Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

SIDA MALADIE VIRTUELLE

De : Richard Sunder

sunder@cybercable.fr

Cher Yves Lignon,

Vous me dites que vous aimeriez en savoir plus sur le fait que Peter Duesberg, trois prix Nobel, dont Kary Mullis, de très nom-breux médecins comme David Rasnick et Michel Henrard et des sidéens, déclarés depuis seize ans mais qui ont cessé tout traitement médical et se portent comme un charme, et les membres de l'« association pour la réévaluation du HIV comme cause du sida », soutiennent que le traitement à l'A. Z. T. cons-titue un génocide thérapeutique, car les victimes sont mortes de ce poison et de l'effet nocebo.

Je ne peux pas développer cette thèse dans un bref message. Ce que je peux dire ici, c'est que le virus du sida a été fabriqué de toutes pièces, à partir d'un patchwork d'A. D. N. de prove-nances diverses (la carte du prétendu virus en une seule pièce n'existe pas), par Montagnier et par Gallo qui a trafiqué les échantillons de Montagnier. Mais personne n'a jamais découvert le prétendu virus dans le corps d'aucun "malade". On n'a jamais découvert que des anticorps aux tests, dont le principal est fabriqué par Western Blot. Or Western Blot, comme tous les fabricants de ces tests - aussi peu fiables que les tests psy-chologiques - indique dans la notice : "Attention, si vous êtes positif au test, cela ne veut pas dire que vous ne soyez pas né-gatif et, si vous êtes négatif, cela ne veut pas dire que vous ne soyez pas positif " ! On se demande si c'est du Jarry ou du Co-luche.

Car il faut savoir qu'il existe 70 facteurs qui peuvent vous rendre positif au test, alors que vous n'êtes infecté d'aucun virus - jamais isolé - du sida. Parmi ces facteurs : la grippe ! Dans toutes les maladies virales, par exemple la grippe, l'activité duvirus, en phase finale, est intense, les virus se comptent par milliards. Dans le cas du sida, en phase finale, l'activité du virus est soit quasi-nulle, soit nulle ! Et on n'a jamais trouvé un seul virus. Ce qu'on appelle sida n'est pas une maladie spécifique. C'est un ensemble de 30 maladies bien connues, dont la diarrhée ! En d'autres termes, il n'y a pas de symptômes spécifiques du sida. Les symptômes sont ceux des 30 maladies connues. Ainsi, à l'heure actuelle, en Afrique, où l'on n'utilise pratiquement pas les pseudo tests qui coûtent trop cher pour les "sous-développés", sont déclarés sidéens des gens qui ont la diarrhée depuis une semaine et qui toussent depuis quinze jours ! En Occident, on soigne la diarrhée avec des constipants. En Afrique, on la soigne avec de l'A. Z. T. , dès que le patient est également affecté d'une toux persistante parce qu'alors il est déclaré sidéen. Pourquoi ? Pour écouler les stocks d'A. Z. T. dont l'Occident ne veut plus, parce qu'on a compris, après douze ans d'emploi, que l'A. Z. T. détruisait le système immunitaire des patients.

Tout le monde croit que l'A. Z. T. a été inventé contre le sida. Pas du tout ! L'A. Z. T. est un composé chimique (azothymidine) qui a été développé comme agent chimiothérapeutique contre le cancer, il y a trente ans. La chimiothérapie consiste à tuer toutes les cellules en croissance dans le corps, y compris bien sûr les cellules cancéreuses qui sont en croissance perpétuelle. Beaucoup sinon la plupart des cancéreux ne survivent pas aux traitements qui détruisent les agents du système immunitaire. L'A. Z. T. a été abandonné dans le traitement du cancer il y a trente ans en raison de sa toxicité, euphémisme médical signifiant qu'il s'agit d'un poison mortel. Une expérience de 1964 sur des souris cancéreuses montrait la foudroyante efficacité de l'A. Z. T. dans la destruction des cellules nouvelles, aussi bien saines que cancéreuses. Les souris mouraient en quelques jours. Le produit fut mis au rancart. Mais, en 1984, vingt ans plus tard, l'entreprise pharmaceutique américaine Burroughs & Wellcome < depuis devenue Glaxo-Wellcome >, soucieuse de rentabiliser ses vains investissements dans l'A. Z. T. a soudain eu l'idée de ressortir la mortelle guenille. Puisque, de toute façon, les malades devaient mourir, quelle importance ! Ce pouvaitêtre l'occasion d'améliorer le produit.

Les flacons de 25 mg portent une étiquette où figure une tête de mort avec deux tibias croisés. Et on en administre de 400 à 1200 mg par jour aux malades. Alors, bien entendu, ça stimule le système immunitaire, les T4 remontent pour tenter de neutraliser le poison. Mais, au bout d'un certain temps, ça tue tous les T4 ! L'A. Z. T. conjugué à l'effet nocebo du verdict de mort ("Vous êtes séropositif, dans cinq ans vous serez mort !") est la véritable cause de la mort. C'est pourquoi Peter Duesberg et beaucoup d'autres parlent de génocide thérapeutique et c'est pourquoi l'Occident ne veut plus de l'A. Z. T. que Glaxo-Wellcome a pourtant imposé encore dans les trithérapies que, Dieu-merci, la plupart des patients ne supportent pas. Et lecommis-voyageur-visiteur-médical Clinton cherche à l'imposer au Tiers-monde.

A propos de l'effet nocebo, je rappellerais ce fait - dont je cherche la référence et qui devrait vous intéresser, Yves Lignon, à propos du pouvoir de l'autosuggestion - : un homme, qui s'était enfermé par mégarde dans un camion frigorifique est mort de froid en présentant tous les symptômes d'une personne morte de froid. Eh oui, mais la réfrigération n'était pas branchée parce que la chambre du camion était vide ! Il paraît qu'il existe plusieurs cas de ce genre. Si quelqu'un a les références, je suis preneur. Le sida est la première maladie virtuelle de l'Histoire de la médecine, le véritable et ultime triomphe de Knock. Les malades meurent d'une maladie imaginaire qui n'existe pas. En fait, le sida a été fabriqué de toutes pièces par les médecins, notamment par Robert Gallo (qui n'a pas été accusé de forfaiture et de fraude de patente que parce que le gouvernement américain a modifié la législation) et par l'industrie médico-pharmaceutique, notamment le puissant Glaxo-Wellcome, fabricant de l'A. Z. T. et par les fabricants de tests, parce que tous ont immédiatement vu l'intérêt financier d'une épidémie, dont on soutenait, au milieu des années 80 qu'elle pouvait décimer la moitié de l'humanité dans les 30 ans à venir. Vingt ans plus tard, non seulement la moitié de l'humanité n'a pas été décimée mais encore l'épidémie est en pleine et stupéfiante régression, sans qu'on puisse l'expliquer. On prétend que c'est à cause des préservatifs. Mais l'usage des préservatifs ne s'est pas accru puisque toutes les maladies vénériennes sont en pleine expansion ! Selon les statistiques 1996 du Centre de contrôle des maladies (Etats-Unis), le nombre total d'Américains séropositifs n'a pas augmenté depuis 1985, année de la mise en service du premier test, bien que le nombre des individus testés ait augmenté de plusieurs centaines de milliers chaque année (et les millions de dollars de l'industrie pharmaceutique avec). En1995, le centre a admis que le nombre des séropositifs était inférieur d'au moins 35% à ce qu'il avait prétendu jusque-là. Sous la pression de questions embarrassantes, il a été contraint d'avouer qu'il avait caché la vérité par crainte d'une réduction des budgets alloués à la recherche.

Chaque année, 550.000 Américains meurent du cancer. Ce chiffre est presque le double du total des morts du SIDA depuis 1983 ! Vous lisez bien "du total des morts du sida depuis 1983" ! Nous prendrait-on pour des c. ?

Pour prouver l'inanité de la théorie du VIH, le Dr Robert E. Willner, auteur d'un ouvrage sur le sida intitulé "L'Escroquerie du sida", n'a pas hésité, en 1999, à s'inoculer, à l'aide d'une seringue, du sang de Pedro Tocino, un hémophile séropositif, en direct à la télévision espagnole. On a répandu la rumeur que l'Afrique était ravagée par le sida. Mais, selon l'Organisation mondiale de la santé, le nombre total de sidaïques (s'il s'agit d'un génocide, c'est le terme qui convient) est inférieur en Afrique au nombre total des sidaïques des États-Unis, alors que l'Afrique compte 650 millions d'habitants, soit plus du double de la population des États-Unis. . A propos de la "terrible épidémie de sida" qui a ravagé l'Afrique, le LondonTimes a publié un article intitulé : « L'épidémie qui n'a jamais existé. »Le sida est l'objet d'une vive controverse dans de nombreux pays, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne mais pas un mot à ce sujet dans le royaume de la pensée unique : la France.

La preuve que le sida n'existe pas ? On a trouvé des échantillons d'A. D. . N. d'un Zaïrois, qui avaient été prélevés en 1956. Passés au test ils se sont révélés positifs. Par conséquent, le prétendu virus jamais isolé (celui qui l'aurait isolé aurait eu le prix Nobel) du sida était présent en Afrique tout près de 30 ans avant l'épidémie. Conclusion : l'Afrique était contaminée depuis 30 ans sans que le sida y ait provoqué la moindre épidémie ni brutalement décimé les populations. Quelqu'un peut-il alors me dire pourquoi pendant 30 ans aucun Africain n'est mort du sida, qui n'était alors pas censé exister et pourquoi, soudain, 30ans plus tard, grâce à des statistiques truquées et au fait qu'on y déclare sidéen quelqu'un a qui la toux et la diarrhée, les partisans du VIH soutiennent qu'une épidémie ravage l'Afrique et que les Africains mourraient du sida alors qu'ils ne meurent que de la malnutrition et des affections spécifiques aux pays du Tiers-monde ? En particulier le stress du non-emploi, de la misère et de la quasi-famine qui provoque l'émigration. Toute maladie est toujours le produit d'un stress. Les gens non stressés ne tombent pas malades, leur système immunitaire fonctionne et leur cerveau contrôle les virus et les bactéries (c'est d'ailleurs pourquoi les épidémies de grippe ne frappent pas tout le monde, comme elles le devraient s'il était exact que le seul facteur de la grippe est le virus, ce qui est évidemment faux puisque tout le monde ne l'attrape pas).

C'est toute la médecine qui est à revoir car, aux mains des puissances financières, elle est devenue une gigantesque es-croquerie aux mains du Docteur Knock. Je m'arrêterai là mais ceux que le sujet intéresse peuvent consulter le site de Mark Griffiths, séropositif depuis seize ans qui a abandonné tout traitement médical et se porte comme un charme, le site "Re-thinking aids" et même mon propre site (qui n'est pas encore intégralement lisible sur PC, alors qu'il est lisible sur Mac, mais qui devrait l'être dans les 15 jours qui viennent). Voici l'U. R. L. de Mark Griffiths. Il y a également une pétition de soutien au président de l'Afrique du sud, M. Mbeki, qui a convoqué en mai, à Pretoria, une conférence internationale sur le sida, avec les partisans de la thèse officielle et les contestataires, notamment Peter Duesberg et même Montagnier, qui semble en train de virer sa cuti. Une nouvelle conférence se réunira à Pretoria en juillet. Mais on n'en dira rien en France. Sauf surInternet qui, Dieu merci, n'est pas français.

http://perso.wanadoo.fr/sidasante/critique/mbekiamc.htm

http://www.rethinkingaids.com

http://www.pansemiotique.com (ou net ou org) et http://www.psychobiologie.com (ou net ou org).

Votre opinion m'intéresse, cher Yves Lignon. Ainsi que celle de ceux que le sujet intéresse.

Cordialement

Richard Sünder

le Goéland >>

avec un surnom comme ça, il doit surement avoir raison !!!!

--Resize_Images_Alt_Text--))))

[ Ce Message a été édité par: peter le 2002-01-15 11:15 ]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité peter

Ce mail est pertinent et génial tout simplement... Car si ce qui y est affirmé est exact le SIDA est la plus grande farce des 30 dernières années !!! --Resize_Images_Alt_Text--

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense à tous mes potes qu'ont dit bye sans savoir qu'on les tuait à coup de remèdes !

Je pense à l'Afrique qu'on est en train de dépeupler.

(...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité psycauze

Paradoxallement moi je dis que :

Le S I D A

C'est la maladie la plus facile et en même temps la plus difficile à attraper!!

Car personnellement je sais exactement ce qu'il faut et ce qu'il NE faut PAs faire pour l'attraper !

Voilà c'est tout ...

--Resize_Images_Alt_Text-- --Resize_Images_Alt_Text-- --Resize_Images_Alt_Text-- --Resize_Images_Alt_Text-- --Resize_Images_Alt_Text-- --Resize_Images_Alt_Text--

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment expliquer les personnes malades du SIDA et dont la santé décline snas qu'ils sachent qu'ils étaient victimes du SIDA, et ne l'ayant appris que durant leur maladie?

Ils n'ont quand même pas perdu leur immunité par anticipation à une future connaissance de leur état?

Commentr expliquer les animaux infectés du SIDA ou d'autres virus auto-immunes (singes, ...) qui n'ont pas vraiment connaissance de leur état et pourtant en meurent?

D'accord pour dire que le psychologique crée des maladies, et peut être y a-t-il des malades virtuels, mais pour autant il ne faut pas exclure les malades réels aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Humm... bonne réflexion.

Je pense que les virus (créé par le NOM) existent et qu'ils peuvent décimer l'Homme, comme l'animal.

Mais je pense aussi que, quand on est conscient de la maladie (SIDA ou autre) et que l'on est persuadé d'avoir en soi les ressources pour s'en sortir, que l'on allie à cette attitude une bonne hygiène de vie, il n'y a qu'une raison pour laquelle nous ne nous en sortirions pas : la loi des karmas.

Si durant notre vie, nous avons accompli notre mission karmique, il se peut que notre inconscient (ou plus haut que cela) nous disent de partir.

Pour ceux qui ne croit pas en la réincarnation, je pense qu'en étant persuadé que nous sommes capable de nous en sortir, nous nous en sortirons.

[Gwelan, t'avais raison : si on ne prend pas en compte la réincarnation, il nous manque des pièces pour reconstituer le puzzle]

Le problème, c'est qu'à l'annonce de leur maladie, le patient va (et il a été programmé comme ça par les médias) mettre toutes les chances de son côté pour succomber.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien peur qu'aujourd'hui, il n'y ait pas besoin du sida pour voir nos défenses immunitaires attaquées de toute part.

ne serait-ce que par les vaccins !!!!

la maladie qu'avait contractée cette personne dont tu parles, pascuser, n'était pas forcément le sida, mais une fois qu'elle a été diagnostiquée comme telle, j'imagine qu'elle a dû avoir droit aux traitements usuels qui n'ont peut-être rien arrangé .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(EcliptuX @ non daté)

As-tu lu l'article sur La Réincarnation : Croyance ou Certitude, par Jacqueline Bousquet ?

J'y ai trouvé un élément de réponse

Oui, je viens juste de passer le lire, et c'est très intéressant cette manière d'expliquer les choses, c'est séduisant: c'est un début d'approche scientifique de phénomènes jusque là considérés comme propriété privée de domaine des pures croyances.

Mais je n'ai pas vraiment vu l'élément de réponse dont tu parles: à quoi penses-tu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(gwelan @ non daté)

J'ai bien peur qu'aujourd'hui, il n'y ait pas besoin du sida pour voir nos défenses immunitaires attaquées de toute part.

ne serait-ce que par les vaccins !!!!

Là je suis bien d'accors: avec tout ce que j'ai pu lire sur les vaccins et la possibilité de créer de nouveaux virus virulents dans notre organisme par recombinaison génétique de virus existants dans notre organisme ou de rétrovirus muets de notre ADN avec les virus atténués des vaccins, à la réduction des défenses immunitaires s'ajoute le risque de créer de nouvelles maladies inconnues par la vaccination. C'est vraiment dangereux.

(gwelan @ non daté)

la maladie qu'avait contractée cette personne dont tu parles, pascuser, n'était pas forcément le sida, mais une fois qu'elle a été diagnostiquée comme telle, j'imagine qu'elle a dû avoir droit aux traitements usuels qui n'ont peut-être rien arrangé .

En fait je ne parlais de personne en particulier mais de manière générale, selon des choses que j'ai pu entendre ici ou là. Mais ce que tu dis est bien possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, tu parlais des maladies karmiques!

(Au fait à ce sujet il y a un ouvrage de A&D Meurois-Givaudan du même titre, si ça t'intéresse).

Oui, c'est sûr, on peut se demander pourquoi certains attrapent des maladies en étant pourtant très soucieux de leur santé, et pourquoi d'autres qui ne se protègent absolument pas n'attrapent rien.

ça explique aussi pourquoi certaines personnes peuvent être guéries par des miracles parceque leur karma le leur permet et que par conséquent leur guérison sert un plan supérieur de démonstration d'une certaine puissance qui nous dépasse tout en libérant quelqu'un; et cela explqiue pourquoi certains ne seront jamais guéris par des miracles.

Mais attraper une maladie karmique parce que nous devons l'avoir pour en mourir ou en souffrir de manière particulière ne signifie pas qu'un virus ne nous a pas réellement atteint. A mon sens, c'est plutôt notre état spirituel qui change pour laisser passage à la maladie, aux virus, afin qu"ils nous affectent, et cet état spirituel change inconsciemment en fonction de notre karma.

Enfin, c'est seulement un avis somme toute sans autre appui que d'y croire, ça vaut ce que ça vaut, mais ça n'empêche pas à certains de mourir de maladies parcequ'ils croient en avoir, par traumatisme psychologique. Toutes les morts ne sont pas karmiquement programmées, même si la très grande majorité doit l'être. La part de l'accident est aussi la part du libre arbitre et de la liberté qui est laissé au monde d'agir non comme un robot mais comme une entité individuelle. Tout préjudice subi est certainement récupéré par le karma sous la forme d'une chose positive pour le futur (que ce soit dans cette vie ou dans une autre) ou par la soustraction à notre stock de karma négatif qui nous attend pour s'épuiser: donc rien ne nous arrive de manière totalement injuste même si ce n'est pas toujours prévu.

Qu'en penses-tu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis tout à fait d'accord avec toi Pascuser.

Et tu as par la même occasion soulevé d'intéressantes questions.

Certaines personnes prétendent (à juste titre d'ailleurs, la question n'est pas là) pourvoir savoir qui passera le PS ou pas. Il faut comprendre "en changeant de véhicule terrestre ou non".

Car à mon avis, tout le modne passera le PS, d'une manière ou d'une autre.

Là où je ne comprend pas quelque chose, c'est que, si nous sommes maîtres de nos vie, que nous avons conscience de toutes ces choses (réincarnation, hygiène de vie etc...), et donc, que nous pouvons changer notre vision de voir les choses, autrement dit de mener à bien la vie qui nous intéresse, et bien comment, comment ces personnes extra-lucique peuvent savoir qu'une personne devra passer par la mort pour changer de densité ?

Ces personnes tiennent ces informations des archives Akashiques ou de canaux.

Alors OK pour que notre histoire soit marquée qques part, mais ne pouvons nous pas changer cette histoire ? Est-elle inexorablement figée ? La personne à qui l'on va dévoiler qu'elle passera le PS, se sentira sans doute rassurée, et tel l'effet placebo, se mettra en condition pour le passage.

A l'inverse, la personne à qui l'on avouerai qu'elle devra passer par la mort (il va falloir lui expliquer qu'il n'y a rien de dramatique là dedans --Resize_Images_Alt_Text-- ) pour changer de densité, va se sentir un poil frustrée, non ?

Admettons qu'elle ai une volontée de fer, et une grande ouverture d'esprit. Ne risque-t-elle pas de changer sa destinée ?

Voilà quelques interrogations auxquelles je n'ai pas encore trouvée de réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens d'acheter le bouquin sur les Maladies Karmiques et j'ai lu le début pendant midi... il semble très intéressant.

Il est vrai que ces histoires sont encore floues pour moi.

D'un côté, ma mère ne croît plus en la réincarnation et explique ce phénomène de maladie par la psychogénéalogie et la mémoire de l'eau (Dr Hamer), et d'un autre côté, la réincarnation répond aussi aux questions que je me pose.

J'ai la certitude que, quelque soit nos croyances, si nous sommes un minimum ouvert, nous allons tous vers la même direction. Tout ce recoupe.

C'est plutôt rassurant d'ailleurs --Resize_Images_Alt_Text--

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Patience

Un peu léger pour le niveau du débat, mais je transmets quand même...

love.gif

MARTIN BROFMAN AU SUJET DU SIDA

Toute maladie peut être définie comme un état de déséquilibre. Le sida est un état de déséquilibre qui affecte le système immunitaire. Le système immunitaire est gouverné ou contrôlé par le thymus, glande qui elle-même est régie par le chakra du coeur. Le chakra du coeur est cette partie de notre système énergétique qui affecte et qui est affectée par nos perceptions de l'amour. Le sida est donc un état de déséquilibre relié d'une manière ou d'une autre aux perceptions qu'a une personne de l'amour.

Nos perceptions créent notre réalité. On peut dire que ceux qui ont contracté le sida avaient la perception qu'ils n'étaient pas aimés. Cette perception était nourrie et renforcée et ces personnes étaient à même d'affirmer de plus en plus leur croyance de base qu'ils n'étaient pas aimés et se prouver à eux-mêmes que cela était vrai... Alors, y avait-il encore une raison de vivre? La réaction de beaucoup de personnes qui ne se perçurent pas comme aimées fut de ne pas aimer en retour, et de la sorte le chakra du coeur se ferma de plus en plus, affectant le thymus et le système immunitaire.

Notre société a créé le sida pour montrer qu'il nous est nécessaire d'aimer plus. Nous sommes entrés dans l'Ere du Verseau, l'ère du chakra du coeur. Nous sommes, en tant que conscience planétaire, entrés dans une ère où ça n'a plus de sens de penser en termes de conflit. Nous sommes obligés maintenant de penser en termes de coopération, en termes de ce que nous pouvons faire pour aider les autres, en termes d'amour, en termes de service. Il est évident, par exemple, que nous ne pouvons pas dire à la Russie que Tchernobyl est leur problème ou que telle usine chimique est le problème de la Suisse. Nous devons penser en termes plus globaux, et en fait, nous avons commencé à faire de la sorte.

Le sida, comme n'importe quel autre état de déséquilibre, peut être guéri. Ce qu'il faut, c'est de l'amour.

Un jeune homme à San Francisco qui avait contracté le sida avait reçu la prescription d'une thérapie radicale qui inversa les effets de la maladie et qui eut comme résultat son rétablissement. Il devait se promener dans la rue en portant des ballons, marquant de manière évidente sa différence, et quand les passants le regardaient, il devait leur donner une carte disant "Je vous aime". Au début, il se sentait très voyant, mais il fit ce qu'on lui avait prescrit. Le deuxième jour, c'était plus facile. Au troisième jour, il sentait vraiment l'amour pour ces autres êtres qui le voyaient comme différent et il se sentit aussi aimé, même avec ses différences. Il guérit!

En ce qui concerne mon expérience avec des patients atteints du sida, le facteur constant était le déséquilibre du chakra du coeur et la piètre qualité des relations dans leur vie. Les gens guérissent vraiment du sida quand ils apprennent à reconnaître l'amour, à lui faire confiance, et se mettent dans des relations qui les nourrissent plutôt que les punissent. C'est-à-dire qu'ils apprennent à arrêter de se punir eux-mêmes et se permettent d'être nourris. Ils apprennent à accepter eux-mêmes et même à accepter les autres qui ne les acceptent pas eux. Avec de l'acceptation, avec de l'amour, le chakra du coeur peut de nouveau fonctionner normalement, redonnant de la force au thymus et de ce fait au système immunitaire. La personne peut alors décider qu'il y a une raison de vivre, après tout, puisqu'il y a de nouveau de l'amour dans sa vie. L'écoulement de l'énergie est rétabli, avec comme résultat un retour à l'expérience de la complétude.

Il est impératif, maintenant, que nous gardions notre coeur ouvert et que nous remplacions les jugements par l'acceptation. Il est vital que nous apprenions à aimer encore plus et à nous permettre d'être aimés. Nous devons "relationner" dans nos relations et utiliser la communication pour clarifier les malentendus. Lorsque nous serons capables de nous maintenir dans un espace d'amour, nous aurons un effet positif sur notre environnement, un effet de guérison. En ouvrant notre coeur à l'amour autour de nous et en nous acceptant complètement nous-mêmes, nous ne créerons pas les conditions dans lesquelles le sida apparaît.

La réponse est l'acceptation, la réponse est l'amour.

Extrait de Sida Espoir des Editions Vivez Soleil © 1989.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Auteur Martin Brofman

Extrait de Sida Espoir des Editions Vivez Soleil

Transmis par Jean-Luc Kerboul jeanluc.kerboul@tiscali.fr

Langue originale : anglais

Diffusion http://lumiweb.org

http://lumiweb.org/fr/textes/

Vous pouvez diffuser ce message à la condition que l'intégralité en soit conservée, y compris ces quelques lignes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est pas mal comme thérapie,un grand panneau "je suis séropo" et distribution de "je t'aime".

Mais fondamentalement,et sans rire je pense qu'il y a là une piste parceque d'ou viennent les maladies si ce n'est des réactions mentales inappropriées qui nous viennent de nos premiers parents,réactions qui sont:

culpabilité-qui donne: la honte...

peur-qui donne: envie de se cacher,éviter le conflit

justification-qui donne :domination,vengeance,violence

sensation de perte:égocentrisme...

nostalgie:indécision,passivité

réactions que l'on retrouve dans les trois premiers chapitres de la Génèse.Après avoir pris le fruit,nous retrouvons là les principale caractéristique de tout les malaises/maladies humaines.

Evidemment que le manque d'amour pour soi-même et pour les autres va passer par notre auto-destruction, surtout que l'on parle ici de réactions au niveau de l'inconscient,donc le retour de bâton est très fort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité remlug

Toute maladie peut être définie comme un état de déséquilibre. Le sida est un état de déséquilibre qui affecte le système immunitaire. Le système immunitaire est gouverné ou contrôlé par le thymus, glande qui elle-même est régie par le chakra du coeur. Le chakra du coeur est cette partie de notre système énergétique qui affecte et qui est affectée par nos perceptions de l'amour. Le sida est donc un état de déséquilibre relié d'une manière ou d'une autre aux perceptions qu'a une personne de l'amour.

... "Un cheval rare est cher, un cheval bon marché est rare, un cheval bon marché est donc cher..."

C'est pas un peu simpliste comme raisonnement ?

Si on le reprend à l'envers avec disons... Staline, pour pas fâcher :

Staline avait une perception incorrecte de l'amour à accorder à son prochain, ce qui l'a conduit à créer des goulags et à y enfermer ceux qui ne lui plaisaient pas.

Ce manque d'amour provient d'un déséquilibre du système immunitaire, Staline était donc déséquilibré. Personne n'en disconvient. Là où ca se corse, c'est que, selon Martin Brofmann, ce type de déséquilibre, provoqué par un dysfonctionnement, soit du chakra du coeur soit du thymus (qui s'attrophie naturellement à l'age adulte) se retrouve chez les personnes séropositives... On peut donc en conclure deux choses : Staline avait le Sida, les séropos ont une attitude dictatoriale !

Autant je peux être d'accord, avec pratiquement chaque membre de phrase du texte de Brofmann, autant l'amalgame du tout me laisse un goût bizarre dans la bouche.

C'est de la culpabilisation : "Vous êtes malades parce que vous aimez mal ou pas assez... Faites un effort !"

Ca me rappelle ce qu'on dit à une personne en dépression : "c'est dans votre tête, secouez vous !"

Ben voyons !

On ne peut nier que l'acceptation de soi vis à vis de soi-même et des autres joue un grand rôle dans une guérison : mieux on est dans sa tête, mieux on sera dans son corps... et vice versa.

On ne peut nier que nous somme la résultante d'actions et de réactions, appropriées ou non.

C'est pour ca que je suis d'accord avec les éléments du texte de Brofmann, pris séparément.

Que l'amour, de soi et des autres contribue à la guérison est une évidence. (j'espère icon_smile.gif )

Mais dire que la solution c'est l'amour me semble un raccourci osé.

Pour le moins !

En toute cordialité bien sûr... (copyright Gwelan icon_wink.gif )

Post Scriptum : Merci Patience d'avoir remonté ce topic : il est intéressant de relire l'article de tête posté par Gwelan : 2 ans après, qu'y a t'il de changé ? icon_eek.gif4-bisou.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Indiana

Tout d'abord un grand merci à Ecliptux et à toute l'équipe d'onnouscachetout pour les sites révolutionnaires qu'ils m'ont fait parvenir et qui traitent du SIDA comme on en a encore jamais entendu parler. Je n'en reviens pas de ce que je viens de lire et pourtant, ca me donne espoir. Néanmoins, comment faire accépter cela à qqn qui est soigné depuis déja longtemps par tri-thérapie? Ces articles détruisent absolument les théories généralement accéptées sur le virus. Comment est-il possible qu'on n'en ai jamais entendu parlé en France? Pourquoi continue t-on à inoculer aux patients une médication mortelle? Peut-on, comme ca, aussi facilement tuer toute une population pour de simples interêts financiers? C'est absurde tout ça. Je suis dégoutée par ce que je viens de lire... Mais merci pour la vérité sur le sujet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jazzmaster

Salut les sérials septiques,

je me présente, je suis interne des hospices civils de lyon.

J'avoue ne pas comprendre là où veut en venir l'article.

Dans le sens où plusieurs données présentées comme preuve n'ont aucune valeur: dire que certains malades survivent aprés 16ans ne prouve absolument rien, vous avez des patients atteints de mucoviscidose qui vivent jusqu'à 70ans, des parkinsoniens qui vont avoir un répis de 15ans sans que l'on comprenne pourquoi, le VIH, comme tout virus n'est soumis à aucune loi pathognomique stricte, au même titre que les souches virales d'hépatites, au départ on pensait qu'il n'en existait que trois, puis depuis 5/6 ans, on arrête pas d'allonger la liste...et les manifestations cliniques des hépatites sont souvent différentes, finalement la seule preuve que l'on a avec ces données, c'est que l'être humain est infini de diversité et c'est d'autant plus vrai quand on parle d'immunité, une personne pourra décédé en 3 mois du Sida, d'autres peuvent avoir des répis impressionnant, et d'autres peuvent même être naturellement immunisés.

Autre point, je n'ai malheureusement jamais vu de mes yeux un VIH, donc je ne peux pas réfuter la théorie comme quoi on ne l'a jamais vu (même si sur mes bouquins de virologie ils me mettent des jolis photos où il est écrit en dessous VIH) MAIS, en quoi le fait qu'on ne le voie pas prouve qu'il n'existe pas (c'est bien ça le but du sujet?), vous croyez que quand les Curie faisaient mumusent avec la radioactivité, ils voyaient les particules gamma s'échappaient d'un noyau d'atome en désintégration?

On a des tas de techniques pour mettre en évidence un nanoorganisme, et sans parler de tout celà, la première preuve de l'existence d'une maladie c'est la clinique, pas les examens complémentaires, qu'on me dise que ce virus n'existe pas ou uniquement par l'effet nocebo, je répond: vous avez déjà soigner des patients sidéens? expliquez moi pourquoi dans 90% des cas le diagnostic se fait suite à une infection (pulmonaire) chronique? expliquez moi pourquoi un patient peut du jour au lendemain voir son taux de Lymphocyte T4 dégringoler? à cause de l'AZT? mais alors pourquoi l'AZT ne s'attaque pas aux autres cellules lymphocytaire? pourquoi 15% des patients à qui on aurait faussement diagnostiqué une séropositivité se retrouvent avec un sarcome de kaposi? Pourquoi existe t'il une transmission de mère à enfant, et pourquoi cette transmission peut être divisée par 10 si la patiente est sous trithérapie?

Merci pour vos réponses 005.gif

Modifié par jazzmaster

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...