Aller au contenu
forum sidasante
aixur

Ebola : virus ou empoisonnement ?

Recommended Posts

En cherchant des infos sur Ebola pour vérifier s'il y avait des cas liés à un empoisonnement de l'eau, j'ai trouvé ces infos sur les cas au Gabon.

1) La plupart des épidémies sont situées à coté d'un cours d'eau.

2) Lors de la première "épidémie" en 1994, on a pensé au début à un empoisonnement au mercure.

"Une publication récente (Lancet, 18 janvier 1997) a établi de manière officielle qu'une épidémie au Gabon, attribuée en 1994 à la fièvre jaune, était en fait due au virus Ebola. L'épidémie s'est ensuite propagée dans la forêt équatoriale.On a cru à l'époque que ces cas de diarrhées noires avec fièvres et douleurs abdominales intenses étaient secondaires à un empoisonnement par le mercure"

3) Comme par hasard, dans plusieurs cas, ça s'est passé pas loin d'une zone d'exploitation de l'or, voir dans un village de chercheurs d'or.

Since late 1994, three apparently independent outbreaks of Ebola virus hemorrhagic fever have occurred among humans in northeastern Gabon, in the forested areas of equatorial Ogooué-Ivindo province. The first, which started in December 1994 in gold-panner encampments of far northeastern Gabon, in the Minkouka area

(traduction : Depuis la fin 1994, trois manifestations apparemment indépendantes de fièvre hémorragique de virus Ebola se sont produites chez des humains au nord-est du Gabon, dans les secteurs forestiers de la province équatoriale d'Ogooué-Ivindo. La première a débuté en décembre 1994 dans des campements d'or-pailleurs au nord-est du Gabon, dans la région de Minkouka)

Idem, en 1997, près de l'Ivindo rivers, au Gabon, on trouve : "But recently this remote area has suffered the encroachments of gold miners, hunters and, most troubling of all, the deadly ebola virus." (traduction : mais récemment, cette région éloignée a souffert des empiétements des mineurs (d'or), des chasseurs et, encore plus préoccupant, du virus mortel Ebola)

Du coup, on peut évidemment se demander si certains chercheurs d'or n'ont pas largué un tout petit peu trop de mercure dans la rivière. Rivière qui était peut-être moins remplie que d'habitude à ce moment-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon humble avis , le probléme de la quantité n 'est pas à considérer au niveau individuel ....mais au niveau de la riviére .

Ce que je veux dire , c'est que les personnes qui ont eu ces "troubles" et qui sont décédées , ne sont pas forcemment mortes parce qu'elles avaient été contaminées par de grande quantité de mercure ....mais parce que de grandes quantités de mercure dans l'eau augmente la probalité que se forme des dérivés du mercure hyper-toxique....cela augmente bien sur la probalité d'une rencontre individuelle avec ces molécules .

Mais au niveau individuel , la dose peut être tellement petite , que des analyses sur les taux de mercure ne révélent rien de particulier .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il me semble qu'un technicienne est morte en le manipulant dans le labo de haute sécurité en Russie. Contamination mercure ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il me semble qu'un technicienne est morte en le manipulant dans le labo de haute sécurité en Russie. Contamination mercure ?

Le problème, c'est qu'après, elle a été soignée pendant deux semaines. Faudrait voir les médicaments qu'elle a pris. A mon avis, c'est de ce coté là qu'il faut chercher.

C'est simple. Quand c'est pas un empoisonnement par un produit chimique absorbé accidentellement, c'est quasiment à chaque fois une mort par médicaments.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

a part la réhydratation y a rien à faire, aucun médoc n'agit dessus. Le mercure entraine t-il des nécroses des membres en quelques jours ? et pourquoi tout le monde n'est pas touché dans un village où une personne est infectée ? Pourquoi ça s'arrete brusquement ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

parce que tous n etaient pas sous antibios !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a part la réhydratation y a rien à faire, aucun médoc n'agit dessus. Le mercure entraine t-il des nécroses des membres en quelques jours ? et pourquoi tout le monde n'est pas touché dans un village où une personne est infectée ? Pourquoi ça s'arrete brusquement ?

Ben, un largage de mercure, ça ne reste pas forcément sur place pendant longtemps. Donc ceux qui en ont ingéré des doses massives meurent rapidement (et uniquement ceux-là). Et puis, le mercure est emporté par le courant. Donc, les gens arrêtent de mourir. C'est simple.

Sinon, pour les cas qui se sont passés dans des hopitaux, comme l'a dit Terry, tous n'étaient pas sous antibio ou autre cochonnerie. Et une bonne partie de ceux qui étaient sous médoc, sont morts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

????? les antibio ...... je ne vois pas. En fait ceux qui prenaient des antibios sont morts dans ces épidémies?????? les antibio provoquent ce syndrome ? pourquoi ça n'a pas été vu dans les autres pays ?

pourquoi seules les personnes en contact avec les malades développent la maladie ? pourquoi un singe recevant queqlues militres d'un serum infecté meurt en quelques jours ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des antibio, ou d'autres médicaments. Faut voir au cas par cas.

Et oui, il y a des antibios qui provoquent ce syndrome, comme j'en avais parlé dans un autre topic. Le Chloramphenicol provoque des morts par hémorragies. Et ça a été vu dans d'autres pays. Mais dans les pays occidentaux, ça a été retiré du marché. Du coup, on en parle pas trop.

pourquoi seules les personnes en contact avec les malades développent la maladie ?

Ben, si l'eau est empoisonnée, forcément ceux qui boivent au même endroit vont être empoisonnés. Et il y a plus de chance que les gens d'une même famille ou travaillant au même endroit tombent malades en même temps. Donc, ce seront plutot des personnes proches les unes des autres qui seront touchée. Idem, si on traite quelqu'un avec des médoc, comme on suppose qu'il a une maladie contagieuse, on va traiter toute sa famille aussi, voir tout le village.

Cela dit, qu'absolument seules les personnes en contact avec les malades développent la maladie, ça, on n'en sait rien, à priori.

Pour le singe, le problème, c'est que vu les conditions de détention, un singe, ça crève facilement. Cela dit, on ne sait pas du tout ce qu'il en est des expériences sur les singes, comment elles sont menées, le taux de mortalité, etc... Donc, difficile de se prononcer. Et les souris et cochons d'inde, ça crèvre encore plus facilement que les singes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le chloramphénicol provoque une mort avec de telles lésions tissulaires type nécrose massive en quelques jours chez un pourcentage énorme des gens (genre 10, 20, 30%)?????? arrête. Ca n'a rien à voir avec la pathologie observée lors de ces épidémies.

"Cela dit, qu'absolument seules les personnes en contact avec les malades développent la maladie, ça, on n'en sait rien, à priori." ben si à partir des prémiers cas indépendants seuls ceux qui ont été en contact direct sans protection etc sont morts.

Dès que les mesures de protection( pour arréter le contact direct) sont mise en place, plus de mort.

"Pour le singe, le problème, c'est que vu les conditions de détention, un singe, ça crève facilement." Ah ouais, t'as déjà constaté personnelement dans les conditions qu'ils utilisent par ce que je peux te dire que c'est pas le cas. Dans les contrôle pas de mortalité et dans ceux recevant quasiement tous Ebola morts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La nécrose massive, il faut voir aussi si ça arrive dans tous les cas. Parce qu'on peu très bien avoir quelques cas avec nécrose massive. Et puis les autres cas de mort avec des hémorragies beaucoup moins spectaculaires, voir de simples fièvres ou des maux de ventre. Et ensuite, on prend tous les cas et on les mets sous l'appellation "Ebola". Et on fait croire aux gens que toutes les personnes sont mortes avec des nécroses massives, alors que ce n'est absolument pas le cas.

Et même, une fois qu'on a eu une première épidémie avec quelques cas bien spectaculaires, ben il est bien possible que, lors des épidémies suivantes, comme on est sûr d'avoir affaire à Ebola, on soit moins regardant sur les symptomes et qu'on compte l'épidémie comme étant une épidémie d'Ebola, alors que les cas sont beaucoup moins nets.

Quand au Chloramphenicol, il n'y a pas besoin qu'il provoque la mort chez 30 % des gens. Si on donne du Chloramphenicol à 1.000 personnes et qu'il y en a 50 qui meurent, ça fait seulement 5 % des gens qui sont morts. Les 80 % de morts d'Ebola, c'est un artefact statistique. On dit que sur un village de 1.000 personnes, 60 personnes ont été contaminées et 50 sont mortes. Ca fait un pourcentage de morts de 83 %. Seulement, s'il n'y a pas de virus, et que c'est le ou les médoc qu'on a donné à tout le village qui sont responsables des morts, le calcul est biaisé au départ. En fait, il y a seulement 5 % de morts dans tout le village.

ben si à partir des prémiers cas indépendants seuls ceux qui ont été en contact direct sans protection etc sont morts.

Dès que les mesures de protection( pour arréter le contact direct) sont mise en place, plus de mort.

Non, parce que dans les villages touchés, on ne sait pas si tout le monde était en contact rapproché les uns avec les autres. Quelqu'un vivant seul peut avoir été touché. Un membre et un seul d'un famille peut avoir étét touché. On ne sait donc pas si tous les cas étaient en relation avec d'autres personnes touchées. A priori, c'est possible. Mais on n'en est pas sur. De toute manière, vu la proximité des gens dans ces villages, ça n'a rien d'un élément discriminant.

Quand aux singes, j'aimerais bien avoir une étude sur le sujet, sur le nombre de singe sur lesquels l'expérience a été faite, sur le nombre de singes morts, sur les conditions de détention des singes, sur l'espérence de vie en temps normal en captivité de ces singes, etc... Et je préférerais que l'expérience soit menée sur des singes qui étaient libres quelques jours avant. Cela dit, en tapant ebola chimpanzee sur pubmed, je ne trouve apparemment rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nature Medicine 11, 786 - 790 (2005)

Published online: 5 June 2005; | doi:10.1038/nm1258

Live attenuated recombinant vaccine protects nonhuman primates against Ebola and Marburg viruses

We used 12 cynomolgus macaques, of which 6 were immunized by intramuscular injection with a single dose of VSVDeltaG/ZEBOVGP (animal #105, #332, #480, #508, #725, #790) and the remaining 6 with a single dose of VSVDeltaG/MARVGP (animal #190, #338, #462, #652, #770, #831). The animals were monitored closely for clinical symptoms, shedding of rVSVs and viremia (Figs. 1 and 2). After vaccination, none of the nonhuman primates showed any signs of clinical symptoms, indicating that the rVSVs are apathogenic for these animals. All 12 animals were subsequently challenged on day 28 after immunization by intramuscular injection with a high dose (1 times 103 plaque-forming units (p.f.u.)) of either ZEBOV (animal #105, #332, #462, #508, #652, #725) or MARV (strain Musoke; animal #190, #338, #480, #770, #790, #831). The two VSVDeltaG/MARVGP-immunized animals (#462, #652), which served as controls in the ZEBOV challenge, started to show clinical signs of disease on day 3 after challenge and died on day 6. In contrast, none of the VSVDeltaG/ZEBOVGP-immunized macaques became sick and all four animals were fully protected against the ZEBOV challenge. The two VSVDeltaG/ZEBOVGP-immunized animals (#480, #790), which served as controls for the MARV challenge, showed first signs of disease on day 4 after challenge and both died on day 9. In contrast, none of the VSVDeltaG/MARVGP-immunized macaques became sick, and all four animals were fully protected against the MARV challenge. None of the protected animals in either challenge experiment showed any clinical signs or visual symptoms of EBOV or MARV disease. Results of blood chemistry and hematology did not differ substantially from values obtained before challenge and historical controls (data not shown).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Didier

Le chrloramphenicol n'est plus utilisé en France comme antibiotique général, mais il est toujours utilisé sous forme de collyre pour des infections oculaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Nico, j'étais sur que tu nous trouverais quelque chose.

Effectivement, donc, on a une expérience de test de vaccin avec des singes et les singes de controle sont morts (enfin, seulement 4, ça ne fait pas besef. Et puis, on ne nous parle même pas des symptomes). Ce qui me conduit à la conclusion que l'expérience est bidonnée. On a tué les singes du test pour que l'expérience soit présentable.

Le problème, c'est que les animaux ne parlent pas. Et en plus, personne ne viendra vérifier si l'expérience a été menée dans les règles. Alors, on peut leur faire tout ce qu'on veut aux animaux, personne n'en saura rien. C'est pour ça que, selon moi, les expériences sur les animaux ne valent pas grand chose (encore plus pour les expérience de vaccin).

Dans les expériences de test de vaccin, il faut absolument que les animaux du test de controle meurent. Parce que sinon, ça la foutrait mal. On ferait un test de vaccin avec les animaux qui survivraient, mais en face, les animaux du test de controle survivraient aussi ? Oui, ça la foutrait vraiment très mal. Alors, ben, on va aider les animaux du test de controle à mourir.

On a un labo qui travaille sur un vaccin contre Ebola pendant des années. Au bout, ça peut être la gloire. Le tout financé très probablement par un gros labo pharmaceutique qui ne s'embarrasse vraiment pas de scrupules. Ils ne vont vraiment pas s'emmerder avec la vie de 4 pauvres connards de singes qui viendraient ridiculiser leurs expériences. Alors scouik les singes du test de controle.

De mon point de vue, il y a un truc qui montre bien que c'est bidonné et que les singes du test de controle ont été tués. C'est que les singes vaccinés ont survécu. A mon avis, le vaccin est bidon et ne protège contre rien (comme tous les vaccins). Donc, s'il y avait vraiment une maladie virale mortelle, les singes vaccinés auraient du mourir aussi. Le fait qu'il survivent prouve selon moi que l'expérience est bidonnée à fond.

C'est la même chose que pour l'isolement du virus du SIDA. On a la même chose dans l'expérience d'isolement et dans le test de controle ? Ce qui fout toute l'expérience d'isolement en l'air, vu que ça veut dire que ce qu'on trouve est simplement produit naturellement par les cellules. Ben, on va bidonner pour dire que c'est différent. On va pas foutre en l'air des mois de travail et tout la recherche menée depuis 15 ans sur le VIH pour une connerie pareille.

A mon avis, la plupart des mecs qui ont fait ce genre d'expérience de test de vaccin ont tué les animaux de controle. Je suis sur que Pasteur l'a fait pour son vaccin sur le charbon. Que les moutons du test de controle survivent, ça aurait été le ridicule le plus total. Alors il a du empoisonner les moutons du test de controle pour que l'expérience n'ait pas l'air complètement débile.

Non, les expériences avec vaccin, je n'estime pas ça recevable. Il y a trop d'intérêts derrière pour que ça vaille quoique ce soit.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

K c'est ton point de vue, tu ne crois pas aux vaccins, virus etc..... basé non pas sur ce que publient les scientifiques mais sur ton intime conviction (tu vas me dire qu'il y a aussi le fait des médoc pollution ect mais ça ne correspond pas en patho , si bien sur on croit en ce que disent les rapports des épidémies). Tu rejettes toutes ces données ok mais alors tu peux tout rejetter en ce qui concerne la biologie en général.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voyons maintenant plutot des expériences d'inoculation d'Ebloa à des animaux, mais sans la perspective d'un vaccin derrière.

On a ce document : http://www.eva.mpg.de/primat/ebola_worksho...oir_testing.pdf

On a inoculé Ebola à tout un tas d'animaux (et des plantes aussi. why ???) : pigeons, grenouilles, crapaux, gecko (une sorte de lézard), serpents, tortues, chauves-souris, souris, et même à des insectes.

Pas un n'est mort d'Ebola. Comme c'est étonnant. Ils ne doivent pas être sensibles au virus.

La mort n'est arrivée que chez des chauves-souris qui n'acceptaient pas bien leur nouvelle nourriture. Selon l'expérimentateur. 10 sur 18 sont mortes à cause de ça. Comme je l'évoquais plus haut, ca peut crever sacrément rapidement et en masse dans les labos. Si on n'est pas honnête, on peut tout à fait attribuer ça à un virus.

On a une autre expérience, ici, avec des souris :

http://www.itg.be/ebola/ebola-20.htm

Ben, là, les souris meurent. Ce sont des souris nouveaux-nés et des jeunes souris. Mais bon, ça veut dire que le virus, normalement, est adapté aux souris. Donc, plus agées, elles devraient mourir aussi.

Sinon, on a pas énormément d'expérience d'innoculation d'Ebola à des singes appremment. J'ai trouvé ça. Juste 9 singes innoculés. 7 sont morts.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...0&dopt=Citation

On a ça. 6 singes inoculés et qui meurent.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...8&dopt=Citation

Autres expérience, avec un aérosol cette fois. Les singes meurent aussi. Alors que ça n'est pas sensé se transmettre par les airs. Mais on ne sait pas combien de singes étaient concernés.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...435&query_hl=12

Mais bon, tu vas peut-être m'en trouver d'autres, avec un nombre plus important de singes.

Mais très intéressant, on a cet évènement. 2 singes rhesus qui se trouvaient dans la même salle que des singes auxquels on avait injecté Ebola sont morts alors qu'ils n'avaient eu aucun contact direct avec les autres singes. Ca veut dire quoi ? Ca veut surtout dire, comme je l'évoquais plus haut, que le fait que les singes peuvent crever à la vitesse grand V dans ces labo est très loin d'être une simple vue de l'esprit. Donc, les expériences d'innoculation, à partir de là (si les singes crèvent rapidement à cause du voyage, du stress, des conditions de vie dans le labo, de la nourriture), ne veulent pas dire grand chose. On peut se demander aussi si on ne leur file pas des médoc pour qu'ils ne tombent pas malades.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...825&query_hl=12

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais c'est sur qu'on ne va pas s'amuser avec des dizaines de singes infectés Ebola dans un P4 ! J'aimerais pas être le pauvre manipulateur. En tout cas ta première référence m'a étonné et "amusé" parce que mis à part le fait de tester Ebola chez les plantes (ça c'est de l'originalité !!!!!) ce papier a été fait par swanpoel et peters, 2 pontes des fièvres hémorragiques et en plus dans le même endroit (CDC) il y a stuart nichol (autre grand spécialiste) qui bosse sur Ebola, marburg etc.... j'imagine sa tête !!!!!

Sinon que veux tu que je te dise, tu pense que tout ceci n'est que falsification, comme tu veux mais ce n'est de toute façon pas la peine d'aller plus loin pusique dans ce cas toute publi est suspecte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouai, toute publi est suspecte. C'est pour ça qu'il faut s'intéresser essentiellement aux cas in vivo. Parce que là, les biais par rapport à la théorie officielle sont beaucoup plus visibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben, un largage de mercure, ça ne reste pas forcément sur place pendant longtemps. Donc ceux qui en ont ingéré des doses massives meurent rapidement (et uniquement ceux-là). Et puis, le mercure est emporté par le courant. Donc, les gens arrêtent de mourir. C'est simple.

Sur ce point aixur , tu as tout faux ....la toxicité du mercure n'est pas systématiquement et ponctuellement , dose dépendante .

En exemple j'ai déjà cité le cas d'un enfant ayant absorbé 100 g de mercure , et n'ayant eu que des troubles mineurs et passager.

J'ai déjà cité également le cas d'un directeur de laboratoire ayant renouvelé l'expérience dans le but de démontrer l'innocuité du mercure .

Autrefois on traitait certaines affections avec du calomel , qui contenait des doses énormes de mercure ...les malades ne mourraient pas sur le coup.

Pour avaler 100g de mercure en buvant de l'eau contaminée , il faudrait surement boire plusieurs dizaines de métres cubes d'eau ...cela ne cadre pas non plus avec la théorie d'une intoxication ponctuelle .

Par contre , j'ai également cité le cas d'une scientifique américaine qui mourra intoxiquée par quelques gouttes de diméthylmercure tombées sur son gant en latex.

(il existe 3 cas connus semblabe à celui là).

Mais à mon avis dans ce cas il s'agit encore d'un autre phénoméne .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis persuadé que si un jour , ce que j'essaie de dire à propos du mercure , venait à être entendu ....alors il y en a plus d'un qui serait prêt à me proposer le billet ......en aller simple .

Mais je ne risque rien , car je ne suis qu'un clown....peut être la lune alors , car il y a de grands projets , pour y aller chercher de l'hélium je crois .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...