Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

bjr

je cherche les références du procès qui a eu en Allemagne ou un gars qui avait soit disant contaminé une femme n'a pas été condanné, un médecin étant venu dire à la barre que le VIH était une farce.

Merci par avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est Stefan Lanka qui est venu témoigner, il y a de cela assez longtemps...je vais rechercher sur google.de

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Me vient cependant une sensation ...puis un mot : " Visqueux"

et oui visqueux....c est bien gras cela, comme le lubrifiant des capotes......encore du gras.....comme ces graisses qui deconnent sous tri therapie

enfin de compte, le sida, ne serais ce pas une affaire de graisses ?.........lipophiles.....lipodystrophies.....lipoatrophies......

UN PETIT BONJOUR A UN MEDECIN DERMATO SPE EN VIH QUI LIT REGUILIEREMENT CES FORUMS ET QUE JE CONNAIS....ET QUI M A DIT :

VOUS SAVEZ SUR LE SIDA

IL N Y A PAS DE VERITE...........

Comprenne qui peut !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bisounours

UN PETIT BONJOUR A UN MEDECIN DERMATO SPE EN VIH QUI LIT REGUILIEREMENT CES FORUMS ET QUE JE CONNAIS....ET QUI M A DIT :

VOUS SAVEZ SUR LE SIDA

IL N Y A PAS DE VERITE...........

Comprenne qui peut !

Ben .. icon_confused.gif philosophiquement parlant, on pourrait dire qu'il ne peut y avoir de vérité, que sur quelque chose qui existe...

Si le sida n'existe pas, et que c'est vraiment une saleté qu'on nous refile comme ça au hasard pour le fric, comment peut-il y avoir une vérité ? 4-spamafote.gif

Enfin, perso, c'est comme ça que je le comprendrais ... Et vous ?

Bisounours 4-bisou.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben ..  philosophiquement parlant, on pourrait dire qu'il ne peut y avoir de vérité, que sur quelque chose qui existe...

Ca se discute, personne n'a jamais rencontré Dieu (sauf plus ample informé) et pourtant philosophiquement on en parle beaucoup ... philosophiquement, spirituellement et autre ...

Ce sont d'ailleurs les aspects les plus mystérieux d'une question, même virtuelle, qui nourrissent toujours le plus les réflexions ... quand tout est limpide, les débats sont clos car sans objet.

Je m'étonne d'ailleurs que Doctossimo ouvre un débat sur le sujet puisque la "vérité" est d'une luminosité aveuglante (pour eux). L'ennui les guette à force de réitérer des conclusions visant à démontrer que la masturbation solitaire (de la verge et non de l'esprit) ne présente pas de danger potentiel pour le masturbateur précité ... et qu'en revanche, les sodomites grégaires ont tout avantage à se faire dépister ... de toute urgence ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bisounours

En même temps, tu parles de Dieu mais ça c'est une croyance. Que ça existe ou pas, c'est à chacun de voir ce en quoi il croit, vérité ou pas.

Mais quand on parle du sida, c'est quelque chose qui est censé vraiment exister. Donc faudrait pas comparer ce qui ne l'est pas. Enfin, ça reste mon avis.

Bisounours 4-bisou.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Bisounours @ Mercredi 21 Septembre 2005, 12:40)

Mais quand on parle du sida, c'est quelque chose qui est censé vraiment exister. Donc faudrait pas comparer ce qui ne l'est pas. Enfin, ça reste mon avis.

Bisounours

C'est plutôt un dogme fondée sur des croyances scientifiques.

Nous sommes donc sur un conflit théologique, qui , comme tous les conflits rend l'être humain objet de la sollicitude ou de l'abandon d'entités supérieures.

Que les zélotes du dogme économique le plus rentable s'appuie sur le fait que des ampoules à la mains ne soient pas susceptibles de favoriser une immunosuppression est une trouvaille exceptionnelle que le Nobel devrait récompenser.

L'évidence qui est apparue au cours de ces pages de posts passionés loin de tout phénomène de croyance est que les éléments servant à définir le dogme sont foireux et que les inquisiteurs de la santé devraient bruler sur le bucher auquels ils condamnent les victimes de leur incompétence.

Si l'on rajoute à la cuisson un peu de papaye, ça ne dervrait pas être mauvais à bouffer 4-ptdrasrpt.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Bisounours @ Mercredi 21 Septembre 2005, 12:40)

En même temps, tu parles de Dieu mais ça c'est une croyance. Que ça existe ou pas, c'est à chacun de voir ce en quoi il croit, vérité ou pas.

Mais quand on parle du sida, c'est quelque chose qui est censé vraiment exister. Donc faudrait pas comparer ce qui ne l'est pas. Enfin, ça reste mon avis.

Bisounours

Il n'y pas de réel différence entre Dieu et le Sida .

Si Dieu existe , il existe même pour celui qui n'y croit pas ...pareil pour le Sida.

Et inversement si l'un ou l'autre n'existe pas....il n'existe pas ...même pour celui qui y croit.

Le probléme de Dieu est plutôt celui ci :

Si Dieu est bon et tout puissant , il faut admettre que les choses les plus abominables qui existent sur la terre sont de bonnes choses ..car toute chose émane de Dieu qui est Bon.

Inutile de dire que c'est l'homme qui est mauvais ...car dans cette histoire , l'homme est une créature....si la créature déconne la responsabilité en revient au créateur .

Inutile de dire que l'homme est dôté de libre arbitre ...car Dieu tout puissant et omniscient devait trés bien savoir ce que l'homme ferait de son libre arbitre....si tel n'est pas le cas il faut choisir :

Soit dieu est bon , mais pas tout puissant .

Soit Dieu est tout puissant , mais il faut redéfinir la bonté.

Soit Dieu n'est ni bon ni tout puissant .

Soit Dieu n'existe pas .

Et dans ce dernier cas on peut s'émerveiller de l'ampleur des dégats occasionnés par "quelquechose" qui n'existe pas .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bisounours, personne ne remet en cause l'existence de l'immunodéficience acquise (SIDA), ni le fait que les personnes chez qui certaines protéines sont en quantité plus importante que la norme soient en moins bonne santé que les autres (comme le "mauvais" cholestérol chez d'autres).

Non, ce qui est sujet à caution, c'est la cause de ces perturbations, et tu te rends pourtant bien compte que le choix entre une cause infectieuse (vih) ou d'une cause toxique (stress oxydatif) modifie les comportements et les jugements. En particulier, dans le second cas, il n'y a pas lieu de craindre une pandémie...qui ne s'est pas déclarée d'ailleurs. Dans ce cas également les comportements ségrégationnistes, injustifiés éthiquement quelle que soit la cause, n'ont pas même de justification instinctive.

Et croire que le"vih" est la cause de ces perturbations est vraiment du domaine de la foi dans les déclarations de quelques virologues qui ont réussi a mettre le politique de leur côté. Tout au plus existe-il une correlation entre la diminution des marqueurs de l'immunité (CD4), l'augmentation de protéines anormales et des anticorps associés, et l'apparition de morceaux d'ARN inhabituels (qu'on ne trouve d'ailleurs que lorsque les cellules qui les "contiennent" ont été cultivées avec des substances oxydantes).

A ce propos, on peut lire avec bénéfice cet entrefilet de Cybersciences :

http://www.cybersciences.com/cyber/3.0/n1538.asp

où l'on se rend compte - entre les lignes - que l'ARN (ou l'ADN qui s'ensuit) du "vih" n'est autre qu'une partie du génome humain. La rencontre de ce virus avec le génome humain, et qui daterait de quelques millions d'années, n'est que supposition fortuite, valable uniquement dans le modèle viral de la maladie.

On voit d'ailleurs sur le graphe suivant provenant d'une publication de Gallo et Zagury en 1986 que la déplétion en CD4 des cultures in vitro est surtout due aux oxydants (PHA-activated), même chez les non infectés, et beaucoup moins à l'hypothétique virus (HTLVIII-LAV infection)

http://groups.msn.com/aidsmythexposed/shoe...oto&PhotoID=158

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...8502&query_hl=1

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps, tu parles de Dieu mais ça c'est une croyance. Que ça existe ou pas, c'est à chacun de voir ce en quoi il croit, vérité ou pas.

Mais quand on parle du sida, c'est quelque chose qui est censé vraiment exister. Donc faudrait pas comparer ce qui ne l'est pas. Enfin, ça reste mon avis.

Bisounours,

Comme le souligne Sic, le rapprochement Dieu/Sida n'est pas si hors sujet que cela.

Un autre exemple : le terrorisme.

Le terrorisme exite bel et bien et a toujours existé, il n'es pas né le 11 septembre 2001.

Il ne s'agit donc pas de remettre en cause l'implosion de grandes tours ou de voitures qui explosent çi et là.

C'est un fait aisément constatable.

En fait, c'est le "nouvel" usage de la question qui est intéressant à analyser ... en terme de verrouillage juridique des libertés individuelles par exemple.

cEh bien pour le Sida, c'est un peu la même chose : l'intention dans l'usage (social et économique) pervertit et pollue l'approche ... un peu comme avec Dieu ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien pour le Sida, c'est un peu la même chose : l'intention dans l'usage (social et économique) pervertit et pollue l'approche ... un peu comme avec Dieu ...

C'est tout le probléme de la sociéte , de déceler l'intention derriere les mots et les actes ....car comme le disait "Machin Tseu" : quand l'homme de travers utilise le moyen juste...alors le moyen juste opére de travers".

Et les hommes de pouvoir et les décideurs sont toujours des hommes de travers , car l'homme droit n'a pas besoin de pouvoir , il n'a pas besoin de s'illusionner en maîtrisant chez les autres ce qu'il ne maitrise pas chez lui .

En fait , les maitres et les esclaves sont plus proches les uns des autres qu'il n'y parait ...ils résolvent simplement de façons opposées le même probléme ...la lacheté.

Le maître : Je suis fort et j'ai raison , je suis en sécurité car les autres me suivent et me soutiennent .

Les esclaves : Nos maitres nous guident et nous montrent le chemins , nous sommes en sécurité car ils marchent devant d'un si bon pas , qu'ils savent forcemment ou ils vont.

La peur et la lacheté , chez les uns comme chez les autres , induisent le renoncement au discernement ....et quand des aveugles conduisent d'autres aveugles , finalement ils tombent dans un trou .

Ca me fait penser à cette phrase qu'henry Tisot mettait dans la bouche du Général :

"Quand j'ai pris le pouvoir le pays était au bord du gouffre.....et je lui ait fait faire un grand pas en avant !"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sic,

Les mauvaises langues diraient certainement que le "grand pas en avant" (s'agissant du "Général") fut fait au début de son règne (disons jusqu'à 62) ... une décolonisation "réussie" qui a conduit les pays d'afrique noire là où ils en sont aujourd'hui ... avec, paraît-il, le Sida et une rigueur de gouvernance sans pareil ...

Mais ce n'est pas cela que l'iconographie retiendra ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bisounours

Je voudrais poser une question ... icon_confus.gif

Personnellement, je ne suis pas spécialiste en la matière 3 - thermo.gif , mais mon père pense que le sida, c'est une idée des américains. Qu'ils l'ont transmis aux noirs (on connait tous les "sentiments" qu'ont les américains pour les noirs peur.gif ).

Je ne sais que trop penser de son arguments meme si ça ne m'étonnerait pas vraiment.

Et vous, qu'en pensez vous ? 5-humhum.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Bisounours @ Jeudi 22 Septembre 2005, 09:04)

Je voudrais poser une question ...

Personnellement, je ne suis pas spécialiste en la matière , mais mon père pense que le sida, c'est une idée des américains. Qu'ils l'ont transmis aux noirs (on connait tous les "sentiments" qu'ont les américains pour les noirs ).

Je ne sais que trop penser de son arguments meme si ça ne m'étonnerait pas vraiment.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Si tu suis bien les explications de Cheminot, et les campagnes de vaccinations menées sur le continent africain, tu verra que la transmission du "virus est plus à remettre en question que les effets nuisible des conflits régionaux entretenus par nos grand pays philantropiques, nos merveilleuses ONG médicales, et le spectre de la famine qui règne sur ces régions pillées.

Un autre exemple : le terrorisme.

Qui est un outil essentiel dans les mains de nos dirigeants icon_tresfache.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...