Aller au contenu
forum sidasante

Jibrail

Membres
  • Compteur de contenus

    658
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    43

Tout ce qui a été posté par Jibrail

  1. Jibrail

    COVID-19

    Bonsoir, Merci pour le message... je pense honnêtement, comme Rasnick ci-dessus, que dans certains cas et notamment la COVID-19, et à la différence du supposé VIH, il y a bel et bien "contamination", même si les connotations morbides et guerrières du mot ne sont pas toujours appropriées (il y a en tout cas transmission et reproduction chez l'hôte). La survenue bien documentée et dans la plupart des pays de pathologies identiques (notamment la détresse respiratoire), chez le même type de public (plutôt âgé, plutôt en mauvaise santé, mais pas seulement), laisse supposer au-delà de tout dout
  2. Le canadien David Crowe, figure marquante de la deuxième période de la dissidence (après l'an 2000), vient de décéder d'un cancer foudroyant, détecté début juin, d'après le témoignage de ses enfants sur sa page Facebook. Ses positions et son rôle croissant au sein de l'organisation Rethinking Aids, et son implication dans le procès Parenzee ont pu susciter de violentes controverses, en particulier avec le Perth Group. Son expérience organisationnelle et politique personnelle (il avait milité au sein des Verts de l'Alberta) avait sans doute contribué à le rendre incontournable durant la pé
  3. Jibrail

    COVID-19

    Salut, Merci pour l'info... S'il y a une information importante à retenir, c'est que Rasnick, 22 ans après, renie l'article-clé de 1998 qu'il a cosigné avec Duesberg : "The AIDS Dilemma: Drug Diseases Blamed on a Passenger Virus", puisque le supposé VIH n'est plus le "virus passager" décrit par Duesberg, mais un "artefact de laboratoire", comme l'ont suggéré le Perth Group dès 1988 (et décrit avec une belle acuité une décennie durant). A ce moment-clé de la dissidence du sida, à la fin des années 90, alors que le Perth Group commençait à atteindre une audience significative, et que l
  4. Jibrail

    COVID-19

    Bon, Alors que le COVID-19 monopolise l'attention et l'actualité, difficile de rester silencieux alors qu'on ne cesse de parler de test, de dépistage, de PCR et d'anticorps (c'était pas inutile de faire un peu de virologie en autodidacte !). Et que le Comité Scientifique de l’Élysée est truffée de sommités du "VIH". Pas le temps de faire le CV de tout le monde, mais c'est vrai qu'on a déjà eu la chance d'évoquer le Président de ce Comité, le bon docteur Jean-François Delfraissy, ex-directeur de l'ANRS (Agence Nationale de Recherche contre le Sida), qui avec un enthousiasme parfois un
  5. Salut, Merci pour les nouvelles. C'est inquiétant mais c'est la conséquence logique de la disparition des politiques publiques indépendantes de santé. Seule une planification gouvernementale est en mesure de définir les besoins indépendamment des intérêts des uns ou des autres, et un contrôle publique partiel des firmes fabricant les produits pharmaceutiques. Les marchés de nombreuses fois leurs défaillances à couvrir tous les besoins. C'était le système dans la période d'après-guerre et qui aujourd'hui n'existe plus, ne reste quelques agences de santé complètement corrompu
  6. Triste, à croire qu'il n'a rien vu ni lu depuis 1987. Quel que soit le rôle crucial qu'il a eu a ce moment-là, cela en dit long sur l'entourage courtisan qui l'a accompagné, soutenu et défendu mordicus pendant 3 décennies. Lui qui avait pu rêver du Nobel dans les années 70 se retrouve désormais en professeur Joyeux de la dissidence du sida, un repoussoir parfait et rêvé, dont n'importe quel étudiant de 1ère année peut défaire le raisonnement simpliste, vestige en parfait état de conservation, qui doit générer chez ces étudiants milléniaux le même effet de sidération, amusé et incrédule, que d
  7. Salut Manou, J'avais commencé une réponse assez détaillée, mais que j'ai entièrement perdu suite à une erreur de manip. En quelques mots, une analyse plus qu'un retour d'expérience : - Le Raltégravir est une anti-intégrase et la Rilpivirine est un inhibiteur de transcriptase inverse. Même si on peut être assez sceptique sur le mécanisme d'action réel de ces molécules, il faut souligner que du point de vue orthodoxe comme du point de vue purement chimique, ces deux molécules n'ont rien à voir. Elles n'ont donc pas du tout le même profil d'effets secondaires a priori (les s
  8. Merci Pirate pour ce retour. Tant mieux si les symptômes s'améliorent désormais suite à cette période. Il faut toujours garder ouverte cette possibilité de recours aux multithérapies, en particulier dans des situations aussi critiques. J'espère que ton ami pourra continuer à reprendre du poil de la bête, et ne pas considérer cet épisode comme un échec.
  9. Cher tout seul , Je vais bien en tout cas pour ma part, merci pour cet article, qui vient du même labo et du même centre de recherches que le précédent que nous discutions plus haut (le NIH, soit le centre fédéral américain de la recherche sur les maladies infectieuses basé dans la banlieue de Washington DC, c'est-à-dire le fief de Gallo lui-même). Il suffit de lire ces lignes de l'introduction de cet article (dans une publication du groupe "Nature") : Et se souvenir que "l'isolation" du supposé VIH s'est fait à partir de co-cultures à partir de lignées de lymphocytes prov
  10. La meilleure avant l'été pour conclure. Les laboratoires ViiV qui produisent notamment le Dolutegravir viennent de conclure à dessein la phase III d'un essai clinique visant à comparer : - La trithérapie actuellement "recommandée" par les autorités de santé : DOLUTEGRAVIR + TENOFOVIR + ENTRICITABINE - Une bithérapie : DOLUTEGRAVIR + LAMIVUDINE ViiV annonce que les résultats de l'essai clinique se conclut par une "non-infériorité" de la bithérapie sur la trithérapie standard actuelle, et promettent la publication des résultats lors d'un prochain congrès. Bien sûr les résulta
  11. Fait particulièrement intéressant : dans le cadre de la controverse sur le Levothyrox, l'Association de malades de la thyroïde a financé une étude scientifique sur la composition de la nouvelle formule du Lévothyrox. Un mode d'action relativement inédit et intéressant. Cependant, malgré le fait que 3 millions de patients soient concernés en France, et que plusieurs médecins dont un ancien député les soutiennent, l'association n'a semble-t-il pas réussi à financer une étude au-delà de 15.000€, ce qui reste malheureusement anecdotique. L'association a cependant indiqué grâce à l'étude la présenc
  12. Effectivement, Robert Redfield était un chercheur au "Walter Reed Army Institute", un centre de recherche médical militaire, et il a cosigné (avec DS Burke) en 1988 une des études les plus importantes concernant la reproductibilité des tests dit VIH et le taux de faux positifs. En effet, il pouvait s'appuyer sur une énorme cohorte de 135.000 jeunes hommes appelés au service militaire américain. Le Perth Group avaient démonter en long et en large la méthodologie et l'interprétation de cette étude dans leur séminal article sur les tests dits VIH de 1993 (Is a positive Western Blot proof of
  13. Une nouvelle étude vient hélas confirmer le déclin accéléré des fonctions rénales sous l'effet des multi-thérapies antisida. Le Tenofovir n'est pas le seul médicament impliqué même si son effet négatif est largement souligné. Pendant que Jean-Michel Molina succombe aux charmes bourgeois de la discrétion, les analystes financiers demeurent les vigies les mieux informées et les plus sincères de notre époque. Ainsi les perspectives financières de Gilead sur le TAF (c'est moi qui souligne certains passages) :
  14. Je ne me sens pas suffisamment spécialiste pour me risquer à des conseils particuliers, mais tes remarques sur l'alimentation m'ont remémoré que les régimes de type végan sont connus pour générer des déficits en vitamine B12, qui génèrent des anémies et thrombopénies (déficit de plaquettes) chez ceux qui ne se supplémentent pas. Je ne sais pas si tu suis ce genre de régimes, et cela n'en donne pas l'impression car souvent l'anémie qui survient également génère plutôt de la fatigue, mais en tout cas il faut au minimum veiller à ne pas être en déficit de B12 ce qui demande soit de se supplé
  15. Deux nouveaux patients américains viennent à leur tour de porter plainte contre Gilead pour avoir retardé le développement du Tenefovir Alafenamide (TAF), dont les effets secondaires sur les os et les reins sont supposés plus faibles que sur la version initiale du Tenofovir (TDF) approuvée en 2001. L'un est atteint d'ostéoporose avancée, l'autre d'ostéroporose et d'une rare pathologie des reins. Pour rappel, les premières études qui suggéraient des effets indésirables plus faibles du TAF comparé au TDF date de 2001, et pendant 15 ans, Gilead l'a soigneusement remisé dans son placard pour le r
  16. Salut Elixandre, La thrombopénie est fréquente dans le contexte "VIH", c'est même régulièrement un des premiers symptômes observés. Pas de panique pour autant, notamment s'il n'y a pas de déficit de lymphocyte ou de neutrophiles, et que le traitement par cortisone marche bien. Par contre, c'est vrai que la question de prendre la tri doit à nouveau sérieusement être posée, car ce type de déficit, sévère, sur plusieurs mois et avec des symptômes (des bleus) bien réels d'après ce que tu nous décrit, n'intervient pas après une alimentation inégale ou un coup de stress. Pour tout un tas d
  17. L'émission "à Voix Nue" de France-Culture propose cette semaine une série de 5 entretiens avec Françoise Barré-Sinoussi, conduite par le journaliste Michel Alberganti. Le principe de l'émission est en général de faire un bilan rétrospectif de la carrière de personnalités reconnues, et ne se prête du coup pas particulièrement à l'entretien critique ou à la remise en cause. A l'écoute des trois premières émissions, au-delà d'éléments factuels parfois intéressants sur son début de carrière et l'organisation de la recherche de l'époque, on est cependant frappé par le conformisme et le manque
  18. Jardinier je réponds assez tardivement parce que je ne suis pas forcément très à l'aise dans ces champs conceptuels mais qui m'ont frappé et qu'il me paraissait intéressant de relayer. Pour autant je partage tes inquiétudes concernant l'émergence d'une bio-technocratie. Je souhaitais surtout souligner que finalement on se trouvait dans la question de la mort des dissident-e-s dans un certain terrible "ordinaire" de la répression dont a vu ces dernières années comment il se généralisait à tous les niveaux. Je voudrais ajouter une réflexion concernant les hommes que tu cites ayant pris
  19. Dans les news du jour, une brève (en anglais) relate les résultats d'une nouvelle étude : un traitement antioxydant permettrait de prévenir la transmission par voie sexuelle d'un modèle animal du supposé virus ZIKA chez la souris, notamment en réduisant les dommages liées à l'inflammation au niveau des testicules et sur les spermatozoïdes. Le traitement permettrait de neutraliser les radicaux libres produits par l'inflammation dans les testicules (même si pas forcément dans les autres organes), et notamment de réduire l'augmentation de production NO (oxyde nitrique) dans le sperme Bon, c'
  20. Salut, Concernant le Blastocystis Humanis j'ai trouvé cet article en français très intéressant qui relate également le cas d'un jeune homme qui perd du poids. A voir s'il y a des similitudes avec la situation de ton ami ? L'intensité des effets, assez modérée en général, peut sembler assez variable selon les situations. Tu as indiqué qu'il avait des vers; sur les résultats que tu as publié je n'ai vu que la présence de Blastocystis mis en évidence (c'est un parasite intestinal mais un protozoaire, c'est-à-dire un organisme composé d'une seule cellule, et non un ver en tant que tel q
  21. Bonsoir Pirate, Je reconnecte ton dernier message avec les premiers de ta présentation. C'est vrai que je n'avais pas percuté, mais tu indiquais que lors de son séjour en Afrique qu'il avait eu une hygiène assez pauvre, que j'entends comme une hygiène sanitaire (eau notamment) assez pauvre. C'est un facteur qui me semble a priori assez déterminant, pour une raison à la fois simple et complexe, qui tient à la modification du système immunitaire sous l'effet de l'infections par des parasitoses tropicales qui sont très courantes en Afrique subsaharienne. C'est à mon sens bien plus déter
  22. Le 30 décembre dernier, Erica Garner, une militante antiraciste américaine, figure du mouvement "Black Lives Matter", est décédée d'une crise cardiaque. Quel rapport avec la dissidence, me demanderez-vous ? En fait, Erica Garner avait à peine 27 ans, et son décès soudain a surpris nombre de commentateurs. Son parcours m'a rappelé dans un certain sens le destin de Lindsay Nagel, dont la survie, l'existence même, contradictoire avec la science dominante (elle aurait dû mourir enfant du sida) était une défiance perpétuelle pour le pouvoir d'État. Vivre avec pareil fardeau est tout sauf
  23. Merci Econoclaste pour ce lien. Effectivement plus la "science" du supposé VIH progresse, plus la confusion semble croître. Dans cette histoire des inhibiteurs d'intégrase, qui sont ultradominantes dans les multithérapies aujourd'hui (Raltégravir, Elvitegravir, Dolutegravir, toutes 3 en top liste des prescriptions mais aussi des profits car leurs brevets sont récents), on a l'impression d'un immense brouillard : c'est censé viser un mécanisme spécifique au supposé VIH (l'intégrase), mais comme celui-ci n'est que supposé, c'est sans doute un mécanisme propre au système immunitaire qui est impac
  24. Jardinier, Sans répondre à la place d'Econoclaste, la revue PNAS constitue une des revues scientifiques les plus importantes. Mais elle occupe une place particulière pour plusieurs raisons : parce qu'elle est gratuite en différé (après 6 mois), même si elle fait payer cher les rédacteurs d'articles; qu'elle est multidisciplinaire et qu'elle est historiquement liée à la National Academy of Science (NAS) of the USA (je pense que la traduction est superflue). Ce dernier aspect est important, car les membres de la NAS sont dispensées de la plupart des formalités et peuvent publier des ar
  25. Aixur, j'admire l'anticonformisme, mais à un moment les faux procès faits au Perth Group ne font qu'apporter une confusion supplémentaire alors qu'on en est déjà continuellement submergé. S'ils ont exigé la purification comme preuve de l'existence du rétrovirus, est-ce que c'est parce qu'ils pensent que c'est vraiment possible et que Gallo et Montagnier ont mal fait les choses par paresse ou par incompétence, ou parce qu'ils pensent justement que c'est impossible et qu'exiger la purification devient alors le meilleur moyen de démontrer aux yeux de tous l'inexistence des rétrovirus ? Tous leurs
×
×
  • Créer...