Aller au contenu
forum sidasante
Viduité

Bénoit XVI et le VIH

Recommended Posts

Le Très Saint Père a bien voulu s'exprimer sur l'inquiétante du VIH depuis sa résidence d'été de Castel Gandolfo. Nous le citons, in peto, ci-bas :

La famille est à juste titre l'un des thèmes principaux de votre Synode, comme elle l'est dans les orientations pastorales de l'Eglise, en Italie et dans le monde entier. En effet, dans votre diocèse, comme du reste ailleurs, les divorces et les unions irrégulières ont augmenté, ce qui constitue pour les chrétiens un rappel urgent à proclamer et à témoigner dans sa totalité l'évangile de la vie et de la famille. La famille est appelée à être "une intime communauté de vie et d'amour" (Const. past. Gaudium et spes, n. 48), car elle est fondée sur le mariage indissoluble. Malgré les difficultés et les conditionnements sociaux et culturels du moment historique actuel, les époux chrétiens ne doivent pas cesser d'être dans leur vie le signe de l'amour fidèle de Dieu; ils doivent activement collaborer avec les prêtres dans la pastorale des fiancés, des jeunes couples, des familles et dans l'éducation des nouvelles générations.

Chers frères et soeurs, nous avons célébré hier la solennité du Sacré-Coeur de Jésus:  ce n'est qu'à cette source intarissable d'amour que vous pourrez puiser l'énergie nécessaire pour votre mission. Du coeur du Rédempteur, de son côté transpercé est née l'Eglise, qui se renouvelle sans cesse à travers les Sacrements. Que votre souci soit de vous nourrir spirituellement par la prière et par une intense vie sacramentelle; approfondissez la connaissance personnelle du Christ et tendez de toutes vos forces à cette "mesure élevée de la vie chrétienne" qu'est la sainteté, comme aimait à le dire le cher Jean-Paul II. Que la Très Sainte Vierge Marie, dont nous fêtons aujourd'hui le Coeur Immaculé, obtienne en don pour tous les membres de votre diocèse la totale fidélité au Christ et à son Eglise. Je confie à l'intercession de la Mère céleste du Rédempteur et au soutien des saints et des bienheureux de votre terre le chemin post-synodal qui vous attend. Quant à moi, je vous assure de mon souvenir dans la prière, alors qu'avec affection je donne à votre Evêque, à vous et à toute la communauté diocésaine une Bénédiction apostolique spéciale.

... Tout s'éclaire Très Saint Père ! icon_ange.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aaaaaaaaaaaaaaaaah , m'en parle pas Rock , je suis Blême et dire que je fait baptiser ma seconde fille un 11 septembre (c'est un dimanche cette année, 11/09, c'est pas drôle) je suis catho mais d'un genre un peu "space" , le benoit XVI avec sa face de pet ratzinger de mes deux peut pas le blairer (ma femme pourtant bigote dit qu'il a la tête du diable !) : "le catholiscisme ne se pratique pas à la carte" qu'il dit cet empaffé , il invite les jeunes à l'abstinence et à consommer après mariage c'te vieux pédo luciférien maçonnique , vive la communauté catholique la nouvelle secte, fait chier

lorsque je suis allé à la prépa du baptême il y avait un couple de bigot, la femme dit à l'assistance : "ne pas aller à la messe ou seulement 1 ou 2 fois par ans c'est comme mettre des chaussures neuves si on les met 1 ou 2 fois par ans on a mal au pieds !!!!!!!!

et je lui ai répondu moi je marche les pieds nus ma foi elle m'appartient, je me suis fait fusillé du genre un chrétien qui s'isole c'est un chrétien qui s'étiole" moi cela me fait marrer le catho qui va a la messe avec son beau costard et qui en sortant monte dans son 4X4 tout neuf rutilant sans même jeter un regard au balayeur africain du coin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'extraordinaire dans tout cela c'est que quand on lit les évangiles on s'aperçoit que Jésus était tout le contraire d'un défenseur de la famille.

Les évangiles regorgent des citations à cet égard .

Par exemple :

quand ses disciples lui disent : "Ta mére et tes fréres sont là qui veulent te voir"...il répond :"qui sont ma mére et mes fréres ?...ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la suive."

Le catholicisme n'est pas construit sur les paroles de Jésus , mais sur les écrits de Saint Paul , un illuminé qui n'a pas plus connu Jésus que vous et moi et qui un jour suite à une insolation sur le chemin de Damas , c'est vu investi d'une mission d'évangélisation , alors que jusque la il passait le plus clair de son temps à persécuter les premiers chrétiens.

Avec Pierre , celui qui va renier jesus le jour de son arrestation , un lache doublé d'un abruti ,ils seront à l'origine de la secte Catholique , qui n'est rien moins que l'antithése des évangiles....une religion matérialiste grotesque à l'usage des pleutres.

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en tous cas, où est le rapport avec le sida dans tout cela...?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le rapport c'est que selon ces théories la meilleure protection contre le sida c'est le respect des valeurs familliales pronées par l'église en matiére de sexualité.

Chasteté jusqu'au jour du mariage et fidélité des époux....et bien sur pas d'homosexualité.

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Cassiopée

Ah ouais, et quand une femme se fait battre par son conjoint, elle tend lautre joue? (l'inverse est valable aussi) Ça fait combien de morts? Sûrement plus que le sida. Mais ça il nen na rien à foutre ce pape. Il n'a aucune considération pour les humains tout ce qui l'interresse c'est le pouvoir.

Dieu nest pas une religion, la religion cest le bagne à perpète, lenfer quoi!

Ils me font vomi1.gif

icon_tresfache.gif4-guerrier.gif

Cassiopée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Falko
Ah ouais, et quand une femme se fait battre par son conjoint, elle tend lautre joue?

Elle va au commissaria et porte plainte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais le rapport ne s'arrête pas là , car il y a derriere tout cela , l'idée même que le sida est un chatiment divin contre la dépravation sexuelle.

Aprés mon petit séjour sur doctissimo , ou j'ai essayé de m'imprégner de l'esprit de la pensée "conforme" , il ressort que la principale argumentation contre les idées "dissidentes" à propos du Sida , comme à propos de santé en général , c'est que toutes ces théories sont professées par des charlatans , des gourous en relations avec des sectes.

Une des principales interventions de Benoit a justement était de réunir les trois grandes religions , pour lutter contre les sectes .

Eux non pas besoin de l'argent de leurs adeptes pour exister , puisqu'une grande partie de leurs activités et de leurs édifices sont financés par les états . Eux ne vivent pas de l'argent de leurs adeptes , mais de l'argent de tous les citoyens , qui comme moi , pensent que ces religions sont des abominations .

Le grand rassemblement qui vient d'avoir lieu , a été financé par l'Europe.

Aujourd'hui le monde est au bord du goufre parce que les hommes n'ont pas su regarder la vie en face , et qu'ils se sont réfugiés dans des croyances religieuses et qu'ils se sont soumis au force de l'argent .

Il ne s'agit pas de conspirationnisme , mais de bétise et de lacheté .

Il ne s'agit pas de délire....le monde craque de partout....et les hommes dépenses des trésors d'imaginations pour ne pas le voir....mais la réalité qui nous a déjà rattrapé , pourrait bientôt nous dépasser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour recentrer le débat sur ce topic, j'ai ouïe dire que Jean Paul II proné la sexualité, activité bienfaitrice selon lui , il était assez tolérant à cet égard (au sein du couple bien sur), je pense que pas mal de gens ont mal compris son discours sur le préservatif, je pense qu'il a voulu dire quelque part et à juste raison que ce n'est pas le port du préservatif qui apportera une réponse à la question du Sida voici le texte d'un catho qui analyse la question selon ses perspectives (bien sur ce texte se base sur la théorie officielle) mais sur certains point il soulève des questions :

"Pourquoi le pape est-il contre le préservatif ?

Cest pas criminel de désarmer les gens face aux MST ?

Le pape na jamais cité le mot "préservatif" dans aucun de ses textes ou discours. Les

journalistes ont effectué une mise en valeur exagérée du sujet, quils ont extrapolé du discours de

lEglise sur la contraception.

Le préservatif est un moyen qui manifeste quon a pas confiance en lautre, puisquon le

soupçonne de pouvoir nous transmettre un virus de mort. Il est le reflet dune attitude où lon ne veut

pas prendre le temps de connaître lautre car on veut consommer du sexe. Ou même, au sein dune

relation suivie, quon ne croit pas pleinement en sa fidélité, car il aurait pu être infecté pendant ce

temps par des relations avec un autre partenaire. Lorsque le préservatif est nécessaire, la relation

nest jamais en pleine vérité et confiance, et lamour véritable est impossible. La relation sexuelle ne

devrait donc pas avoir lieu.

Même si le préservatif est un certaine protection, il ne justifie pas les comportements à risque. Ce

nest pas parce que jai un casque à moto que je peux rouler à 180 km/h en étant ivre.

Ce moyen nest fiable quà 90% (ce qui délibérément nest jamais dit dans les campagnes de

prévention contre le SIDA ; chiffre dAcadémie National de Médecine). Si dans laéroport on vous

annonce que votre avion à 1 chance sur 10 de sécraser sur ce vol, est-ce que vous montez

dedans ? Et régulièrement ?.

En Grande-Bretagne et aux USA, où la fiabilité du préservatif tombe à 70%, la campagne

officielle du gouvernement contre le SIDA est basée sur la chasteté juvénile comme étant le meilleur

moyen de protection, le préservatif ne venant que comme une pis-aller pour ceux qui ont choisi de

jouer à la roulette russe.

Le pape nous dit que le meilleur moyen de lutter contre le SIDA est la fidélité au sein du couple,

ce que confirment les scientifiques. Si on sen tenait au discours de lEglise, le SIDA disparaîtrait

totalement en lespace de deux générations ! (Pour nos pays développés. Pour ceux où la

transmission du SIDA se fait aussi par manque dhygiène, le virus serait tout de même très fortement

moins présent).

Cependant, si un jeune ne veut pas vivre cette fidélité mais choisit un comportement à risque, il

est évident que lutilisation dun préservatif est nécessaire en tant que moindre mal. Cest ce quon

dit les évêques de France, mais le pape ne peut pas dire cela, car alors on traduirait ce bon sens

comme une caution apportée au préservatif, et on oublierait que la vrai solution cest la fidél

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en tous cas, où est le rapport avec le sida dans tout cela...?

Cheminot,

Je crains fort justement qu'il y ait un rapport étroit entre ces démonstrations "idéologiques" et le VIH (et bien d'autres choses).

Tu inscris toi-même ta démarche intellectuelle dans des démonstrations pragmatiques, techniques et étayées ... Tel n'est plus le cas des pouvoirs (spirituels et temporels) qui sont relayés par les médias. L'approche est dogmatique et, le cas échéant, quasi mystique.

Il y a une grande communauté d'esprit (le terme est fort en l'espèce) entre les différents intervenants institutionnels qui ont droit au chapitre ... Les uns se drapent dans le scientifisme et les autres, en se complétant, se couvrent du voile de l'humanisme (humanitaire serait plus approprié) : bel attelage ...

Certains ont dit ici que ces démarches qui participent à l'endoctrinement des foules, empêchaient une réflexion "ouvertes" et donc saines sur une question de société importante : je partage cette analyse et c'est là que le bat blesse ... et tue ...

Bénoît n'est qu'un rouage dans le dispositif, il ne vaut que par l'audience accordée par les médias. Ces mêmes médias (juifs en grande majorité) ont décidé que notre allemand avait été "enrôlé de force dans les jeunesses hitlériennes" jadis ... C'est peut-être vrai (la contrainte) mais si ce brave homme, pilier d'un système, avait été déclaré " faisant partie de ses mêmes jeunesses de son plein gré (voire avec enthousiasme), ça n'aurait arrangé personne ... aujourd'hui et sans doute hier ... Les conseils en communication doivent la jouer "fine" ...

J'estime que Bénoît se sert du système autant que le système l'utilise. Il n'y a pas de procès en diabolisation à initier mais un peu de recul, voire d'humour, s'impose tout de même. Il est évident que le message du Très Saint Père est très tendance : verrouiller la pensée en l'inscrivant dans des schémas aux options restreintes ... c'est le sens de sa démarche de "bonne volonté" à l'endroit des autres grandes églises ... Il le dit très clairement : la libre pensée n'a pas sa place. Toute dissidence est à proscrire ... la dissidence est précisément de ne pas adhérer aux choix prédéfinis des systèmes proposés.

On peut être là ou ici mais pas "ailleurs" ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toute dissidence est à proscrire ... la dissidence est précisément de ne pas adhérer aux choix prédéfinis des systèmes proposés.

Et pourtant il y a un dissident qui a dit : "les shabbat est fait pour l'homme et non l'homme pour le shabbat"

Ce qui veut dire que la loi est faite pour l'homme , et non l'homme pour la loi ...et que l'homme est plus important que la loi ...et que l'homme est maitre de la loi.

Qu'est ce qui peut bien être plus révolutionnaire que cela.

Même chose avec la circoncision :

A la question : " la circoncision est elle utile" ...Jésus répond : "si la circoncision était utile , Dieu les aurait faire naître ainsi de leur mére....mais la circoncision en esprit , elle , est utile"

Tout cela c'est dans les évangiles...et ne me dit pas Cheminot que cela n'a aucun rapport avec le Sida , car il y a des groupes de pression qui tentent d'acréditer des théses selon lesquelles la circoncision protégerait du Sida.

Je ne crois pas aux théses conspirationnistes , du moins sur les plans conscient...cependant il y a une unité dans tout cela .

Aujourd'hui il y a des hommes qui cherchent sincérement la vérité et d'autres qui la fuient jusqu'à la combattre même.

C'est l'éternel combat des ténébres contre la lumiére .

Dans le groupe des forces obscures il y a les esclaves et les maitres , qui finalement oeuvrent dans le même sens ....et entre les deux , coincés entre le marteau et l'enclume , les guetteurs de lumiére ....c'est peut être pour cela , que pour que l'allégorie soit encore plus parlante , que lorsque le marteau frappe l'enclume , on voit parfois de petites étincelles qui scintillent un instant .

Mais que faire???....Peut être ouvrir la boite de Pandore pour libérer la seule chose qui n'en soit pas sorti : "L'espérance."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui veut dire que la loi est faite pour l'homme , et non l'homme pour la loi ...et que l'homme est plus important que la loi ...et que l'homme est maitre de la loi

Sic,

Un vrai sujet de bachotage comme les affectionnent les formateurs salariés de la République !

... et ça gonfle toujours autant les ados ... depuis des lustres ...

Notre ami Bénoît ne dit pas la loi, il est "la loi" ... depuis qu'un concile "révolutionnaire" l'a doté de "l'infaillibilité" lorsqu'il pond ses bulles. Dura lex sed lex ...

C'est ce qui le distingue de ses collègues chefs d'état qui, eux, doivent s'encombrer de procédures aussi chiantes qu'artificielles (on peut appeler cela vaguement la démocratie) ... Finalement, les prélats sont plus pragmatiques ... Ils seraient les seuls maîtres à bord après Dieu qui ne vient pas souvent les contrer par une motion de défiance.

Bâtir tout un édifice, par ailleurs fort bien organisé et pérenne, sur l'existence d'une question jamais démontrée est astucieux ... Chapeau ... !

C'est peut-être là la clef de la réussite de tous les systèmes qui veulent prospérer.

D'ailleurs, les régimes passent et les églises restent ... certes, il y a des hauts et des bas ... mais bon, ça se maintient dans l'ensemble (l'argent rentre) ... Normal en ces conditions que les structures ayant réussi voient d'un mauvais oeil la concurrence (des églises évangéliques par exemple que le Très Saint Père

et toute la franchouillardise humaniste ont dans le viseur ces temps-ci). Les parts de marché ne sont pas extensibles à l'infinie ... qu'on se le dise ! Les hommes de pouvoir sont des gens avisés ...

Bien sûr qu'il y a un rapport étroit avec le business du VIH !

Pourquoi le VIH n'existerait pas ? ... Pourquoi Dieu n'existerait pas ? ... Pourquoi pas après tout ...

La différence fondamentale ne s'apprécie qu'en terme de résultats :

Croire au VIH selon les écrits hiératiques induit, pour ceux qui sont "indemnes" de faire gaffe quand ils sortent à découvert et pour ceux qui sont "positifs" d'ingurgiter des saloperies "tuantes" ... Peu ou prou, la vie est soit perturbée, soit carrèment flinguée.

Croire à Dieu selon d'autres saints écrits induit une vie unitive (pour les plus fidèles) et des contraintes tandis que pour les moins fidèles c'est le jeu du chat et de la souris de la culpabilité ...

Cela dit, il me semble que la religion est un peu moins chiante à assumer que la croyance précédente. Il paraît même que certains y voient la "lumière" et un sens à leur vie ... je m'en réjouis pour eux.

Finalement ce Benoît Ratzinger, nazi ou pas, semble sympa ... même si certains disent qu'il n'est pas commode lorsqu'il s'agit de discuter ou de bosser avec ... Un peu de rigueur teutonique ne peut pas faire de mal pour ce business ... On peut regretter que ce premier voyage en Allemagne n'eut pas comme destination Munchen ... la bière y est meilleure et les souvenirs du passé plus intenses ... enfin bon, on ne va pas remuer trop tout cela ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je constate que tu connais bien les évangiles, Sic.

Tout d'abord, la parole de ces textes, ainsi que ceux de Paul, sont le fait d'une "dissidence" du premier au quatrième siècle.

Dissidence qui remettait en cause l'exploitation par l'aristocratie romaine des ressources du monde connu alors. Ces chrétiens étaient pourtant persécutés, non?

Là où je vous suis, c'est qu'il y a eu pendant 1500 ans (du quatrième au dix-neuvième siècle, et une partie du vingtième) reprise en main de cette dissidence qui faisait de plus en plus de disciples.

Donc, ceux qui ont détourné le christianisme de son but se nomment Constantin, Clovis, Charlemagne, et tous les rois et empereurs européens, et non Paul. La Réforme, puis la Révolution Française et la République Radicale vont dans le même sens, c'est-à-dire qu'elles ont permis la suppression de la mainmise, non de l'Eglise sur l'Etat, mais de l'Etat sur la Religion.

Méditez simplement cette parole de Paul : "considérez les autres comme supérieurs à vous". Elle s'adresse à la vie interne des premières communautés. Dans la mesure où tous la vivaient, pas de problème. Mais des gens comme Constantin ont évidemment détourné cela à leur profit...

Actuellement, dans nos pays européens, il me semble que le discours de l'Eglise Catholique est plutôt dissident par rapport au discours politiquement correct, d'autant que les catholiques qui suivent Rome dans le domaine de la morale ne représentent sans doute pas plus de un pour cent de la population...

La seule chose qu'on pourrait reprocher à l'Eglise serait de désigner un pape qui prolonge les choix sociologiques qu'elle défend, contre tous les discours officiels (éthique en sciences biologiques, critique du capitalisme libéral). Si les tenants de la thèse que nous défendons au sujet du sida se réunissaient pour choisir leur représentant, ne croyez-vous pas qu'ils choisiraient Eleni Papadopoulos plutôt que Root-Brenstein, qui change d'avis comme de chemise?

En ce qui concerne l'infaillibilité papale, elle a été supprimée de facto par le Concile Vatican II. Et de toutes façons son discours ne s'adresse qu'à ceux qui le suivent.

Réfléchissez un peu! Vous trouvez normal qu'on donne plus la parole aux repenseurs du sida, vis-à-vis de la majorité bien-pensante. Actuellement, les bien-pensants ne sont plus les chrétiens, qui sont fortement minoritaires. Alors, heurseusement pour eux, ils ont encore un porte parole qu'on peut entendre un peu plus. Pourquoi lui interdire de parler de ce qu'il pense?

Quant à la loi, nous fonçons dans un monde où l'homme devra s'adapter à la loi des marchés, et il est évident que ce monde est à subvertir.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant à la loi, nous fonçons dans un monde où l'homme devra s'adapter à la loi des marchés, et il est évident que ce monde est à subvertir.

Ne crois-tu pas que c'est ainsi depuis la nuit des temps ? sous une forme ou sous une autre ...

Ne vaut-il pas mieux obéir aux "lois des marchés" qu'à un ensemble d'imbéciles aux intentions douteuses ? ... Je n'ai pas connaissance d'un système prospère dans des lois étrangères aux marchés (au sens large). En revanche, les exemples d'uthopies calamiteuses abondent ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hmmm je reste persuadé que l'église catholique arrive à un croisement important de son histoire , elle joue incontestablement son avenir. Audelà du changement de pape qui demeure finalement anodin étant donné l'orientation prise par le vatican ces derniers mois (même si benoit XVI est soit disant un anti-maçons notoire,je demande à voir), il faut voir le début d'une "course contre la montre" à l'heure ou même les politiques perdent de leur crédibilité c'est là que je rejoint l'idée de "pilier" (contre nature certes).Il y a fort à parier que l'église va jouer son va tout, pourquoi ne s'y risquerait elle pas alors que les politiques le font sans le moindre doute (les néocons de notre amis W Bush par exemple) , plus le discours est gros (vive les sophistes) plus on y est sensible dans un sens comme dans l'autre et c'est ce qui importe après on débrouille pour rallier les gens à sa cause

à relire :

L'Art d'avoir toujours raison (1830-1831) de Schopenhauer et oui la fameuse dialectique héristique

Bref je pense que le vatican va redoubler d'effort par des prises de positions bien marquées dont les médias se feront immanquablement l'écho

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Art d'avoir toujours raison (1830-1831) de Schopenhauer et oui la fameuse dialectique héristique

Bref je pense que le vatican va redoubler d'effort par des prises de positions bien marquées dont les médias se feront immanquablement l'écho

Eh oui Kierk, dans ce bordel médiatique, la question n'est plus de savoir quelle est la question mais bien qui la relaie et qui la pose ... Dans ce même bordel, la réponse et son sens n'ont plus guère d'importance, il s'agit de savoir qui la relaie également et qui la formule ...

Il y a les "légitimes" et il y a les autres ... ce sont les relayeurs qui fondent ou non leur légitimité ...

Je dis, à dessein, "bordel" car il n'y a plus de mise en perspective : les règles douloureuses de Madonna jouxtent la situation des victimes du Tsunami ... et provoquent un émoi (ou un manque d'émoi) de même portée ...

11 tapeurs de ballon payés en millions d'euros/mois en deviennent de preux chevalier ... alors que l'un d'entre eux est identifié à un ange salvateur ...

... et alors qu'un type en blanc à Rome délivre un message de paix ... c'est le moins qu'il puisse faire quand même ... il ne pourrait quand même pas faire le contraire du haut de son balcon ... remarque, il n'y a pas si longtemps ... si ...

... Note bien que si les choses avaient mal tourné et que le pacte germano-soviétique ne s'était pas étiolé, notre ami Bénoît se serait imposé - aussi - dans un beau consensus ... au vu de ces anciens mais brillants états de service durant sa jeunesse ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit récap des JMJ :

"Le pape a appelé les jeunes à assister régulièrement à la messe et a critiqué un "'boom' du religieux" accompagnant "l'oubli de Dieu". "Je ne veux pas discréditer tout ce qu'il y a dans cette tendance. Il peut y avoir aussi la joie sincère de la découverte", a-t-il admis, "mais dans ce contexte, la religion devient presque un produit de consommation. On choisit ce qui plaît, et certains savent aussi en tirer un profit". "Mais la religion recherchée comme une sorte de 'bricolage' en fin de compte ne nous aide pas. Elle est commode, mais dans les moments de crise, elle nous abandonne à nous-mêmes", a estimé le souverain pontife.

Quant à la liberté, elle "ne consiste pas seulement à profiter de la vie de manière totalement autonome, mais plutôt à vivre à l'aune de la vérité et de la bonté, de manière à ce que nous devenions nous-mêmes bons et authentiques", a poursuivi l'ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi."

et petite citation de de henri Laborit (auteur de l'excellent Eloge de la fuite) :

« Ce n'est pas l'Utopie qui est dangereuse, car elle est indispensable à l'évolution. C'est le dogmatisme, que certains utilisent pour maintenir leur pouvoir, leurs prérogatives et leur dominance. »

ou encore de Paul Valéry , celle là je l'aime bien :

« Il y a de grandes perturbations dans le monde, qui sont dues à la coexistence de "vérités", d'idéaux, de valeur comparable, et difficiles à distinguer.

Les débats les plus violents ont toujours eu lieu entre des doctrines ou des dogmes très peu différents.

Lutte plus aigre et plus aiguë entre orthodoxes et hérétiques qu'entre l'orthodoxe et le païen.

Le degré de précision d'une dispute en accroît la violence et l'acharnement. On se bat plus furieusement pour une lointaine décimale. »

Bref pour conclure une dernière citation de Valéry dans "les mauvaises pensées" pour nos médecins du Sida :

« Un homme compétent est un homme qui se trompe selon les règles. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Le pape a appelé les jeunes à assister régulièrement à la messe et a critiqué un "'boom' du religieux" accompagnant "l'oubli de Dieu". "Je ne veux pas discréditer tout ce qu'il y a dans cette tendance. Il peut y avoir aussi la joie sincère de la découverte", a-t-il admis, "mais dans ce contexte, la religion devient presque un produit de consommation. On choisit ce qui plaît, et certains savent aussi en tirer un profit". "Mais la religion recherchée comme une sorte de 'bricolage' en fin de compte ne nous aide pas. Elle est commode, mais dans les moments de crise, elle nous abandonne à nous-mêmes", a estimé le souverain pontife.

... A ce niveau de généralités, Benoit a raison ...

Ce brillant théologien considère comme acquis le fait qu'il soit dépositaire exclusif du concept divin que nous appelerons "Dieu" pour reprendre son expression ... Il est étrange de constater qu'il peut s'accodommoder assez bien d'un "partage" de la marque avec quelques autres "grandes" autorités ...

car d'une part, il ne peut guère faire autrement et d'autre part il est crucial pour lui ne pas tomber dans la marginalisation ... avec ses gardes suisses d'opérette ...

Ca ressemble aux grandes alliances de circonstances entre les trusts pharmaceutiques ... attention aux nains ... ils peuvent vite avoir la grosse tête ...

" la joie de la découverte " ... c'est bien ça comme idée ... la découverte de quoi ? ... d'un Vatican has been ? ... et de gouroux tendances ? ... et non dépositaires, selon lui, du concept de "Dieu" ...

Mais les gouroux ne sont-ils pas à "l'image de Dieu" (je cite le Pontife) comme tout le monde ?

D'ailleurs, regarde-toi dans le miroir Kierk : " Mon Dieu que tu es beau ! " ... donc Dieu est pas mal aussi ...

Cela dit, il paraît qu'un évêque (encore un) vient de se faire débarquer à cause d'une vilaine cassette

le montrant en plein orgasme avec un jeune paroissien ... c'est bien véniel pourtant ! ... mais quelle idée de filmer ses orgasmes avec un jeune paroissien aussi ! ... quand on est évêque ... ce n'est pas ainsi qu'il va faire carrière le pauvre ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nyktalope

Le concept de relgion n'a plus de sens aux yeux des con...sommateurs. Croire en qui ? En quoi ? Toutes les religions et sectes on leurs paradoxes. La seule foi crédible est celle de son salaire, la seule chose qui te permet de vivre.

Il y a de grandes perturbations dans le monde, qui sont dues à la coexistence de "vérités", d'idéaux, de valeur comparable, et difficiles à distinguer.

Les débats les plus violents ont toujours eu lieu entre des doctrines ou des dogmes très peu différents.

Lutte plus aigre et plus aiguë entre orthodoxes et hérétiques qu'entre l'orthodoxe et le païen.

Le degré de précision d'une dispute en accroît la violence et l'acharnement. On se bat plus furieusement pour une lointaine décimale. »

Tout le monde cherche une religion la plus juste et la plus cohérente, et ce ne sont pas les actualités (guerre "sainte" en Irak) qui vont les faire choisir. Comment être catholique et accepter les massacres en Irak? , c'est absurde !!! Pourquoi condamner l'islam alors qu'il prone la paix ? Tant d'incohérences nous emêchent de choisir, voire à constituer une autre religion, les agnostiques. Un pape n'a pas plus d'utilité qu'un assurance tant qu'on a pas d'accidents!

Dans ce monde de tromperies et de manipulation, dire la vérité est un acte révolutionnaire !

(dsl pour l'auteur, je ne sais plus qui c'est mais j'ai apprécié la formule ! icon_biggrin.gif )

Moi, au moins, j'ai la certitude que je ne sais pas ! reflechi.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui veut dire que la loi est faite pour l'homme , et non l'homme pour la loi ...et que l'homme est plus important que la loi ...et que l'homme est maitre de la loi

Sic,

Un vrai sujet de bachotage comme les affectionnent les formateurs salariés de la République !

... et ça gonfle toujours autant les ados ... depuis des lustres ...

Ce que je veux dire au fond , c'est que l'on ne devrait pas avoir à rendre de compte par rapport à des lois que l'on n'a pas individuellement acceptées .

Pour ce qui me concerne les lois des autres ne m'engage pas.

Et pour la loi que je reconnais dans un instant et dans des circonstances particuliéres , elle n'est valide que le temps que dure ces circonstances particuliéres , ou le temps pour lequel je me suis engagé à la respecter .

Quant au bachotage , sur un tel sujet , j' aurai certainement répondu quelquechose du genre : "allez vous faire foutre!"

J'ai du me présenter trois fois aux épreuves du bac , avant de l'obtenir avec la note de 10,5 .

Mais j'ai toujours refusé de répondre à une question de cours dans les matiéres scientifiques .

Tu vois jusqu'ou peut aller ma résistance au formatage...mais cela ne s'apprend pas dans les livres...je l'ai appris dans mon berceau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...