Aller au contenu
forum sidasante

aixur

Administrateurs
  • Compteur de contenus

    1 275
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    13

Messages posté(e)s par aixur


  1. Yes, I understood for non protected oral sex. But even unprotected, official sources say oral sex is not a source of contamination (or very exceptionally, something like one on ten millions). So, you can't have been contaminated by this way. And thus, even if you believe in the official theory, there is no way you could have been contaminated.

    The reason why your test has reacted positive is because you took pills against fever. It's clear. We have got many people on this forum who have reacted positive after taking antibiotics. So, it has nothing to do with an hypothetic virus, but with the fact that those pills have increased the amount of particles in your blood.

    About hair loss, it's because of the stress. With high stress level, your cortisol level stays high, and, my opinion is hair growth follows the cortisol cycle. If cortisol level stays high, then the cycle is interrupted, and hairs begin to fall. It has nothing to do with a low immune system.

    So, you don't have HIV, you won't have aids. And if you begin to take ARV's you will take them for nothing.


  2. S'ils ne donnent pas les résultats détaillés par écrit, qu'est-ce qui prouvent qu'ils disent la vérité ? Rien.

    Le coup à leur faire, ce serait de leur dire que puisqu'ils ne veulent pas donner les résultats par écrit, tu te considères comme négatif et que du coup tu vas aller coucher avec plein de gens séronégatifs sans te protéger. Et s'ils deviennent positifs, ça sera de la faute du labo qui n'a donné aucune preuve que tu étais bien séropo (bon ok, tu sais déjà que tu es séropo. Donc, ça ne peut pas servir pour toi, mais pour d'autres personnes qui n'ont jamais été testées avant et à qui on ne donne pas les résultats, oui).

    Tout ça en enregistrant la conversation en audio ou en vidéo.

    Ça serait marrant de voir leur réaction.

    • Like 1

  3. Hello,

    Welcome on the forum.

    First, even with the official theory, it's impossible to be HIV positive (HIV +) after having only oral sex and anal sex with a condom. So, inside the official theory, you being positive is something impossible.

    Your friend told us that the kind of tests you had were not very clear. Was it Elisa only ; Elisa + Western Blot ; Elisa with just a viral load ? It's very important, because the Elisa test tends to react positive very easily. So, if you passed just an Elisa test, the risks of being falsely positive are very huge. Officially, you need to pass two Elisa tests and one Western blot.

    Another thing, did you take antibiotics during your fever episode ? It's important, because those antibody tests reveal in fact only the concentration of particles in the blood (I mean, any particle). They are a scam. So, if you have an important concentration of particles in the blood, the test will react positive. Antibiotics desegregate blood particles. Thus, they can make the HIV test to become positive. So, if you took antibiotics, it could be one of the reasons why you reacted positive.

    The fact that you recognized that you are gay during your test wasn't good. Because it can influence how the technician interprets the test. It seems that the result was just above the limit. Thus, the assistant interpreted the test as positive, while if you had said that you are heterosexual, he could have said it was negative or dubious.

    You will say : "yes, but I have a positive viral load". Yes, but the viral load is another scam. It reacts to any DNA genetic material present in the blood. So, a lot of people can have a positive viral load. Thus, it doesn't prove anything.

    I suggest you to pass another test. This time, with serious people which will give you all the papers about the results, and not just a "you are HIV positive" kind of answer.


  4. Sinon, Stéphanie, il ne faut surtout pas prendre d'arv pendant la grossesse. C'est dangereux pour l'enfant. Je pense que ça peut être teratogène ou entrainer des malformations ou des problèmes de développement cérébral. C'est comme prendre de la cortisone pendant la grossesse en gros. Pour faire simple, il faut considérer qu'ARV = cortisone.

    Justement, on a ce témoignage d'une femme qui a pris de la cortisone pendant sa grossesse. Comme par hasard, son fils a des problèmes. Et elle a découvert que dans les pays nordiques, la cortisone n'est plus recommandée pendant la grossesse, parce que dangereuse pour le foetus.

    http://lepetitherissonbleu.blogspot.fr/2013/02/le-scandale-de-la-cortisone-pendant-la.html

    exemple :

    "Ca fait bien longtemps que dans les pays du Nord de l'Europe ces produits sont interdits parce que réputés dangereux pour les petits."

    "Tout cela je l'ai enfoui en moi et puis hier soir, au détour d'un reportage sur la surmédicalisation des grossesses en Europe, voilà que la journaliste balance sur un ton de circonstance #toutes mes condoléances# que la cortisone n'est plus utilisée (attention toutefois, le reportage avait lieu en Allemagne) parce qu'elle a des effets dangereux sur le foetus (notamment alimentaires, de trouble de l'attention etc.)."

    Mais bien sûr, en France, tout va très bien madame la marquise.

    Ce qu'il y a, c'est que pendant la grossesse, il y a des variation du taux de cortisol. Et celles-ci sont certainement nécessaires pour le bon développement du foetus. En prenant de la cortisone (ou des arv, c'est pareil), le taux reste élevé en permanence. Et du coup, le développement du foetus est forcément perturbé.

    • Like 1

  5. Stéphanie,

    Désolé, je viens de passer un temps fou à te répondre, et voilà ci-dessus ce qu'il en reste suite à une fausse manoeuvre de ma part.

    En résumé, le procédé de PCR Cobas détecte la charge virale entre 40 000 et 100 000 copies.

    Le procédé Siemens, lui, la détecte à partir de 1000 copies.

    Il y a erreur. J'ai vérifié sur le site que tu as mis en lien pour le test COBAS. En fait c'est 40 à 10 millions de copie, pas 40.000 et 100.000.

    Je cite la référence :

    "Quantification de l'ARN du VIH-1 pour des charges virales allant de 40 à 10 000 000 copies/mL (certification CE-IVD)"

    Ça change tout.

    Le Test COBAS correspond donc tout à fait à la fourchette de détection classique du VIH (de 50 à 10 millions de copies).


  6. Difficile de savoir de quoi il retourne.

    Bon, bien sûr, c'est une arnaque. Puisqu'il n'y a pas de virus VIH, il ne peut pas y avoir de vaccin.

    Mais, après ça, tout dépend de ce que veux faire l'orthodoxie médicale. Ils peuvent introduire à tout moment un vaccin et dire qu'il est efficace (tout le temps ou seulement pendant un certain temps comme ici, sur X % de vacciné ou 100 % d'entre eux, etc...).

    Comme on n'est pas dans les petits papiers de l'orthodoxie, impossible de savoir si le vaccin présenté ici est celui qui va être finalement introduit sur le marché, ou s'il va rejoindre les oubliettes avec les autres qui l'ont précédé.

    Mais il est possible qu'ils décident finalement d'introduire un vaccin et d'en finir avec l'affaire "VIH". Dans ce cas, on aurait eu une première étape consistant à affoler au maximum la population en achevant des drogués déjà en très mauvaise santé avec l'AZT à haute dose. Puis, on aurait eu une deuxième étape avec les trithérapies, permettant d'engranger des bénéfice élevés sur un temps beaucoup plus long et avec une population de séropositif beaucoup plus importante qu'au début. Puis, on aurait une troisième phase avec un vaccin touchant encore beaucoup plus de monde, et moins cher, mais peut-être finalement plus profitable.

    • Like 1

  7. @Jardinier,

    Le problème, c'est justement la douleur. Il n'y a aucune raison qu'un microbe entraine une telle douleur. Même s'il y avait irritation du conduit urinaire, le passage de l'urine donnerait simplement une légère impression de chaud. Si tu urines sur une plaie ouverte, ça n'entrainera pas une douleur intense, comme il peut y en avoir lors d'une chaude pisse. Par contre, le déplacement d'un calcul urinaire peut faire extrêmement mal.

    Ensuite, il n'y a pas de raison que l'infection se limite au conduit urinaire. Si infection il y avait, elle devrait entrainer une inflammation de l'ensemble du sexe. Alors qu'avec un caillou, là, c'est parfaitement logique que ça se limite à cet endroit.

    Et puis, l'écoulement s'explique beaucoup mieux avec l'irritation que cause un caillou dans le conduit urinaire et à proximité de la prostate qu'avec un microbe.

    Enfin, comment l'antibiotique ferait pour guérir l'infection, puisque le microbe se trouve en partie à l'extérieur du corps ? Le conduit urinaire n'est pas accessible à l'antibiotique. Donc, il ne devrait pas y avoir guérison. Par contre, si le calcul a tendance à partir tout seul, ou que l'évacuation est aidée par la prise d'antibiotiques (effet anti-inflammatoire), là aussi, ça s'explique beaucoup mieux.

    Quant la "résorption assurée", ça n'est pas si vrai que ça. Ici, on apprend que "Parfois, les symptômes persistent pendant un certain temps après le traitement." Bien sûr, ils accusent un autre microbe (le chlamydia). Mais là aussi, ça s'explique plus simplement par le fait que le caillou est tout simplement resté dans le conduit urinaire.

    Les conneries de la médecine ne se limitent pas au seul sida. C'est très dangereux de penser le contraire, même sans être séropositif. Bien sûr, si on est séropo, là, la médecine risque de vous rattraper très rapidement. Mais même si on ne l'est pas, ça reste très dangereux, parce que, même si c'est plus tard, la médecine vous mettra le grappin dessus avec des diagnostics de diabète, de cancer, de pneumonie, d'ulcère, d'hépatite, etc... Et là, aïe aïe aïe...


  8. Il a fait un test dans un laboratoire assez pointu vu qu'il a du attendre 2 semaines pour les résultat.

    A Hong Kong, il y a aussi des tests rapides, anonymes pour de vrai, pas comme en France, mais les centre sont spécialisés soit pour gay soit pour hétéro. J'y ai déjà fait un test négatif il y a 8 mois où ils mettent une goutte de sang sur un papier et si la couleur change c'est positif. Le gars qui fait ça, bien sûr n'y connait rien.

    Je lui ai proposé qu'on fasse un test dans un centre comme ça pour voir si le résultat est le même et je me testerai aussi par la même occasion. J'ai bien fait? Mais je préfère attendre car j'ai eu mon injection de peniciline hier et je me demande si ça peut influer sur le test.

    J'étais passé à côté de ça. En quoi les tests anonymes français ne sont pas anonymes ?

    Sinon, pour l'injection de pénicilline, c'est clair que ça peut positiver le test. Ne surtout pas se faire tester juste après une injection d'antibiotiques. Il faut attendre au minimum un mois et demi.


  9. Ah, mais je ne parle pas forcément de conspiration, mais plutôt d'erreur (même si, aux USA par exemple, des types comme les Rockefeller avaient mis la main sur la médecine dès les années 20).

    Rien de plus facile que de croire qu'une irritation ou un calcul urinaire est une MST. Donc, dans le cadre de la théorie microbienne, l'erreur était possible.

    Alors, oui les symptômes existent, mais simplement, la cause n'est pas celle qui est officiellement indiquée (des microbes).

    Parce qu'il n'y a aucune raison que quelqu'un ressente une douleur lorsqu'il urine. Par contre, un caillou se trouvant dans le conduit urinaire explique très bien ce genre de chose.

    Et ça peut tout à fait expliquer les écoulements aussi. L'inflammation que ça provoque peut entrainer la formation de pus. Dans ce cas, bien sûr, ça pourra être considéré officiellement comme une MST. Mais ça ne veut pas dire que c'est une MST. Et puis, même officiellement, un écoulement n'est pas limité aux MST. On peut faire un diagnostic de prostatite aussi. Donc, même officiellement, l'écoulement n'est pas spécifique uniquement à la gonorrhée ou d'autres MST.

    Parfois, il n'y aura pas d'écoulement. Mais dans ce cas, on parlera d'autres types de MST, ou alors de simple infection urinaire, ou même justement, de calcul urinaire.

    (D'ailleurs, cette histoire de prostatite me fait modifier mon appréciation de la situation. Je dirais qu'en plus d'un calcul urinaire, tu as dû avoir un calcul prostatique. Ça expliquerait un peu mieux les écoulements, mais surtout les odeurs.)

    Même chose pour le fait que ça survienne après des rapports douteux. Le diagnostic est orienté en partie en fonction de ça. Si ça survient en dehors de rapports douteux, on parlera d'une autre maladie. Mais si tu as souvent des rapports sexuels, tu en auras toujours un suffisamment récent pour qu'on puisse te diagnostiquer une MST. Dans la mesure où une MST peut rester silencieuse, on dira que ton partenaire était infecté sans le savoir. Donc, dans ce cas, pratiquement à tous les coups le diagnostic de MST est crédible.

    Et puis, pourquoi une MST infecterait juste le conduit urinaire et pas l'ensemble de la verge ? Pourquoi l'ensemble de celle-ci ne deviendrait pas enflammé lui aussi ? Alors qu'avec l'explication du calcul urinaire, là, c'est beaucoup plus logique. Il y a inflammation uniquement du conduit urinaire parce qu'il y seulement un caillou. Et donc, l'inflammation et la douleur sont seulement locales.

    Quant aux odeurs, concernant la gonorrhée ça n'est mentionné que pour les femmes. Par contre, les prostatites peuvent entrainer des écoulements avec des mauvaises odeurs.

    Bref, je serais toi, je ferais attention à mon alimentation. Parce que si tu as eu 2 fois le problème, ça veut dire que tu dois avoir tendance à avoir des calculs rénaux. Il faudrait voir aussi si tout ça n'est pas arrivé alors que tu avais pris du viagra récemment. Ça aurait pu favoriser l'apparition du problème.


  10. Pour la gonorrhée (et autres MST), je pense qu'il s'agit soit de calculs urinaires, soit d'irritation du gland. Ça dépend des symptômes.

    Les antibiotiques semblent marcher parce qu'ils aident en fait à réduire l'inflammation de la verge et donc à laisser passer le calcul.

    Et puis aussi, les calculs urinaires disparaissent la plupart du temps tous seuls. Donc, lorsqu'on prend l'antibiotique, le calcul est déjà en train de s'éliminer. On crédite ensuite à tort l'antibiotique du succès.

    Dans la mesure où une MST peut servir de base au médecin pour dire qu'un séropositif est en train de passer au stade sida, c'est un truc à savoir.


  11. Ah oui, c'était pour ça. Ça induisait en erreur. Merci Manicamp.

    Sinon les glaces par exemple, c'est le truc qui peut induire une diarrhée dans un pays chaud. Des sodas ou de l'eau froide aussi.

    Genre, on arrive dans le pays. On est stressé à cause du voyage, de la chaleur, du changement de repères. On est d'abord constipé. Puis, on s'adapte, on se détend. Le transit redevient normal. Et là, si on prend une glace ou un soda frais, qui accélèrent le transit, bam, la diarrhée peut apparaitre. Ca peut être aussi simple que ça.

    Personnellement, ça m'était arrivé en Turquie juste après avoir mangé une glace et bu un soda sur la plage. Tout d'un coup, paf, méga envie d'aller aux toilettes. J'étais rentré à l'hôtel en voiture à toute vitesse.

    Ça peut venir aussi des pastilles qu'on utilise pour désinfecter l'eau. Enfin bref, il peut y avoir de multiples causes de diarrhées dans les pays chauds.


  12. Je n'ai jamais pris d'anti paludisme, ni anti diarhee, aussi je ne mange pas épicé, boit énormement d'eau, et ce problème, je l'ai eu depuis longtemps. D'ailleurs, même quand je passe plusieurs mois en France. Je ne l'ai jamais vraiment traité. En fait c'est lorsque j'ai commencé le chlorella que mes selles sont devenue presque liquide ! j'ai evidemment arreté les deux. La spiruline, je ne sais pas ce que cela m'a apporté. peut etre, je le verrais dans mes prochain résultat.

    J'ai mal precise, que mon médecin generaliste, celui qui me prescrit les prises de sangs au labo, est assez ouvert. ( ce sont ceux de l'hopital que je redoute) Lorsque je lui ai demandé une analayse de glutathion, il me la prescrit sans pour autant savoir vraiment de quoi il s'agissait. Aussi, il me reconforte souvent en me disant que je suis en pleine forme. Il m'a gentiment dis que peut etre, si mes diarhee persistaient depuis tout ce temps, c'est qu'il y avait peut etre un signe de dereglement. Mais comme je lis partout que les anti bio ne sont pas tres bonne pour le systeme immunitaire, c'est lui qui m'a dit, qu'on pouvait commencer par essayer ce petit traitement de 7 jours.

    De toute evidence, je devrais aussi traiter mon stress naturellement. Quelqu'un me conseil l'homeophatie?

    Je vais patienter quelques jours avant de refaire ma CV/CD4, car je n'ai pas envie que ces prise anti fongique modifie les resultats, surtout si vous dite

    Le plus 'malheureux" c'est que je n'arrive pas à avoir d'opinion ! c'est tout la le probleme, voila pourquoi je passe tant de temps sur google

    La seul chose qui est pour le moment certaine et que je peux verifier, c'est que mes CD4 ont baisse continuellment en 6 mois, et que ma charge virale a augmenté en 1 an. ( j'ai meme fais un graphique).

    D'accord, mais le fait d'aller dans des pays chauds, en soit entraine ce genre de problème.

    Et puis, peut-être aussi que le problème vient justement du fait de boire énormément d'eau. Personnellement, j'en buvais pas mal à un moment. Et puis, j'ai décidé d'en boire moins, justement parce que j'avais souvent des diarrhées. Et depuis, effectivement, j'ai beaucoup moins de problème.

    Quant à la chlorella, ça doit avoir un effet ant-inflammatoire (et peut-être même carrément anticoagulant) et du coup, c'est agressif pour les intestins. D'où les diarrhées.

    Mais il y a peut-être d'autres causes possible. Dans l'alimentation par exemple. C'est à creuser. Par exemple, le café peut provoquer ce problème.

    Pour ton stress, le fait de prendre de la chlorella et de la spiruline, l'a fait augmenter artificiellement. Ça fait augmenter le taux de cortisol, et du coup, augmenter le stress. C'est probablement pour ça que tu t'es remise à prendre du cannabis.

    C'est un peu comme les femmes qui se mettent à fumer à cause de la pilule contraceptive. La pilule augmente le taux de cortisol, et donc le stress. Et pour compenser, beaucoup de femmes se mettent à fumer, ou à boire de l'alcool, ou à prendre des calmants.

    D'une façon générale, il ne faut pas prendre ce genre de médicament naturel. C'est tout aussi néfaste que les médicaments allopathiques. La seule bonne chose, c'est de manger une nourriture correcte et de boire de l'eau.


  13. Concernant les joues creusées, en plus de la spiruline, il y a peut-être aussi tout simplement l'âge.

    J'ai lu il n'y a pas longtemps une réflexion d'un gars qui disait qu'avec l'âge, les gens maigres ont tendance à être plus maigres et les gens un peu en surpoids on tendance à grossir. Et effectivement, c'est bien ce que je constate autour de moi. Les gens maigres voient leurs joues se creuser avec l'âge.

    Sinon, comme le dit Jardinier, les auto-médications naturopathes sont souvent presque aussi néfastes que la médecine allopathique. Et peut-être encore plus, puisqu'on ne s'en méfie pas.


  14. Le diagnostic de candidose est complètement bidon. Ton problème vient de la spiruline. Et avant, il venait effectivement de tes voyages vers des destinations exotiques.

    La chaleur qu'il y a dans les pays chauds entraine de la constipation. Mais au bout d'un moment, le corps se remet à fonctionner et là, c'est plutôt l'effet inverse ; il y a souvent apparition de diarrhées. Sans compter que quand on va vers ces destinations, on prend parfois des antipaludiques ou des produits pour lutter contre la diarrhée justement. Or, les antipaludiques provoquent de la diarrhée. Et concernant les anti-diarrhéiques quand on arrête de les prendre, il y a rattrapage de la part du corps, et la diarrhée apparait.

    Et puis, la nourriture de ces pays-là est généralement épicée. Ça sert justement aux population à lutter contre la constipation. Mais du coup, ça fait des cycles de constipation/diarrhée.

    Sans compter que dans ces pays-là, une fois que la diarrhée est installée, le médecin va souvent administrer des antifongiques ou des antibiotiques ou encore des anti-diarrhéiques, ce qui va perturber là-aussi la digestion.

    Donc, les voyages vers les destinations exotiques entrainent très souvent des problèmes digestifs. C'est parfaitement normal.

    La consommation de cannabis peut aussi provoquer des cycle de constipation/diarrhée, en fonction de la fréquence d'utilisation. Le cannabis est un calmant, ce qui a plutôt tendance à constiper. Mais comme on n'en prend généralement pas tout le temps, il y a des moments où au contraire, le simili-sevrage va entrainer de la diarrhée.

    La prise de pilule peut aussi provoquer ça durant le cycle.

    D'ailleurs, ce diagnostic de candidose fait vraiment diagnostic au pif. Genre, je fais un diagnostic au petit bonheur la chance, je donne des médicaments, et si ça marche, c'est que j'étais dans le vrai. Façon de faire qui est d'ailleurs très répandue chez les médecins.

    Et puis, ça fait diagnostic orienté. Orienté par ton statut de séropositive. Si tu ne l'avais pas été, ton médecin aurait probablement simplement diagnostiqué un simple désordre intestinal.

    Le problème des antifongiques, c'est qu'ils peuvent être aussi agressifs que les antibiotiques. Donc, tu peux te retrouver avec une diarrhée, des douleurs intestinale, une éruption cutanée. Ça peut ne pas arriver. Mais si ça arrive, alors, ton médecin dira que c'est le sida qui est en train de s'installer.

    Et puis, ça risque de faire augmenter la charge virale et de faire baisser le taux de cd4. Donc, s'il y a test sanguin pour le sida à ce moment-là, là encore, ton médecin pourra te faire paniquer en disant que tu es en phase sida et qu'il faut absolument que tu prennes une trithérapie.


  15. Bonjour,

    Et bienvenue sur le forum.

    Pour la charge virale, il ne faut pas s'affoler. Il faut savoir que le chiffre maximum est de 10 millions de copies. Donc, en étant à 100.000, tu es à 1 % du maximum. Et en passant de 50.000 à 100.000, tu es donc passée de 0,5 % à 1 %. C'est totalement dérisoire.

    Il faut savoir que l'échelle de multiplication de la charge virale est de 100.000 (de 100 copies à 10 millions). Concrètement, ça implique que les variations sont potentiellement explosives. Ça peut être multiplié ou divisé par 100 d'un coup à l'autre. Donc, quand tu passes de 50.000 à 100.000, ça n'est rien. C'est du domaine du bruit de fond.

    Si tu avais fait ton test ailleurs, peut-être qu'à cause des variations propres au test, tu aurais constaté une baisse à 20.000.

    Pour l'augmentation de tes diarrhées, c'est clairement la spiruline qui en est la cause. En fait, ce truc n'est pas un produit bon pour l'organisme. C'est comme un anti-inflammatoire. Ça agresse les intestins et du coup, ceux-ci réagissent en accélérant le transit. D'où les diarrhées.

    Et du coup, à cause des diarrhées, tu peux éventuellement avoir perdu un peu plus d'eau que normalement, et avoir les joues creusées.


  16. http://benzo.forumactif.org/

    Il y a beaucoup d'informations intéressantes sur les médicaments de type benzodiazépines, somnifères, calmants (ce que j'appelle les analogues d'opiacés).

    Sinon, Michel, l'administrateur du forum tient aussi des blogs sur divers sujets médicaux (parfois les billets sont traduits de l'anglais un peu à l'arrache avec Google, mais globalement, ça va).

    http://medecincritique.sosblog.fr/

    http://medicament.sosblog.fr/

    http://avcsurordonnances.sosblog.fr/

    http://bipolaireinfo.sosblog.fr/

    http://beta-bloquant.sosblog.fr/

    http://lespilulesquituent.sosblog.fr/

    etc... (il y en a plein, chaque blog contient des liens vers une bonne partie des autres)


  17. Les tests qui viennent de tomber et qui sont négatifs, finalement, c'est bien de les avoir passés. Mais maintenant qu'il y a ceux-là, moi, je n'irai pas prendre un risque, même s'il est minime, avec encore un autre test. Le dernier suffit à mon avis. Il est négatif, fin de l'affaire.

    Donc, moi, j'aurais tendance à me barrer et à ne pas prendre de risque. Mais bon, si tu angoisses encore, je comprends que tu veuilles en passer un dernier pour enfoncer le clou. Et puis, c'est vrai qu'il faut rassurer définitivement ta femme.


  18. Ah oui d'accord. Autant pour moi, je n'avais pas bien lu la partie ou tu disais que c'était ton docteur qui avait pris contact avec l'infectiologue.

    Mais bon, quand même, si j'ai bien compris tu acceptes finalement de te plier à sa demande en repassant un autre test. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi ton docteur maintient le contact avec l'ancienne infectiologue. Vu sa mauvaise fois, s'il y a encore une charge virale positive, elle pourra encore chercher la petite bête. Tout devrait passer uniquement par le nouvel infectiologue maintenant.

    Au passage, son histoire d'élite controleur est complètement débile, puisque ça n'affecterait pas le taux d'anticorps aussi rapidement. Ça ne jouerait (dans la théorie orthodoxe) que sur la charge virale. Donc, si les tests d'anticorps sont négatifs, c'est qu'il n'y a plus d'anticorps anti-vih. Et là, il n'y a pas d'explication d'une point de vue officiel (à part que l'un des test est faux, et il semble clair que c'est le premier qui l'est).

×
×
  • Créer...