Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Cheminot devrait voir ça. déficience immunitaire sans vih donc sans peroxynitrites puisque selon Cheminot, vih = peroxynitrite.

dans cette idiopathie etc... les LT sont non aptes à défendre le corps, n'est ce pas mon hypothèse de l'arn ou adn qui silence le cd4 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La question qui me vient à l'esprit du tac-o-tac : Tous les séropositifs ne souffrent-ils pas de cette lymphocytopénie T CD4 idiopathique dont on ne connaît pas la cause et l'utilisation de tests réagissant de manière tellement pertinente en fonctions de facteurs aussi fantaisistes que variés, comme on le sait, s'occupent d'établir ensuite une différenciation dans le diagnostique final alors qu'il s'agit de la même chose (mis à part que les cas de "pure" lymphocytopénie T CD4 idiopathique ne soient pas des gays blacks drogués dénutris candidosés particulierement déprimés et stressés? 3 - parano.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cheminot devrait voir ça. déficience immunitaire sans vih donc sans peroxynitrites puisque selon Cheminot, vih = peroxynitrite.

dans cette idiopathie etc... les LT sont non aptes à défendre le corps, n'est ce pas mon hypothèse de l'arn ou adn qui silence le cd4 ?

La seule mention d'une anomalie CXCR4 indique que cette anomalie réside dans la perturbation du métabolisme du soufre réducteur, puisque C signifie "Cystéine", l'acide aminé comportant du soufre réduit.

Il s'agit certainement, là encore, d'un dysfonctionnement redox. D'autres oxydants peuvent intervenir, par exemple l'hypochlorite (eau de Javel), qui perturbe également le fonctionnement d'enzymes indispensables.

Il est possible, effectivement, que l'excès de P24 soit dû à un excès de peroxynitrites.

Mais tout cela est à étudier en globalité, dans la perspective du déséquilibre oxydoréducteur qui va toucher d'abord la concentration en soufre réduit (thiols : cystéine et agents de méthylation : méthionine)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La question qui me vient à l'esprit du tac-o-tac : Tous les séropositifs ne souffrent-ils pas de cette lymphocytopénie T CD4 idiopathique dont on ne connaît pas la cause et l'utilisation de tests réagissant de manière tellement pertinente en fonctions de facteurs aussi fantaisistes que variés, comme on le sait, s'occupent d'établir ensuite une différenciation dans le diagnostique final alors qu'il s'agit de la même chose (mis à part que les cas de "pure" lymphocytopénie T CD4 idiopathique ne soient pas des gays blacks drogués dénutris candidosés particulierement déprimés et stressés? 3 - parano.gif

Possible mais bien difficile à savoir. L'article indique un dysfonctionnement commun du "CXCR4" chez tous les patients. Mais les scientifiques ont l'air aussi à l'aise avec le fonctionnement du CXCR4 que des pingouins avec un Ipad.

D'habitude, ils associaient plutôt une surexpression de ce CXCR4 (genre de site récepteur, pour les celulles, de signaux biochimiques venus de plus loin) sur la membrane des cellules, avec l'aggravation des indicateurs virologiques (CD4...). Dans le cas présent, c'est plutôt l'inverse (ces patients souffrant de lymphocytopénie voient migrer leur CXCR4 de la surface vers l'intérieur). Les conséquences seraient cependant grosso modo les mêmes (maladies opportunistes lorsque les CD4 sont très faibles).

D'après ce que j'ai pu lire, ce serait quand même un mode de régulation capital du système immunitaire, régulant (on ne sait pas très bien comment) le développement ou l'apoptose (mort programmée) des CD4, et leur migration dans tous le corps en particulier vers les ganglions lymphatiques. Il serait donc pas étonnant qu'un dysfonctionnement de ce CXCR4 aient vite des conséquences sur le nombre de CD4 et sur leur localisation.

Les orthodoxes disent que c'est par là que le virus rentrerait dans la cellule, et cela engendrerait aussi leur apoptose (mort programmée). J'ai le sentiment qu'on a pas forcément besoin de virus pour qu'un dysfonctionnement (d'ordre chimique ou autres) engendre un mauvais signal au CD4 et que celui-ci se suicide par apoptose.

L'article ne précise pas un profil particulier de ces patients, en particulier au niveau génétique, qui ferait une différence avec les séropositifs, pour répondre à ta question (si les séropositifs sont des lymphocytopénique idiopathiques qui s'ignorent ou pas).

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Jibrail pour ta réponse,

J'ai le sentiment qu'on a pas forcément besoin de virus pour qu'un dysfonctionnement (d'ordre chimique ou autres) engendre un mauvais signal au CD4 et que celui-ci se suicide par apoptose.

Tu n'es vraiment pas le seul à avoir ce sentiment là ! icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jibrail et à tous,

Ce message oscille entre ce sujet ,"Si le bien, c'est le..." et "Offensive diss..."

Quitte à être farfelu jusqu'au bout... S'il s'agit de mécanismes inverses, je suis certainement à coté de la plaque mais à méditer car il existe peut-être des maladies dont les mécanismes opposés amènent à un résultat identique ou proche (je pensais à la tyroide comme ex mais les conséquences sont différentes).

Avant de lire les arguments orthodoxes et dissidents, mon intuition (désolé ça ne garantit et ne prouve rien) que le VIH/SIDA était une nouvelles forme de cancer déguisé volontairement ou l'origine d'une méprise transformée en imposteur mais en tout cas qui a trouvé son "utilité" aujourd'hui (enfin ces 25 dernières années!) et dont certains se donnent à coeur joie de brouiller les pistes pour entretenir un flou qui leur est profitable (voir discussions citée plus haut, Brume, Rebayima,Bamboo,Jardinier...)

C'est pourquoi, perso, voyant ça comme un genre de cancer, j'ai écarté l'aspect de transmissibilé sexuelle (sauf si une sexualité télépatique existe 5-nonnonnon.gif )

Rebayima:

Dans le style j't'embrouille, j'oublie, je ment et je ...t'encule, on peut dire que nos scientifiques, font fort !

Mais comme je l'ai déjà dit ailleurs, en utilisant une image triviale, les enculeurs existent, d'abord parce que certains aiment bien se faire enculer !

...

L'idée qui m'a traversée la tête, en fait, est que certains mystères ( plutôt ceux creés par les humains ) qui générent le plus de difficultés à trouver d'explications, sont parfois ceux dont la solution réside dans une simplicité et une telle évidence qu'on ne la soupçonne même pas ou qu'on l'a déjà écartée et oubliée: comment pourrait-on la trouver ?

Pour illustrer gentiment, un souvenir du film "le prestidigitateur" ou ce dernier procède à un tour avec le détective qui doit maintenir quelque chose dans une de ses mains, lever le poing près du front puis remettre ses deux poings face au magicien avant que celui-ci puisse se retourner et désigner sans faute dans quelle main l'objet est situé.

On recherche alors une explication trop complexe, un procédé très sophistiqué qui nous éloigne encore plus des possibilités réelles alors que la solution réside simplement dans la fait que la main lévée devient plus claire car le sang est redescendu... 5-euh.gif

Pour aller plus loin, l'inconscient qui pousse certains à nécessiter difficultés, attitudes masochistes ou se refuser la solution, n'aide pas.

Comme pour notre sujet principal, si depuis le début l'orthodoxie et la dissidence ( même si vous savez que pour moi, le point de simplement démontrer le fait que rien ne valide la théorie orthodoxe depuis le début et quelle est donc clairement NULLE est déjà ENORME) n'a pas de réponse c'est peut-être qu'elle n'accèpte pas que la solution est à portée, ou croit qu'il faut souffrir pour la mériter.

Tout ceci n'est pas une critique sur la manière dont on cherche à prouver les choses sur ce site mais juste quelque chose à ne pas perdre de vue.

Bien à vous,

Kouic Elisa

Modifié par kill elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les infos complètes sur cette affaire de CXCR4, au cas où vous n'auriez pas exploré tous les liens et pour ceux que ça intéresse et qui peuvent interpréter en finesse, ils sont ici, y compris vers le PDF de l'article intégral sur le Blood Journal :

Abstract : http://bloodjournal.hematologylibrary.org/...009-02-202796v1

PDF : http://bloodjournal.hematologylibrary.org/...int/115/18/3648

Communiqué CNRS : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1767...heme1=7&debut=8

Affaire à suivre à mon avis, histoire de voir de quel genre de poisson il s'agit, si il sera noyé ou pas, comment, pourquoi, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Cheminot

j'aimerais savoir ce qu'en pense Cheminot : cas de sida sans vih puisqu'ils testent séronégatifs et je les sous entend sans excès de peroxynitrites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'y ai déjà répondu plus haut :

ta remarque m'a fait penser que d'autres types d'oxydants sont capables de faire apparaître l'immunodéficience en éliminant les thiols, mais ne sont pas associés, comme le sont les peroxynitrites, avec la protéine P24 attribuée au VIH

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Pour en revenir à cette lymphocytopnie idiopathique, il semblerait que ça les perturbe bien un peu quand même...

Bonne journée à tous

KE

L'article:

http://www.pistes.fr/transcriptases/16_662.htm

..."Cependant, la machine de guerre des autorités sanitaires américaines s'ébranlait. Les CDC publiaient la définition provisoire d'un «nouveau» syndrome baptisé «Idiopathic CD4+ T-Lymphocytopenia» (ICL) répondant aux critères suivants : chiffre absolu de lymphocytes CD4+ inférieur à 300 ou pourcentage de lymphocytes CD4 inférieur à 20 %, à plus d'une détermination, absence d'infection par le VIH, prouvée par sérologie et éventuellement examens virologiques, et absence de déficit immunitaire «défini» ou de traitement immuno-suppresseur." ...

..."Il ressort de l'ensemble de ces articles que les tests sérologiques pour VIH-1 et VIH-2 ont été constamment négatifs chez les quelques 45 malades étudiés (ce qui fait partie de la définition donnée par le CDC à ce syndrome) et surtout que les recherches virologiques par PCR ou cultures ont été également négatives dans tous les cas où elles ont été effectuées. Les données épidémiologiques n'accréditent pas l'hypothèse d'une maladie transmissible. Les recherches effectuées chez les partenaires sexuels des patients ont été constamment négatives. Il faut toutefois souligner qu'environ 40 % des cas rapportés dans le New England Journal of Medicine concernent des sujets dits à risque élevé (homosexuels, hétérosexuels à partenaires multiples, toxicomanes, hémophiles ou poly-transfusés)."...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heu... oui, mais ton article dans la revue Transcriptases date de 1993. Cela voudrait dire que la question était restée en sommeil pendant 17 ans ? Le CNRS s'y intéresserait, selon son communiqué du 17 janvier, parcequ'on aurait découvert, et le problème des récepteurs CXCR4, et un moyen de le pallier avec l'Interleukine.

Donc, de 2 choses l'une : ou bien l'affaire était connue depuis 1993, mais était restée dans les tiroirs pour diverses impénétrables raisons X, ou bien parce que les avancées de la "recherche fondamentale" n'auraient permis que récemment de détecter "une anomalie d'expression membranaire d'un récepteur majeur du système immunitaire, appelé CXCR4 (co-récepteur d'entrée du VIH) qui s'accumule à l'intérieur des lymphocytes T CD4 au lieu de s'exprimer à leur surface." C'est un peu bizarre, quand même, cet écart de 17 ans - resterait à voir s'il n'y a rien eu d'autre à ce sujet entre temps, en France ou ailleurs. Mais de toute façon, compte tenu des bémols et de toutes les réserves émises dans le compte-rendu anglo-saxon de la revue Blood, il n'est à mon avis pas impossible que tout soit à nouveau "remis en sommeil" (pour cause... d'incompatibilité avec la théorie du vih ?). A moins que ?..

Bon, je ne fais que conjecturer et présumer, bien sûr, sans connaissance particulière ni des données scientifiques ni du terrain de la recherche.

[Kill, je t'ai adressé un message perso et un document en pièce jointe à l'adresse e-mail que tu fournis sur ce forum. L'as-tu reçu ? Si oui, merci d'au moins en accuser réception.]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pardon, comme cette histoire m'intrigue beaucoup et que j'ai trouvé ce doc assez parlant alors j'en ai oublié de vérifier la date de parution !!

((@Jardinier: rien reçu... et je ne peux pas utiliser la fonction envoi MP, message d'erreur))

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peux-tu m'envoyer une de tes adresses e-mail qui fonctionne hors forum à andre73@free.fr ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...