Aller au contenu
forum sidasante

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 20/08/2018 in Messages

  1. 1 point
    Triste, à croire qu'il n'a rien vu ni lu depuis 1987. Quel que soit le rôle crucial qu'il a eu a ce moment-là, cela en dit long sur l'entourage courtisan qui l'a accompagné, soutenu et défendu mordicus pendant 3 décennies. Lui qui avait pu rêver du Nobel dans les années 70 se retrouve désormais en professeur Joyeux de la dissidence du sida, un repoussoir parfait et rêvé, dont n'importe quel étudiant de 1ère année peut défaire le raisonnement simpliste, vestige en parfait état de conservation, qui doit générer chez ces étudiants milléniaux le même effet de sidération, amusé et incrédule, que de tomber dans crier gare dans leur université sur un écran à tube monochrome noir et vert, comme ceux qui encombraient les laboratoires de l'époque. Cela démontre aussi une fois de plus l'inefficacité des stratégies dissidentes qui visent à promouvoir, coûte que coûte, des figures connues et légitimes qui font monter la sauce devant les caméras ou dans les gazettes (le "grand professeur" de Berkeley), plutôt que de vraies théories alternatives, solides, et durables parce que solides...
  2. 1 point
    Cher tout seul , Je vais bien en tout cas pour ma part, merci pour cet article, qui vient du même labo et du même centre de recherches que le précédent que nous discutions plus haut (le NIH, soit le centre fédéral américain de la recherche sur les maladies infectieuses basé dans la banlieue de Washington DC, c'est-à-dire le fief de Gallo lui-même). Il suffit de lire ces lignes de l'introduction de cet article (dans une publication du groupe "Nature") : Et se souvenir que "l'isolation" du supposé VIH s'est fait à partir de co-cultures à partir de lignées de lymphocytes provenant de cellules leucémiques (Gallo) ou de cellules du cordon ombilical (Montagnier), qui sont désormais bien identifiées pour produire un grand nombre de vésicules extracellulaires, et les chercheurs estiment que les vésicules issues de ces cellules pourraient jouer un rôle significatif dans le développement cancéreux (voir par exemple ici et là)...
  3. 1 point
    Chers tous, j'espère que vous vous portez bien, je me permets de partager cet article que le Perth Group a trouvé pour nous. Encore un truc magique : - l'article reconnaît qu'il est quasi-impossible d'avoir des préparations pures de microvésicules, donc qu'on a une mixture avec pleins d'exosomes dont certains sont de taille et d'allure similaire au soi disant VIH - l'article, qui essaie péniblement de distinguer les microvésicules du VIH, montre que nombre de microvésicules sont porteuses de la fameuse gp120... Pas de bol, c'est une des protéines du soi disant VIH, ce qui est bien emmerdant pour la spécificité des tests. Et tout ça bien sûr continue de passer comme une lettre à la poste. Plus c'est gros...
×
×
  • Créer...