Aller au contenu
forum sidasante

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Film documentaire'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Informations générales
    • Informations générales
    • Sujets clés
  • La dissidence du SIDA
    • Présentations, témoignages et questions des nouveaux venus
    • Résumés des expériences de traitement et arrêt de traitement
    • Isolement du "VIH"
    • Sida et séropositivité : causes, facteurs, « transmission », agents oxydants et stress oxydatif…
    • Traitements
    • Statistiques et épidémiologie
    • Actualités et presse
    • Réactions de l’orthodoxie et de la dissidence du sida
    • Divers "VIH"
    • Divers hors "VIH"
    • Vidéos
  • The english section
    • The english section

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests

1 résultat trouvé

  1. Jardinier

    Positive Hell

    Dans un extrait d’interview pour un site internet (http://www.vice.com/en_uk/read/this-british-journalist-champions-hiv-dissidents-530), Johan shenton, auteur du livre Positively false et reponsable de l’Immune Resource Foudation, présente son nouveau flim documentaire, sorti à Londres cet hiver : « Positive Hell relate les vies de cinq personnes et de leurs familles dans le nord de l’Espagne. Ils étaient tous des usagers de drogues intraveineuses et des alcooliques durant leur adolescence. Les drogues étaient apparues dans le nord de l’Espagne après la mort de Franco et étaient très bon marché, conduisant beaucoup d’adolescents à l’addiction à l’héroïne. Ils avaient été envoyés vers un institut financé par le gouvernement, Proyecto Hombre, et y avaient été sevrés de l’héroïne. Mais durant la période où ils se trouvaient là, avait fait son apparition toute l’affaire du sida, et ils avaient été testés positifs. Exactement comme l’avait prédit Peter Duesberg : les usagers de drogues intraveineuses testeront positifs. Mais comme il n’y avait pas beaucoup d’argent pour cet institut, des antirétroviraux ne leur furent pas prescrits et ils continuèrent simplement leurs existences ainsi, avec leurs diagnostics de séropositifs. Quatre des cinq personnes filmées voici deux étés dans ce documentaire sont toujours en vie aujourd’hui. Elles ont vécu avec le « VIH » pendant 28 ans. » La bande annonce ici : http://www.positivehell.com/
×
×
  • Créer...