Aller au contenu
forum sidasante

Takeshi

Membres
  • Compteur de contenus

    27
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

Takeshi last won the day on 29 janvier 2014

Takeshi had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de Takeshi

  • Rang
    Confirmé
  • Date de naissance 05/10/1953

Contact Methods

  • Website URL
    http://micheldonceel.skynetblogs.be/
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Ardenne Belge
  1. Que dire ? Sinon que la SexPol du Système ressemble de plus en plus à une chasse aux sorcières... https://reseauinternational.net/un-professeur-suedois-transphobe-risque-de-perdre-son-emploi-pour-avoir-fait-etat-de-differences-biologiques-entre-les-sexes/
  2. Je ne peux que conseiller à quiconque lirait ce témoignage d’en rester aux voies naturelles, beaucoup plus jubilatoires... Certains organes sont faits pour le plaisir, d’autres pour la défécation... Je suis sidéré par le fait qu’une femme puisse choisir d’avoir une « relation sexuelle » - dans ce cas-ci, ce terme répugnant est bien adapté – avec une homme incapable de faire la différence...Y a quèque chose qui va plus, là... Je commence réellement à penser que le seul problème, c'est que plus personne ne sait ce qu'est le Plaisir...
  3. Cette foutue croyance aux virus est un truc extrêmement tenace...et très nocif. Bien évidemment, les virus existent. Mais ils n’attaquent pas un organisme en bonne santé. On peut voir les virus comme des prédateurs, en quelque sorte. Dès que, pour une raison quelqconque, un être vivant s’affaiblit, il est susceptible de devenir la proie d’un prédateur quelqonque. La raison peut être, par exemple, la faim, un hiver rigoureux... Dans le cas des humains, ce n’est pas vraiment un hasard s’ils tombent malades ( attrappent des virus ) en hiver. C’est à ce moment que l’énergie disponible
  4. Il m’arrive assez souvent, personnellement, d’avoir des épisodes diarrhée-fièvre qui peuvent durer deux-trois jours, parfois avec de fortes douleurs gastriques. La température monte parfois jusqu’à 38°. Pas de quoi s’affoler, franchement. Ces états sont liés, en ce qui me concerne, à la « lourdeur » de l’atmosphère, à des états stagnants, collants, de l’atmosphère. Mais bon , ça c’est mon point de vue. La dégradation continuelle de l’énergie atmosphérique, provoquée par la radioactivité ( en particulier de puis Fukushima ) et l’extension des Wifi, finira par poser des problèmes. C’
  5. Si je n’ai plus donné signe de vie dans cette estimable assemblée virtuelle, c’est qu’une réflexion en cours a été rattrapée, et dépassée, par la réalité. La « Politique Sexuelle », dont j’annonçais l’apparition, existe déjà d’une manière tout-à-fait officielle. À Cuba. Si la question vous intéresse, lisez soigneusement cette intervioue de Mariella Castro, nièce de Fidel et master en je-ne-sais-trop quoi… [ http://www.legrandsoir.info/mariela-castro-le-gouvernement-des-etats-unis-est-preoccupe-et-occupe-par-le-mouvement-lgbt-cubain.html] Tout y est, absolument tout.
  6. Merci, Jardinier. Là,on est beaucoup plus en convergence. Tu poses des questions auxquelles il me faut réfléchir.
  7. Merci pour le « odieux » On n’est pas loin de l’imputation d’homophobie, là, presque aussi grave de nos jours que celle d’antisémitisme… Et ce, simplement, parce qu’on s’écarte du politiquement correct qui veut que, quasiment par essence, les « gays » sont le fer de lance du progressisme. Je précise, et je reprécise toutefois : Ce que je dis n’engage que moi, et j’estime avoir le droit de l’exprimer… Je’ réaffirme donc que le mouvement « gay » est devenu non seulement réactionnaire, mais potentiellement dangereux, vu le soutien béat et non-critique dont il dispose d
  8. Vous me posez un problème… En posant un cadre aussi vaste… Il y a de quoi dire sur la période qui va du XII ème siècle à nos jours… Mais je remarque que c’est justement au XIIème siècle que le capitalisme moderne s’est instauré. Et que, de fait, la substituions du péché de la chair au péché d’usure a marqué l’alignement des Vieux Monsieurs de Rome sur le capitalisme naissant – ce qui a abouti, plus tard, à la sécession protestante. Je me serais personnellement contenté des trente dernières années, ce qu’on pourrait appeler la Restauration Reagano-Thatchérienne. Mais b
  9. Je ne partais pas d’un point de vue médical…D’où la confusion, sans doute.. Je parlais du rôle fantasmatique de la maladie, de la peur de l’infection, et des angoisses sexuelles qui sont à la source ce cette peur. Dans « Psychologie de masses du fascisme », Reich explique que le nazisme est composé à la fois d’ un désir de vivre ( la pulsation du sang ) et d’une angoisse sexuelle , qui elle s’exprime par la peur de l’infection. Ce qui correspond pas mal à notre époque – en tout cas en ce qui concerne la peur de l’infection – le désir de vivre ayant été purement et simplement «
  10. Avant de répondre plus longuement à toutes vos passionnantes interventions... L'information diffusée par Jardinier me fait craindre qu'on n'arrive effectivement à une crise... Où le SIDA tiendrait le rôle que la syphillis a tenue pour le Nazisme... "Crise civilisationnelle"...c'est encore en-dessous de la réalité.
  11. Nous devons inverser notre vision du SIDA. Depuis les dernières déclarations de Montagnier, plus personne ne peut honnêtement affirmer « ne pas savoir ». Or, rien ne bouge. Pourquoi ? Qu’est ce qui empêche les gens d’admettre l’évidence ? Il y a, bien sûr, le « black-out » médiatique. Mais, en dehors des évidents intérêts économiques de l’industrie du médicament, qu’est-ce qui justifie ce black-out ? A quelle vision de la société, et, surtout, de la sexualité sert-il ? Et, au delà de tout ça, à quelle politique correspond-il, et dans quels « think-tank
  12. Je suis absolument fasciné par le concept de "transcriptase inverse". Je pense qu'on n'a jamais rien inventé de plus beau. A faire frémir de bonheur les plus grands surréalistes. Il s'agit de transcrire, ( quoi ? ) mais de façon inverse. Et on ne dit pas "transcription", mais "transcriptase". On sent de suite le côté pervers, maléfique, vicieux de la chose. Inverse, en plus. C'est particulièrement diabolique...Comme les CD où l'on entend un message sataniqe, dès lors qu'on les écoute à l'envers. J'ai peur...
  13. Il s’agit bien –hélas – d’une religion. Une religion sans paradis. Une religion sans issue possible. Une religion sans extase. Une religion qui fixe comme limite aux croyants la réalisation de fantasmes purement cérébraux. Une religion basée sur la peur de l’infection… de même d’ailleurs que cette religion soi-disant païenne qui sévissait en Allemagne dans les années trente. Il suffit de remplacer « SIDA » par syphilis. Le fond est pareil. Une religion qui s’apprête à nier l’existence même d’hommes et de femmes, en prophétisant la fin des genres. Une religion d’un prosélyti
  14. Quelque chose me turlupine depuis un certain temps. Peut-être certains d’entre vous seraient-ils en mesure de m’éclairer ? Partons de la position officielle, et admettons qu’elle soit juste. Le VIH est un virus s’attaquant à l’immunité, et finissant par la détruire. Si c’est exact, un certain nombre de réflexions s’imposent : 1-L’immunité empêche normalement les virus de s’attaquer à l’organisme. C’est la défense naturelle contre les maladies. Dans certains, cas cette défense flanche et on tombe malade. 2-Le SIDA détruit le système immunitaire. En cela, il est sembla
  15. Ce que j'apppelle "libéralisme sexuel" - la forme spécifique qu'a pris la sexualité dans la société néo-libérale - ne peut se maintenir que grâce à la "religion" du sida - dont on peut voir les réactions violentes quand, par exemple, le pape parle de "préservatifs". La peur du sida tient le rôle dévolu jadis à la répression sexuelle. Dans ce contexte je crois qu'il est très important de comprendre ce qui s'est réellement passé dans les années septante. "Faites l'amour, pas la guerre", c'était assez costaud comme slogan. D'autant qu'on l'appliquait. Et la réaction a su
×
×
  • Créer...