Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

5-aureole.gif

La marche vers le futur sera en partie gouvernée par des procès.

Peu de gens le savent mais depuis plus de 10 ans certains avocats ont tentés d'épingler les fabricants comme Glaxo pour "empoisonnement" suite aux décès dûs à la toxicité des "anti-rétroviraux".

Aujourd'hui on rentre dans une nouvelle phase judiciare :

Des procès contre les fabricants des tests pour "faux diagnostic".

J'ai commencé une page en Français à ce sujet :

http://www.sidasante.com/markcv/mjustice.htm

Et vous pouvez suivre l'évolution en Anglais depuis :

http://www.altheal.org/rights/legalrights.htm

Voici un nouveau lien depuis Health Supreme: http://www.newmediaexplorer.org/sepp/2004/...d_in_kansas.htm

Si quelqu'un voudra bien traduire le texte ci-dessous je serais ravi!

Aids Test Unscientific: Test Kit Makers Sued in Kansas

The test kits used to determine "HIV positive" status in patients are deeply flawed - they were developed on the basis of faulty scientific methodology and assumptions and are without value in determining whether a person suffers from "HIV Aids", alleges Kim Marie Bannon in a civil suit filed under the Consumer Protection Act of the State of Kansas, US.

The legal action against the makers of Aids test kits CALYPTE BIOMEDICAL CORPORATION and ROCHE DIAGNOSTICS CORPORATION was filed on 12 April 2004 in the Sedgwick County District Court by Dennis Webb of Wichita Kansas.

At the base of the suit is the scientific mishandling of the Aids crisis from the very beginning, when on April 23, 1984, then US Health Secretary Margaret Heckler announced at a press conference that the "probable" cause of AIDS had been found. A controversy between Gallo and Montagnier distracted us from the fact that the "virus" thought to cause immune deficiency had never been unequivocally isolated. Neither has anyone explained in scientific terms how the virus, which cannot be found in large numbers of immune deficient individuals, causes the illness. Neville Hodgkinson has written up the history for us to follow. In a recent conversation about the validity of the Aids test posted on this site, I have linked Hodgkinson's excellent article, which first appeared in the Journal of Scientific Exploration.

Kim Marie Bannon, the courageous woman who is taking on the multibillion pharma manufacturers, says:

I was "diagnosed" in 1992. I spent 10 years doubting yet living with the stigma of conventional AIDS dogma. In April 2002 I stumbled on the Perth Group's article "The Yin and Yang of HIV." I began studying the issue and eventually started looking for an attorney. I've worked in the legal field in Wichita since 1983, and I feel it is only my excellent reputation with the local bar that enabled me to get a lawyer to take the case. Rest assured I'm not looking for a settlement. I want lots of publicity. I welcome anyone with media contacts to help me get my story out. I plan to have the defendants so totally exposed that a settlement and gag order would do them no good anyway.

I realize that my life might be more peaceful if I just kept my HIV "status" under wraps and went on with the knowledge that I'm not going to die from AIDS, but my soul would not be at peace knowing that so many suffer from the orthodox viewpoint. My lawsuit focuses on the narrow issue of the tests which will hopefully be easier for a jury to understand than the multitude of issues that will surely eventually be raised in the whole fiasco. It will provide a precedent upon which other cases can be built in the future. And if they can't test you, they can't diagnose you. Others can escape the terror that has been perpetrated on me, as well as on so many of you.

Contact Kim Marie Bannon at

bannon@networksplus.net

316-461-2173 (US) mobile phone

icon_ange.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

à l'adresse suivante :

http://www.lexinter.net/JPTXT3/rapport_de_...cat_general.htm

veuillez noter ce qu'il y a de "marrant" :

...A ces hésitations, doit être ajoutée la tragique méprise qui a caractérisé l'état des connaissances scientifiques et médicales de 1985. A l'époque, dans la plus pure tradition pasteurienne, tous les professionnels de santé étaient persuadés que la présence d'anticorps chez un patient signait le combat victorieux de l'organisme contre la contamination. Dans leur rapport remis au secrétaire d'Etat à la santé, le 22/07/85, les experts les plus avertis en cette matière - notamment les docteurs Glukman, Michaud, Montagnier, Penneau et Rozembaum - n'écrivaient-ils pas, sans la moindre hésitation : "Il faut dissiper la confusion très répandue entre SIDA et infection par le virus LAV. Le médecin devra expliquer que la présence d'anticorps contre ce virus indique que le sujet a été infecté par ce virus, mais que la probabilité de développer un SIDA est faible, les études actuelles indiquant que la grande majorité des sujets séropositifs restent bien portants".

Le temps de latence particulièrement long qui sépare la période de séropositivité asymptomatique de l'apparition des troubles de déficience immunitaires tranquillisait alors un corps médical dont la vigilance traditionnelle était prise en défaut par des chiffres encore peu alarmants en soi : en 1985, on mourait deux fois plus de la tuberculose et 200 fois plus du cancer que l'on ne mourait du SIDA..

HOLD ON !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4-guerrier.gif

Cher amis

Vous mavez déjà aidé à obtenir les notices de quelques tests. Malheureusement il manquaient les références (essentielles) des :

"Technique Access HIV 1/2 New Bio-Rad"

"Technique GENSCREEN Plus Ag-Ab Bio-Rad"

et il me manque encore le

"Anti VIH 1 : BioRad new LAV Blot II"

Merci 1000 fois de votre aide

Mark Griffiths

love.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surprenant , en faisant quelques recherches je me suis rendu comptes à la lecture

de plusieurs post sur des forums de santé ou dédié aux femmes enceintes qu'il y avait de très nombreux faux positifs aux test vraiment hallucinants les témoignages,notamment un mère de famille qui est enceinte de son 3ème enfants

qui passe le test de routine lors de la grossesse et à qui l'on découvre une séropositivité alors qu'elle mariée son mari fidèle pas de drogue etc...

3 tests dont un dilué pour lui dire finalement qu'il y a gourance entre temps la mère

a fait une depression terrible des cas il y en a plein même la même la meilleure amie de ma femme le mois dernier enciente de jumeaux c'est GRAVE

Modifié par kierkegaard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'oublie pas que les tests sont des test à limite :

admettons que cette limite soit 1. Les documents internes indiquent que si le test donne 0,9 (c'est une donnée physique simple), tu es séronégatif. S'il donne 1,1, tu dois subir d'autres tests (Western Blot).

Je crois que les labos prennent cela un peu à la légère, non!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut.gif

Je partages ton opinion, Cheminot, les labos s'en foutent totalement. Par contre, ces annonces foireuses permettent insidieusement de maintenir un état de peur donc de stress prolongé, ce qu'il y a de meiux pour épuiser l'immunité albator7k.gif

Nowar

1-cingle.gif1-marteau.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4-guerrier.gif

À la légère sûr !

Je n'ai jamais pu encore obtenir les notices de mes tests "officiels" au début de l'année.

Dépression nerveuse est une suite malheureusement trop souvent le resultat de ce resultat bidon.

icon_ange.gif

Allez, une mise à jour de $IDASANTÉ :

Mise à jour www.sidasante.com (10/09/04)

Fiasco d'un soi disant débat : Invités aux Journées d'éte des Verts, Toulouse, 26, 27,& 28 Août 2004

« Voir le $ida autrement »

Etienne de Harven : Voir le SIDA autrement

http://www.sidasante.com/critique/edh.htm

Mark Griffiths : Sida : Droits des patients et santé publique.

http://www.sidasante.com/critique/markg.htm

Michel Rioche : Fiasco d'un soi disant débat

http://www.sidasante.com/critique/rioche.htm

Un témoignage

Naissance naturelle

http://www.sidasante.com/temoigna/naissance.htm

Liam Scheff

Orphelins de laboratoire

http://www.sidasante.com/journal/orphelins.htm

J'ai besoin de votre soutien. Vous pouvez faire une donation sur :

http://www.sidasante.com/amg/commande.htm

love.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité twiggie

salut tlm

mark depuis depuis toute ces annees tu na pas etait malade.

aucune maladie dite opportuniste....

bian a vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SimonT

Mark, as-tu réfléchi sur le fait que tu es peut-être un cas à part dans le milieu des malades du sida ?

Je veux dire par là que ton corps était peut-être en très bonne santé et que par là-même tu ne pouvais être sujet aux virus et particulièrement au sida.

Je pense notamment au fait que ton corps possédait les coordonnées bio-électroniques qui te permettaient de ne pas avoir le sida.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

euh simonT... as tu lu le site de Mark et son parcours ?

Non seulement il n'est pas unique dans son cas mais en plus Mark, à l'époque, accumulait pas mal les causes de dégradation de santé (alcool et drogue). Donc son corps etait suffisament affaiblit pour etre vulnérable aux virus... sauf que le sida n'en étant pas un, il n'y a pas succombé.

Par ailleurs, il n'y a pas une seule solution universelle pour tout le monde. Ce qui te reussit ne reussit pas forcément aux autres... et vice versa.

Diamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1-cingle.gif

Bonjour

Ces quelques questions méritent une réponse personnelle et intime de ma part.

euh simonT... as tu lu le site de Mark et son parcours ?

Non seulement il n'est pas unique dans son cas mais en plus Mark, à l'époque, accumulait pas mal les causes de dégradation de santé (alcool et drogue). Donc son corps etait suffisament affaiblit pour etre vulnérable aux virus... sauf que le sida n'en étant pas un, il n'y a pas succombé.

Par ailleurs, il n'y a pas une seule solution universelle pour tout le monde. Ce qui te reussit ne reussit pas forcément aux autres... et vice versa.

C'est pour cela que je ne prône aucun soin pour "le sida". Nous sommes tous uniques.

À mon avis il n'y a pas de guérison possible pour "le $IDA", seulement la guérison de la peur et l'ignorance à son sujet, et l'accès aux informations permettant de restaurer SA SANTÉ.

Lindustrie se tourne actuellement vers la découverte de molécules pour stimuler limmunité - le comble après 20 ans de recherche infructueuse ou de nombreux spécialistes ont proposé cette piste en 1983 !! Mais vous pouvez être sûr que ces molécules existent déjà dans la nature et que lindustrie va breveter des versions synthétiques pour la vente commerciale.

Tout de bon

Mark G

4-guerrier.gif

P.S. Cher amis

Vous mavez déjà aidé à obtenir les notices de quelques tests. Malheureusement il me manque encore les références (essentielles) de :

"Technique Access HIV 1/2 New Bio-Rad"

Et encore le

"Anti VIH 1 : BioRad new LAV Blot II" complet

Merci 1000 fois de votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

En relisant ce topic initié par le regretté Mark, je me suis (re) dit quil avait eu beaucoup de courage. Sattaquer à lestablishment est un challenge « hors du commun » dont la conclusion « tragique » nest pas à exclure ... tant les intérêts sont nombreux et conséquents ...

En droit, la charge de la preuve incombe - en principe - à laccusation ...

Imaginons donc quun individu X, détecté séropo asymptomatique, réclame au civil des indemnités correspondantes au préjudice, facilement démontrable, sur sa santé quotidienne depuis la mise sous potion ...

Imaginons donc encore que ce même individu este, au pénal cette fois, contre son prescripteur pour atteinte physique à sa personne (pour empoisonnement par exemple) ... Il suffirait dapporter alors comme « pièce à conviction » les notices des potions elles-mêmes ...

Le ministère public va-t-il se décider à poursuivre ? ... première étape ... qui, si couronnée de succès, représenterait un premier « coin » dans le bel édifice ...

Seconde étape, quelle serait alors lattitude des médias durant linstruction et le procès ? ... sachant que le black-out sur toutes les thèses dissidentes ou légèrement « déviantes » est systématiquement la règle ... Couvercle sur la marmite ou ouverture de la boîte de Pandore ? ... Intéressant à observer ...

Le défendeur (médecin prescripteur et/ou labo) se réfugierait alors derrière des protocoles « internationalement reconnus » ... en guise de déclinatoire de responsabilité ... Si la pression médiatique se faisait alors soudain « moins favorable », ce même demandeur ferait monter au créneau les « miraculés » sauvés « in extremis » de labîme ... Comment instrumentaliserait-il, dans le même temps, les témoignages favorables à son endroit des séropos asymptomatiques ? ... Cest une bonne question « Votre Honneur » ... Difficile plaidoirie même pour un « ténor » du barreau dans ce cas de figure ... Comment le témoignage dun séropo asymptomatique sous traitement (et donc favorable au défendeur) peut-il être en quelques manières recevable ? Plus difficile encore seraient « les exploitations » des témoignages indirects (par les ayants droit des défunts) ou celles des témoignages directs des séropos asymptomatiques « transformés » physiquement ... Jimagine la partie civile demander simplement au défendeur : « Est-ce que sans la prise de ces potions, mon client serait dans le même état ? ». Le défendeur naurait alors que seule autre option que de répondre : « sans doute que non ... mais sans cela, il serait peut-être décédé aujourdhui ou plus malade encore » ...

Le demandeur aurait assez facile de rétorquer alors : « apportez-en la démonstration ... vous venez de répondre par le biais dun argument subjectif à une situation objective ».

Resterait alors à gérer la question de la « liberté de choix » du patient ... Nul ne le considère telle une oie à gaver dautorité ... certes ... la meilleure preuve en est que beaucoup dentre nous se sont écartés du « droit chemin » ...

Seulement (voir le récent témoignage de Jimmy dans son hôpital parisien), il ne me paraît pas illusoire denvisager avec succès lassimilation de la pression à une atteinte manifeste à la liberté de la personne au sens du code civil ... Dun certain point de vue, il me semblerait plus astucieux dattaquer ces aspects plutôt que les tests ... sauf celui de la PCR qui, face aux déclarations de son inventeur, placerait, une fois encore, le défendeur en position très « délicate » ...

Au-delà de ce juridisme, je pense que Mark avait pour ambition de sortir le débat de sa torpeur et même de linitier auprès du « grand public » ... respect à lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Afin de pas polluer l'autre topic ... quelques observations sur la décision de Colmar :

1. Il conviendrait d'analyser les attendus du jugement pour se faire une idée plus précise ;

2. Il convient également d'attendre la décision de la Cour de Cassation pour savoir si nous sommes en présence d'une jurisprudence à incorporer au droit positif ... marquant ainsi une inflexion significative ...

3. La Haute Juridiction va se retrouver confrontée à deux difficultés de mon point de vue :

a) les effets "rebond" d'une telle inflexion car, comme le souligne un intervenant ici, que va-t-il se passer le jour où une personne contaminée par la grippe par un ou une partenaire va demander une réparation civile (financière) du préjudice ... ? ... car le demandeur aura tôt fait de démontrer que la grippe tue également ... 5000 personnes/an (si je me souviens bien) ... soit 14 fois plus que le VIH ... selon les statistiques officielles ...

b) les effets induits sur le plan financier : j'ai lu que le prévenu avait provoqué une "infirmité permanente" chez les victimes ... Tout séropo est donc, selon cet attendu (s'il se confirme) atteint d'une "infirmité permanente" ... sur cette appréciation, tout séropo doit être donc apprécié comme tel sur le plan des avantages sociaux consécutifs ... y compris lorsqu'il est asymptomatique ...

4. sur le plan de la responsabilité : le juge de Colmar a donc consacré la responsabilité exclusive du prévenu ... Il aurait pu tout aussi bien considéré une responsabilité partagée avec les demandeurs puisque je lis que la vie sexuelle "agitée" du prévenu avait mis la puce à l'oreille des demandeurs et qu'elles avaient accepté des rapports non protégés ...

5. sur le plan de la responsabilité encore : les deux jeunes femmes ont été poussées au désespoir et l'une d'entr'elles, ne supportant plus sa condition, a jeté son véhicule contre un arbre ...

Appartenait-elle à l'une des catégories suivantes ?

a) aux séropos asymptômatiques sans traitement ?

b) aux séropos asymptômatiques avec traitement ?

c) aux séropos symptômatiques sans traitement ?

d) aux séropos symptômatiques avec traitement ?

Pour chacune de ces catégories, est-il illusoire d'étendre la notion de responsabilité au-delà de celle du défendeur et des demandeurs ? ... à mon sens non.

6. sur le plan de la responsabilité enfin : prenons l'exemple de Clairette et de ses enfants ... Ces derniers seront-ils, le cas échéant, fondés à porter devant le juge civil et/ou pénal la décision de leur mère ? ... Au sens du jugement en appel de Colmar, manifestement oui ... si ses enfants sont malades un jour ...

Qui va plaider contre elle ? ... Quel "expert" aura le courage de la regarder dans les yeux ? (il y en a toujours certes) ...

Nous verrons bien mais je pense que la décision en appel de Colmar sera cassée ...

Mark avait raison : la suite de l'histoire sera égayée par des procès de plus en plus nombreux ... Nos amis tenants des thèses officielles iraient, à mon avis, vite en besogne en "se réjouissant" des conclusions à venir ... car attention, cette décision alsacienne n'a pas abordé le fond du dossier ... ni au niveau de la responsabilité, ni à celui des causes profondes de la supposée "infirmité permanente" ...

En condamnant le prévenu à 6 ans de prison ferme (depuis combien de temps est-il "contaminé" ?), elle infirme implicitement la thèse officielle s'agissant de l'espérance de vie ... à moins qu'elle inflige à ce même prévenu une peine assortie d'une "obligation de prise de tri" durant son séjour au pénitencier ... afin qu'il purge l'intégralité ... en admettant que ce soit le cas (je dérive certes) et dans l'hypothèse où ce prévenu décède durant ce temps, ça ne ferait pas très "riche" pour lesdites thèses officielles non plus ...

Sans dériver cette fois et considérant le triste devenir de ces deux jeunes femmes, je continue à m'interroger : combien de suicides sont-ils enregistrés consécutivement à l'annonce d'un test positif ? &nsbp; &nsbp;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant cette affaire j'ai quand même une question qui me taraude :

le risque de transmettre le VIH lors d'un rapport vaginal est extrêmement faible 1/2000

cependant notre ami le chaufeur de car coup sur coup si j'ose dire a refilé le virus à deux femmes, cela m'interpelle même si j'admet qu'en 3 ans ils ont du avoir plus qu'un seul rapport

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, effectivement, c'est bizarre. Il faudrait qu'on ait plus de précisions.

Peut-être qu'une de ces deux femmes a été déclarée séropo et qu'elle s'est rétournée contre ce gars. Et, du coup, dans le lot des nanas avec qui il avait couché, on a réussi à trouver une autre nana séropo. Tout ça changerait la configuration du truc.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Est-ce que les rapports n'étaient que vaginal? S'ils étaient également anaux...Cela peut s'expliquer....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans une époque libérée des "tabous", il en reste ...

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela dit, je lance juste l'idée, mais les séropositifs présents ici pourraient se constituer en association contre les fabricants de test. Bon, c'est sur que c'est un combat long et chiant. Donc, peut-être bien qu'il n'y aura pas grand monde ici pour se lancer dans ce combat. Mais, c'est une idée possible. Et puis, à plusieurs, on est plus motivé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

En extrapolant, on peut même se demander si le chauffeur de car vagabond n'aurait pas pu rebondir sur l'antériorité ... dans une configuration du type : contaminé par la première et contaminant pour la seconde ... ou quelque chose du genre ... C'est une question qui revient à traiter les responsabilités partagées en cas de carambolage routier ...

Ce genre de jurisprudence s'il s'avérait qu'elle soit confirmée par la Haute Cour risque fort d'avoir des effets pervers au-delà même des diverses supputations ... à suivre donc ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×