Aller au contenu
forum sidasante
Invité Patience

"VIH" et vaccins ...

Recommended Posts

Invité Libertie

Abandon des essais de vaccins contre le SIDA.

Hier soir en regardant les informations, j'ai entendu que les USA avaient décidé d'interrompre les essais de vaccination contre le SIDA car un des patients aurait développé une maladie neurologique suite à cet essai. Une myélite... Cela me fait penser à un autre vaccin....

Suspension des essais de deux vaccins préventifs contre le sida en France

18 février 2005

L'agence nationale de recherches sur le sida (ANRS) et l'agence du médicament (Afssaps) ont annoncé vendredi l'arrêt temporaire des essais de vaccin préventif contre le sida : Vac 16 et Vac 18. Ces décisions ont été prises après l'apparition d'une maladie neurologique chez un patient américain participant à un essai portant sur la même préparation vaccinale. Il s'agit "d'introduire un temps de réflexion" après un "signal" pouvant évoquer un effet secondaire, alors qu'il existe un "débat scientifique sur la façon d'interpréter" les données disponibles, a déclaré devant le professeur Trouvin, directeur de l'évaluation des médicaments et des produits biologiques au sein de l'Afssaps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils n'ont malheureusement toujours pas compris que les protéines du "vih" sont des productions d'un métabolisme perturbé, et qu'en cherchant à créer un vaccin contre ces protéines, ils vont faire apparaître des maladies autoimmunes...

NB : Libertie, merci pour l'info. Pour faire une citation, enlève le slash (/) du premier QUOTE

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Dommage que ce "sage principe de précaution" ne soit pas mis en place s'agissant des tri thérapies ...

Que vont-ils inventer désormais pour ramasser des sous ?

à suivre donc ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie
Extrait du concours médical du 19/09/1987: "La carte d'incidence maximale du SIDA en Afrique correspondrait à celle où l'ultime effort d'éradication de la variole aurait été accompli. C'est cette introduction massive du virus vaccinal au sein d'une population séropositive mais dormante qui pourrait avoir donné le coup d'envoi du phénomène SIDA..."
Pr Robert Gallo: extrait du Time:

"J'ai toujours dit que l'usage de vaccin de virus vivants, comme l'on pratique en Afrique, peut activer un virus endormi comme celui du SIDA..."

Anne Meurois-Gévaudan, Celui qui vient: extrait de traduction d'un document confidentiel, donné par un journaliste américain à Serge Monast: "Bibliothèque du Sénat des USA- Audiences devant un Haut comité du comité sur les affectations. Maisons des représentants- Ht comité du département de la défense"

......Financement pour le développement du virus du SIDA: "...La mise en pratique du programme et des laboratoires devait être complétée pour 1974/1975 et le virus prêt entre 1974 et 1979. L'O.M.S commença à injecter le SIDA lié au vaccin contre la Variole à plus de 100 millions d'Africains en 1977. Plus de 2000 jeunes blancs mâles homosexuels (opération cheval de Troie)reçurent une injection avec le vaccin (trafiqué)de l'Hépatite B en 1978...Le développement du virus avait apparemment 2 buts: le premier en tant qu'arme politique et ethnique devant être utilisée contre les noirs et le second pour réduire le taux de population..."

Robert Mac Namara, Ancien secrétaire d'Etat Américain , J'ai tout compris,N°2 février 1987:"Il faut prendre des mesures draconniennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire le taux de natalité s'est avéré impossible. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment? Par des moyens naturels, la famine et la maladie..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Libertie,

Lhistoire de lépidémie de $IDA associée à la vaccination, scénario genre "The River", tu peux loublier! icon_biggrin.gif

En effet, toute cette théorie repose sur le premier cas de $IDA soit-disant africain de 1959.

Toute cette histoire est à nouveau une FRAUDE car, de ce que jai pu lire sur ce premier cas, il ne sagissait même pas dun africain, mais dun marin anglais de Liverpool ou de Manchester, habitant à Kinshasa et qui a été rapatrié. Peut-être n a-til eu que la mauvaise idée de se protéger des maladies tropicales avec des antibiotiques en continu, comme la prévention Bactrim quONU$IDA a propagé sur toute la planète par la suite pour soit-disant se protéger de la pneumonie à pneumocisti carinii ( alors que cette pneumonie est un effet secondaire du Bactrim!)

Evidemment, comme dhabitude dans la propagande de $IDA et Cie, on découpe ce qui est gênant et sur la base du premier cas de $IDA,on supprime tous les détails gênants dans la propagande officielle et on développe des théories de singes verts icon_biggrin.gif et de contamination via un vaccin (ce qui ne veut pas dire quil ny ait pas de problèmes avec les vaccins!).

Pour comprendre la dynamique de lépidémie, tu suis simplement tout le commerce des agents moisissants, antibiotiques, corticostéroïdes et hydroquinone (dans les crèmes blanchissantes). icon_biggrin.gif

Comme par hazard (pour la pharmafia) Haiti et le Zaire sont tous deux sous contrôle de dictateurs fascistes, et sous une très forte dépendance des Etats-Unis avec un certain Georges Bush comme vice président et ami de Mobutu (passion commune: Machiavel! icon_biggrin.gif ). Georges Bush, alors vice-président, est un des leaders du mouvement eugéniste aux Etats-Unis et, comme par hazard, un des plus grands profiteurs de la pharmafia, avec Carlyle. Il nest plus besoin de préciser doù aurait pu venir les différents agents moisissants. Il faut aussi considérer une défficience généralisée en vitamine A (facteur agravant pour le développement de la candidose) à Haiti, à cette époque (je ne sais pas pour le Zaïre).

Avec tout celà en tête, tu peux redessiner tout le développement de lépidémie de $IDA dune manière beaucoup plus plausible icon_biggrin.gif .

Evidemment que celà dérange car les Etats-Unis ne peuvent plus passer pour un bienfaiteur de lhumanité. La politique américaine nest pas difficile à comprendre: "on sème la zizanie dans les coulisses afin de passer pour un bienfaiteur de lhumanité, en ramenant lordre dans le désordre créé dans les coulisses. Et les médias trompettent, évidemment, cest tellement mieux quand cest américain, et les moutons sont tous contents icon_biggrin.gif

Je préparerai des documents plus détaillés sur "Les Profiteurs du $IDA" bientôt!

A+,

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le dernier document émis par les autorités sud-africaines indique une mortalité annuelle en 2003 de 500000 personnes. Soit, sur une population totale de 46Mos (selon le dernier recensement), un taux de mortalité de 10,9 pour mille.

selon

http://www.statssa.gov.za/Publications/pub....t&PM=&PY=&PS=1

A rapprocher des taux suivants, pour les pays européens :

France 9/1000

Allemagne 10/1000

Danemark 11/1000

Hongrie 13/1000

Ukraine 16/1000

selon

http://www.census.gov/ipc/www/idbsum.html

Selon les sources gouvernementales, le nombre de morts dues au sida est de l'ordre de 10000 par an.

Les enragés du sida que sont l'OMS et les ONG voudraient y rajouter les morts de tuberculose, de grippe, de pneumonie.

On voit bien que le gros problème vient des tests (qui donnent selon l'ONUSIDA 300000 morts /an dues au sida à pertir de leur méthode de calcul appelée Epimodel), qui en fait, comme nous le savons maintenant, donnent de fausses positivités lors des infections mycobactériennes, et également lor de la simple grippe.

Attendez-vous à un monde où la moindre grippe deviendra Sida (grâce aux tests que les médecins et agents de laboratoires comprennent et connaissent de moinsen moins), et où les exclus du système (pas du puce sous-cutanée pour eux) deviendrons de plus en plus nombreux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement Libertie,

Le livre que tu mentionnes Celui qui vient et son contenu, peut à lui seul justifier lexistence du site Onnouscachetout.com. Le monde des causes, malheureusement nest pas à la portée de monsieur tout le monde. Cest pourquoi je me demande parfois, si lon peut discourir indéfiniment des causes de la maladie en restant uniquement dans le monde des effets.

Bien sincèrement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Cheminot ... je te relate ce qu'en dit RFI (la radio de propagande de la pensée unique en afrique) sur la question (cette semaine) :

Sachant qu'ils ont Mbeki dans le viseur ...

Je cite :

" Une enquête (payée par qui ? non précisé) réalisée sur 3 millions de certificats de décès montre que les causes réelles des décès (on ne précise pas le ratio par rapport aux 3 M) sont maquillées ... En effet, il convient (tiens donc) d'incorporer les tuberculoses, les pneumonies et autres maladies infectieuses dans les décès dus au SIDA ... "

Point barre ... on passe à autre chose ...

Qu'en retient le quidam ? ... que c'est terrible bien sûr ... car sans SIDA, il n'y aurait aucun cas, comme toute logique peut le démontrer, de tuberculose, de pneumonie et autres maladies infectieuses ...

Nous nageons dans le n'importe quoi ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui les amène à dire que tout ce que raconte le gouvernement sud-africain est erroné...

Je vois malheureusement se profiler une intervention internationale en Afrique du Sud, pour évacuer ces trublions (élus avec 70% des voix, mais ce sont des noirs qui ont voté, ..., tout le monde sait qu'ils n'ont pas atteint la majorité électorale...), avec le prétexte d'un acte humanitaire.

Tout cela me dégoûte. Le colonialisme, on est en plein dedans.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Comme je l'ai déjà dit Cheminot, les "indigènes" en ont ras le bol des ONG et autres intervenants multi-latéraux labellisés ou s'en contre-fichent sans savoir qu'ils opèrent ... sauf bien sûr, ceux qui y sont salariés ... ou qui en tirent de juteux profits.

Quand j'en ai un peu le temps ou l'occasion, je vais visiter les centres "Onusida" des coins que je visite ... très suspicieux ces gens là ... d'autant que les lieux sont souvent vides de "victimes" ... Je n'ai pas de bol, je n'en vois jamais. C'est pas le jour ... ils ne viennent que pour les soins ... étrange quand même ...

Pour ne pas me faire foutre dehors, je suis obligé de les "féliciter" pour leurs actions ... Un jour, mal luné sans doute, j'ai rétorqué à un "responsable" plus suspicieux qu'un autre et un rien insolent qui me demandait de que je venais faire au juste, j'ai dit : " Je viens voir comment sont utilisés mes impôts ... " ... Il voulait appeler la police ... j'avias envie de le coller au mur ! (et lui aussi) ...

En quoi est-ce si déplacé que ça que de vouloir connaître l'utilisation de ses impôts ? ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Lhistoire de lépidémie de $IDA associée à la vaccination, scénario genre "The River", tu peux loublier! 

En effet, toute cette théorie repose sur le premier cas de $IDA soit-disant africain de 1959.

Toute cette histoire est à nouveau une FRAUDE car, de ce que jai pu lire sur ce premier cas, il ne sagissait même pas dun africain, mais dun marin anglais de Liverpool ou de Manchester, habitant à Kinshasa et qui a été rapatrié. Peut-être n a-til eu que la mauvaise idée de se protéger des maladies tropicales avec des antibiotiques en continu, comme la prévention Bactrim quONU$IDA a propagé sur toute la planète par la suite pour soit-disant se protéger de la pneumonie à pneumocisti carinii ( alors que cette pneumonie est un effet secondaire du Bactrim!)

Désolée, Pierre, mais je ne crois pas avoir mentionné, à aucun moment une quelconque relation avec le premier cas d'un africain en 1959.

Je ne suis pas du tout certaine que les vaccins ne soient pas au moins déclencheur de l'épidémie de SIDA . Mais le saurons-nous vraiment un jour? Y a t'il des études entreprises?

Nous venons seulement de connaître qu'en 1942 500 000 soldats américains avaient reçu des doses de vaccins contenant le virus hépatite B. Nombreux sont ceux qui ont développé des hépatites aigües .

Personne n'a osé le dénoncer. Pourquoi serait-il si aberrant de constater que sous prétexte de manipuler la population , on inocule des maladies au travers des vaccins? Le système immunitaire est bouleversé par un simple vaccin. Dans ce vaccin on peut y trouver du sérum de veau, de l'aluminium, du mercure et le fameux SV40... Sommes tous bien au courant de tout ce que peuvent provoquer ces petits éléments constituants?

Modifié par Libertie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Evidemment, comme dhabitude dans la propagande de $IDA et Cie, on découpe ce qui est gênant et sur la base du premier cas de $IDA,on supprime tous les détails gênants dans la propagande officielle et on développe des théories de singes verts  et de contamination via un vaccin (ce qui ne veut pas dire quil ny ait pas de problèmes avec les vaccins!).

Pour comprendre la dynamique de lépidémie, tu suis simplement tout le commerce des agents moisissants, antibiotiques, corticostéroïdes et hydroquinone (dans les crèmes blanchissantes).

Je ne découpe rien du tout et je te rapelle qu'avant tout, les bénéfices faits avec les vaccins dépassent l'entendement. En les généralisant, on assure aux actionnaires des lobbying pharmaceutique un substantiel bénéfice. La théorie du singe vert , transportant le SV40 n'est pas une petite théorie. Pourquoi serait-elle plus inappropriée?

par contre je ne vois pas de quoi tu parles en citant les moisissants, antibio; corticoïde et hydroquinone! En effet, il me semble que les populations ayant développé dans un premier temps le SIDA n'étaient pas forcément traitées par ces médicaments. Alors je ne comprends pas où tu veux en venir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Tiens ça me rappelle un truc : quand j'ai fait mon service militaire, on nous a imposé en 4 fois la fameuse TABDT (la 3ème, j'ai cru que j'allais crever d'ailleurs) ... un cocktail de vaccins pour notre bien ...

Ce qui était "amusant" c'est que notre section (40 pélérins) était alignée en rang d'oignon et qu'un infirmier d'opérette (il était coiffeur dans le civil) nous piquait l'un après l'autre avec une grosse seringue à usages multiples en nous mettant, au jugé, des doses à sa convenance ... La troisième fois et me concernant, il a du me mettre double dose ...

Des conditions d'hygiène idéales en vérité ...

Merci pour tout Docteur ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

et comment croyez vous que se passent les séances de vaccination obligatoires maintenant en afrique ? ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

et aprés on te bassine avec les infections nosocomiales.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

et comment croyez vous que se passent les séances de vaccination obligatoires maintenant en afrique ? ...

Cela me fait penser au post concernant Bill Gates qui donne ses millions de dollar pour les vaccins...

A mon avis nous avons beaucoup de chamin à parcourir!

Alors toii aussi tu as reçu le TAB? Dés fois qu'au carrefour suivant tu tombes sur un petit cas de typhoïde!

Ah!es mesures d'hygiène........

ce qui me terrifie le plus dans cette façon de procédé, c'est que les populations vaccinées ne sont même pas répertoriées. On ne sait mêmepas ce que vont devenir ces personnes!

Bref, nous avons du travail. Je suis ulcérée en temps qu'infirmière de voir cela!

Je ne sais pas si j'arriverai à redonner de l'argent à une ONG!:tresfache:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Libertie @ Dimanche 20 Février 2005, 18:46)
Evidemment, comme d’habitude dans la propagande de $IDA et Cie, on découpe ce qui est gênant et sur la base du premier cas de $IDA,on supprime tous les détails gênants dans la propagande officielle et on développe des théories de singes verts et de contamination via un vaccin (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y ait pas de problèmes avec les vaccins!).

Pour comprendre la dynamique de l’épidémie, tu suis simplement tout le commerce des agents moisissants, antibiotiques, corticostéroïdes et hydroquinone (dans les crèmes blanchissantes).

Je ne découpe rien du tout et je te rapelle qu'avant tout, les bénéfices faits avec les vaccins dépassent l'entendement. En les généralisant, on assure aux actionnaires des lobbying pharmaceutique un substantiel bénéfice. La théorie du singe vert , transportant le SV40 n'est pas une petite théorie. Pourquoi serait-elle plus inappropriée?

par contre je ne vois pas de quoi tu parles en citant les moisissants, antibio; corticoïde et hydroquinone! En effet, il me semble que les populations ayant développé dans un premier temps le SIDA n'étaient pas forcément traitées par ces médicaments. Alors je ne comprends pas où tu veux en venir.

Si, Libertie, cela fait maintenant 40 ans que les populations africaines sont bombardées, outre les vaccins, de métronidazole, de chloramphénicol, de cotrimoxazole (autre nom du bactrim), qui sont tous de superoxydants, et donc permettent la prolifération des mycobactéries et des champignons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libertie

Cheminot , pourquoi leur prescrit on ces médicaments?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien, contre les amibes, les vers (métronidazole), contre la typhoïde (chloramphénicol),...

Ce qui est intéressant, c'est que les études faites par un "pool" de sociologues et de chercheurs en épidémiologie montrent que la séropositivité est au moins autant liée en Afrique aux interventions hospitalières qu'aux relations sexuelles. Et encore celles-ci donnent-elles un taux de transmission par acte de 1 pour mille relations.

De là à penser que la séropositivité est d'abord un problème lié à certains traitements, il n'y a pas plus qu'une feuille de papier.

Ce qui est remarquable aussi, c'est que des gens y sont séropositifs depuis 15 ou 20 ans, mais ne tombent pas malades, tout en ne touchant à aucun antirétroviral (témoignage reçu d'une personne de confiance). Ces substances me semblent d'ailleurs bien plus oxydants que les premières citées.

La chose la plus scandaleuse est que le chloramphénicol est pratiquement totalement interdit en Europe et aux EU. Il est par contre recommandé dans les pays en voie de développement.

Je peux donner tous les liens, si tu le veux. Ils ont déjà été cités maintes fois ici.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...