Aller au contenu
forum sidasante

nexus11

Membres
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de nexus11

  • Rang
    Toujours en pleine recherche...
  • Date de naissance 04/03/1971

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.lesurvivant.com
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Location
    chez moi
  1. Une "maladie" présente chez un animal particulier ne le rend pas forcément très malade, on appelle l'animal qui l'héberge un porteur sain, c'est le résultat d'une "entente" entre l'hôte et son parasite qui dure depuis des milliers voir des millions d'années, l'intérêt d'un germe n'est pas de tuer son hote mais de la maintenir en vie pour qu'il continue à le transporter, sauf au début de la rencontre ou quand la concentration en pathogène est trop grande, c'est là que ça peut être fatale. La tendance naturelle va donc vers la bégninité des maladies sauf en cas de : >Rencontre : Il faut savoir que beaucoup des maladies infectieuses sont apparues chez l'homme suite à sa sédentarisation et à sa promiscuité avec les animaux porteurs sains qu'il a commencé à élever (vaches, chèvres, chiens, chevaux, oiseaux...) ou à fait arrivé à cause des stocks de semences (rats, insectes) : grippe, peste, tuberculose, rage, diphtérie n'existaient pas avant chez l'homme... >Concentration : A cause des regroupement humains de plus en plus importants autour d'une même réserve d'eau par exemple : polio, cholera, entérite, méningites sont endémiques des zones où l'eau potable manque. Les germes qui se dévellopent dans notre nourritures ne deviennent pathogènes que quand ils prolifèrent, d'où le danger de la pasteurisation qui laisse le champs libre à la première bactérie arrivée, qui se retrouve sans concurrence locale. >Faiblesse de l'hôte : Si celui-ci est déjà malade, affaibli par manque de nourriture ou par une pollution chimique quelconque. >Mutation du parasite Sans doute très rapide et fréquente chez les parasites des insectes. Cette mutation peut devenir plus pathogènes dans un premier temps, comme lors d'une rencontre avec un parasite microbien inconnu.
  2. La question est très interressante, car elle illustre un fait : les gens "croient" ce que disent les scientifiques... même si c'est une ineptie ! Voici les résultats d'une étude américaine : Si on présente certains faits comme étant "issues de nouvelles recherches scientifiques", des américains moyens seront : - 78% à croire que "Venus est en orbite autour de Jupiter" (et 42% avant que la notion de "preuves scientifiques" ne soient invoqués). - 84% à croire que "lire des livres donne le cancer" (5% avant). - 63% à croire que "les ancêtres des singes sont les arbres" (9% avant). Il vaudrait mieux pour nous que les scientifiques ne se trompent pas trop souvent, ou n'essaye pas de nous manipuler... n'est-ce pas ?
  3. nexus11

    Lubrifiants intimes

    Bonjour Sicnarfa, Je peux te donner la composition d'un plus connu : KY (Johnson-Johnson) Aqua/Glycerin/Hydroxyethylcellulose/Gluconolactone/Chlorhexidine Digluconate/Methylparaben/Sodium Hydroxide
  4. Merci pour les explications JJB. Deux choses : - je pense que le "syndrôme de déficit d'hormones de croissances à l'âge adulte" est une invention des laboratoires pour nous vendre cette hormone en subtitution à très large échelle. - mais je pense également que supprimer totalement la production de cette hormone n'ai pas sans conséquences, et que maintenir un niveau minimum est une nécessité. Il faut néanmoins penser que dans le cas des cancers et autres maladies dégératives, cette méthode peut être salutaire, en curatif. Et une question (bête ?) : Qu'en est-t-il des autres hormones sécrétées par l'hypophyse, notamment sexuelles et reproductives...?
  5. Un texte sur le déficit d'hormones de croissance à l'âge adulte et son remplacement thérapeutique (je ne sais pas si il s'agit exactement de la même hormone) : http://dheausa.com/FR%25r%C3%B4le_des_secretagogues_hgh.htm (Site commercial, donc prudence) A noter également : En août 1996, l'utilisation de l'hormone de croissance a été autorisée par la FDA chez l'adulte, toujours sur prescription médicale, dans une indication bien précise : le syndrome de déficit en hormone de croissance. Il était précisé que ce syndrome peut être la conséquence d'une maladie hypophysaire ou hypothalamique, d'une lésion chirurgicale, traumatique ou radique de ces organes.
  6. D'accord pour la croissance (je sais bien que nous ne sommes pas des reptiles ou des poissons), mais des cellules se renouvellent et se créeent toutes notre vie... par quel mécanisme ? Les hormones de croissances ont aussi un rôle dans la synthèse protéique du muscle par exemple.
  7. Bonjour, J'ai une question : Comment est-on sûr que l'hormone de croissance n'a aucune utilité à l'âge adulte...?
  8. nexus11

    siphilys

    Bonjour Kamu84, Elles se contredisent sur quels points particuliers ? A part la transmission sanguine peut évoquée (transfusion, grossesse), c'est toujours spécifié que c'est uniquement par contact direct... Quand aux symptômes, ils suivent 3 phases bien décrites sur tous les sites qui abordent le sujet. Ils peuvent toute fois etre confondues avec de nombreuses autres maladies, et le diagnostique n'ai pas forcément évident à poser, même pour les médecins. Un site explicatif : http://www.atlas-dermato.org/cours/syphilis.htm Dans tous les cas, ne pas attendre de consulter en cas de doute.
  9. nexus11

    Capote en tube

    Le SIDA es un microbe maintenant ? Et microbicide ? Ça veut dire pasteurisation du vagin ?
  10. Oui, en effet j'aurai dû mettre "VIH". En même temps, je n'ai pas encore de certitudes sur la non-existence de ce virus ou des virus en général, je dois sans doute étudier plus longuement la question...
  11. J'ai lu ça aujourd'hui : Quelqu'un a un avis, il y a quelques phrases interressantes...
×
×
  • Créer...