Aller au contenu
forum sidasante

Prostaglandines et anti-inflammatoires


Recommended Posts

Bon, pour éviter de dévier ce topic, on va parler des prostaglandines ici.

A propos des prostaglandines, pour le commun des mortels, on trouve une définition générale ici.. Pourriez vous clarifier, chacun selon votre point de vue, en quoi c'est important que le phénomène inflammatoire "conduise" aux prostaglandines ?

Je n'ai pas trop cherché quelle est la réalité de ces molécules. Mais l'élément le plus intéressant ici est le fait que les anti-inflammatoires inhibent l'action des cox-2 qui mènent à la production de prostaglandine et donc à l'inflammation.

Mon avis est que cette théorie est fausse. Le problème de l'inflammation n'est pas lié au problème des prostaglandines et des cox-2. C'est simplement un problème de vasodilatation des vaisseaux sanguins dans les membres ou dans la tête. La dilatation des vaisseaux sanguins fait pression sur les nerfs situés derrières ceux-ci. Et du coup, ça entraine de la douleur.

La prise d'anti-inflammatoire entraine une vasoconstriction des vaisseaux sanguins. Et du coup, les vaisseaux sanguins ne faisant plus pression sur les nerfs, la douleur disparait. C'est aussi simple que ça. C'est ça le vrai mode d'action des anti-inflammatoires concernant ce type de problème.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs, la mise au point des anti-inflammatoires inhibant seulement les cox-2 afin d'éviter les problème de douleur d'estomac* a été un échec. Ils continuent à provoquer des douleurs d'estomac. Et c'est normal. Jamais il n'arriveront à empêcher cet effet secondaire. C'est intrinsèque au mécanisme d'action des anti-inflammatoires.

En effet, le problème est là encore lié au taux de cortisol. Ce qui se passe en réalité, c'est que comme l'augmentation du taux de cortisol entraine une rétention d'eau au niveau des cellules dans le centre du corps, toutes les cellules du centre du corps qui émettent des fluides vont en émettre moins et plus concentrés.

Et quand on sait comment fonctionne l'estomac, on comprend où est le problème. L'estomac opère une première digestion rapide en émettant de l'acide chlorhydrique. Seulement, normalement, ça devrait aussi digérer les parois de l'estomac. C'est pour ça que pour éviter ça, est émis un mucus de ph basique au niveau des parois de l'estomac, qui va les protéger de l'acide. Le mucus colle aux parois et du coup, la digestion peut se faire sans agresser celles-ci.

En augmentant le taux de cortisol, il y a donc moins de mucus d'émis et plus concentré. Parce qu'il y a moins d'eau dedans. Donc, le mucus va être plus pâteux et à certains endroits, il va être moins épais, voir carrément disparaitre. Il va y avoir des trous. Et du coup, l'acide chlorhydrique va attaquer les parois de l'estomac à cet endroit. D'où les douleurs d'estomac.

Du coup, on comprend pourquoi jamais l'industrie pharmaceutique n'arrivera à empêcher les douleurs d'estomac lors de la prise d'anti-inflammatoires. Vu que ça joue sur le taux de cortisol, et que le problème des douleurs d'estomac est un problème de taux de cortisol élevé, fatalement, les anti-inflammatoires finissent par entrainer des douleurs d'estomac.

L'explication par les cox-1 est une explication pratique pour éviter de révéler que le problème est inhérent à l'action des anti-inflammatoires. Et puis, ça permet à terme de vendre de nouveaux médicaments et de faire croire que la recherche avance.

Les anti-inflammatoires spécifiques des cox-2 sont en réalité tout simplement moins fortement dosés que les précédents anti-inflammatoires. C'est aussi simple que ça. C'est pour ça qu'ils doivent entrainer un peu moins de douleurs d'estomac.

Le problème, c'est qu'en diminuant les doses, on a aussi diminué l'effet désagrégateur de cellules. Du coup, ça provoque plus de thromboses et donc de risques d'accidents cardiaques ou d'avc, ou d'accidents pulmonaires. Eh oui, parce que ces médicaments provoquent un resserrement des veines (vasoconstriction). Toujours un phénomène lié au taux de cortisol. Donc, à l'endroit où la circulation est moins bonne (le bas des jambes quand on est assis), des caillots peuvent se former. Et si ensuite ils se détachent, ils peuvent venir obstruer une veine du cerveau ou du coeur ou d'un poumon. Les précédents anti-inflammatoires, avec un pouvoir plus élevé de désagrégation des cellules limitaient ce problème. Et comme avec les nouveaux, ça n'est plus le cas, pouf, des problèmes apparaissent.

* : selon l'orthodoxie, c'est parce que les anti-inflammatoires bloqueraient aussi le mécanisme des cox-1 et parce que ceux-ci sont essentiels au mécanisme de la digestion que des douleurs d'estomac apparaitraient.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement
×
×
  • Créer...