Aller au contenu
forum sidasante
calo38

Cherche réponse, désespérément ....

Recommended Posts

j'ai décidé de refaire un test anonyme

quand je suis allée chercher le résutat: test douteux

et la le doc de me poser plein de questions en me disant que celà leur servira à INTERPRETER le test

bon j'ai donné le profil le plus clean possible!

malheureusement, je devrais retourner pour avoir le résultat définitif, mais ça m'embête, car si c'est qund même positif, le doc va pas vouloir me lacher...et j'ai pas envie de donner mon nom etc

Mon questionnement à moi: que signifie un test `douteux...qu'on est en séroconversion? si c'est ça, alors pour moi qui est eu un test positif la premiere fois en 2004, puis en 2010?

A mon avis, il y a plein de tests douteux qui sont considérés comme négatifs au final (au minimum 40 ou 50 % des tests à mon avis). C'est parce que l'appréciation finale du médecin est faite à la tête du client. C'est pour ça que ton doc t'a posée plein de questions pour interpréter le test. C'est grâce à Jardinier qui avait soulevé le problème que je me suis plus penché sur la question, merci à lui.

Pendant tout un temps, on se posait la question sur le forum et on se disait que non, ça n'est pas possible que les tests soient faits à la tête du client. Mais en fait si, c'est comme ça que ça se passe très souvent (pas tout le temps, mais très souvent). C'est toute la magie du principe des groupes à risque.

Ce qu'il y a, c'est que le résultat "indéterminé" permet de réintroduire l'arbitraire dans le diagnostic final du médecin via le principe des groupes à risque, En effet, comme le test est douteux, c'est le fait d'appartenir à un groupe à risque qui va déterminer au final si le test est positif ou non. Donc, le résultat est alors entièrement à l'appréciation seule du médecin. Du coup, pour faire en sorte que l'arbitraire soit présent, ce qui doit se passer, c'est que les tests doivent être calibrés pour réagir "douteux", c'est à dire "indéterminés", quelque chose comme 20 % du temps, peut-être plus ou moins, mais très probablement relativement souvent.

Et cette façon de faire n'est pas du tout limitée au seul vih, c'est un principe appliqué pour plein d'autres maladies. J'ai découvert récemment que c'était le cas aussi pour la tuberculose, Si on est considéré comme faisant partie d'un groupe à risque, eh bien le seuil de réaction est abaissé (il suffit qu'il y ait seulement, je dis un chiffre au pif, 5000 bactéries/ml au lieu de 8000). Et je crois avoir vu que c'est la même chose pour le paludisme.

C'est tellement ancré dans la médecine que les médecins n'y voient absolument aucun problème. Alors qu'en fait, c'est simplement de la médecine à la tête du client, c'est de la médecine de Diafoirus.

Donc, c'est pour ça que le médecin t'a posée des tas de questions. Et c'est pour ça que tu as bien fait de mentir et de donner un profil bien lisse.

Ce qu'on peut se dire, aussi, c'est que les centres de dépistage anonymes présentent un biais dans le test. Déjà, il doit y avoir un soupçon chez les médecins sur la raison pour laquelle quelqu'un va dans un centre de dépistage anonyme. Donc, il doit y avoir un a priori négatif à la base. La personne est beaucoup plus suspecte d'être à risque qu'une personne qui fait un test non anonyme. Et puis, ils ne savent pas quel est l'historique du patient ; et ça, ça doit les emmerder. Du coup, il est fort possible qu'ils abaissent discrètement le seuil de réaction à partir duquel le test est considéré comme douteux. Donc, beaucoup plus de gens vont avoir un test douteux, ce qui va pouvoir leur permettre d'exiger de poser des questions, et ainsi réintroduire l'arbitraire en pouvant déterminer si la personne fait partie d'un groupe à risque ou pas. Alors d'accord, le centre de dépistage est anonyme. Mais par ailleurs, il est fort possible qu'il introduise le biais en question et que plus souvent que pour un test non anonyme, le test soit considéré comme "douteux".

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir

enfin nous avons eu les résultats des dernières analyses du petit

CD4 2160

virémie 5.7E2

cmv 2.37E2(a)

le doc est très content

nous aussi bien sur...surtout que nous ne donnons plus que le quart de la tri...(chuuuuuuuuuuutt)

à suivre

Bonne nuit

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

coucou à tous

dernier résultats du petit en avril: ( il a 1 an et 1 mois)

Cd4: 2468 ( en janvier 2160)

cd3. 15425

cd8. 11517

pourcentage de cd4 :12 (en janvier 30)

virémie 2.9E6 (en janvier 5.7E2)

la spécialiste n'est pas contente des résultats...elle va faire une recherche de résistance et se pose la question si nous donnons bien le traitement

ma question: est ce que quelqun peut me rappeler comment lire le résultat de la virémie...surtout au niveau du chiffre après le E...là le doc me dit que c'est près de 3 millions de copies virus...mais c'est très abstrait pour moi...est ce énorme, inquiétant...?

vos avis svp

et que penser de la baisse du pourvcentage des cd4

merciiiiiiiiiiiiiiii

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

rebonjour

bon, j'espère avoir plus de réponse à ce message qu'au précédent!

j'aimerais bien avoir l'ais de Cheminot....des autres aussi bien sur, mais Cheminot de par son travail a un savoir intéressant

mon petit a bien grandit, il marche, il va avoir 16 mois

les derniers résultats de sang de juillet n'ont pas évolué dans le bon sens

virémie augmentée ( 4.8 millions de copie) et cd4 baissés (1087, 10%)

donc là ils veulent qu'on reprenne la tri sinon menace de mise sous curatelle pour le petit (l'enfant ne nous est pas enlevé, mais les décisions médicales ne sont plus de notre ressort)

j'ai lu à plusieurs reprises sur le site que toutes les tri ne sont pas aussi mauvaises...alors que pensez vous de : kaletra, 3t, rétovir avec en plus bactrim

savez vous si il y a des métaux lourds (aluminium et mercure) dans ces médicaments?

pensez vous qu'une intoxication au mercure puisse induire une déficience immunitaire? ( je peux avoir transmis au bébé mes métaux lourds dus aux amalgames)

je n'ai pas fait de tests sanguins ou autre à ce sujet, d'après certains naturopathe, ils ne veulent rien dire

mais en médecine quantique, par l'oligoscan, il apparait une intoxiquation alu et mercure...sous réserve car le thérapeuthe n'a pas l'habitude de faire ce test aux bébé...le test montrait aussi un manque de cobalt et de chrome, mais pas de stress oxydatif

voilà

merci de vos réponses

et bon week end à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Daddou,

Si tu veux en savoir plus sur le "cadre de recommandations" qui régit la prise en charge la nourrisson (du moins en France, mais ce n'est sans doute pas très différent en Suisse), et être en mesure de discuter avec ton médecin, je te conseille de lire le rapport Yeni, et notamment à le chapitre démarrant à la page 185. Tu pourras y lire les limites de l'expérience et des recommandations pour les nourrissons et jeunes, car étant peu nombreux, les études cliniques et autres sont limitées et proviennent en grande partie d'enfants africains - et on sait que ce n'est pas transposable ici.

En tout cas, et quelle que soit l'interprétation qu'on peut faire de ces chiffres, très variables, surtout à un jeune âge, ils ne sont pas assez bon pour laisser la possibilité au médecin de ne pas traiter.

Pour la charge virale cependant, il faut rappeler (voir ce message) que sa lecture se fait sur une échelle logaritmique qui n'est pas l'échelle habituelle. Les règles d'interprétation précisent bien qu'un passage de 2,9 millions de copies (2,9E6) à 4,8 millions de copie doit être considéré comme une évolution non significative; en échelle logarithmique c'est passer de 6,46 (log) à 6,68 (log) - et pas du tout multiplié par presque 2. Or il faut une variation d'au moins 0,5log pour que l'évolution soit considérée comme significative. La charge virale est restée stable à un niveau très élevé - il aurait été préférable qu'elle diminue bien sûr - mais il faut considérer qu'elle n'a pas significativement augmentée.

Pour les molécules, beaucoup n'ont pas d'autorisation pour les enfants, il n'y a donc pas beaucoup de choix. Kaletra (Lopinavir/Ritonavir) semble systématiquement utilisée pour les enfants; et ce n'est pas la plus problématique. Tout au plus pourra tu négocier la deuxième partie de la combinaison, Abacavir+Lamivudine (Kivexa) plutôt qu'AZT+Lamivudine (Rétrovir). Mais l'AZT en combinaison avec la lamivudine est infiniment moins nocive qu'en monothérapie, et l'Abacavir peut aussi avoir certains effets secondaires (il faut dans tous les cas un test préalable pour éviter les hypersensibilités) - Bref, je ne sais pas s'il y en vraiment une préférable à l'autre.

Aucune, à ma connaissance, ne contient d'aluminium ou de mercure.

Reste la question du Bactrim, qui est une molécule puissante, aux effets indésirables sur le métabolisme bien documentés. Là encore,vu la PCP de ton enfant à la naissance, et les mauvais chiffres de CD4, tu risques de ne pas y couper; il faut espérer que la thérapie améliore les résultats pour que le Bactrim puisse être stoppé le plus rapidement possible.

Bon courage.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci bcp pour toute ces infos...surtout l'explication de la pcr

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

juste vous donner des nouvelles

comme je refuse de reprendre la tri pour mon bébé, les médecins vont lancer la procédure de demande de mise sous curatelle ( pas d'enlèvement d'enant, mais une diminution de la liberté de nos droits parentaux quand aux choix médicaux)

merci de penser à nous

il y aura surement un article sur le sujet,je transmettrai dès que j'aurais plus d'info

bonne journée à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aïe. Et là, impossible de rien faire. Tant qu'il s'agit du domaine scientifique, ça va, on peut donner des conseils pour éviter les catastrophes. Mais dès qu'il s'agit du domaine judiciaire, on est assez impuissants.

Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir

merci Aixur

la suite:

le septembre nous avons été convoqué au tribunal des mineurs

jours plus tard le verdict est tombé:

ils ont nommé un médecin curateur et vont restreindre nos droits parentaux

bien sur nous allons faire recours

la veille de la décision, nous avons eu la projection à Genève du film d'Anne Sono "je ne me tairais pas"

Il a reçu un bon acceuil

A la suite de la projection, j'ai témoigné de mon cas et ai reçu beaucoup de soutien

je suis aussi en contact avec une maman en france qui vient de récuper sa fille après une année de placement car elle ne voulait pas donner la trithérapie

et on voit d'autre cas pour des enfants hyperactifs auqzels les parents ne veulent pas donner la ritaline

voilà, pour l'instant

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà, on y est

plus moyen de refuser de donner la tri à mon bébé

ça me fait tellement mal, mal à en vomir

Ce soir, mes larmes coulent et j'ai la haine

J'AI LA HAINE

Comment peux t'on obliger une mère, contre son grès, sous la menace, à donner de tels produits

J'aimerais fuir, l'emmener loin d'ici. Mon devoir, c'est de le protéger, non?

Je ressens la douleur de toutes ces mamans auxquelles on à retiré leur enfant, simplement parce qu'elles refusent de se soumettre, parce qu'elles pensent autrement!

La liberté de penser!

Je vous jure que je comprend les gens qui font des coups de folie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou dadou

J'ai le coeur serrer en lisant ton dernier message.

As tu essayer de contact la presse ?

Je sais bien que la confidentialité de ce sujet es primordiale, la peur du jugement des autres ... Etc etc...

As tu essayer ?

En tout cas c'est detestable ...

Pour qui se prennent ils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voila peut etre que ce contact t'aideras dadou !

Jardinnier repondait a une femme qui est voir sera dans la meme situation que toi ( refus de traiter son bébé )

Pourquoi pas vous soutenir mutuelement elle en a besoin je pense et toi aussi dadou...

Si j'avais une baguette magique je les ferais tous rotir en enfer !

Courage les nanas !

Posté aujourd'hui, 14:06 Par Jardinnier

Plusieurs scientifiques parmi les dissidents ont affirmé en effet, nombreuses études et démonstrations très approfondies à l'appui sur la nature exacte des tests, que le simple fait d'être enceinte peut les positiver sans que cela puisse prouver quoi que ce soit de réellement précis en termes ni de vih ni de sida. Et pour cause, le "virus" n'ayant pas été isolé mais, via une très trouble affaire de clonage d'anticorps et d'antigènes, n'étant en réalité qu'un prétexte sur mesure pour propager l'utiilisation des tests, des traitements antirétroviraux, et pratiquer à une très vaste échelle un contrôle bio-médico-social foncièrement terroriste et criminel relevant d’une idéologie technobiocratique totalitariste.

Par ailleurs, si comme tu nous le dis, Stéphanie, tu as été victime d'un test à l'insu, je suis pratiquement certain que cela relève de la justice. Il faut absolument penser à intenter un procès avant qu'il y ait prescription. Il y a parmi les dissidents français un avocat très spécialisé en droit médical qu'à mon avis tu devrais contacter de toute urgence :

Jacques Vitenberg, Chargé d’enseignement de droit médical à Paris V, Ancien professeur à l’Institut d’histochimie médicale, Lauréat de la Faculté de médecine de Paris, Avocat au Barreau de Paris,

53 rue de Maubeuge 75009 Paris, Tel : 09 53 61 32 63 - Fax : 01 49 57 98 54

Mobile : 06 24 48 17 37 - e-mail : vitenberg@free.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir

oui, j'ai vu le post de Stéphanie

il y a un coté de moi qui aimerais médiatiser tout ça, si j'étais seule avec le petit, je le ferais je crois

mais j'ai aussi un grand garçon de 16 ans, pas concerné par toute cette histoire..

et mon mari lui préfère rester discret.

je fais ce que je peux à mon niveau, mes amis et ma famille sont au courant, quand je sens que je peux en parler, je le fais...j'ai témoigné deux fois après une projection du film d'Anne Sono (je ne me tairais pas)...d'ailleurs, elle a une page Facebook et un site, il est important de la soutenir

Il y a aussi le journaliste Renaud Russeil qui est en train de créer un site pour informer sur le sujet et qui a écrit un article sur les mamans séropo dans la revue néosanté

J'ai la chance aussi d'être épaulée par la Dresse (à la retraite) Françoise Berthoud qui a beaucoup écrit sur les vaccinations, mais dont le dernier livre "diagnostics néfastes* contient un chapitre sida

Mon pédiatre, homéo, après être venu voir la projection du film d'Anne à Genève a aussi changé de vision

Hier soir, j'avais besoin de laisser sortir ma colère et ma tristesse...et ça a été ici

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci VIE H

vraiment dur, dur de donner ces médicaments

le petit se débat tellement

et là, ça fait deux fois qu'il vomit après

je me pose des questions sur la quantité que je dois lui donner

notamment pour le rétrovir (AZT)

j'ai une connaissance qui doit donner à sa fille qui a beintot 5 ans et pèse 20kg, 2 x 15ml par jour

et moi pour mon petit de 2 ans, qui pèse 12kg, je dois dj lui donner 2x 14ml par jour

j'ai trouvé ce calcul sur le net, mais j'y comprend rien...si quelqu'un peut m'aider, merci

Enfant de 3 mois à 12 ans :

La posologie recommandée de Retrovir est de 360 à 480 mg/m2 de surface corporelle (SC)

par jour, en 3 ou 4 prises fractionnées, en association avec d'autres agents antirétroviraux.

La posologie maximale utilisée ne devra pas dépasser 200 mg toutes les 6 heures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Daddou, bonjour à tous,

A la recherche de plus d'informations, je parcourais le forum jusqu'à tomber sur la discussion débutée par Daddou.

Mon cœur m 'empêche de passer à autre chose tant ta situation me touche particulièrement.

Tout d'abord, comment va ton petit ? Ne désespère pas, la lutte est rude mais vous y arriverez. Où en est ta procédure d'appel ?

J'ai trouvé ça sur le net :

http://www.cato.eu/surface-corporelle.html

Ce serait possible d'avoir l'arrêt du jugement ? Tu as vérifié si les conditions de la curatelle sont toutes réunies ? Qu'en dit ton avocat ? Il arrive parfois que des vices de procédures se produisent surtout, dans la précipitation des instances médicales qui voudraient avoir le dernier mot et ce serait alors à ton avantage, on ne sait jamais.

Maintenant, il faudrait voir avec ton avocat s'il est de ton côté et si la procédure d'appel est suspensive de la décision.

Continue d'alerter et essaye de trouver des soutiens du même bord que ceux qui ont intenté la procédure, je sais, facile à dire, mais ne désespère pas.

Courage Daddou, tu vas y arriver !

Modifié par stéphanie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour le lien Stéphanie

nous avons fait un premier appel à la décision du tribunal des mineurs qui a confirmé la décision du juge...après il fallait continuer au tribunal fédéral (nous sommes en Suisse), mais les moyens financiers nous ont manqués (nous avions dj emprunté pour payer le premier recours) en plus, dans ce genre de cas oû la vie d'un enfant est en jeux (pour eux) l'appel n'a pas d'effet suspensif...la décision s'applique quand même...même pas moyen de gagner du temps.

et par rapport à la France, nous ne sommes pas trop mal lotis...dans le même genre de cas, je connais une personne dont l'enfant a été retirée pendant une année...là, elle l'a récupérée et va fuir la France

la deuxième avocate qu'on a prise, contrairement au 1er, a fait bcp de recherche et nous as bien soutenu...il n' a pas été facile d'en trouver un qui voulait bien nous défendre face à l'hôpital universitaire de notre ville

bien sur que je pense des fois aussi à partir...mais pour aller où?

en Europe, la plupart des pays sont comme la France, rapide à enlever un enfant...

et j'ai un grand fils, je dois aussi penser à lui

dans la procédure, nous avons quand même la chance d'etre tombé sur un médecin curateur plus ouvert à la discussion que ceux de l'hôpital...il est pour le choix thérapeutique des adultes et même des ados...mais quand il s'agit d'un petit, on se heurte tj à la protection des mineurs

en tous cas merci pour tes encouragements

pareil pour toi

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le curateur, qu'il soit plus ouvert que l'hôpital est déjà un bon point, je suis certaine que tu réussiras à gérer ça.

Sinon, c'est le médecin lui-même qui administre le traitement à ton fils ? Tu ne pourrais pas voir s'il est possible, de ton côté, de pallier aux effets secondaires à court et long terme en gardant le suivi d'une certaine manière.

Je suis loin d'une spécialiste et je demande ici la contribution de personnes bien plus expérimentées que moi mais, n'est-il pas possible d'introduire des compléments telles des vitamines ou autres, en parallèle du traitement comme l'a fait Survivor ? Le corps d'un enfant est bien différent de celui d'un adulte mais je suis certaine qu'il est encore mieux préparé pour des situations comme la tienne.

Une autre idée aussi et qui m'a été judicieusement soumise ici sur le forum, serait de demander par écrit, que les traitements administrés à ton garçon sont sans danger et qu'ils sont mis en place dans le cadre de la protection des mineurs justement. De mémoire, il y a une disposition légale qui interdit de donner des substances toxiques aux mineurs ou quelque chose comme ça,

Regarde aussi la jurisprudence en la matière.

Enfin, ne te décourage pas, tu y arriveras !

J'oubliais, je ne sais pas dans quelle mesure il pourra t'aider mais on ne sait jamais. Essaye de prendre contact avec le Dr.Lacaze :

http://www.jacques-lacaze.com/

Courage ! Je suis de tout cœur avec vous quatre !

Que Dieu vous Bénisse. Amen

Modifié par stéphanie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

cela fait depuis le 21 mai que nous donnons le traitement à notre petit

pas évident, il se débat beaucoup

depuis, il a un sommeil plus agité , se réveille fâché, crie *non* en tapant avec la main dans le vide

la journée aussi, dès qu'il est contrarié, il va se mettre en colère, en rage

je ne sais pas si après si peu de temps, il peut dj y avoir un tel effet des médicaments ou si c'est notre colère qu'il ressent au vu de toute cette situation

j'aimerais savoir si les personnes qui ont pris un moment la tri et arrêté ont ressentis de tels effets

merci d'avance

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, c'est lié aux médicaments. La trithérapie, c'est comme de la cortisone. Or, la cortisone, ça énerve et ça perturbe le sommeil. Donc, le sommeil est plus agité, et dans la journée, il est plus énervé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...