Aller au contenu
forum sidasante
Invité claudej

Des "bienfaits" des trithérapies ...

Recommended Posts

Bonjour

Que ce soit pour la trithérapie ou pour l'AZT, de nombreuses études cliniques démontrent non seulement leurs effets secondaires dévastateurs mais aussi leurs limitations.... Tout le corps médical sait depuis longtemps que l'AZT tue en 42 semaines ceux qui le prennent ou l'ont pris du fait de ses effets secondaires, on pourrait dire la même chose pour la chimio appliquée en cas de cancer...

Quant à la fiabilité du test, j'ai mis - je ne sais plus où dans le forum - un document avec son site qui indique tous les cadres cliniques dans lequel le test sort comme un faux positif (malnutrition grave, tuberculose, stress grave et chronique, etc....)

c'est l'aboutissement de l'erreur médicale qui a cru pouvoir décrypter la chimie du corps et la remplacer. C'et une longue chaîne qui a commencé avec l'utilisation du sublimé corrosif et de la mort aux rats au moyen-âg

A proprement parler, plus que d'une erreur, il s'agit des "fruits" que donnent la vision mécaniste qui légifère la médecine depuis Gallien qui dans son système, est cohérent !!! mais qui justement a converti la vie en une réaction en chaîne de causes a effets métaboliques ratinnelles en oubliant une chose essentielle : nous ne sommes pas fait seulement de matière et en outre, orgueil de l'homme, la vie est, en dernière instance, un mystère, auquel nous n'aurons jamais accès...

Personne n'a jamais pu, par exemple, reproduire la photosynthèse en laboratoire, bien que l'on soit capable d'aller sur la lune !!!

Amitiés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Que ce soit pour la trithérapie ou pour l'AZT, de nombreuses études cliniques démontrent non seulement leurs effets secondaires dévastateurs mais aussi leurs limitations.... Tout le corps médical sait depuis longtemps que l'AZT tue en 42 semaines ceux qui le prennent ou l'ont pris du fait de ses effets secondaires, on pourrait dire la même chose pour la chimio appliquée en cas de cancer...

Aminata ... tu es médecin je crois ?

Mesures-tu la portée de ta phrase à l'endroit de ceux qui prennent ou ont pris cela ?

... vraiment, je pense que je vais faire comme d'autres ... et prendre du recul sur les échanges ...

Tchao ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rock

Je ne sais pas dans quel sens je dois prendre ton message.... quant "au recul sur les échanges"...

Il y a bien des années pour ma part que je ne pratique plus la médecine allopathique et avant ma rencontre, il y a une bonne quinzaine d'années, avec la médecine homéopathique uniciste, il s'est passé bien des remises en question, d'expériences et inclus, d'autres métiers que celui de "thérapeute" (je n'aime pas le mot médecin dans ce qu'il est restrictif) que je pratique aujourd'hui en médecine homéopathique uniciste...

Ceci dit, Rock, je ne possède pas le monopole de l'information... Ce que j'ai indiqué dans le dernier post est connu sur la voie / voix publique depuis de nombreuses années et a fait l'objet de nombreux débats et publications tant par les milieux officiels de la santé (tout le monde n'est pas toujours d'accord avec ce qu'imposent les dogmes et paradigmes) qu'au niveau "alternatif".... Le dernier article du Monde est une preuve illustrative...

A l'éppoque d'internet, bien que la surcharge des informations soit une forme subtile de censure, on peut trouver l'information que l'on cherche.

http://www.virusmyth.net/aids/

http://www.sidasante.com - Un site largement bien informé !!!!

Les travaux de Duesberg, de Marc Deru, de Stefan Lanka, Mark Griffiths, entres beaucoup d'autres dont le nombre va en croissant, sont à la disposition du public.... depuis bientôt treize ans...

Je ne pense donc pas "lever un lièvre" en disant tout cela, d'autant plus que nous sommes dans un forum qui prétend être critique non seulement sur la cause du Sida mais aussi sur ses traitements...

Ou bien je ne te comprends pas bien... Tu pousses des coups de gueule, tu critiques, tu ironises, tu démontes tout et quand on met le doigt sur quelque chose de dur, quoi ????

Car je te cite....

Le silence est plus confortable ... on en a besoin parfois

Une conviction, c'est cela aussi : dire les choses quand tout le monde fait semblant de ne pas les entendre...

Une chose encore... en face d'un patient, que vaut-il mieux faire : le bourrer de cortisone tout en sachant les effets secondaires désastreux, lui donner de l'AZT en détournant la tête sachant ce que cela signifie ou l'éduquer et l'aider à trouver d'autres chemins pour se soigner ??? J'ai choisi ce dernier chemin qui est bien plus honnête, bien plus difficile et crois-moi... pas toujours très rose...

Amitiés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rock, je pèse mes mots, mais je continue à penser qu'au lieu et place de dire "scandale du sang contaminé", il faut entendre "scandale de l'AZT".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que l'azt tue oui c est sur....c'est marqué sur la notice.....maintenant que la forme orale tue en 42 semaines me semble, à mon avis un peu impossible maintenant sur des années : surement....maintenant qu à l 'époque ou on l utilisait en IV a raison de 200mgx6 fois par jour, voir plus, l evidence nous montre que cela les a tous tués et en moins de 42 semaines .!

moi j en ai pris pendant 18 mois à raison de 600 mg/jour ...cela fait fait 5 ans que j ai tout jeté et je vais bien malgré les divers cadeaux laissés par celle ci : lichen et lunules marrons des ongles...qui ne sont peut etre que le reflet d une insuffisance hepatique due peut etre au viramune ( pris "que" deux mois )...

donc dire que l azt tue systematiquement sur court terme ( 42 semaines ) est une betise......ca ne va pas dire pour autant qu elle sauve des vies !!......

Aminata a ecrit :

Une chose encore... en face d'un patient, que vaut-il mieux faire : le bourrer de cortisone tout en sachant les effets secondaires désastreux, lui donner de l'AZT en détournant la tête sachant ce que cela signifie ......

VOILA LE DISCOURS D UN MEDECIN PEUT ETRE EX SPECIALISTE DEU SUIVI DES PERSONNES DITES SEROPOSITIVES......OU JE REVE ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Terry

Pourquoi toujours tout intépréter au-delà des mots et plus loin que ce qui est écrit ???? A croire que beaucoup lisent de travers et en travers...

Quand je parle d'études cliniques et des 42 semaines... je parle seulement d'une moyenne observée dans le cadre d'essais cliniques...

Et pour ma part, je n'ai jamais été en faveur des essais cliniques pour vérifier - en double aveugle ou non - si tel ou tel médicament chimique, donc toujours porteur d'une certiane toxicité, est efficace ou non - ce qui suppose jouer avec la vie des gens et les prendre pour des rats de laboratoire...

Donner dans la polémique systématique est lassant .... Cette volonté d'avoir toujours le dernier mot ou un mot de plus... ou donner dans l'interprétation personnelle selon l'opinion que l'on a de la chose.... ou être systématiquement contre... sous prétexte que...

Tu rèves debout... Je ne suis ex-spécialiste de rien... sinon de moi-même... J'ai passé sept ans à étudier une médecine avec la fougue de la jeunesse - mais par bonheur ou par malheur, avec toujours un certain esprit critique - pour finalement me rendre compte que sa réalité était toute autre... et dans ses prétentions et dans son efficacité... Sachant qu'un paradigme n'existe que parce qu'il convient à une majorité, plutôt que de m'affronter à une lutte stérile et épuisante contre un système de santé qui je le répète convient à la plupart, j'ai cherché d'autres voies et j'ai même arrèté durant des années la médecine... ce qui ne m'a pas empêché de continuer à étudier et de lire beaucoup de choses tant sur ce qui concerne la médecine allopathique que bier d'autres formes thérapeutiques dont la médecine homéopathique uniciste... et je mourrais sans doute en "apprenant" et en sachant me remettre en question et en m'intéressant à plein de choses... car au fond, tout se rejoint...

Si cela peut mette un peu de baume sur tes rèves, en apparence rageurs, je n'ai jamais donné d'AZT à personne (queston de cohérence, sans doute...) mais si j'essaie quant au patient de

l'éduquer et l'aider à trouver d'autres chemins pour se soigner ??? J'ai choisi ce dernier chemin qui est bien plus honnête, bien plus difficile et crois-moi... pas toujours très rose...

Preuve en est....!!!!

Mais si après la personne veut se bourrer de cortisone ou de chimio, cela est son choix en connaissance da cause et je le respecte... Moi, j'ai fait mon boulot... non pas de médecin, de spécialiste o de je ne sais quoi, sinon mon devoir d'être humain...

Basta de suppositons et de ces soi disant échanges "forumniques" où dès que l'on rompt avec la superficialité des choses, notre si cher monde des apparences dans lequel on meurt à petit feu en pleine désertification spirituelle et de coeur, et rèvant soi disant d'un monde meilleur... les supposés "libertaires" et rebelles courent à l'hallali...., parfois à la limite de l'insulte et toujours de la présomption...

Amitiés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vallmo

.... Tout le corps médical sait depuis longtemps que l'AZT tue en 42 semaines ceux qui le prennent ou l'ont pris du fait de ses effets secondaires,

Bonjour à toutes et à tous

De janvier 1989 à décembre 1998, soit pendant 10 ans (ou 120 mois ou bien 520 semaines) j'ai ingurgité du Rétrovir.

Aujourd'hui en avril 2005, soit 76 mois (327 semaines) après je vous écris (courbaturé parce qu'au jardin, j'ai bécher 3 heures hier) relativement vivant et en forme...

Certains produits de l'industrie pharmaceutique, certains "médicaments" sont nocifs, même ultra-nocifs, destructeurs, tueurs...

Que le labo Glaxo-Wellcome soit un géant de la pharmafia avec magouilles et tutti quanti, ok.

Que la Zidovudine du début ou aux doses du début où en prise seule, ait pu tuer ou accélérer le décès des patients qui l'avalaient ... aujourd'hui en me remémorant mes relations et amis de l'époque, je serai également enclin à le penser.

L'individu, les doses administrées et bien d'autres paramètres connus ou non, jouent évidemment un rôle.

Les nombreux et variés effets secondaires de l'AZT et consorts, je pourrais vous en parler pendant des pages...

Mais, si certaines littératures médicales ainsi que certaines statistiques prédisent une 43 semaines de mauvais augure...

847 semaines environ plus tard, je les démens... que dis-je... vernaculairement, les statistiques je les nique...

Petit résumé : mieux vaux certainement éviter si possible de prendre des médocs, des drogues, etc..., etc..., mener une vie saine , etc..., se soigner, se penser autrement, etc...

Mais dire qu'en 42 semaines, ceux qui prennent ou qui ont pris de l'AZT sont envoyés ad patres, il y a un pas que les personnes qui seraient dans un "état sensible" feraient pour le moins en tremblant...

Bon dimanche.

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

désolé mauvaise manip....

Vallmo.....désolé mais plus de 10 à bouffer de l azt et etre en pleine forme grace a cela...je n y crois pas du tout......mais alors vraiment pas et je ne souhaite pas detailler....seriez vous un espion de glaxo ???...puis les doses de l azt ont baissées vers 1991...92....en 89 vous avez du forcement en recevoir par iv ou etre inclus dans une etude testant de nouvelles formes.....ou peut etre ne pas en avoir pris de maniere continue...toujours est il que parmis tous ceux que j ai connu dans les années ou celles se donnait par IV (83..92) sont tous morts......permettez moi de vous demander des preuves, dures à fournir, de ce que vous avancez là concernant vos traitements depuis plus de 15 ans donc !....et bien sur vous risquez de me dire que vous avez pris du bactrim pendant plus de 10 ans aussi pourquoi pas....à moins que vous soyez un superman ( cela se peut aussi, dans le sens ou votre corp fonctionne a merveille )

Aminata , je n ai rien absolument contre vous et j ai meme apprecié votre raisonnement sur la cortisone et j approuve votre raisonement, c est pour cela que j ai ecris c est un vrai medecin qui parle...humainement.....

Comme vous le dites on ne va pas s eterniser à parler de l'azt....vous comme moi sachant trés bien que c est de la merde.....

Je pense que vous avez mal compris mon message....j ai juste voulu dire que l'azt est mortelle plus rapidement en IV à 1200 ou 1800 mg par jour qu a 600 mg ( dosage actuel ) !!....

Je suis entierement de cote.....ne vous trompez pas d ennemi !!

sincerement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vallmo

...seriez vous un espion de glaxo ???.

Bonjour Terry

Heureusement que cela me fait rire...

J'ai été mis sous protocole Concorde début 1989

Arrêt au bout d'un an suite à une leucodysplasie puis traité en ouvert à la dose de 1g par jour

Au fil des années les doses ont diminuées , 600 mg, 500 mg...

Je n'en ai jamais eu par voie intra-veineuse, toujours par comprimés.

Prophylaxie anti-pneumocystis par Bactrim de début 1990 jusqu'à fin 1995

puis à ma demande remplacement par aérosol de Pentacarinat jusqu'à ce jour

et ce une ou deux fois par mois (en fonction du pourcentage de T4)

...et être en pleine forme grace a cela...je n y crois pas du tout

Je n'ai pas dis que c'était grace à cela, de plus je ne le pense pas.

Je n'ai pas dis que j'étais en pleine forme, mais relativement en forme.

Terry, parfois moi aussi, je suis le premier étonné.

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

qu appelez vous donc leucodysplasie ??? vous avez ecrit avoir fait parti du protocole concorde, donc sous azt , à quelle dose justement ?...........puis vous arretez ce traitement à cause d une leucodysplasie et vous reprenez le meme par la suite ?? j ai pas compris quelque chose là......il est interressant de voir que vous avez d abord pris de l azt et ensuite du bactrim......et qu a votre demande (?) vous avez demande des aerosols de pentacarinat.....( humm pourquoi pas plus tot des aerosols de bepanthene justement reconnu pour le traitement de pneumonies ? et moins toxiques....curieuse demande d un patient à son medecin....avez vous une allergie au bactrim ??...remarques j ai fais moi meme avec la tri therapie, quand j y pense....!!)

votre cas ne parait aussi etonnant que cela, je connais un nombre limité de resistants ( quoi faudrait avoir des photos de vous meme pour se faire une bonne idée...désolé si je vous choque....)...mais je peux vous garentir que la majorité, à 90 %, de patients sous traitements que je connais sont dans un sale etat physique au bout de deux a trois ans ( ci coincide avec ce que nous disent les medecins : 70 % d effets secondaires au bout de 18 a 24 mois ) et qu' à l oeil on voit ce ca ne respire pas la santé........quand meme fou de penser que des patients mis sous tri therapie en 95 soient decedés cinq plus tard dans une majorité de 50%.....si a cinq ans de traitements il y a une chance sur deux d y passer....que se passe t il au bout de dix ans ??

avez vous des etudes qui parlent serieusement de cela ??? moi je n en ai trouvé qu' une vieille trace ridicule que je vous livre ici......depuis rien de nouveau.....quand meme fou de savoir qu aucune etudes de ce genre soit entrepris ?

quel est votre message en fin de compte ?? faudrait en gober ou pas ?? de quel cote etes vous ??

cordialement

et bon courage !

http://www.invs.sante.fr/beh/1999/9917/index.html .....sortez la calculette...!

par contre des etudes minables du genre, cela il savent le faire.....a quand une etude sur le taux de frequentations sur les bordels echangistes !

http://www.invs.sante.fr/beh/2002/18/index.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

parce que cela vous, vous l attribuez à quoi ?: ( extrait de l adresse ci dessus)

...........La proportion des décès liés aux lymphomes a quant à elle augmenté depuis 1991 pour atteindre 24 % du total des causes SIDA en 1997 contre 5 à 10 % les années précédentes, alors que la proportion des décès secondaires à des infections opportunistes a diminué (27 % du total des causes SIDA en 1996 contre 45 % en 1993).

........la part des pathologies hépatiques (cirrhose, hépatite chronique ... ) s'est accrue entre 1995 (8 %) et 1997 (11 %).

.

.........La comparaison des causes de décès durant les 18 mois avant (janvier 1995juin 1996) et après l'introduction des AP* (juillet 1996-décembre 1997) met en évidence une tendance à l'augmentation des causes de décès par pathologies néoplasiques, classantes ou non SIDA, passant de 18 % (n = 66) à 23 % (n = 32) sans atteindre le seuil de significativité (p = 0,10). Ce phénomène est amplifié lorsqu'on compare l'ensemble de la période avant l'introduction des AP et les 18 mois suivants. Ainsi, il y avait 15 % de causes de décès par cancer de 1985 à juin 1996 (n = 216) et 23 % après, de juillet 1996 à décembre 1997 (n = 32), p = 0,03. En comparant les deux dernières périodes d'observation de 18 mois, on trouvait une augmentation significative des causes de décès par suicide ou overdose : 8 % (n = 12) de juillet 1996 à décembre 1997 au lieu de 3 % (n = 12) dans les 18 mois précédents (p = 0,01). Il n'y avait pas de différence significative dans la part des causes de décès par infections opportunistes, 55 % pour les deux périodes (n = 204 et n = 77, respectivement).

*AP = anti proteases = tri therapies ??.....au cas où pour les novices....

alors vous , est ce que vous avez des references d'études qui parlent de cas comme le votre ??.......je vous rappele qu il parait que les gros labos fabricant d' anti-vih ont enregistrés une baisse de chiffre d affaire "legal" depuis 3.4 ans, apres le gros boums des tri therapies avec anti proteases..........curieusement on nous dit qu il y a de plus en plus de seros sous traitements dans les pays riches et que ceux la vivent plus vieux grace aux traitements !!!( sans en connaitre l esperance de vie de maniere legale)...........alors ils sont passés ou les autres participants, comme vous, de la concorde ??....humm ?!

enfin, si vous vous etonner vous meme ! : que dire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vallmo

Terry

Pour répondre à vos interrogations :

Comme écrit dans le précédent message, j'ai fais parti d'un des protocole Concorde.

Si mes souvenirs sont bons c'était un essai en double aveugle.

Sur le moment, je ne savais donc pas si je prenais le placebo ou la molécule active.

Au bout d'environ un an mon médecin m'a fait sortir de ce protocole, en raison de l'apparition de certains signes, dont la Leucodysplasie chevelue de la langue.

Certainement était-ce l'un des critères à l'époque qui devait faire sortir de l'étude, que sais-je ? 1989 c'est loin.

C'était bien la zidovudine que je prenais et pas le placebo.

Mon médecin a donc jugé préférable de continuer mais à la dose de 1g par jour, dose probablement moins élevée que dans l'étude.

En 1990, en fonction de mes analyses de sang, ce médecin m'a mis sous Bactrim en prophylaxie primaire, comme il était d'usage.

Fin 1994, mon ami fait une très grave allergie au Bactrim (yeux, muqueuses, peaux brûlés avec fièvre etc...).

Choqué par son état et ce que je vois, je demande au médecin d'arrêter également pour moi, celui-ci me propose au choix toujours du Bactrim mais à petite dose ou les aérosols de Pentacarinat.

Je demande le Pentacarinat...

À certaine période, lorsque l'on est sans informations et dans la peur, on peut être d'une extrême docilité...

quel est votre message en fin de compte ?? faudrait en gober ou pas ?? de quel cote etes vous ??

Terry, je n'ai aucun message.

C'était une réaction témoignage a chaud au post d'Aminata.

Il me semblait que ce témoignage était clair et sans ambiguïtés

En aucun cas l'apologie du Rétrovir et autres ; ni de la médecine allopathique traditionnelle traitant le VIH.

Je voulais réagir au fait que toute personne et qui plus est un soignant qui affirme comme cela, sans pincettes, sans explications, sans remettre dans le contexte :

.... Tout le corps médical sait depuis longtemps que l'AZT tue en 42 semaines ceux qui le prennent ou l'ont pris du fait de ses effets secondaires,

Et bien cela ma "secoué".

Même si l'AZT (avec plein d'autres) est d'une incommensurable nocivité.

Même si vous comme moi avez perdu plein d'ami(e)s, de compagnes et compagnons qui en ont pris

Cela reste une statistique.

Et affirmez cela sans précaution m'est insupportable.

Pour moi, pour les gens que je connais qui en prennent encore ou en on pris, leur entourage, etc...

C'est comme affirmer : test hiv positif = mort dans x années.

Cela ressemble au même procédé,

Dans son post suivant Aminata recadre ses propos.

Si on lit habituellement ses messages parfumés d'Andalousie, il me semble évident que c'est une maladresse de forme (mais qui n'en fait pas); ajouté à une hyper-sensibilité de ma part sur le sujet... (mais qui n'est pas hyper-sensible sur le sujet en ce forum)

Oui j'ai malheureusement pris de l'AZT comme beaucoup d'autres.

Après les effets secondaires, les infections opportunistes, les maladies, le yoyo des T4 et autres paramètres, les années, les difficultés de la vie, malgré LES STATISTIQUES qui disent qu'après 42 semaines.on est mort .

NON !

En ce jour, je suis vivant et heureux de pouvoir jardiner; demain je ne sais pas.

Voilà Terry.

Amitiés.

Post-scriptum :

alors vous , est ce que vous avez des references d'études qui parlent de cas comme le votre ??.

Désolé, il y a longtemps que je n'ai pas fait de recherche sur la littérature médicale et scientifique officiel concernant le VIH, je me suis plutôt orienté vers des lectures différentes, alternatives, dissidentes tels ce site et ceux que l'on peut y trouver en liens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon les copains... Tiempo

Je m'excuse... j'ai un énorme défaut et c'est mon esprit synthétique... je mets dix mots là où il faudrait mettre dix phrases.... Donc si j'ai blessé la susceptibilité de certaines personnes, je m'en excuse.. Telle n'était pas l'intention... quoique... clin d'oeil... elle a le mérite de provoquer des réactions !!!

Effectivement les 42 semaines correspondent à une statistique médicale moyenne, obtenue à partir de doses standard...

Mais cela ne change pas le fait que beaucoup de médecins ont continué et continuent à le prescrire en faisant l'autruche... comme avec beaucoup d'autres médicaments d'ailleurs pour de nombreuses autres pathologies....

Sortir du cadre de leur paradigme n'est pas plus facile pour eux - (ce sont aussi des hommes avec leurs faiblesses, leurs peurs et les attitudes compensatoires que cela engendre, comme chez n'importe qui) - que pour les patients qui atteints de n'importe quelle pathologie, bénigne ou chronique, critiquent ce paradigme mais lui demandent quand même de les soigner...

Pour moi, le premier pas vers la guérison (et vers la liberté), à tous les niveaux , c'est d'arrêter d'avoir peur de ce qui nous arrive et dans le champ de la santé, d'arrèter de lutter contre la maladie et d'apprendre à l'accompagner (donc comprendre ce qui nous arrive et pourquoi) avec sympathie...

Il y aurait long à dire et à méditer sur la signification "subtile" de la perte des défenses chez un être ou de la multiplication des globules blancs (autre système de défense) ou au contraire de leur bloquage (certains cancers) - dans le cadre des maladies dites endogènes... - si l'on considère que l'être humain n'est pas seulement fait de matière... et d'engrenages mécaniques ou de chaInes de cause à effet métaboliques...

Amitiés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...Au bout d'environ un an mon médecin m'a fait sortir de ce protocole, en raison de l'apparition de certains signes, dont la Leucodysplasie chevelue de la langue.

Certainement était-ce l'un des critères à l'époque qui devait faire sortir de l'étude, que sais-je ? 1989 c'est loin.

C'était bien la zidovudine que je prenais et pas le placebo.

effectivement pour ma part il m est apparu une leucoplasie au dernier mois de traitement avec 1461 t4....voilà maintenant 5 ans que j ai ce que vous et les charlatants du vih appelaient leucoplasie ou candidose.....sachez que chez les seronegatifs on appele lichen plan ou ou glossite ou psoriais de la langue,( cela peut etre aussi la syphilis)......et cela arrive la plus part du temps chez des gens ont subu des chimiotherapies......conseil : ne tombez pas non plus dans le piege des antifongiques qui ne servent à rien dans ce cas là sauf a faire rentrer du pognon dans les caisses de pziffer.

......En 1990, en fonction de mes analyses de sang, ce médecin m'a mis sous Bactrim en prophylaxie primaire, comme il était d'usage......

oui surtout quand l azt pris un auparavant cause une leucopenie, une neutropenie donc une lymphopenie en cd4......mais helas le bactrim, meme a faible dose ne fais qu aggraver cela ( notons que sur la notice de celui ci il est note depuis quelques années en effet secondaire : candidose oro pharyngé...donc sida.)

.........Fin 1994, mon ami fait une très grave allergie au Bactrim (yeux, muqueuses, peaux brûlés avec fièvre etc...)...........

pourquoi appeler cela allergie ??, ne serais ce tout simplement pas un signal du corps qui n arrive pas à supporter cette saloperie qui est l antibiotique le moins cher au monde ?!.

.........À certaine période, lorsque l'on est sans informations et dans la peur, on peut être d'une extrême docilité...

ca, je connais et j ai meme redonné, par pour moi, recement....quand on a peur, ils nous tiennent encore mieux !

....Tout le corps médical sait depuis longtemps que l'AZT tue en 42 semaines ceux qui le prennent ou l'ont pris du fait de ses effets secondaires......

désolé, mais comme vous avez l air de l apprendre actuellement, cela est une realité !...et ca ils le savent depuis le debut.....ca ne les empeche pas de continuer comme le vous savez.....!

....C'est comme affirmer : test hiv positif = mort dans x années.

Cela ressemble au même procédé,

exact mais on peut y apporter un bemol......si on prends plus ou pas de medocs , on en a plus de chance de s en sortir !

Sur que nous sommes tous fragilisé, c est clair et reste plus qu a sauver sa prope peau avant d essayer de sauver celle des autres .

je ne connais pas votre dossier medical, mais ce que je veux dire d apres mon experience personnelle, c est arretez de vous croire malade de x ou x chose, arretez de trouver un remede qui n existe pour une maladie qui n existe pas !!!

que cela vous plaise ou non, si ce que vous dites sur votre parcours azt/bactrim est vrai ....vous POUVEZ VOUS ESTIMER HEUREUX D ETRE TOUJOURS LA PARMIS NOUS...........SUREMENT UN GROS DE COUP DE CHANCE QUI MONTRE QUE VOUS AVEZ UN CORPS QUI SOIT DISANT RESISTE BIEN AU VIRUS MAIS SURTOUT QUI ARRIVE A GERER LES ABUS DE DROGUES QU IL SUBIT........honnetement meme Montagnier pourrait etre interressé par votre cas..... !

j espere que vous avez bien lu l etude que je vous ai fais parvenir....elle est pas issue d un systeme de soins alternatif...elle publiée par un organisme d etat....cette etude dit clairement : les tri therapies tuent dans des proportions enormes !

petite question qui a toute son impoprtance : en prenez vous toujours ?!.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Encore un mot (au vu des autres posts) sur la phrase d'Aminata et plus particulièrement sur ce qui est en gras et souligné :

Que ce soit pour la trithérapie ou pour l'AZT, de nombreuses études cliniques démontrent non seulement leurs effets secondaires dévastateurs mais aussi leurs limitations.... Tout le corps médical sait depuis longtemps que l'AZT tue en 42 semaines ceux qui le prennent ou l'ont pris du fait de ses effets secondaires, on pourrait dire la même chose pour la chimio appliquée en cas de cancer...

Aminata donc :

- tu as bien sûr sollicité et obtenu ta radiation du Conseil de l'Ordre ...

- tu ne peux bien sûr pas te rendre complice d'une entreprise génocidaire ... bien sûr ... dans la mesure où, selon toi, TOUT le corps médical sait depuis longtemps que l'AZT tue en 42 semaines ...

- tu es donc prête à t'engager et à témoigner, en ta qualité de médecin, sur la mise en place et l'obstination à persévérer dans une "oeuvre" qui est en tout point similaire à celles de l'Allemagne des années 30/40 ou à celles du Cambodge des années 70 ... mais c'est sans doute superfétatoire de le préciser ...

- tu es d'accord avec moi que le "pardon" et les "hommages à la con" (très en vogue ces temps-ci) sur des situations diverses dont celles susvisées dans 30 ou 40 ans n'auront pas, comme dans ces situations diaboliques, l'avantage de faire sortir les victimes de leur trou ...

- tu ne contestes pas que le "devoir de mémoire" (si cher aux édiles télégéniques) ne saurait satisfaire à postériori Terry ... moi ... et bien d'autres ...

L'article "répugnant" du Monde que j'ai posé en intro de ce post tire son caractère "répugnant" non pas de l'exposé des souffrances d'individus et ni même de ce scandaleux exposé des "solutions" plastiques et hormonales : honte au rédacteur !

Le pire est ailleurs ...

1. il arrive chronologiquement en appui à la pompe à fric Sidaction ... honte aux promoteurs !

2. et aussi et surtout par ce qu'il ne dit pas : que des gens (comme nombreux ici) qui ont arrêté toutes ces merdes depuis de longues années vivent et vivent plutôt pas mal !

Vois-tu Aminata et comme te l'a fait observer, un peu comme moi, l'auteur du post précédent : le pire pour un praticien est de sabrer chez son patient l'espoir ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

... Par ailleurs, je conseille aux internautes la lecture du rapport de la Cour des comptes sur la gestion des Sidactions 94 à 97 ... et notamment sur l'usage de 15 M FF pour mettre en place une unité de notre ami Luc dans une annexe de l'hôpital Saint Joseph à Paris ... qui fut mise en liquidation judiciaire quelques temps après par le tribunal civil ... et dont la capitalisation de départ soulève "quelques interrogations" ... même auprès de la Haute juridiction qui entendait bien rester "soft" dans cette approche si sensible ... sont-ce ces déboires qui ont conduit à son soudain intérêt pour la papaye verte anti-âge ?

Vous trouverez cela facilement à la source sur internet ... à lire entre les lignes ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rock

Voir première partie de ton dernier post....

Je ne suis pas là pour subir tes diatribes vindicatives et essuyer tes rages débordantes... ni passer au pilori de tes opinions....

Mieux vaut le silence....

Salut donc et bonne chance !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je voudrais, en écho à Vallmo, faire savoir que l'un de mes amis est sous azt depuis maintenant 9 ans : pas de lipodistrophie, ni aucun autre effet secondaire. Il est vraiment en pleine forme (O+ depuis 86 = 19 ans). Cela me paraît essentiel que cela se sache.

De même que les gens ont le droit d'être informés qu'il existe des dissidents en très bonne santé, de même ils doivent savoir que la tri-thérapie n'est pas une mort annoncée non plus. Sinon on se retrouve exactement comme il y a 20 ans: aucun espoir, aucune issue.

Et je rappelle que dans mon cas, après 18 ans de dissidence active, j'ai finalement décidé de prendre ces traitements et que pour l'instant je me porte beaucoup mieux qu'il y a un an (même si j'oublie très très régulièrement de les prendre car chaque fois que je viens sur ce forum, je n'arrive plus à les avaler).

bisous à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://perso.wanadoo.fr/sidasante/azt/azt.htm

L'AZT n'est pas un nouveau médicament. Il n'a pas été créé pour le traitement du sida et n'est pas un produit antiviral. L'AZT est un composé chimique qui a été développé comme agent de chimiothérapie contre le cancer il y a plus de 30 ans. Nous savons que la chimiothérapie travaille en tuant toutes les cellules qui sont en train de grandir dans le corps. Beaucoup de patients souffrant du cancer ne survivent pas à la chimiothérapie qu'on leur applique en raison de ses effets destructeurs sur le système immunitaire. A cause des dégâts qu'elle crée, la chimiothérapie n'est jamais utilisée qu'au moyen de prévention et elle n'est administrée que pour de très courtes périodes de temps. Il faut savoir aussi que l'AZT comme agent de traitement du cancer a été abandonné il y a plus de 30 ans en raison de sa toxicité.

Charles Thomas, PhD · Ancienne chaise du département de biologie de cellules, institut de recherche de recherche de Scripps

Un nombre de plus en plus important des scientifiques dans le monde entier ont publiquement dénoncé tout le échec de l'hypothèse de HIV/aids, remis en cause la signification du l'"essai de SIDA", et critiqué l'utilisation d'cAzt on s'est avéré que qui est un poison toxique qui fait le plus malade patient et est réellement la cause des décès de SIDA. Le groupe inclut des scientifiques tels que Kary Mullis, qui a gagné le prix Nobel pour la chimie en 1993 pour inventer la réaction en chaîne de polymérase employée pour déterminer HIV .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...