Aller au contenu
forum sidasante
Vitosi

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 2/3

Recommended Posts

Almavista,

Si tu estimes que cela fonctionne pour toi ? Pourquoi pas ? dans la mesure où tu n'en fais pas un dogme.

Finalement, sur ce forum, on ne va pas être plus royaliste que le roi ; ce que je comprends, c'est que la causalité VIH = SIDA est loin d'être prouvée.

Mais, la médecine allopathique peut même faire du bien dans certains cas !

J'ai simplement quelques sérieux doutes ( fondés ) dans le cocktail des tri thérapies.

Mais bon, après tout, on peut mourrir d'une cirrhose alcoolique, c'est ( pas ?!) plus gai et puis ça peut se passer très tard, j'en connais, vous aussi, non ?! Il faut bien mourrir un jour, non ?

En tout cas, bonne et belle vie à toi,

vraiment!

Modifié par sidarta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Candide

Almavista,

Tu dis qu'après avoir été dans la dissidence pendant 18 ans, tu as décidé de suivre une tri-thérapie. Depuis qui tu suis ce traitement, tu expliques que tous tes problèmes de santé ont disparu et que tu as retrouvé une énergie que tu croyais évaporée.

Je suis sincèrement très heureux pour toi.

Peux-tu nous dire plus précisément quels sont les changements que tu as pu observer depuis qui tu prends ton traitement ? Peux-tu nous dire de quel traitement il s'agit ? Quels effets secondaires as-tu observés ?

Merci beaucoup pour ton témoignage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quels effets secondaires as-tu observés ?

Les vacances ont-elles été bonnes joli Candide ?

... Pour les effets secondaires et bénéfiques d'Alma ... c'est clair pourtant, elle l'a dit : " séparation du conjoint + affranchissement "

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Viduité et Sicnarfa, quelle promptitude au jugement!

Où vois-tu un quelconque jugement chère Alma ?

Sic et moi avons, je crois, parfaitement compris le sens de ton intervention ... suivie de très près par celle de notre vieil ami Candide ... Il nous manque encore Finally afin que la fête soit complète ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Viduité et Sicnarfa, quelle promptitude au jugement!

almavita si tu vois dans ce que j'ai écrit l'ombre d'un jugement , explique moi .

Cette superposition chronologique entre la vie de couple , la dissidence , le divorce du couple , le divorce de la dissidence , le confort affectif , et le confort physique ....prête à réfléchir ! 

Moi je ne vois que l'expression d'un constat ......qui prête à réfléchir....si on en a envie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Candide quelle traitement prends-tu, depuis quands es-tu seropo?? as-tu reçu le vaccin anti vih??? merci pour ton temoignage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au cours de mes péregrination sur Doctimachin , j'ai lu que certains scientifiques prétendaient avoir identifier des génes qui pourrait assurer une protection presque totale contre l'infection par le VIH.

Dans l'optique ou le VIH n'existerait pas....qu'ont ils détectés ?

Est ce que les porteurs de ces génes pourraient être dôtés d'une super-immunité ?

Dans le même ordre d'idée que penser de ces rumeurs qui courent aux sujets d'individus , anciens séro+ , qui seraient aujourd'hui porteurs d'ADN à 3 brins?

Est ce à reléguer sur les forums "délires et compagnies" d'Onnouscachetout.com ?

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sic,

Le problème pour la pensée unique est qu'elle a relayé depuis des lustres un discours "pédagogique" mais aussi très "basique" ...

En gros, un séropo devait claquer dans un délai de 5 à 10 ans sans leurs médocs et, en gros toujours et malgré les vicissitudes attachées aux médocs, il devait bénéficier d'un sursis jamais chiffré d'ailleurs ... il devait même "vivre mieux" ... sa période de séroposivité.

Là est le piège et deux catégories d'individus perturbent ce beau discours :

- les séropos de longue date qui vivent normalement ... là, à la limite, ils peuvent toujours les classer dans la catégorie de ceux qui sont, un temps, réfractaires ...

- les séronéga irréductibles dont la vie tumultueuse (les putes africaines) devraient, en toute logique, faire exploser les tests ...

Ils peuvent tout de même toujours compléter l'analyse (et quelle analyse ...) en disant, à qui veut bien l'entendre, que pour chaque pathologie, il y a des exceptions aux règles convenues ... mais ces exceptions doivent rester discrètes ...

J'ai été à peine étonné de lire le message d'Alma, suivi quasiment simultanément de celui de Candide (hasard ?), qui expliquait sa repentance après 18 ans de dissidence ... Que ce message soit téléphoné ou pas, il traduit (directement ou indirectement) un souci : celui de dire qu'on n'échappe pas à son destin ni même aux clefs offertes en ce cas.

En effet, si l'exception en devenait moins exceptionnelles que cela, il est sûr que la "ménagère" pourrait commencer à douter aussi ...

Le doute est un poison pour le dogme et l'organisation sociale.

Si ce doute enflait, un autre problème (plus grave encore) risquerait d'apparaître : celui du devenir de ceux qui ont emboîté le pas aux médocs ... et delà, il serait inévitable de faire quelques comptes ... et d'en demander ... là, ça devient carrément glissant ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sic, j'ai déjà un peu réfléchi au problème que tu poses. Ils parlent d'une protéine dont la présence est nécessaire pour que le vih se fixe à la cellule : ils l'appellent CCR5. Si tu regardes un peu ce que cela signifie, eh bien il s'agitd'une protéine dans laquelle on trouve une structure importante, la liaison S-S. (le C veut dire "cystéine"). Il s'agit donc de protéines oxydées. Les réfractaires au "vih" ne portent pas cette liaison S-S à cet endroit là, d'où l'absence bien sûr de cette protéine CCR5. Cela signifie pour moi que les réfractaires sont ceux qui n'ont pas subi de stress oxydatif, qui fait passer le SH de la cystéine au S-S.

Il doit y avoir quelque chose comme ça là-dessous, mais comme c'est trop compliqué pour eux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cheminot (pardonne mon inculture)

Si je comprends bien (sans doute pas) une protéine est un sous ensemble d'un des marqueurs mentionnés sur le WB ... une des briques en quelque sorte ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les marqueurs du WB sont tous des protéines. le CCR5 peut en faire partie...ou non. A creuser.

ces protéines peuvent être associées ou non (par exemple on considère que la P55 et la P66 - je crois - forment ensemble la rétrotranscriptase).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les personnes plus résistantes au vih et présentant une mutation dans le gène codant pour CCR5 n'expriment en fait plus cette protéine à la surface des cellules.

Sinon pour les personnes ayant de l'ADN a trois brin je suis épaté ! C'est où ceux qui disent ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien compris cheminot ... encore une question ...

Ces protéines ne sont pas nées avec le VIH j'imagine ... quand parlait-on de celles-ci "avant" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cela signifie pour moi que les réfractaires sont ceux qui n'ont pas subi de stress oxydatif, qui fait passer le SH de la cystéine au S-S.

Il doit y avoir quelque chose comme ça là-dessous, mais comme c'est trop compliqué pour eux...

Peux tu préciser le sens que que tu donnes au verbe "subir" dans ta phrase?

Ce sont ceux qui n'ont pas subi de stress oxydatif...parce qu'ils ont été pas ou peu exposés au "agents stressants".

ou

Ce sont ceux qui ne l'ont pas subi ...parce qu'ils sont dôtés de meilleurs "systémes" de gestion de ces "agents stressants".

Quand je parle de "meilleurs systémes" , je ne parle pas spécialement de facteurs génétiques....çà peut être simplement ce que l'on appelle la "santé".

Pour les ADN à 3 brins , j'entends parler de çà depuis deux ou trois ans....çà m'étonnerait qu'il n'y ait pas quelquepart sur "onnouscachetout" un topic qui évoque la question....sinon google .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les ADN à 3 brins , j'entends parler de çà depuis deux ou trois ans....çà m'étonnerait qu'il n'y ait pas quelquepart sur "onnouscachetout" un topic qui évoque la question....sinon google .

Sic,

Pardonne mon ignorance : ça veut dire quoi un ADN à 3 brins ... combien de brins d'ordinaire ? et si c'est anormal, ça veut dire quoi ? Une mutation génétique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Viduité : disons qu'on ne les cherchait pas auparavant. Elles existaient certainement

Sicnarfa : les deux définitions sont bonnes selon moi. Je crois de plus en plus que la santé c'est justement un bon équilibre redox dans la cellule.

Voici ce que je pense :

Quand quelqu'un attrappe froid, par exemple au niveau pulmonaire, cela signifie que la température des bronches, ou des alvéoles, chute.

Les processus enzymatiques qui y ont lieu ne sont pas statiques, sinon il n'y aurait pas de vie. A 37°, il y a équilibre entre les divers processus (par exemple synthèse de NO par la NO synthase, transport de NO par une transférase, réduction de celui-ci, ou peroxydation,...que sais-je (il faut bien creuser tout cela car la littérature abonde d'études de ce genre). S'il y a équilibre, cela veut dire que les vitesses de ces réactions enzymatiques se compensent. Cependant, elles ne peuvent avoir la même énergie d'activation, ce qui fait que si la température varie, leurs vitesses ne se compenseront plus, et l'une des synthèse l'emportera, par exempl, pourquoi pas, celle de NO, qui va entraîner une augmentation du potentiel redox cellulaire, une destruction cellulaire avec libération de mucus...la bronchite s'installe.

Donc, les stress oxydatifs sont de tous les jours. Maintenant, si n ne gère pas ce stress oxydatif, mais si on s'attaque uniquement à ce que je considère comme les balayeurs, cad les microbes (dont la prolifération peut entraîner la mort, qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit), on va laisser ce déséquilibre se perpétuer, et l'état de santé va se dégrader, avec de plus en plus de protéines liées à ce stress : les protéines du "vih", que l'on retrouve d'ailleurs chez tout un cahcun, à des taux faibles, au dessous du fameux index dont j'ai déjà parlé.

Et pour certains, le stress a été beaucoup plus intense, d'où un taux de protéines très élevé, correspondant à des manifestations d'immunosuppression.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour les ADN à 3 brins , j'entends parler de çà depuis deux ou trois ans....çà m'étonnerait qu'il n'y ait pas quelquepart sur "onnouscachetout" un topic qui évoque la question....sinon google .

Sic,

Pardonne mon ignorance : ça veut dire quoi un ADN à 3 brins ... combien de brins d'ordinaire ? et si c'est anormal, ça veut dire quoi ? Une mutation génétique ?

Plus précisement il s'agissait d'ADN à trois hélices

C'est une question que je voulais élucider depuis un moment , et je n'avais pas eu le temps d'y réfléchir .

J'aurais du le faire avant de poser la question....en fait en remontant aux sources de l'information , je me suis aperçu qu'il s'agit d'une connerie....il y a des gens qui n'ont vraiment rien à faire .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Candide

Sic, j'ai déjà un peu réfléchi au problème que tu poses. Ils parlent d'une protéine dont la présence est nécessaire pour que le vih se fixe à la cellule : ils l'appellent CCR5. Si tu regardes un peu ce que cela signifie, eh bien il s'agitd'une protéine dans laquelle on trouve une structure importante, la liaison S-S. (le C veut dire "cystéine"). Il s'agit donc de protéines oxydées. Les réfractaires au "vih" ne portent pas cette liaison S-S à cet endroit là, d'où l'absence bien sûr de cette protéine CCR5. Cela signifie pour moi que les réfractaires sont ceux qui n'ont pas subi de stress oxydatif, qui fait passer le SH de la cystéine au S-S.

Il doit y avoir quelque chose comme ça là-dessous, mais comme c'est trop compliqué pour eux...

Trop fort !

Une trentaine de chercheurs d'un laboratoire universitaire sud-africain réalisent une étude portant sur 375 patients infectés par le VIH. Ils publient un article dans Nature*.

Notre Cheminot national, lui, "a déjà un peu réfléchi au problème" mais il pense de toute manière que tout ça "trop compliqué pour eux".

Ca va, les chevilles ? _biglol.gif

___

* Références et résumé ici : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...2417&query_hl=1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh oui, ils sont vraiment trop.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

naïfs, bien sûr !! icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...