Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Invité sphinx

Ce qui a été apporté ici ne sont que des liens sur des sites, il n'y a pas de preuves. Des écrits restent des écrits. Je n'ai pas lu ton livre que je n'ai jamais lu, mais même si je le lisais cela ne serait pas une preuve. Par contre si tu affirmes avoir couché avec quelqu'un qui a eu cette maladie et que tu n'as toujours rien, tu apportes un témoignage très interressant. Malgrès tout, après un rapport tu peux rester sero négatif pendant 4 mois environ. Cela ne reste pas une preuve certains ne dévellope pas la maladie car ils ont une protection naturelle (environ 2% des gens).

Pour PPDA, tu n'as qu'à lire les posts que j'ai déjà écrit et tu verras mon idée sur le sujet en général !

Dans tous les cas de figure, tu ne peux pas jouer avec la vie des autres et des gens naifs.

Si malgrès cela tu affirmes que cette maladie n'est pas dangereure, dans le doute il vaut mieux encore ne rien dire tant qu'il n'y a pas de preuves établies car l'erreur est humaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anjayl
Ce qui a été apporté ici ne sont que des liens sur des sites, il n'y a pas de preuves.

J'ai fait un post avec des preuves....

Si malgrès cela tu affirmes que cette maladie n'est pas dangereure, dans le doute il vaut mieux encore ne rien dire tant qu'il n'y a pas de preuves établies car l'erreur est humaine.

Les preuves apparaissent quand on veu bien els voires..... lis le livre au passage....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeh

Un seul conseil, sortez couvert, les conseilleurs ne sont pas les payeurs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anjayl

Bien sur le preservatifs sert a éviter pas mal de saleté : hépathite je crois, et d'autres trucs, mais aucun rapport avec le sida..... car quand bien meme on choperai le sida en chopant le hiv, le hiv passe au travers de la Capota.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sphinx

Je me fout de ton livre comme l'an 40, même si ton pêre à la solution miracle, il y a des gens à des centaines de kilomêtres qui ne le verront pas et qui vont tout de même crever du sida.

Je le répète tu ne vois que ton nombril et celui de ton père. Si vous avez la solution à cette maladie, soit ! mais, il ne faut pas venir en criant ça y est, levait la capote vous n'allez pas mourir.

Pour parler d'un sujet proche du sida, on parle de la squalatinesais tu ce que s'est ? une médication qui est capable de guérir 90 à 99 % des cancers ! Et alors ? C'est en test aux usa depuis 5 ans, et pourtant on meurt toujours du cancer.

Alors arrètes avec la promotion de ton bouquin. Envoi le à toutes les presses de monde, cela aura un effet plus sympathique car au moins tous les médecins qui sont intérressés appeleront ton père, et là, tu commenceras à être interressant et non dangereux. Ce n'est pas à travers un forum qui faut en parler mais à travers les médias du monde entier où de tous les hopitaux qui veulent appliquer la recette miracle. Car ton père étant un homme honnète, il doit en connaitre beaucoup comme lui à qui il pourrait donner sa potion magique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anjayl
Je me fout de ton livre comme l'an 40, même si ton pêre à la solution miracle, il y a des gens à des centaines de kilomêtres qui ne le verront pas et qui vont tout de même crever du sida.

Parcequ'il y a encore des gens comme toi pour leur dire qu'il vont crever...

Car ton père étant un homme honnète, il doit en connaitre beaucoup comme lui à qui il pourrait donner sa potion magique.

Il est justement en train de monter un centre avec des medecins et des guerrisseurs, merci pour lui..

Et il y a rien de magique, ça fait des millénaires que l'on peut soigner des syndromes comme le sida dans certains pays où les médicaments n'ont pas lieu d'etres

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant d'aller plus loin dans ce débat qui pourrait être très intéressant, avez-vous tous lu les articles suivant présents sur ce site (il doit y en avoir bien d'autre!!) :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vol-de-nuit

Paraselce.

Merci pour tes éclaircissements, je sais qu'il y a un problème sur la manière dont la médecine a abordé le sida, et qu'ils ont commis des erreurs d'évaluations.

Mais le fait de la maladie est là, des millions de personnes sont concernées et en meurent.

Pour les virus, beaucoup d'entre eux sont indétectables car trop petits. Ont suppose leur existence par la présence d'anti-corps chez le malade, il n'y a pas que pour le sida que le problème se pose.

De là à prétendre que tout ce qu'affirme la médecine traditionnelle est à mettre à la poubelle est pour moi irresponsable. Ce faire une idée réaliste doit reposer sur des études sérieuses menées sur une longue période, et pas sur des faits qui ne concernent que quelques personnes, sur une période de courte durée.

Autre chose: Le préservatif n'est certes pas facile pour ma génération qui affichait "faite l'amour pas la guerre" mais quoiqu'il y ai des trous dedans je préfère de loin me protéger même si cela rime parfois avec débander.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anjayl
Mais le fait de la maladie est là, des millions de personnes sont concernées et en meurent..

Tout a fait d'accord, la maladie est bien là, et des gens en meurent, ça ne fait aucun doute...... ce que je veu dire, c'est qu'ils ne meurent pas de ce que la medecine pense... et que cette maladie n'a rien a voir avec ce pour quoi elle est prise...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vol-de-nuit

SIDA Sigle de syndrome immunodéficitaire acquis

On connaissait déjà ce phénomène avant (La perte de notre capacité à nous défendre ) mais jamais avec autant de cas...

Si ce n'est pas un virus, c'est une bactérie, ou autre chose ?? C'est bien de tout mettre en doute et de faire le " moi je sais tout " mais proposez quelque chose de cohérent à la place s.v.p., et pas la pollution ou les GSM !!!!

On ne devient pas sidéen en respirant trop fort non ? Alors c'est quoi ?

Des responsables politiques et médicaux qui pensaient comme vous ont voulu épargner quelques sous en ne détruisant pas des stocks de sangs, cela a valu la mort de quelques milliers de personnes dont des hémophiles.

Une famille avait deux fils dans le cas, le père a tout filmé, la TV française a eux le courage de passer le film, agonie et mort en direct de deux gamins. Vous devriez le voir avant de donner du crédit aux idées que l'on trouve dans les pages "Le sida Virtuel" ou autres, C'est de la vie de gens qu"il s'agit, et pas d'histoire de "Zeta une fois la fin du monde "

Le sida existe vraiment, il est important de se protéger, pensez-y.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anjayl

Je ne supporte pas qu'on déplace le débat comme ça en parlant de cas atteint : genre les deux momes qui meurent..... parceque la verité se trouve dans l'agonie de 2 pauvres gosses ? non, aucun rapport, et les gens qui se font du pognons sur le sida se servent de la sensiblerie et vous vous courez...

Le débat n'est pas là, il y a des gens qui meurent : OUI

Et pour te reprendre : oui on connaissait ce phénomene avant, mais seulement on en parlait pas..... plein de gens dans les hpitaux mourraient d'on ne sait quoi et on en parlait pas...

De +, le phénomene à legerement augmenté, mais pas à cause d'un virus ou que quoi qu'est-ce... notre epoque à fait naitre un nouveau mode de pollution de notre santé : les ondes..... et surtout le telephone portable... mais les ondes en general...

Et les ondes sont reconnues pour toucher DIRECTEMENT le system immunitaire... voila, ça ça peut etre une cause valable de la recrudescence des morts du à uen déficience du system immunitaire...

Si vous voulez des chiffre,s je vous les apportes des demain... ( les docs sont pas chez moi )

Amicalement comme dirait Dush --Resize_Images_Alt_Text--

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vol-de-nuit

Anjayl nous dit...

Et les ondes sont reconnues pour toucher DIRECTEMENT le system immunitaire... voila, ça ça peut etre une cause valable de la recrudescence des morts du à uen déficience du system immunitaire...

Les pays les plus touchés n'utilisent pas nos moyens modernes de télécommunication... Ta théorie ne tient pas les faits. De plus beaucoup de choses diminuent notre système immunitaire ( Dioxyne, radio activité, les métaux lourds entre autre ). Depuis que je ne fume plus je ne suis plus jamais malade mais si je me remets à fumer et que j'attrape le sida, est-ce pour autant lié ?.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anjayl

Tu sais comment on déclare un homme séropositif en Afrique ? apparement non.... c'est expliqué dans un des article sur le Sida sur ce site...

Pour le reste, tu es trop simpliste.... il y a aussi des facteurs psychologiques qui entre en compte, aucune maladie ne vient sasn raisons psychologiques.... et de toute façon à l'origine, aucune maladie ne peu nous atteindre si l'on a pas de problemes d'ordres interieurs dirons nous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vol-de-nuit

Tu avances Tu sais comment on déclare un homme séropositif en Afrique ?

Je l'ai lu, on y raconte pas mal de choses qui ne tiennent pas la route, et je vois mal pourquoi l'OMS annonce que l'Afrique du sud à 20% de sa population atteinte sans un minimum de vérifications. Les personnes ne manifestent pas forcément encore la maladie, il a donc bien fallu les tester.

Parles un peu avec des africains, style Congolais, pauses leurs des questions au sujet du sida, tu n'auras pas des réponse comme le texte dont tu fais référence et qui semble nier la gravité de la maladie sur le continent africain. Des villages entiers sont rayés de la carte, cela est la REALITE. Contester les résultats des statistiques est débile, les millions de morts et l'endroit où ils se situent sont des FAITS.

Tu avances

aucune maladie ne peu nous atteindre si l'on a pas de problèmes d'ordres intérieurs dirons nous

Sentiment de toute puissance ( tu dois être un ado sûre!!! lol ) Donc d'après toi la guerre bactériologique c'est du pipo, on ne fera mourir que les personnes déjà gravement malades. Quand la peste décimait 25 % de la population européenne c'était quoi ? les gsm ? la pollution ?

Au début du xx s Tout les Parisiens "branchés" qui ont attrapé la vérole, c'était pas en baladant leur chien...

Réfléchis un peu... les maladies peuvent être contagieuses, c'est même souvent le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je vois mal pourquoi l'OMS annonce que l'Afrique du sud à 20% de sa population atteinte sans un minimum de vérifications.

Et si l'OMS était acheté (ou subissait des pressions) des grands groupes pharmaceutiques ? --Resize_Images_Alt_Text--

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vol-de-nuit

Pour la remise en cause des statistiques, on peut tout remettre en cause évidemment, on peut tout nier également, mais cela limite forcément beaucoup . A moins de se servir de cette méthode pour se conforter dans ses propres croyances, mais là aussi nous n'irons pas trés loin...

Pour les antibiotiques ont arrive à une situation des plus angoissantes car certain traitements demandent des doses de 5 à 10 fois supérieures qu'il y a 20 ans.

Il apparaît que dans les pays nordiques où l'on a moins utilisé systématiquement ces antibiotiques, il existe encore des souches microbiennes qui ne demandent pas des doses aussi importantes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vol-de-nuit

Le Soir 27-11-2002

42.000.000 dindividus vivent avec le sida

Lépidémie de sida est en train de devenir lune des plus grandes menaces pour la stabilité du monde, a averti mardi le directeur exécutif dOnusida, le Belge Peter piot, en livrant à Londres, les derniers chiffres de lépidémie, en prélude de la journée mondiale du sida du 1° Décembre.

Cest 2 millions de plus quen 2001, ça concerne 19.4 millions dhommes et 19,2 millions de femmes 3.2 millions denfants de moins de 15 ans. LAfrique subsaharienne est la plus touchée 29.4 millions de sidéens.

En 2002, 5 millions de personnes ont été nouvellement infectées et 3.1 millions en sont mortes dont 610.000 enfants.

No comment....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ra

Le Prix Huw Christie :

£10,000 de récompense pour le VIH

offerts le 19 juillet 2002 par Alexander Russell

"... après tout, les éléments infectieux sont les seuls critères cliniquement

acceptables pour caractériser un pathogène de nature virale"

Peter Duesberg et Harvey Bialy (Nature, 375, 1995, p. 197)

Je maintiens mon offre d'une récompense de £10,000 pour la première personne qui pourra fournir la preuve photographique de l'existence du VIH.

Il n'existe aucune preuve de l'existence du VIH, prétendu rétrovirus sexuellement transmissible. Ceci est confirmé par les chiffres publiés en 2002 par le Laboratoire de Santé Publique de Grande-Bretagne. Il est tout simplement impossible qu'un virus se cantonne pendant vingt années aux deux seuls groupes à risque identifiés dès l'origine : les homosexuels mâles et les consommateurs de drogues.

Il n'existe pas d'épidémie "VIH/SIDA" en Grande-Bretagne, ni ailleurs en Europe, ni aux États-Unis, et il n'en existera jamais. En Europe de l'Est et en Ukraine, on ne parle pas d'épidémie de SIDA mais d'une épidémie de drogues récréationnelles. Ce sont ces drogues qui déclenchent la formation de substances endogènes improprement étiquetées "VIH". Ce sont les produits chimiques contenues dans la cocaïne et les autres drogues récréationnelles, et non pas le prétendu VIH, qui font que les gens vont devenir séropositifs.

La cocaïne se comporte in vivo comme un mitogène, exactement de la même manière que d'autres substances d'origine végétale ont un effet mitogène dans les cultures de cellules in vitro. Les expérimentations ont montré que lorsque de la cocaïne est ajoutée à des cultures de cellules, ces cellules sont activées et présentent une réponse mitogéne typique. Cet effet est particulièrement frappant pour la cocaïne, mais ajoutez à cela toute la panoplie de drogues récréationnelles auxquelles s'adonnent beaucoup d'homosexuels mâles et il ne paraîtra dès lors plus surprenant que leurs cellules maintenues constamment en état d'excitation permettront aux tests portant sur un prétendu VIH de mettre à jour l'une ou l'autre substance endogène. Réfléchissez à ceci : aucune étude ne prétend avoir montré qu'un rétrovirus soit transmissible par voie sexuelle chez l'animal; par quel miracle le VIH constituerait-il une exception à cette règle ?

Il n'y a pas d'épidémie de SIDA provoqué par le VIH en Afrique du Sud, et il n'y a pas de tombes de victimes d'une telle maladie . Selon des rapports récents citant les statistiques nationales, l'espérance de vie en Afrique du Sud a progressé de neuf années au cours de la période pendant laquelle l'épidémie du SIDA est censée avoir sévi, le taux annuel de décès toutes causes confondues (y compris le SIDA) reste inférieur à 1%, la mortalité infantile n'a pas augmenté au cours des 20 dernières années et la population s'accroît au solide taux de 3% par an. Ce qu'ils ont rebaptisé "SIDA" et dont ils se sont servi, avec beaucoup de cynisme, pour gagner de l'argent n'est en fait qu'une épidémie planétaire de consommation de drogues récréationnelles et de maladies frappant le Tiers-Monde, telles que la tuberculose et le paludisme.

Hans Gelderblom, de l'Institut Robert Koch de Berlin, est l'un des auteurs du premier article paru dans Virology de mars 1997 qui montre que le prétendu "VIH purifié" n'est en réalité qu'une accumulation de "microvésicules purifiées". Ce qui était supposé être le "VIH purifié" n'est rien d'autre qu'un amas de vésicules, c'est à dire de morceaux de protéines cellulaires. Le VIH imaginaire n'est qu'une collection de microvésicules d'origine endogène et de protéines cellulaires (qui, d'ailleurs, ne semblent jamais s'agglomérer pour former des particules, ce qui conduit à se demander comment elles pourraient dès lors avoir un caractère infectieux). Jamais, dans aucun fluide corporel fraîchement prélevé (y compris le sang, le sperme etc.) on n'est parvenu à voir des particules virales du VIH qui ne soient pas mélangées à des substances cellulaires. Il n'a jamais été prouvé que le VIH soit un rétrovirus sexuellement transmissible. À ce jour, il n'existe aucune image obtenue par microscopie électronique de particules de VIH isolées, purifiées et compactées récupérées dans des échantillons de fluide corporel fraichement prélevés.

Ce que présentent les tenants du point de vue orthodoxe n'est rien d'autre que des artefacts produits par des clônes fabriqués en laboratoire, clônes qu'ils déclarent tout bonnement être semblables à ce qu'on trouve dans la nature.

Il faut se rappeler un point esssentiel : jamais, absolument jamais, on n'a pu isoler la moindre particule de VIH infectieux dans le sperme. Dire que les rapports sexuels par voie anale peuvent transmettre le VIH est une affirmation qui ne repose sur aucune base scientifique et constitue un non-sens révélateur d'homophobie. Le VIH n'est pas une maladie sexuellement transmissible.

Ceux-là mêmes qui avaient énoncé les règles à suivre impérativement pour démontrer l'existence d'un rétrovirus les violent allègrement lorsqu'il s'agit du VIH. Personne n'a obtenu la moindre particule de VIH pure et non polluée par des contaminants. Personne n'a été capable d'obtenir une séquence complète d'ARN (ou de sa transcription en ADN) du VIH.

Les facteurs de stress immunologique que comporte le style de vie des homosexuels (usage de drogues récréationnelles, antibiotiques, vaccins contre la grippe, alcoolisme, MST non traitées, etc.) peuvent avoir pour effet que nombre d'homosexuels mâles seront positifs aux tests de VIH. Tous les kits de ces tests comportent une mise en garde rappelant qu'ils ne doivent pas et ne peuvent pas être utilisés comme outil de diagnostic d'une infection par le VIH.

Je suis tellement convaincu qu'il n'existe aucune photographie obtenue par microscopie électronique (respectant strictement la méthodologie d'Étienne de Harven) qui prouve l'existence du VIH que j'offre la somme de 100 000 dollars à la première personne qui présentera une telle photographie, étant entendu que celle-ci devra avoir été obtenue dans des conditions rigoureuses. Qu'on ne me parle pas de "marqueurs de l'activité virale" qui, dans le meilleur des cas, peuvent indiquer tout ce qu'on veut. Je veux la preuve visuelle d'une grande quantité de particules virales infectieuses, actives, ayant une forme clairement définie récupérée dans un échantillon de fluide corporel frais et non pollué par d'autres types de cellules telles que CEM ou H9 cancéreuses. Ainsi que Peter Duesberg et Harvey Bialy l'ont écrit dans la revue Nature, "...après tout, les éléments infectieux sont les seuls critères cliniquement acceptables pour caractériser un pathogène de nature virale" (Nature, 375, 1995, p. 197). Encore une fois, pour paraphraser Peter Duesberg, un prétendu "virus" qui reste inactif ne peut pas être la cause de quoi que ce soit.

Les règles à appliquer pour tenter d'isoler le VIH conformément à la méthodologie d'Étienne de Harven sont les suivantes :

1. Seul peut être utilisé du plasma obtenu par centrifugation de sang complet et frais. Afin d'écarter le risque de voir des "particules virales" qui pourraient n'être que de simples artefacts de culture, aucune substance provenant de culture de cellules ne sera utilisée.

2. Le plasma sanguin devra provenir de personnes ayant présenté une "charge virale élevée" lors d'un test récent. Les références de ce test (date et résultat, c'est-à-dire la quantité d'ARN de VIH alléguée) devront être fournies, évidemment sans révéler l'identité du ou des donneurs afin de respecter la confidentialité.

3. Le donneur ne devra pas être sous traitement par inhibiteurs de protéase, AZT ou autres "drogues antivirales".

4. Seule une solution héparinisée de Ringer froide pourra être utilisée pour diluer le plasma (c'est-à-dire à 50%).

5. Le plasma dilué sera d'abord filtré par aspiration-filtration à travers une membrane de 0,6 millipore. Ce premier filtrat sera à son tour filtré à travers une membrane de 0,22 millipore et le résultat obtenu (deuxième filtrat) sera soumis à ultracentrifugation.

6. La centrifugation se fera à 30 000 g pendant une durée de 2 heures. Le culot obtenu (probablement de très petite taille) sera fixé avec du glutaraldéhyde et de l'acide osmique, puis soigneusement prélevé et incorporé dans une résine époxy en suivant les procédures habituellles en matière de microscopie électronique.

7. Les photographies de miscroscopie électronique devront être prises à un agrandissement d'au moins 19 500 fois et devront être du genre de celle présentée en fig. 1 pour ce qui concerne la forme et la taille des particules, sous la réserve fondamentale qui suit. Le VIH est supposé être un lentivirus possédant un noyau dense de forme tronconique. Une coupe ultrafine de lentivirus agglomérés de manière aléatoire doit inévitablement comporter un certain nombre de particules sectionnées de telle façon que leur noyau sera vu dans le sens de la longueur, d'autres étant vus du dessus, le tout apparaissant comme un mélange de noyaux denses de forme tantôt circulaire et tantôt allongée. Toute photographie ne montrant pas clairement une telle caractéristique sera considérée comme ne représentant pas le lentivirus VIH.

8. Le présent défi est lancé à tout scientifique qualifié, à tout étudiant en microbiologie ou technicien de laboratoire possédant le savoir-faire et le matériel de laboratoire nécesssaires pour exécuter les opérations requises.

Les photographies accompagnées de tous les détails de la méthodologie suivie et d'un résumé des qualifications de l'auteur devront m'être envoyées à alex@lalage52.freeserve.co.uk

N.B. Professeur Émérite de Pathologie à l'Université de Toronto, Étienne de Harven a, tout au long de sa carrière de 25 ans au Sloan Kettering Institute de New York et de 13 ans à l'Université de Toronto, consacré l'essentiel de ses travaux à l'étude par microscopie électronique de la structure des rétrovirus.

http://www.whatisaids.com/wwwboard/messages/46.html

Alexander Russell, 19 juillet 2002

Traduction de Yves de Saint Vaulr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Ra pour ton article, que je vais communiquer a mon ami qui est (etait ou a été je ne sais plus ce kil faut dire) seropo et aujourd'hui a une charge virale a 0, apres avoir arreté tout traitement... et apres avoir frolé la cata pendant ses années de traitements.....

Par contre l'article date de juillet. Sais tu s'il ya eu des suites a cette offre ?

Diamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ra
Merci Ra pour ton article, que je vais communiquer a mon ami qui est (etait ou a été je ne sais plus ce kil faut dire) seropo et aujourd'hui a une charge virale a 0, apres avoir arreté tout traitement... et apres avoir frolé la cata pendant ses années de traitements.....

Par contre l'article date de juillet. Sais tu s'il ya eu des suites a cette offre ?

Diamant

A ma connaissance aucune suite à cette offre.

Imagine le scoop , cest un truc a faire la une des Médias

Nétant pas prêt pour mourir en général et pour des idées encore moins.

Le seul conseil que je peu donner est : quant le temps ce gatte prévoyait un parapluie.

Amitié,

René

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...