Aller au contenu
forum sidasante
JJB

Maladies dégénératives éradiquées ?

Recommended Posts

Invité rosalie

Jb a écrit

le cancer est une maladie dégénérative. Faites à tout le monde un flash d'irradiation hypophisaire après 30 ans quand l'hormone de croissance ne sert plus vraiment à quelque chose et pfuitttt ... plus de cancers

Dans son livre "médecine anthroposophique" Victor Bott a parlé de la relation entre croissance et cancer. Voici les principaux arguments qu'il développe :

"Nous pouvons définir le cancer comme étant un processus de croissance pathologique. Nous pouvons définir la croissance normale comme un processus de multiplication contrôlé par les forces de structuration. Au cours de l'existence, l'équilibre entre ces deux forces se modifiera progressivement. Peu à peu la structuration, et avec elle la minéralisation, prendront une importance relative plus grande. L'organisme se durcira au fur et à mesure du vieillissement. Les forces de multiplication se métamorphosent.

La croissance ne peut reprendre que si un déséquilibre apparaît entre les forces de multiplication et celles de structuration, au profit des premières »

Ensuite il soutient que les forces de multiplication vont se développer dans les organes de façon anarchique parce que la stucturation de base a aussi été métamorphosé (minéralisé) et les cellules de proliférer et de subir toutes sortes d'influences : les substances étrangères issus de l'industrie, les agressions psychiques, le tabac etc.. (toutes les causes du cancer).

Si la croissance qui « se remet en route » est la cause du terrain cancereux, les causes de déséquilibre ne vont pas disparaître et aussi la possibilité de « métamorphoser » la croissance ne pourra plus se faire donc il peut y avoir d'énormes problèmes au niveau psychique.

Si cette expérience a été faite sur des souris, est ce qu'elle est transposable vraiment à l'homme qui a un autre psychisme.

On va me répondre que si ça évite de mourir c'est déjà pas mal, mais il y est peut etre plus judicieux de s'attacher aux véritables causes.

Dans son livre il parle aussi des bienfaits du gui sur les forces de croissance et de l'iscador (médicament à base de gui) mais sans donner de remède miracle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité hatoup

l'iscador ou gui fermenté, mis au point par Rudolph Steiner permet aux malades une rémission très importante, délivrée pour la plupart de leurs douleurs. Dans ma propre famille, j'ai deux personnes qui sont en "rémission depuis 25 ans", doit on parler de rémission, de guérison, peu importe, ce sont 25 belles années qui leur ont permis de vivre une belle vie., ils ont maintenant près de 65 ans et sont très en forme!

le médecin qui utilise ces produits voit défiler chez lui de très nombreux malades, venant de toute la France. Donc, chacun prend l'info comme bon lui semble.

En ce qui concerne le Carzolélan, voici un petit extrait d'un ouvrage dont l'auteur avait enqueté très sériusement dans les hopitaux <allemands, et auprès des médecins qui utilisaient ce produit, il a eu accès aux doosiers médicaux.

"Abordons les cas qui échappent à toute controverse, je veux parler des patients qui après être passés de médecins en spécialistes, d'hôpitaux en cliniques, après avoir été soumis à toutes les thérapeutiques officielles, et même parfois clandestines ont été abandonnés par tout le monde parce que selon la formule desespérante bien connue: on ne peut plus rien pour eux

Ces patients , les prévisions les plus optimistes leur donnaient 15 jours, voir un mois au maximum. or, grâce au Carzodelan, tous ont survécu avec suppression des douleurs, il faut insister sur ce point qui à mon avis est le plus important. pendant des laps de temps considérables, il n'y a pas de cas, où l'on était vraiment en présence d'un moribond, où il n'ait pas été constatée une réaction favorable nettement marquée.

Et c'est en cela, on ne le soulignera jamais assez que ce remède constitue un atout exceptionnel pour le médecin.

Pour répondre à la reflexion deJJB je vais citer les termes du Docteur Gaschler, inventeur du médicament dans les années 50

"J'avoue que je n'ai jamais compris l'attitude rigoureuse de la médecine officielle, ce qu'elle exige, c'est un traitement qui aboutisse à la guérison alors que les techniques qu'elle emploie journellement elle-même, chirurgie et rayons sont loin d'accomplir cet exploit; on reconnait volontiers que mon produit arréte la prolifération de la tumeur, résorbe les métastases, donne un meilleur état général, rend la morphine inutile en supprimant les douleurs.

On lui reprochait d'être un palliatif, mais un cancéreux n'est pas automatiquement condamné à recevoir des injection de ferments, grâce à un régime alimentaire adéquat et à diverses mesures de désintoxication, il peut guérir le jour où on organisme produit de nouveaux ferments de défense, il sort alors de la catégorie des malades pour entrer dans celle des biens portants!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité cylbertjj

chère Hatoup

je ne reviendrai pas sur tes observations et conseils très argumentés et sains.

Je voulais juste appuyer ce que disait le Dr Gaschler par un constat qui touche toutes les sciences. En décembre 2003 M. Rochus Boerner (1) dans son mémoire "suppressed Science" (science censurée) sur la défense de la fusion froide et les "carences" de la théorie sur la relativité restreinte et la relativité générale

afirme, entre autres :

"La vérité scientifique est trop souvent déterminée par l'autorité d'experts et de livres officiels, pas par la logique et la raison" (Nexus n°32 mai-juin 2004, pages 41 à 50)

son site :

http://www.suppressedscience.net/

(1) (docteur en physique au département des maths et stats de l'Université de l'Arizona. Il est titulaire d'une maîtrise de Sciences Naturelles ....)

Merci

cordialement.

JJ

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Permettez-moi une intervention au sein de votre réflexion technique ...

Je suis agacé par le terme de "rémission" ... Je ne suis pas concerné par le cancer mais je trouve que les turpitudes des blouses blanches commencent à bien faire dans ce domaine comme dans bien d'autres.

L'intervenant précédent parle d'une "rémission" de 25 ans ... non sans humour ... et dans une perspective identique à la mienne.

On peut dire que dès la naissance, on entre dans une période de "rémission" estimée à ... disons de 70/80 ans ...

Le séropo, lui, jouit d'une "rémission" de 2 à 10 ans ... sauf exception ...

Que cheche-t-on au juste à sapper le moral des cancéreux et des séropos pour rendre plus "longue et pénible" ladite période ? ... Oui ? ... alors bravo, c'est réussi !

Non ? ... alors qu'ils la ferment !

Fermez le ban ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et une question (bête ?) :

Qu'en est-t-il des autres hormones sécrétées par l'hypophyse, notamment sexuelles et reproductives...?

L'intérêt du flash d'irradiation hypophisaire c'est qu'il ne touche que la zone correspondant à la production d'hormone de croissance. Donc la production des autres hormones hypophisaires n'est pas touchée. Mieux que l'ablation pure et simple pratiquée expérimentalement sur les souris icon_eek.gif

Pour ce qui est de l'utilité réelle de l'hormone de croissance après maturité, je vais appeler André Gernez (déjà essayé mais absent). Dès que j'ai la réponse je te le dis reflechi.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...