Aller au contenu
forum sidasante

Erudit

Membres
  • Compteur de contenus

    43
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Erudit

  • Rang
    Confirmé
  1. Enfin, pour toute chose mise en place par l'industrie, il s'agit de faire de l'argent. Et quand l'industrie ne vend plus, elle innove. On a détruit les sociétés pour mettre en place le capitalisme, parce que l'individualisation rapporte. Vendre une voiture pour une famille, ne rapporte pas aussi bien que de vendre une voiture par travailleur.
  2. On cherche à faire du fric, avec ce traitement ; c'est aussi simple que ça. Quand vous vous mettez à la place de l'industriel, tout a son sens.
  3. L’OMS conseille aux homosexuels de prendre un traitement préventif contre le sida... avant que les choses se globalisent, probablement | La-Croix.com http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/L-OMS-conseille-aux-homosexuels-de-prendre-un-traitement-preventif-contre-le-sida-2014-07-11-1177973
  4. C'est pour ces raisons que je demande... Merci Jibrail.
  5. Bonjour Cerise, Pouvons-nous avoir le nom du laboratoire, s'il te plait ? Cordialement.
  6. Bonjour à tous, je ne sais pas si le sujet à déjà été traité ailleurs, sur le forum (dans lequel cas, je souhaiterais qu'on me le soumette avec plaisir), donc je le poste, ici. Avez-vous une idée en ce qui concerne ce sujet ? Ou d'autres articles qui vont dans ce sens ? Merci à vous. http://seroposition.canalblog.com/archives/2013/07/10/27612267.html
  7. @ Aixur, Le problème de cet article, à mon sens, est que ce dernier est trop abstrait. J'aurais souhaité que l'on parle des pays concernés par cette croissance économique. Qui plus est, si nous parlons d'entreprises chinoises ou Aréva, qui sont en train de se répandre de plus en plus en Afrique, il est en effet probable que la croissance économique soit positive. Cependant, cela peut ne pas être synonyme de croissance démographique, ici, où les Africains seraient alors tout simplement esclaves de ces entreprises impériales, et seraient payés, misérablement ; certes, n'étant plus sous le seuil de pauvreté mais misérablement, malgré tout. Enfin, dans un documentaire d'Arte (Mains basses sur le riz), des Maliens se plaignaient d'être chassés de leurs terres, pour que celles-ci puissent pouvoir être exploitées... par ces mêmes entreprises chinoises et Aréva. Puisque ces entreprises ne sont pas africaines mais étrangères, il y a de quoi y réfléchir à deux fois ; les chiffres peuvent alors avoir un autre sens, ou être faussés. Ensuite, il faudrait s'intéresser à cette croissance démographique. S'agit-il d'une croissance des peuples Africains, uniquement ? Ou bien, est-ce lié à une immigration étrangère, qui voit le moyen de faire aussi du profit, sur ce continent ? Probablement, ces liens existent. Si les Africains ne meurent pas du SIDA, ils meurent bien d'autres choses ; la faim doit rester l'une des premières causes. Sources: http://french.cri.cn/621/2013/04/09/581s319998.htm http://observers.france24.com/fr/content/20120822-chinafrique-afrique-investissements-chine-chantiers-conditions-travail-ouvriers-salaires-securite http://www.arte.tv/fr/main-basse-sur-le-riz-extraits-video/3100360,CmC=3116844.html http://atheles.org/agone/dossiersnoirs/arevaenafrique/index.html
  8. Pour suivre le cours, totalement.
  9. Bonjour à tous, J'étais retombé sur cette vidéo, l'autre jour, concernant les vaccins, de manière générale. Mais comme ce docteur Saluzzo travaille dans la recherche anti-SIDA, cela pourrait en intéresser plus d'un. Surtout, sur ce qu'il annonce. La vidéo date de 2011, et je ne sais pas si vous l'aviez relayée. En tout cas, mieux vaut deux fois plutôt qu'une. Le Dr Jean-François Saluzzo, Directeur de Production des vaccins viraux et chef de projet Recherche & Développement pour les vaccins anti-SIDA, anti-dengue et contre le SARS chez Sanofi Pasteur mais également consultant pour l'OMS, a notamment déclaré dans une vidéo sur la fabrication et le contrôle des vaccins qu'ils ne savaient pas comment marchent les vaccins. Ils ne savent pas comment ça fonctionne mais il faut cependant qu'on continue absolument à vacciner sans savoir, dogme et idéologie obligent. Et cette vidéo fait partie des cours de vaccinologie aux médecins (sic !). Voici ce qu'il dit: « Quels sont les éléments essentiels du vaccin ? Il y a d’une part les bactéries qui vont servir à produire les vaccins ; il y a aussi les virus, et un point important pour tout ce qui est en particulier les virus, ce sont des cellules eucaryotes, c’est-à-dire que les vaccins sont produits sur des cellules. Tout ceci dans le cas des vaccins viraux. Il faut bien comprendre qu’il s’agit du vivant et tout ce qui va servir à cultiver un virus peut-être source de danger. Quand vous utilisez par exemple des sérums de veau, et bien vous devez être sûrs que le sérum de veau n’apporte pas un virus de la BSE dans les vaccins (BSE= encéphalopathie spongiforme bovine ou maladie de la vache folle), car c’est du vivant ; vous allez l’incorporer dans votre vaccin et vous risquez de l’avoir au final… Au cours de toute cette activité de production vivante, à tout moment il y a un risque d’introduction d’agent contaminant dans le vaccin par l’intermédiaire des techniciens… Le risque potentiel qu’il y ait un problème au niveau d’un vaccin, ce n’est pas les effets secondaires ; ça, on connaît les effets secondaires, mais c’est l’accident bête qui serait l’introduction d’un virus à l’intérieur du vaccin final. – Nous avons eu dans les années ’60 un drame qui s’est produit, c’est-à-dire que des cellules de reins de singes étaient contaminées par un virus qui s’appelait le SV40 qui est un virus tumorigène, et on a découvert que ce virus contaminait les vaccins, et notamment les virus utilisés chez les enfants. 60 millions d’Américains ont reçu ce vaccin tumorigène. Par chance, il s’est avéré qu’il n’était pas adapté à l’homme, mais ça a été une grande crainte…ça s’est reproduit, ça se reproduira ! » (SIC !!!) « Dans le cas des virus aviaires, il y a eu le problème avec la fièvre jaune qui était contaminé avec un virus de leucose aviaire ; ça a été également un drame. Par chance encore une fois, 400 millions de personnes ont reçu ce virus de la leucose aviaire vivant qui s’est multiplié chez l’homme, mais par chance, il n’était pas pathogène. […] « les cellules hétéroploïdes ont constitué une étape essentielle, mais posent encore énormément de questions. C’est une réflexion qu’il faut avoir. Par exemple la cellule MDCK pourrait être utilisée pour la production du vaccin contre la grippe ; c’est un excellent support de production du virus contre la grippe, mais elle est tumorigène et le grand débat philosophique qu’il y a : peut-on utiliser une cellule tumorigène pour faire un vaccin destiné à des enfants ? C’est vous dire qu’au niveau des autorités c’est une énorme discussion et pour les industries aussi. Certains disent que les quantités d’informations génétiques, c’est-à-dire d’ADN sont extrêmement faibles et qu’il n’y a aucun risque ; certains disent « oui, mais attention », on vaccine des enfants de 1 an à 5 ans et… dans 50 ans, qu’est-ce qui va se passer ? Donc, avant d’accepter une cellule comme ça, le débat est très ouvert. C’est actuellement ce qui se passe aux Etats-Unis avec le vaccin de la grippe produit sur MDCK par la société Novartis. Le débat, je peux vous dire, au niveau de la FDA reste très élevé parce que c’est moralement un problème très important. Que vous vacciniez une personne de 75 ans, le risque est très faible, mais quand vous vaccinez des enfants, vous vous posez aussi des questions sur le long terme. » (En riant) : « Je ne veux pas dire qu’avec le vaccin il faut éliminer les personnes de plus de 75 ans. » « En 1955, le premier vaccin a été mis au point par Jonas Salk, premier vaccin produit sur des cellules de reins de singe. Malheureusement il y a eu un drame qui s’est produit quelque temps après : un vaccin produit par les laboratoires Cutter était mal inactivé et il y a eu plus de 270 enfants qui ont contracté la polio et plusieurs sont décédés. » En ce qui concerne les vaccins mal inactivés « Pour le vaccin contre la rage ; c’est arrivé au Brésil où il y a eu plusieurs dizaines de personnes qui sont mortes de rage. Concernant la fièvre jaune « Pendant la guerre, l’armée américaine avait décidé de vacciner tous ses soldats qui partaient, ainsi que les anglais. Donc, on a vacciné et malheureusement, il y a eu une dramatique épidémie d’hépatite B. Il y a eu 28.000 cas d’hépatite B suite à la vaccination contre la fièvre jaune. Parmi les vaccinés, il y en a eu un qui était très fameux : Churchill qui a été vacciné avec un vaccin contre la fièvre jaune contaminé par l’hépatite B. » « Il n’y a pas de solution miracle pour produire un vaccin ; on ne sait pas vraiment comment. » ICI, IL PARLE DU VACCIN ANTI-SIDA, DANS LA VIDÉO. « Une des raisons essentielles de l’histoire des vaccins, c’est qu’on ne comprend pas comment marchent les vaccins. Tout simplement parce que quand un vaccin a été mis au point, plus personne ne s’intéresse au vaccin, si bien que de nos jours quand un nouveau virus apparaît, on ne sait pas comment les autres vaccins ont marché et est-ce qu’on peut s’inspirer d’autres vaccins ? Je pense que si on veut faire des progrès dans l’avenir dans le domaine de la vaccinologie et des vaccins nouveaux, c’est d’étudier d’abord la réponse immunitaire. » « …Jamais on n’a pu faire un vaccin avec une protection mucosale…tout simplement parce qu’on met toujours la charrue avant les bœufs… On ne connaît pas comment marchent les vaccins. » Vous remarquerez alors, que ces annonces sur les vaccins font assez froid dans le dos. Et par conséquent, pour le vaccin anti-SIDA, il y aura de bonnes douches froides.
  10. Apparemment, elle était en phase terminale. http://www.guardian.co.uk/science/blog/2012/feb/21/death-denial-hiv-aids Mais cela dit, c'est assez étrange cette histoire. C'est une voix importante, malgré tout, et bon, on peut penser n'importe quoi, à ce sujet. L'avoir faite taire est aussi à envisager. http://youtu.be/zUra173rnPE
  11. Bonjour Erkrath, D'un point de vue des dosages, c'est toujours très délicat. Je vous recommande d'y aller doucement, pour commencer, même si on devrait y aller fermement (mais par intraveineuse ici, et là, je reconnais ne pas être réellement expérimenté). Donc, du carbone organique, achetez-vous une bonne huile d'olive fruitée noire, par exemple ; 3 cuillères par jour, matin, midi et soir. Mangez des noix. Du silicium organique, en bouteille et oralement, un bouchon par jour. Vous en avez aussi dans les légumes bien verts. Du potassium, dans les légumes bien verts aussi. Vous pouvez en trouver en gélules, mais je ne vous les recommande pas, car le tout est transformé. Le tout, mangé cru. En salade, c'est toujours le top. Il faut prendre un peu de son temps, pour faire cela. Mais nous devrions avoir tout notre temps, pour vivre, n'est-ce pas ? Les légumes en question: blette, courgette, persil, basilic, olives, menthe, thé, thym, feuilles de chou, fenouil... Et les racines (carottes, par exemple). Ensuite, vous évaluez les résultats, sous les dix premiers jours, puis vous augmentez en fonction de vos besoins. Ayez une hygiène de vie, à côté, des plus correctes ; au mieux de votre possible. Dormez bien, à une heure précise, tous les jours. Le sommeil est très important, aussi. Quant à la vitamine C, mettez cela de côté, pour le moment. Moi, j'en prends (10 grammes par jour) mais nous pourrons en rediscuter, si vous voulez des détails. Je répondrai à cela, prochainement ; je m'en vais dormir. Bien à vous.
  12. Jibrail, Que vous soyez ici, depuis un temps, cher Jibrail, ne vous donne pas le droit de me parler avec mépris. Il aurait été plus sympathique de me dire, tout simplement, de définir un autre sujet, pour que je puisse continuer mes explications. D'autre part, je ne viens pas sans source, quand je m'exprime ; le rat le bol que vous exprimez, prends le dessus sur votre sens de l'objectivité, et donc, votre Raison, vis à vis de ma personne. Et si vous me soutenez encore le contraire, je ressortirai mes postes, et alors nous verrons bien. Et encore, cette prétendue excuse des sources, qui viendrait justifier tel ou tel argumentation. Il n'y en a pas nécessairement besoin, dès lors où le raisonnement est clair. Que l'on se trompe, ensuite, c'est probable et même certain, mais c'est chose normal. Je me méfie des expériences, et quand je ne peux pas les faire moi-même, je ne peux que tirer des sources sur certaines qui sont faites, pour les analyser, ensuite. Cela demande, alors, qu'elles soient analyser avec d'autres ; et encore, et encore, et encore. Et cela ne signifie pas pour autant, et en rien que nous sommes sur une juste piste. Il suffit que toutes les expériences soient bidons, et notre analyse l'est aussi, la plupart du temps. Du faux, il y en a beaucoup, et beaucoup dans l'orthodoxie. Et vous ne serez plus de ce monde, avant d'avoir tout élucider. Alors, je vous propose ceci, qui est que, si vous n'acceptez pas ce que j'apporte, au moins de respecter la personne que je suis, et qui tente de faire avancer les choses, comme elle le peut. Sur d'autres horizons, aussi. Même si vous n'êtes absolument pas d'accord avec moi. Au contraire, d'ailleurs, parce que c'est dans la confrontation d'idées que l'on avance le plus souvent. Bien à vous.
  13. Aixur, Oui, pour l'acidose ; je suis d'accord avec ça. Oui, sur le fait que l'hydrogène se fixe à l'oxygène ; l'oxygène va être électroniquement (magnétiquement) plus attiré que l'hydrogène. Donc, l'oxygène "gagne" dans cette course à la fixation au carbone, contre l'hydrogène. S'il n'y a pas d'oxygène, nous retrouverons alors des composés Carbone-Hydrogène, Dihydrogène, Tri-hydrogène ou Quad-hydrogène. Le carbone organique est très stable, en effet. Les molécules qui en sont composées, tout naturellement stables, aussi. L'hydrogène se fixe à lui seulement si aucun autre atome est plus puissant que lui, électroniquement. Mais comme à part lui, il n'en existe pas d'autre, alors il est vraiment dernier, en queue de course. Donc, il va se fixer à l'oxygène, mais préférentiellement, ça je ne sais pas. Je dirai que l'hydrogène va se fixer tant qu'il le peut encore, et quand aucun autre atome peut proposer encore de la disponibilité, quant à une liaison électronique, alors l'hydrogène ne se fixe plus nul part, et est, évacué (urine, transpiration, et sous forme gazeuse, mais faiblement pour ce dernier point). Donc, je pense qu'il s'agit de liaisons électroniques principalement, et de magnétisme, lié à l'énergie de chaque atome. Pour le calcium, cela m'étonne. Je me basais, fut un temps, avant mes travaux sur le carbone organique, sur le calcium, comme tu dis, puis, tout comme toi, je croyais que le calcium était très important. Alors, je dirais juste cela, qui est que, il serait intéressant de se référer au phosphate de calcium, ce composé qui appartient aux os, et cartilages. Et là tu vois ceci: http://fr.wikipedia.org/wiki/Phosphate_de_calcium Tu remarques que, selon la structure chimique, nous avons cet atome Phosphore qui lie les atomes d'oxygène, puis le calcium qui s'y raccroche. Et, nous pouvons voir que cet atome P est, tout comme le carbone organique, un élément central, qui tient le tout. Or, en allant dans ton sens, si une anti-oxydation a lieu, elle a lieu alors sur les atomes d'oxygènes ; mais elle peut très bien avoir lieu sur l'atome de calcium aussi. Par contre: http://mangersain.medicalistes.org/E341.php Ici, on nous dit que "Le phosphate de calcium E341 est listé comme régulateur de l’acidité" donc, c'est a étudié, quand j'en aurai fini avec le carbone organique, de mon côté. Je suppose qu'il est classé comme "à éviter" pour ses excès en calcium ; et l'acide phosphorique ne doit pas faire bon ménage non plus. http://www.plurielles.fr/psychologie/phosphate-de-calcium-quels-sont-les-problemes-de-sante-lies-wcod375397.html (information que je juge peu solide) Cependant, le phosphore organique, semble être indispensable, et donc vital. Oui, je ne faisais que parler du carbone organique, pour simplifier. Comme le phosphore, d'autres éléments interviennent en tant qu'élément central d'une molécule. Le silicium, l'azote en sont d'autres. Sinon, comment expliquer que nous ne transpirerions pas, lorsque nous n'effectuons aucun travail ? Nous buvons, et puis ce qui n'est pas utilisé par notre corps, est rejeté, par l'urine. Et ce n'est pas tant l'eau qui bloque pour moi dedans. Nous sommes constitués de 60% d'eau, il est vrai, officiellement. Mais je préfère dire, d'hydrogène et d'oxygène ; parce que, ce n'est pas tout à fait pareil, quand on dit les choses, dans ce sens. Je veux dire par là que, ce n'est plus réellement sous une forme d'eau, telle que nous la connaissons, parce que les atomes qui la composent sont maintenant associés à d'autres atomes. Je tacherai de revenir en détails vers toi, à ce sujet, par mail, ou ici, pour ceux qui le souhaitent. Pour l'hiver, nous buvons moins parce que notre constitution en carbone, est beaucoup fragilisé qu'en été. Tandis qu'en été, puisque le carbone est l’élément central qui relie les atomes d'oxygène et d'hydrogène, et qu'il est plus fragile que ces deux derniers, face à une température qui nous vient difficile de supporter (difficile pour notre corps), alors nous perdons notre eau rapidement. D'ailleurs, si tu manges un peu de sel, à cette période, tu vas garder un peu ton eau, mais bon, cela ne remplacera jamais le carbone organique (le sodium attaque le carbone organique ; le bicarbonate de sodium est utile, parce qu'il est composé de 2 atomes de carbone) et le fait d'être à l'ombre. Enfin, je me penche sur ce problème, qu'est la chimie du carbone. Mais, j'apprécierais toujours qu'il y ait plusieurs personnes, dessus. Commencer à raisonner par la chimie du carbone, me fait voir la santé autrement; aussi. C'est un travail voulu. Je suis en même temps tes écrits sur ton blog, écrits que je trouve très intéressants, cela vaut le coup d'être continué. En tout cas, je tente de me soustraire de tout ce qui peut se rattacher au monde cellulaire, pour pouvoir étudier la donne, d'une autre manière. Par la biochimie, la géologie aussi... Comprendre notre Terre, pour tenter de comprendre comment et de quoi nous sommes faits. Donc, ce dont nous avons réellement besoin.
  14. Voilà pourquoi je parle du carbone végétale, ici, qui me semble très important. Peu importe la vitamine, il me semble qu'il doit compter beaucoup.
×
×
  • Créer...