Aller au contenu
forum sidasante
Invité stougard

Webmaster de SidaFR.org lance un appel

Recommended Posts

Je suis de ton avis, Sic... icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Bon d'accord, j'ai dit une connerie Sic ... mais je crois (expérience oblige) qu'on n'est pas contraint de parler d'un sujet grave en ayant une tête d'enterrement : c'est valable pour les thérapeutes qui, par ailleurs, n'ont que des larmes de crocodile ... de crocodiles aux pattes crochues ...

Bref, déconner de temps à autre ne peut pas faire de mal !

Cela dit, je partage ton point de vue : il n'y a pas de guerre de tranchée entre les thèses Aixur et les thèses Pierre ... On ne va pas tomber dans le travers dogmatique des autres !

Donc au risque de me répéter ou d'avoir manqué un épisode : Pierre peux-tu nous expliquer ou ne réexpliquer en quoi les séropos sont plus réceptifs au candida que les autres ? (ou alors donne le lien)

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben, le problème, c'est que quand j'ai demandé à Pierre des précisions sur le candida, il a bien précisé que, selon lui, c'était transmissible en l'absence de terrain altéré. Que ça la transmission progressait à la vitesse grand V (déjà 1/3 des français contaminés) et qu'au niveau des symptomes c'était carrément grave. Et en plus, ce n'est pas un truc dont on peut se débarasser facilement, comme une pneumonie, ou autre. Non, c'est le truc vicelard dont on met apparemment des mois, voir des années, à se débarasser en se soignant (parce que si on ne se soigne pas, alors là...). Bref, c'est quasiment le SIDA bis, mais pas à cause du VIH, à cause du candida.

Alors que la dissidence, jusque là, c'est :

1) il n'y a pas de VIH ou le VIH s'il existe est inoffensif

2) Donc, quelqu'un diagnostiqué séropositif qui ne s'esquinte pas la santé avec des drogues ou des médicaments et qui n'est pas en état de malnutrition n'a aucune raison d'avoir de maladie particulière. Avec la thèse de Pierre, ben, si, on peut être malade en l'absence de ces causes là.

3) si on a eu des maladies, vu qu'on sait soigner la plupart des maladies microbiennes rapidement, il est tout à fait possible de s'en débarasser assez vite, soit avec l'aide de la médecine classique, soit avec l'aide des médecins douces (sujet qui n'est pas tellement approfondi sur le site. Normal, ce n'est pas le sujet du site). Et une fois ceci fait, il n'y a plus de raison de retomber malade, sauf de maladies banales comme des rhumes, grippes, gastro, etc...

Donc, la thèse de Pierre va complètement à l'encontre de la philosophie du site. Ce serait quasiment mettre une variante de la thèse officielle sur le site. Dans ce cas là, pour être oecuménique, je pourrais aussi mettre la thèse selon laquelle le VIH est causée par les vaccinations en Afrique ou qu'il a été inventé par les labos américains. Ca achèverait de faire du site un grand n'importe quoi. Les gens ne comprendraient plus rien. Sidasante, ce n'est pas site qui présente différentes thèses dissidentes sans prendre parti comme onnouscachetout et où chacun se fait ensuite un avis. C'est un site qui défend une thèse. Libre aux gens ensuite d'y adhérer ou de la refuser. Mais du coup, on ne peut pas y mettre plusieurs thèse contradictoires différentes. Ca donnerait l'impression qu'on ne croit pas à ce qu'on dit.

Et je n'ai pas l'impression de trahir l'esprit de Mark, puisque lui-même avait très certainement connaissance de ces théorie du candida, vu qu'il était en contacts réguliers avec Emma Holister qui a un site sur le SIDA et le candida. S'il n'a jamais intégré ces théories dans son site, c'est qu'il ne devait pas trop y croire.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé Aixur mais il y a vraiment un truc que je ne comprend pas...

Ce qui me déprime dans la medécine moderne c'est qu'elle s'acharne sur les effets de la maladie sans s'occuper des causes... elle arrive parfois à supprimer les effets mais bien sur la maladie revient...

Ce qui me déprime dans la bio des Sellam, Athias et autres apotres du tout psychosomatique c'est qu'ils s'acharnent sur la cause et font l'impasse sur les effets, partant du principe qu'une fois que tu connais la cause... tu dois guérir... et si tu guéri pas c'est que c'est pas la bonne cause... ben voyons...

Ces deux extrèmes se basent sur un dogme très répandu qui est : ma formule a moi est la meilleure et surtout elle est universelle... C'est un dogme comme un autre mais il est faux.

Aucune formule, aucun régime, aucun médicament, aucun produit naturel ou pas n'est le meilleur pour tout le monde car chacun est unique et chacun réagit à sa façon à un produit, régime, formule ou autre.

La seule constante que je connaisse et qui a été formulé par un médecin "officiel et statufié" mais complètement ignoré par la suite c'est : le terrain est tout.

Dans le cas qui nous occupe, je ne vois aucun antagonisme entre stress oxydatif et candida, entre une cause et un effet, surtout que Pierre précise bien que cet effet n'est pas spécifique au Sida mais à de nombreuses maladies.

Et donc pour reprendre ce que je disais plus haut : certains séropo se sentiront mieux après avoir arreté leur traitement (ou sans jamais en prendre) et pris des antioxydants et d'autres non. Peut etre parce que eux ont eu des effets et des conséquences autres, dont peut etre le candida. Pierre dit que le candida peut etre contagieux et cela te défrise... et pourtant... est ce que cela veut dire que c'est faux ? est ce pour cela qu'il ne faut pas aborder ce sujet pour les séropos ? Très dogmatique comme raisonnement... et c'est dommage car je suis sure que le Sida est l'exemple meme du contraire : il n'y a pas de constante en dehors de dire que les trithérapies tuent plus surement qu'elles ne soignent. Mais c'est ce n'est déjà plus la maladie c'est le traitement donc c'est un autre débat.

S'en tenir aux causes en ignorant les effets n'est pas mieux que s'en tenir aux effets et avaler une tri.

Et ignorer le candida parce qu'il n'est pas spécifique est encore plus dommage parce que justement c'est un peu le maillon qui montre que le Sida n'est peut être pas aussi spécifique que ça... De plus... s'en tenir à une "théorie" oxidative et ignorer les "expériences" de Pierre me semble encore plus dommageable...

4-spamafote.gif

Diamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc si je résume !

Le problème c'est:

1) candida albican = Sida

2) candida albican = maladie contagieuse

J'ai déjà dit ce que je pensais de la première assertion.

Et il est vrai que je ne suis pas non plus d'accord avec la deuxième.

Sauf si l'on considére que les raisons XYZ font le lit du candida albican .

Dans ce cas , l'augmentation du nombre des personnes "victimes" des causes XYZ donnerait un caractére épidémique au candida albican , seulement en apparence , tandis qu'en réalité , les raisons XYZ en seraient la cause premiére.

Et dans ce cas le terrain serait seul en cause , comme dans la plupart des maladies il me semble!

Est ce qu'il existe des séropositifs sans candida albican ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Sic ... je me regarde de partout (pas à l'intérieur évidemment) et je ne vois rien d'horrible ... dois-je en conclure que je suis porteur de l'horribilis candida sans le savoir ? ... déjà qu'on m'a affublé du VIH ! ... et que je vis avec sans effet ...

Je crois avoir lu que tout le monde ou presque était porteur de "quelques colonies candida albican " à l'interne ... Comment savoir si ce sont des horribilis ou pas ? ... Pierre a donné le truc du kefir.teetrea, je vais donc essayer cela pour voir ce que ça donne à 5 jours ...

Eh Pierre, je dois bosser moi et prendre l'avion ! ... tu me diras quoi faire lorsque je serai tout malade au check in hein !!!

Je crois avoir dit au connard qui m'a prescrit la tri jadis : " et si je ne la prends pas, il va se passer quoi ? "

Il m'a regardé mi-souriant, mi-agacé : " eh bien mon jeune ami, dans 3 ou 4 ans, vous reviendrez me voir avec une pneumonie et/ou une toxo et/ou un lynphome ...

Comme je n'avais jamais hanté les hostos et les blouses blanches dans les 45 années précédentes, j'ai donc croqué ... j'ai croqué 3 mois ... et là, j'ai su ce que voulait dire être malade ... mais bien ... pas de la rigolade ... et le connard s'est déclaré très satisfait du résultat ... mais moi pas ... !

Je dénie à celui qui n'en a jamais croqué, la capacité de donner son avis sur la tri !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il m'a regardé mi-souriant, mi-agacé : " eh bien mon jeune ami, dans 3 ou 4 ans, vous reviendrez me voir avec une pneumonie et/ou une toxo et/ou un lynphome ...

C'est toujours le même scénario!

Ces gens vous regardent avec arrogance et mépris du haut de leur savoir , puis ils vous travaillent au corps avec la peur ...et avec la culpabilité , si la décision que vous devez prendre concerne vos enfants.

Et pour tirer les leçons de leurs propres conneries il ne faut pas compter sur eux.

Les mêmes qui hier prescrivaient des antibiotiques à tour de bras , pour un oui pour un non , et même pour des maladies contre lesquelles ils reconnaissaient eux même que cela ne servait à rien , regardent leurs patients avec condescendance , quand ceux ci s'étonnent de ne pas voir apparaitre le nom d'un antibiotique sur leurs feuille de soins.

On ne peut être con comme çà naturellement ...c'est un métier ...çà s'apprend , et il faut de longue années d'études pour en arriver là!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

C'est toujours le même scénario!

Ces gens vous regardent avec arrogance et mépris du haut de leur savoir , puis ils vous travaillent au corps avec la peur ...et avec la culpabilité , si la décision que vous devez prendre concerne vos enfants.

La société fonctionne ainsi sur tous les plans Sic ... la seule différence dans ce cas est que ça met en péril l'intégrité individuelle : c'est donc plus grave à titre personnel ...

Il y a des "coteries" dans tous les compartiments du jeu, des coteries avec des pouvoirs et sans compétences réelles. Une synergie de la connerie, une dynamique du n'importe quoi ...

L'astuce pour eux (n'en faisons-nous partie d'aucune ?) est de faire croire à la légitimité du dispositif ... à faire suivre le mouton ... sur le concept de " c'est toujours aussi bien que si c'était pire "

Voilà l'architecture de l'ambition générale ... voilà le moteur du destin individuel ...

Il faut peut-être arriver à "nos âges" pour bien s'en rendre compte ... qui sait ?

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Maximus

J'aimerais bien savoir ce que les opposants qui parlent disent à propos de l'étude qui montre la présence de GP120 et de P je sais plus quoi chez les souris...?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Maximus, moi aussi. Ni Bennett, ni Flegg, ni ... n'ont jamais discuté ces expériences. Car tout de même, c'est un fait avéré, non? Ou alors, c'est tout le système de "peer review" qui est à revoir, et on pourra tout mettre dans le même panier, les publis de Gallo, de Montagnier, qui sais-je encore?

Sur doctissimo, on est viré si on parle de ça.

Est-ce encore de la science?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

En fait, Cheminot et Maximus, cet échange se rapproche de mon interrogation permanente sur les P et GP ... Pik ne va pas être content ...

Si on constate des P et GP de ce genre sur un terrain réputé sans VIH : une souris et, a fortiori, un humain séronégatif ... c'est que ces P et GP sont des "briques" susceptibles de former différentes structures virales ou autres ... après tout, c'est un phénomène banal dans l'univers, non ?

Bien sûr, on peut se demander (il doit y avoir une explication) comment LUC et BOB en sont arrivés "si vite" à la connaissance "incontestable" des briques et de leur assemblage ... (la course à la reconnaissance, au fric, ... ? ... les deux à la fois ?) ... De là, on peut où aussi se demander pourquoi ça pédale dans la choucroute depuis 22 ans ... et pourtant du fric et de la reconnaissance, il y en a eu !

Le plus indigne dans tout cela est "l'engouement" des valets des apôtres à précipiter un individu dans un statut de séropositivité ... et du même coup, à chambouler sa vie et à lui faire apparaître la mort au plus près ... en "l'aidant" en lui refilant des potions diaboliques ...

Je ne sais pas si cela ressemble à de la science mais de toute évidence, cela me semble assez dépourvu de conscience ...

Viendra l'heure du passage à la caisse (dans l'autre sens) ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Maximus

Tu devrais aller les poster sur FS pour voir...on sait jamais !

Sinon, c'est vrai qu'on pourrait peut etre imaginer que à la suite de la dégradation du systeme immunitaire, des trucs se forment...j'avoue, ce serait un truc de fou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi des trucs "de fou" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je repars de ton interrogation Diamant

Il existe un problème, essentiel dans toute thérapeutique, qu'à ma connaissance, seule la médecine chinoise a soulevé avec acuité, c'est le ressenti du thérapeute.

Lequel d'entre nous accepterait d'agir dans un sens ou dans un autre, sans avoir la conviction d'agir correctement. C'est ce qui ce passe notamment en médecine, ou le médecin va s'accrocher à une seule certitude: ce qu'il fait est bien, et, c'est la seule possibilité.

Ce qui va étayer ses certitudes, ce sont les publications financées par la pharmafia qui vont le conforter dans le fait que ses "maitres" avaient raison et qu'il ne peut agir différemment au risque de mal agir.

C'est pour cette raison que les débats médicaux ne peuvent être sereins. Chacun dit j'ai raison, parce que s'il admet un tant soit peu avoir peur, c'est sa vie, et le sens de celle-ci qui s'écroule. Peu importe que cela nuise à la vie des autres, puisque qu'on lui rabache à chaque instant que dans ce drame, c'est la seule option vers l'espérance.

Je suis confronté chaque jour à ce problème en tant que thérapeute, et je me suis longtemps fait piéger, jusuqu'au moment ou je me suis aperçu que, non seulement je ne mourrais pas si j'acceptais de ne pas avoir raison, mais que cela m'enrichissait et bénéficiait à mes patients également. Il m'a fallu prés de 10 années pour me laisser aller à l'incertitude, et comprendre que la seule vérité abordable, même si elle est destabilisante, c'est ce que vit et ressent le patient.

Chaque thérapeute est un bidouilleur de la vie, et rêve d'être Mac Gyver, plutôt que la Chèvre.

Je comprends parfaitement la dialectique de Pierre, et je trouve extraordinaire qu'il nous fasse partager son point de vue, et ses résultats. Toutefois, nous retouvons cette notion d'encrassement de l'organisme dans d'autre thèses tout autant restrictives.

Depuis le temps que je suis le sujet, je sens se profiler un fil conducteur qui loin de différencier les approches stress oxydatif, candida, vaccins, bactrim et autres, semble les imbriquer dans une logique dont je peux dire qu'elle m'échappe encore.

cela n'est pas trés loin, mais on n'y est pas encore.

Je pense pour cela qu'il est plus interressant de continuer à rechercher cette cohérence que de s'encombrer de tirer à vue sur les analyses que nous ne partageons pas.

Mais évidemment, rien ne m'empêche d'être dans l'erreur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lequel d'entre nous accepterait d'agir dans un sens ou dans un autre, sans avoir la conviction d'agir correctement. C'est ce qui ce passe notamment en médecine, ou le médecin va s'accrocher à une seule certitude: ce qu'il fait est bien, et, c'est la seule possibilité

Je pense que tu mets le doigt sur quelquechose d'important .

Le vrai problème de la médecine n'est pas "scientifique"...il est philosophique.

IL découle du principe de la délégation de pouvoir , du renoncement au droit fondamental à décider pour nous même.

Si je prend la décision de consulter un médecin , événement trés rare par le passé et encore plus improbable aujourd'hui , je viens chercher chez lui un avis , mais il est hors de question qu'il puisse décider de quoi que ce soit à ma place.

Il y a trois ans j'ai du prendre la décision de faire un éveinage .

J'ai hésiter longtemps et je ne suis décidé à subir cette intervention que dans la mesure ou je pouvais la faire sans être endormi , de façon à pouvoir en suivre tout le déroulement et à pouvoir intervenir à tout moment .

L'éveinage a été pratiqué selon la méthode Muller et sans champs opératoire.

Au cours de l'intervention , le chirurgien a découvert des conditions relatives à l'état de certains vaisseaux , auxquelles il ne s'attendait pas .Cette situation a donné lieu a un échange verbal plutôt tendu , mais je suis resté maitre de moi même ...et c'est cela qui me parait fondamental.

Finalement ce que je veux dire avec tout ce charabia , c'est que la plupart des patients en acceptant trop facilement de se décharger de la responsabilité qu'ils ont d'eux-même , font peser sur le médecin , une responsabilité trop forte sur ce dernier.

Cet état de chose conduit celui-ci , pour se protéger , à adopter l'attitude qu'à décrit Nowar : C'est à dire qu'il va se mettre dans une disposition d'esprit dans lequel le doute n'aura pas sa place.

Patient et thérapeute sont donc co-responsables de cette situation .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité stougard

Le vrai problème de la médecine n'est pas "scientifique"...il est philosophique.

IL découle du principe de la délégation de pouvoir , du renoncement au droit fondamental à décider pour nous même.

Bonjour a tous.

J'aime lire ce que tu ecris la, j'aime tellement que j'en veux un article pour mon site. Permets moi de citer ta phrase et si le coeur t'en dit je t'invite a prolonger un peu (avec un peu moins de personnel et un peu plus de philosophie), sinon, je le ferai de mon cote.

Merci en tous cas.

Stephane

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Le vrai problème de la médecine n'est pas "scientifique"...il est philosophique.

IL découle du principe de la délégation de pouvoir , du renoncement au droit fondamental à décider pour nous même.

Sans doute Sic ... mais le vrai problème aussi est qu'elle ne s'affiche pas ainsi ... elle se veut et s'exhibe "scientifique" ...

Quant à la délégation de pouvoir d'un droit individuel par nature inaliénable (en principe) ... c'est très complexe dans la mesure où on subit, avec plus ou moins de succès, un formatage dès l'origine de la vie. Parfois, je me demande si on ne passe pas beaucoup trop de temps à échapper à ce formatage (ne serait-ce pas, pour le devenir, l'activité essentielle ?) ... est-ce cela la maturité dont nous parlions ? Peut-être ... Il n'y a pas d'aide à attendre à ce sujet, bien au contraire ... il faut observer et faire ses propres expériences. Mais la liberté à un prix ...

Je suis assez d'accord avec Nowar : ne risque-t-on pas à opposer des méthodes diverses (médicamenteuses ou non) à se placer dans des démarches finalement assez similaires ...

Viendra un jour où la "technique" permettra de quantifier le ratio de probabilité de chacun à développer une pathologie : peu, sans doute, verront leurs différents compteurs à zéro ...

Que se passera-t-il alors ? ...

Que se passera-t-il dans la tête d'une bonne dame de 30 ans quand on lui affichera son tableau de bord ainsi " risque de cancer du sein à 5 ans : 66,7 %" ... au-delà même que se passera-t-il dans la tête d'une plus chanceuse " risque du cancer de l'uterus à 5 ans : 5 % " ... 5% c'est mieux que 66,7 % ... mais au fond ? ... est-ce si différent que cela pour ces jeunes femmes ?

J'avais lu un jour une stat afférente à la probabilité de mortalité dans les 5 minutes d'un homme de 40 ans sans pathologie particulière : 1 chance sur 1,2 million ... c'est peu mais ... à mettre tout en musique comme ça ... où est l'intérêt ? ... d'autant que la probalité n'est pas nulle non plus de se prendre un pot de fleur sur la tête juste après avoir rédigé ce message !

Tout se passe comme si nous avions renoncé au "fatalisme positif" ... puisque pour nous le fatalisme ne peut être que "négatif", voire puéril ou primitif. Et pourtant ...

Par ailleurs, on peut entendre des "témoignages bouleversants" du genre : " Monsieur X est centenaire, il joue au tennis chaque matin, nage l'après-midi ... et, et, baise encore Madame Y, octogénaire, comme un lapin ..."

Est-ce un "projet" de vie (comme on dit) tout cela ?

Moi, je considère tout cela comme étant n'importe quoi ... mais tant mieux pour Monsieur X ...

En ce sens oui, mieux vaudrait se pencher sur une certaine redéfinition des bases philosophiques personnelles ... sinon ... on va dans le mur ... même en baisant Madame Y comme un lapin ... à cent balais ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chers membres du forum,

Désolé du délai pour vous répondre. Celà fait maintenant plus de 3 ans que je communique sur ce sujet:candida albicans. Avec, en plus, toutes les personnes que je guide dans cette approche, celà me donne souvent du travail 7/7 jours, alors quelquefois, jai besoin de faire une coupure de 1 à 2 jours pour me changer les idées! icon_biggrin.gif Il faut aussi dire que cest épuisant de communiquer sur un sujet si scandaleux. Résoudre une candidose systémique est déjà difficile mais celà nest rien comparer à résoudre les scandales dans lesquels baigne le $IDA.

Tout dabord, concernant cette polémique concernant la mise à disposition de cette information sur le site de Sidasanté, je tiens à clore cette discussion en vous précisant que, pour le moment, il nest pas question de membarasser lesprit avec celà. Vous navez quune partie de linformation pour le moment (même pas la moitié!) et je dois dabord me concentrer pour vous envoyer toute linformation. Presque tous mes documents sont écrits en anglais, alors je dois faire une re-fonte, traduisant et vérifiant linformation et la complétant, si nécessaire.

Vous devez aussi réaliser que jai "explorer" le $IDA jusquaux limites (dangereuses) et que jai tout de même vécu 2 toxoplasmoses cérébrales, que je dois me remettre de mon hémiplégie et quil me faudra du temps pour marcher, pour mentrainer afin quil ne me reste pas trop de séquelles de cette aventure.Heureusement, jai trouvé la solution pour mes variations de tonus dans mon côté gauche et elle devrait plutôt maider à stabiliser la situation, façilitant ma ré-éducation. icon_biggrin.gif

Je relirais toute la dernière page de ce thème et répondrais aux différentes questions restées en retard. Je ferais de même sur la dernière page de "PMP: Très bonne nouvelle"!

A+,

Le "chameau" qui a la bosse du $IDA!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

D'abord Pierre, je veux te souhaiter un bon et complet rétablissement !

Je te lis toujours avec plaisir et j'appliquerai ta méthode à titre personnel ...

Non, il n'y a pas de querelles à entretenir. Nous ne sommes pas là pour cela et, contrairement à beaucoup d'autres, nous n'avons pas la science infuse ou la vérité révélée et surtout nous n'avons rien à vendre.

Ceci nous autorise à débattre avec sérénité, sans se prendre la tête et même à se planter de temps en temps ou à ne pas être d'accord.

Je reformule donc la seule question (en fait) à ton endroit : si tel est le cas, pourquoi un porteur d'un hypothétique VIH serait-il plus prédisposé qu'un autre à développer une candidose systémique ?

C'est à ce niveau qu'il faudrait que tu m'éclaires.

J'ai peut-être raté un épisode ... sorry.

Aixur quant à lui dit : " le VIH c'est du pipeau ... point barre "

Cheminot quant à lui dit : " que les tests sont sans doute révélateurs de perturbations à ne pas prendre à la légère quand même " (stress oxydatif)

On est au moins tous d'accord sur une question : dans tous les cas de figure, il y a des enfoirés qui se font leur beurre sur la bête ! ... et sur notre dos ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime lire ce que tu ecris la, j'aime tellement que j'en veux un article pour mon site. Permets moi de citer ta phrase et si le coeur t'en dit je t'invite a prolonger un peu (avec un peu moins de personnel et un peu plus de philosophie), sinon, je le ferai de mon cote.

Tu peux disposer à volonté de tout ce que j'écris sans aucun problème.

En effet je suis farouchement opposé au concept de "propriété intellectuelle".

La connaissance devrait être considérée comme un bien commun.

Seule l'illusion peut éventuellement être considérée comme une création individuelle . Mais peut ellle légitimement permettre de revendiquer des "droits d"auteur"?

Pour ce qui concerne , ce que je peux écrire , il y a deux hypothéses :

1) soit ce que je dis , est conforme à la réalité . Et dans ce cas je ne vois pourquoi je pourrais revendiquer quoi que ce soit pour avoir dit par exemple , quelquechose du genre : Les nuages blancs sont blancs.

2) soit ce que je dis n'est pas conforme à la réalité . et dans ce cas je trouverais inconvenant de revendiquer quoi que ce soit , pour t'avoir induit en erreur.

Si quelqu'un tient des propos en harmonie avec la réalité ....la seule chose qui lui appartient "un peu" , c'est la maniére dont il le dit , la coloration qu'il lui donne...mais le fond fait partie du patrimoine commun.

Quand j'étais adolescent je considérais que toute la connaissance était accessible directement . J'appelais l'endroit ou elle se trouvait le "puit de connaissance".

Quand j'étais enfant je puissais réguliérement dans ce puit sans même m'en rendre compte .

Je suppose que beaucoup d'enfants le font .

Mais comme je me suis un peu attardé dans l'enfance , comme l'idiot du village je l'ai fait un peu plus longtemps que la plupart d'entre eux.

Au fur et à mesure que la conscience illusoire se développe on recouvre peu à peu la margelle de ce puit , de toutes les croyances que l'on a accumulées au cours de notre éducation.

Quand d'aventure quelquechose arrive de façon fortuite à suinter au travers de ce tas de détritus ...on appelle cela l'intuition!

Donc en conclusion : Tu peux utiliser ce que j'écris , cela t'appartient !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...