Aller au contenu
forum sidasante
Invité claudej

Des "bienfaits" des trithérapies ...

Recommended Posts

Invité rock-en-rock

Almavita,

Certes ... Observons aussi qu'il existe également des poissons volants mais qu'il ne s'agit pas de l'essentiel de l'espèce ...

na.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Aminata,

Parfaitement en phase donc sur ce coup là :

icon_neutral.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rock-en-Rock,

il faut de tout pour faire un monde, même des anguilles sous rock 4-piout.gif

l'AZT, je suis au courant de son historique et de tous ses effets... mais de là à dire qu'il tue en 42 semaines.... Ca a probablement été le cas au début des années 81, je l'ai vu de mes propres yeux. Ce n'est pas pour rien que pendant 18 ans j'ai refusé tout traitement, que ce soit du bactrim ou de l'azt. Mais ce n'est plus vrai actuellement.

Le jour où je vais voir mon corps se transformer, c'est clair que je vais me trouver face un dilemne difficile. Sauf qu'il n'y a qu'une seule chose qui me guide: que mes enfants reçoivent le plus longtemps possible l'amour et les soins de leur mère. Qu'ils aient pu se combler suffisamment de nourriture affective pour vivre plus sereinement sur cette Terre. Cela me fait et me fera accepter des choses que je n'aurais jamais faites sans cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

he bien dites donc ca devient un forum ravagé par MEDICARE INTERNATIONAL$ ou quoi ?!!!

.................Et je rappelle que dans mon cas, après 18 ans de dissidence active, j'ai finalement décidé de prendre ces traitements et que pour l'instant je me porte beaucoup mieux qu'il y a un an (même si j'oublie très très régulièrement de les prendre car chaque fois que je viens sur ce forum, je n'arrive plus à les avaler.............................

pourquoi avoir attendu 18 ans pour en prendre ????????? que s est il passé ??

en supposant que vous les ayez pris a cause d une lymphpenie cd4..............peux t on savoir ce que vous preniez d autres ?...: drogues ? tabac ? alcool ? medicaments ?? huiles essentielles ? vitamines ???.....

il est etonnant de voir un dissident prendre ces medicaments apres 18 ans.......

ceci dit je n ai jamais vu de poisson volant.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de relire les pots d almavita......que dire ??

le deuil d un proche entraine un stress donc un dereglement immunitaire....c'est prouvé......tous les autres problemes de santé s expliquent autrement......ainsi que les caiuses de decés de vos frequentations dissidentes......

est ce que vous etes/etiez des fumeurs ??

il n y a pas que les antibios qui sont nefastes pour la sante.......

puis par curiosite malsaine....vous etes present depuis mi mars sur ce forum.....ou peux t on trouver des traces sur le net de votre ex dissidence ??

hummm ca sent l espion Medicare ca.........tout pour nous faire douter ???

pour ma part je pense que l on peut se prendre de l heroine en iv pendant 2 ans, se detruire le systeme immunitaire et en mourrir dix ans aprés....! ( par rapport a certains dissidents decedés : là dessus il y a pas de questions a se poser; de plus ils l ont eux meme reconnu et ecrit ).....dans votre cas , qu est ce que vous vous reprochez ???

ho que ca sent l espion.....!

courage les filles !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

au fait vous demontrez, peut etre malgres vous, que l on peut rester 18 ans sans traitements et ne pas en mourrir..............je vous rappele que les effets secondaires les plus dangeureux des tri therapies arrivent chez plus de 50% des patients au bout de 24 mois ......etes vous sur que si vous aviez pris une tri therapie depuis 1995 vous seriez a ce jour comme vous le dites : en forme ?!! et toujours en vie ?.....j en doute fort.....puis c est pas moi qui le dit ....et meme pas des dissidents mais carrement le ministere de la santé :

http://www.invs.sante.fr/beh/1999/9917/index.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Ben ... sans vouloir faire de procès d'intention, je partage l'analyse de Terry ...

... à qui je confirme l'existence des poissons volants : j'en ai vus de mes yeux ! ... sautillé près d'un frêle esquif ... et même se retrouver sur son pont ... comme quoi, il peut être dangereux de voler pour un poisson ... icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Il n'y pas que les hormones et le silicone pour se reconstruire, il y a aussi ceci :

En France, 2600 bénévoles, appelés les Blouses Roses , animent des activités ludiques, créatives ou artistiques pour distraire et réconforter les enfants, les adultes et les personnes âgées hospitalisés.

'60 ans de présence organisée dans les hopitaux et les maisons de retraite'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

... ou cela en période de vacances ... sympa :

Partager la vie de villageois africains pendant deux semaines tout en participant au développement de leurs conditions de vie, c'est possible avec le tourisme solidaire. Interview. 

Qu'est-ce qui vous a décidés à partir avec cette association ?

Nous voyageons régulièrement, mais nous voulions cette fois-ci donner une dimension plus humaine à nos vacances. Nous en avions un peu assez de ces « séjours vitrines » où l'on passe dans un pays sans vraiment le connaître. Nous savions que Tourisme et Développement Solidaire offrait de nombreux gages de sérieux. Nous avons contacté l'association et nous n'avons pas été déçus. 

Comment s'est déroulé votre séjour ?

Nous logions au cour d'un village typiquement africain dans une concession familiale bâtie avec les matériaux de la région. Cela nous a permis de vivre au rythme de la communauté en allant par exemple rendre visite à l'artisan du coin ou en participant à des fêtes locales. Nous n'étions plus des observateurs mais des acteurs dans le village et puis nous savions que notre présence avait une certaine utilité pour eux.    Nous n'étions plus des observateurs mais des acteurs dans le village.

Quels ont été les apports de ce séjour pour le village ?

Nous savions, par exemple, que la gestion de la concession appartenait au conseil du village. C'est lui qui recrute localement et rétribue équitablement tous les personnels chargés d'animer le séjour, comme les guides ou les cuisinières. Celui-ci décide aussi de l'affectation des bénéfices touristiques sur des projets de développement prioritaires en termes, par exemple, de santé ou d'éducation. Avec cette expérience, nous avons agi en faveur des personnes qui nous accueillaient : c'est ça, la nouveauté.    Avec cette expérience, nous avons agi en faveur des personnes qui nous accueillaient : c'est ça, la nouveauté.

Quels ont été les enseignements de ce voyage solidaire ?

En s'imprégnant de la culture burkinabé, nous avons reçu une image complètement affranchie des clichés qui sont souvent le lot des voyages classiques. Cela nous a permis de réfléchir sur notre propre manière de vivre en Occident. Cette expérience nous a aussi donné l'occasion d'être plus sensibles aux problématiques du développement en voyant concrètement comme celui-ci se met en place à l'échelle d'un village. Une telle expérience est une vraie source d'enrichissement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Pour cette dernière "enrichissante" formule " Vacances chez les pauvres" qui n'est pas sans rappeler les formules du type " Vacances à la ferme ", on peut peut-être imaginer ceci :

1. En lieu et place du traditionnel échange (à la ferme) :

" Dis Papa, pourquoi cette chèvre a-t-elle une barbichette ? "

" Tais-toi crétin ... c'est une vache ! "

2. J'ai observé ce genre de dialogue (chez les pauvres) :

" Dis Papa, pourquoi y a pas d'éléphants chez les pauvres ? "

" J'en sais rien ... on va leur demander ... "

alors le Pauvre répond : " Parce que le plan de protection des éléphants des Nations Unies n'est pas venu encore ici ... pour nous casser les couilles "

" Dis Papa, pourquoi ce pauvre a l'air si pauvre ? "

" C'est tout le problème mon fils ... le problème des pauvres, c'est justement leur pauvreté "

" Oui bien sûr Papa, c'est logique d'ailleurs s'ils étaient riches, ils ne seraient pas pauvres et ce serait aussi chiant que les vacances de l'année dernière où les chèvres ressemblaient à des vaches "

... le pauvre pense alors : " héhé, on va leur faire les poches aux tubabs ... pt'être même qu'on va se faire la blanche ... ça lui fera un souvenir inoubliable ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que ce post est un bon condensé de la difficulté de dialogue entre tous. Mais, je vous invite à lire avec interet les résultats de nombres de publications scientifiques qui vous annoncent en conclusion et dans une froideur glacialement souriante que la prise de cela ou telle pathologie aboutit à la disparition du sujet de l'expérience au bout de tant de temps.

C'est également ce que l'article que tu as posté note, sur un ton badin, les traitements du VIH ne sont que des expérimentations humaines à l'échelle mondiale, pour ce faire un pognon fou icon_tresfache.gificon_tresfache.gifgueulecasse.gif

Est spécifiquement démontrée la preuve que les accusés sont responsables dentretenir et de répandre délibérément des maladies, de créer à dessein de nouvelles maladies et délargir lutilisation de médicaments brevetés initialement pour une maladie, au nombre le plus élevé possible dautres maladies.

Preuve de génocide et dautres crimes contre lhumanité commis en relation avec le commerce pharmaceutique avec la maladie

Pour remplir ces objectifs, les accusés ont stratégiquement conçu, mis en uvre, mené et organisé un vaste programme dactivités frauduleuses, qui ne connaît aucun équivalent en terme dampleur économique dans lhistoire de lhumanité.

1.1. Lexpansion délibérée de la maladie

Ci-dessous, il est spécifiquement démontré que les accusés entretiennent et répandent délibérément les maladies contemporaines les plus communes en dépit du fait que ces maladies auraient pu être efficacement guéries et largement éradiquées et que des millions de vies auraient pu être sauvées.

1.1.1. Les maladies coronariennes

La cause principale des maladies coronariennes et des attaques cardiaques est un affaiblissement structurel et un dysfonctionnement de la paroi artérielle identiques au scorbut, qui se développent à la suite de carences prolongées en vitamines et autres nutriments essentiels.

Par contraste, les approches pharmaceutiques visant à prévenir et à traiter les maladies cardiovasculaires ignorent délibérément cette cause et se concentrent plutôt sur le traitement des symptômes tels que la réduction des taux de cholestérol dans le sang.

Alors que ces médicaments évitent de guérir la maladie pour laquelle ils ont été commercialisés, leurs effets secondaires néfastes engendrent de nouvelles affections. Au niveau mondial, le tribut de ces crimes délibérés commis par les accusés sélève annuellement à 12 millions de décès dus aux maladies cardiovasculaires.

1.1.2. Lhypertension

La cause principale de lhypertension est une augmentation de la tension de la paroi artérielle due à une carence en micronutriments essentiels au niveau des cellules artérielles du muscle lisse, engendrant le rétrécissement du diamètre de lartère et une augmentation de la tension. De nombreuses études cliniques disponibles saccordent sur les bénéfices de micronutriments non-brevetables, plus particulièrement lacide aminé arginine et le magnésium. Ils comblent la carence latente en millions de cellules de la paroi vasculaire et détendent ainsi les parois du vaisseau sanguin, ce qui permet daugmenter le diamètre du vaisseau sanguin et de contribuer à normaliser lhypertension.

Les produits pharmaceutiques proposés pour le traitement de lhypertension se concentrent à dessein sur le traitement des symptômes. Par exemple, les béta-bloquants réduisent le rythme cardiaque et les diurétiques diminuent le volume sanguin. Ces produits pharmaceutiques évitent délibérément de corriger les "spasmes" des parois du vaisseau sanguin, qui constituent la cause première de lhypertension. Dès lors, tout en évitant délibérément de guérir la maladie, ces médicaments ont des effets secondaires néfastes à long terme, provoquant potentiellement de nombreuses nouvelles maladies et, partant, de nouveaux marchés pharmaceutiques.

Au niveau mondial, plusieurs centaines de millions de patients hypertensifs ne sont pas guéris en conséquence directe des actes commis par les accusés. Le nombre de morts augmente quotidiennement.

1.1.3. Linfarctus

La cause première de linfarctus est un manque de biocatalyseurs cellulaires, de certaines vitamines, de minéraux, de carnitine, du coenzyme Q10 et dautres transporteurs de bioénergie dans les millions de cellules musculaires cardiaques. Cette carence provoque une altération de la fonction cardiaque et une rétention deau dans le corps.

Par contraste, les approches pharmaceutiques du traitement de linfarctus ignorent délibérément ce fait et se concentrent sur les symptômes. Les diurétiques commercialisés pour le traitement de linfarctus éliminent non seulement leau accumulée dans le corps mais évacuent également les vitamines, les minéraux ainsi que dautres transporteurs bioénergétiques hydrosolubles. En dautres termes, les médicaments commercialisés pour le traitement de linfarctus aggravent en fait la maladie et sont également responsables de la courte espérance de vie des patients cardiaques sous traitement diurétique.

Tout en évitant délibérément de soigner la maladie, ces produits pharmaceutiques éliminent certains nutriments corporels essentiels et aggravent dès lors la cause latente de la maladie. Au niveau mondial, plus de cent millions de patients souffrant de cette maladie ne sont pas guéris et décèdent finalement de manière prématurée en conséquence directe des actes commis par les accusés.

1.1.4. Les arythmies cardiaques

La cause principale des irrégularités du rythme cardiaque est la carence en micronutriments, vitamines, minéraux, ubiquinone et autres transporteurs bioénergétiques dans les millions des cellules électriques du muscle cardiaque. Cette carence affecte la génération ou la conduction des impulsions électriques nécessaires à un rythme cardiaque normal. Une étude récente en double aveugle sous contrôle placebo a démontré, de manière univoque, que lutilisation thérapeutique de micronutriments constitue une méthode efficace, sûre et abordable de corriger les causes latentes des irrégularités du rythme cardiaque.

Par contraste, les approches pharmaceutiques du traitement des arythmies cardiaques ignorent délibérément ce fait et se concentrent sur les symptômes. Les médicaments anti-arythmie commercialisés pour traiter larythmie aggravent fréquemment les irrégularités du rythme cardiaque, provoquent des arrêts cardiaques et entraînent la mort prématurée des patients.

Voici dix ans, lauteur Thomas Moore a affirmé dans son livre "Deadly Medicine", quune nouvelle classe de médicaments anti-arythmiques avait causé, rien quaux États-Unis, un nombre de décès plus important que celui des victimes américaines durant la guerre du Vietnam. Au niveau mondial, plus de cent millions de patients arythmiques ne sont pas guéris en conséquence directe des actes commis par les accusés, et le nombre de victimes augmente quotidiennement.

1.1.5. Le cancer

Jusquil y a peu, le cancer était synonyme de condamnation à mort. Des progrès récents dans les produits naturels et la médecine cellulaire ont fondamentalement changé cette vision. Pour cette maladie également, il est aujourdhui évident que la recherche médicale basée sur des thérapies non-brevetables a été délibérément négligée et exclue par les accusés au profit de médicaments inefficaces, qui favorisent lexpansion du cancer en tant que lun de leurs marchés les plus lucratifs. En raison de limportance extraordinaire des crimes commis par les accusés dans ce cadre, cet argument est développé ci-dessous.

Il est scientifiquement admis que tous les cancers se développent selon le même mécanisme, lutilisation denzymes de digestion collagènes (collagénoses, métalloprotéines). Lutilisation thérapeutique de la lysine, un acide aminé naturel - plus particulièrement en association avec dautres micronutriments non-brevetables -, peut bloquer ces enzymes et dès lors inhiber la dissémination des cellules cancéreuses. Tous les types de cancer étudiés répondent positivement à cette approche thérapeutique, y compris le cancer du sein, de la prostate, du poumon, de la peau, le fibroblastome, le cancer synovial et toutes les autres formes de cancer.

La seule raison expliquant pourquoi cette avancée scientifique ne fait pas lobjet de recherches plus approfondies et, nulle part au monde, nest appliquée dans le traitement des patients cancéreux réside dans le fait que ces substances ne sont pas brevetables et procurent dès lors des marges bénéficiaires réduites. De manière plus importante encore, tout traitement efficace contre une maladie conduit in fine à son éradication et à la véritable destruction dun marché pharmaceutique qui sélève à plusieurs milliards de dollars.

La commercialisation des produits pharmaceutiques destinés aux patients cancéreux a été particulièrement frauduleuse et perverse. Sous le prétexte de traiter le cancer en utilisant le terme "chimiothérapie", des substances toxiques, comprenant des dérivés du gaz moutarde, sont administrées aux patients. Le fait que ces agents toxiques détruisent également des millions de cellules saines dans le corps est délibérément négligé.

Sachant cela, les conséquences suivantes ont été délibérément prises en considération. Premièrement, le cancer poursuivra son uvre dévastatrice, fournissant la base économique dun marché de plusieurs milliards de dollars alimenté par cette maladie. Deuxièmement, ladministration systématique dagents toxiques sous la forme de chimiothérapie engendre lapparition de nouvelles maladies chez les patients cancéreux traités avec ces substances toxiques.

En conséquence de cette stratégie, le marché pharmaceutique généré par le traitement des effets secondaires dangereux de ces médicaments - tels que les infections, inflammations, saignements, affections organiques, etc. - est plus volumineux que le marché des substances chimiothérapique lui-même. Dès lors, les accusés appliquent également leur programme trompeur au détriment de centaines de millions de patients cancéreux dans le seul but de senrichir financièrement.

1.1.6. Le SIDA et autres maladies infectieuses

Des programmes trompeurs et délibérés du même type ont été appliqués dans le traitement dune des maladies les plus mortelles dans lhistoire de lhumanité, le SIDA. Il y a 10 ans, des études scientifiques ont démontré que la vitamine C pouvait réduire la réplication du virus VIH de plus de 99%. Les accusés connaissent ce fait depuis plus de dix ans.

En ignorant délibérément et en éludant ce traitement non-brevetable, sûr et abordable, les accusés ont développé des médicaments brevetables contre le SIDA, aux effets secondaires graves. En raison des royalties exorbitantes sur ces brevets, une grande majorité des populations ne peut se procurer ces médicaments. Dès lors, en appliquant un programme commercial criminel, les accusés sont coupables de risquer la vie et de causer la mort de centaines de millions de personnes en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie et dans toutes les autres régions du monde.

De même, ils ont boycotté linformation selon laquelle la seule mesure essentielle pour stimuler limmunité contre les maladies infectieuses est une absorption optimale de vitamines B6, B12, dacide folique et de certains autres nutriments essentiels. Il est scientifiquement établi que ces biocatalyseurs du métabolisme cellulaire augmentent la production de leucocytes, la principale défense corporelle contre toute infection. En taisant systématiquement cette information, particulièrement vis-à-vis de centaines de millions denfants et dadultes des pays en voie de développement, lindustrie pharmaceutique met délibérément en jeu la vie de centaines de millions de personnes dans ces régions du monde. Tous les accusés savent que seuls quelques habitants de ces régions peuvent "soffrir" des traitements pharmaceutiques et que les autres mourront certainement.

La rétention de cette information vitale sur les alternatives naturelles non-brevetables permettant de prévenir et de lutter contre les maladies infectieuses ne conduit pas uniquement à la mort de millions de personnes ; elle contribue également à ruiner les économies de nombreux pays en voie de développement. Par conséquent, le déséquilibre déjà profond de léconomie mondiale sen trouve aggravé. Ces pays sont délibérément placés dans un conflit où ils ne peuvent quêtre perdants.

1.1.7. Autres maladies

De manière similaire, dautres maladies dégénératives, inflammatoires, infectieuses et autres, qui sont communes de nos jours, continuent de poser des problèmes de santé car les accusés les ont définies et les protègent en tant que marchés de leur commerce criminel avec la maladie.

1.2. Preuve relative aux programmes criminels de commercialisation conclus par les accuses

1.2.1 Expansion délibérée des maladies et création de nouvelles maladies chez les patients afin délargir les marchés des médicaments

Afin délargir leurs marchés, les groupes de médicaments cités ci-dessous sont produits et délibérément commercialisés par les accusés en dépit du fait quils connaissent leurs effets secondaires. De manière criminelle, les accusés créent délibérément de nouvelles maladies sous le prétexte de lutter contre les affections existantes. Le fait que ces nouvelles maladies générées par les effets secondaires de ces médicaments napparaissent que de nombreuses années plus tard est utilisé comme une couverture supplémentaire de ce programme trompeur

Les médicaments réduisant les taux de cholestérol, plus particulièrement les statines et les fibrates, sont massivement commercialisés sous le prétexte quils préviennent les maladies cardiovasculaires. Ces médicaments sont toutefois réputés induire le cancer à des doses actuellement administrées à des millions de patients dans le monde.

Les substances chimiothérapiques sont commercialisées soi-disant pour traiter le cancer. En fait, elles sont à lorigine dune série deffets secondaires graves dont le plus fréquent est lapparition de nouveaux cancers. Lensemble du programme criminel de commercialisation reposant sur la chimiothérapie ne peut que fonctionner parce que les accusés ont fait rimer cancer avec condamnation à mort - dès lors, une espérance de vie de quelques mois pour un patient sous chimiothérapie est vantée, par les accusés, comme un succès.

Laspirine est massivement commercialisée sous le faux prétexte quelle prévient les attaques cardiaques et les infarctus alors quune utilisation prolongée de ce médicament est réputée détruire le collagène et dès lors, graduellement augmenter le risque dattaques cardiaques et dinfarctus ainsi que dautres maladies telles des ulcères gastriques et des saignements gastro-intestinaux.

Les anti-inflammatoires sont utilisés pour traiter la douleur et les inflammations (par exemple, de larthrite). Toutefois, de nombreux inflammatoires détruisent les tissus conjonctifs, par exemple les connexions. A long terme, ces médicaments aggravent les problèmes de santé plutôt quils ne les soignent.

Les antagonistes calciques sont massivement commercialisés sous le faux prétexte de traiter lhypertension et de prévenir les attaques cardiaques alors que leur utilisation à long terme est réputée causer une augmentation de la fréquence des attaques cardiaques, des infarctus et dautres maladies.

Les oestrogènes et autres substances hormonales sont massivement commercialisées sous le faux prétexte de prévenir lostéoporose et les maladies cardiaques alors quune utilisation à long terme de ces substances est réputée causer un cancer chez plus de 30% des femmes les consommant. Les cancers hormonaux tels le cancer du sein et de lutérus sont des formes particulièrement fréquentes de cancer induites par ces médicaments.

Les tranquillisants et les antidépresseurs. Un autre mécanisme utilisé par les accusés pour élargir leurs marchés consiste à créer délibérément une dépendance afin daugmenter les ventes de médicaments. De nombreux tranquillisants et antidépresseurs, y compris le diazépam ("Valium") très répandu, sont réputés engendrer une dépendance et une accoutumance. Afin daugmenter les ventes globales de ces médicaments toxicomanogènes, les accusés vantent même leurs mérites directement au public par le biais de publicités occupant des pages entières.

Autres médicaments. Étant donné que la brevetabilité constitue un pré-requis dans le secteur dinvestissement pharmaceutique, les médicaments classiques sont des molécules synthétiques et dès lors toxiques pour le corps humain. Le même principe frauduleux vaut pour la quasi-totalité des médicaments : soulager les symptômes à court terme tout en causant, simultanément, des dommages et en générant graduellement de nouvelles maladies devant générer de nouveaux marchés médicamenteux.

1.3. Étendre les marchés des médicaments à de nouvelles maladies

En commettant leurs crimes, les accusés développent délibérément les marchés médicamenteux existants : ils créent de nouveaux états de santé pour lesquels ils recommandent des médicaments initialement proposés pour dautres maladies. Les exemples suivants constituent les premiers éléments de preuve en la matière :

Les médicaments contre les maux de tête préviennent soi-disant les maladies cardiaques. Laspirine a été développée pour combattre les maux de tête et les douleurs et, aujourdhui, les accusés la commercialisent massivement et recommandent son utilisation à long terme, même chez des patients en bonne santé, pour soi-disant prévenir et traiter les maladies cardiaques et dautres problèmes graves de santé.

Les antibiotiques préviennent soi-disant les maladies coronariennes. Afin délargir le marché global des antibiotiques, les accusés ont fabriqué et diffusé la soi-disant "théorie bactérienne" des attaques cardiaques à léchelle mondiale. Sans aucune preuve clinique que les chlamydia ou dautres bactéries sont la cause de lartériosclérose ou des attaques cardiaques, les accusés ont criminellement stimulé lutilisation généralisée dantibiotiques et ce, même chez des individus en bonne santé, sous le faux prétexte de prévenir les attaques cardiaques.

Il ne sagit là que de quelques exemples des pratiques commises par les accusés en vue délargir systématiquement lutilisation de leurs médicaments à dautres maladies. En fait, ce programme de commercialisation nest pas une exception mais plutôt la règle. La liste des crimes commis dans ce contexte devrait être amendée et complétée dans le cadre dune étude plus approfondie.

1.4. Crimes liés a linfiltration systematique de plusieurs secteurs de la societe aux fins de faciliter lexecution des crimes

Les accusés ont systématiquement et délibérément infiltré les secteurs de la médecine et de la santé dans la majorité des pays du monde afin de créer des dépendances financières et autres et ainsi mener leur "commerce avec la maladie" et commettre dautres crimes. La recherche médicale nest pas menée dans lobjectif primaire de découvrir le traitement le plus efficace, le plus sûr et le plus abordable contre une maladie mais plutôt dans lobjectif didentifier les marchés les plus vastes et de réaliser le plus de profit sur ce marché dans le chef du producteur du médicament. Dans le cadre de cette stratégie menée au cours de ces dernières décennies, les accusés ont systématiquement exclu des programmes de formation dans les écoles médicales un enseignement sur les thérapies naturelles efficaces mais non-brevetables. Ils "produisent" à dessein des générations de médecins qui connaissent peu ou prou les bénéfices sanitaires vitaux de ces thérapies naturelles. Dans le même temps, léducation thérapeutique dispensée dans les écoles médicales a été supplantée par les départements récemment créés et appelés pharmacologie. Dès lors, durant des dizaines dannées, des générations de médecins ont été formés presque comme des délégués commerciaux au nom du commerce pharmaceutique avec la maladie. Afin de dissimuler cette stratégie, des médicaments brevetés ont été qualifiés de "scientifiques" et ont même été baptisés "médicaments éthiques" alors que les thérapies naturelles non-brevetable ont été discréditées comme étant "non-scientifiques".

De même, les accusés ont systématiquement et délibérément infiltré les mass-médias du monde entier en créant des dépendances financières et autres, en diffusant des informations trompeuses et fausses afin de masquer leurs pratiques criminelles, de promouvoir leur commerce de la maladie et de commettre dautres crimes.

Les accusés ont délibérément et systématiquement abusé du système législatif et politique de la plupart des nations afin dédicter des lois, détablir des règlements et de prendre dautres mesures dans le but dintensifier leurs ventes de médicaments inefficaces, peu sûrs mais lucratifs. Les accusés ont abusé de leur influence politique pour imposer une législation qui leur permettrait de sapproprier des milliards de dollars sous couvert de "lassurance santé" et dautres fonds publics et privés destinés à la santé. En assurant la promotion de leur "commerce frauduleux avec la maladie", ils se sont appropriés largent dindividus, de sociétés et de gouvernements du monde entier en réclamant le paiement de thérapies inefficaces et néfastes. Ce faisant, les accusés ont assuré des gains exorbitants à lindustrie pharmaceutique et ont causé des souffrances inutiles et entraîné la mort prématurée de centaines de millions de personnes.

Les accusés ont volontairement et systématiquement infiltré et trompé le Parlement européen et dautres organismes régionaux et internationaux, y compris lOrganisation des Nations Unies, lOrganisation mondiale de la Santé (OMS), lOrganisation pour lalimentation et lagriculture (OAA) et dautres organismes politiques régionaux et internationaux afin de commettre leurs crimes contre lHumanité.

1.5. Crimes liés a lobstruction systematique contre les mesures sanitaires efficaces et non-brevetables

Afin de protéger leur activité dinvestissement artificiel avec la maladie, les accusés ont stratégiquement tenté dinterdire aux citoyens du monde entier daccéder aux thérapies naturelles non-brevetables. Afin de remplir cet objectif, les accusés ont pris plusieurs mesures stratégiques :

Taire des informations vitales sur les thérapies naturelles non-brevetables. Les accusés ont délibérément et systématiquement dissimulé et bloqué des informations sanitaires de base destinées à des millions de personnes et selon lesquelles le corps humain ne produit pas ses propres vitamines C (acide ascorbique). Ne sachant pas cela, la quasi-totalité des humains souffre dune carence en vitamines C et sexpose à des maladies cardiovasculaires ou autres. De même, les accusés ont systématiquement et volontairement dissimulé et bloqué des informations sanitaires de base destinées à des millions de personnes et selon lesquelles le corps humain ne produit pas lacide aminé appelé la lysine. Ne sachant pas cela, la quasi-totalité des humains souffre dune carence en lysine et sexpose au cancer et à dautres maladies. Ce faisant, les accusés ont délibérément causé des souffrances inutiles et la mort prématurée de centaines de millions de personnes. Discréditer publiquement les thérapies naturelles non-brevetables. Les accusés ont volontairement et systématiquement trompé le grand public en diffusant des informations fausses, trompeuses et fabriquées de toutes pièces discréditant les thérapies naturelles et non-brevetables dans le but de protéger et délargir leur "commerce avec la maladie" reposant sur les médicaments brevetés et de commettre dautres crimes. Ce faisant, les accusés ont délibérément causé des souffrances inutiles et la mort prématurée de centaines de millions de personnes. Interdire la diffusion dinformations sur les thérapies naturelles non-brevetables. Les accusés ont délibérément abusé de leur influence politique pour tenter de mettre en uvre une législation tant nationale quinternationale visant essentiellement à interdire la diffusion dinformations préventives et thérapeutiques relatives aux thérapies non-brevetables. Dans le même temps, cette législation vise à établir arbitrairement des "limites supérieures" faibles pour les montants de ces thérapies naturelles et sûres - une mesure visant à interdire leur utilisation comme agents thérapeutiques naturels. En trompant la Commission "Codex Alimentarius" des Nations Unies, les accusés ont essayé détablir de telles lois pour tous les pays membres de lONU - et donc à un niveau mondial. 1.5.5. Aujourdhui que tous les efforts "diplomatiques" visant à protéger le "commerce pharmaceutique de la maladie" ont échoué, les accusés se gardent déchafauder une nouvelle stratégie. Ils déclenchent volontairement une crise internationale, y compris des guerres, afin dinstaurer un état psychologique et juridique autorisant une mise en uvre immédiate et globale de lois protectionnistes et garantissant la poursuite de leur "commerce de la maladie" et des autres crimes dont ils sont accusés.

2. Preuve de génocide, de crimes de guerre et autres crimes contre lhumanité commis dans le cadre de la guerre daggression contre lIrak Les accusés ont commis le crime de déclencher délibérément une crise internationale, y compris des guerres dagression vers une guerre utilisant des armes de destruction massive.

Les accusés ont constamment abusé de la tragédie du 11 septembre afin de créer un scénario de crise internationale quils ont finalement utilisé comme une justification de leur guerre dagression.

Alors que les accusés maximisaient laspect psychologique de cette tragédie, ils ont bloqué une enquête officielle sur les événements réels et lhistorique du 11 septembre. La Maison Blanche a elle-même mis son veto à la constitution dune commission indépendante voici plus dun an.

Donc, alors que les faits inhérents à cette tragédie nont pas été totalement dévoilés au grand public, les événements du 11 septembre ont été utilisés pour justifier la situation de crise internationale prévalant depuis.

Alors quils nont pu fournir une seule preuve convaincante relative aux événements du 11 septembre, ils ont utilisé cette tragédie pour attaquer lAfghanistan. La conquête militaire de lAfghanistan a été suivie par le pillage de ses ressources naturelles (pillage perpétré par les accusés) et ce, à des fins de profit financier.

De même, les accusés ont utilisé ce prétexte pour conquérir un autre pays, lIrak. En se servant de lexcuse de la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive, les accusés ont essayé dimpliquer la communauté mondiale dans une guerre dagression contre lIrak.

En dépit du fait que la grande majorité du Conseil de Sécurité de lONU, que la majorité des États membres de lONU et que lopinion mondiale étaient opposées à cette guerre, les accusés ont quand même lancé leur attaque.

La guerre planifiée, déclenchée et menée par les accusés était une guerre ne disposant daucun mandat international et constituait dès lors une guerre dagression et un crime contre lhumanité. Si les accusés ne sont pas traînés devant la justice pour ce crime, lensemble du système des lois internationales tel que conçu après la Seconde Guerre Mondiale afin de protéger le genre humain de la destruction, seffondrera.

A défaut de tout mandat international, lunique justification restant aux accusés pour commettre leur acte criminel était de fabriquer un prétexte - leur supposée recherche darmes de destruction massive en Irak. A ce jour, le monde entier sait quil sagissait également dune tromperie.

Au cours de la guerre dagression contre lIrak, des dizaines de milliers dIraquiens - des soldats et des civils - ont été tués. Des meurtres commis à une telle échelle dans une guerre ne disposant daucun mandat international constituent un crime de génocide.

De plus, des centaines de milliers dinnocents - des enfants pour la plupart - ont été blessés, mutilés ou ont souffert de préjudices corporels ou mentaux causés par les actes criminels des accusés.

En outre, les accusés se sont volontairement et systématiquement appropriés les champs pétroliers et dautres ressources naturelles de lIrak afin de les exploiter et de senrichir. Pour couvrir leurs crimes, les accusés ont avancé la fausse justification que leur saisie sur les ressources pétrolières servirait les intérêts et bénéficierait au peuple irakien.

Suite à loccupation de lIrak et à la saisie de ses ressources dans le cadre dune guerre dagression, les accusés ont également commis le crime de pillage et dappropriation des biens de lennemi.

Les accusés ont systématiquement stimulé lescalade de la crise afin de réduire les droits civils par le biais des soi-disant "lois anti-terreur". Afin de tromper le peuple tout en commettant leurs crimes, ces lois ont été volontairement affublées de noms trompeurs (par exemple, "Loi de sécurité nationale" ou "Loi patriotique") imposant ainsi un support politique dans le cadre de labandon des droits civils.

Alors quils organisaient systématiquement cette escalade, les accusés ont délibérément abusé des médias et ont pris leurs premières mesures en tentant de mettre en uvre des lois protectionnistesaunom du cartel pharmaceutique. A cette époque, le Congrès américain ignorait dans une large mesure quune disposition avait été intégrée dans la Loi de sécurité nationale, qui octroyait limmunité aux producteurs pharmaceutiques contre les poursuites juridiques inhérentes à la responsabilité du fait du produit.

Il ne sagit ici que dun bref aperçu des crimes de guerre et des crimes contre lhumanité commis par les accusés et de leur stratégie visant à utiliser ces crimes de guerre pour poursuivre leurs crimes à une plus grande échelle encore (par exemple, renforcer leur "commerce mondial avec la maladie").

Dans le cadre de lenquête approfondie sur ces crimes de guerre, toutes les ressources disponibles doivent être utilisées pour traîner les accusés en justice. Cela inclut plus particulièrement toutes les informations pouvant être fournies par les Nations Unies, les inspecteurs en désarmement de lONU, les preuves de crimes de guerre fournies par les Irakiens et les sources internationales ainsi que toutes les autres sources disponibles.

Les citoyens du monde exigeront dêtre intégrés à ce processus et contribueront à fournir des preuves de ces crimes de guerre afin daccélérer le processus de la justice.

Il faut le savoir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article qui date de 2001-

www.actions-traitements.org

Effets secondaires (seulement les certains)

Effets secondaires

·  LYMPHOME NON HODGKINIEN (CERTAIN )

Huit cas chez des sujets porteurs d'une infection à HIV :

- Ann Intern Med 1990;113:276-282.

·  DYSCHROMIE UNGUEALE (CERTAIN FREQUENT)

Constatée chez 50% des Noirs et chez 30% des Blancs. Apparaît après un à deux mois de traitement :

- Ann Intern Med 1990;112:145-146.

FIEVRE (CERTAIN FREQUENT)

·  FRISSON (CERTAIN FREQUENT)

·  DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN FREQUENT)

·  MYOPATHIE (CERTAIN )

Condition(s) Favorisante(s) : traitement prolongé

- N Engl J Med 1990;322:1098-1105.

·  FAIBLESSE MUSCULAIRE (CERTAIN )

- Am J Med 1989;86:814-818.

·  POLYMYOSITE (CERTAIN )

- Am J Med 1989;86:814-818.

·  SYNDROME PSEUDOGRIPPAL (CERTAIN FREQUENT)

·  ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT) 

·  ANEMIE (CERTAIN FREQUENT)

Condition(s) Favorisante(s) : traitement prolongé et forte dose

Grave, en particulier chez les patients ayant un nombre faible de lymphocytes T4 (> 100/mm3). Nécessite l'arrêt ou la réduction du traitement :

- JAMA 1988;260:3009-3015.

Un cas chez un malade atteint par le SIDA et ayant une bêta-thalassémie :

- Presse Med 1989;18,177.

Autre publication :

- Arch Intern Med 1992;152:2286-2292. 

·  LEUCOPENIE (CERTAIN FREQUENT)

Grave, en particulier chez les patients ayant un nombre faible de lymphocytes T4 (<100/mm3). Nécessite l'arrêt ou la réduction du traitement.

·  NEUTROPENIE (CERTAIN FREQUENT)

Condition(s) Favorisante(s) : forte dose

- JAMA 1988;260:3009-3015.

La neutropénie pourrait être réduite par un traitement au lithium :

- Am J Med 1988;85:428-431.

Elle atteindrait préférentiellement les sujets ayant un nombre de lymphocytes T4 faible (<100/mm3) et présentant un déficit plasmatique en vitamine B12.

Autre publication :

- Arch Intern Med 1992;152:2286-2292

·  CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)

VERTIGE (CERTAIN FREQUENT)

·  ULCERATION OESOPHAGIENNE (CERTAIN )

Trois cas :

- Ann Intern Med 1990;112:65-66.

·  COLORATION DES ONGLES (CERTAIN )

Bleue ou brune:

- Ann Intern Med 1990;112:145-146

·  HEPATITE (CERTAIN )

Associé à un rash cutané, fièvre, vomissements, chez 2 infirmières, 3 semaines après la mise en place d'un traitement associant à zidovudine et zalcitabine, en prophylaxie anti HIV, à la suite de piqures accidentelles par aiguille :

- Ann Intern Med 1996;124:855.

·  INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE (CERTAIN )

Deux cas, associés à une acidose lactique chez 2 malades atteints du SIDA:

- Crit Care Med 1997;25:1425-1430.

Curieusement, on ne lui reconnaît pas deffets sur la descendance (effets tératogène) mais si une incidence sur les malformations congénitales...

Le risque d'anomalies congénitales moyennes serait multiplié par près de 3 par rapport à la population générale (enquête US sur 1932 naissances) :

- J Acquir Immune Defic Syndr 2000;24:249-256.

On peut faire la même recherche pour d'autres molécules utilisées dans les traitements VIH dont entre autres :

la Didanosine - http://www2.biam2.org/www/Sub4875.html

la Stavudine - http://www2.biam2.org/www/Sub5097.html

La Zalcitabine - http://www.biam2.org/www/Sub4990.html

L'Hydroxycarbamide - ou Hydroxyurée http://www.biam2.org/www/Sub3124.html

l'Efavirenz - http://www.biam2.org/www/Sub5212.html

Abacavir Sulfate - http://www2.biam2.org/www/Sub5153.html

Amprénavir - http://www.biam2.org/www/Sub5280.html

Nevirapine - http://www.biam2.org/www/Sub5159.html

Lamivudine - http://www.biam2.org/www/Sub5096.html

Adlesleukine - http://www.biam2.org/www/Sub2011.html

etc...

et en anglais

http://clinicaltrials.gov/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour à tous

petite méditation:

"si tu penses comme moi, tu es mon frère.

si tu penses autrement que moi, tu es deux fois mon frère, puisque, grâce à la richesse que tu m'apportes et à celle que je te donne, nous commençons à nous enrichir mutuellement et à être deux fois plus frères"

(tradition de l'Afrique noire)

bon, y' a des jours ou je me demande si je suis bien sur le bon forum..si j'ai pas fait une erreur de manip et que je me trouve sur doctissimo!

j'apprécie de vous lire depuis quelques mois, mais là..non

quel acceuil vous faite à Almavita..ça avait mal commencé pour ses premières interventions..Claire avait ramené le calme, et voilà que cela recommence..

je croyais que c'était un forum de témoignage et de partage..

est ce que Almavita a dits "youpi, je prends une tri, faites tous comme moi"??

il me semble qu'elle est venu partager son vécu (18 ans sans médics) et dire que ben voilà, pour l'instant, il lui a semblé bien pour elle de commencer une tri..vous pouvez pas un peu plus vous demander ce qui l'a amenée à faire ce choix!!

quand Claire est venue témoigner de son arrêt de tri..tous le monde l'a soutenu, ce qui est normal (d'ailleurs bisou Claire 4-bisou.gif )

mais si quelqun choisi un autre chemin, alors là on lui tire dessus à coup de boulets?

enfin bref..j'ai eu la chance de la rencontrer ,Almavita,( 4-bisou.gif ) et j'en suis très contente..et je respecte son choix et je ne me permettrait en tous cas pas de la juger.

si quelqun de proche de vous prend une autre voie que celle que vous pensez juste, vous allez faire quoi..chercher à la comprendre et la soutenir..ou la rejetter?

bisou aussi à Aminata et merci pour ses posts qui sont vraiment tj très intéressant et plein d'humanité

voilà, bonne journée à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, sympa comme adresses....( un peu demodées pour nous dissidents !)..........par contre j ai trouvé sur le net sans le faire exprés un document ci joint....j ai completement perdu l adresse, tout ce que je me souviens c est que ca commencer par www.01libreblanc..... un truc du genre.

lisez bien toutes les informations a cote du nom de chaqu medoc, il y a des trucs assez drole !!!

........LISTE DES ACTIONS Télécharger Home

action n° 1: Ofloxacine TARIVID ® (HOECHST) (1/90): "A coup sûr dans les infections respiratoires"

action n° 2: Proglumétacine TOLINDOL ® (THERABEL) (6/91):"1er AINS qui respecte l'estomac".

action n° 3: Naftidrofuryl PRAXILENE ® (LIPHA) (4/92): " Après un AVC, 93% retrouvent leur mobilité" " Diminue de moitié la durée d'hosptalisation après AVC ".

action n° 4: Etidronate OSTEODIDRONEL ® (PROCTER GAMBLE (6/92): "50 % de fractures vertébrales en moins; le traitement complet de l'ostéoporose postménopausique"

action n° 5: Salcatonine MIACALCIC ® (SANDOZ) (92): "Traitement de l'ostéoporose trabéculaire postménopausique", illustré par des images d'une fracture du poignet et d'une fracture du col du fémur.

action n° 6: Sumatriptan IMITREX ® (GLAXO) (10/92): publicité indirecte au J.T. de la RTBF pour un " nouvel anti-migraineux révolutionnaire ", dans le cadre d'une campagne médiatique européenne.

action n° 7: Editorial de la RMG (10/92) " accueillir les délégués médicaux est un devoir du médecin généraliste"

action n° 8: pénicillines PENIORAL ® (WYETH) et ORACILLINE ® (RHONE POULENC) (2/93): retrait des sirops de pénicilline V.

action n° 9: Clarithromycine BICLAR ® (ABBOTT) (6/93) "Armé contre le quarté ... 95% d'efficacité dansles infections respiratoires".

action n° 10: Piracétam NOOTROPIL ® (UCB) (6/93): promotionné dans le Tiers-Monde pour le traitement de l'A.V.C.

action n° 11: collyre OCUVIT ® (CYANAMID) (9/93): complexe vitaminé promotionné dans la prévention de la cataracte et des troubles maculaires.

action n° 12: Bisoprolol EMCONCOR ® (MERCK) (12/93): publicité subliminale.

action n° 13 : Aciclovir ZOVIRAX ® (WELCOME) (1/94): promotion dans la varicelle banale.

action n° 14: Fluor ZYMAFLUOR ® (ZYMA) (1/94): prix multiplié par 4,5 à 7 lors d'un changement du statut du produit.

action n° 15: Nifuroxazide ERCEFURYL ® (SYNTHELABO) (11/94):

"le choc des cultures".

action n° 16: Kétoprofène TOPREK ® (SOPAR) (6/94):

"pour une action en toute sécurité".

action n° 17: Métoclopramide PRIMPERAN ® (SYNTHELABO) (11/94):promotion et banalisation dans le premier trimestre de la grossesse.

action n° 18: association PERDOLAN suppo ® (JANSSENS) (11/94):

"association sûre de sorte qu'un résultat meilleur est obtenu avec moins d'effets secondaires"

action n° 19: association YAMALEN NEW ® (MERREL DOW) (3/95):

pas de composition mentionnée dans la publicité

action n° 20: publicités pour des médicaments dans LE LIGUEUR (3/95).

action n° 21: Lactulose DUPHALAC DRY ® (SOLVAY) (5/95): promotionné dans le traitement de la salmonellose.

action n° 22: Amlodipine AMLOR ® (PFIZER) (5/95): promotion orale dans la prévention secondaire de l'infarctus.

action n° 23: Carvédilol DIMITONE ® (BOEHRINGER MANNHEIM) (9/95): Bétabloquant testé en post-infarctus contre placebo.

action n° 24: vaccin hépatite B ENGERIX B ® 5SMITH KLINE) (9/95):100 % plus cher que son équivalent en France.

action n° 25: Céfuroxime ZINNAT ® (GLAXO-WELLCOME) (1/96): promotionné dans le traitement de l'angine.

action n° 26: Clométocilline RIXAPEN ® (MENARINI) (2/96): "8 jours de traitement dans les angines".

action n° 27: Pravastatine PRAVASINE ® (BRISTOL-MEYERS SQUIBB) (2/96): détournement des résultats de l'étude WOSCOPS à des fins publicitaires.

action n° 28: Vaccin pneumocoque PNEUMOVAX 23 (PASTEUR-MERIEUX MSD) (3/96): discordance dans les délais de revaccination; campagne de vaccination de masse à visée publicitaire.

action n° 29: Thiamphénicol et chloramphénicol (3/96): danger de la banalisation de ces produits en ORL (DEICOL ®, FLUIMICIL ANTIBIOTIC ®)

action n° 30: Magaldrate GASTRICALM ® (WHITEHALL) (4/96): publicité comparative mensongère.

action n° 31: SCHERING, WYETH, ORGANON, AACIPHAR (5/96):demande de déremboursement de contraceptifs oraux.

action n° 32: Nimésulide MESULID ® (THERABEL PHARMA) (6/96): "L'AINS idéal en matière de tolérance gastro-intestinale".

action n° 33 : Nifédipine ADALAT ® (BAYER) (5/97): " Sécurité et excellente tolérance".

action n° 34: Saccharomyces PERENTEROL ® (BIODIPHAR) (10/96): "efficacité prouvée dans les diarrhées infectieuses"

action n° 35: Méloxicam MOBIC ® (BOEHRINGER) (7/97): " Tolérance améliorée "

action n° 36: Salmeterol SEREVENT ® (GLAXO) (11/97): publicité médiatique indirecte pour un médicament sur prescription à la RTBF "reconnu par les pneumologues du monde entier comme souverain dans l'asthme".

action n° 37: Acétylcystéine LYSOMUCIL ® (ZAMBON) (11/97): remboursement injustifié.

action n° 38: Diphénhydramine NUICALM ® (GLAXO) (11/97): antihistaminique en vente libre, proposé pour traiter l'insomnie.

action n° 39: lait maternisé ENFALAC ® (MEADJOHNSON) (6/98): distribution d'échantillons de lait en poudre à des populations défavorisées ("publicité humanitaire")

action n° 40: contre la banalisation de la prescription des héparines à bas poids moléculaire (HBPM).

action n° 41: INFANRIX ® (SKB) (1/99): promotion grand public dans les maternités d'un vaccin sous prescription, cher et non remboursé, avec promotion d'un rappel à 6 ans, indication ne figurant pas dans les recommandations officielles actuelles.

action n° 42: vaccin contre la varicelle VARILRIX ® (SKB) (1/99): publicité indirecte au J.T. de la RTBF pour le vaccin contre la varicelle

action n° 43: association (antihistaminique + pseudo-éphédrine) ACTIFED ® (GLAXO WELLCOME) (6/99): contre-indication chez les enfants de moins de 12 ans (modification de la notice nécessaire).

action n° 44: Zanamivir RELENZA ® (GLAXO WELLCOME) (11/99) publicité médiatique indirecte.

action n° 45: Zaleplon SONATA ® (WYETH LEDERLE) (11/99): discordance entre la publicité et la notice scientifique enregistrée

action n° 46: Irbesartan APROVEL ® (SANOFI) ((11/99): utilisation de graphiques trompeurs

action n° 47: Orlistat XENICAL ® (ROCHE) (10/99): élargissement indu des indications.

action n° 48: NIVAQUINE ® et NOZINAN ® (RHONE POULENC RORER) (12/99): similitude des emballages entrainant un risque d'erreur dans la délivrance et dans la prise du médicament.

action n°49: Etonogestrel IMPLANON ® (ORGANON) (12/99): publicité médiatique pour un médicament sur prescription. Oubli et minimisation de certains effets secondaires.

action n°50: Rofécoxib VIOXX ® (MERCK SHAPE & DOHME) (3/2000): publicité annonçant une sécurité gastro-intestinale comparable au placebo notice scientifique reconnaissant un risque de perforations, d'ulcères ou de saignements

action n°51: Moxonidine MOXON ® (SOLVAY Pharma) (3/2000): indications thérapeutiques non fondées

action n°52: Oestrogènes conjugués PREMARIN ® (WYETH LEDERLE) (4/2000) : déremboursement non annoncé avec forte augmentation de prix

action n°53 : Noréphédrine (TRENKER et PIETTE) (7/2000) : promotion dun coupe-faim dangereux, disponible en vente libre comme décongestionnant nasal. SUIVI 9/2003

action n°54 : Naproxène ALEVE ® (ROCHE) (10/00) : anti-inflammatoire en vente libre avec publicité médiatique.

action n°55 : Ipratropium ATROVENT ® (BOEHRINGER INGELHEIM) (2/01) : augmentation de prix injustifiée.

action n° 56. ATROVENT® (Ipratropium) BOEHRINGER INGELHEIM (2/2001) : augmentation de prix injustifiée

action n°57: Amoxicilline + Acide Clavulanique AUGMENTIN ® (GLAXO SMITH KLINE) (4/01) :

inadéquation dun traitement en 2 prises quotidiennes. SUIVI 9/2003

action n°58. HENAFURINE (Bisacodyl) DELATTRE-HEMAPURINE (3/2001) changement de composition dun mélange laxatif sans modification marquée de dénomination

action n°59. MARGARINES AUX PHYTOSTEROLS : (6/2001) publicité médiatique pour un produit sujet à caution.

action n°60. UROPYRINE (Phénazopyridine) PHARMACOBEL (8/2001) : maintien sur le marché dun produit inefficace et dangereux.

action n°61. VIOXX (Rofécoxib) -CELEBREX (Célécoxib) MSD - SEARLE : (12/2001) « AINS de 1ère intention chez les plus de 65 ans » Remboursement incohérent chez les plus de 65 ans.

action n°62. DEPISTAGE DES MALADIES ACIDODEPENDANTES (11/01) ASTRA-ZENECA et THERABEL : Manque de preuves justifiant une prise en charge médicamenteuse plus précoce et risque dun surplus de prescription non-justifié.

action n° 63 : DEPISTAGE DE LOSTEOPOROSE - MSD (4.2002) : campagne de dépistage de lostéoporose non-justifiée, en collaboration avec les pouvoirs communaux et associatifs entraînant un surcoût dexamens complémentaires et inquiétant inutilement les femmes ménopausées

action n° 64 : INDIGENCE DE LA MATERIOVIGILANCE BELGE (5.2002): rupture de têtes de prothèses de hanche en céramique : pas d' information officielle auprès des médecins depuis le 23.07.2001.

action n° 65 : MOXIFLOXACINE (AVELOX ®) : « un antibiotique innovateur dans le traitement des infections bactériennes des voies respiratoires » - BAYER (4.2002): promotion dun antibiotique dans des indications non-justifiées ; notice scientifique erronée ; incohérence dans la politique gouvernementale.

action n° 66 : PRODUITS ANTIPOUX (9.2002): discordances et manquements dans les notices, susceptibles d'entraîner un mauvais usage et l'apparition de résistances.

action n° 67 : RUPTURES DE STOCKS (9.2002): Politique délibérée de marketing contraire aux règles en usage.

action n° 68 : PIRACETAM (NOOTROPIL®) - UCB (12.2002): publicité médiatique indirecte pour un médicament sur prescription; promotion déguisée pour des indications non-validées.

action n° 69 : TACROLIMUS pommade (PROTOPIC°) - FUJISAWA (12.2002): publicité médiatique indirecte pour un médicament sur prescription

action n° 70 : OSELTAMIVIR (TAMIFLU®) - ROCHE (11.2002): publicité rédactionnelle signée par un membre du Cabinet du Ministre de la Santé publique

action n° 71 : AMLODIPINE (AMLOR ®) - PFIZER- (01-2003): utilisation mensongère (par oubli) des résultats de létude ALLHAT

action n° 72: SYMBICORT® : (9.2003) : publicité médiatique illégale

action n° 73: EXPERIMENTATION HUMAINE. BELGIQUE (2.2003) : carences éthiques et juridiques

action n° 74: TIMBRES MORPHINIQUES (2003): mauvaise utilisation des systèmes transdermiques libérant du fentanyl

action n°75 : FOIRE AUX STEREOISOMERES ET AUX METABOLITES ACTIFS (2003): faire du neuf avec du vieux . Promotion trompeuse danalogues structurels (Desloratadine (Aerius®)/ Loratadine (Claritine®) ; lévofloxacine (Tavanic®)/ ofloxacine (Tarivid®) ; lévocétirizine (Xyzall®)/ cétirizine (Zyrtec®) ; ésoméprazole (Nexiam®)/ oméprazole (Losec®)...) ou de métabolites sans intérêt clinique nouveau à lexpiration du brevet de la molécule originale.

ETONNANT NON bon je ne vous cache pas que j ai bien aimé celui ci :

action n° 44: Zanamivir RELENZA ® (GLAXO WELLCOME) (11/99) publicité médiatique indirecte.

J ADORE ..........................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce n est pas par hasard le libre blanc de la securite sociale dont est extrait le doc ci dessus ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Terry,

ne t'inquiète pas. Je ne suis pas pro-trithérapie. Et ce n'est pas malgré moi que je témoigne de 18 ans de 0+ sans médic. Au contraire ! Je témoigne que oui, sans médic aucun (ni azt, ni antibio, ni drogues, ni alcool, très peu de tabac) je suis restée en bonne santé pendant très longtemps.

Daddou que j'ai vu récemment (merci pour ton post Daddou 4-bisou.gif ) m'a cité une phrase magnifique de la Dresse Kubler-Ross: "le sida est une chance pour l'évolution de la conscience de l'humanité". J'adhère totalement à cette phrase.

Pendant 18 ans j'ai agi sur tous les niveaux de mon corps: physique, émotionnel, mental, spirituel. Ma conclusion est que toute maladie trouve sa source au niveau spirituel. Un problème non conscientisé au niveau spirituel va se transmettre au mental, qui va se manifester en émotion puis dans le physique. L'expérience de la séropositivité nous fais avancer à pas de géant. Idem avec d'autres maladies graves.

Peut-être qu'il me faut traverser cette expérience avec les tri-thérapies pour continuer cette évolution spirituelle. Cela m'oblige à traverser mes peurs une fois de plus, à me poser des questions, à rester en éveil.

J'ai lu dans ce topic que "lorsque tout va bien, c'est facile d'être convaincu". mais lorsque le terrain sur lequel on marche est miné, ça devient très difficile de garder sa sérénité. Ce fut mon cas dernièrement.

J'ai besoin actuellement de ces béquilles "à 3 pattes". Laisse-moi encore un peu de temps pour me renforcer dans mon for intérieur. Je n'ai pas l'intention de passer le reste de ma vie à ingurgiter ces médicaments.

Il n'en reste pas moins que certaines personnes ont et auront peut-être besoin de béquilles toute leur vie et que personne n'a le droit de les juger à cause de cela. Aidons-les plutôt en les soutenant!

je te soutiens totalement sur ton chemin de vie, Terry chamaille.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Almitava a ecrit :........Au contraire ! Je témoigne que oui, sans médic aucun (ni azt, ni antibio, ni drogues, ni alcool, très peu de tabac) je suis restée en bonne santé pendant très longtemps.

....................

pas longtemps ¨pas tout le meme paré physiquement pour supporter la cigarette ( ou des antibiotiques).......meme trés trés peu.......et cela l homme a du mal a s en convaincre !!!......de la a que ce soit une chance pour l humanité, je doute.....en attendant c est vraiment mal baré !......

Tous pareil mais tellement different !!

pour ma part ( histoire de renvoyer l ascenceur ) quand j ai arrete la tri therapie prise pendant 18 mois, ben pendant les quelques jours qui ont suivis je peux vous garentir que j ai degusté copieusement et heureusement que je ne suis pas allé m en plaindre a un medecin hiv car je n ose pas penser ce qu il aurait pu aller chercher et surtout trouver....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Almitava

d apres ce que je lis vous etes en SUISSE.....pourriez nous dire pourquoi beaucoup de medicaments interdits la bas y sont authorisés en France ?......meditez sur des choses comme celles ci pour develloper votre fort interieur au lieu d ingurgiter des saloperies qui ont montrées legalement leurs pouvoirs lethales....pourquoi jouer avec le feu ??, une espece d auto destruction volontaire en plus ! je reve.....une bequille a 3 pattes vous dites ?? moi je dirais un cheval de Troie............

...................."Il n'en reste pas moins que certaines personnes ont et auront peut-être besoin de béquilles toute leur vie et que personne n'a le droit de les juger à cause de cela. Aidons-les plutôt en les soutenant............"

tout cela est du a un bourrage de crane subi subi depuis la naissance.....il faut croire en soi avant de croire les autres .........je ne juge pas : je ne fais que contaster que la race humaine est dans un etat de delabrement physique et mentale bien avancée et qu en fait ce n est pas les seropositifs qui ont le sida mais la planete, celle ci etant envahie par la race humaine : un virus appelé par ces memes humains : VIH !: un comble...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Terry,

vous etes en SUISSE.....pourriez nous dire pourquoi beaucoup de medicaments interdits la bas y sont authorisés en France ?......meditez sur des choses comme celles ci pour develloper votre fort interieur

Désolée, je ne comprends pas ta question. Peux-tu être plus explicite?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rock-en-Rock,

"à ce sujet, je me pose des questions sur jimmy le rebel dont on est sans nouvelles...ainsi que la disparation spectaculaire de pierre candidiasis icon_biggrin.gif ....qui aurait des infos??".En voilà un peu! icon_biggrin.gif

Jaimerais bien avoir des nouvelles deJimmy le rebel également!

Ne Tinquiètes pas!, je suis toujours en vie ! albator7k.gif

Ma grippe sest améliorée durant toute la semaine dernière icon_biggrin.gif .Comme javais choisi les médecines les plus douces (essentiellement de la phyto, des tisanes). Je ne mattendais pas à un résultat rapide. Je métais donné de 4 à 6 semaines pour sortir de la grippe.Celà à lair de correspondre a ce que jobserve.

Je suis exténué par ces 4 semaines de grippe et il me faudra encore plusieurs semaines pour rretrouver mes différents équilibres (alimentaire, hydratation et sommeil ). icon_cry.gif

A+,

Pierre

Merci de têtre inquiéter de moi icon_bravo.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...