Aller au contenu


Photo

Cherche réponse, désespérément ....


  • Veuillez vous connecter pour répondre
108 réponses à ce sujet

#21 aixur

aixur

    Chercheur de quoi déjà ?

  • Administrateurs
  • 1 234 messages

Posté 02 juin 2010 - 05:27

QUOTE (chloe38 @ Mardi 01 Juin 2010 00h08)
" Bonjour, il n'y a pas d'obligation de traitement pour l'AZT chez le nouveau-né.

Certains de nous (parents du Comité des familles) l'ont donné pour 4 ou 6 semaines, d'autres n'ont rien donné du tout, à partir du moment où l'accouchement s'est passé sans problème avec une charge virale indétectable.

De manière général, aucun traitement n'est obligatoire en France. Une maman qui refuse ne s'expose à rien, sauf un éventuel harcèlement de l'accoucheur et/ou du pédiatre, mais l'AZT se donne par les parents à la maison, où il n'y a pas de médecin."

C'est excellent ça. Donc, ça veut dire qu'on peut faire ce qu'on veut en fait.

Très bonne nouvelle pour les femmes dissidentes séropositives qui veulent accoucher.

#22 calo38

calo38

    Confirmé

  • Membres
  • 43 messages

Posté 02 juin 2010 - 18:18

Oui c'est clair !

D'autant plus que, premièrement tant qu'il s'agit de notre corps, on fait encore ce qu'on veut, on ne va pas nous faire avaler de force des médicaments (pas encore du moins .. hum hum), puis l'AZT en sirop pour les nouveaux nés se donne à la maison, par la famille, pas de surveillance médicale.
Le seul problème se situe dans les premiers jours suivant la naissance, quand la maman est encore à l'hopital, là il y a les infirmières et les médecins qui peuvent donner à votre place le sirop, ou alerter que vous refusiez de le donner ...

En fait je crois que nous en sommes encore au stade où le risque de dénonciation à des assistantes sociales ou à un juge pour enfant existe, mais qu'en réalité cela dépend des personnes sur qui on tombe.

Du coup, le mieux je pense, c'est d'annoncer clairement la couleur au médecin, et de voir sa réaction. Si on a l'impression que la delation n'est pas loin, on peut quand même changer d'hopital, de médecin. Ca dépend de sur qui on tombe.

A voir ensuite selon les réponses de Maitre Vutenberg, dès que j'en sais plus je vous le dit.

A très vite

"J'ai appris que le courage n'est pas l'abscence de la peur, mais la victoire sur elle. L'homme courageux n'est pas celui qui n'a pas peur, mais celui qui surmonte cette peur."

Nelson Mandela.


#23 Daddou

Daddou

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 146 messages
  • Gender:Female
  • Location:Genève

Posté 07 février 2012 - 21:17

bonjour à tous

celà fait longtemps que je n'ai plus écrit sur le forum

j'aimerais avoir des nouvelles de Chloé...

je suis moi-même enceinte, le terme est prévu en avril

par contre je suis en suisse

test + en 2004

aucun traitement, depuis 2006 je ne fais pas de controle

je me soigne avec un naturopathe, en prenant soin de moi, également par du dévellopement personnel

pour l'accouchement, je profite d'avoir changé de nom suite à un remariage et je vais accoucher dans une maison de naissance...j'en ai pas parlé à ma sage-femme, en accord avec mon mari

mais bon, des témoignages de mamans ayant passé par là m'intéressent

bonsoir

#24 calo38

calo38

    Confirmé

  • Membres
  • 43 messages

Posté 07 février 2012 - 21:59

Bonjour daddou
Quelle chance as tu de pouvoir faire ce que tu fais, la liberté, le choix ...
Moi je ne l ai pas eu malheureusement ...
Mais par contre j ai pu négocier, sous couverture d un avocat, le traitement minimum, grace a un protocole en cours sur paris dont j ai demandé a beneficier, qui est la mise sous kaletra les 3 derniers mois de grossesse, et l unidose d anti retroviraux au bébé a la naissance, la methode africaine ont ils dit ...
Quoi qu il en soit, pour moi, c etait ca ou le juge pour enfant, et honnetement je n en avais pas la force ... du coup j ai du me soumettre en partie, ma CV est passée indétectable et ma puce a eu le minimum de merdes possibles dans le sang, car le kaletra ne traverse quasi pas le placenta, en tout cas bien moins que l AZT...
Je n ai pas eu le choix, mais si je l avais eu j aurais fait comme toi ...
Mais bon, dans tout ca l essentiel c est que ma petite est en pleine forme et tout a fait normale, on m oblige a lui faire des prises de sang jusuqu a ses 18 mois, mais c est bientot fini, et elle ne s en rappelera pas, donc le pire a ete evité, j avais tellement peur des conséquences neurologiques des anti retroviraux .... Et encore je n ai pas vraiment la preuve qu il n y en a pas, elle est quan meme bien nerveuse, j espere juste que ce n est pas un futur signe d hyperactivité, mais seulement d un caractère bien trempé...

Plein de bonheur a toi et ton futur petit bout, profites bien de la chance que tu as de pouvoir accoucher tranquille et sans ces horreurs qu ils nous obligent a avaler ici ....
J ai eu de la chance par rapport a d autres, mais j aurais aimé avoir la tienne ....
  • stéphanie aime ceci

"J'ai appris que le courage n'est pas l'abscence de la peur, mais la victoire sur elle. L'homme courageux n'est pas celui qui n'a pas peur, mais celui qui surmonte cette peur."

Nelson Mandela.


#25 Daddou

Daddou

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 146 messages
  • Gender:Female
  • Location:Genève

Posté 08 février 2012 - 23:20

merci pour ta réponse Chloé

et tout le bonheur du monde pour toi et ta puce

bonne nuit

#26 Cheminot

Cheminot

    Oxydants azotés

  • Modérateurs
  • 1 503 messages
  • Gender:Male
  • Location:Lorraine
  • Interests:chimie, physique, biochimie, homéopathie;
    trafic ferroviaire;
    chants et musiques baroques, romantiques, impressionistes
    potager, bricolage
    foi chrétienne

Posté 09 février 2012 - 19:27

Et personne ne s'est étonné que tout cela se soit si bien passé avec le Kaletra, calo38 ?

En tous cas, le Kaletra fait selon moi partie des substances bénéfiques vis-à-vis de la charge "virale", de la même manière que le 3TC, car c'est un piège à peroxynitrites par son composant nommé lopinavir (si vous voulez des explications plus techniques, je le ferai, mais... c'est bien compliqué pour qui n'a pas fait de chimie).

En tous cas, aucune comparaison avec l'action de l'AZT (voir la publi de Ruengpung Sutthend).

Qu'est-ce qu'est cette unidose donnée au bébé? As-tu la composition exacte?

#27 Cheminot

Cheminot

    Oxydants azotés

  • Modérateurs
  • 1 503 messages
  • Gender:Male
  • Location:Lorraine
  • Interests:chimie, physique, biochimie, homéopathie;
    trafic ferroviaire;
    chants et musiques baroques, romantiques, impressionistes
    potager, bricolage
    foi chrétienne

Posté 10 février 2012 - 17:31

Document très intéressant à présenter à vos gynécos, qui vont vous imposer un test HIV :

Figure 2

provenant de cette publi.

On y voit que le rapport vrai positif sur faux positif est bien plus faible chez les femmes enceintes (0,06/0,13 ~0,5) que chez les personnes testéesnon enceintes (1,34/0,21~6,5), ce qui rend très suspect cette procédure de dépistage "obligatoire" chez les femmes enceintes.

#28 twj

twj

    Chercheur

  • Membres
  • 75 messages

Posté 12 mai 2012 - 05:44

Bonjour

j'ai lu avec intérêt cette discution,

Pour le bébé, je me doutais qu'il faudrait suivre le protocole médicale, et qu'il aurait été impossible d'échapper aux traitements.



Me vient une question pour chloé. Bravo pour le bébé déjà, c'est toujours des moments spéciaux et émouvants ces instants de la vie...

Alors, on sait que le bébé positivera de lui même tout seul au bout de 2ans à peu près, j"aimerai savoir si tu a positivé depuis d'autres tests ? en prenant soin de toi avant ? ( bonne hygiène de vie, sans drogues etc...) ? car tu sembles te porter à merveille, et ton enfant aussi.
Et Fais tu de temps en temps des tests pour ton suivi ?




#29 Daddou

Daddou

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 146 messages
  • Gender:Female
  • Location:Genève

Posté 15 juillet 2012 - 15:40

bonjour

je vous écrit car j'ai actuellement besoin de toute l'aide disponible.
celà fait depuis 2004 que j'ai eu un test hiv positif. J'ai trouvé le site sidasanté et lu plusieurs ouvrages de dissidents.
je n'ai jamais pris de traitement et ai gardé confiance dans ma bonne santé
en 2010 je me suis mariée et en mars 2012 j'ai accouché d'un petit garçon
il a maintenant 3 mois et il est à l'hôpital , aux soins intensifs.
j'y suis allée car il a fait un peu de fièvre , ne voulait plus son biberon et dormait bcp...et son pédiatre homéo était absent
il avait alors un muguet (candidose) assez présent...c'est la première chose qu'ils ont soigné
ils ont vu également qu'il avait une anémie due à une hémoglobine basse et un manque de globules rouge...pour y remédier il a eu une transfusion sanguine
après plusieurs jours de recherche au niveau de son coeur(très bon état), de ses poumons etc, ils lui ont fait un scanner des poumons et y ont découvert une infection avancée (pneumocystis pneumonia) qui n'était pas visible sur les radios ni détéctable au stéthoscope
depuis, il reçoit un traitement antibiotique pour ses poumons et une trithérapie pour le hiv, car ayant découvert ma sérologie, ils ont recherché le virus chez lui et l'ont trouvé avec une charge virale élevée et un taux de cd4 très bas
pour l'aider à respirer, ils l'ont intubé et mis sous morphine pour qu'il reste calme

voilà

#30 aixur

aixur

    Chercheur de quoi déjà ?

  • Administrateurs
  • 1 234 messages

Posté 15 juillet 2012 - 18:29

Ben là, ton enfant est carrément en mauvaise situation. A mon avis, il n'y a ni candidose, ni pneumonie. Mais LE problème dans la situation présente est le fait que les médecins croient qu'il a une pneumonie.

Les traitements pour la pneumonie sont dangereux pour l'enfant. Ils peuvent entrainer une mort par hypotension. Déjà, ton enfant devait être en état de faible taux de cortisol quand tu l'as amené à l’hôpital. Ce qui signifie qu'il était déjà en état d'hypotension (un faible taux de cortisol entraine une vasodilatation des vaisseaux sanguins, et donc, une hypotension).

Heureusement, il semble avoir passé l'étape des antibiotiques, qui, dans un premier temps, peuvent entrainer une hypotension encore plus grande par mobilisation d'eau et de sang à l'endroit de la prise (ventre si c'est absorbé par voie orale, bras si c'est injecté), eau et sang qui ne sont plus disponibles pour le reste du corps, ce qui diminue la tension.

Mais il reste l'étape de la sédation (la mise sous morphine). La morphine entraine elle aussi une hypotension importante. Donc, si la personne est déjà en état d'hypotension, on peut arriver au point d'hypotension fatal.

Et le problème est encore plus important si la personne est séropositive. Parce que les médecins vont avoir tendance à s'affoler à chaque évolution un peu négative et à augmenter les doses par rapport à celles qu'ils administreraient à une personne séronégative. Si jamais il n'évolue pas comme ils le voudraient, ils pourraient le mettre en réanimation. Ce qui signifie augmenter encore plus les doses de morphine, ce qui augmentera d'autant plus le risque qu'il meure d'hypotension.

Le problème, maintenant, c'est qu'on ne peut plus rien faire. On peut juste attendre et espérer que tout va bien se passer.

Le gros point positif, c'est que la plupart des enfants hospitalisés pour une pneumonie survivent au traitement (le taux de mortalité est très faible pour la pneumonie chez les enfants). Le processus que j'ai mis en avant est un problème surtout chez les personnes âgées. Donc, il ne faut pas s'affoler. Mais le gros point négatif, c'est qu'ils savent qu'il est séropositif. Et ça, ça change la perception de l'état de l'enfant par les médecins, et donc le traitement administré. Donc, par rapport à un enfant séronégatif, difficile d'être complètement tranquille. Qu'est-ce qui va bien pouvoir se passer dans la tête de ces médecins ? C'est ça le gros point d'interrogation.

Et c'est là qu'on voit les limites de la dissidence actuelle. C'est qu'en n'allant pas assez loin, et en ne remettant pas en cause le reste de la médecine, celle-ci peut rattraper les dissidents séropositifs par la bande. Il suffit de leur déclarer une maladie du sida pour les obliger à prendre des traitements dangereux, voir mortels. C'est ce qui aboutit à des morts de dissidents. Mais bon, j'espère que ça ne sera pas le cas ici.

#31 Jardinier

Jardinier

    Chercheur de quoi déjà ?

  • Membres
  • 583 messages

Posté 15 juillet 2012 - 18:46

Daddou,

Les médecins font leur travail de manière formatée, simplement, mais ils sont quand même médecins.

Excuse moi, je suis sans doute le premier à trouver ton post et j'y réponds vu l'urgence, mais c'est aussi la première fois que je réponds à quelqu'un sur un problème médical précis dans le cadre de la séropositivité. Je crois que tu devrais demander aux médecins, sans les heurter, si ils sont vraiment certains que les antibiotiques ne font pas un peu double emploi avec la trithérapie. Mais tout dépend sans doute en grande partie du type d'antibiotique, du dosage, et de même pour les médicaments en trithérapie. Selon Cheminot, certains ont la capacité de faire remonter les cd4 et de faire baisser la charge virale sans causer de dégâts trop importants - et c'est plutôt sur le long terme que des effets secondaires peuvent se déclarer. Je te conseillerais peut-être aussi de demander aux médecins de penser à donner au bébé de l'ultralevure pour protéger la flore intestinale. Par expérience, je sais que la qualité de la communication avec les médecins peut contribuer aussi à améliorer la situation. Si tu peux te montrer à la fois confiante et pertinente dans tes demandes, sans les vexer ni trop ajouter de ton stress au leur éventuel, ce sera sans doute un acquis très important. Courage à toi, de tout coeur ! C'est quand même bon signe qu'ils aient déjà pu soigner la candidose.

Bon, Aixur t'a répondu pendant que je modifiais mon message. Donc, cela te fait 2 avis. Si tu veux faire part aux médecins de ce que dit Aixur à propos de l'hyptension et de la morphine, n'oublie surtout pas ce que je te dis plus haut sur la qualité de ta relation avec les médecins et les soignants.

Modifié par Jardinier, 15 juillet 2012 - 18:57 .


#32 Daddou

Daddou

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 146 messages
  • Gender:Female
  • Location:Genève

Posté 15 juillet 2012 - 21:26

merci pour vos réponses

pour eux, vu qu'il a un pneumocytis il est en stade 4, le dernier!, du sida

pour l'instant il est intubé pour l'aider à respirer...d'ou la morphine pour qu'il reste tranquille

ma question pour les dissidents, c'est pourquoi son immunité est si basse qu'il aie atrapé plusieurs virus et bactéries si facilement.en plus pendant ces 3 mois il n'a montré aucun signe, à part le muguet, qui est assez courant et que je soignait en homéopathie

bonne nuit

#33 aixur

aixur

    Chercheur de quoi déjà ?

  • Administrateurs
  • 1 234 messages

Posté 15 juillet 2012 - 21:42

Comme tu dois le savoir, je ne crois plus à toutes ces histoires de virus et de bactéries pathogènes. Pour moi, il n'y a principalement que des problèmes de grands équilibres perturbés. Donc, je ne crois pas à l'histoire de candidose, ni à celle de pneumonie. Dans le cas présent, je pense plutôt à un excès de protéines (du lait de vache des biberons) et à une baisse du taux de cortisol. Rien de bien méchant. Je pense donc que le problème dont il souffre est totalement bénin ; il n'a rien attrapé du tout, à part une petite baisse de forme. Mais quand on demande aux médecins de chercher, le problème c'est qu'ils trouvent.

Le diagnostic de pneumonie que les médecins ont fait m'a l'air particulièrement fantaisiste. Ton enfant n'avait aucun symptôme pulmonaire. Donc, pourquoi aller chercher une pneumonie ? Il faudrait savoir s'ils ont découvert que tu es et qu'il est séropositif avant de faire les recherches sur la pneumonie ou après. Parce que s'ils ont appris ta ou sa séropositivité avant, on peut penser que ça a fortement orienté les recherches vers la pneumonie. Bien sur, le candida est considéré comme pouvant provoquer une pneumonie, mais il n'y a pas de raison de chercher particulièrement une pneumonie chez un enfant lambda, même si on pense qu'il a une infection à candida. C'est vrai aussi que la pneumonie est considérée comme une possibilité quand l'enfant a moins de 1 ou 2 ans et qu'il n'y a souvent même pas besoin de symptômes pulmonaires. Mais quand même, ça semble assez suspect qu'ils aient pensé à la pneumonie juste comme ça.

#34 Jardinier

Jardinier

    Chercheur de quoi déjà ?

  • Membres
  • 583 messages

Posté 16 juillet 2012 - 14:07

Aixur - "Il faudrait savoir s'ils ont découvert que tu es et qu'il est séropositif avant de faire les recherches sur la pneumonie ou après. Parce que s'ils ont appris ta ou sa séropositivité avant, on peut penser que ça a fortement orienté les recherches vers la pneumonie."


Aixur, Daddou a écrit :
- "ayant découvert ma sérologie, ils ont recherché le virus chez lui et l'ont trouvé avec une charge virale élevée et un taux de cd4 très bas."
- Et : "ils ont vu également qu'il avait une anémie due à une hémoglobine basse et un manque de globules rouge...pour y remédier il a eu une transfusion sanguine."
- Puis Daddou ajoute qu'ils ont fait le scanner des poumons après plusieurs jours de recherche.

A mon avis, soit ils ont su avant qu'il y avait une affaire de séropositivité, soit ils ont fait un test de dépistage rapide en même temps que l'analyse des globules rouges et de l'hémoglobine, ou juste avant. Je trouve un peu bizarre qu'ils aient fait le test de dépistage et le test PCR pour la charge virale aussi rapidement - auraient-ils commencé par ça ? Ensuite, je crois comprendre que la transfusion a eu lieu d'abord, mais il resterait peut-être à bien savoir si ils ont décelé la pneumonie avant ou après la transfusion sanguine... qui si j'ai bien compris peut avoir des effets immunosuppressifs, lesquels auront éventuellement interagi avec les effets des médicaments contre la candidose, et/ou, ensuite, avec les antibiotiques.

On voit bien, en tout cas, l'antinomie entre l'approche des narturopathes et homéopathes et celle de la sidologie. J'ai relu tout ce qui s'est échangé sur ce fil de discussion, et on peut voir aussi que Chloë, de son côté, semblerait avoir trouvé un compromis plutôt satisfaisant en exigeant les ARV les moins toxiques possible.

Daddou, je pense que de toute façon, tu ne dois pas rompre le dialogue avec les soignants et les mèdecins, et leur faire part de ton questionnement sur les effets des traitements qu'ils appliquent, en particulier au sujet des antibiotiques et de la flore intestinale, et sur le problème d'hypotention lié à la morphine. Et tu peux peut-être même leur faire part ouvertement de tout ton scepticisme sur la thèse du stade 4 du sida. A mon avis, essaie aussi d'obtenir une copie du dossier médical, de façon à l'avoir en cas de besoin, et de façon à bien leur signifier que tu ne les laisses pas faire ce qu'ils veulent sans chercher à comprendre. Courage !

Modifié par Jardinier, 16 juillet 2012 - 14:13 .


#35 Daddou

Daddou

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 146 messages
  • Gender:Female
  • Location:Genève

Posté 16 juillet 2012 - 21:55

bonsoir

oui, je pensais bien sur leur demander les copies des tests pour avoir les valeurs de la virémie et des cd4

résumé dans l'ordre:
candidose qui pour eux explique qu'il ne mangeait plus (alors que je la soignait en homéopathie depuis un moment et qu'il a tj bien mangé)
prise de sang, découverte d'un taux hémoglobine trop basse
analyse des selles, découverte de traces de sang (non visible à l'oeil) donc changement du lait (je donnais un lait de soja maternisé)
radio des poumons et du coeur ( le poumon droit a l'air d'etre plus petit que le gauche)
scanner du poumon et découverte d'une infection assez importante
prise de sang aux deux parents pour voir si il n'y a pas de problèmes au niveau des globules rouges ( certaines malformations des des globules seraient courantes en afrique et mon mari vient de cote d'ivoire). ils disent avoir vu des signes aux niveaux de mes globules blancs et avoir retrouvé mon ancien dossier datant de 2004 (j'ai changé de nom entre temps)
ils décident alors de tester le petit, en fait de faire direct une recherche de virus et des cd4
suite a l'intervention sous anésthésie pour voir quel est le germe du poumon, l'état respiratoire du petit se détériore et il est amené aux soins intensifs.
pour pouvoir lui donner ses médicaments, ils lui posent une voie centrale, de nouveau avec une anésthésie. pour ce faire et l'aider à respirer ils l'intubent
pour l'instant son etat est stationnaire, la respiration s'améliore tout doucement. j'espère qu'il pourront l'extuber bientot.
comme je n'ai pas l'air assez effrayée par son etat, une infirmière me rappele que ce qu'a mon bébé est inguérissable et comme mon mari réagit, le médecin vient à sa rescousse en me montrant un tableau ou il est inscrit qu'avec un pneunocystis il est en stade 4, le dernier, du sida

j'ai noté le nom des médicaments qu'ils lui donnent
- antibiotique bactrim
- retrovir azt zidovudin
- 3tc lamivudin
- difulcan
- morphine et un autre dont je ne sais plus le nom pour qu'il reste tranquille et dorme ( a cause du tube)

voilà

#36 aixur

aixur

    Chercheur de quoi déjà ?

  • Administrateurs
  • 1 234 messages

Posté 16 juillet 2012 - 22:29

suite a l'intervention sous anésthésie pour voir quel est le germe du poumon, l'état respiratoire du petit se détériore et il est amené aux soins intensifs.
pour pouvoir lui donner ses médicaments, ils lui posent une voie centrale, de nouveau avec une anésthésie. pour ce faire et l'aider à respirer ils l'intubent


Eh oui, bien sur. Vu que l'anesthésie s'obtient en administrant des analogues d'opiacés, et que ceux-ci entrainent une détresse respiratoire, forcément qu'après l'anesthésie, son état respiratoire s'est dégradé. La dégradation de l'état respiratoire ce sont eux qui l'ont provoquée.

Mais bon, heureux de voir que son état s'améliore.

#37 illusion

illusion

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 87 messages

Posté 17 juillet 2012 - 00:53

bonjour, mon vis sur cette histoire...
Travaillant en hopital il me semble que la medecine officielle de nos jours est capable d'émettre un diagnostic fiable sur la pneumocystose...des prelevements ont du etre envoyés en laboratoire apres le scanner...
concernant le traitement ARV, il faut quand meme remarquer qu'ils peuvent avoir un effet bénéfique si on considere leur propriétés anti oxydantes comme cheminot sur ce forum a su le démontrer...cependant ne pas oublier de verifier par prise de sang la fonction rénale et hépatique mais je pense qu'ils oivent le faire.
pour la morphine, pas vraiment de solution pour calmer la douleur autrement...
effectivement le bactrim fait peut etre double emploi avec la tri mais en le refusant vous vous exposeriez a des risque de "mise en danger de la santé de l enfant ". C est ainsi qd des parents refusent les traitements protocolés de nos hopitaux. Donc peut etre negocier un accord pur du bactrim en echange de l ultra levure ou des probiotics pour preserver sa flore intestinale...
Montrer leur la video de montagnier disant qu un bon systeme immunitaire se debarrassera du vih si l on combat le stress oxydant. Et voir s il ne peut pas avoir un biln de ce coté la..;.en appuyant sur le code de deontologie medicale "un medecin doit choisir les traitements les moins nocifs..."
jouer sur le coté multifactoriel de la maladie, n 'essayer pas d ecarter l aspect vih avec eux c est peine perdue, et ils ont trop de pouvoir...
Pour le coté stade 4 sida...j'ai eu une tuberculose et des cd4 jusqu a 250 dONc considéré comme stade sida egalement, a ce jour j ai 650 cd4 et une chargevirale divisée par trois...je cours 10 km tous les trois jours alors que je suis au stade sida egalement puisq une fois ds le stade 4, on n'y est classé a vie...Cette classification ne signifie pas grand chose a mon sens; Ne pas se laisser troubler par cela...

voila mon avis sur le sujet...Et seulement mon avis...en aucun cas un obligation de faire cela...
BON COURAGE VOUS ET TENEZ NOUS INFORMES

#38 Cheminot

Cheminot

    Oxydants azotés

  • Modérateurs
  • 1 503 messages
  • Gender:Male
  • Location:Lorraine
  • Interests:chimie, physique, biochimie, homéopathie;
    trafic ferroviaire;
    chants et musiques baroques, romantiques, impressionistes
    potager, bricolage
    foi chrétienne

Posté 17 juillet 2012 - 06:53

Euh!! Bactrim et AZT sont des oxydants. Est-ce que le 3TC suffira à en compenser les effets? Toujours est-il que leur traitement est d'une insignifiance. Ils n'ont rien appris sur le bactrim

On voit ici que le bactrim détruit le glutathion.

Et Montagnier qui dit bien que le glutathion protège contre le sida.

Est-ce qu'ils ont initié le bactrim au tout début, avant les tests?

Par ailleurs, si votre séropositivité est liée à la prise de drogues, celles-ci influencent négativement, même à long terme, les futurs enfants.

Principale conclusion : éviter l'hôpital et apprendre soi-même l'homéopathie

#39 Daddou

Daddou

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 146 messages
  • Gender:Female
  • Location:Genève

Posté 17 juillet 2012 - 07:30

bonjour

merci pour les réponses

j'ai demandé plusieurs fois si c'était possible de lui donner des ferments vu qu'il a de la diarrhée et qu'il reçoit des antibiotiques et ils m'ont répondu à chaque fois qu'ils ne le font jamais car 4a ne sert à rien

il a eu du bactrim dès le début de son séjour à l'hopital 3 jours et à nouveau quand ils ont vu le resultat du scanner montrant sa pneumonie

illusion quand tu parles de la vidéo de montagnier c'est celle de ¨house of numbers¨?

ma séropositivité à ete testé lors d'une deuxième grossesse en 2004, je fais aussi une forte reaction au test tuberculose. je n'ai jamais pris de drogue, et me soigne de façon naturelle depuis longtemps

bonne journée

#40 aixur

aixur

    Chercheur de quoi déjà ?

  • Administrateurs
  • 1 234 messages

Posté 17 juillet 2012 - 09:58

pour la morphine, pas vraiment de solution pour calmer la douleur autrement...


Sauf qu'il n'avait aucune douleur à la base. Donc, il n'y avait aucune raison de le mettre sous morphine. Quant à la détresse respiratoire consécutive à l’anesthésie, comme dit plus haut, ce sont eux qui l'ont créée avec l'anesthésie.


Effectivement le bactrim fait peut etre double emploi avec la tri mais en le refusant vous vous exposeriez a des risque de "mise en danger de la santé de l enfant ". C est ainsi qd des parents refusent les traitements protocolés de nos hopitaux.

jouer sur le coté multifactoriel de la maladie, n 'essayer pas d ecarter l aspect vih avec eux c est peine perdue, et ils ont trop de pouvoir...


Eh oui, maintenant, ce sont eux qui ont tous les pouvoirs. Ce sont eux qui décident. Impossible de leur retirer l'enfant. Donc désormais, on peut juste espérer qu'ils ne vont pas trop délirer et que tout va bien sa passer.


"puisqu'une fois dans le stade 4, on y est classé a vie..."


C'est intéressant ça. Donc, une fois dans le stade 4, c'est fini, on ne peut plus rétrograder à un stade inférieur. Donc, le moindre petit pépin de santé va être considéré comme un truc hyper grave.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)