Aller au contenu
forum sidasante

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'allaitement et VIH'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Informations générales
    • Informations générales
    • Sujets clés
  • La dissidence du SIDA
    • Présentations, témoignages et questions des nouveaux venus
    • Résumés des expériences de traitement et arrêt de traitement
    • Isolement du "VIH"
    • Sida et séropositivité : causes, facteurs, « transmission », agents oxydants et stress oxydatif…
    • Traitements
    • Statistiques et épidémiologie
    • Actualités et presse
    • Réactions de l’orthodoxie et de la dissidence du sida
    • Divers "VIH"
    • Divers hors "VIH"
    • Vidéos
  • The english section
    • The english section

1 résultat trouvé

  1. De quoi mettre mal à l’aise les prescripteurs des protocoles VIH aux mères séropositives : Selon l’Unicef et l’OMS, l’allaitememnt maternel est le meilleur vaccin des nouveaux-nés, y compris chez les mères séropositives pour le vih. http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/08/02/le-lait-maternel-premier-vaccin-des-nouveau-nes_4977456_3244.html#JZDGoIIVU27cUcFC.99 « […] France Beguin, experte en nutrition pour l’Unicef. « Le lait maternel est le premier vaccin des tout-petits. C’est la première et la meilleure façon de les protéger contre les infections et les maladies », rappelle-t-elle. Sur la même ligne, l’Organisation mondiale de la santé préconise un allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant, puis partiel jusqu’à ses 2 ans. L’Unicef regrette pour sa part que moins de la moitié des petits soient encore au sein à cet âge, une proportion qui ne varie guère depuis 2000. Le Fonds insiste sur les bienfaits à long terme de ce mode d’alimentation sur le développement cognitif de l’enfant et même sur ses performances scolaires. Son plaidoyer en faveur de la tétée est sans restriction: celle-ci peut même concerner les mères séropositives pour le VIH, tout en donnant au bébé des traitements antirétroviraux. En guise d’argument supplémentaire, il avance un gain économique de plusieurs milliards de dollars par an. […] »
×