Aller au contenu
forum sidasante
aixur

Toxoplasmose et séropositivité

Recommended Posts

En regardant Trainspoting hier soir, et en voyant qu'un des personnages meurt de toxoplasmose, ça m'a fait penser à un truc à propos de cette maladie qu'on relie à la séropositivité. Jusque là, je n'avais pas vraiment tilté sur le mécanisme complet de lien entre la toxoplasmose et la séropositivité. Quand je ne sais plus qui m'avait dit que la mort de Mark, ca pouvait être de la toxoplasmose, je n'avais pas trop eu le déclic sur le sujet dans son ensemble. Idem pour le cas de Jimmy. Mais là, tout d'un coup, ça a fait tilt.

En fait, je me demande si on ne peut pas généraliser ce qui est arrivé à Mark aux accidents attribués à la Toxoplasmose. Pas dans le sens que Mark aurait eu la toxoplasmose bien sur, mais dans le sens inverse, dans le sens que les accidents attribués à la toxoplasmose seraient en fait du à ce qu'a eu Mark à mon avis : à savoir la prise d'antibiotiques chez quelqu'un de maigre. Antibiotiques qui attaqueraient les parois des vaisseaux sanguins et provoqueraient des hémorragies crébrales.

Ce qui a du arriver, à mon avis, c'est qu'au début des années SIDA, on devait donner assez fréquemment des antibiotiques aux drogués, comme aux homos (j'avais lu qu'ils étaient assez gros consommateurs d'antibiotiques), comme aux séropositifs sous AZT. Du coup comme ceux ci sont en général, soit à leur poids de forme (les homos parce qu'ils font attention à leur ligne), soit très maigres (les drogués parce qu'ils mangent peu, et pour ceux sous AZT, idem, parce que je crois me souvenir que l'AZT provoquait une grosse perte d'appetit), ben, il est bien possible qu'il y ait eu des cas relativement fréquents d'hémorragies cérébrales.

Du coup, pour les médecins, comme les séropositifs étaient supposés être en état d'immunodéficience, ces hémorragies cérébrales ne pouvaient être dues qu'à une maladie microbienne ou parasitaire. Ils ont cherché une maladie qui pourrait éventuellement donner ces symptomes en ayant de l'imagination et sensée être assez répandue dans la population, et ils ont trouvé une maladie qui d'habitude ne provoque que très rarement des symptomes et des symptomes peu graves (la toxoplasmose) et hop, c'est devenu l'explication du problème.

Puis, deuxième étape, les médecins ayant décrété que la toxoplasmose était dangereuse chez les séropositifs, on est passé des cas réels (c'est à dire ceux pour lesquels il y avait vraiment des symptomes tangibles) aux cas imaginaires. Il fallait bien trouver des cas de toxoplasmose avant les hémoragies cérébrale. Donc, on a mis au point des tests tous plus bidons les uns que les autres pour dire "vous voyez, on trouvé la toxoplasmose chez beaucoup de séropositifs. Donc, ce que nous disions sur les hémorragies cérébrales causées par la toxoplasmose étaient vraies".

Evidemment, ces cas de toxoplasmoses sont quasiment toujours sans aucun symptomes (sauf si c'est une explication à postériori, genre la personne séropositive esquintée par d'autres médicaments qui attaquent le cerveau). Je dis quasiment toujours, parce qu'on donne quoi pour soigner ces toxoplasmoses ? Des antibiotiques. Donc, le médicament provoquant l'effet, on pourra trouver régulièrement quelques cas de personnes ayant eu des attaques cérébrales et qui permettront aux médecin de dire que c'est la preuve qu'il y avait toxoplasmose et que celle-ci peut tuer.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Je crois que ce que tu viens de démontrer , c'est quelque chose que les bouddhistes connaissent depuis plus de 2500ans ...c'est à dire la loi d'interdépendance.

Si on considére qu'il ne peut exister dans l'univers de phénoménes isolés ... on peut en déduire qu'il existe toujours un chemin pour aller , de là ou tu es , à là ou tu veux aller.

Maintenant , si je chante ma petite chanson à moi ...je dirais que pour ce qui de pourrir les vaisseaux , le mercure fait cela trés bien.

Quand je me suis fait faire un éveinage ( ce dont j'ai parlé sur un autre post) , j'ai eu une altercation avec le chirurgien.

Celui ci constatant l'état des vaisseaux qu'il venait d'enlever était convaincu que je les avais fait sclérosé.

Comme il m'avait posé la question avant l'opération et que je lui avais répondu négativement , il était persuadé que je lui avais caché la vérité.

Il a fallu qu'à mon tour je hausse le ton pour qu'il accepte de me croire (à moitié).

A cette époque , le moindre coup sur les jambes provoqués des hémorragies.

Il est bien sur probable que la prise d'antibiotiques aggravent le probléme , certaines bactéries , comme les champignons , participant pour beaucoup à la détoxication mercurielle de l'organisme.

On peut même imaginer que , quand toutes les troupes d'avant garde on étaient défaites par les antibiotiques , alors l'organisme envoie la garde impériale ...le candida albican.

Le super dépollueur , qui lui ne fait pas de cartier...çà passe ou çà casse !

Amicalement,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Aixur,

Bien sûr ! ... d'ailleurs, on ne peut pas "accuser" (sur ce coup là) les labos de se défiler ... Lis donc la notice du Combivir ou des autres merdes de cette catégorie ... d'ailleurs, les labos sont bien plus "prudents" que leurs valets prescripteurs ... Ils ont des cabinets juridiques à leur disposition, eux ...

Les risques cardio-vasculaires sont clairement mentionnés ... même sans toxo ... alors après vas donc faire le tri entre les causes d'un pétage d'anévrisme (par exemple) à la tête ou ailleurs !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La toxoplasmose: bidon ou pas bidon ?????? icon_biggrin.gif

Voici ce que ma réalité me dit:

Tout dabord, ma première toxoplasmose est survenue durant une dépression (assez intense!).

Le document ci-après explique celà:

http://www.current-reports.com/cr_linkout_...&vol=5&page=445

La dépression semble affecter les CD8 et les "natural killers" (lymphocites non B et non T).

Or, que celà soit les CD8 ou les "natural killers", tous deux sont en charge de contrôler toxoplasma gondii! Les "natural killers" par lintermédiaire de la cytokine INF-gamma:

http://parasitology.informatik.uni-wuerzbu...n/n/h/2321.html

Cherchez: "toxoplasmosis, man"

Donc la relation entre dépression et toxoplasmose semble coller parfaitement, de plus elle focalise sur la perte de contrôle de toxoplasma gondii!

Autre observation:

Jétais déjà très surpris dobserver que la toxoplasmose naie eu aucun impact sur mes facultés intellectuelles et ma mémoire.

Mais, bien sur, toxoplasma gondii sattaque au système nerveux central (constitué de la moelle épinière et dune partie du cerveau: le cerebellum.

Alors la "bêbête se cache dans le cerebellum icon_biggrin.gif ! et, comme par hazard icon_biggrin.gif , le cerebellum est mal irrigué par le système lymphatique. La "bêbête semble savoir où aller pour être tranquille icon_biggrin.gif et navoir que peu à faire avec mon système immunitaire. Jy vois un comportement typique de ces petites bêbêtes! icon_biggrin.gif

3) toxoplasma gondii, ce nest pas comme le VIH, qui na jamais pu être isolé. Non, tu peux trouver sur le net des microscopies électroniques de tissus cérébraux avec, incrustés, de oo-cystes de toxoplasma gondii!

Et là, il nest pas question dutiliser des éléments mytogènes pour faire apparaître les oo-cystes! icon_biggrin.gif

A la suite de ces trois observations, je considère le problème TRES sérieusement et je cherche dautres solutions pour garder le contrôle sur toxoplasma gondii reflechi.gif , moins toxiques que la "sallopathie" icon_biggrin.gif . Jai déjà effectuer quelques expériences avec les huiles mais les résultats sont partiels. Je sais, expérience faite, que le niaouli (melaleuca quinquenervia) a déjà une certaine efficacité sur toxoplasma gondii.

Le problème est amplifié par le fait quil faut atteindre une zone mal "irriguée".

En tout cas, je suis déjà très content de men sortir si bien! icon_biggrin.gif

En effet, 16 % des personnes atteintes de toxoplasmose meurent dans la semaine qui suit lévénement et lespérance de vie moyenne après une toxoplasmose nest que de 6 mois. Evidemment, si le traitement de la toxoplasmose, par la leucocytopénie quelle introduit, induit les toxoplasmoses suivantes. Celà a donné ma seconde toxoplasmose. albator7k.gif

Mais évidemment, les "curés en blose blanche", eux, ils savent et ont une solution à tout! (même s'il s'agit de la pire "bricole")! icon_biggrin.gif

Après le 1ère toxoplasmose, beaucoup de patients finissent dans une chaise roulante!

Heureusement, je marche encore et jai même pu courir à deux reprises icon_biggrin.gif . Je suis très content de men tirer comme celà! Mais jai encore beaucoup de travail pour ré-éduquer mon côté gauche.

A+,

Le "chameau" qui a la bosse du $IDA!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’étais déjà très surpris d’observer que la toxoplasmose n’aie eu aucun impact sur mes facultés intellectuelles et ma mémoire.

Mais, bien sur, toxoplasma gondii s’attaque au système nerveux central (constitué de la moelle épinière et d’une partie du cerveau: le cerebellum.

Alors la "bêbête se cache dans le cerebellum icon_biggrin.gif ! et, comme par hazard icon_biggrin.gif , le cerebellum est mal irrigué par le système lymphatique. La "bêbête semble savoir où aller pour être tranquille icon_biggrin.gif et n’avoir que peu à faire avec mon système immunitaire. J’y vois un comportement typique de ces petites bêbêtes! icon_biggrin.gif

3) toxoplasma gondii, ce n’est pas comme le VIH, qui n’a jamais pu être isolé. Non, tu peux trouver sur le net des microscopies électroniques de tissus cérébraux avec, incrustés, de oo-cystes de toxoplasma gondii!

Et là, il n’est pas question d’utiliser des éléments mytogènes pour faire apparaître les oo-cystes!

Il faut se méfier des photos et des mots utilisés pour décrire ce qu'on y voit. Les oocystes, ce sont des kystes. Ce ne sont pas les protozoaires eux-même, mais ça contient le protozoaire, grosse différence. Donc effectivement, on doit voir des photos de tissus cérébraux avec des kystes. Mais, est-ce que ces kystes contiennent effectivement le protozoaire ? Ca c'est loin d'être sur. Donc, les photos ne suffisent pas. Il faudrait qu'il y ait confirmation que ce sont bien des oocystes contenant des protozoaires de la toxoplasmose. Parce que des kystes dans le cerveau, il peut y en avoir sans présence de toxoplasmose.

La taille des ces protozoaires est d'environs 3 à 7 µ (1 µ = un millionième de mètre, 10^-6 mètres, un millième de millimètre). C'est en fait de la même taille qu'une bactérie (entre 1 et 10 µ). Et les kystes font entre 10 et 200 µ (soit au maximum 1/5ème de millimètre). En quoi c'est important ? Personnellement, je pensais qu'il s'agissait de trucs plus gros que ça (aussi bien au niveau de la taille de la bestiole que de la taille du kyste). Parce que quand on parle de kystes qui peuvent causer la mort d'une personne via des hémorragies cérébrales, ça fait imaginer des kystes assez gros. Mais, s'il s'agit des bestioles de la taille de bactéries, et que donc, conformément à la logique, les kystes sont minuscules, alors ça change beaucoup de choses. Parce qu'on voit très mal comment des trucs de cette taille pourraient déglinguer le cerveau. A moins, bien sur, qu'il y en ait des milliards et que ça crible littéralement le cerveau de kystes, déformant ainsi complètement les tissus du cerveau.

Et ça change tout aussi au niveau de la détection des kystes. Parce que, autant des kystes de taille importante doivent éventuellement être visibles, autant des trucs aussi microscopiques, ça ne doit pas être facile à voir au scanner. Et ça peut être n'importe quoi (et même de simples artefacts). Des kystes au cerveau, il y en a pour d'autres choses, et j'ai lu des témoignages disant que ça allait et venait (remarque peut-être que, du coup, là aussi ce sont des artefacts, ce qui expliquerait pourquoi ça va et ça vient).

Sinon, en refaisant quelques recherches sur la maladie en question, je suis tombé sur un un truc que j'avais déjà du voir, mais qui n'avait pas fait tilt sur le coup : en fait, les tests concernant la toxoplasmose sont apparemment des tests d'anticorps. Donc, probablement des tests genre Elisa, Werstern blot, etc... Et je vois gros comme une maison le fait très probable que les antigènes recherchés ne soient pas spécifiques au protozoaire de la toxoplasmose. Donc, tout le monde doit posséder des anticorps réagissant à ces antigènes. Comme ce sont des tests avec une dilution probablement assez faible, énormément de monde doit réagir positif au test. Et effectivement, c'est le cas. Je crois qu'on estime que plus de 50 % (jusque à 70 %) des gens sont positifs (donc, qu'ils l'ont, ou l'ont eu). Comme ce sont des tests qui ne sont pas noir/blanc (il y a quelque chose ou pas) mais des tests avec seuil (il y a toujours quelque chose, mais c'est à partir d'un certain seuil qu'on déclare la personne positive), le seuil choisi doit expliquer qu'il y ait 20 ou 30 % des gens qui soient négatifs (avec quelques autres raisons éventuelles). Donc, c'est la même chose que pour le VIH certainement, tout le monde est positif, sauf que là, on dilue beaucoup moins, et donc, une très grande part de la population est positive.

Du coup, impossible de savoir avec ces tests s'il y a autant de personnes qui sont ou ont été infectées que la médecine officielle le pense.

En ce qui concerne la zone affectée, moi j'ai cru comprendre que ça affectait tout le cerveau (enfin, ches les immunodéprimés). Il ne m'a pas semblé qu'on parlait seulement le cerebellum.

Sinon, pour la relation entre ta dépression et la toxoplasmose, normalement, si le truc est si dangereux, ça n'aurait pas du entrainer simplement une dépression, mais carrément comme tu l'as évoqué, tes facultés intellectuelles, ta mémoire, ta coordination musculaire, etc... D'ailleurs, si ça n'affectait que les gens immunodéficients, comme la théorie officielle le défend, tu aurais tu avoir bien d'autres maladies microbiennes en même temps que ta toxoplasmose.

En fait, ça a du se passer pour toi comme pour beaucoup de séropo. On savait que tu étais séropo. Tu disais que tu étais dépressif. Pour le médecins, hop, explication tout trouvée : c'est la toxoplasmose. Comme la majorité des gens sont positifs à la toxoplasmose, ton test avait toutes les chances d'être positif. Les médecins n'ont pas cherché plus loin. Ensuite, les médicaments contre la toxoplasmose t'on peut-être attaqué le cerveau et provoqué une petite hémorragie cérébrale qui a entrainé une hémiplégie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Jai eu une toxoplasmose en mai 2001, mes analyse pour le dépistage du toxoplasme fut le 2 juin 2001 malheureusement jétais traite au bactrim un mois, cette de médicament est terrible jai eu des réactions rapides une eczémateuse, de douleurs terribles à la tête et de douleur aux yeux ..après un test vih le 20 juin 2001 avec de résultats négatif, jétais allez voir une spécialiste à lhôpital Cochin qui mavait proposé darrêter ce médicament car ne fait rien au parasite elle ma dit laisser faire la nature, laisser agir votre système immunitaire... effectivement après larrêt du médicament tout est revenu à la normal. Actuellement je nai pas eu de retomber de toxoplasme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ça se traduisait par quels symptomes ta toxoplasmose en mai 2001, Vitosi ?

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jai commencé avoir des gros ganglions autour du cou, et javais les yeux irrités, javais un peu mal à la tête et je suis allé consulter par peur de mes ganglions car ils étaient vraiment énormes et sa faisait mal au touché, ils étaient si grand que je les voyais en me regardons dans le miroir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, comme quoi, le moindre truc un peu au niveau du cerveau, des ganglions un peu gonflés, et avec un médecin un peu excité, hop, un petit test de toxoplasmose. Vu que presque 70 % des gens réagissent positivement aux tests sanguins de toxoplasmose, et vu que les médecins considèrent qu'un petit mois de bactrim ça n'est pas dangereux, ben, dans le doute, même si selon leur propres théories, il n'y a très probablement plus présence du microbe depuis longtemps, ils prescrivent une petite cure de bactrim.

Enfin, si en plus, un autre médecin dit que le bactrim ne détruit pas le microbe, là, ça tombe encore plus dans le ridicule.

A mon avis, tu n'avais pas du tout de toxoplasmose, mais certainement une mauvaise circulation des fluides au niveau de la tête, spécialement des fluides du système lymphatique (d'ou ganglions, yeux irrités, et léger mal de tête). Et peut-être une alimentation trop riche à ce moment là. Peut-être aussi d'autres causes ayant entrainé cette mauvaise circulation et le bouchage des ganglions. A voir.

Sinon pour les effets du bactrim, ça va dans le sens de ce que je pensais et que confirmait rock en rock à propos des notices du médicaments parlant des effets secondaires. Ca a l'air d'attaquer le cerveau. Probablement que chez d'autres personnes, ça attaque le cerveau d'une façon plus sournoise, sans douleur.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un autre truc qui me semble ne pas coller, c'est le fait que le microbe de la toxoplasmose se développe dans le cerveau chez les immunodéprimés. Je vois mal comment ça pourrait se multiplier en masse dans le cerveau. Bien sur, des médecins diraient que puisqu'il n'y a plus de système immunitaire, le microbe se multiplie comme il veut.

Mais, à mon avis, le développement de ce protozoaire est lié à un milieu, un biotope particulier. Le milieu favorable se trouve visiblement dans le système digestif. Et vu qu'il a l'air de se développer spécialement dans le système digestif du chat, il doit être pas mal lié à la présence de viande en putréfaction et à un milieu acide (un peu comme les champignons). Donc, le cerveau ne doit pas du tout être un milieu ou il peut facilement se multiplier. Donc, on ne voit pas pourquoi ce microbe affecterait le cerveau des "immunodéprimés". Même en l'absence de défense immunitaire (chose à laquelle je ne crois plus trop), ce n'est pas un milieu ou il peut se développer.

Remarque, peut-être que les médecins disent que le microbe ne se développe pas dans le cerveau, mais est exporté dans le cerveau. Mais alors, on ne voit pas comment ils pourraient défendre l'idée que ça endommage le cerveau, puisque alors, les kystes seraient en nombre limité. Et vu qu'ils sont d'une taille minuscule...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si le bactrim attaque le cerveau cest possible... je dirais que je nai jamais eu aussi mal à la tête à cause de ce médicament.... Tous mes souffrances se sont arrêter du moment que jai stopper den prendre. En plus mes ganglions ont resté gonflé mais pas beaucoup, je veux dire que je les localise facilement aux touché . Depuis cette expérience avec le bactrim... je me méfie de médicament... je préfère la thérapie AMAROLI...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...