Aller au contenu
forum sidasante
Invité claudej

Des "bienfaits" des trithérapies ...

Recommended Posts

decu quand meme de lire que les tri therapies sauvent des vies dans la bouche de dissidents.! le probleme est que l on ne sait pas combien en tire vraiment profit ! toutes les etudes scientifiques publiées sur pubmed demontre clairement le contraire !

ce qu il y a de sur d apres des etudes dont j ai posté les references c est que 70% des patients sur le long terme subissent un ou des effets secondaires de ces cachets.....sans parler de ceux dit classiques : cardiaques et lypodystrophie ( voir photo suivante )

je respecte ceux qui prennent des traitements bien sur mais je ne supporte pas d etre insulté de negationiste ou autres conneries ! tant qu on y est, on sera pas du front national aussi nous les dissidents ???

peuf allez expliquer cela à celui-la :

http://www.tetu.com/rubrique/sante/sante_b...hp?id_sante=257

et ca sort pas d un site de dissident ca ! quelle horreur ! comment fais t on pour en faire supporter autant à la race humaine !!

malade du sida ! que des conneries ! ravagés par les medocs et la stupeur du regard montre bien que le mec au fond de lui sait qu il s est fait bien avoir ! bien moi on ne m aura pas !

je revois notre president qui le 14 juillet a dit :* en afrique, ils sont 900 millions, si on ne fais rien, dans 20 ans ils seront un milliard * ...... tiens donc ???? et que faire ??? leur donner des tri therapies pour qu ils soient 2 milliards?? c est vraiment vraiment se fouttre de la gueule du monde ! moi qui pensait que l afrique se mourrait du sida, ce monsieur a publiquement avouer le contraire !! comme montagnier le jour ou il a dit : il faut faire moins d enfants que ce soit en afrique surtout ou en europe !

ravi de savoir que des gens aussi bons que cela s occupent de nos vies et notre santé !! cheers!!!

chacun boufffe ce qu il veut ou ce qu il peut !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui on en a entendu parlé, c est vieux comme herode ! en france une etude nationale vient de debuter pour savoir si c est du a lazt ou au virus ! encore une enculerie de premiere quoi ! ca fait 40 ans qu ils savent que l azt detruit tout sur ton passage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble, Terry, quavant de faire mine de sétonner que des dissidents puissent ne pas être tous à 100% contre lusage des drogues dites « antirétrovirales » (du moins, dans certains cas circonstanciés), il faudrait dabord rappeler ce quest un dissident ou repenseur du sida.

Je pense que la caractéristique la plus essentielle et commune à tous les repenseurs du sida est de contester le dogme selon lequel le sida serait causé par le « VIH ». Point barre. Cela nimplique pas forcément que la consommation de drogues dites « antivirales » doive forcément être proscrite en toutes circonstances, dautant plus que si elles sont effectivement extrêmement nocives, toxiques et parfois mortelles, il nempêche pas moins quelles sont toujours moins nocives et bien plus efficaces que lAZT en monothérapie, et cela est certainement le cas à (très) court terme. En outre, admettre que les drogues dites « antirétrovirales » peuvent effectivement soulager les sidéens nimplique de toutes façons pas que le sida est effectivement causé par le « VIH ». On a déjà démontré que les quelques (mais réels) effets positifs des drogues dites « antirétrovirales » sont expliqués par les puissantes et rapides propriétés antioxydantes des unes et les puissantes et rapides propriétés antibactériennes, antimycosiques, etc... des autres.

Ce qui en revanche extrêmement critiquable, en particulier lorsquon constate leurs effrayants effets secondaires (qui parfois ne se manifestent que bien des années plus tard, et dont on ignore forcément et au surplus les effets sur le très long terme [mais on peut déjà être sûr que ces effets ne seront pas innocents]), cest de continuer à faire croire aux séropositifs, en particulier dans les pays occidentaux (car en Afrique et dans les pays sous-développés en général, le sida est par essence un syndrome nutritionnel et rarement un syndrome toxique ; dès lors, la solution consiste avant tout à lutter contre la malnutrition, et encore moins que dans les pays occidentaux à administrer des drogues dites « antirétrovirales »), que le recours aux drogues dites « antirétrovirales » serait la seule (et meilleure) solution, alors quil est - généralement - possible dobtenir les mêmes résultats en usant de compléments alimentaires adaptés (malgré les possibles effets secondaires de ceux-ci, quoique ceux-ci me paraissent bien moins fréquents et même carrément triviaux lorsquon les compare à ceux des drogues dites « antirétrovirales »), mais sur le moyen ou long terme (alors que les drogues dites « antirétrovirales » peuvent aboutir aux mêmes effets mais à très court terme).

Il me semble que le recours aux drogues antirétrovirales doit en tout état de cause certainement simposer dans les cas urgents ou si manifestement lusage de compléments alimentaires ne permet pas ou plus déviter des épisodes de sida déclaré qui se manifestent avec de plus en plus de force.

Dis-moi, Terry, quaurais-tu conseillé à Pierrot, à Anarista et à DakAZ au moment où ils se mouraient dune pneumocystose ? Si tu as une solution autre que les drogues dites « antirétrovirales » et les compléments alimentaires, je suis sûr que bon nombre de lecteurs, moi y compris dailleurs, seraient fort intéressés de la connaître.

Merci davance.

PS : Pour ma part, il me paraît certain que si les repenseurs du sida avaient accès à la presse et avaient mieux loccasion dexpliquer ce quest réellement le sida et les meilleurs façon dy remédier tout en évitant le plus possible le recours aux drogues dites « antirétrovirales », Pierrot, Anarista et DakAZ auraient pu être informés de la réelle utilité de faire un bilan nutritionnel détaillé et régulier, et ces bilans auraient plus que probablement pu constater entre autres que leur taux de glutathion diminuait progressivement, et ils auraient pu prendre les mesures nécessaires pour le faire augmenter à nouveau ou, du moins, tenter de le faire, et si tel avait été le cas, le risque de survenance dune pneumocystose aurait ainsi pu être fortement réduit. Et dailleurs, il ne me paraît toujours pas trop tard pour encore le faire (mais il me semble clair que plus on tarde à le faire, plus les risques augmentent quil ne soit plus possible à lavenir de se passer des drogues dites « antirétrovirales »).

PS : Et plus longtemps on continuera à nier les quelques effets réellement positifs des drogues dites "antirétrovirales" (du moins, dans des cas limités), plus longtemps encore l'hypothèse rétrovirale du sida sera susceptible de continuer à avoir pignon sur rue.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous avez entendu parler de la toxicité mitochondriale, un des effet secondaires que les ARV causent.

http://aidsinfonet.org/factsheet_detail.php?fsnumber=556

La toxicité mitochondriale constitue lun des effets secondaires les plus insidieux (car passant relativement inaperçue pendant un [assez grand] nombre dannées, la période variant en fonction des individus et de leur résistance) des drogues dites « antirétrovirales » mais aussi lun de ses effets les plus dramatiques et les plus irréversibles.

Cet article-ci explique en résumé en quoi les dégâts mitochondriaux mènent aux diverses maladies du sida. Il n'est dès lors pas étonnant que les drogues dites « antirétrovirales » peuvent à terme et en fonction de la résistance de chaque individu provoquer le sida, quoique bien moins rapidement que lAZT en mono « thérapie », outre les cancers et à une multitude dautres maladies.

Les mitochondries ayant arrêté leur activité, les cellules s'adaptent en métabolisant sans oxygène, ce qui accélère le rythme de la division cellulaire.

Pour réparer les dégâts à l'ADN, causés par la thérapie combinée (HAART),  le noyau cellulaire augmente son activité de transcriptase inverse restituant l'ADN à partir de l'ARN; la concentration de l'ARN, prétendue être de nature virale, diminue dans le plasma sanguin; <<la charge virale>> mesurée avec la technique PCR baisse, ce qui est attribué à l'efficacité des médicaments. Un épuisement progressif de l'activité de la transcriptase inverse fait de nouveau augmenter la quantité de l'ARN dans le plasma, ce qui est interprété comme <<résistance du VIH à la médication>>.

La seule conclusion qui me paraît simposer, cest quil est impératif de sabstenir de consommer des drogues dites « antirétrovirales », à moins bien sûr quil y ait (extrême) urgence et pas dautres solutions apparentes. Et dans ces cas circonstanciés, une fois rétabli, et vu les effets toxiques de ces produits, il semble vivement recommandé de tenter ensuite de les remplacer par des compléments alimentaires adaptés, beaucoup moins toxiques (même sil paraît clair que cela ne soit pas systématiquement possible pour chaque personne concernée).

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cliquant ici, le lecteur trouvera une liste (en anglais) de références scientifiques confirmant que les drogues dites "antirétrovirales" sont hautement toxiques pour les mitochondries (et cela n'est pas causé que par l'AZT d'ailleurs) et provoquent de nombreuses (très graves) maladies, parfois mortelles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Terry, et tous les autres d'ailleurs que je salue

tu penses que c'est avec joie qu'on prend ces médoc?

et petit détail, de nos jours,l'AZT n'est plus prescrit pour les nouveaux comme moi,ils se sont rendu compte que c'était pas top du tout.

je ne sais pas combien de temps je prendrai,j'étais à l'hopital quand j'ai commencé il y a trois mois, sans traitement, je serais mort,c'est sur, je l'ai senti, je me remets peu à peu,mes poumons reprennent leur fonction, mais je ne supporte plus du tout la pollution(ozone,entre autre),je vais donc déménager dans une contrée moins polluée.

La colère est souvent mauvaise conseillère, tu devrais respirer de temps en temps

ne nous juge pas non plus,on fait ce qu'on peut avec les moyen qu'on a,je n'ai pas les moyen de m'offrir le top des thérapie alternative et est-ce que ça irait mieux pour moi?

Personne ne détient LA vérité sur ce sujet, alors méfie-toi et regarde ceux qui sont parti,Mark,Sylvie,Pierre(lui aussi était très en colère).

je sais vous allez me dire oui mais c'est pas du sida qu'ils sont mort,bla bla bli, d'accord,pour moi le nom des maladies n'a que peu d'importance,voire aucune,l'important c'est de vivre.

Le hiv, le sida toute ces "définitions" importent peu,même pas du tout.

L'important,c'est qu'est-ce que je fais de ma vie maintenant?Et a-t-elle un sens?

Se battre et se mettre en colère contre le système est une perte d'énergie, je l'avais dit à Mark.

tu es en colère contre les dissidents qui se mettent à prendre des médic?Tu préférerais nous voir mort, et à quoi on servirait mort, à part nourir la Terre?

Je choisis la vie,D'Ak az aussi,ça veut pas dire qu'on sera sous traitement pendant 50 ans, mais maintenant c'est le mieux compte tenu des circonstances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu as bien raison et je te comprends ! la peur est quelque chose de terrible !

j aimerais tout simplement savoir ce qu ils ont trouvés dans les prevelements bronchiques que l on t a fais ! as tu des doubles des examens fait ?.....est ce que ce diagnostic a ete posé d emblée ou as tu d abort etait traité pour une classique pneumonie...as tu avoué ta seropostivité à l équipe soignante ? as tu une tete d homosexuel ? ( te vexes pas je le suis et quoi que l on dise ca se voit dans nos attitudes ) ou de toxico , quoi je veux dire de groupe à risques....tu dis que as failli mourrir ! ecoutes, moi aussi parfois j ai peur mais je me dis que la tubercuolse est bien pire qu une pneumocystose/pneumonie...........y a t il d ailleurs une difference entre les deux ? n oublions pas qu il y a 400 000 pneumonies en france par an et beaucoup sont soignées par des generalistes avec un dernier antibio hi tech et oxygene, sans test vih et ni prelevements bronchiques ni bactrim pourri a 2 balles qui brule tout sur son passage...........c est la dessus que je trouve qu il faudrait des infos plus serieuses.........car je reste persuadé que la pneumocystose vih a un diagnostic differentiel........donc tant que l on ne me prouvera pas le contraire de ce que j avance ( et ca va etre dur ) je douterais de cette maladie dite opportuniste .......pire une connaissance un jour m a dit : en prison, je faisais que tousser, ils m ont fait une radio et m ont dit que je faisais une pneumocystose sida, sans fievre juste une toux banale........d un autre coté, j ai une amie qui a fait une tuberculose et qui a depuis des problemes pulmonaires et se fait une fois ou deux par an une pneumo et crache du sang regulierement depuis donc 15 ans et prends regulierement des antibios ( 3 à 5 fois par an ) + candidose traitée une seule fois sans triflucan et dont le generaliste se refuse de la soigner car il dit que quoi que l on fasse ca revient et que c est dangeureux qui si il y a une intervention avec ouverture cutanée et donc fallait garder des armes pour ce moment la........sans test vih de fait 1 seule fois..........imagines la meme situation chez un seropo !.....quand je la vois, je la trouve en pleine forme pourtant on peut carrement dire qu elle a le sida non ??? bien quand je revois l ex prisionnier dont j ai parlé ci dessus, franchement j ai peur alors qu il a été mis sous trie en ayant été nettement moins malade que ma copine..........je note au passage qu à l epoque de la tb, cette fille ne s etais pas genée pour dire au toubib qu elle avait sniffé plusieurs fois et qu elle vivait alors dans un squat de luxe certes, mais avec des toxicos, tous morts depuis !

si quelqu un a des explications à me donner sur ce phenomene ?.........je remercie tout de meme le destin d avoir mis sur ma route ces quelques cas concrets qui aide à la reflexion ! c est sur que lorsque que l on a pour exemple un ordinateur, c est pas evident !

si tu as envie de croire que les tri therapies sauvent des vies, bien ma foie ! que veux tu que je te dise.........pourquoi pas.......mais à quel prix !!! (* ha oui c est gratuit car pris en charge par la secu : lol !) quelle belle democratie ! on offre des traitements qui coute 1500 euros par mois à des toxicos et des pds.....sans rien en retour ! c est beau !!! à coté de cela on a des familles qui vivent a 4 avec 1 000 euros par mois et des gens qui crevent de faim !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en ce qui concerne les prélèvements bronchiques, le laborant qui s'occupe de celà n'est absolument pas au courant du statut sérologique de la personne, il teste en cherchant ce qu'il y a puis il regarde au microscope et je peux t'assurer que le pneumocysti carini est tout à fait différent des autres bactéries, tu peux faire une recherche image google et comparer tu verras qu'il a vraiment une forme bien à lui.

que les tris sauvent des vies j'en sais fichtre rien, ce que je sais c'est que je vais mieux, mais je parle de moi, ceux qui sont parti n'ont pas eu la "chance"^d'avoir une thérapie telle qu'on la connait, ma copine de l'époque par ex AZT puis DDI en protocole compassionel...puis morte.

une pneumocystose, ce n'est pas bénin et seule les personne immunodéprimée en font(traitement anti-cancer, transfusions et transplantés) alors maintenant peut-être que je pourrais me passer de tri, mais pour le moment je fais avec étant donné que je la supporte trè bien, et comme tu le dis si bien,c'est remboursé !!!C'est bien malheureux mais c'est comme ça.

Au fait, c'est quoi une tête d'homo?

bonne journée, ä plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pierrot, confirme-moi. Tu prends bien de la lamivudine (3TC, épivir) ou de l'emtricitabine (FTC, emtriva), parmi tous ces médocs?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les compléments d'antioxydants ne seraient peut-être pas inutiles à ceux qui prennent des ARV parce qu'ils n'ont pas le choix.

Quand Act Up s'en mêle :

- Acte 1 :

Sida. Dépistez votre " stress oxydatif " !

Comment faire face aux effets toxiques des traitements anti-VIH ?

Lusage de micro-nutriments (vitamines, hormones, antioxydants, etc) est-il efficace ?

Act Up Paris réunit, le mercredi 10 mai de 19 heures à 22 heures au centre Wallonie-Bruxelles, 46, rue Quincampoix, plusieurs médecins spécialistes des traitements du sida ou nutritionnistes pour expliquer le mécanisme du " stress oxydatif ", ainsi que les principales carences engendrées par le VIH et les différents traitements.

Le Web de l'Humanité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

*le laborant qui s'occupe de celà n'est absolument pas au courant du statut sérologique de la personne, il teste en cherchant ce qu'il y a puis il regarde au microscope *

FAUX FAUX ET ARCHI FAUX UNE ORDONNANCE DOIT ABSOLUMENT NOTIFIEE UNE DEMANDE DE RECHERCHE DE CARINII....QUI EXIGE UNE TECHNIQUE DIFFERENTE DE CELLES UTILISEES CLASSIQUEMENT POUR RECHERCHER DES HEMAPHILUS OU DES STAPHYLOCOQUES......PIRE PARFOIS CE N EST PAS PARCE QUE L ON RETROUVE UN GERME QU IL EST FORCEMENT LA CAUSE DU PROBLEME ... REGARDES BIEN COMME LA SCIENCE EST COMPLEXE !

PUIS MEME TU CROIS PAS QU UN LABORANTIN PEUT VOIR ET RECENSER LA PRESENCE DE TOUS LES MICROBES au microscope ??? MAIS TU REVES....SI CELA ETAIT SI SIMPLE ON SERAIT TOUS SCIENTIFIQUES TOI TU IMAGINES LE GARS QUI METS SON OEIL SUR LE MISCROCOSPE ET QU IL SE DIT TIENS QU EST CE QU IL Y A LA et qu il rapproche des images les unes des autres??? MAIS DU TOUT? FAUT MELANGER DES TAS ET DES TAS DE REACTIFS FAIRE DES CULTURES POUR TEL ET TEL GERME j aurais tout lu !!!

UNE RECHERCHE CLASSIQUE PERMET DE TROUVER DU STAPHYLOCCOQUE UN HEMAPHILUS DU STREPTOCOQUE BREF C EST VALABLE POUR UNE ORDONNANCE CLASSIQUE avec mention : recherche bacteriologique.

pour rechercher du carinii ou de la tuberculose il faut absolument que le medecin le demande sur l ordonnance !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui me concerne, je pense que l'on se trompe de débat en discutant du point de savoir si Pierrot a été atteint ou non d'une "pneumocystose".

Le point essentiel me paraît tout simplement de constater qu'une pneumopathie en général (appelée ou non "pneumocystose" dans certains cas) est de bien sombre pronostic lorsqu'elle est diagnostiquée chez un séropositif (ou de façon générale, chez une personne immunodéprimée, par exemple par suite d'une chimiothérapie anticancéreuse), que chez une personne non immunodéprimée. La courte histoire du sida l'a largement démontré : on arrivait à en guérir certains par des moyens "traditionnels" (sans que ces moyens ne comportaient toutefois le recours aux antioxydants), mais la plupart d'entre eux refaisaient dans les mois qui suivaient une rechute encore bien plus grave et finissaient par mourir.

Il fut ensuite constaté à partir de 1996 que les trithérapies permettaient largement d'améliorer le pronostic. Depuis lors, les trithérapies sont considérées comme LA solution.

Depuis quelques années toutefois, l'orthodoxie du sida paraît admettre à mots couverts (et de façon plus ou moins honteuse) l'intérêt fondamental des antioxydants pour lutter contre le sida.

Il est regrettable que ces "découvertes" n'aient pas eu lieu dans le sens inverse, car alors, le premier réflexe aurait plutôt été "antioxydants" et non "drogues dites antirétrovirales". Mais il faut dire que réfléchir dans cet ordre reviendrait pour l'orthodoxie du sida à admettre que le "VIH", à supposer même qu'il existe (quod non), n'a plus le premier rôle dans le déclenchement du sida. Or cela est bien sûr inadmissible. Par conséquent, le premier réflexe restera toujours "trithérapies" pour l'orthodoxie du sida, les antioxydants ne devant servir que de "second couteau" (mais à tort : lisez par exemple et parmi tant d'autres ce témoignage), non principalement pour lutter contre le sida mais bien surtout pour combattre dans une certaine mesure les effets secondaires des drogues dites "antirétrovirales", et ce pour cause de théorie à respecter.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien évidemment, Pierrot. Il est normal que tu sois bien amélioré.

A mon avis, l'emtriva, grâce à sa patie fluorocytosine, peut rentrer sans problème dans la cellule, et, en présence des composés électrophiles - qui agissent alors comme catalyseurs - crées par le stress oxydatif qui te rend malade, va pouvoir développer ses propriétés réductrices et réduire ce stress oxydatif cellulaire. Il est évident que tu te portes alors bien mieux.

Tu ne prends plus d'AZT, et c'est un bien.

Le viread est aussi un réducteur, comme tout composé présentant une liaison carbone-phosphore. Mais les phosphonates sont par ailleurs extrêmement toxiques.

L'efavirenz (stocrin) présent comme métabolites des composés d'oxydation en deux endroits différents. Il agit donc également comme réducteur au nveau cellulaire.

Donc l'impact très positif de ces médicaments peut très bien s'expliquer dans l'hypothèse du stress oxydatif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

écoute Cheminot,j'en suis bien content,finalement la thérapie,dans mon cas , peut se justifier et elle me fait du bien dans ta logique chimique,c'est cool.

Au fait, je n'ai jamais pris d'AZT,et c'est la première thérapie arv que je prends.

Merci pout ta contribution scientifique au débat.

à bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben maintenant on peut dire que tu as un corps : HI TECH !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'aimerai savoir s'il existe un produit qui empêche la migration des graisses dans le corps (anti "bosse de bison"), dues aux divers traitements anti-vih?

Merci.

Ciao.

sédir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sedir, tu fais ce qui s'appelle une lipodystrophie :

Bien que des travaux complémentaires soient nécessaires, il semble quune intervention diététique avec desphénoliques, du lycopène alimentaire et de lα-tocophérol protège réellement les lipides de dégâts oxydatifs.
Réduire les dégats oxydatif sur les lipides

2- La nutrition contre les lipides sanguins

3- Hypercholestérolémie et diète Portfolio

... et pour prévenir un diabète :

Passeport Santé

Pour la migration des graisses, je ne sais pas si ce phénomène est réversible et d'autres pourront peut-être t'en dire plus.

Cela dit mais c'est personnel, je pense qu'un corps rééquilibré de l'intérieur devrait le montrer à long terme l'extérieur.

Modifié par Liane

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...