Aller au contenu
forum sidasante
bebert

Méthode du "Dr" Clark pour guérir le "sida"

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai vu récemment une info sur la cure antiparasitaire du Dr CLARK drclak.com est ce que qu'un la testé et y à t'il eu des resultats positif, il sagirait d'un traitement qui agirait sur le fasciolopsis buskii une douve intestinale qui une fois enlever du corps on serait débarrasser du HIV ; pouvez vous m'en dire plus. Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

j'avais cherché des infos il y a quelques temps et n'avait pas trouvé grand chose en Francophone ,par contre en utilisant Google pour fouiller les forums(ou groupes) US j'avais trouver queques témoignages interressants... icon_cool.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

J'ai un peu améliorée la traduction de Google pour que vous puissiez vous faire une idée...

HIV et SIDA

....

La base des découvertes

J'ai indiqué dans tout ce livre l'existence de polluants présents dans la nourriture et d'autres produits. Ces polluants ont été identifiés à l'aide d'un dispositif d'essai de mon invention connue sous le nom de Syncrometer. Des instructions complètes pour la construction et l'usage de ce dispositif sont contenues dans ce livre. Par conséquent n'importe qui peut répéter les essais décrits et vérifier les données.

Le Syncrometer est plus précis et souple que les meilleures méthodes d'essai existantes. Une méthode pour déterminer le degré de précision est également présentée. Toutefois en ce moment elle donne seulement des résultats positifs ou négatifs, elle ne mesure pas. La probabilité d'un faux négatif ou d'un faux positif est d'environ 5%. Ils peuvent être diminué par répétition des tests.

Il est dans l'intérêt public de connaître quand une seule bouteille d'un seul produit test positif à un polluant sérieux. Si c'est le cas , la chose la plus sûr est d'éviter toutes les bouteilles de ce produit entièrement, et c'est ce que je conseille à plusieurs reprises. Ces recommandations devraient être interprétées comme intention pour avertir et protéger le public, de ne pas fournir une analyse statistiquement significative. Il est mon espoir ardant que les fabricants emploient les nouvelles techniques électroniques de ce livre pour faire des produits plus purs qu'elles ont jamais avant.

Du livre "le traitement pour toutes les maladies." Avant contenu. Déni.

53 TRAITÉ * cas la première année

La guérison, pas le traitement, est le sujet de ce livre. En 1991 j'ai découvert la source d'Hiv. Une fois que la source devenait claire le traitement est devenu évident. Mais fonctionnerait-il ? Après avoir traité 53 cas à la suite, tous ont employé cette méthode, je pouvais attendre plus pour présenter ces résultats. Depuis ce temps beaucoup plus ont été guéris, un trop grand nombre à ajouter à ce book[ * ]. le plus important est de vous ajouter à cette liste! Dr. Hulda Clark De Copyright. Du livre "le traitement pour HIV/aids".

* Dans l'édition la plus récente des du livre cinq cas vérifiés par l'essai en laboratoire de PCR pour HIV ont été ajoutés.

HIV est un virus.

Le SIDA est une condition.

Parfois ils se produisent ensemble.

Parfois ils se produisent séparément.

HIV représente le virus humain d'immunodéficit.

Le SIDA représente le syndrome immunisé acquis d'insuffisance

La douve? intestinale humaine (buskii de Fasciolopsis) est la source du virus Hiv. Ce parasite vit typiquement dans l'intestin où il pourrait faire peu de mal, causant seulement colite, maladie de Crohn, ou le syndrome des intestins irritables (irritable bowel syndrome), ou peut-être rien du tout. Mais s'il envahit un organe différent, comme l'utérus ou les reins ou le foie, il fait beaucoup de mal. S'il s'établit dans le thymus, il cause HIV/aids!

Il s'établit seulement dans le thymus dans certaines personnes. Ces personnes ont du benzène dans leurs corps. Tous les patients Hiv (100%) ont le benzène et une douve intestinal dans leurs thymus. Le benzène dissolvant est responsable de laisser le flet s'établir dans le thymus. Afin d'obtenir HIV, vous devez avoir le parasite et benzène dans votre corps. Le virus Hiv appartient à ce flet. Ce n'est pas difficile de tuer ce parasite et toutes ses étapes.

Le SIDA est une maladie. Quand la glande de thymus ne peut pas "faire" assez de cellules de T, votre immunité est abaissée. Le benzène est la cause du SIDA. Les différentes toxines s'accumulent dans différents organes. Si vous mangez ou faite pénétrer le plus minuscule morceau de benzène il va directement au thymus. Il endommage le thymus tellement que tout autrechose a la possibilité de débarquer là, aussi : Le mercure des amalgames dentaires, du cuivre de vos conduites d'eau de en cuivre etc... Est-il surprenant que le thymus ne puisse pas produire des cellules de T quand il est plein d'éléments de votre pâte dentifrice, de votre lotion de main, de votre laque, de nourriture et de boissons toxiques ? Dr. Hulda Clark De Copyright. Du livre "le traitement pour HIV/aids"

Abstract/Summary

L'espèce humaine est maintenant fortement infestée par des parasites, en particulier le Fasciolopsisbuskii intestinal , du Fasciola hepatica, douve du foie de moutons, le Eurytrema pancreatica de bétail, le Clonorchis sinensis humain, de douve du foie et l'ascaride lombricoïde commun. L'augmentation du parasitisme de douve est due à l'établissement d'un nouveau "réservoir biologique" dans des animaux de compagnie de bétail, de volaille et de ménage. L'augmentation du parasitisme d'ascaride est probablement due à l'hébergement des animaux compagnie.

En même temps, le microcontamination des approvisionnements alimentaires humains avec des dérivés de l'industrie de pétrole s'est développé ; ceux-ci incluent des solvants, des antiseptiques et de nombreux produits utilisés directement dans l'industrie alimentaire. En présence du benzène, le buskii de Fasciolopsis peut accomplir son cycle de vie entier dans le corps humain, n'exigeant pas un escargot comme centre hôte intermédiaire, comme il le fait habituellement. D'autres solvants contribuant au parasitisme incluent l'alcool de isopropyle, le méthanol, le xylène, et le toluène qui maintenant sont présents en résidus dans nos aliments et polluent nos produits corporels tels que la pâte dentifrice, le bain de bouche, les lotions et les produits de beauté. Ces solvants contaminent également l'alimentation des animaux, et sont ainsi responsables d'établir le nouveau réservoir ou source biologique d'infection des parasites.

Les différents dissolvants s'accumulent préférentiellement dans différents organes, un phénomène connu sous le nom d'organotropism. Le benzène s'accumule dans le thymus,endommage le thymus et permet l'accomplissement du cycle de vie de Fasciolopsis dans le thymus. Une étape dans le cycle de vie de Fasciolopsis apporte avec elle le virus d'Hiv. Cette étape est normalement trouvée dans les escargots, et en effet, j'ai trouvé beaucoup d'escargots atteints d'Hiv. Dans l'humain, ses tissus préférés de colonisation sont le thymus et le pénis dans le mâle et le thymus et vagin dans la femelle. Le virus Hiv n'est pas encore devenu un virus humain, puisqu'il disparaît à moins de pendant 24 heures après que la dernière étape du parasite ait été détruite. Cependant, il pourrait devenir un véritable virus humain par la mutation, aucun doute. Pour cette raison il est d'importance primordiale pour finir ce nouveau genre de parasitisme chez l'homme rapidement.

Le retrait de tous les dissolvants de notre cadre de vie et la destruction de toutes les étapes de parasite aussi bien que l'élimination du boeuf, dinde, poulet pas assez cuit et produits laitiers dans le régime a comme conséquence le rétablissement rapide, généralement moins d'une semaine, de l'infection par le HIV. HIV/SIDA pourrait être supprimé en très peu temps en éliminant les parasites nos aliments et animaux de compagnie et en surveillantle niveau de solvants présents dans la nourriture.

La cause de l'accumulation de benzène chez certaines personnes et pas dans d'autres semble être lié à un manque d'une vitamine, riboflavine (vitamine B2), et le fait de manger plus d'une toxique alimentaire, un benzopyrène 4.5, et une plus communs d'une mycotoxine, zearalenone. le benzopyrène 4.5 est présent en (flamme de chauffage) nourritures grillées et grillées, même pain grillé ordinaire, alors que le zearalenone est abondant en frites, maîs éclaté et riz brun. Le rôle de la vitamine B2 est d'accélérer la désintoxication de benzène au phénol.

Puisque des étapes développementales du flet intestinal sont trouvées dans le sang, le lait de sein, la salive, le sperme, et l'urine et peuvent être vues directement en ces fluides de corps à l'aide d'un bas microscope de puissance, il suit que ce parasite peut être transmis non seulement par le contact sexuel et le sang, mais des baisers sur la bouche et de l'allaitement au sein, et grossesse. Cependant, le destinataire développerait HIV/aids seulement si le benzène étaient accumulés dans son corps.

Les méthodes obtenaient tous ces résultats sont discutées dans la façon s'examiner. On décrit également un circuit simple qui peut être établi par un débutant et permet à n'importe qui de reproduire mes résultats. Dr. Hulda Clark De Copyright. Du livre "le traitement pour HIV/aids"

je continuerai la traduction plus tard.... pour l'instant dodo.Clark

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai lu cela il y a quelque temps .

Personnellement je trouve cela un peu tiré par les cheveux , et je pense que pour la douve fasciolopsis buskii , on confond aussi , comme dans beaucoups d'autres cas , conséquences et causes.

Je n'ai pas pu trouver de témoignages.

De plus , pour qu'un témoignage soit valide dans ce genre d'approche , il faut considérer les témoignages à longs termes (peut être 3 ou 4 ans)

La douve , comme tous les parasites , toutes les bactéries , prolifére sur un terrain et participe d'une certaine façon au maintien de l'intégrité du corps , en le dépolluant.

Comme disait Edgar Cayce : Si vous ne voulez pas vous attaquer à la cause du problème , il vaut mieux avoir cela que quelquechose de pire encore !

Amicalement,

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

Scirnafa. Encore une fois je ne suis pas entièrement d'accord avec toi. Il est vrai que Dr Clark n'a pas trouvé le fond du problème mais

Elle corrobore mon idée que la maladie est lié au terrain (plus ou moins toxique) du corps

et que nous n'avons pas tous le même terrain.

Quand aux parasites, j'ai déjà eu le verre solitaire et je suis bien plus heureuse sans. j'avais perdu du poids. J'étais extenuée. Je n'avais pas particulièrement mal au ventre mais j'avais des pulsions vers la nourriture complètement inexpliquées. Une horreur à te faire croire que tu es boulimique.

Le pire des reportages que j'ai vu sur les parasites c'est sur quelqu'un qui avait mangé des sushi. Je vous passe les détails.

Je me demande comment les douves puissent avoir une sympathie pour les champignons et autres moisissures.

De plus maintenant je suis encore plus convaincue qu'il y a un lien entre HIV et thyroide puisque la noix de coco agit sur les deux et que le Dr Clark a aussi établit un lien entre les 2... à suivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle corrobore mon idée que la maladie est lié au terrain (plus ou moins toxique) du corps

et que nous n'avons pas tous le même terrain.

Sur cet aspect je suis tout à fait d'accord !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

Scirnafa, j'ai trouvé ton lien super intéressant et beaucoup mieux traduit que le mieux alors je remets le texte ici.

Les Causes et la Therapie pour le VIH/SIDA d'après Dr. Hulda Clark

Dr Clark aurait également trouvé les véritables causes et la thérapie pour soigner les cas de VIH/SIDA. C'est ce que l'on peut en conclure en lisant son livre "The cure for HIV/AIDS".

Ci-dessous les explications données dans son ouvrage consacré exclusivement à cette maladie.

VIH et SIDA sont des maladies qui ressemblent beaucoup au cancer. On observe d'ailleurs que beaucoup de malades du VIH/SIDA contractent également un cancer. Les causes de ces maladies graves ont pour origine les mêmes parasites. Le facteur qui oriente vers l'une ou vers l'autre pathologie sont les solvants qui polluent l'organisme: pour le cancer, l'alcool isopropylique et le benzène pour le HIV/SIDA.

VIH veut dire : Virus de l'Immunodéficience Humaine, et le SIDA veut dire : Syndrome d'ImmunoDéficience Acquise. La plupart des chercheurs sont d'avis que le SIDA est provoqué par le virus VIH. Mais d'après mes observations, ils sont tous les deux provoqués par des parasites et des solvants présents dans le corps de toutes les personnes atteintes du VIH ou du SIDA.

Le VIH est causé par un virus. Le SIDA en est une résultante. Souvent le SIDA et le virus VIH se manifestent simultanément. Mais parfois le diagnostic ne permet de déceler qu'une seule des manifestations. La source du virus VIH est un parasite. Ce parasite est un hôte du système intestinal humain, membre de la famille des douves, qui s'appelle par son nom scientifique le Fasciolopsis buskii.

Etonnamment ce parasite vit depuis la nuit des temps dans les intestins des êtres humains où il est censé produire peu de dégâts. Il peut toutefois être la source de colite, de la maladie de Crohn ou d'une colopathie fonctionnelle (syndrome de Bowel. Mais la plupart du temps la cohabitation avec cette douve ne crée aucune gêne. Par contre quand il envahit un autre organe, comme le foie, l'utérus, les reins ou le thymus, il fait énormément de dégâts. Quand il s'établit dans le thymus, il cause le redoutable VIH/SIDA. Heureusement il ne s'installe dans le thymus que chez certaines personnes. Ces personnes ont tous du benzène dans l'organisme

Tous les patients VIH (100%) ont à la fois du benzène et un certain stade de cette douve intestinale dans le thymus. Le benzène (souvent utilisé comme solvant) permet au Fasciolopsis Buskii de s'installer dans le thymus.

Pour contracter le virus VIH, vous devez donc avoir le parasite Fasciolopsis Buskii et du benzène dans votre organisme.

La plupart des hommes ont ce parasite dans les intestins. Les humains en sont d'ailleurs des hôtes naturels.

Lorsque le parasite est tué, en même temps que ses oeufs et ses différents stades microscopiques, le virus VIH disparaît du corps humain en 24 heures. Par cette observation j'ai pu conclure que le virus est lié au parasite. Le virus VIH a besoin de la douve Fasciolopsis Buskii niché dans le thymus, pour survivre.

Une des bonnes nouvelles est qu'il n'est pas difficile d'exterminer ce parasite et tous ses stades de développement.

Cette douve et tous ses millions d'oeufs et autres stades microscopiques peuvent être tués en cinq jours.

Mais venons-en au SIDA qui est la résultante de l'agression subi par le thymus. Le SIDA reflète l'état du thymus. A partir du moment où le thymus ne produit plus assez de lymphocytes-T, votre système immunitaire est diminué.

RELATION ENTRE LE THYMUS ET LE SIDA

Le "T" de l'expression lymphocyte-T, vient du mot Thymus. Cette glande est localisée sous le sternum, et se trouve légèrement en dessous de la glande thyroïde.

Mais quelles sont donc les conditions qui empêchent le thymus de produire et de programmer assez de lymphocytes-T ? Il est en fait envahi par ce parasite intestinal. Le thymus est une petite glande et la douve Fasciolopsis Buskii est un gros parasite.

Le thymus qui accomplit beaucoup de tâches (partiellement encore mal connues) se trouve empêché d'accomplir ses fonctions par la présence du parasite qui y consomme sa nourriture et y abandonne ses déchets. C'est comme si l'on avait des souris dans son garde-manger.

Beaucoup de questions me sont venues. Pourquoi ce parasite, hôte naturel des intestins, envahit-il subitement le thymus ? Comment et pourquoi ce parasite se déplace-t-il vers cette glande ? Y-a-t-il quelque chose dans le thymus qui l'attire spécialement ? Lorsque je me suis penchée sur l'étude des cas, j'ai fait une fascinante découverte : le coupable de tous ces faits est le benzène.

Le benzène est un solvant. C'est un solvant extrêmement toxique. Malgré une réglementation où il est strictement contrôlé dans l'essence, interdit dans un certain nombre de produit de nettoyage à sec ainsi que dans les ciments/caoutchoucs, on trouve souvent des traces de benzène dans le corps humain. D'où provient-il ?

Un solvant est une substance qui peut dissoudre les graisses. Il y a différents types de solvants utilisés dans l'industrie, mais aucun ne dissout les corps gras plus vite que le benzène.

Les graisses sont un important composant des organismes vivants. Les graisses et les huiles sont les principales matières premières du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs ainsi que de la couche protectrice de chaque cellule vivante !

LE BENZENE S'ACCUMULE DANS LE THYMUS

Les toxines, parasites et polluants ont chacun leurs organes de prédilection. Si vous absorbez de l'alcool méthylique, qui est un autre solvant, il va d'abord au pancréas. Cet organe fabrique votre insuline et régularise votre taux de sucre sanguin. Les personnes ayant un taux de sucre insuffisant ou souffrant de fatigue chronique ont en fait ce solvant dans le pancréas. D'où vient cet alcool méthylique ? Ce solvant est un polluant que l'on trouve dans les boissons gazeuses, les sucres artificiels et bien d'autres aliments. Au départ, votre corps est capable de s'en détoxiquer, tant qu'il est jeune et résistant. Mais en ingérant cet alcool régulièrement (même en dose infime), le pancréas se fatigue et l'alcool méthylique commence à s'y accumuler et à y faire beaucoup de dégâts. Il affaiblit à tel point le pancréas que n'importe quel parasite peut s'y installer. Résultat, l'immunité du pancréas est diminuée.

Bactéries, virus, métaux toxiques provenant de dents traitées, produits chimiques issus de l'air que vous respirez, et des aliments que vous absorbez, peuvent maintenant élire domicile dans votre pancréas. Peut-on s'étonner que cette situation mène au diabète ? L'alcool méthylique s'accumule aussi dans les yeux, qui parfois démangent et brûlent. Dans ce cas les yeux autorisent les parasites à s'y multiplier (comme le toxoplasma des chats). Les yeux laissent alors pénétrer des toxines se trouvant dans l'air comme le pollen et les réactions à ces toxines sont appelées allergies. Mais le véritable coupable dans ces cas est l'alcool méthylique.

Le parasite le plus commun du pancréas est l'eurytrema, la douve pancréatique du bétail. Toutes les personnes souffrant du diabète ont de l'alcool méthylique accumulé dans le pancréas ainsi qu'une multitude de parasites pancréatiques qui s'y multiplient. On y trouve souvent aussi du mercure et de l'or provenant des plombages et des couronnes. Le bétail est porteur de l'eurytrema, et le lait cru en contient toujours certains stades. Manger un hamburger peu cuit vous en fournira assurément.

Tout comme l'alcool méthylique s'accumule dans le pancréas et les yeux, le benzène s'accumule dans le thymus et la moelle osseuse.

Le benzène s'accumule de préférence dans la moelle osseuse ( la moelle osseuse produit des lymphocytes-T) et dans le thymus. Cette glande produit et programme les lymphocytes-T. Avec la présence du benzène dans ces parties du corps, l'on inflige deux coups durs au système immunitaire.

Peu importe la source ou la quantité de benzène avec laquelle vous êtes infectée, le benzène va directement se loger dans le thymus. Quand vous frottez une infime quantité de benzène sur votre peau, on en trouve dans le thymus 30 secondes plus tard (les mesures ont été réalisées avec un synchromètre). Evidemment si vous avez un corps sain, vos cellules blanches commenceront immédiatement à l'expulser du thymus, mais cette intrusion laissera des traces. Aucun tissu n'est à l'abri de dommage pouvant être causé par le benzène.

Le benzène affaiblit à tel point le thymus qu'il devient une proie facile pour d'autres polluants. Le mercure du plombage de dents, l'aluminium des ustensiles de cuisine, les vapeurs d'essence que vous inspirez à chaque plein que vous faites à votre voiture; ils peuvent tous être trouvés dans votre thymus après que le benzène ait fait ses ravages. C'est comme si vous ne protégiez plus votre maison et que tout le monde pouvait venir s'y installer, d'user, d'abuser du confort et des aliments s'y trouvant.

Faut-il alors s'étonner que le thymus ne puisse plus fabriquer et programmer les lymphocytes-T, une fois envahie par les polluants provenant de votre dentifrice, votre savon, votre laque pour les cheveux, vos boissons et votre alimentation préparées et servies de façon industrielle ? Avant que les dommages n'aient été faits par le benzène, ces produits chimiques malfaisants étaient évacués vers le foie ou les reins pour être éliminés de l'organisme. Maintenant ils sont logés dans le thymus et deviennent vraiment nocifs en s'accumulant à des niveaux de plus en plus profonds. Conséquence : la production de cellules - T diminue progressivement.

Tant que la production de lymphocytes-T est suffisante beaucoup de bactéries et de virus restent inoffensifs. Ils restent à l'état latent, inactifs comme s'ils dormaient. Mais dès que le compte de lymphocytes-T est suffisamment bas, ils émergent. Certains se cachent sous les dents gâtées, comme le clostridium tétani ou le staphylococcus aureus. D'autres sont nichés dans le système nerveux comme l'herpès 1 et 2. Certains se cachent dans le système digestif comme la salmonelle et le shigella, d'autres encore dans les poumons comme le pneumocystis carnii.

A fur-et-à mesure que le taux de cellules -T diminue, ces parasites se réveillent. Les ravages occasionnés par ces parasites pathogènes diminuent graduellement la résistance de l'organisme et stressent le système immunitaire.

L'organisme va utiliser toutes ses ressources pour combattre ces virus et ces bactéries. Cette bataille peut durer plus de 10 ans. Et en cas de défaite de l'organisme, va apparaître le SIDA. Donc à l'origine du SIDA est la pollution du thymus par du benzène laissant s'installer d'autres polluants et parasites dans cet organe.

Ces déchets et polluants, nous les trouvons surtout dans notre maison. Quand, par exemple, la ménagère sollicitée par une « pub » achète le nouveau produit vaisselle ne laissant pas de trace de rinçage. Il est possible que ce produit accomplisse un travail plus efficace, car du cobalt a été rajouté pour que les taches soient invisibles. Mais ce cobalt est aussi un polluant redoutable pour l'organisme. Les goûts « nouveaux, améliorés » de votre café, de votre tisane ou de vos céréales est peut-être dû au fait que des extraits de saveurs y furent ajoutés, ce qui y ajoute également les solvants utilisés pour extraire ces additifs !

Effets conjugués des parasites et du benzène

Résumons ce qui a été exposé plus haut.

* 1) Le virus VIH est une infection provoquée par un parasite, la douve fasciolopsis buskii, que l'on retrouve en temps normal uniquement dans les intestins de l'être humain. Il n'infecte qu'incidemment l'organisme et que sous certaines conditions.

* 2) Le benzène présent dans notre organisme affaiblit la glande du thymus où se fabriquent nos cellules - T, qui nous protègent contre le virus du SIDA. Quand du benzène s'est accumulé dans le thymus, des parasites y sont attirés ainsi que des toxines et des polluants. Parmi ces parasites ne figurent pas uniquement le fasciolopsis buskii, mais également la douve du foie de mouton, celle du pancréas du bétail, et celle du foie humain. Bien d'autres encore peuvent parasiter le corps humain, comme le prothogonimus, douve du poulet, le paragonimus westermanii, douve du poumon, le cryptocotyle, qui vient des mouettes ou le platynosomum, issu du foie du chat.

Quand nous sommes l'hôte de quelques-uns de ces parasites, ils ne sont pas spécialement perturbateurs. Mais lorsque qu'ils arrivent à quitter le système digestif et que leur population explose, en envahissant l'un de nos organes, nous tombons malades.

Les solvants provoquent cette explosion démographique en dissolvant la coquille protectrice des oeufs de ces parasites, et en en forçant l'éclosion. Ces oeufs éclosent alors dans votre organisme ! Normalement, cela n'arrive jamais. Encore plus grave est le fait que ces oeufs de douve éclosent dans des organes normalement dépourvus de ces parasites. Ces douves en temps normal se trouvent dans les intestins dans lesquels elles produisent des milliers d'oeufs par jour. Ces oeufs sont éliminés par le transit intestinal, ils n'ont dans ce cas pas le temps d'éclore. Mais s'ils sont installés dans un autre organe que les intestins et s'ils sont forcés à éclore sous l'action des solvants ils envahissent massivement l'organe considéré.

LES DOUVES

Pour comprendre le virus VIH il faut connaître les habitudes et le mode de reproduction de la douve fasciolopsis buskii En anglais ils sont dénommés les « flukes » qui veut dire plat, et les flukes font partie d'une des familles des vers plats « flatworm ». Le fasciolopsis buskii est plat comme une feuille. Il est connu depuis longtemps et a été étudié en détail depuis 1925.

Ce parasite passe par plusieurs stades pour se reproduire. L'adulte produit des millions d'oeufs qui en temps normal s'éliminent avec le transit intestinal. L'adulte, cependant, reste collé à votre intestin sans causer de trouble remarquable. Mais au cas ou il réussit à s'échapper vers un autre organe il fera des ravages. Dans le foie il causera le cancer, dans l'utérus une endométriose ou dans le thymus il déclenchera le SIDA ou encore dans les reins il sera la cause de la maladie de Hodgkin.

La plupart d'entre nous avons de petites lésions intestinales de temps à autre. Ces minuscules blessures permettent aux oeufs de douve, qui sont microscopiques, de passer dans le flot sanguin. Certains de ces oeufs vont éclorent dans ces cicatrices intestinales ou encore plus souvent dans le flot sanguin. Ces éclosions microscopiques sont appelées miracidiae et sont le 2ème stade. Ces miracidiae sont libres de leur mouvement et s'orientent grâce à de petits cils. Heureusement le foie va les recevoir et les tuer. Chez un sujet sain le foie dispose de toxines qui permettent d'éliminer de façon radicale ces oeufs de douve.

SYNERGIE ENTRE LES DOUVES ET LES SOLVANTS

Malheureusement il arrive quelque chose de spécial aux personnes qui ont des solvants dans le corps. Cette pollution de solvant empêche le foie d'éliminer les parasites à l'état de miracidiae. Ils se permettent donc de s'installer dans le foie ou les autres tissus. C'est comme si le système immunitaire était devenu impuissant contre cette invasion.

Les parasites vont donc commencer à se multiplier chez les personnes polluées par des solvants. Les miracidiae (premier fruit de l'éclosion) commencent alors à fabriquer de petites « boules » dans leur corps que l'ont appelle des rédiae. Dès que ces rédiae sont assez développées elles s'éjectent du miracidiae, et commencent elles aussi à se reproduirent. Les 40 rédiae issues d'un oeuf, peuvent chacun produire une quarantaine d'autres. C'est un peu comme la réaction en chaîne d'une bombe atomique.

Ces millions de rediae sont balayées à travers votre sang, atterrissant là où les tissus veulent bien les accueillir. Les poumons du fumeur, un sein avec une grosseur bénigne, une prostate pleine de métaux toxiques, un thymus saturé de benzène, ce ne sont que l'exemple de quelques tissus qui accordent aux rediae la permission de s'installer.

La multiplication se poursuit au pas de charge, génération après génération. Soudain après quelques temps ils changent de forme. Une queue leur pousse et ils peuvent de nouveau s'orienter et nager. Maintenant on les appelle des cercariae. Les cercariae ont juste besoin de trouver un endroit pour se fixer. Après qu'ils se sont collés à un de vos tissus affaiblis ne pouvant rejeter le parasite, leur queue disparaît et ils commencent à fabriquer un « cocon ».

Maintenant on les appelle des metacercariae. Normalement ce stade du développement se déroule dans la nature. Par exemple sur une feuille poussant près d'une mare où le metacercariae développe une coque protectrice très épaisse pour supporter l'hiver. La présence du benzène là aussi dissout cette coque. Et cette dissolution élimine le dernier obstacle à l'évolution du cycle complet de reproduction du fasciolopsis buskii et cela dans n'importe quel tissu de l'organisme.

Une fois leur coque dissoute, ils deviennent des adultes dans les organes envahis par la génération précédente. Ils ont complètement quitté leur milieu naturel qui sont les intestins pour se reproduire par exemple dans le thymus pour les cas de SIDA.

De l'oeuf au miracidiae au rediae au cercariae au metacercariae et de nouveau à l'adulte le fasciolopsis buskii ! Tous se nourrissent des fluides vitaux et des précieux aliments indispensables à votre organisme.

Comme vous avez pu vous en rendre compte, les humains ne sont habituellement les hôtes que de la douve adulte et ceci uniquement dans les intestins. Je pense que vous pouvez imaginer les ravages qu'ils sont capables de faire dans les autres stades de leur évolution. Ces miracidiae nageant par hordes de plusieurs milliers trouveront immanquablement un tissu ou un organe qui leur convienne. Pour survivre ils doivent éviter d'être dévorés par les globules blancs. Dans un organisme affaibli par une pollution au mercure, au plomb, au cadmium, de solvants et de pesticide, ces parasites n'ont aucun problème à s'installer. Chez ces personnes, la bataille des globules blancs est perdue d'avance.

Benzène, hexane, pentane, xylène, toluène, méthylène, carbone tetrachloride et alcool propylique sont les solvants les plus usuels dans l'industrie et que l'on retrouve dans le corps humain.

Le xylène et le toluène qui s'accumulent dans le cerveau permettent aux parasites de s'y reproduire. L'alcool méthylique s'accumule dans le pancréas et les yeux, ces organes sont alors des terrains de reproduction de la douve et de tous ses stades de développement. L'alcool isopropylique s'accumule dans le foie, qui devient vulnérable et est pris d'assaut par les fasciolopsis buskii, rediae, cercariae et finalement de nouveau la douve adulte. Le benzène, comme vue plus haut, s'accumule dans le thymus et le fragilise à tel point que le parasite intestinal y évolue également jusqu'à l'âge adulte dans ce minuscule organe au lieu du spacieux intestin.

Beaucoup de gens ayant le parasite et tous ses stades dans le thymus éprouvent une sensation de brûlure, de douleur ou de tension au-dessus du sternum. Mais certaine personne n'ont pas ces symptômes. D'autres personnes encore ont ces tensions sans avoir le parasite. Donc ce symptôme, quoique suggérant la présence du parasite, ne prouve pas que vous l'avez. Il serait tout de même sage de suivre le traitement anti-parasitaire décrit plus loin.

Le VIH/SIDA est causé par un stade de la douve intestinale résidant dans le thymus abîmé par le benzène. Tous les cas de VIH observés dans mon cabinet avaient du benzène dans leur thymus. Aucun cas de VIH ne fut rencontré en absence de benzène dans le thymus.

Se pose à moi cette intéressante question : lorsque le benzène est ôté du thymus, mais que le parasite n'est pas tué, le virus VIH survit-il ?

TUER LE PARASITE ET GUERISSER DU VIH

Lorsque le parasite est tué, mais que le benzène est encore présent dans le thymus, le VIH ne survit jamais !

Il disparaît toujours après que les derniers stades du parasite aient été éradiqués du thymus.

En résumé, si vous avez le VIH / SIDA vous devez faire trois choses :

* 1) Tuer le parasite intestinal et tous ses stades d'évolution.

* 2) Débarrasser votre organisme du benzène

* 3) Nettoyer votre thymus

Pour entamer cette procédure et la mener à bout, il faudra successivement :

* 1) Faire la cure anti-parasitaire

* 2) Utiliser le Zappeur journellement

* 3) Faire la cure de nettoyage des reins

* 4) Faire la cure de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire

* 5) Purger les polluants se trouvant dans votre corps, notamment les solvants (benzène, etc), les produits chimiques et les métaux (cadmium, plomb, etc)

* 6) Eviter toute source de réinfection

LA CURE ANTI-PARASITAIRE

La cure anti-parasitaire de base se résume à prendre 3 aliments ou herbes et à utiliser régulièrement le Zappeur.

Ces 3 aliments ou herbes sont :

* 1) La teinture de noix, c'est un extrait alcoolisé de brou de noix vert (Juglans Nigra).

* 2) Du clou de girofle fraîchement moulu à prendre en gélule.

* 3) Des petits bouts de feuille d'absinthe provenant de l'arbuste artémisia absynthum.

Mais il y a un autre produit herboriste dont ont besoin les personnes atteinte du VIH/SIDA. J'ai découvert que toutes les personnes atteintes de cette maladie ont également le ténia. Il est habituel pour nous d'avoir certains stades dans l'organisme. Ces stades de développement du ténia proviennent certainement de notre enfance lorsque nous mangions des choses souillées ou lorsqu'on met des doigts sales en bouche. Ce qui n'est par contre pas normal c'est que ces stades du ténia évoluent et que leurs oeufs éclosent en nous. C'est justement ce qui se passe chez les gens souffrant du VIH/SIDA à cause de la quantité de solvants, spécialement le benzène, présent dans leurs organismes.

Les kystes du ténia sont des foyers d'oeufs non fertiles, de bactéries et de virus qu'ils rejètent continuellement dans le corps, stressant ainsi sans relâche le système immunitaire.

Pour tuer les différents stades du ténia vous aurez besoin de Rascal et deux 2 acides aminés : l'ornithine et l'arginine.

Les parasites, en général, produisent beaucoup d'ammoniaque avec leurs déchets. L'ammoniaque est l'équivalent de l'urine pour notre organisme. L'ammoniaque très toxique pour le corps est spécialement virulent au niveau du cerveau. A mon avis il provoque des insomnies la nuit et des anxiétés le jour. En prenant de l'ornithine avant de se coucher, vous dormirez mieux. L'arginine diminue également les effets de l'ammoniaque, mais doit être prise le matin car il stimule les fonctions de l'organisme. N'essayez pas de substituer des médicaments pharmaceutiques aux herbes. Les médicaments anti-parasitaires peuvent être extrêmement toxiques même à petite dose, surtout si l'on en prend plusieurs.

L'ornithine et l'arginine sont donc à prendre en plus de la cure anti-parasitaire de base. Prenez 500mg d'ornithine (2 gélules) 2 heures avant de vous coucher et augmentez graduellement cette dose si nécessaire jusqu'à 6 gélules maximum. Prendre de l'ornithine à l'heure du coucher vous donnera peut-être tellement d'énergie le lendemain qu'il se peut que vous n'ayez pas besoin de l'arginine le matin. Mais si vous continuez de vous traîner le matin, que vous êtes encore fatigué ou même un peu déprimé ou anxieux, prenez deux gélules d'arginine.

Le Rascal sera à prendre à partir de la troisième semaine de cure anti-parasitaire.

DEMARREZ LA CURE SANS ATTENDRE

N'attendez pas pour commencer d'avoir les 6 produits ! Commencez dès que vous en avez un ou deux et complétez le traitement à fur et à mesure.

Il n'y a pas d 'effets secondaires, vous pouvez constater cela d'après les cas présentés dans le livre Cure pour le VIH/SIDA. Il n'y a pas d'interférence avec d'autres médications. Vous n'avez pas besoin non plus de cesser quelque traitement que ce soit, prescrit par votre médecin ou un autre thérapeute.

Cela ne prend, en général, que 5 jours avec les 3 herbes conjuguées pour tuer le parasite intestinal aux stades : adulte, oeuf, miracidiae, rediae, cercariae et metacercariae. Le programme de déparasitage est cependant à poursuivre sur une période de 3 semaines, suivi par le traitement anti-ténia et tous ses stades, afin de libérer votre corps de la plupart des parasites. Ensuite il faudra suivre un programme de maintien afin de tuer tout nouveau parasite s'infiltrant dans votre corps. Vous contractez toujours des parasites. Ils sont partout autour de nous ! Vous les contractez par d'autres personnes, votre famille, vos animaux, des viandes pas assez cuites, des souillures sur les doigts, etc. Je pense que la source principale du parasite intestinal est la viande peu cuite. Une fois que nous sommes infectés de cette façon, nous le transmettons aux autres. Le parasite peut être contracté par la maman à son bébé à travers le lait maternel ou même pendant la grossesse.

Le programme de base, le programme de maintien anti-parasitaire ou le programme anti-parasitaire à haute dose ou celui adapté aux enfants ainsi que celui destiné aux animaux, vous trouverez toutes ces thérapies de détoxication en détail dans les ouvrages de Dr Clark. Vous y trouverez également la cure de nettoyage des reins et la cure de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire qui vous permettra de vous défaire de vos calculs biliaires

BANNIR LE BENZENE DE SA MAISON ET DE SON ENTOURAGE

Il va de soi que purger et nettoyer son corps ne sert à rien si l'on se réinfecte tous les jours. Le benzène mérite une attention spéciale du fait qu'il est mortellement toxique et qu'il est le coupable du développement du virus VIH. Il est présumé absent de notre environnement de consommateur, cependant j'en ai trouvé des traces dans la plupart des produits utilisés couramment par le consommateur, depuis l'eau minérale jusqu'au dentifrice. Le benzène est réputé si toxique que sa concentration est testée systématiquement dans l'essence et dans les produits de nettoyage à sec afin de limiter la pollution de l'air (c'est un produit volatil).

Le benzène n'est évidemment pas introduit intentionnellement dans les produits du consommateur. Mais je le trouve avec le synchromètre dans beaucoup d'aliment et de produit de beauté ou de nettoyage des résidus de ce solvant.

Il est présent dans les aliments et produits auxquels on a ajouté des agents de sapidité. Cela suggère l'utilisation du benzène pour l'extraction des saveurs; par exemple la menthe de la feuille de menthe. Il n'est pas légal aux USA d'utiliser le benzène pour préparer des extraits alimentaires. Les organismes de contrôle se sont montrés vigilants pour vérifier la présence de benzène dans les boissons, les produits cosmétiques, les produits de nettoyage et les essences. Au cas où ces organismes découvrent du benzène, le produit est vite enlevé du marché. Et pourtant la pollution par le benzène est importante, inattendue.

Cessez immédiatement de les utiliser. N'en terminez ou n'en finissez aucun. Jetez-les à la poubelle, détruisez-les. Le benzène est très volatile, il remplit l'espace vital de votre maison. Le fait de ne pas le sentir ne signifie pas que vous n'êtes pas en train d'en respirer.

Toutes les personnes avec le VIH ou des maladies associées au SIDA ont du benzène accumulé dans leur organisme. Et nous-mêmes ? Pourquoi ne s'accumule-t-il pas chez tout le monde ? Une réponse, est qu'il faut avoir ingéré ou inspiré une certaine quantité de benzène. Mais il y a également des toxines qui contribuent à l'absorption et à l'accumulation du benzène. Les gens qui accumulent du benzène sont souvent des habitués de la viande, de saucisse ou d'autres aliments grillés à la flamme ou sur le barbecue. Ces aliments contiennent du benzopirène. Les benzopirènes accaparent toute la capacité détoxifiante du foie pour eux-mêmes, et laissent le benzène s'accumuler. Cessez de consommer ces aliments.

Le benzène est un solvant très nocif que l'on trouve encore dans beaucoup de produits. En quantité infime certes, mais quand se rajoute à ce polluant du benzopyrène, le foie narrive plus à détoxiquer.

La synergie benzène et benzopyrène dépasse les capacités de détoxication du foie.

La deuxième toxine empêchant le foie de dépolluer le corps du benzène provient des moisissures. Différentes moisissures, relativement courantes, affaiblissent directement le système immunitaire, surtout les globules blancs qui ont pour rôle d'exterminer les virus. Evitez donc tous les fruits et légumes trop mûres ou avec des signes de pourriture. Evitez également, les conserves et confitures douteuses. Paradoxalement j'ai trouvé du zearalénone, un produit chimique inhibant les moisissures, dans du pop-corn , des pétales de maïs grillées et du riz brun. Ce produit lui aussi empêche le foie d'éliminer le benzène.

Au cas ou vous n'avez pas la possibilité de tester vos aliments avec le synchromètre, jetez et ne racheter plus les aliments énumérés ci-dessous.

* 1) Aliments parfumés au goût artificiel ( yaourt, gelées, bonbons, pastilles pour la toux, biscuits et gâteaux industriels) ;

* 2) huiles et graisses de cuisson (utilisez uniquement l'huile d'olive de première pression à froid, le beurre et le saint-doux) ;

* 3) les crèmes glacées et les glaces au yaourt ;

* 4) les produits cosmétiques, crèmes de soin, shampoings, laques, savons

* 5) les dentifrices, également les marques dites biologiques

* 6) les boissons y compris les eaux minérales en bouteille, les jus de fruits et de légumes de production industrielle.

* 7) Céréales de préparation industrielle (style musli et corn flakes) ;

* icon_cool.gif les chewing gum ;

* 9) marijuana ;

* 10) il faut également éviter aux animaux les aliments parfumés leur étant destinés, les nourritures toutes prêtes -chats, chiens ou volaille.

Deux règles importantes pour détoxiquer le benzène.

* 1) Ne consommer jamais d'aliments avec des signes de moisissure ou de pourriture. Eviter toutes les grillades (production de benzopyrène)

* 2) Prendre régulièrement de la vitamine B2 (3 fois par jour 300mg) et de la vitamine C également 300mg 3 fois par jour.

Pour éviter les polluants il faut également apprendre à manipuler le synchromètre, appareil qui permet de déceler dans les aliments les polluants et les parasites.

Il faut respecter scrupuleusement son mode d'emploi pour éviter des erreurs. Avec le benzène il faut être intransigeant. Avec ce solvant il vaut mieux être trop prudent que pas assez.

Nous voici arrivé à la fin de cet exposé, et le respect des règles de conduites énumérées tout au long de cet article sauront vous redonner une santé rayonnante, une énergie vitale débordante et beaucoup de résistance. Vous retrouverez une indépendance vis-à-vis des médecins et vous pourrez poursuivre de nouveaux projets sans avoir la menace d'une maladie grave qui plane au dessus de vous comme une épée de Damoclès.

Plus de cinquante cas de SIDA traités par le Dr CLARK sont rapportés dans son livre « The Cure for HIV and AIDS », ouvrage qui donne de façon plus détaillée et complète les indications nécessaires pour mener la bataille contre ces maladies. Site de l'article

Il est vrai que tout cela semble un peu tiré par les cheveux mais à mon avis il y a des éléments très intéressants dans cette explication.

Voilà ce que je pense des parasites :

De l'oeuf au miracidiae au rediae au cercariae au metacercariae et de nouveau à l'adulte le fasciolopsis buskii ! Tous se nourrissent des fluides vitaux et des précieux aliments indispensables à votre organisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Topic combiné. Merci d'utiliser la fonction RECHERCHE avant de créer un nouveau sujet

Je resume ce que j'ai lu depuis deux mois au sujet du la methode du Dr Clark Hulda.

Je ne peux pas verifier si ce qu'elle ecrit est vraie mais il y a beaucoup de temoignage sur ses sites. Cela semble credible.

Voila je pose les questions ?

Est-ce possible que les produits chimiques que nous absorbons tels que le Benzene puisse a la source de la maladie du Sida ?

Connaissait des personnes ayant suivi le traitement Dr. Clark ?

Quels sont les resultat ?

Merci pour vos reponses

Tonio.

Les Causes et la Therapie pour le VIH/SIDA d'après Dr. Hulda Clark

site internet

http://www.drclark.net/info/guerison.htm

http://www.drclark.net/ http://www.drclark.net/fra/index.php

Les Causes et la Therapie pour le VIH/SIDA d'après Dr. Hulda Clark

Dr Clark aurait également trouvé les véritables causes et la thérapie pour soigner les cas de VIH/SIDA. C'est ce que l'on peut en conclure en lisant son livre "The cure for HIV/AIDS".

Ci-dessous les explications données dans son ouvrage consacré exclusivement à cette maladie.

VIH et SIDA sont des maladies qui ressemblent beaucoup au cancer

. On observe d'ailleurs que beaucoup de malades du VIH/SIDA contractent également un cancer. Les causes de ces maladies graves ont pour origine les mêmes parasites. Le facteur qui oriente vers l'une ou vers l'autre pathologie sont les solvants qui polluent l'organisme: pour le cancer, l'alcool isopropylique et le benzène pour le HIV/SIDA.

VIH veut dire : Virus de l'Immunodéficience Humaine, et le SIDA veut dire : Syndrome d'ImmunoDéficience Acquise. La plupart des chercheurs sont d'avis que le SIDA est provoqué par le virus VIH. Mais d'après mes observations, ils sont tous les deux provoqués par des parasites et des solvants présents dans le corps de toutes les personnes atteintes du VIH ou du SIDA.

Le VIH est causé par un virus. Le SIDA en est une résultante. Souvent le SIDA et le virus VIH se manifestent simultanément. Mais parfois le diagnostic ne permet de déceler qu'une seule des manifestations. La source du virus VIH est un parasite. Ce parasite est un hôte du système intestinal humain, membre de la famille des douves, qui s'appelle par son nom scientifique le Fasciolopsis buskii.

Etonnamment ce parasite vit depuis la nuit des temps dans les intestins des êtres humains où il est censé produire peu de dégâts. Il peut toutefois être la source de colite, de la maladie de Crohn ou d'une colopathie fonctionnelle (syndrome de Bowel. Mais la plupart du temps la cohabitation avec cette douve ne crée aucune gêne. Par contre quand il envahit un autre organe, comme le foie, l'utérus, les reins ou le thymus, il fait énormément de dégâts. Quand il s'établit dans le thymus, il cause le redoutable VIH/SIDA. Heureusement il ne s'installe dans le thymus que chez certaines personnes. Ces personnes ont tous du benzène dans l'organisme

Tous les patients VIH (100%) ont à la fois du benzène et un certain stade de cette douve intestinale dans le thymus. Le benzène (souvent utilisé comme solvant) permet au Fasciolopsis Buskii de s'installer dans le thymus.

Il serait tout de même sage de suivre le traitement anti-parasitaire décrit plus loin.

Le VIH/SIDA est causé par un stade de la douve intestinale résidant dans le thymus abîmé par le benzène. Tous les cas de VIH observés dans mon cabinet avaient du benzène dans leur thymus. Aucun cas de VIH ne fut rencontré en absence de benzène dans le thymus.

Se pose à moi cette intéressante question : lorsque le benzène est ôté du thymus, mais que le parasite n'est pas tué, le virus VIH survit-il ?

TUER LE PARASITE ET GUERISSER DU VIH

Lorsque le parasite est tué, mais que le benzène est encore présent dans le thymus, le VIH ne survit jamais !

Il disparaît toujours après que les derniers stades du parasite aient été éradiqués du thymus.

En résumé, si vous avez le VIH / SIDA vous devez faire trois choses :

1) Tuer le parasite intestinal et tous ses stades d'évolution.

2) Débarrasser votre organisme du benzène

3) Nettoyer votre thymus

Pour entamer cette procédure et la mener à bout, il faudra successivement :

1) Faire la cure anti-parasitaire

2) Utiliser le Zappeur journellement

3) Faire la cure de nettoyage des reins

4) Faire la cure de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire

5) Purger les polluants se trouvant dans votre corps, notamment les solvants (benzène, etc), les produits chimiques et les métaux (cadmium, plomb, etc)

6) Eviter toute source de réinfection

LA CURE ANTI-PARASITAIRE

La cure anti-parasitaire de base se résume à prendre 3 aliments ou herbes et à utiliser régulièrement le Zappeur.

Ces 3 aliments ou herbes sont :

1) La teinture de noix, c'est un extrait alcoolisé de brou de noix vert (Juglans Nigra).

2) Du clou de girofle fraîchement moulu à prendre en gélule.

3) Des petits bouts de feuille d'absinthe provenant de l'arbuste artémisia absynthum.

Mais il y a un autre produit herboriste dont ont besoin les personnes atteinte du VIH/SIDA. J'ai découvert que toutes les personnes atteintes de cette maladie ont également le ténia. Il est habituel pour nous d'avoir certains stades dans l'organisme. Ces stades de développement du ténia proviennent certainement de notre enfance lorsque nous mangions des choses souillées ou lorsqu'on met des doigts sales en bouche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tonio,

Cette théorie semble en bonne adéquation avec le SIDA africain.

Parcontre je ne vois pas comment une telle théorie expliquerait le fait que l'incidence du VIH/SIDA est plus importante chez les homos et les usagers des drogues en europe et aux usa. "Probablement ils utilisent beaucoup plus de benzène que les autres !!! icon_smile.gif"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fleur de Diamant

l'incidence du VIH/SIDA est plus importante chez les homos et les usagers des drogues en europe et aux usa.

Cela fait partie du "regard" de l'autre. Ces personnes là se sont à moment donné dans leur vie, senties rejetées car incomprises. De ce fait, elles ont "attrapé" dans leur subconscient ce que les autres disaient d'elles. Elles n'ont pas appris à s'aimer vraiment dans leur vraie personnalité. Quand elles auront conscience de cela, elles seront plus que guéries.

Lire Louise L. Hay : "Transformez votre vie", ainsi que ses autres livres liés aux maladies générées par le mental.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beaucoup daffirmations mais aucune référence scientifique, et au mieux quelques conseils de bon sens. Et cinquante témoignages sortis de nulle part réunis dans un ouvrage.

Je ne sais pas trop ce que vous en pensez, mais pour moi, tout cela évoque le charlatanisme dans toute sa splendeur.

Bref, pour ma part et à défaut du moindre commencement de preuve scientifique dans une revue peer-review ou même dans une revue scientifique quelconque, je ne mattarderai pas davantage là-dessus. Cest clairement une perte de temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'agit d'une variante de l'hypothèse candida + métaux lourds,

Chacun son dada.

Avant les printemps, nos ancêtres pratiquaient la purge pour rester en bonne santé.

J'aurai tendance à partager l'avis de Wallypat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Demonicus

Il paraît qu'il y avait un guérisseur ghanéen appelé Drogbo II qui avait un remède efficace contre le sida. Il se serait fait approché par des japonnais qui étaient très intéressés par son remède. Ceux-ci l'auraient même invité au Japon pour tester son médicament miracle. Je n'ai pas de preuve que son remède marchait, mais dans mon pays beaucoup y croyaient et cela leur avait redonné de l'espoir. Malheureusement celui-ci est mort dans des circonstances étranges. Certains prétendent que quand les japonnais n'ont plus eu besoin de lui ils l'ont éliminé. Cependant la légende dit que dans son remède il y avait une partie occulte et sans lui ça ne marcherait pas.... Vu comment fonctionne le monde franchement ça ne m'étonnerait que cette histoire ait un fond (même infime) de vérité !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wallypat,

Il est certain que des publications appuiées par des références internationales et reviewvées sérieusement sont plus crédibles qu'un texte nu.

Parcontre, et même si je vois beaucoup d'ambiguïtés dans la proposition du docteur XXX je reste persudé qu'il pourrait exister des approches non prouvés scientifiquement mais qui marchent. Quand a leur preueves scientifiques elles pourraient être découvertes un jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wallypat,

Il est certain que des publications appuiées par des références internationales et reviewvées sérieusement sont plus crédibles qu'un texte nu.

Parcontre, et même si je vois beaucoup d'ambiguïtés dans la proposition du docteur XXX je reste persudé qu'il pourrait exister des approches non prouvés scientifiquement mais qui marchent. Quand a leur preueves scientifiques elles pourraient être découvertes un jour.

Je ne dis pas que les propos de ce docteur sont vraies ou fausses mais je pense que cette piste n'est pas à exclure.

Comme l'a dit Delwere cette présentation colle plus avec le SIDA africain et je pense que si on pouvait avoir plus de détails et de témoignages, ça serait une bonne chose.

C'est comment chez nous avec la médécine traditionnelle, on n'a pas de preuves scientifiques mais les résultats sont visibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beaucoup daffirmations mais aucune référence scientifique, et au mieux quelques conseils de bon sens. Et cinquante témoignages sortis de nulle part réunis dans un ouvrage.

Je ne sais pas trop ce que vous en pensez, mais pour moi, tout cela évoque le charlatanisme dans toute sa splendeur.

Bref, pour ma part et à défaut du moindre commencement de preuve scientifique dans une revue peer-review ou même dans une revue scientifique quelconque, je ne mattarderai pas davantage là-dessus. Cest clairement une perte de temps.

Wallypat,

Les pommes tombent sur terre depuis qu'elles existent.icon_ange.gif

Newton a trouve la formule mathematique de la gravitation, super.....On peut etudier scientifiquement la chute des pommes, ou la ronde des planetes !!!! et depuis elle continuent a tomber ou a tourner, mais scientifiquement. Cela nous rassure. 5-aureole.gif

J'ai soigne plusieurs brulures avec de l'argile, y a t'il des recherches scientifiques sur l'action de l'argile sur les brulures ? Traditionnellement elle etait utilisee, l'usage s'est egare mais pas perdu. Je l'ai utilise et je peux dire que cela marche, mais j'ai pas d'etude scientifique a offrir.

Revenons au docteur Clark et sa methode pour soigner le SIDA. Il suffit de lire un de ses livres(pas trouvable en France) pour pouvoir se soigner, les couts sont minimes en tout j'ai evalue a 250 Euros. Si la technique marche, on a besoin de la faire une fois. Ensuite on doit faire de la prevention : un nettoyage de la physiologie pour eliminer les parasites et aussi renforcer le systeme immunitaire, pour eviter le SIDA.

Je ne suis pas seropositif, donc je ne peux tester cette technique sinon je l'aurais fait volontiers.

La sicence ne fait qu'affirmer ou utiliser des lois de la nature qu'elle a decouverte mais qui existent depuis toujours et je souhaite qu'un jour un scientifique ou docteur trouvera un remede simple et peu couteux pour guerrir du SIDA.

Tonio 4-piout.gif

La sante individuelle depend d'un corps, d'un esprit, d'un environnement sain et de leur interadtion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je naurais jamais pensé quil aurait été nécessaire de faire un début de critique des théories professées par ce qui me paraît bien être un charlatan, mais soit.

1) Quil commence déjà à me prouver lexistence dun rétrovirus exogène « VIH ». A défaut dapporter cette preuve, cest TOUTE sa démonstration dans son ensemble qui tombe à leau puisque lexistence du « VIH » constitue le postulat de départ de son raisonnement.

2) Je nai aucune preuve quil ait guéri qui que ce soit. La seule preuve qui mest présentée, cest un ouvrage avec 50 témoignages. Cela vous suffit comme « preuve », dautant plus quil sagit de la seule « preuve » disponible, le point 1) nétant même pas prouvé ?

Nimporte quel gourou sur internet prétendant avoir guéri le sida avec sa potion magique et profitant de la détresse de personnes malades est en mesure de rédiger un tel ouvrage et de le faire vendre à quelques naïfs.

3) Quentend-t-il par « guérir le sida » ? Des personnes hospitalisées, atteintes de pneumocystose, de sarcomes de kaposi ou de toxoplasmoses et qui en ont guéri sans utiliser des traitements « antirétroviraux » et/ou sans utiliser des antioxydants ?

Si cest le cas et quil peut le prouver autrement que par un livre de « témoignages », alors là, effectivement, je commencerai - un peu - à mintéresser à ce prétendu docteur.

Dans le cas contraire, comme par exemple, le simple passage de la séropositivité à la séronégativité, il ny a là pas de quoi senthousiasmer. Le retour à vie saine et équilibrée, une désintoxication, lusage de certains antioxydants, etc... est sans doute lun des meilleurs moyens pour redevenir séronégatif ou se sentir mieux, tout particulièrement lorsquon na jamais fait de sida. Or cest en gros à cela que se résument justement les conseils de ce docteur.

4) Il y a quelques semaines à peine, on parlait du cas de ce professeur camerounais qui ferait de soi-disant miracles avec ces auto-vaccins, du moins sur des séropositifs asymptomatiques. Les preuves fournies par ce docteur étaient visiblement bien plus solides que celles fournies par le docteur Clark. Et pourtant, lanalyse de ces preuves pourtant plus solides permettent darriver à la conclusion que ce professeur camerounais na jamais fourni la preuve dune quelconque efficacité de son remède (étant là des autovaccins) pour guérir le sida : cela ne concernait que des séropositifs asymptomatiques et en outre, pas détude contre placebo.

Dans ces conditions, il mest tout simplement impossible daccorder la moindre crédibilité à ce docteur Clark, sous peine de me mettre à croire nimporte quel gourou sur le sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La source du virus VIH est un parasite. Ce parasite est un hôte du système intestinal humain, membre de la famille des douves, qui s'appelle par son nom scientifique le Fasciolopsis buskii.
C'est la baisse du système immunitaire qui favorise la prolifération des douves, ou bien ce sont les douves qui font baisser le système immunitaire ?????

C'est la même chose que les "co-infections" africaines (leishmaniose et malaria)

Perso, je me renseigne partout avant de me faire ma propre opinion. Connaitre tous les sons de cloches, puis trier.

Voici donc la version orthodoxe sur le phénomène Clark :

" Un appareil inefficace et des teintures douteuses "

A chacun d'en tirer ses conclusions.

A mon avis, il y a, comme le dit Wally, quelques conseils de base qui relèvent du bon sens.

Et tenter d'éradiquer les douves (ou la malaria, la leshmaniose, la tuberculose...) pour permettre à l'organisme de se concentrer sur un autre problème, c'est élémentaire. Encore faudrait-il déjà savoir ce qui nous parasite, et à quel degré.

Zappeur large bande selon le Dr. Hulda Regehr Clarkfabriqué selon ses plans de constructions áméricains publiés :Le zappeur large bande a été fabriqué rigoureusement selon la commutation classique indiquée par le Dr. Hulda RegehrClark. Il sagit, en accordance avec les principes du Dr. Clark, dun appareil économique, transportable mais cependantefficace pour la destruction des parasites. Il y a été ajouté en complément les fonctions « surveillance de batteries » et« indicateur de courant de zappage ». Dans la version de base, le zappeur possède deux électrodes manuelles en acierchromé qui sont raccordées via un connecteur enfichable de 2 mm. Il est ainsi possible dutiliser aussi dautres électrodescomme par ex. les électrodes chromées d'appareil à courant d'excitation (TENS). Des bracelets ou des pantouflespeuvent être raccordées au moyen dun adaptateur.Description :Zappeur classique selon le Dr. Hulda Regehr Clark en utilisant les commutations originales des plans deconstruction américainsFréquence nominale : 30 kHz, rectangulaire, Offset positifFréquence supplémentaire au choix : 1000 Hz, pour lutilisation pour le zappicateur ou 63,4 kHz (rouleaux,borréliose etc.)Caractéristiques supplémentaires : surveillance de batteries, indicateur de courant de zappageDimension : 11cm/6,5cm/2cmPossibilité de raccordement pour le module de plaques pour le zappage ciblé2 électrodes manuelles, technique denfichage 2 mmBloc de batterie 9 VoltClip daccrochage à la ceinture, pour un port confortableDescription exhaustive pour le zappage et le zappage ciblé

--------------------------------------------------------------------------------

Page 3

Possibilités dextension :Module de plaques (pour utiliser le zappeur en zappage ciblé)Adaptateur (pour utiliser le zappeur avec bandes de poignet etc.)Bandes de poignetElectrodes à gelElectrodes à bandesContact punkPantoufles électriquesZappicateur (zappicateur de produits alimentaires selon le dernier livre paru du Dr. Clark).Disponible immédiatement ! Le module complémentaire* nécessaire pour transformer votre Super Zappeur trèssimplement en un zappeur cible par enfichage !Utilisez au moyen de ce module complémentaire votre Super Zapper DeLuxe 2003 au choix comme zappeur ou commeZAPPEUR CIBLE ! Le zappage ciblé, la nouvelle méthode efficace du Dr.Clark.Le zappage ciblé, en anglais « pate zapping », nommé aussi zappage de plaque en traduction directe. Cela signifie lezappage ciblé dun tissu déterminé pendant 30 minutes pour un parasite précis ou une contrainte définie. Le zappageciblé nest pas un remplacement pour le zappage « normal » de 3 x 7 minutes mais une autre possibilité d'utilisation duzappeur avec un autre effet.Exemple :Si quelquun souffre dun rhume et que les voies respiratoires sont douloureuses, il peut alors avec son propre sputumdiriger le courant de zappage directement dans cette zone de son corps. En raison du sputum, le zappeur obtientlinformation indiquant quels microbes sont concernés dans quels tissus. Cela ne fonctionne pas seulement avec duSputum mais avec touts les échantillons issus du corps, avec des tissus étrangers, des toxines...LE ZAPPAGE CIBLE EST AUSSI APPROPRIE POUR LEVACUATION DES SUBSTANCES NOCIVES ET DESMETAUX LOURDS !Concernant lhistoire de lutilisation médicale du courant électriqueDepuis que lhomme utilise lélectricité, il lexploite aussi à des fins médicales. Au début du XXème siècle, les frèresStanger, qui, en leur qualité de maître tanneur, devaient beaucoup travailler avec le courant continu et ce faisantdéterminèrent les effets curatifs et médicinaux du bain d'eau, sont devenus connus par le « Bain de Stanger » baptisédaprès leur nom. Un grand nombre de scientifiques se sont intéressés aux effets du courant sur les organismes, sur lesgermes des maladies et sur les maladies, entre autres aussi RIFE et le Dr. CLARK. La percée réelle eut lieu avec desapplications de courant ciblées seulement avec linvention et lintroduction dappareils qui peuvent enregistrer desmodifications minimales de la résistance de la peau, ce quon appelle des appareils à biorésonance et à bioénergie. Il aainsi été possible de développer des processus de diagnostic et de thérapie qui permettent via le test des méridiens ducorps de déterminer le flux dénergie et la vitalité. Lorsque le test est exécuté une fois sans ou une fois avec unmédicament, un produit alimentaire, un nosode ou un produit nocif dabs la main ou dans un godet de réception del'appareil, il se produit une modification de la résistance la peau au point dacupuncture qui signale un degré decompatibilité ou dincompatibilité avec le produit. Si lon mélange encore un préparé d'un organe du corps avec lasubstance, on peut déterminer que cet organe est affecté par la substance testée, voire endommagé.On découvrit que souvent au leu de substances comme produit de test, des fréquences déterminées obtenaient le mêmerésultat et qu'il était ainsi possible de mettre en uvre le produit de test « électricité ». La plupart des appareils bio denos jours sont conçus de telle sorte quils mettent à disposition à côté des tâches de test en elles-mêmes toutes lesfréquences possibles pour le diagnostic et la thérapie.On a déterminé au cours des dernières décennies que chaque substance, chaque élément dun être vivant présente unefréquence propre qui lui est caractéristique (ou un spectre de fréquences plus ou moins large) avec laquelle tout peut êtreidentifié. Dr. Clark a déterminé que chaque être vivant peut être amené en résonnance dans cette bande de fréquencepropre. Ainsi, par ex. la présence dun parasite dans un organe précis peut être prouvée au moyen de sa fréquencepropre et peut aussi être attaqué et tué avec cette fréquence, ou au moins « paralysé ou anesthésié » et quil ne senremet pas.Cette connaissance peut être vérifiée en mettant un parasite, une bactérie, un virus, un champignon dans nu coupe deculture et que lon fait passer une fréquence précise à travers la culture. Le Dr. Clark présente dans ses livres un grandnombre de tableaux répertoriant les fréquences des parasites, corps unicellulaires et substances nocives les pluscourants. Il faut toutefois prendre en compte qu'un parasite que l'on a testé ne doit pas forcément être physiquementprésent. Son information doscillation suffit déjà pour le « tester ». Autrement dit, pas de panique.Ce dont on a maintenant besoin pour le traitement de parasites ou de germes est un générateur de fréquences techniquequi émet une fréquence variable dans la plage de quelques kHz à plusieurs MHz avec des puissances modifiables. Lacondition préalable est qu'un signal soit émis qui reste dans la plage positive, autrement dit qui monte de zéro à sa valeur

--------------------------------------------------------------------------------

Page 4

maximale puis redescend sans tomber dans la plage de tension négative. On parle ici dun « Offset » positif. Comme onchoisit en outre un déroulement de tension rectangulaire, il sagit en pratique dun courant continu interrompu avec lafréquence choisie (impulsion). Le Dr. Clark mentionna dans son livre la comparaison appropriée que lon pourrait obtenirle même effet en tapotant sur le pôle dune pile avec un doigt humide.Dans ce contexte, une propriété importante du zappage normal décrit dans ce qui suit doit être représentée. Il sembleraitquune combinaison de limprégnation dun champ alternatif électrique (éventuellement aussi magnétique) par le choixdune fréquence déterminée et de limprégnation simultanée dun courant continu (avec plus ou moins dimpulsions)participent à laction de ce zappage sur lorganisme.Dr. Clark souligne que pour un traitement parasitaire général, aucune fréquence précise en serait nécessairemais quil est possible den choisir une librement qui soit inférieure à celle dont le parasite a besoin. Ainsi (enthéorie), tapoter la pile serait tout aussi efficace quune application de fréquence ciblée. Une tension continue àimpulsions aide tout dabord à éviter que le corps ne soit soumis à une charge de courant continu capacitive etque la résistance passagère la peau n'augmente de manière inutile.Dun autre côté, une application avec la manipulation dun ensemble de fréquence quasiment infini dans lesmains dun amateur et en particulier dans le foyer, loin dun cabinet médical nest pas envisageable. CEstpourquoi elle et son fils mirent au point le zappeur de main simple. Celui-ci émet une fréquence fixe dans lagamme inférieure de la plage des KHZ qui peut varier - et doit varier - de quelques pourcents en raison de latolérance des composants. Du fait de cet effet de dilution et en raison du fort contenu en ondes hautes deloscillation rectangulaire, le Zappeur émet dans la plage de fréquences de la plupart des parasites, bactéries,champignons et virus et obtient ainsi une action large extrême.Les oscillations et résonnances des organes du corps humain en revanche sont bien supérieures à la plaged'action du zappeur, de sorte quun traitement avec le Zappeur ne peut pas principe par porter de dommages.Ainsi, il est possible d'assister avec une efficacité extrême et avec succès un organisme dont le systèmeimmunitaire nest plus en mesure de régler leur compte aux parasites, bactéries et champignons de lui-même.Une nouvelle perspective dans la reconnaissance de la cause de maladies graves est le postulat du Dr. Clark que touteune série de maladies chroniques, allant jusquau cancer et au sida, sont liées à diverses contraintes dues aux parasites.Ce postulat a été renforcé par la connaissance que divers produits nocifs et diluants, qui sont présents dans les foyers,sont absorbés par le corps et déposés par celui-ci dans les organes et y offrent ainsi la possibilité pour les parasites deréaliser tous ses stades de développement, uf, miacidé, rédie, circadien, méta circadien jusquau stade adulte danslhomme et ainsi de contribuer à une expansion et à une « pollution » exponentielles.Le fondement de la thérapie du Dr. Clark part ainsi du principe que les deux premières étapes doivent être1) lélimination de tous les produits du foyer contenant des solvants et2) larrêt du flux de parasites avec le Zappeur.Alors que ces deux étapes reposent dans la zone de responsabilité du foyer de tout un chacun, un assainissementétendu et en profondeur peut et doit naturellement être accompagné et contrôlé par un thérapeute.Le zappeur est en principe un appareil universel pour des tests propres de tous types. Il ne constitue toutefois pas leremplacement dun traitement thérapeutique, en particulier en cas de maladies graves et de situations présentant undanger pour la vie. Il faut dun autre côté prendre en compte que lutilisation du zappeur doit être complétée par unecure de déparasitage quand les intestins doivent être purifiés ou par une thérapie antimycosique quand des nidsde champignons doivent être éliminés. Le Dr. Clark donne dans son livre suffisamment de remarques à prendreau sérieux dans son livre.En ce qui concerne le succès du zappeur, il nest pas possible de lexpliquer de manière satisfaisante au niveauphysique. On parle lors de lapplication de courant en impulsions dun certaine déshydratation du microorganisme (eauretirée de toutes les cellules), quil ne supporte pas ; on parle aussi dune séparation de la bactérie chargée négativementde l'adhérence électromagnétique avec la cellule corporelle par le courant chargé positivement de sorte que le systèmeimmunitaire puisse lattaquer.Toutes les données suivantes sont issues des livres du Dr. Hulda Regehr Clark ou dautres publications largementconnues. Chaque utilisation du Zappeur doit avoir lieu en concordance avec les instructions du Dr. Clark ou dunthérapeute partageant les mêmes vues. Nous ne sommes pas autorisés à faire des promessesou des déclarationsconcernant les effets thérapeutiques. LE Zappeur doit simplement mettre une fonction technique à disposition pourassister le traitement selon le Dr. Clark. Le Zappeur est dans toute lEurope et en Suisse un appareil médicalhomologuéde la classe IIa. En particulier les informations pour le zappage cible doivent être compris dans la traitementexpérimental. En ce qui concerne les effets, il est renvoyé suffisamment à des points compétents.« Zappage normal » :Le Super Zappeur Deluxe est un petit appareil fonctionnant électroniquement au format poche qui fonctionne avec lecourant des batteries et qui émet une oscillation précise avec une faible tension positive (9 à 16 Volt de tension en pic)

--------------------------------------------------------------------------------

Page 5

(attention : sur un voltmètre, seule un petite partie de la tension sera affichée qui représente la valeur moyenne de latension rectangulaire). Le Zappeur produit une tension continue à impulsions avec une fréquence qui selon le Dr. Clarkest mortelle pour la majorité des parasites, bactéries et virus.Le signal électrique est disponible au niveau de deux électrodes. Le Dr. Clark recommande dhumidifier les électrodes.Lélectrode fixée à lextrémité rouge du câble est le pôle positif, celle à l'extrémité noire est le pôle négatif. Il est en outreaussi recommandé par des thérapeutes de prendre le pôle positif dans la main dominante, autrement dit pour les droitiersdans la main droite et pour les gauchers dans la main gauche.Plan temporel du ZappeurLe Dr. Clark souligne le respect strict dun schéma temporel précis : trois cycles qui se suivent de 7 minutes chacun.Entre-temps, il se trouve des pauses de 20 minutes chacune. La raison réside dans la nature du traitement. Il sembleexister une sorte de symbiose entre les divers organismes sous le forme que certaines bactéries vivent sur ou dans desparasites et dautres virus ou bactéries à leur tour sur ces bactéries. Cela fait longtemps que lon sait que par exempledes bactéries coli, des staphylocoques et des streptocoques peuvent vivre dans le ver solitaire. De même, deschampignons vivent à la surface des vers. Le Zappeur fournit avec la fonction de durée intégrée plusieurs cycles detravail. Le premier cycle de zappage attaquera les parasites. Leur décomposition libérera des bactéries qui ont parasitéles parasites. Celles-ci sont prises en charge par le second cycle. Le troisième cycle de zappage au final doit atteindreles mycoses ou virus libérés. Si lon interrompt prématurément la série de cycles ou si lon ne procède pas aux cyclessuivants, on risque un rhume ou dautres problèmes par les bactéries qui se répandent dans le corps, généralement auxpoints faibles connus. Il en ressort une durée minimale de traitement denviron 1 heure (trois fois le cycle de 7 minutes et21 minutes de pause).Au cours du premier cycle de 7 minutes, les grands parasites sont tués ce qui libère les bactéries qui vivent dedans. Cesbactéries libérées sont attaquées au cours du second cycle ce qui à son tour libère les virus relâchés par ces bactéries.Ceux-ci sont alors tués au cours du troisième cycle.Le Dr. Clark rapporte une durée dAction nécessaire de 3 à 4 minutes pour les bactéries et les virus et de jusquà 7minutes pour les amibes. On atteint ainsi avec le traitement général de 7 minutes tous les organismes nocifs. Quand,avec quelle fréquence et pendant combien de temps on doit utiliser le Zappeur, le mieux est de le consulter dans seslivres. Certaines personnes ont recours au Zappeur plusieurs fois par jour, dautres en revanche une fois par semaine.Cela dépend aussi de la contrainte contre laquelle on met le zappeur en uvre.Retirer lors du zappage tous les bijoux, chaînes, bagues, montres, car ils peuvent influer négativement sur lefficacité duzappeur. Veiller aussi après chaque traitement à boire suffisamment deau pure (osmose, etc.) Le mieux est de préparerune carafe avec 2 litres. Elle doit avoir été bue à la fin de la journée.Il a été rapporté par quelques utilisateurs que la polarité de la tension aurait une influence sur le bien-être. Suivant laposition du pôle plus dans la main droite, il peut se produire une excitation ou une tranquillisation, voire une somnolence.Comme leffet de la polarité peut être très individuel, observez le cas échéant vous-même un tel effet et procédez vous-même à la correction. Encore une fois pour information : le câble rouge est le côté positif (+) et le câble noir le côténégatif (-).Le zappeur de parasites du Dr. Hulda ClarkLinvention ouvrant de nouvelles voies du Dr. Hulda Clark qui a révolutionné la médecine alternative : Zappersimplement vos souffrances ! Le Zappeur est appareil de biofréquence. Il produit une onde rectangulaire avec offsetpositif (pas de tension négative) qui est posée sur la peau au moyen délectrodes. Cela crée un champ magnétiqueoscillant. Une étude de Robert J. Thiel a montré que les personnes atteintes de maladies chroniques présente uneamélioration de 40 % par rapport au même traitement sans Zappeur. Le Prof. Henry Lai de la University of Washingtonde Seattle a procédé à une étude laboratoire et a pu prouver que le Zappeur inhibe les cellules cancéreuses de manièresélective. Plus de 100.000 personnes utilisent le zappeur et rapportent en partie des résultats incroyables.Trois types de réactions différents sont observés avec le Zappeur :1. Fatigue immédiate suivi dun sentiment de fraîcheur.2. Pas de réaction immédiate mais pour cela dautant plus forte le jour suivant.3. « sensation négative » qui dure généralement pendant deux jours puis une amélioration sensible.Problèmes possibles lors du zappage(1) Le piles cardiaques et la grossesse sont des contre-indications.(2) Haute augmentation de la tension sanguine : généralement liée au manque deau ; une gorgée deau à la minuteprocure une aide immédiate. En cas dinstabilité de la tension, leffet du zappage sur la tension doit être déterminé parune mesure régulière avant et (avant tout) après (le cas échéant à des intervalles brefs). Si laugmentation de la tensionne peut pas être contrôlée, ne plus zapper. Toutes les dégradations durables qui nous sont connues en ce qui concernela haute tension des patients par le zappage sont trois cas en lan 2000.(3) Laugmentation lente de la tension est une indication de problèmes de rein / de vésicule biliaire.

--------------------------------------------------------------------------------

Page 6

(4) Zapper « excite » - cela agite et représente tout dabord une contrainte pour lorganisme. Cest pourquoi limage duchamp sombre (examen microscopique du sang selon Enderlein) dans un premier temps, ensuite intervient uneamélioration sensible de limage sanguine de champ sombre. La photographie de Kirlian qui rend les modificationsénergétiques visibles (avant/après) prouve aussi leffet positif du zappage.(5) si les forces vitales sont épuisées, il faut dabord procéder à une levée de la contrainte biologique. Lors du zappage, ilfaut compte avec lapparition dabord dune dégradation de début comme avec la prise de puissances élevées enhoméopathie.(6) Zapper avec les pieds (talons) est plus efficace en raison de la charge en PCB plus élevée des mains.(7) Le Zappeur génère un champ électrique de lordre d'un four à microondes. Cest pourquoi pour les personnes àsensibilité à lélectricité, les effets perturbateurs négatifs (par ex. fatigue croissante/manque dénergie) de ce champpeuvent dépasser les effets positifs du zappage. Ces personnes sont priées de prendre contact avec nous. Il est parexemple possible de construire des zappeurs antiparasites (sans onde haute) ou de lutter contre le champ électriqueselon le principe de la suppression dinformations. Ceux qui utilisent sans dérangement la télévision, lordinateur, letéléphone portable ou le four à micro-ondes nont pas besoin de se faire de souci.(icon_cool.gif Les personnes sensibles (plusieurs cas indépendants) ont rapporté que selon le pôle, le zappage a provoqué soit uneexcitation, soit un amortissement des forces vitales.Où le zappage échoue t‘il ?Le zappage natteint pas lintérieur des organes creux (intestins, estomac, globe oculaire), lintérieur des cailloux biliaireset rénaux et des abcès ainsi que lintérieur des cellules du corps. Les foyers qui y sont localisés doivent être éliminésavec dautres méthodes (assainissement des intestins, cure du foie, etc.). Autrement il se produit une nouvellecontamination en peu de temps. Pour le traitement de tels foyers, y compris pour le traitement de tels foyers.Analogie au mode de travail du zappeurLe Zappeur est comme un fusil à plombs : il éparpille. Quand on veut atteindre le plus grand nombre possible de poulesavec un tir, il faut tirer dans le poulailler. Dans la pratique, il est apparu que les fréquences Clark, réduites au dixième,ainsi par ex. 38 KHz au lieu de 380 KHz, sont aussi efficaces.

Si lon considère les tableaux de fréquence de Clark souscet angle, on détermine que le poulailler se trouve à environ 385 KHz et pas à 300 Khz.Il est difficile de tuer les poules qui courent à proximité du poulailler. Pour cela, il faut utiliser un fusil à un coup plusprécis, équipé dune lunette de visée.

Source : Clark

En bref, j'aimerais bien savoir les effets à long terme des décharges électriques sur le corps. reflechi.gif

Tout ce que je sais, c'est que l'électricité est utilisée en cardio (en derniers recours) et en psychiatrie (pour les cas désespérés).

Je n'ai rien trouvé sur le net qui affirme ou infirme que le courant électrique détruirait les virus, bactéries, etc... dans les corps vivants (humains ou animaux) tout en les laissant indemnes.

Si tu me trouves des références sérieuses, bienvenu...au point où on en est !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici donc la version orthodoxe sur le phénomène Clark :

" Un appareil inefficace et des teintures douteuses "

J'ai lu l'article en question, et je me demande encore comment certaines personnes sur ce forum peuvent encore accorder quelque crédit à cette personne.

Quelques morceaux choisis tirés de cet article, pour que les choses soient bien plus claires encore :

Conclusion: plus dangereux quutile

Ni les suppositions hypothétiques de Hulda Clark sur les causes de lapparition du cancer, ni les méthodes de traitement quelle propose ne sont scientifiquement prouvées.

Les procédés recommandés par Clark font leffet dun ramassis de plusieurs méthodes doutsiders médicaux telles que la thérapie denzymes, lélimination de produits dits «toxiques» ou la prescription dénormes doses de vitamines. Lattrait pour les méthodes de Clark sexplique probablement par le fait quelles proposent à des personnes en grand désarroi des explications apparemment plausibles sur les causes de leur maladie et leur donnent lillusion de pouvoir contribuer à la guérison par des opérations de nettoyage et un choix approprié de mélanges de thés.

N'est-ce pas plus que suffisant comme cela maintenant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Reponse a Liane et Wallypat,

Apres avoir lu vos infos je me sens tout petit, plus petit qu'un virus.

Je ne sais pas ou me mettre, et si il me reste un peu de place.

Je ne cherche pas a detruire le (la C'est une dame) Dr Hulda Clark,

mais a savoir si ce qu'elle ecrit est sincere ou pas.

Selon vos informations, Cela semble que non.

Poure moi, j'ai recu beaucoup d'information et aussi de confusion.

Merci sincerement quand meme,

Je fais une pause, lis en details vos informations et je vous donnerai ma reponse.

Sincerement, j'ai beaucoup de doutes sur certaines de vos positions, et affirmations ? icon_confus.gif

Alors, une question demeure ?

Avez-vous lu ce qu' ecrit le Dr Hulda Clark sur la cure de toutes de les maladies, sur son Web site, ou dans ses livres ?

Merci d'une reponse simple, sincere et honnete. 005.gif

Amities,

Tonio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...