Aller au contenu
forum sidasante
JJB

Maladies dégénératives éradiquées ?

Recommended Posts

Comme les 7 millions de morts évités sont en train de disgresser, je repart à zéro mais toujours avec mon bon ami le Dr André Gernez. Car ce n'est pas tout ...

Ayant constaté un rapport certain entre l'hormone de croissance et les maladies dégénératives et étant radiothérapeute de formation, il eut l'idée, dans les années 70, de pratiquer des flashs d'irradiation hypophisaires sur des SEP ....

Une unité de 20 lits fût ouverte à la Pitié-Salpétrière. Toutes les SEP traitées furent scotchées. Pas guéries, les atteintes de la myéline étant irréversibles, mais stoppées. C'est à dire qu'après une première poussée autant dire qu'il n'y a pas de séquelles ....

Au bour de deux ans, les travaux étant concluants, l'unité fût fermée ... Pourquoi ? Il n'y a pas de solution à la SEP dans la médecine officielle et l'on aurait pu continuer !

Seument voilà ... le cancer est une maladie dégénérative. Faites à tout le monde un flash d'irradiation hypophisaire après 30 ans quand l'hormone de croissance ne sert plus vraiment à quelque chose et pfuitttt ... plus de cancers !!!

Plus de SEP, plus de schizophrénie, plus de maladies de Charcot, plus de Parkinson et plus d'Alzheimer non plus, maladies pour lesquelles on ne sait pas quoi faire ... mais que pèsent elles ???

Car, en laboratoire, les tests sur souris montrent qu'après ce traitement il est impossible de leur innoculer la moindre tumeur même en choisissant les pires ...

Il y a en France deux unités Gamma Unit qui, associées à l'IRM, permettent cette opération simple et anodine qui se pratique en clinique ambulatoire (entré le matin, sorti le soir). Une à Lille et une à Marseille ... essayez d'y envoyer une personne chère et atteinte d'une de ces maladie. Vous serez déçu, même si vous êtes médecin, radiothérapeute et que vous arrivez avec la procédure en poche ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité hatoup

Est-ce que ces flash sont utilisés hors de France?

Ce que tu nous racontes continue à allonger la liste des nombreux scandales liès à toutes les découvertes, bien souvent indiviuelles, mais qui contrarient tant, nos chers docteurs bien pensants.

Nous avons le même age à peu près tous les deux, je vois défiler depuis trente ans ce genre d'interdiction, des produits fiables qui sont évincés, des procès faits à de braves docteurs qui ont expérimenté de nombreuses années des produits qui "marchent", découverts hors de nos labos très couteux bien souvent, ou dans leur sein (G5, par exemple).

Je ne crois pas que l'on verra un jour le processus s'arréter, la seule chance que nous avons, et elle est énorme, c'est de faire passer l'information par internet,

Dans un de tes posts tu as évoqué le Docteur Willem pour un livre sur le cancer, depuis il en écrit un autre beaucoup plus complet qui est actuellement disponible en librairie.

Sa revue ""Santé pratique" essaye de relayer ce genre d'infos, mais je sais que leur rédaction a de nombreux problèmes, dans son dernier numéro ils sont évoqués, on essaye de les "museler" administrativement bien sûr!

Dans les produits qui soignent le cancer, connais tu le Carzodélan, le viscum Album, ou Iscador ? , les remèdes spagyriques proposés par les laboratoires allemands Soluna dans ma région, deux médecins les utilisent avec beaucoup de succès depuis au moins 25 ans . L'un d'entre eux a été attaqué par le conseil de l'ordre il y a une dizaine d'années, il a gagné, chose très rare, un professeur en cancérologie du CHU de Nantes est venu se faire soigner chez lui, et a témoigné en sa faveur avec de nombreux patients guéris.

Ce qui serait bien à travers ses forums, c'est de pouvoir réunir le maximum de témoignages de personnes soignées "autrement", ceux qui lisent ce post et qui en connaissent devraient les inciter à apporter leurs expériences, c'est sans doute un peu utopique, mais rêvons un peu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Fait-on cela avec les machines à 6000 euros ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les produits qui soignent le cancer, connais tu le Carzodélan, le viscum Album, ou Iscador

Le Cardozelan était particulièrement efficace ... mais le Laboratoire allemand qui le fabriquait a jeté l'éponge l'année dernière.

Le vicum album, c'est le gui, facile donc à se procurer aussi bien en homéopathie qu'en phyto. Peut peut-être aider mais ne soigne surement pas le cancer à lui seul ...

Iscador : toujours du gui (à la mode anthroposophique ) qui m"inspire la même réflexion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que ces flash sont utilisés hors de France?

Non ... nous sommes en train de négocier avec un pays asiatique mais ce n'est pas gagné ... et ce sera très cher et pas remboursé. C'est con pour une technique inventée par un français ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

JJB,

Plus sérieusement cette fois :

Pour interdire des méthodes (en France) telles que celles mises au point par ton ami, "l'establishment" doit se fonder sur la démonstration d'un facteur risque non ? Si oui lequel ?

Que "l'establishment" refuse de passer à la caisse pour l'investissement et même d'inclure les prescriptions dans leur nomenclature SS "remboursable" relève d'une autre logique ... la logique despotique où certains s'autorisent à penser et à décider pour tous les autres ...

Le monde étant ce qu'il est ... il est peut-être incontournable (on doit le regretter mais bon c'est ainsi) d'en passer par des expérimentations et pratiques "offshore" pour venir à raison ...

... de même, comme je le disais l'autre fois, il n'est pas inutile parfois d'emmener les certitudes sur le terrain judiciaire ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

rock-en-rock

Cette fois-ci c'est plus sournois : le flash d'irradiation hypophisaire n'est pas interdit ... il n'est pas pratiqué, c'est tout.

L'expérience sur les souris est connue de tout le corps scientifique et les résultats sont incontestables. La différence, c'est que sur l'homme il n'y a pas ablation et que l'intervention est donc bénine et sans conséquences (contrairement à une thyroïde qui va nécessité un traitement hormonal à vie : ça c'est bon pour le business) ...

Donc on est face à une autre méthode : l'expérimentation nécessite les quelques millions d'euros de matériel que seul le système possède. Si on demande au système de prêter le matériel il ouvre de grand yeux en demandant de quoi on parle icon_eek.gif

Quand au terrain judiciaire ... quand tu as assisté au procès de Loïc Le Ribault, tu sais qu'il n'y a aucun espoir de ce côté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ! Sans digression cette fois !

C'est quoi précisemment "un flash d'irradiation hypophisaire ?

Et avec quel matériel on le réalise ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ! Sans digression cette fois !

C'est quoi précisemment "un flash d'irradiation hypophisaire" ?

Et avec quel matériel on le réalise ?

Un flash d'irradiation hypophisaire c'est une opération de radiothérapie ciblée sur l'hypophise dont on irradie la partie responsable de la sécretion de l'hormone de croissance. Cette opération est pratiquée sous IRM afin de cibler parfaitement la zone.

Il faut donc un IRM et un appareil de radiothérapie spécifique appelé "Gamma Unit" ... le tout coûtant quelques millions d'euros. Je rappelle qi'il n'y a que deux de ces machine en France, à Lille et à Marseille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut donc un IRM et un appareil de radiothérapie spécifique appelé "Gamma Unit" ... le tout coûtant quelques millions d'euros. Je rappelle qi'il n'y a que deux de ces machine en France, à Lille et à Marseille

Ma question portait sur le rayonnement utilisé !

Longueurs d'onde , intensité , etc...?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma question portait sur le rayonnement utilisé !

Longueurs d'onde , intensité , etc...?

Rayons de Cobalt 60 ... radiothérapie classique. La seule spécificité est dans la focalisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai une question :

Comment est-on sûr que l'hormone de croissance n'a aucune utilité à l'âge adulte...?

salut.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Sur la voie de l'hormone de croissance, chacun est un pionnier solitaire qui avance sur un territoire encore inexploré.

Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

J'ai une question :

Comment est-on sûr que l'hormone de croissance n'a aucune utilité à l'âge adulte...?

salut.gif

Parce que à l'âge adulte tous nos organes ont atteind leur taille optimale ce qui est le rôle de cette hormone icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Certains organes raccourcissent même, paraît-il ... 4-piout.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que à l'âge adulte tous nos organes ont atteind leur taille optimale ce qui est le rôle de cette hormone  icon_biggrin.gif

D'accord pour la croissance (je sais bien que nous ne sommes pas des reptiles ou des poissons), mais des cellules se renouvellent et se créeent toutes notre vie... par quel mécanisme ?

Les hormones de croissances ont aussi un rôle dans la synthèse protéique du muscle par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un texte sur le déficit d'hormones de croissance à l'âge adulte et son remplacement thérapeutique (je ne sais pas si il s'agit exactement de la même hormone) :

http://dheausa.com/FR%25r%C3%B4le_des_secretagogues_hgh.htm

(Site commercial, donc prudence)

A noter également :

En août 1996, l'utilisation de l'hormone de croissance a été autorisée par la FDA chez l'adulte, toujours sur prescription médicale, dans une indication bien précise : le syndrome de déficit en hormone de croissance. Il était précisé que ce syndrome peut être la conséquence d'une maladie hypophysaire ou hypothalamique, d'une lésion chirurgicale, traumatique ou radique de ces organes.

Modifié par nexus11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que à l'âge adulte tous nos organes ont atteind leur taille optimale ce qui est le rôle de cette hormone 

Eh bin !!

J'ai fait des tas de choses peu orthodoxes pour retrouver la santé , mais ce genre d'aventure je ne pense pas que je serais prêt à la tenter.

Sauf peut être si on me paye trés cher et juste avant d'envisager le suicide...afin de laisser un petit héritage à ma famille.

A ce stade je tire ma révérence , car j'ai peur de devenir désagreable , continuez sans moi .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les premiers temps de la vie, avec l'hormone de croissance, la mitose cellulaire est une exponentielle : 1 cellule mère -> 2 cellules mère.

Une fois l'organisme entièrement formé, la progression devient mathématique : 1 cellule -> 1 cellule mère + 1 cellule fonctionnelle vouée à l'apoptose une fois sa vie écoulée.

A noter que les cellules cancéreuses suivent un schéma mitotique exponentiel : c'est donc paradoxalement la voie de la mort pour l'organisme et celle de la vie éternelle pour la recherche 2-prof.gif

Mais les cellules mères ont un nombre de mitoses programmées restreint. Ainsi l'utilisation de l'hormone de croissance pour rester jeune fonctionne mais ... "brûle" le capital mitotique. Vivre mieux moins longtemps ? Pourquoi pas na.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les explications JJB.

Deux choses :

- je pense que le "syndrôme de déficit d'hormones de croissances à l'âge adulte" est une invention des laboratoires pour nous vendre cette hormone en subtitution à très large échelle.

- mais je pense également que supprimer totalement la production de cette hormone n'ai pas sans conséquences, et que maintenir un niveau minimum est une nécessité.

Il faut néanmoins penser que dans le cas des cancers et autres maladies dégératives, cette méthode peut être salutaire, en curatif.

Et une question (bête ?) :

Qu'en est-t-il des autres hormones sécrétées par l'hypophyse, notamment sexuelles et reproductives...?

salut.gif

Modifié par nexus11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...