Aller au contenu
forum sidasante
Invité Trinity

Des orphelins utilisés comme cobayes aux Etats-Uni

Recommended Posts

si vouus avez real player vous pouvez voir l'émission avec ce lien:

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=...y=1112359887000

ce que j'en dit , c'est que si une société n'est pas capable de protéger ces enfant contre des loups comme Glaxo-Welcome, c'est très triste.

et de plus la toxicité de l'azt est démontrée depuis longtemps, alors quoi?Est-ce , cette fois, une volonté délibérée d'éliminer une population potentiellement délinquante?

Nous avions déja discuté du sujet, il y a quelque temps et nous étions plus ou moins arrivé à la conclusion que d'un point de vue global, ce n'était pas possible, et, disons inefficace.Mais localement, en l'occurence juste sur NY, pourquoi pas?

Surtout des enfants de toxico, j'ai un ami qui vient de la-bas, et il m'a dit que la coke est vraiment un gros problème, surtout pour les enfants qui naissent d'une mère intoxiquée, en les sacrifiant sur l'autel FRIC,on fait d'une pierre deux coups.

Et ça continue, malgré que tous le monde le sache, ça me donne envie de faire un commando de libération de ces pauvres gosses, certain l'ont fait pour des animaux de labo pourquoi pas pour eux , non? Ou alors, des enfants de toxico ont moins de valeur que des rats de labo?

ce monde me fait vraiment gerber!!! 5-tss.gificon_confus.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pierrot, je crois que tu as trouvé la réponse à tes questions en parlant de rat de laboratoire. C'est ce que sont ces enfants.

Toutes les firmes du monde qui ont une animalerie font des expériences plus ou moins atroces sur les animaux comme c'est expliqué sur ce topic. Les pharmaceutiques comme les autres. Pour les pharmaceutiques le problème est le passage à l'homme. Ca fait bien longtemps qu'ils savent que le modèle animal ne sert à rien car un produit qui agit ou pas sur un animal peut faire l'exact contraire sur un humain... Donc les groupes pharmaceutiques doivent faire des essais sur les humains et cela coute très très cher car les cobayes volontaires sont rémunérés, de plus certains essais pouvant etre toxiques ca devient très compliqué. Plutot que de se concentrer sur quelques produits ils font des essais multiples car les animaux sont a disposition pour endurer les pires effets.

Pour le Sida le marché est tellement énorme et juteux que les labos sont prêt à investir des sommes importantes pour faire des essais et un orphelinat d'un quartier pauvre est un "labo" de choix. Ce genre de lieu manque d'argent en permanence, un "généreux mécène" qui couvrent les frais de fonctionnement de l'endroit peut obtenir beaucoup en échange et a les moyens de rémunérer les infirmières pour qu'elles ne posent pas trop de question. Tu demandes pourquoi la bas ? Simplement parce que c'est un endroit très pauvre où l'argent peut tout acheter et où la toxicomanie garantie que les parents ne risquent pas de revenir réclamer leurs enfants et surtout justifie d'autant mieux le "suivi médical" des enfants...

Les laboratoires pharmaceutiques prospèrent grace à la maladie et pour eux tout est permis pour trouver le traitement sur la "maladie du siècle"... Tout le monde fait confiance aux labos en croyant que ceux ci sont là pour "soigner" les gens alors que ce sont des entreprises capitalistes qui recherchent le profit et les bénéfices, rien de plus.

Tant que leur "auréole" de bienfaiteurs ne tombera pas, ils pourront se permettre de prendre des orphelins en guise de rats de laboratoires, en apportant l'argent que les collectivités n'ont plus et avec l'accord des autorités qui leur font confiance...

Diamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais qu'une minorité est tolérée - dans nos contrées riches et "démocratiques" et même souhaitée (cela donne aux gens l'illusion de pouvoir décider et qu'ils jouissent d'une certaine liberté) car elle agit comme un "mini contre-état" tant qu'elle ne met pas en danger l'équilibre du système dominant... Quand cela arrive, le système l'absorbe en la récupérant et souvent la transforme en un objet de consommation. Les exemples sont nombreux !!!

Bonjour,

Je ne peux faire autrement que de prendre les choses pour moi ...désolé!

J'ai developpé cette thése durant les épreuves de philosophies du bac ...cela m'a valu la note de : 01/20 .

Ce n'est pas tout le monde qui peut ce le permettre !

Amicalement,

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
si vouus avez real player vous pouvez voir l'émission avec ce lien:

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=...y=1112359887000

apparemment, on n'arrive pas à accéder à cette vidéo, alors que les plus anciennes sont en ligne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Diamant

Ces essais sur l'humain se pratiquent depuis des décennies autant sur les adultes que sur les enfants... Rappelons l'essai si on peut appeler cela ainsi réalisé sur des noirs d'Arkansas atteints de syphilis, qui consista à ne pas les soigner pour voir simplement ce qui se passait ! Cela dans les années 45... Clinton leur a demandé pardon...

Et cet autre réalisé sur des enfants et adolescents de classes défavorisées quand on découvrit dans les années 60 que le vaccin contre la polio avait été contaminé par le SV 40... A certains (nouveaux nés et adolescents), on leur injecta sciemment des vaccins contenant le virus simiesque SV 40 à hautes doses... aussi pour voir ce qui allait se passer... en disant bien entendu aux parents que c'était juste une campagne vaccinale normale...

Pour bien connaître l'histoire des vaccins et leurs conséquences, rappelons que les vaccins constituent également un moyen très subtil de créer un marché... à multiples entrées... car si la santé n'est pas un bon fond de commerce, la maladie, si, elle en est un...

En outre, une nuance...

Tant que leur "auréole" de bienfaiteurs ne tombera pas, ils pourront se permettre de prendre des orphelins en guise de rats de laboratoires, en apportant l'argent que les collectivités n'ont plus et avec l'accord des autorités qui leur font confiance..

Big Pharma et autorités gouvernantes = même combat... Les uns financent les campagnes électorales des autres...

En outre, il ya une autre réalité, souvent l'argent donné aux "collectivités locales dans les pays pauvres" disparait dans la poche aux bénéfices de quelques-uns, autotochones débrouillards (souvent médecins ou infirmiers) qui suivent au pied de la lettre ces essais (comme ceux des vaccins "antisida" en Afrique où les prostituées sont payées 20 euros pour cela) alors que le responsable parcourt les rues pour son recrutement de rats de laboratoire humains en mercedes... et est payé grassement chaque mois...

Et il y aurait beaucoup à dire sur l'humanitarisme de l'OMS....

Amitiés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

on peut actuellement voir le sujet sur la césarienne. Mais l'autre sujet n'est pas (encore?) disponible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Daman

Alors dans ces conditions Aminata comment veux-tu ne pas répondre comme Ben Laden et ses acolytes ? S'il s'agit d'une guerre où ce sont les civils qui sont visés , il est JUSTE que les deux camps dégustent .

Modifié par Daman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

excusez moi, mais je ne vois pas ce que le terrorisme vient faire la-dedans.

Nous avons des multinationales qui se font beaucoup d'argent

des gouvernements qui travaillent avec,

et des gosses qui en font les frais.

Dans le sujet qui nous préoccupe, ce sont des américains contre des américains, même si ce sont des américains"seconde classe".

Le problème, c'est plutôt les services sociaux, soi-disant protection de la jeunesse qui s'octroit le droit de vie et de mort sur ces enfants, même Maggiore a failli perdre la garde de ses enfants!!

Bon elle est blanche et elle a de l'argent pour se payer des avocats, ça fait toute la différence, heureusement ou malheureusement?! icon_rolleyes.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité wapasha

Topic combiné avec sujet existant. Merci d'utiliser la fonction Recherche avant de créer un nouveau topic

tou-o-06/05/2005

Des orphelins utilisés comme cobayes aux Etats-Unis

Une enquête de l'agence de presse Associated Press (AP), affirme que des chercheurs américains, financées par les Instituts nationaux de la santé (NIH), ont testé des médicaments expérimentaux sur des enfants séropositifs des services sociaux aux Etats-Unis au cours des vingt dernières années.

Outre la moralité quelque peu douteuse de ce genre d'acte, ces essais, souvent en infraction avec la loi, présentaient des risques puisque ces enfants, issus pour la plupart de milieux défavorisés et des minorités, ont été exposés à des médicaments dont on savait qu'ils provoquaient de graves effets secondaires chez les adultes, et dont on ignorait les effets sur des sujets plus jeunes.

Certains enfants sont morts durant les études, mais les services sociaux qui en avaient la responsabilité affirment qu'il n'y a pas de preuve que leur décès soit directement imputable aux expérimentations.

Les autorités estiment que 5% à 10% des 13.800 enfants enrôlés dans des recherches pédiatriques sur le sida financées par les NIH depuis la fin des années 80 étaient des orphelins.

Les expérimentations ont été surtout menées dans les années 1990, dans les Etats de l'Illinois, de la Louisiane, du Maryland, de New York, de la Caroline du Nord, du Colorado et du Texas. Elles ont concerné des enfants de tous âges, du nourrisson jusqu'à la fin de l'adolescence.

Histoire de ce deculpabiliser, on explique que ces recherches ont permis à ces orphelins de bénéficier de soins de qualité, qui ont pu réduire leur taux de mortalité et prolonger leur vie. Une vingtaine d'enfants sont encore impliqués dans ce genre d'étude, à l'heure actuelle dans l'Illinois.

Le site de l'Associated Press : http://www.ap.org/

source

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité KaMiKaZe

J'ai vu un reportage sur ca sur TV5 c'est a gerber vomi1.gif par contre maintenant que les entreprises pharmaceutiques sont cramées aux USA elles "délocalisent" en Afrique en prenant pour cobayes des prostituées.

D'ailleurs l'animateur a la fin a discuté sur le fait de savoir si c'est éthiquement acceptable de faire ca,

et l'argument avancé pour ce genre d'expérimentations par les entreprises pharmaceutiques c'est que de toute facon ils sont sur le point de mourir et qu'au moins pendant l'expérience ils bénéficient de soins médicaux gratuits alors qu'auparavant ils n'avaient pas les moyens de se payer ces soins.

Bref c'est une pratique courante de nos jours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si tu veux avoir plus d'infos là-dessus, lis le travail de Liam Scheff, celui qui a révélé ce scandale.

pour nous, qui remettons en cause le lien entre le sida (réel) et un virus (non isolé!), ce scandale est grave à plus d'un titre, car la rhétorique utilisée est celle de la peur d'une maladie qui détruirait la planète, et la recherche de la perfection de la santé (illusoire bien sûr), pour justifier tous les crimes de certains chimistes et biologistes.

C'est la même rhétorique (peur de l'étranger, russe ou juif, et recherche de la perfection [le surhomme]) qui animait les nazis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Cela me donne envie de vomir!

Ah, on peut être fier de ce que notre monde est capable de faire!

Je ne sais pas ce que je pourrai leur faire à tous ces médecins! icon_rocket.gif Ils ont vraiment oubliés le serment d'hypocrate!

icon_tresfache.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Nataniel

Je me demande souvent si c'est "serment d'hypocrate" ou plutôt "serment d'hypocrite" parce que beaucoup de médecins ne semblent pas faire de différence...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité mc0tiga

toujours est il qu on parle des industriels pharmaceutiques et non pas des personnes qui nous guerissent

ne nous trompons pas de cible

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est ce que j'allais écrire, mcotiga. D'ailleurs quand je parle de chimistes et de biologistes criminels, je parle d'une minorité, ceux qui ont une vision d'ensemble du problème, et qui en profitent.

La majorité ne fait que ce qu'on lui dit de faire. Il en est de mêmepour les médecins, dont la liberté de pensée est illusoire. Le Conseil de l'Ordre, qui s'autocensure d'ailleurs lui-même, est là pour le leur rappeler.

Mais franchement, je n'ai pas vraiment confiance dans des personnes qui volent la découverte des autres, comme le personnage qui a annoncé médiatiquement que le sida était probablement dû à un virus en 1984, avant de publier quoi que ce soit. Ces autres s'appellent Montagnier, Barré-Sinoussi. Eux au moins avaient eu le tact de demander à la communauté scientifique ce qu'elle en pensait. Ils se sont fait piégés par l'annonce politique prématurée dont je viens de parler. Le premier personnage par contre s'est hâté, leur jour même de cette annonce frauduleuse, de mettre sur le marché le premier test "vih", ce qui a fait de lui un multimillionnaire.

La peur de cette maladie a été si bien orchestrée que la plupart des médecins dont on parle dans cet article ont fait cela en toute bonne foi, trompés par le personnage précité et les organismes qui profitent financièrement de cette maladie et dont tu as parlé, mcotiga. Il suffit de lire l'interview fait par Liam Scheff pour comprendre que les médecins qui s'occupaient de ces enfants étaient désemparés par ce questionnement, ce qui n'est pas le cas, vous le remarquerez, des administratifs, qui ont fermé la porte au nez de Liam...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Je ne sais pas si on peut dire cela Cheminot. Comment unmédecin ou une infirmière peut ne pas s'apercevoir des faillites de ce système? Je peux te dire que lorsque les médecins pratiquait l'euthanasie; nous le savions. Ils appelaient cela faire un cocktail...

Dans ce cas là, les portes sont fermées; les enfants n'ont pas le droit de sortir. Ils doivent ingurgiter de force des produits atroces voire même être opérés pour les recevoir directement.. J'espère pour eux qu'il existe un Paradis... Cela me fait penser à la méthode hitlérienne..

Mais à aucun moment;, les médecins ne se rendent compte de la nocivité des produits utilisés? Qu'ils font des essais thérapeutiques? Non, je n'y crois pas; pour être médecin, il faut avoir fait de nombreuses années d'étude et je ne crois pas qu'ils puissent être aveugles à ce point.

Ce qui me scandalise particulièrement , c'est qu'ils ont obligés des enfants bien portants à prendre ces médicaments.

C'est que ces pauvres enfants reçoivent des doses très supèrieures et plusieurs séries de médicaments. Il existe un VIDAL en France dans lequel sont abordées les toxicités des médicaments. Je suis certaine que tous les effets n'y sont pas répertoriés. Mais je suis sûre que cela existe aux USA, et que les personnels soignants connaissent les effets des médicaments qu'ils donnent. Ils sont désemparés certes, mais aussi mal à l'aise car pour une fois ils se rendent compte que le jour où quelqu'un saura... Ils risqueront peut-être...

Non, je rêve tout éveillée, pardonnez moi...

En tout cas, je serai eux, j'aurai beaucoup de mal à m'endormir le soir...

Modifié par Libertie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'abus des faibles est-t-il donc si léger à porter pour "gagner" ainsi sa vie? Il était temps que ce scandale vienne au grand jour.

Malheureusement, je pense que l'on condamnera au mieux quelques lampistes, si l'on ne noie pas cette honte dans le silence.

Il me semble que ce sujet existe ici déja dans un topic nommé "orphans on trial" auquel ce serait peut être interressant de le joindre icon_confus.gif

Combinaison des deux sujest faites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kinipou

Posts séparés et combinés avec le topic traitant du sujet afin de ne pas éparpiller l'information

Bonjour à tous,

Article lu ce matin dans le Nouvel Obs concernant le documentaire: "Etats-Unis: le scandale des enfants cobayes" diffusé le lundi 23 mai prochain à 23h20 sur Canal +.

"De pseudo docteurs Mengele torturant des enfants atteints du VIH dans un orphelinat new-yorkais, avec la complicité des services sociaux, expérimentant des médicaments hautement toxiques sur des êtres sans défense, des traitements administrés parfois directement dans l'estomac, par le biais d'une sonde traversant l'abdomen. L'affaire a tout d'un scandale. L'agence américaine Associated Press a, le 5 mai dernier, révélé que plusieurs Etats américains avaient autorisé de tels essais thérapeutiques. Une enquête fédérale est en cours aux Etats-Unis.

Ce documentaire, signé Milena Schwager, diffusé en décembre dernier sur la BBC, étudie les pratiques du Centre d'Accueil de l'Incarnation, à Harlem. Mais la version originelle dudit documentaire, telle qu'elle devait être initialement diffusée sur Canal + ce soir (celle que la chaîne a fournie à la presse télé) a de curieux accents. Les médicamnts mis en cause sont des antirétroviraux. Lors du congrès sur le sida, l'été dernier à Bangkok, les médecins ont reconnu que les effets de ces médicaments sur les enfants étaient assez mal connus, faute de travaux de reherche. Sauf que ces mêmes antirétroviraux sauvent actuellement la vie des malades du sida. Or certains témoins de ce documentaire sont connus pour leurs positions unanimement réprouvées par la communauté scientifique. David Rasnick est un "refuznik du VIH", un "repenseur", sorte de négationniste pour qui le VIH ne cause pas le sida, qui n'est pas une maladie contagieuse transmise sexuellement. Une thèse que défendit Thabo Mbeki, président de l'Afrique duSud, provoquant un tollé lors du congrès mondial sur le sida à Durban, en 2001. Le documentaire soutient que ce sont les effets secondaires de ces médicaments qui rendent les enfants malades, voire les tuent. Un autre témoin, Christine Maggiore, diagnostiquée séropostive, affirme se porter bien sans aucun médicament. Ce qui est possible. Mais il s'agit d'une activiste, fondatrice du groupe HEAL, de l'association Alive & Well, et auteur du livre "Et si tout ce que vous avez appris à propos du sida était faux?".

Aux dernières nouvelles, la rédaction de "Lundi investigation", qui a acquis ce documentaire il y a 5 ou 6 mois, s'efforçait de remonter le sjet pour en épurer les témoignages sujets à caution."

Bien évidemment, Cécile Deffontaine, auteur de cet article et journaliste tenant à son job, estime, je cite: "que ce document, qui prétend dénoncer un scandale, masque en réalité des thèses très contestables".

Fin de la citation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De pseudo docteurs Mengele torturant des enfants atteints du VIH dans un orphelinat new-yorkais, avec la complicité des services sociaux

Ou sont passés les responsable à savoir les labos?, sans les excuser pour autant les médecins servent là de fusibles, et les services sociaux également.

icon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...