Aller au contenu
forum sidasante
aixur

Failles dans la méthode d'isolement des virus

Recommended Posts

Jibrail    27

"Don't feed the troll" disent les spécialistes des forums en ligne et des réseaux sociaux. C'est vrai, ils ne sont là en embuscade que pour déverser leur fiel, toujours le même, inchangé, n'apportent rien, ni contenu nouveau, ni argument, ne posent jamais de question, vu qu'ils ont toutes les réponses. Ils se paient même le luxe de critiquer les silences des forums qu'ils ont consciencieusement pourris année après année, message après message, insulte après insulte, pour être certain de dégoûter jusqu'aux cerveaux les plus endurants.

"Don't feed the troll", c'est tellement vrai, il est impossible de lutter contre cette arrogance qui résume toute vision de l'échange à une leçon d'autorité donnée à sens unique, avec tantôt un langage abscons et flou, lorsqu'ils font semblant de maîtriser des concepts dont ils ignorent toutes les bases, pour tenter de faire illusion; tantôt les jugements de valeurs expéditifs puis les insultes, lorsque ce qu'il leur reste d'autocontrôle n'arrive plus à contenir leurs épanchements aussi agressifs que narcissiques.

"Don't feed the troll", c'est juste, mais quand il n'y a plus qu'eux sur les forums, il n'y a malheureusement plus qu'à constater qu'ils ont gagné la partie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

Merci malgré tout à Econoclaste pour ton lien sur le texte du Perth Group, qui effectivement est surtout une synthèse de leurs travaux précédents, avec quelques apports récents mais qui se concentrent essentiellement sur une nouvelle vérification d'une de leur prédiction de 1996 : l'identification de séquences génétiques entières du VIH dans des cellules normales ou cancéreuses de séronégatifs, grâce à l'utilisation de banques de données génétiques librement accessibles.

Une nouvelle contradiction de l'orthodoxie mise en pleine lumière, mais qui n'aura probablement pas le moindre impact tant que "l'épidémie" arrivera à être contrôlée chez les populations qui comptent "politiquement", ce qui semble être plus que jamais le cas avec la baisse des nouvelles contaminations chez les homosexuels masculins blancs constatés parallèlement à la diffusion de la prophylaxie pré-exposition (PREP) dans les pays du Nord. Lien de cause à effet ou pure coïncidence, le résultat sera probablement le même s'il se confirme dans la durée, et risque d'emporter avec lui la contestation de l'hypothèse rétrovirale du sida vers les générations futures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jardinier    14

Hier, je n'ai fait que jeter un coup d'oeil ultra rapide à la nouvelle publication du Perth Group. Aujourd'hui, je ne retrouve pas ce qui m'avait semblé une conclusion générale et sans appel de la communication, ne présentant qu'un résumé ultra-réducteur et extrapolé à propos des propriétés oxydatives du sperme. Peut-être qu'il y a quelque part dans une section du texte chose allant dans ce sens, probablement même, mais je ne sais plus où. 

Cependant, si je n'ai pas le temps présentement de me livrer à une lecture autre que pas même en diagonale de cette communication, il me semble que ce n'est pas qu'un simple récapitulatif convenu à partir de données déjà explicitment pointées et exploitées ailleurs, ou à partir de convictions contestables déjà assénées sans les précautions nécessaires ailleurs. Il me semble plutôt que cela mérite sans doute d'être examiné de manière attentive, car c'est une recension chronologique d'études successives, dans la perspective analytique des contradictions que la chronologie peut mettre en lumière, avec parfois en effet des accent mis sur des questions clé très peu abordées sinon entièrement éludées jusque-là par les travaux des autres scientifiques dissidents, comme sur la question tout sauf anodine du génome du "vih".

Donc, merci à Econoclaste et mea culpa pour mes posts incendiaires d'hier - le premier en particulier -, puisque même si d'ailleurs cela méritait à certains égards  la nuance ironique introduite par son post (d'Econoclaste), l'important est que nous ait été signalée cette nouvelle communication du Perth Group, qui n'est pas un document à jeter avec l'eau du bain aux oubliettes du pur rabâchage de choses déjà mille fois ressassées.

@Jibrail : je ne comprends pas bien ta formulation ambigüe et ton énoncé performatif à double tranchant : "... le résultat sera probablement le même s'il se confirme dans la durée, et risque d'emporter avec lui la contestation de l'hypothèse rétrovirale du sida vers les générations futures." Veux-tu dire que les générations futures n'y verront que du feu sur la dimension largement contestable de la théorie - ou du paradigme - telle que mise en lumière par la "dissidence", ou bien le contraire ? Pour ma part en tout cas, je pense que ce n'est encore nullement joué, tant en termes de faillibilité à terme fatale du "paradigme", qu'en termes d'une possible conscience historique à venir quant au rôle de la "dissidence" et au bien-fondé de sa démarche, et donc quant aux fins mots de toute l'affaire. Par rapport aux grandes périodes de communication propagandiste de la part de "l'orthodoxie", on ne peut que constater à l'heure actuelle une relative mise à bas bruit de celle-ci qui ressemblerait presque au bas bruit ayant à peu près toujours caractérisé la dissidence. Quelles conclusions en tirer (politiquement) ? A voir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Econoclaste    3

Champagne! Notre cher ami Gallo vient de co-signer un article reconnaissant qu'il est très difficile de distinguer le "VIH" des exosomes et autres microvésicules, voire qu'une cellule "infectée" par le soi disant virus peut générer produire des microvésicules, si bien que la purification serait presqu'impossible... Belle confession... Que dire? Tout ceci est consternant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

Article énorme effectivement. Finalement, la terre est bien ronde. Et la gagnante est Eleopulos.

Testament en forme de mea culpa caché pour Gallo (80 ans cette année), quelques années après celui tout aussi planqué de Montagnier. Celui-ci rachetait sa dette en défendant les vertus insoupçonnées de la papaye, le rétrovirus dont "se débarrassaient spontanément les systèmes immunitaires en bonne forme", et sans craindre un suicide entier et définitif devant la "communauté scientifique", faisait même l'apologie de la mémoire de l'eau, histoire de bien noyer le poisson du VIH dans l'océan de sa culpabilité.

La mémoire, comme l'orgueil, Gallo n'en a jamais manqué pas. Lui sait bien, mieux que quiconque, combien sont fragiles les preuves d'existence de "ses" rétrovirus HTLV, de "son" VIH; et il a dû serrer les dents quand le Perth Group a mis sur la table toute l'étendue de son escroquerie, pendant quelques années pénibles des 90's qui se sont ensuite refermées. Mais désormais que l'avancée de la recherche sur les vésicules extracellulaires (issu du champ du cancer surtout) rend inéluctable, à court terme, la mise en évidence de l'incohérence de l'hypothèse rétrovirale, il veut encore être le premier à le révéler, à l'expliquer, en se rendant incontournable, une fois de plus, quitte à passer au burin toute son oeuvre de rétrovirologue pour qui sait lire entre les lignes de cet article inflammable : les rétrovirus exogènes n'existent pas - ce ne sont que des microvésicules extracellulaires endogènes. Article qui finit par une litanie d'interrogations, qui se demandent, en gros : comment va-t-on réussir encore une fois à faire passer aux yeux du monde une grenouille pour une vache - le rétrovirus exogène par une microvésicule endogène ?

Stratégie risquée pour Gallo - mais qui à 80 ans n'a plus rien à perdre. Au moins, de la même façon que Montagnier, se souviendra-t-on de lui comme celui qui s'est trompé mais a admis son erreur et ouvert la voie pour que d'autres la rectifient ensuite. De cette génération il n'y a vraiment plus que Duesberg (80 ans aussi) pour croire dur comme fer à son rétrovirus exogène. Pourrait-lui aussi lâcher l'affaire et reconnaître ses erreurs avant de passer l'arme à gauche, afin que ceux qui viennent ne s'entêtent pas sur des impasses aussi inutiles et vaines que le fameux rétrovirus passager ?

Reste à savoir si les suivants vont prendre la balle au bond.

La génération suivante, la mienne, celle née dans les années 70 et 80, qui prend petit à petit les commandes, s'avère en moyenne tellement conformiste et apolitique qu'on ne peut guère compter sur elle pour approfondir quoi que ce soit des doutes pourtant si clairement exprimés par leurs aînés - en tout cas pas l'armée de petits fayots macroniens qui se place méthodiquement dans les postes de pouvoir - tout content de savourer le fauteuil tout chaud à défaut d'en faire quoi que ce soit d'intéressant. Puis il y a les autres qui restent à la marge et peinent à se faire entendre.

Comme le disait la grande Eleni Eleopulos - on peut le dire comme ça sans maintenant que Gallo vient de concéder qu'elle avait raison avant et contre tout le monde sur la purification - dans ce genre de controverse scientifique, il n'y a que "3% de science et 97% de politique". Et on ne peut que constater que c'est aussi vrai dans la plupart des domaines sensibles où tout ce qui se rapproche de la vérité factuelle semble souvent très secondaire (les "armes de destruction massive en Irak", etc...)

Maintenant qu'au terme de 10 ans sur ce forum, finalement il est peut-être temps pour moi de tirer ma révérence car la boucle des "3% de science" est finalement bouclée par les testaments de Gallo et Montagnier qui viennent mettre tout le monde d'accord.

Il reste à s'attaquer à ces "97% de politique",  qu'il y a 10 ans je considérais comme tellement simple (par rapport à la complexité de la biologie du système immunitaire et de la virologie dont j'ignorais tout), et qui m'apparaît désormais comme le véritable sommet de complexité, la montagne imprenable et insubmersible, le monstre froid qui nous ronge jusqu'à l'os et contre laquelle échoue toute notre impuissance - pour combien de temps encore ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×