Aller au contenu
forum sidasante
Invité Patience

"VIH" et vaccins ...

Recommended Posts

Invité Libertie

OK, mais alors pourquoi rejeter l'action éventuelle des vaccins dans cette prolfération? Finalement ,on n'est sûr de rien, ni de l'émergence à cause des médicaments ni des vaccins, mais par contre, on sait que les actions des hommes peuvent avoir une influence.

Dans tous les livres que j'ai pu lire sur la question du SIDA, on parlait des cas que tu évoquais, des personnes séropo depuis longtemps qui n'ont jamais développé quoique ce soit sans traitement antiviraux .

Je trouve donc que si l'intervention de l'homme, par quel intermédiaire que ce soit , peut développer des maladies comme le SIDA, nous avons beaucoup de soucis à nous faire pour l'avenir. C'est pire que ce que je croyais!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne rejette pas l'hypothèse vaccinale, mais je la considère d'un autre point de vue : ce n'est pas parce qu'il pouvait y avoir le "vih" dans ces vaccins que les gens sont devenus séropositifs, c'est à cause de la nature même de ces vaccins.

Et tu as raison de te faire du souci, parce si ces personnes qui croient dur comme fer qu'elles ont raison ont le pouvoir politique, les lendemains qui chantent n'arriveront qu'après des bouleversements terribles.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Libertie,

Le plus drôle est que, précisément et malgré cette bonne TABDT, j'ai chopé quand même la typhoide en Asie ... Pas assez de doses sans doute ... 4-bravo.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Cheminot,

C'est bien ainsi que je l'entendais et à mon avis la composition même des vaccins avec du sérum de veau ou du sérum humain insuffisamment épuré peut être un vecteur de maladies . Quelle qu'elle soit. Par contre je ne sais pas de quoi sont composé lesmédicaments cités plus haut. Y a t'il également du sérum humain ? Ou des sérums animaux? Par quelle magie pourraient -ils dévelloper une maladie? Je suis soucieuse de comprendre.

rock-en-rock,

Les vaccins ne protègent pas forcément tous correctement. Pour la typhoïde, je lisais hier un article disant qu'il faudrait se vacciner tous les 3 ans pour que cela fonctionne.

D'où l'importance d'évaluer correctement le risque vaccinal par rapport au bénéfice.

Certains médecins commencent à se poser des questions.

Quand on voit de quelle façon on vaccine, je prends vraiment peur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est cela qui est extraordinaire .

En effet un individu normalement vigilant peut se rendre compte que non seulement la vaccination ne fonctionne pas , mais qu'en plus elle fragilise les individus.

On peut parfaitement se rendre compte de cela sans lire les ouvrages des opposants , la seule difficulté c'est de se défaire des conditionnement , qui quelque part nous arrangent bien.

Bien sur pour moi c'est un peu plus facile ...j'ai une sorte d'allergie congénitale aux conditionnements.

Pour résumer ce que je veux dire , c'est que si la vaccination continue à bénéficier d'un tel crédit d'opinion , il ne faut pas en chercher la raison autre part que dansla négligeance et l'irrespect de soit et des autres.

Pour ce qui me concerne même si j'étais convaincu de l'éfficacité à 100% de la vaccination ,je resterais farouchement opposé à l'obligation vaccinale , et au fait que qui que ce soit , puisse décidé à ma place , de ce qui est bon pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Je suis d'accord avec toi et je me suis penchée sur ces raisons de toujours vouloir sauver tout le monde contre son gré. Cette démarche, je l'ai eu et c'est avec un grand travail que j'ai modifié ma vision des choses et mes convictions profondes.

C'est un débat qui n'existe pas car cela arrange bien les politiques de dire que de toute manière, avec l'obligation vaccinale ils "sauvent " les gens. Ils pensent avoir une démarche bien pensante de santé publique. Il faut aussi penser que l'industrie pharmaceutique en France est une véritable poule aux oeufs d'or et qu'on ne va pas la contrarier!Il y a trop d'enjeux économiques et sociaux!

En matière de santé publique le France est réellement dans le peleton de queue!

Nous sommes le seul pays d'Europe à pratiquer l'obligation vaccinale par le BCG. Si on ne le fait pas on est passible de 6 mois de prison ferme. 3 mois pour les autres vaccinations.

Le BCG est pourtant une des vaccinations les plus controversée qui soit. Non seulement, elle ne protège pas contre la tuberculose mais pire elle est même vecteur de cette maladie.

De nombreuses études l'ont prouvé.

Le vaccin de la variole a été retiré du marché 12 ans aprés l'éradication de la maladie. Alors que de nombreux pays l'avait déjà écarté. Cette vaccination peut provoquer des cancers sur la cicatrice de la cutie jusqu'à 50 ans aprés.

Quand on voit également que le nuage de Tchernobyl à éviter par l'opération du Saint espirt, de survoler notre pays; quand on voit combien d'année les spécialistes ont dû se battre pour faire reconnaître l'amiante comme dangereux; quand on voit le sang contaminé et tant d'autres encore; on se demande si nos politiques sont réellement aveugles ou sourds! En tout ils ne sont plus digne de confiance!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Mes "camarades" de régiment se souviennent sûrement de ces épisodes vaccinaux ... Pour ma part, ça remonte à 31 ans ...

Je me demande plusieurs trucs s'agissant de cette "technique" de la grosse seringue et de l'aiguille unique pour nous piquer l'un après l'autre :

- en 74, il n'y avait pas de maladies infectieuses transmissibles par ce genre de "protocole" ?

- que se passait-il donc si le premier de la file était porteur d'une saloperie ?

- les hépatites n'existaient pas en ces temps anciens ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Bien sûr que cela existait à l'époque! Les hépatites et bien d'autres encore.....

Certains ont certainement dû être contaminés de la sorte.

icon_tresfache.gif

Mais le saura t'on un jour?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce qui concerne les médicaments que je cite, Ce lien montre bien que ces substances réagissent avec le principal antioxydant de la cellule, le glutathion, en en diminuant évidemment les taux. D'où cette déficience en glutathion dans ces pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité LGK

Je savais pas que refuser un vaccin peut entrainer une peine carcérale.

Je trouve cela déplorable pour un pays qui fait le beau davant les autres en criant "Droits de l'Homme", c'est plutôt "Droits à l'esclavagisme".

J'avais déjà pas mal de doute sur les vaccins mais au lire de tous ces posts c'est pas rassurant mais pas rassurant du tout.

On sait, mais on fait pas, on fonctionne complétement à l'envers, putain en 3000 ans d'histoire on a pas pris un pet d'intelligence, ça fout les chtouilles de voir que nos soi disant "représentant" ne sont strictement bon à rien, j'éspère qu'il faut pas faire d'études pour être députés ou autre, cela serait le comble.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

LGK,

Découvres-tu qu'au pays des droits de l'homme (à la bouche toujours pleine de ce concept), on glisse doucement de la liberté d'expression vers le délit d'opinion ... ?

Refuser les "bienfaits" des vaccins est un délit d'opinion ... montrer le bout de son nez sur le sujet qui est le nôtre peut facilement être requalifié à l'identique ... ne pas participer aux kermesses contre la shoah (même si on n'approuve rien) est un prémice à un futur délit d'opinion ... etc ... etc ...

L'adhésion devient presque "incontournable" ... la passivité va bientôt devenir un délit ...

Ne pas écouter religieusement ceux qui "savent" (et qui ne sont pas concernés) devient également une matière répréhensible y compris pour ceux qui sont, eux, concernés au premier chef ...

Ils disent le droit, ils disent la morale, ils disent ce qu'il faut faire, ils disent ce qu'il ne faut pas faire, ils s'expriment sur tout l'espace disponible et, de temps en temps, font des micros trottoir "spontanés" pour donner la parole (uniquement la bonne bien sûr) au vulgum pecus ...

Ah j'oubliais ... ce qui nous distingue des dictatures classiques, c'est bien sûr la démocratie via un papier à mettre dans une urne de temps à autres ... histoire de conforter leur légitimité ...

Monsieur Chirac s'est d'ailleurs "réjoui" ce matin du "oui" massif des espagnols à la Constitution européenne ... Il a tout lieu d'être optimiste en effet : 60 % des intéressés ne se sont pas déplacés ... et sur les 40 autres % ... 18 ont voté "non" et 8 ont voté blanc ... ce qui nous fait quand même "démocratiquement" entre 25 et 28 % d'espagnols n'ayant sans doute jamais lu le document qui sont pour ...

Voilà d'excellentes bases de satisfaction ... Bravo ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Dis Cheminot, tu peux pas nous le mettre en français ton texte? déjà , je parle très mal l'anglais mais en plus quand c'est du technique....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, c'est de la chimie pure.

En gros, on montre que les propriétés redox de ces substances (je n'entre pas dans les détails, il s'agit de polarographie) sont fortement modifiées par la présence de glutathion. Les vagues de réduction ont leur potentiel abaissé.

Cela signifie simplement que ces antibiotiques et le glutathion réagissent de manière rapide ensemble.

Disons simplement que des travaux de ce genre n'infirment pas, au contraire, les hypothèses sur le stress oxydatif médicamenteux dont nous parlons ici depuis un bout de temps.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

ça fout les chtouilles de voir que nos soi disant "représentant" ne sont strictement bon à rien, j'éspère qu'il faut pas faire d'études pour être députés ou autre, cela serait le comble

Mais si, ils sont bons à quelque chose : à toucher des indemnités et à satisfaire leur soif de reconnaissance ... On n'apprend pas à être bon ... tout juste peut-on apprendre des techniques afin de faire croire aux autres qu'on l'est un peu ...

C'est que les autres ne sont pas très bons : croire que les premiers ont un quelconque pouvoir pour mener un individu au bonheur est une coupable illusion ... les solutions ne sont qu'individuelles ... on peut juste espérer des premiers qu'ils se montrent suffisamment discrets pour ne pas nous emmerder ... Ce n'est pas toujours gagné, j'en conviens ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Baisse des fonds publics américains de recherche sur le sida, un défi pour un vaccin

WASHINGTON (AFP),

le 22-02-2005

Les fonds publics américains pour la recherche sur le sida, surtout consacrés à la mise au point d'un vaccin, vont se raréfier dès 2006, forçant les chercheurs à optimiser leurs efforts et à accroître leur coopération avec le secteur privé, a mis en garde lundi un responsable de l'Institut national de la santé (NIH).

"Alors que 2006, 2007, 2008 et 2009 approchent, il est devenu clair que non seulement la hausse du budget du NIH sera inférieur à 2%, mais que les largesses passées du gouvernement fédéral pour financer toutes les recherches, particulièrement celles sur le sida, vont prendre fin", a déclaré Anthony Fauci, directeur au NIH pour les maladies infectieuses et les allergies (NIAID).

Il a dit avoir été prié de réexaminer l'ensemble des recherches au NIAID, ce qui signifie, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse, qu'il va falloir travailler encore davantage avec les industries privées et d'autres organisations de manière "à optimiser chaque dollar dépensé".

Le NIH est le plus grand institut public de recherche dans le monde avec un budget annuel de 28 milliards de dollars qui avait doublé entre 1997 et 2003.

Sur les quelque 600 millions de dollars dépensés globalement pour développer un vaccin contre le sida, 520 millions proviennent du NIH, le restant étant quasiment fourni par l'International AIDS vaccine Initiative, un partenariat entre secteur public et privé.

Cette nouvelle réalité budgétaire américaine va se traduire par des critères plus stricts pour mesurer le succès des 30 essais cliniques en cours dans le monde, a souligné M. Fauci.

Les études qui ne donneront pas suffisamment tôt des résultats encourageants pourraient ne plus être financées de manière à concentrer les fonds sur des recherches plus prometteuses, a dit le responsable du NIAID.

C'est ainsi que l'essai clinique actuellement en cours en Thaïlande et objet de controverse pourrait être soumis à ces nouveaux impératifs de résultats.

Cette recherche a été critiquée parce que les 30.000 volontaires reçoivent deux vaccins qui individuellement n'ont pas donné de résultats. Malgré cet échec, le NIH a décidé de la poursuivre en faisant valoir que personne ne sait encore comment ils pourraient agir de concert.

Mais M. Fauci a dit lundi que "cette étude était suivie de près et que rien ne garantit qu'elle sera menée à son terme".

Malgré ces restrictions budgétaires, il a tenu à souligner que la mise au point d'un vaccin contre le sida restait une priorité pour le NIH.

"Un vaccin efficace et sans risque est essentiel pour contrôler le sida mondialement et constitue le défi le plus important et difficile auquel sont confrontés les chercheurs", a ajouté M. Fauci. "Personne n'est très près (aujourd'hui) de produire un vaccin capable d'empécher l'infection", 23 ans après l'identification du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), a-t-il ajouté.

Une des grandes difficultés pour faire un bon vaccin est de faire fabriquer à l'organisme des anticorps neutralisants, afin de bloquer l'infection de nouvelles cellules, selon ce scientifique.

La pandémie de sida, l'un des plus grands défis mondiaux de santé publique, touche 39 millions de personnes porteuses du virus. Plus de trois millions en sont mortes en 2004.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Ne pas foutre de fric par les fenêtres me semble sage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Je lis et j'entends les "efforts" déployés relativement aux campagnes de vaccination massives en Afrique ... avec, au besoin, l'utilisation de l'armée pour convaincre les intéressés ...

L'ambition cette année est d'en piquer 100 millions ... sur une population d'environ 550 millions, ce sera un beau score ...

J'ai donc interrogé un intervenant salarié sur cette magnifique tâche ...

" Sont-ce des vaccins vivants ? " lui ai-je demandé ...

" Oui souvent ... et alors ? " répondit-il ...

" Très bien ... sont-ce des vaccins qui figurent sur la liste OMS où ces vaccins sont proscrits pour les séropositifs ou très décommandés ? " ai-je ajouté ...

" Où voulez-vous en venir ? " dit-il en montrant déjà de l'agacement ...

" et que se passe-t-il pour les séropositifs en ce cas ? " dis-je impertinent

... en fait, ce qui serait idéal, c'est un dépistage systématique et préalable ... du VIH ...

... "nous" y arrivons ...

Il y a mille et une façons de parvenir à ses fins ... pour entretenir une industrie et un grand dessein ... ça va peut-être encore bien plus loin que nous pouvons l'imaginer ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a mille et une façons de parvenir à ses fins ... pour entretenir une industrie et un grand dessein ... ça va peut-être encore bien plus loin que nous pouvons l'imaginer ...

A propos de grand dessein ...!

Il y a quelque jours je faisais la queue à caisse d'un magasin.

Il y avait devant moi un homme au crane tondu ...et sur ce crane tondu on pouvait voir un petit boitier noir , de la moitié de la taille d'une petite boite d'allumette , greffé sur la tête , un peu au dessus de l'oreille droite.

Nulle doute qu'il s'agit là d'un grand progrés de la technologie médicale , et que grace à petit accessoire notre homme doit bénéficier d'un confort de vie qu'il avait surement perdu .

Dans le même ordre d'idée , je viens d'apprendre que la FDA venait d'autoriser l'implantation des micro-transpondeurs chez l'homme.

Ce sera d'abord limité à des informations médicales dont l'accés ne sera strictement limité aux personnes habilitées.

Puis un jour on trouvera bien une raison valable pour en élargir l'accés à la police...pour les délinquants sexuels tout le monde sera d'accord par exemple .

Puis le pas étant franchi on enregistrera d'autre donnés.

Puis on dotera ces petits dispositifs de senseur capable de detecter vos paramétres sanguins , hormonaux etc ,etc...

Puis ces dispositifs seront équipés de systéme capables de maintenir tout ces paramétres au niveau optimal (toujours pour le plus grand bénéfice de notre santé.

Puis on ajoutera à cela un petit emetteur recepteur capable de nous relier à un grand ordinateur central.

Puis un jour il sera évident que le mieux c'est de nous appareiller à la naissance .

Dormez braves gens on s'occupe de tout ...!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait Rock, la problématique est simple.

On écoule un produit, et c'est bon pour le chiffre d'affaire.

On guette les retombées pour profiter d'un autre marché.

Je crois que cela s'appele un marché captif.

Ca remplace avantageusement le marché aux esclaves, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Nous évoquons "le meilleur des mondes" ... mais, progressivement, la fiction devient réalité ... Je suis comme Sic, nous nous devons de faire confiance à "l'Homme" : quand il y a des conneries à faire ... il ne peut les rater que par insuffisance de technologies ... mais quand les technologies progressent, tout devient possible ... le pire en premier lieu ... et, le cas échéant et par effets incidents, quelques bonnes choses ...

Encarter, enficher, mettre en database tout le monde est un fantasme des gens de pouvoir ...

Regardez donc l'évolution du dispositif législatif relatif à la mise en fichier des identités ADN ... nous sommes passés en peu de temps de "clients" délinquants sexuels déjà condamnés à une "palette" beaucoup plus charge qui incorporent la quasi-intégralité des crimes et délits ...

La CNIL s'est émue quand même ... Aucun problème, le pouvoir a modifié ses compétences ...

Comme cela a été dit, il faudrait étendre cela à l'intégralité des maternités ... Il faut ratisser large ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...