Aller au contenu
forum sidasante

Nowar

Membres
  • Compteur de contenus

    268
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par Nowar


  1. Je trouve que ce post est un bon condensé de la difficulté de dialogue entre tous. Mais, je vous invite à lire avec interet les résultats de nombres de publications scientifiques qui vous annoncent en conclusion et dans une froideur glacialement souriante que la prise de cela ou telle pathologie aboutit à la disparition du sujet de l'expérience au bout de tant de temps.

    C'est également ce que l'article que tu as posté note, sur un ton badin, les traitements du VIH ne sont que des expérimentations humaines à l'échelle mondiale, pour ce faire un pognon fou icon_tresfache.gificon_tresfache.gifgueulecasse.gif

    Est spécifiquement démontrée la preuve que les accusés sont responsables dentretenir et de répandre délibérément des maladies, de créer à dessein de nouvelles maladies et délargir lutilisation de médicaments brevetés initialement pour une maladie, au nombre le plus élevé possible dautres maladies.

    Preuve de génocide et dautres crimes contre lhumanité commis en relation avec le commerce pharmaceutique avec la maladie

    Pour remplir ces objectifs, les accusés ont stratégiquement conçu, mis en uvre, mené et organisé un vaste programme dactivités frauduleuses, qui ne connaît aucun équivalent en terme dampleur économique dans lhistoire de lhumanité.

    1.1. Lexpansion délibérée de la maladie

    Ci-dessous, il est spécifiquement démontré que les accusés entretiennent et répandent délibérément les maladies contemporaines les plus communes en dépit du fait que ces maladies auraient pu être efficacement guéries et largement éradiquées et que des millions de vies auraient pu être sauvées.

    1.1.1. Les maladies coronariennes

    La cause principale des maladies coronariennes et des attaques cardiaques est un affaiblissement structurel et un dysfonctionnement de la paroi artérielle identiques au scorbut, qui se développent à la suite de carences prolongées en vitamines et autres nutriments essentiels.

    Par contraste, les approches pharmaceutiques visant à prévenir et à traiter les maladies cardiovasculaires ignorent délibérément cette cause et se concentrent plutôt sur le traitement des symptômes tels que la réduction des taux de cholestérol dans le sang.

    Alors que ces médicaments évitent de guérir la maladie pour laquelle ils ont été commercialisés, leurs effets secondaires néfastes engendrent de nouvelles affections. Au niveau mondial, le tribut de ces crimes délibérés commis par les accusés sélève annuellement à 12 millions de décès dus aux maladies cardiovasculaires.

    1.1.2. Lhypertension

    La cause principale de lhypertension est une augmentation de la tension de la paroi artérielle due à une carence en micronutriments essentiels au niveau des cellules artérielles du muscle lisse, engendrant le rétrécissement du diamètre de lartère et une augmentation de la tension. De nombreuses études cliniques disponibles saccordent sur les bénéfices de micronutriments non-brevetables, plus particulièrement lacide aminé arginine et le magnésium. Ils comblent la carence latente en millions de cellules de la paroi vasculaire et détendent ainsi les parois du vaisseau sanguin, ce qui permet daugmenter le diamètre du vaisseau sanguin et de contribuer à normaliser lhypertension.

    Les produits pharmaceutiques proposés pour le traitement de lhypertension se concentrent à dessein sur le traitement des symptômes. Par exemple, les béta-bloquants réduisent le rythme cardiaque et les diurétiques diminuent le volume sanguin. Ces produits pharmaceutiques évitent délibérément de corriger les "spasmes" des parois du vaisseau sanguin, qui constituent la cause première de lhypertension. Dès lors, tout en évitant délibérément de guérir la maladie, ces médicaments ont des effets secondaires néfastes à long terme, provoquant potentiellement de nombreuses nouvelles maladies et, partant, de nouveaux marchés pharmaceutiques.

    Au niveau mondial, plusieurs centaines de millions de patients hypertensifs ne sont pas guéris en conséquence directe des actes commis par les accusés. Le nombre de morts augmente quotidiennement.

    1.1.3. Linfarctus

    La cause première de linfarctus est un manque de biocatalyseurs cellulaires, de certaines vitamines, de minéraux, de carnitine, du coenzyme Q10 et dautres transporteurs de bioénergie dans les millions de cellules musculaires cardiaques. Cette carence provoque une altération de la fonction cardiaque et une rétention deau dans le corps.

    Par contraste, les approches pharmaceutiques du traitement de linfarctus ignorent délibérément ce fait et se concentrent sur les symptômes. Les diurétiques commercialisés pour le traitement de linfarctus éliminent non seulement leau accumulée dans le corps mais évacuent également les vitamines, les minéraux ainsi que dautres transporteurs bioénergétiques hydrosolubles. En dautres termes, les médicaments commercialisés pour le traitement de linfarctus aggravent en fait la maladie et sont également responsables de la courte espérance de vie des patients cardiaques sous traitement diurétique.

    Tout en évitant délibérément de soigner la maladie, ces produits pharmaceutiques éliminent certains nutriments corporels essentiels et aggravent dès lors la cause latente de la maladie. Au niveau mondial, plus de cent millions de patients souffrant de cette maladie ne sont pas guéris et décèdent finalement de manière prématurée en conséquence directe des actes commis par les accusés.

    1.1.4. Les arythmies cardiaques

    La cause principale des irrégularités du rythme cardiaque est la carence en micronutriments, vitamines, minéraux, ubiquinone et autres transporteurs bioénergétiques dans les millions des cellules électriques du muscle cardiaque. Cette carence affecte la génération ou la conduction des impulsions électriques nécessaires à un rythme cardiaque normal. Une étude récente en double aveugle sous contrôle placebo a démontré, de manière univoque, que lutilisation thérapeutique de micronutriments constitue une méthode efficace, sûre et abordable de corriger les causes latentes des irrégularités du rythme cardiaque.

    Par contraste, les approches pharmaceutiques du traitement des arythmies cardiaques ignorent délibérément ce fait et se concentrent sur les symptômes. Les médicaments anti-arythmie commercialisés pour traiter larythmie aggravent fréquemment les irrégularités du rythme cardiaque, provoquent des arrêts cardiaques et entraînent la mort prématurée des patients.

    Voici dix ans, lauteur Thomas Moore a affirmé dans son livre "Deadly Medicine", quune nouvelle classe de médicaments anti-arythmiques avait causé, rien quaux États-Unis, un nombre de décès plus important que celui des victimes américaines durant la guerre du Vietnam. Au niveau mondial, plus de cent millions de patients arythmiques ne sont pas guéris en conséquence directe des actes commis par les accusés, et le nombre de victimes augmente quotidiennement.

    1.1.5. Le cancer

    Jusquil y a peu, le cancer était synonyme de condamnation à mort. Des progrès récents dans les produits naturels et la médecine cellulaire ont fondamentalement changé cette vision. Pour cette maladie également, il est aujourdhui évident que la recherche médicale basée sur des thérapies non-brevetables a été délibérément négligée et exclue par les accusés au profit de médicaments inefficaces, qui favorisent lexpansion du cancer en tant que lun de leurs marchés les plus lucratifs. En raison de limportance extraordinaire des crimes commis par les accusés dans ce cadre, cet argument est développé ci-dessous.

    Il est scientifiquement admis que tous les cancers se développent selon le même mécanisme, lutilisation denzymes de digestion collagènes (collagénoses, métalloprotéines). Lutilisation thérapeutique de la lysine, un acide aminé naturel - plus particulièrement en association avec dautres micronutriments non-brevetables -, peut bloquer ces enzymes et dès lors inhiber la dissémination des cellules cancéreuses. Tous les types de cancer étudiés répondent positivement à cette approche thérapeutique, y compris le cancer du sein, de la prostate, du poumon, de la peau, le fibroblastome, le cancer synovial et toutes les autres formes de cancer.

    La seule raison expliquant pourquoi cette avancée scientifique ne fait pas lobjet de recherches plus approfondies et, nulle part au monde, nest appliquée dans le traitement des patients cancéreux réside dans le fait que ces substances ne sont pas brevetables et procurent dès lors des marges bénéficiaires réduites. De manière plus importante encore, tout traitement efficace contre une maladie conduit in fine à son éradication et à la véritable destruction dun marché pharmaceutique qui sélève à plusieurs milliards de dollars.

    La commercialisation des produits pharmaceutiques destinés aux patients cancéreux a été particulièrement frauduleuse et perverse. Sous le prétexte de traiter le cancer en utilisant le terme "chimiothérapie", des substances toxiques, comprenant des dérivés du gaz moutarde, sont administrées aux patients. Le fait que ces agents toxiques détruisent également des millions de cellules saines dans le corps est délibérément négligé.

    Sachant cela, les conséquences suivantes ont été délibérément prises en considération. Premièrement, le cancer poursuivra son uvre dévastatrice, fournissant la base économique dun marché de plusieurs milliards de dollars alimenté par cette maladie. Deuxièmement, ladministration systématique dagents toxiques sous la forme de chimiothérapie engendre lapparition de nouvelles maladies chez les patients cancéreux traités avec ces substances toxiques.

    En conséquence de cette stratégie, le marché pharmaceutique généré par le traitement des effets secondaires dangereux de ces médicaments - tels que les infections, inflammations, saignements, affections organiques, etc. - est plus volumineux que le marché des substances chimiothérapique lui-même. Dès lors, les accusés appliquent également leur programme trompeur au détriment de centaines de millions de patients cancéreux dans le seul but de senrichir financièrement.

    1.1.6. Le SIDA et autres maladies infectieuses

    Des programmes trompeurs et délibérés du même type ont été appliqués dans le traitement dune des maladies les plus mortelles dans lhistoire de lhumanité, le SIDA. Il y a 10 ans, des études scientifiques ont démontré que la vitamine C pouvait réduire la réplication du virus VIH de plus de 99%. Les accusés connaissent ce fait depuis plus de dix ans.

    En ignorant délibérément et en éludant ce traitement non-brevetable, sûr et abordable, les accusés ont développé des médicaments brevetables contre le SIDA, aux effets secondaires graves. En raison des royalties exorbitantes sur ces brevets, une grande majorité des populations ne peut se procurer ces médicaments. Dès lors, en appliquant un programme commercial criminel, les accusés sont coupables de risquer la vie et de causer la mort de centaines de millions de personnes en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie et dans toutes les autres régions du monde.

    De même, ils ont boycotté linformation selon laquelle la seule mesure essentielle pour stimuler limmunité contre les maladies infectieuses est une absorption optimale de vitamines B6, B12, dacide folique et de certains autres nutriments essentiels. Il est scientifiquement établi que ces biocatalyseurs du métabolisme cellulaire augmentent la production de leucocytes, la principale défense corporelle contre toute infection. En taisant systématiquement cette information, particulièrement vis-à-vis de centaines de millions denfants et dadultes des pays en voie de développement, lindustrie pharmaceutique met délibérément en jeu la vie de centaines de millions de personnes dans ces régions du monde. Tous les accusés savent que seuls quelques habitants de ces régions peuvent "soffrir" des traitements pharmaceutiques et que les autres mourront certainement.

    La rétention de cette information vitale sur les alternatives naturelles non-brevetables permettant de prévenir et de lutter contre les maladies infectieuses ne conduit pas uniquement à la mort de millions de personnes ; elle contribue également à ruiner les économies de nombreux pays en voie de développement. Par conséquent, le déséquilibre déjà profond de léconomie mondiale sen trouve aggravé. Ces pays sont délibérément placés dans un conflit où ils ne peuvent quêtre perdants.

    1.1.7. Autres maladies

    De manière similaire, dautres maladies dégénératives, inflammatoires, infectieuses et autres, qui sont communes de nos jours, continuent de poser des problèmes de santé car les accusés les ont définies et les protègent en tant que marchés de leur commerce criminel avec la maladie.

    1.2. Preuve relative aux programmes criminels de commercialisation conclus par les accuses

    1.2.1 Expansion délibérée des maladies et création de nouvelles maladies chez les patients afin délargir les marchés des médicaments

    Afin délargir leurs marchés, les groupes de médicaments cités ci-dessous sont produits et délibérément commercialisés par les accusés en dépit du fait quils connaissent leurs effets secondaires. De manière criminelle, les accusés créent délibérément de nouvelles maladies sous le prétexte de lutter contre les affections existantes. Le fait que ces nouvelles maladies générées par les effets secondaires de ces médicaments napparaissent que de nombreuses années plus tard est utilisé comme une couverture supplémentaire de ce programme trompeur

    Les médicaments réduisant les taux de cholestérol, plus particulièrement les statines et les fibrates, sont massivement commercialisés sous le prétexte quils préviennent les maladies cardiovasculaires. Ces médicaments sont toutefois réputés induire le cancer à des doses actuellement administrées à des millions de patients dans le monde.

    Les substances chimiothérapiques sont commercialisées soi-disant pour traiter le cancer. En fait, elles sont à lorigine dune série deffets secondaires graves dont le plus fréquent est lapparition de nouveaux cancers. Lensemble du programme criminel de commercialisation reposant sur la chimiothérapie ne peut que fonctionner parce que les accusés ont fait rimer cancer avec condamnation à mort - dès lors, une espérance de vie de quelques mois pour un patient sous chimiothérapie est vantée, par les accusés, comme un succès.

    Laspirine est massivement commercialisée sous le faux prétexte quelle prévient les attaques cardiaques et les infarctus alors quune utilisation prolongée de ce médicament est réputée détruire le collagène et dès lors, graduellement augmenter le risque dattaques cardiaques et dinfarctus ainsi que dautres maladies telles des ulcères gastriques et des saignements gastro-intestinaux.

    Les anti-inflammatoires sont utilisés pour traiter la douleur et les inflammations (par exemple, de larthrite). Toutefois, de nombreux inflammatoires détruisent les tissus conjonctifs, par exemple les connexions. A long terme, ces médicaments aggravent les problèmes de santé plutôt quils ne les soignent.

    Les antagonistes calciques sont massivement commercialisés sous le faux prétexte de traiter lhypertension et de prévenir les attaques cardiaques alors que leur utilisation à long terme est réputée causer une augmentation de la fréquence des attaques cardiaques, des infarctus et dautres maladies.

    Les oestrogènes et autres substances hormonales sont massivement commercialisées sous le faux prétexte de prévenir lostéoporose et les maladies cardiaques alors quune utilisation à long terme de ces substances est réputée causer un cancer chez plus de 30% des femmes les consommant. Les cancers hormonaux tels le cancer du sein et de lutérus sont des formes particulièrement fréquentes de cancer induites par ces médicaments.

    Les tranquillisants et les antidépresseurs. Un autre mécanisme utilisé par les accusés pour élargir leurs marchés consiste à créer délibérément une dépendance afin daugmenter les ventes de médicaments. De nombreux tranquillisants et antidépresseurs, y compris le diazépam ("Valium") très répandu, sont réputés engendrer une dépendance et une accoutumance. Afin daugmenter les ventes globales de ces médicaments toxicomanogènes, les accusés vantent même leurs mérites directement au public par le biais de publicités occupant des pages entières.

    Autres médicaments. Étant donné que la brevetabilité constitue un pré-requis dans le secteur dinvestissement pharmaceutique, les médicaments classiques sont des molécules synthétiques et dès lors toxiques pour le corps humain. Le même principe frauduleux vaut pour la quasi-totalité des médicaments : soulager les symptômes à court terme tout en causant, simultanément, des dommages et en générant graduellement de nouvelles maladies devant générer de nouveaux marchés médicamenteux.

    1.3. Étendre les marchés des médicaments à de nouvelles maladies

    En commettant leurs crimes, les accusés développent délibérément les marchés médicamenteux existants : ils créent de nouveaux états de santé pour lesquels ils recommandent des médicaments initialement proposés pour dautres maladies. Les exemples suivants constituent les premiers éléments de preuve en la matière :

    Les médicaments contre les maux de tête préviennent soi-disant les maladies cardiaques. Laspirine a été développée pour combattre les maux de tête et les douleurs et, aujourdhui, les accusés la commercialisent massivement et recommandent son utilisation à long terme, même chez des patients en bonne santé, pour soi-disant prévenir et traiter les maladies cardiaques et dautres problèmes graves de santé.

    Les antibiotiques préviennent soi-disant les maladies coronariennes. Afin délargir le marché global des antibiotiques, les accusés ont fabriqué et diffusé la soi-disant "théorie bactérienne" des attaques cardiaques à léchelle mondiale. Sans aucune preuve clinique que les chlamydia ou dautres bactéries sont la cause de lartériosclérose ou des attaques cardiaques, les accusés ont criminellement stimulé lutilisation généralisée dantibiotiques et ce, même chez des individus en bonne santé, sous le faux prétexte de prévenir les attaques cardiaques.

    Il ne sagit là que de quelques exemples des pratiques commises par les accusés en vue délargir systématiquement lutilisation de leurs médicaments à dautres maladies. En fait, ce programme de commercialisation nest pas une exception mais plutôt la règle. La liste des crimes commis dans ce contexte devrait être amendée et complétée dans le cadre dune étude plus approfondie.

    1.4. Crimes liés a linfiltration systematique de plusieurs secteurs de la societe aux fins de faciliter lexecution des crimes

    Les accusés ont systématiquement et délibérément infiltré les secteurs de la médecine et de la santé dans la majorité des pays du monde afin de créer des dépendances financières et autres et ainsi mener leur "commerce avec la maladie" et commettre dautres crimes. La recherche médicale nest pas menée dans lobjectif primaire de découvrir le traitement le plus efficace, le plus sûr et le plus abordable contre une maladie mais plutôt dans lobjectif didentifier les marchés les plus vastes et de réaliser le plus de profit sur ce marché dans le chef du producteur du médicament. Dans le cadre de cette stratégie menée au cours de ces dernières décennies, les accusés ont systématiquement exclu des programmes de formation dans les écoles médicales un enseignement sur les thérapies naturelles efficaces mais non-brevetables. Ils "produisent" à dessein des générations de médecins qui connaissent peu ou prou les bénéfices sanitaires vitaux de ces thérapies naturelles. Dans le même temps, léducation thérapeutique dispensée dans les écoles médicales a été supplantée par les départements récemment créés et appelés pharmacologie. Dès lors, durant des dizaines dannées, des générations de médecins ont été formés presque comme des délégués commerciaux au nom du commerce pharmaceutique avec la maladie. Afin de dissimuler cette stratégie, des médicaments brevetés ont été qualifiés de "scientifiques" et ont même été baptisés "médicaments éthiques" alors que les thérapies naturelles non-brevetable ont été discréditées comme étant "non-scientifiques".

    De même, les accusés ont systématiquement et délibérément infiltré les mass-médias du monde entier en créant des dépendances financières et autres, en diffusant des informations trompeuses et fausses afin de masquer leurs pratiques criminelles, de promouvoir leur commerce de la maladie et de commettre dautres crimes.

    Les accusés ont délibérément et systématiquement abusé du système législatif et politique de la plupart des nations afin dédicter des lois, détablir des règlements et de prendre dautres mesures dans le but dintensifier leurs ventes de médicaments inefficaces, peu sûrs mais lucratifs. Les accusés ont abusé de leur influence politique pour imposer une législation qui leur permettrait de sapproprier des milliards de dollars sous couvert de "lassurance santé" et dautres fonds publics et privés destinés à la santé. En assurant la promotion de leur "commerce frauduleux avec la maladie", ils se sont appropriés largent dindividus, de sociétés et de gouvernements du monde entier en réclamant le paiement de thérapies inefficaces et néfastes. Ce faisant, les accusés ont assuré des gains exorbitants à lindustrie pharmaceutique et ont causé des souffrances inutiles et entraîné la mort prématurée de centaines de millions de personnes.

    Les accusés ont volontairement et systématiquement infiltré et trompé le Parlement européen et dautres organismes régionaux et internationaux, y compris lOrganisation des Nations Unies, lOrganisation mondiale de la Santé (OMS), lOrganisation pour lalimentation et lagriculture (OAA) et dautres organismes politiques régionaux et internationaux afin de commettre leurs crimes contre lHumanité.

    1.5. Crimes liés a lobstruction systematique contre les mesures sanitaires efficaces et non-brevetables

    Afin de protéger leur activité dinvestissement artificiel avec la maladie, les accusés ont stratégiquement tenté dinterdire aux citoyens du monde entier daccéder aux thérapies naturelles non-brevetables. Afin de remplir cet objectif, les accusés ont pris plusieurs mesures stratégiques :

    Taire des informations vitales sur les thérapies naturelles non-brevetables. Les accusés ont délibérément et systématiquement dissimulé et bloqué des informations sanitaires de base destinées à des millions de personnes et selon lesquelles le corps humain ne produit pas ses propres vitamines C (acide ascorbique). Ne sachant pas cela, la quasi-totalité des humains souffre dune carence en vitamines C et sexpose à des maladies cardiovasculaires ou autres. De même, les accusés ont systématiquement et volontairement dissimulé et bloqué des informations sanitaires de base destinées à des millions de personnes et selon lesquelles le corps humain ne produit pas lacide aminé appelé la lysine. Ne sachant pas cela, la quasi-totalité des humains souffre dune carence en lysine et sexpose au cancer et à dautres maladies. Ce faisant, les accusés ont délibérément causé des souffrances inutiles et la mort prématurée de centaines de millions de personnes. Discréditer publiquement les thérapies naturelles non-brevetables. Les accusés ont volontairement et systématiquement trompé le grand public en diffusant des informations fausses, trompeuses et fabriquées de toutes pièces discréditant les thérapies naturelles et non-brevetables dans le but de protéger et délargir leur "commerce avec la maladie" reposant sur les médicaments brevetés et de commettre dautres crimes. Ce faisant, les accusés ont délibérément causé des souffrances inutiles et la mort prématurée de centaines de millions de personnes. Interdire la diffusion dinformations sur les thérapies naturelles non-brevetables. Les accusés ont délibérément abusé de leur influence politique pour tenter de mettre en uvre une législation tant nationale quinternationale visant essentiellement à interdire la diffusion dinformations préventives et thérapeutiques relatives aux thérapies non-brevetables. Dans le même temps, cette législation vise à établir arbitrairement des "limites supérieures" faibles pour les montants de ces thérapies naturelles et sûres - une mesure visant à interdire leur utilisation comme agents thérapeutiques naturels. En trompant la Commission "Codex Alimentarius" des Nations Unies, les accusés ont essayé détablir de telles lois pour tous les pays membres de lONU - et donc à un niveau mondial. 1.5.5. Aujourdhui que tous les efforts "diplomatiques" visant à protéger le "commerce pharmaceutique de la maladie" ont échoué, les accusés se gardent déchafauder une nouvelle stratégie. Ils déclenchent volontairement une crise internationale, y compris des guerres, afin dinstaurer un état psychologique et juridique autorisant une mise en uvre immédiate et globale de lois protectionnistes et garantissant la poursuite de leur "commerce de la maladie" et des autres crimes dont ils sont accusés.

    2. Preuve de génocide, de crimes de guerre et autres crimes contre lhumanité commis dans le cadre de la guerre daggression contre lIrak Les accusés ont commis le crime de déclencher délibérément une crise internationale, y compris des guerres dagression vers une guerre utilisant des armes de destruction massive.

    Les accusés ont constamment abusé de la tragédie du 11 septembre afin de créer un scénario de crise internationale quils ont finalement utilisé comme une justification de leur guerre dagression.

    Alors que les accusés maximisaient laspect psychologique de cette tragédie, ils ont bloqué une enquête officielle sur les événements réels et lhistorique du 11 septembre. La Maison Blanche a elle-même mis son veto à la constitution dune commission indépendante voici plus dun an.

    Donc, alors que les faits inhérents à cette tragédie nont pas été totalement dévoilés au grand public, les événements du 11 septembre ont été utilisés pour justifier la situation de crise internationale prévalant depuis.

    Alors quils nont pu fournir une seule preuve convaincante relative aux événements du 11 septembre, ils ont utilisé cette tragédie pour attaquer lAfghanistan. La conquête militaire de lAfghanistan a été suivie par le pillage de ses ressources naturelles (pillage perpétré par les accusés) et ce, à des fins de profit financier.

    De même, les accusés ont utilisé ce prétexte pour conquérir un autre pays, lIrak. En se servant de lexcuse de la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive, les accusés ont essayé dimpliquer la communauté mondiale dans une guerre dagression contre lIrak.

    En dépit du fait que la grande majorité du Conseil de Sécurité de lONU, que la majorité des États membres de lONU et que lopinion mondiale étaient opposées à cette guerre, les accusés ont quand même lancé leur attaque.

    La guerre planifiée, déclenchée et menée par les accusés était une guerre ne disposant daucun mandat international et constituait dès lors une guerre dagression et un crime contre lhumanité. Si les accusés ne sont pas traînés devant la justice pour ce crime, lensemble du système des lois internationales tel que conçu après la Seconde Guerre Mondiale afin de protéger le genre humain de la destruction, seffondrera.

    A défaut de tout mandat international, lunique justification restant aux accusés pour commettre leur acte criminel était de fabriquer un prétexte - leur supposée recherche darmes de destruction massive en Irak. A ce jour, le monde entier sait quil sagissait également dune tromperie.

    Au cours de la guerre dagression contre lIrak, des dizaines de milliers dIraquiens - des soldats et des civils - ont été tués. Des meurtres commis à une telle échelle dans une guerre ne disposant daucun mandat international constituent un crime de génocide.

    De plus, des centaines de milliers dinnocents - des enfants pour la plupart - ont été blessés, mutilés ou ont souffert de préjudices corporels ou mentaux causés par les actes criminels des accusés.

    En outre, les accusés se sont volontairement et systématiquement appropriés les champs pétroliers et dautres ressources naturelles de lIrak afin de les exploiter et de senrichir. Pour couvrir leurs crimes, les accusés ont avancé la fausse justification que leur saisie sur les ressources pétrolières servirait les intérêts et bénéficierait au peuple irakien.

    Suite à loccupation de lIrak et à la saisie de ses ressources dans le cadre dune guerre dagression, les accusés ont également commis le crime de pillage et dappropriation des biens de lennemi.

    Les accusés ont systématiquement stimulé lescalade de la crise afin de réduire les droits civils par le biais des soi-disant "lois anti-terreur". Afin de tromper le peuple tout en commettant leurs crimes, ces lois ont été volontairement affublées de noms trompeurs (par exemple, "Loi de sécurité nationale" ou "Loi patriotique") imposant ainsi un support politique dans le cadre de labandon des droits civils.

    Alors quils organisaient systématiquement cette escalade, les accusés ont délibérément abusé des médias et ont pris leurs premières mesures en tentant de mettre en uvre des lois protectionnistesaunom du cartel pharmaceutique. A cette époque, le Congrès américain ignorait dans une large mesure quune disposition avait été intégrée dans la Loi de sécurité nationale, qui octroyait limmunité aux producteurs pharmaceutiques contre les poursuites juridiques inhérentes à la responsabilité du fait du produit.

    Il ne sagit ici que dun bref aperçu des crimes de guerre et des crimes contre lhumanité commis par les accusés et de leur stratégie visant à utiliser ces crimes de guerre pour poursuivre leurs crimes à une plus grande échelle encore (par exemple, renforcer leur "commerce mondial avec la maladie").

    Dans le cadre de lenquête approfondie sur ces crimes de guerre, toutes les ressources disponibles doivent être utilisées pour traîner les accusés en justice. Cela inclut plus particulièrement toutes les informations pouvant être fournies par les Nations Unies, les inspecteurs en désarmement de lONU, les preuves de crimes de guerre fournies par les Irakiens et les sources internationales ainsi que toutes les autres sources disponibles.

    Les citoyens du monde exigeront dêtre intégrés à ce processus et contribueront à fournir des preuves de ces crimes de guerre afin daccélérer le processus de la justice.

    Il faut le savoir


  2. Mais nous pouvons faire pousser du shitaké et du maitaké et de l'aloe vera chez nous. La vitamine C, tu en trouves partout dans les légumes et les fruits. Tous ces ingrédients ont un effet bébéfique sur la maladie mais je me le gardais pour moi puisque l'on ne peut pas guérir d'une Maladie Non Identifiée en laboratoire reflechi.gifhum.gif

    Ceci me convient mieux

    J'arrêterai cependant de la défendre parce que je vois que cela ne fait que réveiller votre méfiance. Je n'ai pas investi d'actions en bourse sur l'exploitation de l'huile de noix de coco.

    Dés que je t'ai lu, c'est ce que j'ai fait 4-ptdrasrpt.gif4-ptdrasrpt.gif4-ptdrasrpt.gif


  3. Babo? Comment va ton homme?

    sic

    Une chose est sure , c'est plus facile d'avoir des convictions quand on est bien portant.

    Mais quand tout semble s'écrouler , en vous et autour de vous , les choses sont un peu plus difficiles à gérer.

    C'est peut être là finallement que se pose le problème particulier de "la maladie" cernée par tant de propositions différentes.

    Elle est notre manifestation à nous, qui nous appartiens, sur laquelle des personnes plus ou moins bien intentionnées viennent se pencher pour émettre un verdict qui pourrira à jamais ta vie.

    Si quelqu'un te dit qu'il va t'aider, surveilles d'abord ton larfeuille


  4. Allons, allons mes cocos, glissons.

    Si nous considérons une approche respectueuse de l'environnement, qui n'a jamais étouffé les labos, il ne faut pas perdre de vue que dame nature recèle tout ce qui peut nous convenir.

    Il me semble, que la noix de coco n'est pas tout à fait de ma région, tout comme la papaye verte.


  5. UHU, je suis réellement désolé de t'avoir blessé.

    Tes connaissances te permettent de comprendre qu'avant toute forme de considération pour la souffrance de ceux qui sont affligés de son verdict, il s'agit essentiellement d'une vache à lait économique qui a pour l'instant servi à recycler des produits que leur toxicité avait, à juste titre recalé ailleurs.

    Il est certains que des produits naturels auront un effet plus postif que des poisons chimiques, mais lorsque le grappin y est mis par les inventeur de cette supercherie, notre patience est mise à mal.

    L'humour vaut mieux que l'agression, mais mon humour n'est pas dirigé contre toi, mais contre le fait qu'au fur et à mesure ou les médias sèment l'inquiétude sur une épidémie qui dévasterait la planete, nos éminents chercheurs cotés en bourse et dont les comptes sont dans les paradis fiscaux s'approprient des substances naturelles qu'ils brevetent, privant ainsi les population d'arigine des retombées économiques de vertus millénaires d'une part, et engendrant l'exploitation intensive de ses produits (puisqu'ils se vendent) au dépend de l'équilibre écologique de ces régions que nos civilisations, aprés les avoir aculturées et considérées comme des poubelles, reviennent à piller au nom des règles de la libre concurrence.

    Nous savons depuis longtemps, et les populations qui en disposent régulièrement, les bienfaits de la noix de coco, mais du fond de mon coeur, je préfère être l'ironie à la violence du discours.

    Avec toute mon amitié

    4-bisou.gif1-calin.gif


  6. même si je développe à l'extréme mes facultés de tolérance , je ne peux pas appeler cela une nuance dans la lecture des évangiles.

    Mais moi non plus, mon cher rock, mais je le considère surtout comme l'évidence d'une inaptitude ancestrale à la lecture.

    Faire de livres parlant de la vie les piliers de régimes mortifères représente pourmoi la pire des perversions possibles sur cette terre. Mais au dela de mon indignation, le seul outil qu'il me reste est mon action, en veillant bien à ne pas me laisser aller à reproduire ces schémas tragiques


  7. voilà pourquoi je ne viens plus souvent ici ! vous avez une façon de juger et de dire les choses qui me semblent un peu limite parfois !! voir même aggressif et reducteur.

    chacun a le droit de croire en sa force ! lorsque vous juger les autres vous vous juger aussi par la même occasion ! c'est dommage !

    et je ne suis pas la seule à le penser vu les mails que je reçois.

    Les personnes semblent parfois très mal à l'aise à cause de vos réponses ( je ne mets pas tout le monde dans le même sac) et dire que l'on croyait trouver ici réconfort, écoute, partage ! c'est pas gagné ! c'est vraiment décevant de votre part !

    bonne soirée à vous tous !

    Je suis désolé, claire, si tu t'es senti bléssée par mes propos, cela n'est pas l'objectif, bien au contraire.

    et dire que l'on croyait trouver ici réconfort, écoute, partage ! c'est pas gagné ! c'est vraiment décevant de votre part !

    Si je pensais un seul instant que ce que j'écris ne permettrait pas cela, je ne posterais pas.

    Oui, sic, et cheminot, les humains ont des progrés à faire, dans la lecture, quel que soit le livre, et se pencher sur le livre de la vie pour s'apercevoir que ce sont les nuances qui en font la richesse, et non pas les rigidités, même si, l'herbe pousse sur les roches

    R&R, les marchands du temple sont les vampires de l'espoir


  8. Depuis que les systèmes religieux avaient perdu le controle des humains en négativant l'aspect normal et physiologique du plaisir, le $ida est venu remettre cette chape de plomb qui nourrit l'ensemble des névroses de l'être humain.


  9. La pseudo identification d'un virus correspond à ce besoin inconscient humain de désigner un coupable jusqu'au tréfond de lui-même.

    La pseudo existence de ce coupable a permis de créer des test dont nous avons évoqué la vanité et la dangerosité.

    Ces deux pseudos sont les piliers de l'économie florissante que se fait sur une partie de la population étiquetté de façon aussi dramatique que le furent des populations par les nazis.

    Tous ceux qui ont contesté la réalité de cette supercherie font l'objet, non pas de réfutations scientifiques, mais d'attaques personnelles, de calomnies et sont mis à l'écart d'un débat qui pourrait permettre d'aider ceux qui souffrent.

    Et en fait, il est possible qu'il faille redéfinir de nouvelles manières d'aprocher le sida (taux de glutathion, etc...), mais nous sommes pris dans la nasse de cette manipulation que vivent la plupart de nos contemporains, dont nous adoptons peu ou prou les catégories, encore une fois pour qu'ils puissent nous comprendre et évoluer.

    Et les arguments qui pourraient véritablement aider les malades se noient dans la cacophonies des pieces qui tombent de la machine à jackpot

    La question qui se pose est de se demander honnetement quelles sont nos chances de vie harmonieuse et confortable dès lors que l'on nous annonce notre mort prochaine et certaine. Ce type de pratique est comparable à des incantations de magie noires, et j'ai la conviction que, malheureusement cela est tragiquement efficace.

    Mais quand on voit le profit financier que cela génère, il ne reste plus que les yeux pour pleurer à ceux qui mettront en cause cette gigantesque escroquerie.


  10. Qui organise et subventionne ces congrès ? Les états, l'industrie pharmaceutique ?

    Cela fait partie du budget communication des labos.

    L'état met la main à la pate car la plupart de ces manifestations sont inscrites dans la formation professionnelle continue.


  11. L'image est intéressante Sic ...

    L'avantage du magicien est que son spectacle est limité dans le temps ... car à longue, regarder des lapins sortir d'un chapeau peut devenir assez gonflant même sans détester les lapins, les chapeaux et les magiciens ... icon_biggrin.gif

    Tu as raison R&R, manger du lapin à chaque repas finit par lasser même les pires gourmets


  12. le ton est au pessimisme et j'en remettrais une couche:

    L'interet du principe de précaution est uniquement économique, permettant d'ouvrir un marché basés sur les principes du docteur Knock. Il se couple généralement dans le constat des dégats avec la déclaration qu'en l'état actuel de la science il n'était pas possible de savoir etc....

    Cela ne permet en aucun cas l'expression libre de contestataire de la doctrine en vigueur, et encore moins la diffusion de leurs remarques car elles démontreraient le mensonge latent.

    Parallellement, le débarquement sournois et enthousiaste des puces "pour le bien des malades" se met en place avec une obstination remarquablement progressive, associée pour l'instant encore avec le tag RFID des papiers d'identité, et pour nous français, avec les Dossier médical informatique qui permettra de pister chaque citoyens de sa naissance à son décès. Peut être que cela permettra de remttre une médaille posthume de contributeur décernée par les labos.

    Informons autour de nous, sans relache, sans crainte d'être pris pour des illuminés,(c'est déja fait 4-ptdrasrpt.gif )

    Continuons avec obstination à comprendre le fonctionnement de la vie et à aider ceux qui n'en ont eu cure.


  13. Le coté savoureux de l'affaire, si l'on peut utiliser cette expression dans une telle arnaque, réside dans l'absence d'analyse du monde scientifique ou journaliste scientifique qui ne devrait pas en principe présenter une telle myopie ainsi qu'une telle dégénérescence mémorielle

    Je me demande, sans souhaiter l'insulter ce que pourrait nous en dire pikpikandre que je n'ai plus lu depuis longtemps


  14. J'aime bien l'image de la goutte et du avse, elle me sert beaucoup.

    Pour moi elle pose le problème de savoir comment vider le vase. Or l'être humain n'a pas été livré avec un mode d'emploi.

    Vu de loin on aura donc l'impression qu'une catastrophe est apparu sans raison.

    C'est peut être là que se situe l'approche la plus saine de la santé, cesser de regarder de loin et y mettre son nez, comme un truffier


  15. D'ailleurs, Sicnarfa, je pense que les antifongiques naturels sont en réalité des agents qui détoxifient l'organisme, et permettent de ce fait la disparition du candida.

    En fait, je pense qu'il est dangereux qu'il disparaisse, car si nous en connaissons le effets de son excés, qu'en est il de son absence.

    Le problème de l'intoxication est de comprendre ce qui a fait qu'une personne va la tolérer en moindre mesure qu'une autre, et surtout la gestion métabolique que chaque personne en fait.

    C'est à mon avis pour cela qu'il est aussi essentiel de prêtr attention à la symptomatologie qu'à la réaction du corps lorsqu'il se rapproche de son équilibre


  16. Nowar ...

    Est-ce que ton principe ne rejoindrait pas la théorie (et la pratique) de Pierre avec la réaction d'Hex ... ?

    Tout cela me semble logique.

    Amitiés.

    Cela n'est pas impossible.

    Ma pratique perso du jeune m'a permis de découvrir que les 2.3 premiers jours, qui sont des moments ou le corps commence à se nettoyer, je traversé une crise pire que le top 10 des gueules de bois que j'ai connu.

    J'en suis arrivé à mettre cela en rapport avec certaines réactions de personnes aprés un traitement d'ostéopathie qui réagissaient par une crise d'élimination qui pouvait être mahousse.

    Je suis les écrits de pierre avec la réaction d'exheimer car je n'ai pas encore compris en quoi elle consistait.

    Je suis convaincu d'un parallelle mais je n'ai pas d'éléments qui permettent de le certifier

×
×
  • Créer...