Aller au contenu
forum sidasante
Invité Patience

"VIH" et vaccins ...

Recommended Posts

salut.gif4-ptdrasrpt.gifsalut.gif

Compte tenu des risques liés aux vaccins, restez chez vous braves gens. Tous les jours un pigeon se lève, ils en cherchent une volée.

Le premier titre accroche super: Un vaccin contre le $ida

Alleluja mes frères et mes soeurs icon_ange.gificon_ange.gif4-bravo.gif

Et au fond d'un paragraphe, on nous explique que... mais non on guérit pas le $ida mais on pense que ceux qui le choperaient le choperaient plus tardivement, ce qui laisse à penser que de toute manière, tout le monde va le choper........

Dire que j'ai milité pour l'abolition de la peine de mort icon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gif

Nowar

1-cingle.gif1-marteau.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ZeH
(Cheminot @ Mardi 16 Novembre 2004, 01:32)
(Isis Rider @ Lundi 15 Novembre 2004, 23:08)

Salut les gens!

Un conseil, en tout cas : si vous êtes séronégatif et

à faible risque de contamination par le VIH

(quelqu'un a un commentaire???)

Au moins, on est sûr que ça marchera ! ! ! !

Quelle mascarade !

Je l'avais relevé aussi, mais étant donné ma nullité dans le domaine médical je n'ai pas osé le soulever....

C'est si improbable de faire des tests sur des séronégatifs?

Et s'ils injectaient le HIV (sous une forme qu'ils considèrent non dangereuse) au séronégatifs?

J'aimerais comprendre... 4-spamafote.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nng nng

ou alors ils injectent une sorte de placebo aux volontaires (séronégatifs)

ensuite "tests" sur les vaccinés, et par la magie des statistiques, nous sortent un magnifique schéma qui montre l'efficacité du vaccin.

puis, à la suite de ça:

test du vaccin sur des séropositifs

il y a quelques recommandations en même temps que l'inoculation du vaccin, concernant le mode de vie, et le régime alimentaire, et bien sûr, un arrête de la trithérapie, chimio et autres thérapies dangereuses.

tests sur vaccinés séro+ --> résultats très très satisfaisant: état de santé très très positif

lancement du vaccin à grande échelle

de moins en moins de séropositifs...

etc.

je pense même par la suite à des campagne de "vaccination" en afrique, et dans tous les pays touchés par ce "fléau"...

résultat:

beaucoup de Unes concernant le vaccin miraculeux

donc partisant des vaccinations mis en avant

tous les anti-vaccins sont rejetés, mis en dérision

le "vaccin" se propage

donc enrichissment des labos

par la magie des statistiques, au bout de quelques temps, la "maladie" est totalement éradiquée

etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut.gifsalut.gif

Tester, sur des personnes saines, un vaccin présopposé leur éviter une maladie de société pose quelques interrogations en préalables:

-> sait on véritablement quel est le risque d'un individu lambda de choper cette maladie?

-> Peut on évaluer de façon certaines la contagiosité d'un contact et surtout les raisons qui font qu'un individu donné pourrait être atteint à un moment donné et indemne à un autre moment.

D'autres questions peuvent être ainsi posée et à la grande majorité on ne pourrait honnetement répondre oui, ce qui signifie que cette évaluation se base sur des postulats biaisés, que sa logique se base sur un raisonnement biaisé, et que donc ses résultats seront biaisés.

Il apparait donc que son existence n'est pas liés à la volonté de supprimer une maladie mais à celle de récupérer des budgets pour une unité de recherche.

Nowar

1-cingle.gif1-marteau.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-> sait on véritablement quel est le risque d'un individu lambda de choper cette maladie?

-> Peut on évaluer de façon certaines la contagiosité d'un contact et surtout les raisons qui font qu'un individu donné pourrait être atteint à un moment donné et indemne à un autre moment.

A nouveau, le document maintes fois présenté ici et émanant du ministère de la santé

http://www.sante.gouv.fr/pdf/dossiers/sidahop/ch16.pdf

indique un risque de un sur 2000 de devenir séropositif lors de relations sexuelles vaginales avec un(e) personne séropositif(ve), ce qui, sachant que le nombre de séropositifs est de 150 000 en France, donne une probabilité de un pour huit cent mille lors d'un rapport aléatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Cheminot @ Mercredi 17 Novembre 2004, 10:37)

A nouveau, le document maintes fois présenté ici et émanant du ministère de la santé

http://www.sante.gou...idahop/ch16.pdf

indique un risque de un sur 2000 de devenir séropositif lors de relations sexuelles vaginales avec un(e) personne séropositif(ve), ce qui, sachant que le nombre de séropositifs est de 150 000 en France, donne une probabilité de un pour huit cent mille lors d'un rapport aléatoire.

Statistiquement, on connais le risque, mais absolument pas la variabilité de ce risque, c'est à dire ce qui fait que dans certaines conditions on chope la maladie, et dans d'autre, on ne l'attrape pas.

Nowar

1-cingle.gif1-marteau.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité illusion

Vaccin contre le sida : un essai dans lincertitude

Un essai entamé à la fin de lannée dernière en France pour tester un vaccin contre le sida a été suspendu par précaution fin décembre, un peu plus dun mois après lappel à volontaires lancé par lAgence nationale de recherches sur le sida (ANRS), selon le quotidien Le Figaro. Aucun problème nest apparu chez les volontaires français mais cest aux Etats-Unis, où le même candidat vaccin est testé, quune inflammation de la moelle épinière sest déclarée chez un participant.

Pour linstant aucun lien de cause à effet na été établi entre la myélite et les lipopeptides injectés pour lessai. Cependant, par précaution, lAgence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a préféré suspendre lessai de phase 2 en attendant den savoir plus.

Le candidat-vaccin de lAgence repose sur des lipopeptides, obtenus à partir de fragments de protéines du VIH (des peptides synthétisés) et de lipides. Cette combinaison doit induire une réponse immunitaire cellulaire, autrement dit la production de lymphocytes CD4 et CD8, des cellules ‘tueuses devant éliminer le virus présent dans lorganisme. Lessai VAC 18 de phase 2 vise à comparer la capacité de trois doses différentes de vaccin à induire une réponse immunitaire.

La suspension est un coup dur pour lANRS qui travaille sur ce vaccin préventif depuis une quinzaine dannées. Aucun essai clinique mené jusquà présent par lANRS na entraîné deffets secondaires graves, précise le Pr Michel Kazatchkine, directeur de lANRS, interrogé par Le Figaro. Une réunion dexperts doit se tenir le 7 février pour décider de la suite. Le Pr Kazatchkine espère obtenir un nouveau feu vert dans une quinzaine de jours, sinon il pourrait décider darrêter totalement lessai. «Cette situation est psychologiquement difficile pour les volontaires et notre vaccin sera périmé dici huit mois» explique le chercheur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zut alors... un nouvel espoir de profit juteux qui s'envole... pas pour longtemps, ils trouveront bien un moyen de le ré-employer plus tard... comme pour l'AZT...

Diamant

-----------------------

Un essai de vaccin contre le sida suspendu par précaution

VIH L'apparition, aux États-Unis, d'une maladie neurologique chez un volontaire ayant reçu une molécule également évaluée en France a entraîné l'arrêt des tests

C'est un coup dur pour l'Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS) - et, bien au-delà, pour toutes les personnes porteuses du VIH : un mois après le lancement d'un appel visant à recruter 132 volontaires afin de tester un vaccin expérimental contre ce virus, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a très discrètement fait suspendre, le 24 décembre dernier, l'essai clinique ANRS VAC 18. Une décision prise dans l'urgence après la confirmation, quelques jours plus tôt, d'un cas de complication neurologique sérieuse au sein d'un essai actuellement en cours aux Etats-Unis.

Cyrille Louis

[03 février 2005]

Le détail ici : http://www.lefigaro.fr/sciences/20050203.FIG0387.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Fichtre, c'est marrant ça ... car hier sur RFI, la diffuseuse de la "pieuse pensée" en Afrique, on ne nous a pas parlé de cela mais en revanche et à raison d'un flash chaque 30 minutes, on s'est étendu sur l'interdiction qu'est faite, à Douala (Cameroun), d'un essai de traitement préventif sur 400 putes ...

"Grace à l'action française (ANRS) ... les autorités camerounaise ont interdit cette initiative menée par un laboratoire américain ...

RFI, la France et l'ANRS vomissent les Etats Unis ...

... De la bonne propagande ... en chargent la mule d'une part ... et en taisant le reste d'autre part ... le même jour !

Super !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

On commence à y voir plus clair ... c'est encourageant ... on progresse ...

1. On s'interroge encore sur le fait de savoir comment le vih tue ... voire même, s'il existe dans le milieu des emmerdeurs ...

2. Mais on commence à avoir la conviction que les essais et autres potions détruisent ... c'est consensuel presque !

C'est un peu comme au Saint Siège ...

1. On part du principe que le paradis existe ...

2. et on passe son temps à donner la méthode pour y aller depuis des siècles ... et là aussi, c'est plutôt casse burnes ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les américain en plein folie de découverte.... un nouveau vih fait apparition

Beaucoup plus rapide dans lévolution vers le sida...mais comment ils font pour trouver leurs virus ??? ils ont une cachette à microbes ?

http://www.miami.com/mld/elnuevo/news/nation/10880897.htm

Sat, Feb. 12, 2005

Pour la première fois, les médecins ont diagnostiqué un type de VIH que comme disent les fonctionnaires de santé il a deux caractéristiques remarquables : Il est suprêmement résistant aux drogues antivirales dans des patients qui n'ont pas reçu ces traitements, et il est rapidement développé pour se transformer en SIDA. L'infection défie la typique séquence de VIH au SIDA, apparentement en se transformant la maladie en peu de mois. Thomas Frieden, commissaire de santé de la ville de New York, qui a ajouté qu'elle est une variété du virus difficile ou impossible à traiter, et qu'il paraît progresser rapidement pour se transformer en SIDA '. Le docteur David Ho, directeur du Centre de Recherches du SIDA de Manhattan, où il a été diagnostiqué au patient avec VIH en décembre, dit que la combinaison de l'infection résistante à la drogue et la détérioration clinique et immunologique rapide `` est alarmante '. Le Département Santé et Hygiène Mentale a alerté à des professionnels du virement médical et il leur a demandé d'analyser tous les cas de VIH récemment diagnostiqués et non traités préalablement avec des médecines antivirales, à la recherche de possible résistance à ces drogues. Ou on avait observé des variantes du VIH qui montrent résistance aux drogues antivirales actuelles, mais seulement dans des cas de patients qui ont déjà pris d'autres pendant des années. Et les infections de VIH tardent généralement 10 années ou plus en être transformé en SIDA. Le patient en question, un individu de quelque 40 années, a reçu le diagnostic de de séropositif en décembre, et celui du SIDA récemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Vitosi,

Il me paraît très bien celui-là ... il évite cette période de latence pendant laquelle des individus comme nous peuvent emmerder le monde en s'interrogeant stupidemment ...

Je pense qu'il faut donner des subventions de toute urgence ... 5-aureole.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

... et organiser des colloques bien sûr ... les maldives, c'est plutôt sympa à cette saison ... icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vitosi,

Je suis cette "affaire" de super VIH depuis quelques jours. Je pensais intervenir, mais bon, tu las fait.

Malheureusement, ce qui manque cest lanalyse dune tel information. Si tu ne fais pas lanalyse et que tu reproduis simplement linformation, tu feras alors le boulot des profiteurs du $IDA. albator7k.gif

Ce que ton document ne mentionne pas cest que la personne concernée par ce super VIH est un consommateur de métamphétamines (crystal meth) et a été mis sous truie-thérapie.

Evidemment, pour les "terroristes médicaux", la métamphétamine na rien à voir, de même que la truie-thérapie.

Jexplique depuis quelques temps que les sympathomimétiques sont de puissants "agents moisissants", ces produits étant également destructeur sur dautres façettes de la santé. Il nest donc pas surprenant de voir une progression rapide de la candidose dans ces conditions.

Mais, comme lestablishment est en manque de sidéens, toutes les occasions pour amplifier le problème sont les bien-venues icon_biggrin.gif . En effet, les sidéens ont déjà trouvé la solution du problème. Je ne suis pas seul a avoir trouvé. icon_biggrin.gif

Le site suivant est très intéressant:

http://www.knowledgeisthecure.com/

La personne qui a créé ce site a laissé tomber tous les traitements allopathiques en 1992. Celà fait 13 ans!!!

Je trouve quelle a bien choisi le nom du site: "la connaissance est la cure!".

Le modèle multi-infectieux PMP me permet danalyser les différentes approches, de comprendre comment elles fonctionnent et de les optimiser si nécessaire.

Il faut faire attention car dans les sociétés dadorateurs du veau dor, il y a déjà plein de gens qui propose des cures miracles. Il suffit de savoir jouer avec les antifongiques pour atteindre le même résultat. Ne vous laissez pas tromper!

Autre chose: ton article mentionne le Dr. Ho. Le Dr. Ho est linventeur de "frappez vite et fort avec la truie-thérapie"

David Ho a été nommé directeur du Aaron Diamond AIDS Research Center à New York. Ce centre de recherche est finançé par la fondation Rockefeller. Celia Farber a "pondu" un document décrivant les dessous de lhistoire du lançement des trui-thérapies:

http://www.sumeria.net/aids/hosmath1.html

En deux parties.

Quand on sait doù tout celà nous viens, le mieux quon puisse faire est de sen taper car tout ce "petit" monde cherche à "enfumer" la population de la planète entière.

Tu va toujours finir par tomber sur les mêmes qui sont concernés par la plainte du Dr. Rath:

http://www4.dr-rath-foundation.org/The_Hag...aint/index.html

Le plus intéressant cest doberver comment on manipule linformation sur le $IDA, de voir ce quon coupe et dobserver comment ces tricheurs et ces menteurs vont se prendre les pieds dans le tapis. La tête du $IDA nest que tricheries et mensonges.

Peut-être ten es-tu rendu compte ?

Alors, regardes comment ce super VIH "évolue"! icon_biggrin.gif

Rock-en-Rock,

Un colloque aux Maldives avec tous les "magouilleurs" du $IDA, dans les jours autour de noël aurait été parfait! Les "magouilleurs" balayés, nous aurions enfin pu avançer pour résoudre une bonne fois pour toute ce problème. icon_biggrin.gif

A+

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que j'en retiens, c'est qu'il parait essentiel de maintenir la pression sur les bailleurs de fonds.

La peur est une mine d'or

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'où cette interrogation légitime : faut-il céder au fatalisme et désespérer quant à la recherche d'un vaccin ou d'un médicament ? Les développements de l'actualité peuvent pousser au pessimisme. Et c'est ce qui rend encore plus impérative la prévention. Il vaut mieux prendre toutes les précautions pour ne pas attraper le virus. Parce qu'on ne sait jamais ce qu'il nous réserve comme surprise.

http://fr.allafrica.com/stories/200502170192.html

Ben voilà ! le problème du vaccin est résolut 4-bravo.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Bamboue,

Quelle attitude adopter ? That's the good question ...

My answer is this one :

1. du point de vue du "patient" : (deux réponses possibles s'agissant du vaccin)

- soit on considère que le VIH est du pipeau ... auquel cas, la question du vaccin ne se pose pas tellement ;

- soit on considère que le VIH est terrifiant ... auquel cas, le patient a tout lieu de se montrer impatient ... ;

2. du point de vue des gens qui tirent profit du "patient" : (deux réponses encore s'agissant du vaccin)

- soit on considère qu'un vaccin risquerait de toucher à son job et à ses intérêts ... auquel cas, il est urgent de réagir ... un VIH n° 3 (foudroyant par exemple) ? ... une maladie nouvelle liée à la fréquentation des crocodiles (hum ... non ... car peu de gens fréquentent les crocodiles ... le chien me semble plus approprié en l'espèce ... le chat aussi finalement ... pour le poulet et la vache, c'est déjà fait) ;

- soit on considère qu'un vaccin ne touche pas ses intérêts vitaux et on continue, comme par le passé, à s'en foutre ...

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...