Aller au contenu
forum sidasante

Antihypertenseurs et oedèmes


Recommended Posts

Pour ceux qui prennent ou qui connaitraient des gens prenant ce genre de médicaments, il semble que certains hypertenseurs provoquent des oedèmes plus ou moins importants (je dis certains, parce qu'il y a pas mal de type d'antihypertenseurs).

J'ai l'exemple de deux personnes dans mon entourage. Une amie et un gars que je connais qui ont tous les deux connu ce genre de problème. La première a parfois eu des rougeurs très étendues (jusqu'à 10 centimètres de diamètre) quand elle se faisait piquer par des insectes en été. Et le deuxième à souffert d'oedèmes de Quincke à répétition en 2005. A mon avis, c'est lié à la chaleur et à la déshydratation vu qu'à chaque fois que c'est arrivé, c'était l'été et il faisait très chaud. Le médecin du gars a d'ailleurs mis en cause les médicaments contre l'hypertension.

Bref, si ce genre de choses arrive, vous aurez une idée de ce qui cause le problème.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Il semble qu'en fait, ce soit fortement lié à ce qu'on mange. Effectivement, il faut faire un régime pauvre en sel et boire beaucoup (peu à chaque fois, mais régulièrement) comme le préconisent les médecins. Mais il est probable que ça ne soit pas suffisant. Une trop grande concentration en protéines et graisses aboutit peut-être aussi au même problème.

Le mécanisme à l'oeuvre est à mon avis le suivant. Le corps est très sensible à la déshydratation. Donc, s'il constate qu'il y a trop de sel, voir trop de particules en suspensions (protéines, graisses, peut-être les sucres), il va protéger les organes vitaux et retenir l'eau dans le centre du corps (du coup, il y en aura moins dans le sang des bras et des jambes). Pour ça, il produit du cortisol en plus grandes quantités que d'habitude. Du coup, comme le coeur est plus alimenté en eau, il pompe plus que d'habitude à chaque battement. Ce qui induit une plus grande pression dans les veines.

Par ailleurs, les veines des bras et des jambes se resserrent peut-être pour s'adapter à la déshydratation qui les touche. Donc, la pression doit augmenter aussi tout simplement parce que les veines sont resserrées. Or, comme on mesure la pression dans les veines des bras, la pression apparait comme élevée (elle doit l'être aussi dans les veines du tronc, mais peut-être moins, puisque celles-ci doivent s'adapter à la plus grande quantité d'eau en se dilatant).

Donc, l'hypertension n'est qu'une adaptation du corps à des signaux de déshydratation (ça peut être lié à d'autres situations, mais là, c'est surtout celle là qui est liée au problème). Il n'y a rien de mystérieux dans ce mécanisme.

Mais tout ça, on ne le dit très probablement pas au patient. On pointe du doigt le sel, mais sans expliquer le mécanisme au patient, qui ne voit qu'un truc mystérieux. Il a de l'hypertension, c'est comme ça, et il faut qu'il prenne des médicaments pour combattre celle-ci, point.

Bien sur, je parle d'une situation normale où il n'y a pas de prise d'autres chose que l'alimentation classique des pays riches. Si on prend des médicaments ou des drogues, cet effet peut aussi survenir. Le fait d'être enceinte augmente probablement aussi l'hypertension, puisque la femme va avoir tendance à manger plus.

Par ailleurs, le problème des médicaments contre l'hypertension, c'est que certains d'entre eux vont avoir tendance à perturber le fonctionnement normal des hormones en jeu dans ce problème. Ils vont se substituer aux hormones naturelles. Ici, certains médicaments vont se substituer aux hormones qui combattent l'effet d'hypertension.

Donc, si on arrête brutalement le traitement, comme l'hormone n'est quasiment plus produite par le corps, il n'y en aura plus assez pour combattre l'hypertension de façon naturelle, et la personne va subir une phase de très importante hypertension. Ce qui lui donnera l'impression que c'est une espèce de fatalité et qu'elle doit prendre ses médicaments à vie. Ce n'est pas vrai pour tous les médicaments contre l'hypertension, vu qu'il y a plusieurs moyens de la combattre (par exemple, certains médicaments font plus uriner, pour évacuer le sel plus rapidement et en plus grandes quantités. On ne joue donc pas, dans ce cas, sur l'hormone régulant l'hypertension).

C'est exactement comme l'effet rebond à l'arrêt cortisone, mais dans le sens inverse. L'arrêt de la cortisone va entrainer de l'hypotension (comme l'arrêt subite d'une trithérapie d'ailleurs, voir le topic que j'ai fait sur le sujet). Là, la personne va avoir de l'hypertension.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

des sources ? Ben n'importe quel bouquin de physiopathologie ! Ce site est pas mal par exemple :http://www.nephrohus.org/s/spip.php?article54

Du point de vue théorique : Pression artérielle = résistance périphérque * débit, or débit = volume / temps donc diminution du volume diminue la pression artérielle. Si la diminution du volume n'est pas trop importante la pression artérielle est maintenue mais si ça baisse trop c'est la chute. De façon plus concrète quand vou sdonnez du sang vou spouvez faire de l'hyptotension en vous relevant trop vite,un bébé en forte déshydratation est amorphe et en hypotension et si vous perdez des litres de sang la tension est à la cave.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement
×
×
  • Créer...