Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Hello

Enfin je me suis inscrit à votre forum pour parler/échanger et d'abord je dois feliciter tout le monde pour la qualité de vos reflexions.

J'ai passé presque 15 ans de ma vie à poser les mêmes questions et publier mes recherches.

Si l'on est condamné par un diagnostic mortel on a le droit quand-même de mettre son chapeau de detectif - non?

J'ai passé plusieurs heures aujourd'hui à scanner le dernier rapport du Bénin (2002) sur la séropositivité. Et, devinez quoi, ni leur gouvernement ni l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) veulent que ce document soit publié.

Premier volet sur: http://www.altheal.org/statistics/benignstats1.pdf 2ème volet sur: http://www.altheal.org/statistics/benignstats2.pdf

Pourquoi? Parce qu'il n'y a pas assez de séropositivité au Bénin pour justifier des subventions...

Et l'histoire est pareille pour toutes les pays africaines où la réalité est que les populations censés être à l'épicentre du $IDA sont toutes en fortes augmentation depuis 20 ans. En Tanzanie la naissance a augmenté de 53% depuis 20 ans et la mortalité comparative diminuée! Le président Mbeki de l'Afrique du Sud demande où les médias obtiennent leur chiffres catastrophiques, parce qu'en Afrique du Sud le "HIV disease" se trouve au 12 rang des causes de mortalité!

Je peux vous assurer que l'ex-président Mandela est devenu un embarrassement au gouvernement actuel SA et un trahison au travail titanesque du Congrès National Africain, surtout avec son soutien showbiz de Bono, Geldorf etc. Attendez voir l'après-élection cette année pour voir si le nouveau gouvernement SA soutiendra des traitements hyper-toxiques, expérimentaux et cher contre son besoin de soutien pour améliorer les conditions d'extrème pauvreté, de manque d'hygiène et de manque de soins pour les maladies endémiques qui sont actuellement déviés par le financement de la folie $IDA.

Enfin peut-être un pays qui se mettra debout face à la lâcheté des multi-nationales.

Pour vous informer plus sur la situation africaine comme dévoilée au Parlement Européen en décembre 2003, voir l'édition de février de "Votre Santé" en kiosque et librairie en France.

Tout de bon

You know who icon_ange.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité DaK'AZ

Salut Mark... icon_biggrin.gif

Merci d'être 4-bisou.gif

Bienvenue sur Onnouscachetout.com. icon_wink.gif

19 ans de seroPOSITIVITE... na.gif

Mon Amour, une armure

Ma plume un fleuret. (parfois)

Ma langue un glaive.

Et pleins de temps libre pour le service. 4-guerrier.gif

Peace icon_wink.gif

scalpa 4-guerrier.gif

Psitt: c'est en gros le p'tit message que je désirais déposer sur ton site.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3 - allah.gif1-cingle.gif3 - allah.gif

3 - allah.gif1-cingle.gif3 - allah.gif3 - allah.gif1-cingle.gif3 - allah.gif

salut.gif

4-bisou.gif

Merci d'être ce que tu es,

et bienvenue au club!

PS. même quand t'écris ta l'assent!!!!

Okay je sort.... 4-bisou.gif4-bisou.gif4-bisou.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JIMMY(le rebel)

Hello, and welcome Mark

icon_jump.gificon_jump.gificon_jump.gif

C'est grâce à toi et ton travail, si je suis ce que je suis, aujourd'hui !

Tu trouveras ici, beaucoup de personnes qui te soutiennent et qui sont prêtent à t'aider dans ce travail.

En ce qui me concerne, je pense que le moment est venu de passer à la vitesse supérieure....

Alors avec un peu d'organisation....

@+

JIMMY(le rebel)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MARK GRIFFITHS HIMSELF !

Quel honneur... jap.gif

... Et quelle joie.

La somme d'articles sur ton site est impressionnante. Magnifique travail. Je ne suis pas séropo (enfin, si, certainement comme tous le monde, si on n'utilisait pas les dilutions énormes dans les tests), mais, en m'étant ouvert grâce à toi aux médecines alternatives, j'ai pu améliorer tout un tas de petits problèmes de santé. Vraiment, merci !

Comme on en parlait sur l'autre topic "et si le SIDA était un canular, le retour", je pense qu'il faudrait qu'on ait un forum français sur la dissidence et qu'il y ait un lien vers ce forum référencé sur ton site. Ca permettrait vraiment de regrouper les énergies. A mon avis, il doit y avoir de nombreuses personnes qui viennent sur ton site et qui seraient probablement prêtes à se joindre à nous qui restent isolées.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue Mark icon_smile.gif

Créer un forum n'est vraiment pas très compliqué.

Il y a 2-3 forums très connus que vous pouvez utiliser gratuitement. Celui qui est utilisé sur Onnouscachetout.com est disponible ici : http://www.ibf-french.com/

Techniquement, cela impose d'avoir une base de donnée mysql à disposition (normalement fourni avec l'hébergement du site) et environ 15Mo sur le FTP pour les fichiers du forum.

Ensuite c'est du clic de souris pour créer les différents forums etc...

En une après-midi le forum peut-être fonctionnel icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au niveau technique, je peux apporter mon aide. Je sais comment créer un forum sur un site. Comme tu dis, EcliptuX, ce n'est pas compliqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JIMMY(le rebel)

Bonjour les amis,

Suite à la publication de mon témoignage sur le site de Mark, j'ai reçu le témoignage d'une jeune femme, que voici :

http://dissidentmavie.ifrance.com

Bonne lecture.

@+

JIMMY(le rebel)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, et bienvenue à toi, Mark.

J'ai été introduit à la lecture de ton site il y a 3 ans, à propos de la signature de soutien au Président Mbeki. Ce que je lisais me laissait pantois. Il est vrai que j'ai une longue tradition de méfiance vis-à-vis de la recherche pharmaceutique, étant en contact avec elle de par mon métier. Donc je me suis vraiment laissé convaincre par les arguments des "repenseurs", d'autant qu'il y a beaucoup de grain à moudre.

Un bémol cependant. En étudiant avec attention les propos des thérapeuthes du Sida, qui exercent en Allemagne, où la pratique de la médecine peut être faite par des non-médecins homologués (heilpraktiker), j'ai l'impression qu'il y a un point de non retour dans la consommation de drogues et de médicaments immunosupprsseurs (souvant des oxydants), ou dans l'immunodéficience liée à la malnutrition (et, j'en suis persuadé, aux traitements chimiques autorisés en Afrique et interdits en Europe).

C'est pourquoi, si certains se trouvent bien dans l'arrêt de médications toxiques comme l'AZT, d'autres vont continuer à voir leur santé se dégrader, quoiqu'on fasse (ou qu'on ne fasse pas).

Et cette dégradation inéluctable, elle peut être occasionnée par des substances chimiques simples, et en particulier les dérivés nitrés.

A propos de dérivés nitrés, savez-vous que le Gaucho en est un, avec une suite du même genre que l'AZT : N-N=O au lieu de N-N=N- .

Je précise, Mark, que je suis celui qui t'a plusieurs fois écrit au sujet des dérivés nitrés. Réponse de Roberto Giraldo, mais rien de Davis Rasnick, qui, par ailleurs, fournit toujours des articles très intéressants à Douglas Bishop sur

http://www.aimoo.com/forum/categories.cfm?...tegoryID=184164

(attention aux spams)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MARK GRIFFITHS HIMSELF !

Quel honneur... jap.gif

... Et quelle joie.

La somme d'articles sur ton site est impressionnante. Magnifique travail. Je ne suis pas séropo (enfin, si, certainement comme tous le monde, si on n'utilisait pas les dilutions énormes dans les tests), mais, en m'étant ouvert grâce à toi aux médecines alternatives, j'ai pu améliorer tout un tas de petits problèmes de santé. Vraiment, merci !

Comme on en parlait sur l'autre topic "et si le SIDA était un canular, le retour", je pense qu'il faudrait qu'on ait un forum français sur la dissidence et qu'il y ait un lien vers ce forum référencé sur ton site. Ca permettrait vraiment de regrouper les énergies. A mon avis, il doit y avoir de nombreuses personnes qui viennent sur ton site et qui seraient probablement prêtes à se joindre à nous qui restent isolées.

Ben, sais pas où commencer sauf très touché par tous vos messages. En fait le monde est petit, "il n'y a pas d'hasard" (c'est dieu qui marche incognito) et même "Charly" et son copain je connais depuis peu. Mais ce qui m'épate est que Mag soit présente après toutes ces années!

Enfin sur un forum, sais presque pas où cliquer pour rentrer et après je perds toujours le mot de passe! Voulais juste dire que j'ai commencé tout cela avec un ancien Mac laptop (prêté) sur une peniche sur le canal du midi grâce à un copain gai anglais qui est expert informaticien (gère sidasanté sur ses serveurs à Bézier) qui a compris rapidement l'ampleur de la supercherie et son implication pour le monde gai, et une année sur une montagne dans l'Aude sans eau ni electricité avec énergie solaire!!! C'est pas très different aujourd'hui avec mon premier modèle iBook, tiroir CD tenu avec du scotch amérlok et un vieux clavier pourri iMac car le mien a explosé. Mais on fait son mieux avec ce qu'on a autrement on cherche ailleurs que dedans et prends des saloperies de poisons legales...

Et si je donnais simplement un lien directe à ce forum sur mon site? Sais pas, pour 15mo de plus peut-être mon copain webhôte sera d'accord - mais moi je suis doué pour les nuits blanches au clavier (et rock 'n roll) mais pas technicien.

Qu'est-ce que vous pensez ? Ce que j'ai lu ici depuis un moment est riche et les critiques aussi sont essentiels.

Et cette année faut que ça bouge enfin en France.

Si quelqu'un veux reçevoir les messages de David Rasnick qui est source depuis longtemps en rosbif je peux faire une liste pour transférer les bons. Le mien sur les stats au Bénin sera diffusé bientôt.

Allez à+ et merci du fond du coeur

D'ici pas trop longtemps je vous raconterai le progrès dans l'élaboration de mon procès contre les fabricants de mes tests (1986) pour diagnostic frauduleux!!!

Et puis pour ceux qui ont retrouver vie libre et santé, ce n'est pas moi qui en est responsable, c'est vous-mêmes. Fallait juste quelqu'un qui dise que c'était possible comme des infirmières l'ont fait pour moi déjà en 1986.

Y'a pas un ange qui rit avec des yeux carrés dans les smileys?

icon_ange.gificon_sommeil.gifchamaille.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfait l'idée du lien, je peux sans problème prendre un ébergement quelque part (ça ne coute plus très cher maintenant) et monter un forum vers lequel tu mettras un lien.

En fait, j'ai déjà mis en place un forum. Mais c'est sur Lycos/Multimania, et c'est lent et avec de la pub.

PS : Ca m'a fait halluciner cette histoire des infirmières. En 1986, ont savait déjà ! Et en plus, ce sont des infirmières. Des personnes faisant partie du système, et auxquelles on doit donc plutot cacher la vérité, aussi bien durant leurs études que durant leur carrière à l'hopital. Et ce n'est pas une infirmière, mais plusieurs.

Si, elles, savaient en 86, alors, il doit y avoir beaucoup de médecins qui savent depuis longtemps. Le fait que personne ne parle, et même pas sur Internet, alors que l'anonymat et facilement garantis sur les sites amis, est accablant pour eux.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

icon_biggrin.gif

Bienvenue Mark,

Tu as raison, il y a de la matière ici.

Chacun apporte sa petite pierre, certains des gros rocs, pour rappeler que c'est parce que c'est impossible que c'est réalisable.

L'avantage du forum c'est qu'il permet à tous, de toutes approches de se faire une idée sur tout ce qui se dit et se fait et comme nous y invite ce site de rester critique. A chacun de faire sa cuisine avec les herbes aromatiques des opinions, des vécus, des émotions, pour pouvoir progresser dans tous les domaines ou la vie peut progresser et je crois qu'ils sont aussi nombreux que les étoiles du ciel.

Avancer seul dans la tourmente a ses avantages, mais aussi ces moments de lassitude ou le fait de rencontrer quelqu'un qui dit simplement "on peut pas continuer comme cela" suffit à relancer la peche.

1-cingle.gifsalut.gif1-cingle.gif

Nowar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Pour présenter l'éscroquerie du $IDA aux néophytes, je suis heureux de vous proposer une trilogie par l'excellent Liam Scheff (auteur de "La maison construite par le $IDA" - http://www.sidasante.com/journal/maison.htm)

Le titre est "Débat sur le $IDA" (L'histoire la plus controversée que vous aurez jamais entendu). La science, les traitements et l'Afrique sont abordés.

A partir de : http://www.sidasante.com/journal/scheff1.htm

Liam se débrouille bien en Français et son E-mail est sur les pages, et il sera content si vous voulez lui faire part de vos réactions...

Bonne lecture et un grand merci à F.R. qui a fait un énorme travail de traduction en peu de temps.

4-bravo.gificon_ange.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressant ce résumé.

Surtout que jusque là, je n'avais pas encore lu toutes les révélations sur l'étude ayant servi à mettre l'AZT sur le marché. J'avais lu qu'effectivement, la procédure "doube aveugle" n'avait pas été respectée et que chacun savait qui prenait quoi, mais sans savoir quelles conséquences ça avait eu. Dans ce texte, tout s'éclaire.

En fait, il y avait plein de personnes dans l'échantillon "placébo", de l'étude, qui prenaient également de l'AZT (via d'autres personnes de l'échantillon "AZT" qui leur en fournissait, ou via des médecins faisant partie de l'étude). Bien sur, tout ça en étant toujours considérés comme faisant partie du groupe "placebo". Forcément, ça change tout. Presque tous le monde prenait de l'AZT en réalité. Il n'y avait pas de groupe placébo. Pas étonnant que les résultats aient été à peu près les mêmes dans chaque échantillon. Et donc, certainement que la plupart des morts du groupe placebo sont dus à l'AZT.

En plus, il y a eu des personnes sauvées de la mort dans le groupe AZT par des transfusion sanguines multiples. Sinon, le bilan aurait été plus négatif.

Edit : en plus, certains effets secondaires très graves du groupe AZT n'étaient pas pris en compte : Pire encore, le formulaire de rapport des cas a été falsifié. Des patients prenant de l’AZT et qui sont presque morts d’anémie ont été définis comme "n’ayant présenté aucun effet secondaire".

Dans le genre étude frauduleuse, c'est très fort. Et ça jette la suspicion sur les études en double aveugle en général.

En tout cas, comme je crois que c'est la seule étude AZT contre placébo, ça veut dire qu'il n'y en fait jamais eu une seule étude (honnête) AZT contre placébo (à moins qu'il y en ait eu une au début des années 90, qui a conduit au retrait de l'AZT, je n'ai plus trop le truc en mémoire).

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si, il y a eu une étude, l'étude concorde, que l'on peut retrouver à partir du site web suivant :

http://arcat-sida.org/essais/essais.php

et en entrant ANRS 002 dans la fenêtre de saisie "par nom/code"

Répertoire national des essais thérapeutiques VIH, VHC, VIH/VHC

Essai N° 2 dans le répertoire. Situation de l'essai: Terminé

ANRS 002

CONCORDE

Etude en double insu contre placebo de la capacité de la zidovudine à ralentir l'aggravation de l'infection par le VIH chez des patients appartenant au groupe CDC II ou III.

PRESENTATION GENERALE

Dernière mise à jour : 1/02/99

Catégorie : Infection par le vih de l'adulte

Pathologie : infection par le vih

Type d'essai : Randomisation en double insu, groupe II et III de la classification CDC. Séropositivité connue depuis au moins 3 mois.

Médicaments : zidovudine

Début des inclusions : 1/10/88

Patients inclus : 1750

Promoteur : ANRS

Investigateurs principaux :

M. Séligmann (Hôpital Saint-Louis, Paris),

I. Weller (UK)

RESUME DU PROTOCOLE :

OBJECTIFS :

Déterminer si l'administration précoce de zidovudine à des sujets asymptomatiques retarde la progression vers le stade IV, est dénuée de toxicité grave et prolonge la durée de vie.

CRITERES D'EVALUATION :

Délai de progression vers le stade IV ;

délai de survie après entrée dans l'essai ;

fréquence des effets secondaires sérieux.

TRAITEMENT DE L'ESSAI :

Zidovudine (250 mg x 4/jour) ou placebo.

PATIENTS CONCERNES :

Critères d'inclusion : Groupe II et III de la classification CDC.

Séropositivité connue depuis au moins 3 mois.

Suivi :

Ammendement :

Amendemment Amendement, septembre 1989.

Résultats :

L'essai Concorde compare, chez des personnes asymptomatiques infectées par le VIH, 2 stratégies : ladministration immédiate de zidovudine (Imm) et ladministration différée (Def) lors de lapparition des signes cliniques dARC ou de sida (groupe IV du CDC) ou, à la suite dun amendement du protocole en octobre 1989, lors de la chute confirmée du nombre de lymhocytes CD4 (< 500) lorsque le clinicien le jugeait opportun.

Entre octobre 1988 et octobre 1991, 1749 personnes ont été randomisées en France et en Angleterre pour recevoir soit 1 g/J de zidovudine en 4 prises, soit le placebo correspondant. Les données ont été recueillies jusquau décès ou jusquau 31 décembre 1992, avec un suivi moyen de 3,1 années et un nombre de 5419 personnes-année.

Seulement 7% des participants ont été perdus de vue depuis plus de 6 mois.

418 des 872 personnes randomisées dans le bras Def ont reçu de la zidovudine à un moment quelconque au cours de lessai : 175 (42%) car le clinicien considérait quelles avaient atteint le stade dAF ou de sida et les autres en raison dun chiffre bas de lymphocytes CD4. Les participants du groupe Imm ont reçu de la zidovudine pendant 81% du temps précédant lévolution vers lARC ou le sida alors que, pour ceux du groupe Def, il nen a été ainsi que pour 16% du temps. Il na pas été constaté de différence statistiquement significative entre les 2 stratégies pour ce qui est de lévolution clinique au bout de 3 ans de suivi, quel que soit le chiffre de lymphocytes CD4 à lentrée dans lessai.

La probabilité estimée de survie à 3 ans est de 92% (intervalle confiance 90 à 94%) dans le groupe Imm et de 94% (92 à 95%) dans le groupe Def (p = 0,13). Le taux de progression vers le sida ou la mort est resté de 18% dans les 2 groupes, et celui de progression vers lARC, le sida ou la mort de 29% dans le groupe Imm et de 32% dans le groupe Def ; cette différence nest pas significative (p = 0,18) bien que lon ait constaté un effet bénéfique précoce et transitoire de ladministration immédiate de zidovudine.

Le nombre dévénements cliniques survenus dans Concorde (ARC, sida et décés) est plus élevé que le total de ceux enregistrés dans les essais précédemment menés chez les personnes asymptomatiques et paucisymptomatiques. Lorsquon considère les modifications dans le temps du chiffre de lymphocytes CD4, il existe une différence très nette entre les 2 groupes : au bout de 3 mois, le chiffre moyen de CD4 a augmenté de 20/ml dans le groupe Imm alors quil a diminué de 9 dans le groupe Def. Cette différence de cellules (intervalle de confiance 16 à 42 ; p = 0,0001) se maintient tout au long des 3 années de lessai. De telles modifications persistantes du chiffre lymphocytes CD4 nimpliquent donc pas de bénéfice clinique à long terme. Des effets indésirables potentiellement mortels, considérés avant la levée de laveugle comme possiblement liés au traitement, sont survenus chez des participants : 3 sous zidovudine initiale, un sous placebo et 2 sous zidovudine en ouvert. Bien que la dose de zidovudine (1 g/jour) ait été relativement élevée, la fréquence des effets indésirables sérieux, en particulier hématologiques et musculaires, a été faible, leur incidence étant plus élevée dans le groupe qui a reçu de la zidovudine demblée : 16 personnes du groupe Imm et 2 du groupe Def ont dû arrêter de prendre des capsules de lessai en raison dévénements hématologiques ; lincidence estimée dune chute de lhémoglobine au dessous de 10g a été de 5% (Imm) et 1% (Def) à un an, en outre, 83 participants du groupe Imm et 36 du groupe Def ont interrompu les capsules en raison dautres effets indésirables, surtout digestifs.

Les résultats de Concorde nincitent pas à administrer précocément la zidovudine chez les adultes asymptomatiques et amènent à sinterroger sur lutilisation du nombre de lymphocytes CD4 comme marqueur de substitution pour apprécier les effets bénéfiques à long terme dun traitement antiviral.

ABOULKER J.P., SWART A.M. Preliminary analysis of the Concorde trial. (Letter to the Ed). Lancet, 1993, 341 : 889-890. CONCORDE COORDINATING COMMITTEE.

Concorde : MRC-ANRS randomized double-blind controlled trial of immediate and deferred zidovudine in symptom-free HIV infection. Lancet, 1994, 343 : 871-881.

WHITE I.R., WALKER S., BABIKER A.G., DARBYSHIRE J.M. Impact of treatment changes on the interpretation of the Concorde trial. AIDS, 1997, 11 : 999-1006.

WALKER A.S., PETO T.E.A., BABIKER A.G., DARBYSHIRE J.H., on behalf of the Concorde co-ordinating committee : markers of HIV infection in the Concorde trial. Quart. J. Med., 1998, 91 : 423-438.

LES CENTRES PARTICIPANTS ET LES VILLES

M. Séligmann

Hôpital Saint-Louis

Service d'Immunologie Clinique

11, avenue Claude Vellefaux

75474 Paris cedex 10

Tél. : 01 42 49 96 93

Fax : 01 42 49 40 40

J.-P. Aboulker

INSERM SC10

Hôpital Paul Brousse

16, avenue Paul Vaillant-Couturier

94807 Villejuif cedex

Tél. : 01 45 59 51 07

Fax : 01 45 59 51 80

Ce qui me laisse rêveur, c'est que cette étude indique bien qu'il ne faut pas donner l'AZT en première instance, chez des personnes asyptomatiques, et pourtant, la moindre relation sexuelle non protégée, ou bien la moindre éraflure en milieu médical donne lieu à l'administration de combivir. C'est de la folie douce!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité DaK'AZ

Je viens d'ouvrir un topic sur "southparty.com", site dédié à la music électronique où je suis doyen des modérateurs, bien que je viens à peine d'avoir 6 ans. 1-marteau.gif

Ce topic je l'ai intitulé:

Et si le $ida était une èsbroof ? 4-ptdrasrpt.gif

Je vous fait part de mon initiative afin que vous puissiez apprecier, s'il vous plait, les réactions de jeunes gens inévitablements concernés de par le VIH, à la lecture de cette trilogie, à cette nouvelle information. hum.gif

Peace _h23.gif

s 4-guerrier.gif

Modifié par DaK'AZ

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(à moins qu'il y en ait eu une au début des années 90, qui a conduit au retrait de l'AZT, je n'ai plus trop le truc en mémoire).

J'ai le même souvenir aixur : il me semble que l'AZT dans sa première mise sur le marché a été retiré après des essais désastreux. Mais à l'époque, il portait un autre nom et avait été mis sur le marché pour une autre utilisation.

Le $IDA a permis de le ressortir. Un produit retiré du marché coute cher pour un labo : ils lui ont donc trouvé une nouvelle utilisation, quite à trafiquer les essais puisqu'ils connaissaient déjà les effets nefastes.

Je recherche la source de cette info.

Diamant

Edit : l'info dont je parle n'est pas celle de cheminot car cela concernait une autre affection que le $IDA. Par contre, le resultat de l'étude de cheminot est effarante... Quand je pense qu'on donne ce truc à des bébés... icon_eek.gif alors qu'on le déconseille à des adultes !!! puni.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut.gif Diamant

Le titre est "Débat sur le $IDA" (L'histoire la plus controversée que vous aurez jamais entendu). La science, les traitements et l'Afrique sont abordés.A partir de : http://www.sidasante.com/journal/scheff1.htm

Liam se débrouille bien en Français et son E-mail est sur les pages, et il sera content si vous voulez lui faire part de vos réactions...

Bonne lecture et un grand merci à F.R. qui a fait un énorme travail de traduction en peu de temps.

4-bravo.gif  icon_ange.gif

Modifié par mag

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...dans la partie 2

Duesberg : Les symptômes définissant le SIDA sont la diarrhée chronique, la démence, la perte de poids, et l’augmentation de la fréquence des infections virales et bactériennes. Ce sont exactement les symptômes que l’on rencontre chez les toxicomanes et en cas de malnutrition, mais personne n’a mis d’argent dans cette voie de recherche. A la place, des milliards de dollars ont été engloutis dans la bataille contre le SIDA à coup de médicaments toxiques tels que l’AZT et les inhibiteurs des protéases.

De nombreux américains prennent des amphétamines, des drogues pour maigrir, de la cocaïne, et des drogues vendues dans les dancings. Quand vous faites cela pendant des années, vous commencez à être malade. Vous allez chez le médecin, qui vous dit que la première chose à faire est un test de dépistage du VIH. Ce test est positif parce que les tests de dépistage du VIH ont des réactions croisées avec les anticorps fabriqués suite à l’utilisation des drogues. Le médecin vous met sous AZT, un terminateur de chaîne qui, à hautes doses, vous tuera en six mois. Je ne parle pas ici de la prise très occasionnelle d’une drogue récréative. Nous pouvons supporter de consommer pas mal de cochonneries, mais notre organisme n’est pas conçu pour tolérer la prise quotidienne d’un gramme de cocaïne ou d’héroïne ou de poppers, et il est encore moins capable de se débrouiller avec l’AZT.

L.S.: Qu’est-ce que c’est que l’AZT ?

Duesberg : L’AZT est un terminateur de chaîne d’ADN. L’AZT détruit l’ADN. Il détruit votre moelle osseuse, qui produit votre sang. Il tue les cellules de votre tube digestif et vous ne pouvez plus manger. L’AZT a été conçu il y a 40 ans pour la chimiothérapie anticancéreuse. Le principe d’une chimiothérapie est simple : tuer toutes les cellules. Si la chimiothérapie est efficace, les cellules cancéreuses meurent avant vous. Mais elle n’est pas souvent efficace, et les dommages collatéraux sont majeurs. Bien sûr, la chimiothérapie est un traitement à court terme. Un patient cancéreux est traité pendant une courte période, à cause de la toxicité du traitement. Mais les personnes souffrant de SIDA sont censées prendre de l’AZT tous les jours, probablement pendant le reste de leur vie.

L.S.: Comment un médicament aussi toxique a-t-il été approuvé pour le traitement de malades souffrant du SIDA ?

Lauritsen : L’AZT a été approuvé sur la base d’une étude frauduleuse. La phase 2 de l’étude sur l’AZT a été conduite par la FDA en 1986, et a été dirigée par Burroughs-Wellcome (maintenant Glaxo-Wellcome), qui fabrique ce médicament. Il est d’ailleurs intéressant de noter que Wellcome est aussi la firme qui fabrique les poppers aux nitrites pour les troubles cardiaques. Cette phase 2 était supposée démontrer que l’AZT était « efficace et sans danger ». Le rapport d’étude, publié en 1987, a affirmé que l’AZT abaissait considérablement le taux de mortalité des personnes atteintes de SIDA. Mais ces résultats étaient fondés sur une fraude.

L.S.: Quelle était cette fraude ?

L.S.: Lauritsen : Tout d’abord, l’étude n’était pas réellement en aveugle. Les médecins et les patients savaient qui recevait l’AZT et qui recevait le placebo. Dans une étude médicale, un groupe de patients reçoit le médicament, l’autre reçoit un placebo. Cela permet aux médecins d’évaluer l’effet du médicament en comparant les deux groupes. Dans une étude véritablement en double aveugle, ni les médecins ni les patients ne savent qui reçoit le médicament. Ce type d’étude est considéré comme étant la meilleure approche, celle qui présente le moins de biais, pour approuver un nouveau traitement pharmaceutique.

Dans cette étude de phase 2, tout le monde savait qui recevait de l’AZT. L’information avait été donnée aux médecins et aux patients. Les patients recevant le placebo voulaient recevoir de l’AZT parce qu’ils pensaient que cela les aiderait, alors ils en ont obtenu auprès d’autres patients, ou auprès de leur médecin traitant. Mais on les a laissés dans le groupe placebo.

Pire encore, le formulaire de rapport des cas a été falsifié. Des patients prenant de l’AZT et qui sont presque morts d’anémie ont été définis comme « n’ayant présenté aucun effet secondaire ». Ces patients ont subi de multiples transfusions sanguines pour leur sauver la vie (l’AZT induit une anémie parce qu’il détruit la moelle osseuse qui fabrique les cellules sanguines).

Un patient, qui était supposé être dans le groupe placebo, était en fait sous AZT prescrit par son médecin. Il est sorti de l’étude, mais a continué à prendre de l’AZT, et il est décédé peu après. Les auteurs de l’étude ont rentré ce décès dans le groupe placebo, comme si c’était le fait de ne pas prendre l’AZT qui l’avait tué. Si ce n’est pas de la fraude, alors on se demande ce qui peut bien l’être.

Et c’est sur la base de ces résultats qu’on a approuvé l’AZT et qu’on a commencé à le donner aux patients en 1987. Les hommes séropositifs pour le VIH sont devenus la cible d’une campagne publicitaire qui a coûté des millions de dollars à Wellcome. Des publicités en pleine page faisant la promotion de l’AZT sont parues dans le New York Times, et dans d’autres publications partout dans le monde. Les services de santé ont répandu l’idée selon laquelle l’AZT allait aider les gens à vivre plus longtemps.

Duesberg : Les médecins donnaient aux personnes séropositives pour le VIH des médicaments avant même qu’elles soient malades. A partir de 1993, les nouveaux critères du CDC avaient pour résultat qu’il n’était même plus nécessaire d’être malade pour être diagnostiqué comme ayant le SIDA. Si on était séropositif au test ELISA, qui n’est pas spécifique, et si on avait une seule fois un taux de cellules T inférieur à 200, le CDC affirmait que vous aviez les SIDA. Les médecins, sur la base de ces critères, prescrivaient des médicaments contre le SIDA à des personnes en bonne santé.

C’est ce que j’appelle le SIDA sur ordonnance. Imaginez que vous alliez voir votre médecin, et qu’on vous dit que vous êtes séropositif pour le SIDA. Vous êtes en parfaite santé, mais votre médecin vous dit que vous avez le SIDA parce que votre taux de cellules T est bas, et que vous feriez bien de prendre des médicaments pour stopper la progression de la maladie. Vous avez peur, vous ne comprenez pas bien, mais vous avez confiance en votre médecin, alors vous prenez les médicaments, qui détruisent votre tube digestif et votre système immunitaire. Vos cheveux tombent, vous devenez impuissant, et plus ou moins rapidement vous vous retrouvez avec la maladie que vous aviez essayé de prévenir. Et le médecin vous dit : « Si vous n’étiez pas venu me voir, ça vous serait juste arrivé 6 mois plus tôt. Je vous ai permis de vivre 6 mois de plus. »

Actuellement, comme il y a beaucoup de gens qui prennent de l’AZT, les médecins prescrivent des doses plus basses, ce qui retarde et rend moins visibles les dégâts faits à l’organisme.

L.S.: Qui prend de l’AZT ?

Duesberg : D’après le New York Times et Time Magazine, 45.000 américains prennent de l’AZT tous les jours de leur vie. De nombreux patients ne peuvent pas prendre les médicaments à cause de vomissements importants, mais ils essayent de suivre la prescription faite par leur médecin.

Lauritsen : 94% de tous les décès liés au SIDA sont survenus depuis que les gens ont commencé à utiliser l’AZT en 1987. Plus de personnes prenant de l’AZT sont mortes pendant la seule année 1993 que pendant les 6 premières années du SIDA.

L.S.: Est-ce que le SIDA a fait cesser l’utilisation des drogues récréatives ?

Lauritsen : Non, au début des anné...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...