Aller au contenu
forum sidasante
Invité UHU

La noix de coco tuerait le "VIH"

Recommended Posts

Invité UHU

Un composant monolaurin extrait de l'huile de noix de coco et présent aussi dans le lait serait capable de désactiver les cellules de la plupart des virus dont l'enveloppe serait grasse.... le virus du sida en fait partie. Je sais que ça ne va pas dans le sens de l'idée du déficit immunitaire mais je voulais partager cette heureuse et très sérieuse information avec vous. Malheureusement, je n'ai pas trouvé d'articles en français mais je sais que nexus magazine a parlé des vertus de la noix de coco et de son huile. J'ai recherché dans le forum pour voir si quelqu'un en avait parlé et je n'ai rien trouvé alors je me suis dit qu'il fallait que je vous en parle.

Pour ceux que ça intéresse voici un article en Anglais

AIDS PREVENTION AND TREATMENT

After two decades of research, the AIDS epidemic is still going strong. Drugs have been developed to help slow down the progress of the disease, but like other viruses, there is as yet no cure.

One of the most exciting and active areas of research with medium-chain fatty acids (MCFA) is in the treatment of those infected with the human immunodeficiency virus (HIV). HIV, like many other microorganisms, has a lipid membrane which is vulnerable to MCFA.

In the 1980s researchers discovered that the medium-chain fatty acids lauric and capric acids were effective in killing HIV in lab cultures. This opened the door to a possible treatment for HIV/AIDS that was far safer than the drugs currently being used.

One of the problems with antiviral drugs used to fight HIV is that they have undesirable side effects including muscle wasting, nausea, vomiting, anorexia, bone marrow suppression, ulcerations, haemorrhaging, skin rash, anaemia, fatigue, and altered mental function. Another problem is that the AIDS virus can grow resistant to the drugs, often becoming invulnerable to them. The specific combination of viral resistance varies from patient to patient. To fight these resistant strains of super viruses, doctors use a hit-and-miss approach by brewing potent AIDS drug cocktails. The more drugs used, the greater the risk of undesirable side effects.

Unlike the standard drugs used to treat HIV which attack the viruss genetic material, medium-chain fatty acids simply break the virus apart. The MCFA are much like the other fatty acids that make up the viruss lipid membrane and are absorbed by the virus, which weakens the membrane until it breaks apart, killing the virus. It is unlikely that the virus can develop an immunity to this mechanism, so MCFA can attack and kill any of the strains of HIV, even the genetically drug-resistant super viruses.

Over the years many HIV infected individuals have reported a decrease in their viral load (the number of viruses in the blood) and an improvement in overall health after eating coconut or drinking coconut milk. Some have reported lowering their viral loads to non-detectable levels after eating coconut for only a few weeks.

The first clinical study on the effectiveness of coconut oil to treat HIV patients was reported by Cornrado Dayrit, MD., emeritus professor of pharmacology, University of the Philippines and former president of the National Academy of Science and Technology, Philippines. In this study 14 patients aged 22 to 38 with HIV were separated into three groups. None of the patients had ever received any anti-HIV treatment. The treatment they were testing compared monolaurin (the monoglyceride of lauric acid found in coconut oil (see page 62) and pure coconut oil. One group (four patients) was given 22 grams of monolaurin a day. The second group (five patients) was given 7.2 grams of monolaurin. The third group (five patients) was given 3½ tablespoons of coconut oil. The amount of coconut oil in the third group contained the same quantity of lauric acid as supplied by the monolaurin in the first group. After three months of treatment the viral load had decreased in seven of the patients. After six months when the study was completed, nine out of the 14 patients had a decreased viral count (two in the first group, four in the second, and three in the third). Eleven of the patients had regained weight and appeared to be improving. This study confirmed the anecdotal reports that coconut oil has anti-HIV effects and has provided solid clinical evidence that both monolaurin and coconut oil are effective in fighting HIV. Additional research is currently underway to further study the use of monolaurin and coconut oil to treat HIV/AIDS.

Unfortunately, the ready availability and low cost of coconut oil and its derivative fatty acids is one reason why research into its use as a treatment for AIDS and other viral illnesses has been slow. There is little monetary incentive for pharmaceutical companies to fund research of a natural, readily available substance that they cannot protect with a patent and charge exorbitant prices for. Currently the cost of standard medications for one person to control the virus can reach over $15,000 a year. If all the hundreds and thousands of people who are infected by HIV spend anywhere near this amount you can easily see the enormous amount of money the pharmaceutical companies pull in. It is no wonder they are reluctant to support a treatment that threatens to end this flood of cash.

HIV infected individuals often suffer from nutritional deficiencies and recurrent infections. Resistance to infectious illness decreases as the disease progresses. Opportunistic microorganisms such as cytomegalovirus, candida, cryptosporidium, and others quickly take root. In time the body is devastated so greatly by infection that survival is impossible. The fatty acids in coconut oil not only offer the possibility of reducing HIV load, but kill other harmful organisms as well. Combined with the fact that lauric acid and other MCFA improve digestion and energy production, the result is better overall health.

Current research suggests that individuals infected with HIV progress more rapidly to AIDS when they have a higher viral load. Reducing the viral load to undetectable levels greatly increases the patients chances of avoiding the disease and reduces the chance of infecting others.

A recent study by researchers from Johns Hopkins University showed that the number of individual viruses in the person determines the degree to which the virus can be passed on to others. The study found that someone with 200,000 virus copies (individual viruses per mm of blood) is 2.5 times more likely to spread HIV than is someone with only 2,000 copies. The researchers found no transmission of the virus at all by infected people who carried less than 1,500 copies of the virus.

Currently some researchers recommended that HIV infected individuals consume the equivalent of 24 - 28 grams of lauric acid a day in order to significantly reduce their viral load. This would amount to about 3½ tablespoons (50 grams) of coconut oil.

What does all this mean to you and me? A lot. While it is not yet known if lauric acid may one day be a cure for AIDS, it has been proven to reduce the HIV load in those individuals who are infected by the virus, thus allowing them to live more normal lives and greatly reduce the risk of transmitting the virus to others. It may just as well be able to protect and possibly prevent infection in the first place if a person has sufficient lauric acid in his or her daily diet and exposure to HIV is low.

Currently the AIDS epidemic has spread worldwide. Millions of people are affected by HIV. The numbers who become infected are increasing daily. As yet there has not been an effective means to stop this plague. With coconut oil and lauric acid now there is hope. Many people fear picking up the virus, even those who are not involved in high-risk activities. The simple act of using coconut oil in your ordinary food preparation may provide you with a substantial degree of protection not only against HIV but against measles, herpes, flu, as well as dozens of other disease-causing viruses. icon_ange.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Sans compter que le lait de coco possède des vertus aphrodisiaques ... un peu comme le céleris en branche, les ailerons de requins, le gingembre et la corne de rhinocéros ... 4-ptdrasrpt.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

En Inde, on utilise la noix de coco pour combattre de multiples infections en préparant la noix de coco de la façon suivante:

laisser sécher une noix de coco, vidée de son eau, au soleil pendant une semaine;

la briser ensuite en petits morceaux à l'aide d'un marteau;

faire macérer avec une bouteille de vodka ou autre alcool blanc en n'oubliant pas de secouer la solution 2 fois par jour et ce, pendant 11 jours;

filtrer et embouteiller.

Les guérisseurs de Bombay recommandent cette solution contre

le pied d'atlète

les ongles incarnés

la vaginite

les démangeaisons pubiennes.

Il suffit de badigeonner ou de faire tremper la région affectée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est vrai qu'ici cette décoction servirait certainement à un autre usage...

Ces orientaux, quelle sagesse!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

La papaye verte et les coconuts sont-elles en passe d'être coiffées par l'huile d'argane ?

Dans sa dernière édition (juin/juillet 04), le GaultMillau certifie de la valeur de lhuile dargane. Produit du terroir aux multiples qualités, cette huile est issue de larganier, un arbre menacé de disparition. Depuis 1999, lUnesco la classé au nombre du patrimoine universel afin de le protéger. Cest par coopératives entières que les femmes se sont organisées, au Maroc, pour sinvestir dans la production de larganier.

Cela permet aujourdhui la valorisation et lexportation de ce produit local qui semble parti pour séduire un public de consommateurs Européens de plus en plus nombreux. Pour ses amateurs tout comme pour les observateurs de la qualité des produits agro-alimentaires, lhuile dargane ne manque pas datouts.

Gastronomique, cosmétique et thérapeutique

Cest précisément dans le Sud Ouest du Maroc que les femmes berbères cultivent larganier. Du produit de cette culture elles tirent lhuile dargane, un des produits vedette de la société Azarou. Sis à Chatillon Montrouge (92), dans la première couronne parisienne, M. Saïd Azarou qui dirige cette société ne tarit pas déloge sur les vertus de son huile favorite. Elles sont gastronomiques, cosmétiques, et thérapeutiques.

En gastronomie, lhuile dargane rehausser le goût de nombreux plats. Un filet dhuile dargane à la fin de la cuisson apporte une saveur particulièrement délicieuse aux mets. Les gourmets et les amateurs de produits du terroir qui connaissent ce caractère de lhuile dargane ne sen privent pas. Juste pour le plaisir du palais. Nombre de ménagères qui ont le souci de soigner le goût de leurs assiettes se transmettent ce " secret " de mère en fille dans la région dEssaouira-Agadir-Taroudant et Ifni où larganier est produit. Dans cette région, lhuile dargane un élément de base de lalimentation quotidienne.

Dans son usage cosmétique lhuile dargane permet de revitaliser les cheveux ainsi que le cuir chevelure. Une bonne demi-heure, voire une petite heure de bain dhuile avant de se laver les cheveux, contribue à leur procurer une vitalité particulière tout en les prémunissant contre de nombreuses irritations. Utilisée comme une huile de massage ou comme huile dentretien sur la peau, cette huile possède de multiples effets bénéfiques. Elle hydrate le visage et le corps et lutte valablement contre les effets de vieillissement et le dessèchement de la peau.

Lhuile dargane intervient aussi pour le traitement de leczéma, les acnés, les douleurs articulaires, rhumatismes, chute des cheveux, action anti-vieillissement, le cholestérol, problème de foie. Elle réduit lhypertension et agit contre lobésité en prenant, par exemple, une cuillerée dhuile à jeun chaque matin, une à deux heures avant le petit déjeuner.

Lhuile dargane a de beaux jours devant elle

Dans les rayons des super marchés, il existe certains savons, comme le savon de Marseille, à lhuile dargane. Des spécialités culinaires à lhuile dargane ont aussi fait leurs apparitions sur le marché. Généralement ces produits sont rangés dans les rayons bio. Sous la dénomination de produit du terroir ou de produit ethnique, il devient possible de trouver des produits à lhuile dargane France, dans le rayon Halal de nombreux magasins. Et M. Azarou, pédégé de la société du même nom, il estime que cette huile a des beaux jours devant elle.

Présent au dernier salon de lUoif au Bourget tout comme au salon des saveurs du terroir, il na de cesse de faire connaître son produit. Ses ambitions commerciales dépassent les limites du marché de la communauté musulmane en France. Il voit bien plus loin et nhésite pas à miser sur une percée prochaine de son produit à condition de le faire connaître au public. Un travail sans répit. " Mon travail consiste en donner linformation et une bonne image de marque au produit. Et quand on est musulman, lon doit donner le meilleur de soi pour lautre " explique-t-il. Il propose le produit par bouteilles de 25 ou 50 cl, première pression, toastée ou grillée. On le trouve aussi en huile de soins pour les massages. Azarou le propose aussi sous forme de savons de Marseille. Un site internet est même dédié à la promotion de ce produit certifié-Bio (www.azarou.com) avec des informations techniques sur les valeurs nutritionnelles et des recettes de cuisine. Une manière comme une autre davoir un peu de soleil dans nos assiettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

Mon précédent message a été effacé pour une raison que je ne m'explique pas. Je disais donc que la papaye contient une enzyme en grande quantité et que la thérapie enzymatique en intraveineuse a eu des résultats intéressant lors d'études préliminaires sur des sidéens.

Je disais aussi que le fruit le plus intéressant semblait être le pao peireira dont les extraits étaient utilisés par le docteur maudit beljanski.

Une combinaison de ces thérapies pourraient en effet s'avérer très intéressante.

Quand à Nowar je ne vois pas son intérêt de détouner mon post comme il le fait. Ma réponse supprimée et un ahuri qui meuble ce message sans en ajouter de contenu valable. Aurais-je trouvé une thérapie valable?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

Je parle de thérapie alternative au sida ici................ pas d'huile de cuisine ou de beauté.

Manifestement ça gêne.

ah oui aussi la noix de coco a des propriétés anti-fongiques avérées.

Quand aux études menées sur l'huile de noix de coco, c'est en philipine que la plus probante fut menée. Elle fut effectuée sur des êtres humains et non pas en laboratoire.

Je trouve Nowar très irrespectueux c'est tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve Nowar très irrespectueux c'est tout

maiiiiiiiiis encore moins!

le forum est plein d'humour aujourdhui..et ça fait du bien(au moins la salle de sport est tranquille..)

UHU, y'a pas de lézard!

4-bisou.gif

et merci à nos deux galopins!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

Quelles sont les visions de luc? Est-il sur le forum ?

L'orthographe c'est pas mon fort mais enfin je fais des efforts...(ça rime au moins). _biglol.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Les visions de Luc sont essentiellement en terme de perspectives économiques ...

Certains, en voyant une papaye ou une noix de coco, pensent immédiatement à leurs prochaines vacances ... d'autres, Luc et bien d'autres, ne perdent pas leur temps avec ces fadaises : calculette à la main, il convertisse ces fruits innocents en courbes de croissance génératrices de cash flow ...

Il en va de même pour les courbes de séropositivité : plus elles grimpent et plus les bénéfices attendus prospèrent ... si elles ne grimpent pas assez vite, on rétribue des agents afin de les booster ... pas trop quand même puisqu'à ça mettrait la puce à l'oreille sur la pertinence des résultats obtenus ...

En fait, un spécialiste sur le terrain de ces questions met en pratique une démarche fort simple :

alternativement, donc une année sur deux, il transmet ses conclusions de la sorte :

- année paire : un rapport annuel justifiant sa présence (son salaire, son 4*4, etc ...) sur le terrain ... ce rapport aura un caractère dramatique bien sûr ...

- année impaire : un rapport annuel beaucoup moins alarmiste afin de ne pas remettre en cause son maintien ... obligation d'un certain résultat ...

Ainsi de suite ...

C'est un vrai métier ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

je sentais que Luc m'intéressait. Maintenant je sais pourquoi. Je suis économiste à la base et très intéressée par les techniques d'influences pour manipuler les marchés. Mon jeu favori pendant mes études était de les anticiper. Cela est possible. Il suffit de se mettre à la place de ceux qui les créent.

Cependant, je parle plutôt d'économie mondiale et de géopolitique plutôt que d'économie d'entreprise. Je dois vous avouer que tout cela m'écoeure.

Par exemple comment faire basculer l'europe vers le oui pour la constitution européene. Semer le doute et comment sème t'on le doute..... en supprimant une croyance par exemple. A vous de voir. En tout cas la question qu'il faut toujours se demander face à un évenement, c'est à qui cela profite-t-il?

La technique décrite par ton ami Luc revient aussi à semer le doute ou la confusion puis apporter une solution rassurante (exemple guerre en irak...). Tout est basé sur la peur, le doute ou la confusion et l'unique solution qui s'y rapporte. (on s'éloigne)

Mais la monolaurin et la lauricidin extraites de la noix de coco ont des propriétés anti-fongiques, anti-virales et anti bactériennes actives sur les virus de l'hépatite, du sida et de l'herpes...

le monocaprin, un autre élément de l'huile de coco aussi.

So be healed! Que la santé soit votre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

..."Mais la monolaurin et la lauricidin extraites de la noix de coco ont des propriétés anti-fongiques, anti-virales et anti bactériennes actives sur les virus de l'hépatite, du sida et de l'herpes..."

On aurat vraiment tout lu !!!!!

Enfin une question essentielle : est ce que les virus existent !!!

Pour terminer je vous conseille une tri therapie anti virale informatique.....( sous entendu que ces virus là sont apparament bien plus dangeureux que ceux cités plus haut !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

eh oui Terry. On l'aura lu et vous le relierez si vous savez parler anglais. Ce que j'avance a été publié sur ce site.

Dites moi on est bien sur le forum onnouscache tout ou sur "il faut que je le lise dans le journal"?

Ce sceptisisme est vraiment lourd. Je ne vends rien. Je n'ai aucun intérêt propre à vous dire cela. Je veux juste partager ces informations avec des gens qui pourraient en bénéficier. J'aurais esperé qu'elles soient reçues plus cordialement.

J'utilise personellement ce produit pour autre chose que le sida et ça marche. Mais finalement je me demande si ça vaut vraiment la peine que je vous en parle.

Il n'y a peut-être pas de séropositifs dans ce forum. Je sais que moi si j'étais seropo, j'essaierais de me guérir. J'en ai autour de moi. Je comprends que personne n'ait envie d'être nourri de faux espoirs et qu'aucun article n'a été publié en France là dessus mais je croyais vraiment que ma nouvelle serait accueillie plus chaudement. Alors je crois que je ne vous parlerai plus de choses que vous ne connaissez pas ce que je ne trouve pas très utile mais bon.

Avant de dire non, je n'y crois pas, ayez l'obligeance d'étudier la question. Que le virus existe ou pas les gens qui consomment de l'huile de noix de coco ou de la monolaurin ont été très nombreux à rapporter une nette amélioration de leurs symptomes, virus ou non.

autres applications de la monolaurin. Remarque : Le monolaurin est aussi présent dans le lait et son activité serait augmenté en présence de lactoferrine.

monolaurin cream phase III trial

effet sur un chamignon

Monolaurin et listeria

Information générale d'un site marchand

étude sur monolaurin et sida

information générale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en fait UHU, c'est pas que tu es collant, mais... 4-piout.gif .

Sérieusement, la monolaurine est un glycol-ester saturé. A priori, je verrai son action surtout dans le fait qu'elle s'oxyde sans doute assez facilement en ènediol, lui-même fortementr antioxydant. Ce qui est intéressant de noter, c'est que les huiles de palme,... comportent des triesters qui n'on absolument pas le même effet que le diol précédent.

Si Rock te charrie, ne t'en formalise pas, il a de bonnes raisons pour tourner l'histoire du Sida en dérision.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que le virus existe ou pas les gens qui consomment de l'huile de noix de coco ou de la monolaurin ont été très nombreux à rapporter une nette amélioration de leurs symptomes, virus ou non.

et quand on a pas de symptomes?

personellement, je voulais bien lire ..mais en anglais c'est impossible...et avec le traducteur de mon ordi, c'est pas beaucoup mieux...

en tous cas merci de partager tes infos

bonne nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

UHU... je crois que le problème vient que tu n'as peut être pas lu les topics qui traitent de ce sujet... dans le cas contraire, tu devrais comprendre les réactions de ceux qui t'ont répondu ironiquement...

Mais si tu ne les a pas lu je te recommande le topic [sIDA] : le VIH ne causerait pas le SIDA et en particulier le tout premier post qui est un sommaire du topic, qui te donneras les liens vers les témoignages de certains membres ainsi que vers les théories défendues ici...

Et pour info, le "Luc" cher à rock-en-rock, est Luc Montagnier.

Bref, il est peut etre un peu nécessaire de consulter quelques topics du forum "Le SIDA/HIV et autres pneumonies" pour savoir ce qui a été dit sur ce sujet. icon_smile.gif

Diamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Diamant,

Tu as raison ! ... je me suis pris d'affection pour Luc (au-delà même de l'amitié) ... Serait-ce réciproque le cas échéant ? ... 4-piout.gif

Je me demande parfois s'il a bien mesuré les conséquences de sa "geniale découverte" ?

Est-ce que Marx se tripote parfois dans sa sépulture en observant, d'en haut, les propres conséquences de ses co-découvertes ?

En bavardent-ils parfois avec ses copains Pol Pot, Staline, Mao, l'oncle Hô, ... et bien d'autres ? ... comme le fait Luc avec ses copains Bob et Willy au Monte carlo country club ?

Savez-vous à qui on attribue l'arrivée du VIH dans le sud est asiatique ? ... aux casques bleus de l'ONU venus pour libérer justement les populations ... merci Koffi ... car les casques bleus éveillent des vocations ... les petites paysannes apprennent vite la valeur du dollar ...

Savez-vous comment on attise la question en afrique ? ... de la même façon ... sympa ... 5-aureole.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

UHU, je suis réellement désolé de t'avoir blessé.

Tes connaissances te permettent de comprendre qu'avant toute forme de considération pour la souffrance de ceux qui sont affligés de son verdict, il s'agit essentiellement d'une vache à lait économique qui a pour l'instant servi à recycler des produits que leur toxicité avait, à juste titre recalé ailleurs.

Il est certains que des produits naturels auront un effet plus postif que des poisons chimiques, mais lorsque le grappin y est mis par les inventeur de cette supercherie, notre patience est mise à mal.

L'humour vaut mieux que l'agression, mais mon humour n'est pas dirigé contre toi, mais contre le fait qu'au fur et à mesure ou les médias sèment l'inquiétude sur une épidémie qui dévasterait la planete, nos éminents chercheurs cotés en bourse et dont les comptes sont dans les paradis fiscaux s'approprient des substances naturelles qu'ils brevetent, privant ainsi les population d'arigine des retombées économiques de vertus millénaires d'une part, et engendrant l'exploitation intensive de ses produits (puisqu'ils se vendent) au dépend de l'équilibre écologique de ces régions que nos civilisations, aprés les avoir aculturées et considérées comme des poubelles, reviennent à piller au nom des règles de la libre concurrence.

Nous savons depuis longtemps, et les populations qui en disposent régulièrement, les bienfaits de la noix de coco, mais du fond de mon coeur, je préfère être l'ironie à la violence du discours.

Avec toute mon amitié

4-bisou.gif1-calin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Je suis tout-à-fait d'accord avec Nowar, je ne vois pas au nom de quoi, si ce n'est à celui de l'anticipation juridique et économique opportuniste, tous ces gens brevéteraient des molécules ou des combinaisons de molécules naturelles utilisées depuis des lustres.

L'exemple très concret de ce qui se passe au Cameroun actuellement illustre le propos, nous en avons déjà parlé.

C'est effectivement du pillage ! ... c'est écoeurant ...

On se rit (enfin les précités) des remèdes de marabouts et autres "grands mères" ... toujours est-il que ça marche souvent. De toutes les façons, il faudrait éviter de prendre systématiquement les "pauvres" pour des nazes ... un "pauvre" qui a mal au ventre et qui prend une mixture, en lieu et place d'une batterie de médocs occidentaux aussi pervers que souvent inefficaces, et qui en aperçoit le bénéfice (en n'ayant plus mal ventre ... tout bêtement) est aussi crédible qu'un "riche" qui vante les vertus d'ordonnances longues comme un jour sans pain.

J'en ai moi-même fait l'expérience : lorsque l'obligation de résultat est au rendez-vous, je ne vois pas en quoi je dervais prendre pour un rigolo le marabout ...

Si je conserve mon mal de ventre, je considère objectivement le marabout comme étant inefficace ... je ne vois pas pourquoi je ne ferais pas de même pour une blouse blanche accréditée ... non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité UHU

merci nowar pour tes explications et je suis tout à fait d'accord avec toi rock-en-rock. Quand au fait que je suis collant oui! parce que je suis déterminée à faire le bien même si ça ne va pas toujours dans le sens de la majorité.

A vrai dire quelle que soit la chose qui cause le sida, de nombreuses personnes ayant pris de l'huile de noix de coco tous les jours ont vu leurs symptomes diminuer. Je me moque de l'explication scientifique qu'il y a derrière. J'ai juste envie que les gens aillent mieux.

L'huile de noix de coco ne peut être brevetée ni son composant monolaurin. Si j'ai parlé du monoluarin c'est qu'il est plus doux sur les intestins que le lauricidin. Le lauricidin se transforme en monolaurin lors de la digestion. Sachez qu'il y a des gens qui se traitent en mangeant une boîte de crème de coco par jour mais je trouve cela peu digeste.

Je connais l'histoire de "nous créons la terreur pour mieux contrôler et vendre". Par exemple j'ai lu aujourd'hui que le vatican craignait d'être espionné et que pour cela elle allait faire appel à une société anglaise (fief des illuminati) pour leur enlever d'éventuels petits mouchards. Je trouve cela amusant car pour moi c'est évident que c'est cette société même qui va placer les mouchards. enfin bref.

Je suis sincère dans ma démarche. Je suis consciente du fait de la remise en question de l'existence même du virus. Pour moi c'est plutôt une question de terrain comme on dit en homéopathie. Des virus anodins vont devenir virulents dans un terrain affaibli. Pourquoi ne sommes nous pas enrhumés tous les jours? Le virus du rhume est toujours plus ou moins présent dans l'air et pourqoi nous enrhumons-nous? Pour moi c'est le terrain. Je suis sure que certaines personnes sont capables de détruire ce virus sans qu'il puisse laisser la moindre trace mais que d'autes non. En tout cas cela expliquerait pourquoi certains disent que le virus n'existe pas mais que d'autres oui. Mais je vais prendre le temps de vous lire. Je suis sûre que cela m'ouvrira d'autres perspectives.

Ceci dit pour moi les virus deviennent plus virulants du fait que les médicaments les rendent plus résistants et nous beaucoup affaiblis et dépendants. C'est quelque chose à prendre en considération. Pour moi, le secret est un système immunitaire mental et physique fort. Cela passe par une alimentation variée et vivante(crue en majorité).

En tout cas sachez que je ne moque pas de vous et que je vous respecte profondément.

Je crois qu'il serait plus sage que je traduise au moins un texte en français. ça mettera un certain temps mais je le ferai. Je ne pense pas qu'il vous plaise mais je suis venue pour échanger par pour imposer. Je souhaite qu'il y ait échange cependant et pour cela je dois être sincère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...