomes génitaux, je ne me suis guère intéressé à la question jusqu'à maintenant) de faire des recherches sur le sujet. Recherches complémentaires puisque plusieurs solutions avaient déjà été proposées auparavant sur ce topic.

En voici le résultat. Bien entendu, tu assumeras seul l'entière responsabilité de ce que tu en feras, n'étant pas médecin.

De manière générale, ce que j'ai pu trouver ne concerne que les condylomes "extérieurs", c'est-à-dire ne se trouvant pas dans le vagin ou l'anus, comme cela semble surtout avoir été le cas pour toi. Mais peut-être que cela t'évitera de nouvelles récidives.

J'ai bien entendu essayé de trouver des solutions autres celles résultant de la médecine traditionnelle "qui a fait ses preuves" et dans laquelle je ne crois plus un seul instant, excepté dans les cas extrêmes et surtout en cas d'échec des autres thérapies dites "alternatives" (mais qui me semblent maintenant bien plus efficaces que la médecine dite traditionnelle).

1) Surtout, ne pas paniquer !

Evitez tout d'abord l'effet nocebo lié à l'annonce d'un condylome génital. Nous sommes également en pleine psychose à ce sujet puisqu'il est dorénavant considéré comme une IST.

D'après ce que j'ai trouvé sur le sujet, finalement, le condylome génital n'est rien d'autre qu'une forme particulière de verrues (il a plusieurs sortes de verrues : les verrues vulgaires, les verrues séborrhéiques, les verrues planes, les verrues plantaires .... et enfin les condylomes génitaux, également connus sous le "doux" nom de "crêtes de coq").

Les condylomes sont des verrues particulières en ce sens qu'elles sont roses et tendres (bon, ce n'est pas du filet mignon, non plus ! lol), ont généralement la forme de chou-fleur, et surtout sont sexuellement transmissibles (même sans usage de la capote, toucher avec le doigt peut "parfois" être suffisant) et terriblement contagieuses (cela explique pourquoi la capote est loin de toujours protéger contre les condylomes), plus contagieuses que les verrues "ordinaires", semble-t-il.

Quoiqu'on s'éloigne un (tout petit) peu du sujet, je ne peux m'empêcher de m'interroger sur le caractère "terriblement contagieux" des condylomes, compte tenu de ma propre expérience personnelle (même si cela ne veut sans doute pas dire grand chose). A ce jour, et je ne m'en vante pas pour autant, j'ai eu des relations disons "très rapprochées" avec au moins quinze personnes dont je sais très pertinemment qu'ils avaient des condylomes aux endroits critiques lors de ces rencontres. Et pourtant, à ce jour, je n'en ai jamais contracté moi-même (tout ce qui peut s'y apparenter et de très très loin, est juste une verrue vulgaire sur le doigt à 22 ans, vite soignée par cryothérapie à l'azote liquide, et que j'attribue plutôt à l'humidité d'une salle de sport que je fréquentais régulièrement, qu'à une quelconque relation sexuelle). Et je ne crois pas à la "chance" pour autant. Ici aussi, je suis persuadé que le principe essentiel "Le terrain est tout, le virus n'est rien" est parfaitement applicable, d'autant plus que j'ai constaté que les verrues (condylomes compris donc) sont causées par des "papillomavirus", dont il existe une trentaine de variétés, et qui sont donc justement des virus !

Donc, pas de panique, les condylomes ne sont finalement que des verrues placées à de bien mauvais endroits ! Et à ce titre, les condylomes (hormis ceux qui affectent réellement l'appareil urogénital, c'est-à-dire dans le vagin ou l'anus) doivent pouvoir se soigner normalement comme n'importe quelle verrue.

Et d'après ce que j'ai lu, la plupart des verrues disparaissent d'elles-mêmes.

Mais que faire quand elles ne disparaissent pas et pour autant qu'elles n'affectent pas le vagin et/ou l'anus proprement dit ?

Je vais énumérer quelques solutions que j'ai pu trouver pour les verrues en général (mais qui doivent donc pouvoir être appliquées pour les condylomes également).

2) En phytothérapie (soit se soigner avec les plantes; attention, c'est peut-être une médecine naturelle et efficace quand on s'en sert efficacement, mais il faut être prudent, car si on ne manie pas la phytothérapie avec la dextérité requise, elle peut se révéler aussi néfaste que les antibiotiques et autres médicaments de la médecine "orthodoxe"; mais bien utilisé, les résultats peuvent réellement être spectaculaires)

a) Une première possibilité consisterait à presser sur la verrue chaque jour le suc d'une tige de pissenlit ou le suc de chélidoine (cela fait des siècles et des siècles que les verrues sont soignés avec du suc de chélidoine).

Une deuxième possibilité (ou peut-être est-il possible de cumuler les deux même) consisterait à appliquer une goutte pure d' extrait de pépins de pamplemousse deux fois par jour [matin et soir] sur la verrue). De manière générale, et vu les applications thérapeutiques innombrables et incomparables de l'extrait de pamplemousse (qui est en fait l'un si pas le meilleur antibiotique naturel au monde, et surpasse de loin nombre d'antibiotiques de la médecine orthodoxe), s'il y a un produit naturel que tout le monde se doit de posséder chez lui, c'est bien celui-là ! Il y a d'ailleurs un topic sur le sujet sur ce site.

b) Il écherrait ensuite de badigeonner la verrue régulièrement chaque jour d'extrait de thuya et/ou d'huile de ricin .

3) En aromathérapie (soit se soigner avec des huiles essentielles; attention, TOUJOURS utiliser des huiles essentielles avec la mention H.E.B.B.D., soit Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie [par exemple, en Belgique, la gamme des produits "PhytoSun' Arôms"], sous peine de catastrophe !!!; et bien utiliser le produit tel que précisé ci-dessous, et pas une autre variété de ce même produit, sous peine de catastrophe également !)

Il conviendrait d'appliquer sur la verrue :

- Soit l'huile essentielle (citron) : Citrus limonum o.p. zestes expressés, s.b. limonène, b (en fait, c'est la lettre grecque "bêta", mais je ne l'ai pas sur mon clavier) - pinène, citrals (j'insiste bien, c'est cette huile essentielle bien précise qu'il faut utiliser, et pas une autre variété quelconque, sinon, pas d'efficacité ou pire encore, aggravation !)

- Soit l'huile essentielle (tea-tree): Melaleuca alternifolia o.p. feuilles, s.b. 4-terpinéol, g (en fait, c'est la lettre de l'alphabet grec "gamma") - terpinène . Cette huile essentielle, appelée habituellement Arbre à thé (mais je le répète, il faut uniquement utiliser la variété précisée ci-dessus dans ce cadre-ci !), était très utilisée par les australiens comme antiseptique universel avant l'avènement des antibiotiques "modernes". De manière général, il s'agit d'un antibactérien à large spectre, un antiviral, antifongique, antiparasitaire et antiseptique (bref, antitout, un peu comme l'extrait de pamplemousse).

Les bonnes pharmacies disposent de ces huiles essentielles et si tu as un bon pharmacien, il te conseillera efficacement.

4) Oligoéléments

En complément de ce qui précède, la prise de certains compléments oligoéléments peut aider à la guérison, à savoir le soufre, le manganèse et le cuivre.

5) Homéothérapie

Sinon, il y a aussi cette solution-là, comme déjà suggéré dans ce topic, entre autres par Cheminot.

6) Cryothérapie à l'azote liquide

C'est la solution radicale. On brûle par le froid, avec de l'azote liquide. Mais évidemment, les condylomes se trouvent dans des endroits très sensibles, donc, cela ne paraît pas évident (par exemple, s'il se trouve sur le pénis !).

Il n'est pas forcément nécessaire d'aller chez un dermatologue. En pharmacie, on en trouve aussi (par exemple, la marque "Wartner" [désolé de faire de la pub]).

7) Et qu'en est-il des condylomes de l'appareil urogénital ? (comme cela fut surtout le cas pour toi)

Hélas, quand le condylome se trouve dans l'anus, il est indispensable d'aller voir un spécialiste, et l'électrocoagulation (comme tu l'as subie) paraît encore être la meilleure solution. Si cela peut te consoler, il y a quelques années, j'ai été opéré d'une fissure anale (causée par les médicaments conseillés par la médecine orthodoxe pour traiter des hémorroïdes) et je sais parfaitement ce que c'est. Mais après quelques semaines et pour autant qu'il soit sollicité durant ce laps de temps à des fins "normales", tout rendre à nouveau dans l'ordre.

Ceci étant, même dans dans ces cas-là, la phytothérapie pourrait être d'un grand secours. Il semblerait que les condylomes dans l'anus soient très bien traitées et disparaissent (sans faire appel à l'électrocoagulation donc) avec des extraits liquides de podophyllum . En effet, grâce à la podophyllotoxine qu'elle contient, la (ou le ?) podophylle est très efficace sur les tumeurs cutanés. Mais comme il est assez toxique, son emploi est justement limité aux condylomes.

icon_cool.gif Recommandation d'ordre général sur la médecine dite naturelle

Je profite de ce topic pour recommander avec la plus grande énergie (bon, c'est un peu de la pub, mais comme je pense sincèrement que c'est un très bon ouvrage, je le recommande) cet ouvrage-ci pour tous ceux qui veulent éviter, autant que faire se peut, de recourir à la médecine orthodoxe, généralement nocive, à savoir : Docteur Guy Avril, Encyclopédie des thérapies naturelles, Editions Dangles, 2005, 768 pages, lequel ouvrage aborde les nombreuses possibiltés de thérapies naturelles existantes. Vous pouvez le commander en cliquant ici, et vu tout ce qu'il offre, je ne le trouve pas cher du tout (31,50 EUR). Je trouve que c'est de l'argent très bien placé (pour sa santé).

L'auteur de cet ouvrage est tout à fait remarquable puisqu'en matière de sida, il fait preuve d'une très grande honnêteté intellectuelle en parlant de l'existence d'explications alternatives au phénomène du sida, et sans prononcer l'expression "dissident du sida", reprend les remèdes préconisés par la dissidence du sida. Voilà qui est assurément de nature à accorder un crédit supplémentaire à son ouvrage !

Bon, voilà, j'espère que je suis maintenant pardonné, Bebert !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Je débarque sur un sujet qui fait déjà date, mais je peux confirmer comme le pensait Aixur , que le condylome est causé par le préservatif et ses adjuvants.

Avant que je ne rencontre l'homme de ma vie, j'ai eu quelques partenaires, lesquels mettaient systématiquement un préservatif. Ceci a été pour moi une cause permanente d'ennuis, les condylomes, justement.

Ceux ci ont d'ailleurs disparu "comme par enchantement", sans traitement, quelque temps après cette nouvelle relation sans préservatif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut salut Frigga :--)

Ton témoignage confirme également que le condylome fait suite à une perte de contact intime.

Je suis comme toi, je ne supporte pas les condom(yle)s, je me sens séparé de l'autre et aussi de mon plaisir.

La connection doit se faire à la source. icon_lol.gif

meilleurs souhaits

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec le recul ,ayant eu aussi des soucis avec ces choses...je pense que les condylomes apparaissent lors de rapports non lubrifiés.

Cela peut expliquer le fait qu'avec le port de préservatifs...non "sur-lubrifiés", ceux-ci réapparaissent...la plupart d'entre nous sommes "colonisés" par ces condylomes mais en l'absence de micro-lésions (non causées lors de rapports lubrifiés), ceux-ci ne peuvent trouver une porte d'entrée.

Personnellement, avec ou sans préservatif, des condylomes sont apparus à chaque fois par absence ou insuffisance de lubrifiant;

à l'inverse, en lubrifiant intensément, aucun souci.

Mais ceci est mon point de vue perso.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...