Aller au contenu
forum sidasante
Vitosi

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 2/3

Recommended Posts

C'est surtout le langage tenu par les médecins qui est inouï. En fait, ils n'y comprennent vraiment rien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4) Enquête sur la nébuleuse "dissidente" ( document de Candide )

a) Un goût prononcé pour la polémique

b) L'ostracisme qui se cache derrière

c) Un penchant consipirationniste

d) Des proximités avec les courants ésotériques

J'avais envie de revenir sur ce document de Candide et notamment de la partie 4 .

Je déteste les arguments utillisés pour " démolir " Mullis : lorsqueu'on ne peut pas s'attaquer aux aspects scientifiques, on s'attaque à la personne elle même : Ne serait - ce pas de l'ostracisme caractérisé.

Mais, pardonnez moi , certains d'entre vous se croyais en core en vancances ..?de Candide ?!...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour reparler sérieusement, je trouve regrettable que "certains" s'épanchent sur "leurs malheurs" VIH alors que le sens même de ce forum est de relativiser (donc de donner de l'espoir) à ceux qui ont été déclarés positifs.

Il ne s'agit pas de construire un miroir aux alouettes, il s'agit bien de confronter des points de vue exempts de dogme et de "logiques" toute faites.

Quelqu'un a parlé des gamins cancéreux dans les hostos ... eh bien oui et même si le malheur des uns n'a pas le mérite d'adoucir celui des autres, il convient quand même de relativiser sérieusement des "certains". Les gosses, eux, n'ont pas cette chance et on ferait bien mieux de s'intéresser à eux en essayant de les aider. Voilà une belle cause qui justifie un déploiement d'énergie !

Beaucoup ont apporté ici des réflexions très pertinentes, d'autres ont couché des témoignages vécus

en ce sens sur la question du VIH : si "certains" (les premiers nommés) ne veulent rien savoir et ne rien lire, c'est leur problème. Qu'ils s'en remettent donc à la pensée dominante ... ils verront bien les effets à court, moyen et long terme ... tant sur le plan de leur santé physique que sur celui de leur santé mentale.

Notre ami AIXUR a construit un site fort bien fait : les "nouveaux" peuvent le consulter dans l'hypothèse où ils seraient trop pressés pour fouiller dans les topics ici ... c'est synthétique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends le sens de ton post sous le signe de la " responsabilité ".

Mais, bon... nous pouvons bien accepter que certains aient des états d'âmes : nous ne sommes pas des monstres ! Il faut simplement qu'ils s'attendent à des confrontations comme la tienne qui ne seront pas complaisantes mais en aucun cas dans le but de blesser.

Nous ne sommes pas dans le forum des pleurs.

E t je crois que l'esprit qui anime beaucoup d'entre nous est un esprit de vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pop-corn

sidarta

merci pour ton article conçi et qui resume l'histoire.

je vais enfin comprendre de ce qu'il en est sur la controverse des debats sur cette maladie .

car certain post me paraissait trop compliquer a comprendre et fastudieux a lire pour avoir tout les éléments en main .

là je peut l'imprimer et le lire a tête reposé en ayant les tenant et aboutissant .

pour ce qui est du texte de l'inconnu que tu a posté en haut de page il est comique de constater que dans une vie de cause a effets quelque soit la solution a un probleme que l'on souhaite ressoudre si celui ci n'est pas clarifié n'apportera aucune avancée que celle de tourner en rond .

on en arrive toujours a une cause premiere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends le sens de ton post sous le signe de la " responsabilité ".

Mais, bon... nous pouvons bien accepter que certains aient des états d'âmes : nous ne sommes pas des monstres ! Il faut simplement qu'ils s'attendent à des confrontations comme la tienne qui ne seront pas complaisantes mais en aucun cas dans le but de blesser.

Sidarta,

Larmoyer n'a pas le mérite de résoudre les problèmes. Sans être "monstrueux", il est parfois utile de donner des coups de pied au cul des égocentriques ... qui, par nombrilisme, estiment leurs malheurs infiniment plus grands et plus importants que ceux des autres.

La question de la responsabilité est d'une autre nature et nécessite une approche solide (sans faire de juridisme) ... la société occidentale, depuis une dizaine d'années, a inventé de nouveaux concepts

ridicules : "le principe de précaution", "le risque zéro" ...

Le risque zéro n'existe pas ... Le principe de précaution est un leurre ... et même un outil pervers de régulation au profit des "puissants".

Si on estime naturel d'être pris en charge de la naissance à la mort par le groupe, on va dans le mur. il faut parfois mouiller la chemise ... et réfléchir par soi-même nécessite le mouillage de chemise.

Comme déjà dit, si l'intention est de tricoter sur le dogme officiel (en exposant des background rocambolesques), j'estime que les intentions louables de beaucoup ici (donner un espoir fondé) sont torpillées de manière perverse.

je hais la censure mais je trouve qu'Ecli a bien fait de tirer un coup de semonce ... à l'endroit d'une intervenante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Pascal,

Je viens ce converser au tél. avec le Prof. Etienne de Harven, membre du "Group for the Scientific Reappraisal of the HIV/AIDS Hypothesis", La Jolla, California, USA Professeur Émérite (Anatomie Pathologique) de l'Université de Toronto.

Il me confirme que cet assourdissant silence est toujours d'actualité.

L'article de Celia Farber est même renforcé par des recherches entreprises depuis mais dont personne ne veut faire état pour cause de résultats contraires à la thèse officielle. Même le Monde se refuserait obstinément à aborder le sujet !

Un ouvrage récent fait le point :

Sida : supercherie scientifique

de Jean-Claude Roussez, aux édit. Marco Pietteur (Belgique)

(demander la 2ème édition, mais difficile à trouver : la librairie Gilbert, par exemple, affirme faussement qu'il est interdit !)

@ + et Zib

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais, Pascal, imagines-tu la révolution mondiale qu'ntraînerait la reconnaissance de cette erreur?

et la première des conséquences serait que l'élite perdrait le seul moyen dont elle dispose actuellement pour faire pression sur les peuples : la peur de la maladie (qui a remplacé la peur de l'enfer et donc fait apparaître une nouvelle inquisition).

et puis bien sûr, la perte de confiance totale dans les modèles de la virologie et de la biologie moléculaire, la perte de confiance dans le système d'éducation (qui s'est lancé à fond dans cette histoire, voir les bouquins de SVT et de géo)

et enfin, le krach financier que cela entraînerait, aux conséquences imprévisibles...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Eilyne

ce serait en effet la remise en question de toute la société

et la crédibilité de nos gouvernements et de notre système scientifique

on sait qu'il a toujours été plus facile de nier l'évidence et de fermer les yeux - il est tellement plus simple d'accuser le bouc émissaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La crise de confiance serait diabolique pour les "élites" et les remettraient ipso facto en cause ... de plus, j'imagine aisément les suites judiciaires qu'entraîneraient cela ...

"une crise régime" ... déjà que ça ne va pas fort dans les autres compartiments ...

Ces élites pourraient toujours rappeler Zidane ... mais je doute que cela serait suffisant en la circonstance ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce serait en effet la remise en question de toute la société

De la société non ... mais de ses élites sûrement ...

De toutes les façons, l'impasse actuelle sur presque tous les sujets obligent à engager d'autres réflexions ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Même le Monde se refuserait obstinément à aborder le sujet !

Même le Monde !!! Non ? Ce journal chantre de la vérité, cet organe de presse combattant tous les pouvoirs en place refuserait de parler de la dissidence du SIDA. Un monde (c'est le cas de le dire) s'écroule pour moi.

Excuse moi de cette petite note d'humour caustique. Mais le Monde me semble tellement la voix de la pensée officielle que ce que tu as dis m'a paru très drole.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... eh oui ... s'il existe bien un média (en France) qui ne publierait rien sur une dissidence quelconque, c'est bien Le Monde !

... Il fait mieux que véhiculer "la pensée" ... il la forme !

Si c'est écrit (ou pas) dans ce temple du savoir, ça doit être vrai ...

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité heretical_divinity

Si jamais la vérité éclatait sur la question du SIDA....

je parirais, non pas sur une insurrection, mais pour un repli sur soi de masse.

Une sorte d'électrochoc qui mettrait fin une bonne foi pour toute à la confiance malade-médecin.La parole du médecin qui ne vaudrait plus rien alors que sa parole était comme sacrée.Et des répercussions sociales en amont.

Tout le monde n'aurait plus confiance dans le système, les médias, l'éducation, les politiques, la communauté médicale, scientifique, les dirigeants, même les ONG.

Crise de confiance du peuple et fort embarras chez les complices du scandale.

Mais laisser-faire du peuple qui se repliera sur lui-même, car il n'a pas la volonté de se révolter et de se battre pour se prendre en mains sans ce système.

Non désolé je crois plus en la révolution spontanée.

ce serait en effet la remise en question de toute la société

Au moins, ça pourrait modifier le rapport entre le peuple et les classes au-dessus qu'on supposait être les tenants du savoir et de la vérité.

Qui va faire confiance aux médias, aux médecins, aux politiques, aux humanitaires après un tel choc collectif ?Qui va être assez naïf pour croire que le système aurait été trompé par quelques scientifiques verreux?

ça peut fragiliser les fondements du système et démontrer l'illusion de la démocratie.

Malgré tout, des personnes qui réussissent enfin à faire éclater la vérité après 10ans de mensonge, c'est trop beau pour être vrai.Si j'étais le NOM, je m'en servirais dans mes plans.

Mais bon, attendons de voir la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Personnellement je pense qu'il ne se passera pas grand chose...quelques soubresauts deci delà ...puis avec les départs en vacances , la coupe du monde de football , les jeux olympiques , le tour de france , un attentat par ci un tremblement de terre par là , etc...tout cela se dissoudra dans la grande soupe de la connerie humaine .

On ne nous dira pas du jour au lendemain que le VIh n'est pas la cause du Sida....on commencera par dire qu'il y a un cofacteur , puis plusieurs....puis on nous dira que les cofacteurs sont aussi déterminant que le vih....puis que les cofacteurs sont plus importants...puis que les cofacteurs sont suffissants pour provoquer le sida..

Finalement on nous dira que le vih n'existe peut être pas , mais que cela n'a pas d'importance puisque l'on sait depuis longtemps qu'il ne joue aucun rôle dans la genése du sida.

Moi ausi j'aimerai bien que le monde change , mais malheureusement je crains qu'il faille bien plus que çà pour réveiller les hommes de leur torpeur .

Amicalement ,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum ... la confiance dans les ONG ...

On a beaucoup parlé de quelques unes officiant en France et donc plus maîtrisables que celles intervenant ailleurs. On se souvient bien sûr de celle intervenant sur le juteux créneau du cancer (ARC) ...

On se souvient également (voir le rapport de la Cour des Comptes) du "bon usage" des deniers récoltés dans les SIDACTION ... Je crois me souvenir que 16 Millions de francs se sont "évanouis" sous la férule du bon Professeur Luc par le biais de la réhabilitation d'une annexe d'un grand hôpital parisien ... opération ayant tourné en eau de boudin (pas pour tout le monde sans doute).

Quant à celles en Afrique ou en Asie ... Que dire ? ... rien, il faut les voir à l'oeuvre in situ !

De très jolis 4*4 ... de beaux budgets de fonctionnement ... échappant à tout contrôle ...

A tel point que beaucoup de gouvernements locaux en ont ras le bol et demandent le départ de ces trucs là ...

... vois-tu, il me semble que la "confiance" des bons gens, si tel est le cas, est fort mal placée ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne nous dira pas du jour au lendemain que le VIh n'est pas la cause du Sida....on commencera par dire qu'il y a un cofacteur , puis plusieurs....puis on nous dira que les cofacteurs sont aussi déterminant que le vih....puis que les cofacteurs sont plus importants...puis que les cofacteurs sont suffissants pour provoquer le sida..

Finalement on nous dira que le vih n'existe peut être pas , mais que cela n'a pas d'importance puisque l'on sait depuis longtemps qu'il ne joue aucun rôle dans la genése du sida.

... Peut-on faire un parallèle ?

Nous sommes allés casser du japonais (enfin le pulvériser) il y a 60 ans ... pour épargner de nombreuses vies humaines ... Aujourd'hui, tout le monde ou presque s'accorde pour dire que la stratégie ne fut pas si limpide que cela ... n'empêche que 200000 personnes ont été implosées en 5 secondes et pas mal d'autres après dans des conditions sans doute bien peu enviables ...

Moins loin dans le temps, nous sommes allés casser de l'irakien parce qu'il y avait une "grave menace pour l'Humanité" ... Les ADM (observons que ces ADM étaient, paraît-il, de même nature que celles utilisées au japon) ... Tout le monde s'accorde aussi aujourd'hui pour dire que c'était du pipo ...

A-t-on tiré des leçons de tout cela ? ... eh bien non puisque c'était pour la juste cause ...

Il en sera de même pour le problème qui nous occupe ... d'ailleurs, ça aura permis à la "science" de faire des pas de géants dans la "connaissance" ... non ?

A quand la prochaine aventure de ce type ? ... avec la grippe aviaire peut-être ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

Personnellement je pense qu'il ne se passera pas grand chose...quelques soubresauts deci delà ...puis avec les départs en vacances , la coupe du monde de football , les jeux olympiques , le tour de france , un attentat par ci un tremblement de terre par là , etc...tout cela se dissoudra dans la grande soupe de la connerie humaine .

On ne nous dira pas du jour au lendemain que le VIh n'est pas la cause du Sida....on commencera par dire qu'il y a un cofacteur , puis plusieurs....puis on nous dira que les cofacteurs sont aussi déterminant que le vih....puis que les cofacteurs sont plus importants...puis que les cofacteurs sont suffissants pour provoquer le sida..

Finalement on nous dira que le vih n'existe peut être pas , mais que cela n'a pas d'importance puisque l'on sait depuis longtemps qu'il ne joue aucun rôle dans la genése du sida.

Moi ausi j'aimerai bien que le monde change , mais malheureusement je crains qu'il faille bien plus que çà pour réveiller les hommes de leur torpeur .

Amicalement ,

et bien j'adhère c'est exactement comme cela que je voit les choses, d'ailleur qui se souvient du tsunami, hein alors qu'il y a 15 jours en Inde , plus de 800 personnes perdaient la vie dans des innondations (bon les médias s'en foutent y avait pas d'europééns se pavanant sur les plages)

Monde merde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Petrone

Bonjour à tous,

Je rejoins ce topic sans avoir encore eu le temps d'éplucher ses 104 pages (icon_eek.gif ) de discussions. Veuillez-m'en excuser. Un grand merci tout d'abord à Cheminot dont les articles cironstanciés ont su aiguiser ma curiosité sur un sujet dont, avouons-le, je ne m'étais jamais préoccupé... Chapeau aux autres également qui rendent ce topic très vivant et très intéressant.4-bravo.gif

Je rebondis juste sur le " Si jamais la vérité éclatait sur la question du SIDA....". J'observe personnellement que les changements de paradigme ont souvent lieu en temps de crise, plutôt grave (les systèmes humains attendent souvent d'être au pied du mur pour réagir).

Autrement dit, tant que les chercheurs et les ONG reçoivent leurs subsides, tant que les labos pharmaceutiques vendent leurs tests et thérapies, tant que les malades et leurs parents sont "satisfaits" de la façon dont tout se déroule et que les médias renvoient une image convenue et lisse de l'ensemble, un point de vue dissident, quelle que soit sa pertinence, ne saurait trouver droit de cité (c'est le cas de le dire). puni.gif

C'est finalement un tabou et l'évoquer empêcherait tout le monde de continuer à vivre ensemble suivant un ordre que chacun a, par convention, implicitement accepté.

En outre, plus la convention remise en cause par les dissidents est ancrée dans l'être social, plus la crise qui la bouleversera devra être profonde.

Ainsi, j'ose l'hypothèse suivante: pour que la question du sida ressorte, il faudra attendre que notre système de santé tout entier ait atteint un état critique et traverse une crise sans précédent : autre épidémie majeure, chute sensible et continue de l'espérance de vie, etc...

A moins que ce soit une crise de notre système social tout entier qui finisse par emporter l'ensemble.

Pour l'heure, je ne crois malheureusement pas que la pertinence ou la qualité d'un point de vue puisse "ramasser la mise" et changer le paradigme. Eh oui, les systèmes humains sont tout sauf rationnels. Leur inertie grégaire est "remarquable".

Il faut néanmoins préserver la petite flamme dissidente et la partager avec ceux qui la cherchent en attendant des temps meilleurs.

PS : Quand je parle de "système humain", je fais référence à un groupe d'humains qui interagissent ensemble suivant un mode de fonctionnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité heretical_divinity

Et non, on a pas encore atteint le fond, le pire du pire peut encore arriver. icon_rolleyes.gif

En tout cas, je me dis que l'être humain peut être tellement attaché à son quotidien que la seule manière de le pousser à bout serait d'affecter ou ôter des éléments de son quotidien.

On voit bien que des évènements comme les guerres dans le monde, les catastrophes naturelles, le monde intellectuel, ne sont pas l'apogée des intérêts du citoyen qui sait que sa priorité est sa petite vie tranquille.

Mais si on décidait d'enlever leur football, leurs stars, la presse people, leur liberté sexuelle, leurs émissions TV, leurs loisirs, et tous pleins de gadgets sans importance de notre quotidien, les gens deviendraient fous et iraient peut-être se révolter pour ses simples raisons.

Le quotidien c'est sacré? Ptet bien...

On y arrivera à faire accepter l'inacceptacle.Mais tout sauf ça....

Est-ce qu'il faudrait vraiment que Zinedyne Zidane(ô grand dieu du football..), les animateurs comiques de la radio (Arthur..), la chanteuse Laurie ("la positive attitude.."), Patrick Poivre d'Arvore, les acteurs de Friends, Bruce Willis, Britney Spears, Harry Potter(???),etc. se fassent un jour emporter par un tsunami, éliminer par des terroristes, ou je ne sais quoi encore, ce qui fera qu'ils disparaitront de notre quotidien (loisirs, cinéma, radio, télévision, magazines), pour que l'état du monde actuel inquiète la population qui se dira d'une même voix: "Y'en a marre!!!C'est inacceptable cette barbarie!!!!Rendez-nous notre quotidien ou ça va faire mal!!!!" ?

hmm........ça parait dingue....mais j'ai l'impression d'être dans le vrai.... hum.gif

Le monde est fou et le NOM a dù le comprendre."Du pain et des jeux" n'est-ce pas.... ouf.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...