Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

FF

l'azt , dans le traitement du cancer, détruit bien les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines?

Tu me reponds digicode ? vomi1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voila qui sonne bien, tout est dit. Hé bien Adieu monsieur, je ne vous salue pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finally s'amuse ... et, compte tenu du sujet traité, je trouve qu'il y a certainement d'autres terrains de jeu plus "intéressants"; terrain de jeu à ne développer ni en occident, ni sous le soleil des pauvres.

Cheminot vient de relancer la question des "tests à seuil" ... et Finally feint de ne pas le lire ... ou n'y connait rien et donc n'en pense rien ...

Pourtant la réponse me paraît "binaire" car soit il estime que les tests ne peuvent être eux-mêmes que "binaires", soit il emboîte le pas à Cheminot et développe ce très intéressant sujet.

Dans le cas de figure où il porterait effectivement une blouse blanche, et au-delà de sa "défense" corporatiste, je trouve qu'il prescrit (si tel est le cas) sur des fondements personnels assez "légers" ... même si ces textes "hiératiques" lui sont communiqués par son "évêché" ... qui semble souvent fonctionner à l'aune du dogme du savoir absolu, voire sur celui de l'infaillibilité ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca dépend de ce que tu appelles clairement... Si on va par là quelqu'un pourrait demander à Cheminot si il a déjà vu un électron de ses yeux... Si un atome de bore sent la fraise... Enfin on peut tout dire...

Finally ... j'ignore si un atome de bore sent la fraise ou la papaye verte ou si Cheminot voit, tel un lynx, les électrons avec les yeux ... mais je pense que ta réflexion est particulièrement "short", voire carrément idiote.

... bref et puisque tu t'obstines à ne pas répondre sur la question des seuils des tests ... peux-tu en développer une autre (en rapport avec la "vision" des électrons) :

As-tu déjà observé des P et GP divers, composants du VIH ? ...

... oui ? ... alors une question subsidiaire : comment se fait-ce (se fesse) qu'un débat subsiste (même si tu estimes qu'il est forclos) sur la question de l'observation de l'ensemble lui-même ...

Quand on met en évidence les briques, on doit bien être capable d'apercevoir la maison ... non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

En ce qui concerne l'AZT, il me semble qu'il avait été développé pour le traitement du cancer, mais ça faisait un bail que cette molécule était au placard (me semble il, mais ça c'était avant ma naiscance même), ses propriété d'analogue nucléosidique on trouvé une application sur le VIH, lorsqu'il s'agissait d'empécher sa réplcation.

En ce qui concerne le seuil des tests, je ne suis pas qualifié pour donner un avis éclairé, il aurait fallu pour ça que je sois virologue, ce que je ne suis pas, mais pas plus que Cheminot, et surtout, surtout, pas plus que la plupart des gens ici qui ne connaissent que mal tous ces processus complexes.

Je n'ai pas réponse à tout, mais les personnes plus qualifiées que moi on démontré tout ce que je dis, à l'exeption de quelques uns, qui ont été désavoués il y a maintenant un momment...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

finally a écrit :................En ce qui concerne le seuil des tests, je ne suis pas qualifié pour donner un avis éclairé, il aurait fallu pour ça que je sois virologue, ce que je ne suis pas, mais pas plus que Cheminot, et surtout, surtout, pas plus que la plupart des gens ici qui ne connaissent que mal tous ces processus complexes................

exact, perso je ne fais pas partie de cette race d humains qui se servent de leur ideologie sociale & philosophique, de leur savoir pour pouvoir mener des experiences medicales à grande echelle contre le cancer en choisisant des gens de maniere discriminée , deja "oxydés" par des susbstances legales ou illegales......je ne suis pas comme montagnier recement passé à france 2 dire : " nous sommes trop sur la planete...( en particulier en afrique ?) .!!!

Non vraiment je ne pense pas comme eux, je ne me dis pas : aprés tout ils se sont boussiller avec des saloperies illegales ( en oubliant bien sur deliberement les antibiotiques, qui aggravent le tout et peuvent meme dans certains cas causer le dit syndrome, sans parler des associations des deux bien sur ), alors un peu de drogues hi tech anti cancereuse, qui peuvent etre utiles dans un minimum de cas mais mortelles dans beaucoup d autres à ce jour : c est pas grave....faut avancer la lutte contre le cancer est le sida est le meilleur chemin qui va nous y mener...........non, je ne suis pas comme cela ! ce n est pas moi qui ai filé 1800 mg d'azt jour à des enfants de meme pas 10 ans, en disant : on a rien d autre......ce n est pas moi qui reconnait qu a l epoque on ne savait rien du dit syndrome et on a agit dans la peur et l ignoriance pour se faire pardonner des degats causées par ces drogues de maniere flagrante ( aujourd'hui les doses sont divisés poar presque 3 donc on tiens plus longtemps qu avant).......ce n est pas moi robert gallo qui a declaré en 2000 dans le NICE MATIN : les traitements sont pires que la maladie.....ce n est pas moi montagnier qui a dit : sur 10 seropos peut etre 1 ou 3 iront vers un sida grave, pas les autres.......ce n est pas moi qui a crée l azt dans les années soixantes suite au projet de loi de NIXON entouré de scientifiques à l epoque disant que les cancers etaient du au virus........

L' azt n est jamais restée au placard comme le pense beaucoup.....cela fait + de 40 ans qu 'on l' experimente sous diverses formes et divers dosages.............et aujourd hui encore une grosse partie de la science pense encore que les virus causent les cancers.....supposant meme que l on peut en trouver sur des tissus cancereux.........rien n a ete encore prouvé.....cause ou effet ???.......apres avoir fait bouffer pendant plus de 60 ans des antibiotiques a tout va, aujourd'hui tout est remis en cause et on nous incite a ne plus en manger sauf cas grave......donc les theories evoluent, changent, là est le danger de la science......alors dans le doute on s abstient.....mais l argent est roi !, puis on est trop sur la planete !!! (lol!!).

alors le discours de finnaly est carrement nul, hypocrite, assassin.............

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en ce qui concerne le seuil des tests, il suffit de lire les documents joints aux appareillages, et cet index apparaît sans aucune explication.

Voici ce que l'on lit :

--Resize_Images_Alt_Text--

Il est clair qu'une valeur seuil existe.

Ce qui est plus curieux encore quand on lit ce texte en détail, et qui pourrait présumer de la mauvaise foi ou de l'incompétence des fabricants de tests, c'est que les agents oxydants semblent faire apparaître une fausse positivité (avant dernier point)

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Cheminot, lorsque je fais référence à l'origine probable de l'épidémie dans les campagnes de vaccinations anti tétaniques des années cinquante, est-ce que ça te parait si impossible de comprendre qu'un virus qui par ailleurs aurait été présent à l'état endémique, aurait pu ainsi franchir la barrière immunitaire naturelle que sont le tube digestif et la peau.

Et cela parce qu'il était présent à l'état endémique dans les cellules de rein de singe. C'est une théorie qui tient très bien la route.

Enfin regardez l'épidémiologie de cette maladie, c'est un facteur qui plaide très puisamment en faveur d'une étiologie virale.

La maladie ne réagit pas aux antibiotiques, et toute son épidémiologie ressemble à s'y méprendre à une pandémie virale chronique. Je sais qu'il n'y en a pas beaucoup d'autres comparables, mais ça ne prouve pas que ce n'est pas le cas.

Je te remercie d'être loin du ton trop polémique et même hyper agressif de certains, et je ne les critique pas le sujet est horrible.

Je me suis souvenu d'un fait précis: J'ai de la famille qui vit en Amérique du sud. Lorsque les enfants viennent en France, on leur fait passer des examens médicaux, et les toubibs sont affolés de voir leurs analyses des selles. Il y a plein de parasites qui rendraient les occidentaux complètement malades. Mais eux se portent comme un charme, pourquoi?

Pourtant l'explication est simple, ils vivent dans le pays d'endémie, et leur système immunitaire les protège du danger.

C'est pour la même raison que les occidentaux qui vont à l'étranger attrappent la "Tourista", alors qu'il ne font que consommer les même aliments ou boissons que les locaux, mais les locaux ont une immunité adaptée aux germes endémiques.

J'espère qu personne ne met en doute l'existenced de la flore bactérienne intestinale.

Est-ce qu'il n'est pas logique de penser qu'il puisse en être de même pour le SIDA, ce qui expliquerait très bien l'apparente immunité des population africaines envers ce virus, (Si virus il y a pour faire plaisir à tout le monde.)

Oui Terry l'étiologie virale des cancers est abandonnée par pratiquement tout le corps médical, mais as-tu vu un cancer se transmettre par voie sanguine ou sexuelle?

Ces deux maladies n'ont pas d'épidémiologie comparables, d'ailleurs on ne parle même pas d'épidémiologie pour les cancers.

Et déjà à l'époque dont tu parles, on le savait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

Diamant bleue

Renseigne toi pas toi meme au lieu d'écouter tes "mâââîtres" et tu verras que meme Montagnier reconnait que la "découverte" du VIH n'est pas "juste" au sens scientifique du terme et que ce qu'il a trouvé (et qui n'est pas un virus) est un co facteur..
.

Finally Free

tu n'as rien à dire à ce sujet?

il y a une exellente vidéo (malheureusement épuisée) qui s'appellle "d'autres regards sur le sida" où l'on parle des cofacteurs..et le pr. Montagner a un discours beaucoup moins assuré que toi sur le virus..

alors?

d'autre part, les témoignages sur ce forum ou sur sidasanté des personnes directement concernée par le sujet sont a respecter et à prendre en compte..je pense.

parce qu'il n'est pas facile quand on apprend qu'on a un test hiv positif de trouver son chemin..et de ne pas suivre celui qu'on trace pour nous.

quand quelqun te dit qu'avec peu de cd4 il se porte très bien..pourquoi ne pas l'écouter et vouloir à tout prix le mettre sous médic?

son ressenti n'a aucune valeur.? parce qu'il n'est pas médecin?

il y a donc ceux qui savent..et les autres...qui doivent obéir.

il y a plusieurs personnes qui témoignent qu'après avoir été condamnée à ne plus vivre très longtemps par leur médecin, elles ont arrété de prendre les médocs qui leur pourissait la vie..et..ben elles sont tj là.et même si elles étaient décédées, elles ont le droit de choisir comment elles veulent vivre., non?

bises à tous

Modifié par Daddou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un vieil adage qui dit : " Dans le doute, abstiens-toi "

Ce vieil adage est, semble-t-il, ignoré de beaucoup des praticiens qui, tout en ignorant tout ou presque du phénomène, classent des patients à titre définitif dans une catégorie "diabolique" et les gratifient de prescriptions que Terry a fort bien développées.

Cheminot s'emploie, avec rigueur, à développer des notions très intéressantes (voir son dernier post) ... mais ça ne passe pas ... ça ne suscite d'ailleurs aucun débat puisque le débat n'a pas lieu d'être pour certains qui se défaussent sur des textes hiératiques dès qu'ils se sentent en difficulté. Mieux encore et pour la bonne cause, ils suggèrent d'interdire la réflexion au nom de la salubrité publique (santé publique).

Tout se passe comme si les affidés (agents zélés de la pensée unique) "risquaient" leur peau dans ces affaires ... leur peau et surtout leurs intérêts.

Outre cette approche obscurantiste des questions, il me semble tout de même que les effets secondaires des tri thérapies (diaboliques aux dires même de leurs prescripteurs) méritent quand même une certaine "prudence" ... voire une certaine réflexion ... où est cette réflexion ? ... à la télé ? ... dans les alcoves de consultation ? ...

Lorsque une jeune femme arrive dans un cabinet de consultation rongée et transformée physiquement en morte vivante par les tri thérapies, n'y-a-t-il pas matière à s'interroger ? ... Que lui a-t-on offert comme solution ? Que lui offre-t-on comme perspective ? ... Que reste-t-il d'elle ? ... Doit-on, comme le consigne Terry, charger et charger encore sa barque ? ... dans une fuite en avant à l'issue implicitement inéluctable ?

Il y a certainement une remise en cause globale du dispositif à faire : causalité entre VIH et Sida ou pas ... car et au delà de cette pathologie médiatisée, le reste est à l'avenant.

Les années "offertes" (dans l'hypothèse où elles seraient réelles) ne valent rien ! ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi,

lorsque je fais référence à l'origine probable de l'épidémie dans les campagnes de vaccinations anti tétaniques des années cinquante, est-ce que ça te parait si impossible de comprendre qu'un virus qui par ailleurs aurait été présent à l'état endémique, aurait pu ainsi franchir la barrière immunitaire naturelle que sont le tube digestif et la peau.

... et pourtant, les campagnes de vaccination faites par les preux croisés "au bénéfice" des pauvres "imbéciles" battent leur plein ... à coup de corruption et avec l'aide de la troupe ...

A ce sujet, je constate qu'une nouvelle incroyable campagne "préventive des consciences" se met en place s'agissant de la grippe des galinacés ... Quel sera le résultat à court, moyen et long terme de cette orchestration ? ... wait and see ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'azt , dans le traitement du cancer, détruit bien les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines?

Tu me réponds oui ou non digicode ?

Modifié par Bamboue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finally Free

tu n'as rien à dire à ce sujet?

Daddou ... je pense que finally n'a que faire du côté humain de la question ... tout cela n'est que "sensiblerie" ... et finalement pas grand chose face à la parole sacrée de ses Maîtres chéris ... qui se drapent dans leur superbe et ne posent l'habit que lorsqu'ils goûtent aux colloques exotiques qui leur sont offerts sur l'orgie des sommes prélévées sur le bétail ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'azt , dans le traitement du cancer, détruit bien les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines

?

Tu me réponds oui ou non digicode ?

Bamboue ... il ne te répondra pas ... tu peux peut-être lui demander une analyse sanguine (anonymisée bien sûr) ...

- avant prise d'AZT ...

- après 3 mois d'AZT ...

- après 1 an d'AZT ...

... et sans entrer dans les détails, tu lui demandes un commentaire sur l'évolution (pour ne parler que de cela) des globules rouges ... et, au delà des données chiffrées, tu l'interroges sur les conséquences tangibles au quotidien pour le "patient" ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Free est trop ignare pour être un médecin a mon avis cette personne est un canular

Jespère que vous avez compris son manége donc il faut se calmer et ne plus apporter une quelconque attention a cet usurpateur

je suis sur que se type nous mène par le bout du nez

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Bon, je m'aperçois que de parler de théories médicales avec des personnes qui souffrent de cette maladie, et dont la vie est en danger, est une situation 'Impossible". Pour ma part, je crois que je vais m'abstenir de continuer, car ce serait sadique de faire le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Pour la question : l'AZT détruit il les cellules : je dirais que j'en sais rien, tout ce que je sais c'est commennt ça marche, et comment ça marche je l'ai déjà dit : ça empèche le VIH se se répliquer... Pour son utilisation en cancérologie, je pense que c'était pour qu'il se fixe sur une transriptase classique pour arréter la réplication des cellules cancéreuses (hé, j'peux pas tout savoir dans le détail non plus !!! Même si j'aimerais bien !)

Ah autre chose : je ne vous conteste pas le droit de ne pas vouloir subir les effets secondaires des ARV, qui sont nombreux et invalidants... Je vous conteste le droit de décider pour les autres que le VIH n'existe pas ou n'est pas la cause du SIDA, et ainsi risquer de les contaminer sans aucuns scupules si vous penssez êtres porteurs de l'affection...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finaly

C'est seulement parce que dans ce cas, ça engage la santé des gens, remettre en cause ce "dogme" comme tu dis, c'est mettre des gens en danger, et on a pas le droit de mettre des gens en danger...

Qui ici met des gens en danger?

Agiter la peur, essayer de culpabiliser est un outil de manipulation classique pour éviter les débats et faire passer des lois ou des idées en force.

1/ Les gens en question ont un libre arbitre et prennent eux même la décision de ne pas prendre de traitement au vu des informations contradictoires qu'ils ont et en faisant un choix .

(ce que ton attitude tend à refuser systématiquement à tout malade pour le rendre dépendant du pouvoir médical).

Les malades sont encore et toujours des hommes libres.

2/ Si on envisage l'hypothése de Cheminot, traiter des séropositifs provisoires comme étant des cas chroniques avec l'AZT a pu tuer des gens "sains" qui avaient eu le seul tort de se faire tester au mauvais moment.

Question:

Pourquoi de simples exécutants ont-ils le plus souvent des positions beaucoup plus radicales que les chercheurs et les concepteurs des théories sur lesquelles on s'interroge?

Le doute est légitime et sain en la matiére,

il ne s'agit pas de remettre en cause une réalité historique vécue, mais de comprendre pourquoi une théorie officiellle n'autorise pas la diversité des pistes de recherche. (alors qu'elle stagne et se heurte à des incohérences)

elko

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rosalie

remettre en cause ce "dogme" comme tu dis, c'est mettre des gens en danger, et on a pas le droit de mettre des gens en danger..

C'est toujours l'ultime argument, interdire le débat parce qu'il y a danger. Maintenir le patient dans une relation paternaliste et infantilisante.

Le débat est dangereux, certains sont prés à faire n'importe quoi si on relache la peur qu'on maintient sur eux, voila le discours que tu dis et redis.

Et bien ici moi et beaucoup d'autres pensent que le débat est salutaire, qu'il est salutaire de ne pas vivre dans la peur et de penser par soi même.

A bas l'infantilisation des esprits 4-guerrier.gif

Le fait de débattre de dire son avis n'est en aucun cas une inciation à des comportements irresponsables.

Modifié par rosalie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En ce qui concerne le seuil des tests, je ne suis pas qualifié pour donner un avis éclairé, il aurait fallu pour ça que je sois virologue, ce que je ne suis pas, mais pas plus que Cheminot, et surtout, surtout, pas plus que la plupart des gens ici qui ne connaissent que mal tous ces processus complexes.

Oui, enfin, tu as un cerveau quand même. Et la signification des tests à seuil, elle est simple : ça signifie que que tout le monde est plus ou moins séropositif. Donc, tout le monde a des anticorps pour les protéines sensées être spécifiques du VIH. Normalement, ça devrait être tout blanc, ou tout noir. On réagit positif ou pas. Mais là, non. Et c'est pas logique, puisque soit on est infecté par le virus, soit non. On ne l'est pas un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.

Au fait 40 % Des chiens* réagissent positifs à la protéine p24, sensée être la plus spécifique du VIH (mais aussi à la gp120, gp47, et p31). Tu interprètes ça comment ? Moi, j'interprète ça dans le sens que ce sont des protéines produites par le corps, tout simplement.

*Strandstrom HV et al. Studies with canine sera that contain antibodies which recognize human immunodeficiency virus structural proteins. Cancer Research 1990 ;50 :5628s-5630s

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...