Aller au contenu
forum sidasante
aixur

Reprise du site de Mark

Recommended Posts

Bon, je propose qu'on arrête (moi le premier) de polluer le topic sur la mort de Mark (même si c'est par bonne volonté) par des messages consacrés à la reprise du site et qu'on ait un topic dédié à ce sujet.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

c'est Ok pour moi Aixur

Amitiés ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je suis également partant, je propose même de faire une revue de presse régulière des sujets relatifs au Sida traités dans la presse et les quotidiens :

ex : Mr Mandela annonce la mort de son fils le Monde

daté du samedi 8 janvier

L'ancien président sud-africain s'est fait le héraut de la lutte contre l'épidémie.

Johannesburg de notre correspondante

Nelson Mandela tenait à ce que toute la nation le sache. Jeudi 6 janvier, il a convoqué la presse pour annoncer le décès, quelques heures auparavant, de son fils aîné Makgatho, un avocat de 54 ans. "Mon fils est mort du sida", a déclaré aux journalistes l'ancien président. "Je ne pensais pas, quand je me suis lancé dans la lutte, que le sida affecterait aussi un membre de ma famille", a-t-il ajouté.

Depuis des années, M. Mandela, 86 ans, martèle le même message : il faut parler du sida, ne plus stigmatiser ceux qui ont contracté le virus, et en faire une maladie "comme les autres". En 2002, il avait déjà brisé le tabou en annonçant qu'une de ses nièces et deux arrière-petits-neveux, "très proches" de lui, avaient été emportés par la maladie.

Suivant son exemple, Mangosuthu Buthelezi, le chef du parti zoulou, avait ému le Parlement, en avril 2004, en évoquant ses deux enfants enterrés à quelques mois d'intervalle. "Le sida est en train de détruire ma famille, il me met à genoux", avait déclaré l'ancien ministre.

Maintenant je tiens à dire que suis très déçu par l'atitude de Nelson MANDELA , il me fait penser à l'abbé pierre longtemps un symbole maintenant dépassé par son temps et qui s'accroche a ce qui lui permet de rester dans le coup !!! pathétique

Quelques activistes, un juge de la cour suprême, Edwin Cameron, un député du parti zoulou, ont annoncé ces dernières années qu'ils étaient séropositifs. Mais ces déclarations constituent des exceptions. Dans ce pays, où un adulte sur cinq est séropositif, on reconnaît le plus souvent un décès à la suite d'une "longue maladie", rarement du sida. Les médias sud-africains persistent d'ailleurs à écrire que l'épouse de Makgatho Mandela est décédée, en 2004, d'une pneumonie. "Ne pas cacher le sida est le seul moyen de le faire apparaître comme une maladie normale", ne cesse de répéter M. Mandela. Le message a du mal à passer, y compris au sein de son parti, le Congrès national africain (ANC).

Il y a un peu plus d'un an, le président Thabo Mbeki avait déclenché un tollé en déclarant à un journal américain : "Personnellement, je ne connais personne qui soit mort du sida. Honnêtement, je n'en connais pas." Ses conseillers avaient tenté - maladroitement - de rectifier les propos du chef de l'Etat en soulignant qu'il répondait à une question sur son entourage proche.

M. Mandela contredit souvent son successeur sur le thème du sida. Il a, par exemple, milité avec ardeur pour que les médicaments antirétroviraux soient distribués dans les hôpitaux publics. Dans le même temps, M. Mbeki continuait à soutenir que les remèdes étaient "pires que le mal" et les antirétroviraux dangereux. Le gouvernement a cependant fini par céder, tout en continuant à privilégier, dans ses discours, les méthodes de soin traditionnelles et les conseils diététiques.

L'ancien président Mandela avait déjà admis n'avoir pas assez fait contre le sida lorsqu'il était au pouvoir. "J'y consacrerai le reste de ma vie", avait-il annoncé peu après avoir pris sa retraite. Son nouvel engagement, depuis, ne faiblit pas. Après avoir été le héraut de la lutte contre l'apartheid, il est devenu dans son pays le champion de la bataille contre le sida.

Fabienne Pompey

Vous noterez dans cet article qu'a aucun moment comme le prétend Candide , M'beki semble avoir fait marche arrière bien au contraire

L'Afrique du Sud comme la Chine par exemple n'a pas confiance dans les Rétroviraux(lire également dans Libé l'article ou les grands labos pharma actuellement dans le collimateur essaye de jouer la transparence).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis moi aussi bien content de la tournure des choses mais je me pose une question

ne va t'on pas trop polluer le site dOnnouscachetout.com?

il faudrait presque un genre de module à part une11eme ligne (un lien fixe) sur le top intitulé (sida news) sous lequel serai réunis tous les thèmes abordés sur le sida

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

On dit que pour l'affaire du raz de marée, 4 suédois sur 10 sont touchés, dans leur entourage, par un drame (parents, proches, voisins, collègues).

En rapprochant ces ratios de ceux annoncés en Afrique du sud, il me semblerait bien douteux de trouver 1 seul africain du sud n'ayant aucun individu de "touché" dans son entourage propre ... selon un principe de probabilité élémentaire ...

Il en existe pourtant "1" comme le rappelle le message précédent ... le premier des sud africains ...

Par ailleurs et lors d'un séjour récent là-bas, j'en ai déniché quelques autres : le chauffeur de taxi qui me conduisit de l'aéroport à mon hôtel, le barmaid dudit hôtel et les quelques interlocuteurs rencontrés in situ ... plus, j'allais l'oublier, le chauffeur de taxi qui me ramena à l'aéroport ...

J'ai donc joué de malchance à l'instar du Président ... mais je n'ai pas eu tellement le temps de chercher ... il faut en convenir ...

En admettant cette "malchance" comme atypique, je crains davantage la "cessité politique" du peuple concerné dans la mesure où il vient, à une confortable majorité, de reconduire le Président "scélérat" ... qui, lui-même, s'est empressé de confirmer à son poste la ministre de la santé dont la bonne pensée est résolue à avoir la peau ...

Cela étant, je ne comprends pas bien pourquoi Nelson a attendu le décès de son fils pour annoncer, à la face du monde, la nature du mal ...

Est-ce par "pudeur" à son endroit ? ... auquel cas, je ne trouve pas cela très "sport" de le faire après dans l'hypothèse où avant le principal intéressé n'aurait pas souhaité communiquer sur la question ... Pire même et dans la mesure où le droit sud africain est fortement influencé par le droit anglo-saxon, je crois même que ce genre de démarche est susceptible d'être déféré devant le Juge ... par un ayant droit (autre que le père ...).

Nelson n'est pas en retraite : il est devenu la coqueluche de tous les séminaristes internationaux ... il parcourt le monde en first et aux frais de la princesse malgré son grand âge ... la sagesse érigée en "homme tronc" des foires d'antan ...

Il accumule telle Soeur Emmanuelle les télés ... Il a un avis sur tout ... Il est devenu le mètre étalon de l'humanisme ... S'il n'était pas marxiste de formation, je le suspecterais de vouloir hâter les conclusions de son procès en béatification auprès su Saint Siège ... On se l'arrache dans tous les salons altruistes ... Son propre parti en est un peu agacé même ... pourtant ce sont des gens qui n'ont guère peur du culte de la personnalité puisqu'ils se référent depuis toujours à de très grands démocrates tels les leaders communistes de la grande et belle époque ou tel encore le regretté Arafat ... le champion toute catégorie de la sortie différé ... à l'exception de Jean Paul Two ...

Enfin bon, si Nelson le dit, c'est que ça doit être vrai ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis moi aussi bien content de la tournure des choses mais je me pose une question

ne va t'on pas trop polluer le site dOnnouscachetout.com?

Ca ne me pose en tout cas aucun problème que vous établissiez un groupe de travail sur la reprise du site de Mark au sein d'Onnouscachetout.com.

Tant que vous ne vous éparpillez pas partout icon_smile.gif L'idée d'avoir créé un topic dédié est une bonne chose icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

« Mandela » bientôt marque déposée

Licône sud-africaine veut mettre fin au commerce fait sur ses noms

Nelson Mandela est décidé à en finir avec lusage commercial qui est fait de son nom et de ses nombreux surnoms en Afrique du Sud. Il a délégué les droits sur son patronyme à sa Fondation caritative, qui sattache aujourdhui à rendre exclusif lusage des noms et de limage du symbole de la lutte contre lApartheid.

Nelson Mandela Fine Art, Madiba Trust, Nelson Mandela Panel Beaters, Madiba nineteen business services, Madiba stores... Des livres, des fenêtres, des services, des bijoux, des vêtements...le nom du respecté et influent ex-chefs dEtat sud-africain fait vendre. Ils sont près de deux cent entrepreneurs, en Afrique du Sud, à avoir baptisé depuis des années leurs sociétés privées du nom de « Nelson Mandela » ou de lun de ses surnoms, « Madiba » - le nom de son clan - ou « Rolihlala » - son nom en Xhosa. Une pratique à laquelle le principal intéressé a décidé de mettre fin. Il a délégué tous les droits sur son patronyme à la Fondation Nelson Mandela, créée en 1999 « pour poursuivre [ses] idéaux et [ses] buts ». Cest à elle quil revient aujourdhui de rendre exclusif lusage des noms et de limage du symbole de la lutte contre lApartheid.

« Cela fait trois ans que nous avons saisi la justice pour enregistrer le nom de « Nelson Mandela ». La procédure est longue et elle ne va aboutir que dans trois à quatre mois. Par contre, nous venons juste de le faire pour ses surnoms « Madiba » et « Rolihlala », ainsi que pour son numéro de cellule, 46664. En attendant, nous envoyons des courriers aux sociétés qui utilisent ces substantifs pour quelles cessent de le faire. Lorsque nous les auront enregistrés, plus personne naura le droit de les utiliser. Les firmes qui continuerons à le faire seront poursuivies en justice », assure Don Mac Robert, lavocat de la Fondation Nelson Mandela. Le juriste estime à des centaines de milliers de dollars les pertes de la Fondation en raison de cette pratique.

« Plus quun nom, un symbole »

Du côté des sociétés visées, les réactions sont mitigées. « Le nom de mon commerce na rien à voir avec Nelson Mandela », déclare sans autre forme dexplication le directeur de « Madiba Promotion », sis à Johannesburg. Lucas, de « Madiba auto electrical », se veut plus compréhensif. « Jutilise le nom Madiba depuis 1994. Je crois pouvoir dire que jai été lun des premiers à le faire dans le pays. A lépoque, je cherchais un nom que les gens reconnaîtraient immédiatement, qui signifiait quelque chose pour ce pays, ainsi que pour moi. Si Madiba y voit un problème, alors cest discutable. Mais jaimerai essayer de le garder. Si on peut me montrer que je fais du mal en utilisant ce nom, jarrêterai. Il est juste de dire que lusage du nom de Mandela lui revient ! Mais il faut également voir quil est plus quun simple nom, il est un symbole. » Un symbole que Don Mac Robert ne veut plus voir utilisé. « Nous faisons cela pour empêcher toutes ces personnes de faire leur communication à peu de frais. Pour les empêcher dutiliser la notoriété de Nelson Mandela, et parfois de lui faire du tort. »

Son dernier combat concerne lutilisation du « 46664 », le numéro de cellule que Nelson Mandela a porté en prison 18 ans durant. Cest ce même numéro que Nelson Mandela et sa Fondation ont choisi voilà un an comme emblème de leur campagne de lutte contre le sida. Une chanson, « 46664 (A long way to freedom) », a ainsi été écrite, et un concert organisé, en novembre 2003, avec Beyonce, Baaba Maal, Bono, Johnny Clegg, Eurythmics, Zucchero... Un site Internet 46664 existe, où lon peut acheter lalbum et le DVD 46664, des tee-shirts, casquettes et autres vêtements griffés du désormais célèbre numéro - tous les bénéfices allant à la lutte contre le sida. Will Smith et Brad Pitt ont été fait ambassadeurs du 46664 dans le monde. Mais lorsque la Fondation a souhaité enregistrer le nombre pour en faire le numéro dappel de lopération de lutte contre le sida, elle a découvert que la société Investgold, qui vend des pièces de monnaies, notamment à leffigie de Nelson Mandela, lutilisait déjà. La Fondation a aujourdhui récupéré le numéro, à lamiable, après quelques mois de discussions et après avoir menacé Investgold de porter laffaire en justice. Mais la question de la frappe des pièces est toujours en suspend.

Les admirateurs de licône sud-africaine, dont le rôle aurait été déterminant dans lobtention par son pays de lorganisation de la Coupe du monde 2010, sont partout. Les Madiba sont en Californie (cabinet de consulting), à New-York (restaurant de cuisine sud-africaine), à Zurich (Agence immobilière), en Allemagne (Agence de tourisme), ou encore en France. Mais attention aux méprises. « Lorsque nous avons fondé notre société de tourisme daffaires, nous avons fait une sorte de brain-storming pour trouver un nom. Un de mes collaborateurs sest souvenu du mot « Madiba », quil avait vu je ne sais où, et la proposé. Nous avons trouvé que cela sonnait bien, nous lavons adopté et breveté en France. Mais cela navait aucun rapport avec Nelson Mandela ou lAfrique du Sud, que nous ne desservons même pas », explique Véronique Baglieri, de « Madiba Incentive ». « Par contre, précise-t-elle, lorsque nous avons découvert que Madiba désignait également Nelson Mandela, je dois avouer que nous avons été très agréablement surpris. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Aixur,

Ta remarque relative à la pollution des topics fut très pertinente ... et moi, je me suis encore une fois « obligé » à le faire hier ... avec cette histoire du fils Mandela ... je suis incorrigible.

Il faut se discipliner pour « éclaircir » car là est bien lobjectif pour certains de nos amis qui sont dans la détresse psychologique ... je pense que ma proposition relative à une rubrique « accueil des nouveaux » est plus conforme à la réalisation de cette ambition ...

Ceci étant, il est un peu naturel que sur un site dexpression libre, un relatif « bordel » puisse apparaître ... les sites « dictatoriaux » nont pas ces vices ... mais moi, la dictature, je napprécie pas ...

Peut-être quune analyse de la pression médiatique mériterait un topic spécial également ou une page spéciale sur ton site ... car, cest bien à ce niveau que commence langoisse des uns et des autres ...

Je me souviens (je crois que cétait en 2000) avoir lu dans un avion le JDD qui rapportait la fin dun astrologue connu dune radio (RTL je crois) ... décédé du Sida bien sûr ...

Comme jétais déjà assez nouveau au « club », je me souviens avoir été mal à laise sur mon siège ... Le message à ladresse du grand public était clair : « la vie dun séropo est un long chemin de croix et il na pas dautre option que de confier son triste destin à son thérapeute ... la fin est inéluctable mais « on » peut tout de même en arrondir quelques angles avec les médocs ».Pour le grand public (public cible de ce genre de message), le résultat à obtenir est le bâchage systématique ... cest clair.

Pour le public des « initiés » (les médias sen foutent), le résultat induit est catastrophique sur le plan psychologique ... cest la déprime assurée.

Aucun média, à ma connaissance, ne donne jamais la parole à un séropo qui mène une existence normale ... et encore moins à un séropo de cette catégorie qui sabstient de toutes médications ... il pourrait brouiller limage et les pistes ... quelles pistes ?

Comme cest lépoque des vux ... et à pareille époque chaque année ... je suis assez amusé den recevoir de mes proches sur le mode : « ... et bonne santé ... cest le plus important (pour toi en particulier) ... mais au fait, tes encore vivant ? » ...

Je suis « contraint » de répondre : « ... bonne santé à toi (car rien nest jamais acquis) ... et oui je suis encore vivant, jen suis désolé ... cette année encore, je ne suis pas à larticle de la mort ou déjà dans le trou ... patience ». Dun certain point de vue, ça brouille également lidée reçue ... une sorte darrogance anti-sociale ... Finalement, cétait bien mieux quand je prenais les médocs car javais presque le physique et la forme dédiés à mon statut ... Larrogance consiste à avoir abandonné tout cela ... Limpertinence se caractérise par un refus des règles convenues en de telles circonstances. Une sorte dacte de rébellion rampante ... de contestation dun des piliers devenu essentiel de la société moderne qui a remplacé le curé par le médecin ...

En vagabondant sur Google, jai été effaré hier de trouver autant de sites rapportant le décès du fils à Nelson : quelle réactivité ! ...

Il sagit dune démarche qui sinscrit dans la même perspective que celle de lastrologue de la radio ... En Afrique du sud, il y a un bras de fer ... et la « communauté internationale » a ciblé ce pays comme tête de pont de la réalisation de sa cause car les autorités locales font désordre dans le paysage dautant quelles ont été reconduites aux affaires récemment : comment expliquer quune population supposée « meurtrie et en état de servage » sentête dans une telle obstination ? ... Cest la quadrature du cercle ... Quon émette des bémols sur la béatification de Nelson ou pas na que peu dimportance ... Il entre dans la catégorie médiatique actuelle des « intouchables » (pas au sens indien), support particulièrement astucieux pour faire passer des messages : ce quil dit est parole dévangile ... au-delà même de ses propres intentions sans doute même. Il appartient au cercle très fermé des « cautions morales » avec le Dalaï lama, labbé Pierre (sous réserve de ses déclarations afférentes à son amitié avec Garaudy), Jean Paul II (sous réserve de son positionnement sur notre question) et Guevara (le barbu des photos).

Dire que le tibétain maintient son pays dans un obscurantisme moyenâgeux est « sacrilège » ... émettre des doutes sur le fait que Nelson na pas précisément permis à son pays de progresser économiquement est « intolérable » ... déclarer avec le plus grand sérieux que Jean Paul délivre sans cesse « un message de paix et damour » (comment pourrait-il en être autrement dailleurs ?) tient de lhagiographie pur jus ...

En fait, ce nest pas le plus important tout cela mais hélas, cest sans doute ce qui fait le plus mal aux touchés.

Claire hier a rebondi sur une de mes interventions « techniques » (et je ne suis pas fortiche là-dedans) relativement à la spécificité réelle ou supposée des bandes du WB ... je cherchais depuis un moment la présence de P ou de Gp sur une autre pathologie ... au détour dune thèse, jai trouvé la Gp 120 (et dautres choses) sur lherpes simplex ... dautres ici mavaient déjà renseigné (Cheminot etc ...).

En son temps, javais posé la question à mon ex-thérapeute qui mavait répondu : « cest une très mauvaise question ... laissez moi faire ... et croquez donc vos pilules sans vous soucier du reste ».

Mais je pense que compte tenu des circonstances peu dentre nous ici sont prêts à prendre des vessies pour des lanternes et à avaler des couleuvres (des pastilles colorées en lespèce) sans se poser de questions ... A la limite, on peut admettre de se faire enfumer à longueur de journée sur dautres questions mais pas sur celle-là ... car celle-là, nous touche au plus près ... cest toute la différence avec certaines autres ...

Amitiés ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A la limite, on peut admettre de se faire enfumer à longueur de journée sur dautres questions mais pas sur celle-là ... car celle-là, nous touche au plus près ... cest toute la différence avec certaines autres ...

Amitiés ...

Effectivement, Rock en rock, le questionnement du vih et des thérapeutiques qui tournent autour est au coeur du questionnement sur notre santé. Nous sommes de plus en plus nombreux à penser que l'on nous embrigade (volontairement ou involontairement - mais je crois plutôt à un immense orgueil) dans un système dont on ne pourra plus sortir. Et Thabo Mbeki est pour moi le nouveau Ghandi (qui venait d'Afrique du Sud...) Il mérite tout notre soutien, car c'est grâce à des gens comme lui que nous pourrons éviter ce carcan qui se resserre autour de nous, par des actions médicales qui deviendront légales si on n'y prête garde.

C'est pour cela que nous avons besoin de juristes qui partagent notre cause, de manière à obtenir jusrisprudence dans des cas comme celui relaté par Kierkegaard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Cheminot,

Je crois avoir lu quelque part récemment qu'une grande société pharmaceutique allemande était en passe de se faire indexer sur des produits afférents au cholestérol ... Une cinquantaine de cas mortels suite à la prise de ces potions allait produire quelques recours en indemnité, voire même des poursuites pénales ... Les produits ont été retirés du marché ... première étape ...

En fait, le cas est assez similaire à celui qui nous occupe puisqu'outre les effets pervers constatés à l'usage desdits produits avaient, semble-t-il, une action quand même sur ledit cholestérol ... dans le genre "on résoud un problème en en faisant surgir un tas d'autres" ...

Je dis "assez similaire" car le cholestérol autant que je le sache, est une pathologie (lorsqu'il est dérégulé) objective ...

Alors, j'imagine assez facilement ce qui pourrait se passer si ce que tu exposes, avec logique et rigueur, devait être incorporé à la réflexion "officielle" ...

Comme tu le soulignes fort justement, le "point break" a été dépassé et toute remise en cause paraît, pour l'instant, impossible ... Cela reviendrait à mettre en faillite morale et financière l'establishment ...

Pour ce qui concerne le président sud africain, je partage ton analyse ... je m'etonne d'ailleurs de constater que le "peuple" gobe sans broncher le concept d'aveuglement supposé de l'interessé. L'acharnement de la pensée unique sur lui se source à la fontaine d'énormes enjeux financiers externes et internes.

J'ai lu quelque part encore une tentative d'explication de la pensée unique sur la question (hors intérêts financiers non affichables) ...

Selon eux, le Président en question s'enfermerait dans cette attitude pour éviter à avoir à afficher à la face du monde que la flambée du taux de séroposivité correspondrait à la fin de l'apartheid ... une démarche purement politique ...

La pensée unique n'en est pas une incohérence près puisque cette "puissante" argumentation est, de toute évidence, taillée en brèche par le coup médiatique d'hier ... Nelson n'est-il pas le premier artisan de l'abolition de la ségrégation ? Rappelons que ces deux compagnons de route furent, dans leurs jeunes années les jeunots (bourgeois) qui firent la nique aux hiérarques de l'ANC ... Personnellement, je pense que Nelson est instrumentalisé. Il se peut même que des considérations de politique interne à l'AdS et interne à l'ANC polluent le question.

En toute logique, la population de ce pays devrait être réduite d'1/5 dans les 5 à 10 ans à venir donc ... wait and see ...

Amitiés ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce qui concerne les estimations des américains pour le Botswana en 1999 :

http://www.census.gov/ipc/hiv/botswana.pdf

La population estimée devrait être en 2000 de 1576000 avec sida et 1710000 sans sida

le taux de croissance devrait être de 0,76% avec sida et 2,5% sans sida

l'espérance de vie devrait être de 39 ans avec sida et 70 ans sans sida

Il suffit de se reporter au recensement de l'an 2001, effectué par le gouvernement botswanais :

http://www.cso.gov.bw/html/census/tab_cens1.1.html

pour voir

d'une part que la population est de 1680863, beaucoup plus proche de 1710000

et surtout d'autre part que le taux de croissance depuis 1991 est de :

t = exp((ln(1680863/1326796))/10)-1 = 2,4%

Ce qui indique que les estimations correspondant à la présence massive de sida sont fausses :

en particulier, l'espérance de vie, qui est calculée comme le taux de croissance à partir des dépistages anténataux, n'est certainement pas de 39 ans, mais sûrement bien plus élevée.

Quand les officiels mettront-ils honnêtement le nez dans ces chiffres, officiels aux aussi?

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, dans la mesure ou c'est une estimation sur le futur, et pas un chiffre basé uniquement sur des données présentes ou/et passées, on peut mettre un peu ce qu'on veut dans l'espérance de vie.

Si on est en 1998, que je m'appelle Paco Rabanne, que je suis à la tête du bureau des statistiques et que j'estime qu'il va y avoir une météorite géante qui va s'abattre sur le monde, l'espérance de vie des enfants nés en 1998 sera estimée à 1 an.

Idem, si on pense que 20 ou 30 % des africains vont mourir du SIDA dans les dix prochaines années, l'espérance de vie sera estimée par exemple à 37 ans au lieu de 65.

Ce qui explique qu'à peu près tous les indicateurs sont au vert en Afrique, sauf l'espérance de vie.

Seulement, c'est ce chiffre là qu'on ressort au grand public.

Là ou c'est vicelard, c'est que, d'habitude, l'espérance de vie est une méthode assez fiable. Donc, les gens pensent que c'est une donnée, pas une estimation ; un truc dans lequel on peut avoir totalement confiance.

Du coup, le grand public pense que c'est clair que l'Afrique est en train de mourir du SIDA, qu'il n'y a aucun doute là-dessus et que toute personne pensant différemment est un beau salaud.

Surtout que quand on donne l'age moyen dans ces pays là, ça renforce inconsciemment cette idée. L'age moyen étant de 20 ou 25 ans, les gens pensent que ça confirme bien qu'on meurt jeune. Si l'age moyen est si jeune, c'est qu'il n'y a pas de vieux. En oubliant bien sur que si l'age moyen est si bas, c'est simplement parce qu'il y a une explosion démographique dans ces pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Comme je connais assez bien l'afrique, je me permets de compléter les messages de Cheminot et d'Aixur ...

L'espérance de vie à la naissance est une projection qui sème la confusion en occident quand on n'y regarde pas de plus près ...

En fait, cette notion est faussée (quand on l'approche au premier degré) par une autre plus accessible :

Dans beaucoup de pays africains, le taux de de la mortalité post-natale est sans commune mesure avec celui enregistré dans les pays développés : en moyenne, il est de 25 % à 5 ans ... le manque d'hygiène, de moyens, ... fait que 1 petit africain sur 4 n'atteint pas cet âge là. C'est un fait ... et là, il n'est pas besoin d'aller fouiner loin, in situ, pour s'en apercevoir.

Ce triste constat objectif "plombe" l'espérance de vie globale ... c'est évident.

Mais "rassurez-vous", il y a des "vieux" en Afrique ! ... Tournez un peu dans les villages en brousse et vous verrez ... ils ont souvent davantage de bon sens que nous autres ...

Alors bien sûr, on peut toujours dire et affirmer haut fort que ce taux de mortalité infantile est aussi le fait du vih ...

Là, il suffit de reprendre ce même taux dans les années 50 ou 60 me semble-t-il ... et que constate-t-on ? ... je vous le donne en mille !

En lieu et place de tripatouiller les statistiques à des fins malicieuses, "on" ferait mieux de creuser davantage de puits dans les villages et de faire en sorte que les petits bébés africains ne soient pas contraints d'être nettoyés à la sortie du ventre de leur maman avec de l'eau dégueulasse ... dans l'hypothèse bien sûr où on se sentirait concerné par la question ... ce n'est d'ailleurs pas obligatoire mais au moins de grace : qu'ils arrêtent d'essayer de les terroriser avec leurs thèses ... et leurs stats ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, j'ai remis sur le site les MP3 que m'a envoyé Kierkegaard. Dans l'affaire, il y en a eu quatre de perdus. Mais, on finira peut-être par les retrouver. Donc, j'ai laissé les liens sur les 4 MP3 perdus en mettant qu'ils étaient brisés.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité memento

icon_smile.gif bonjour.

Je suis nouveau sur ce site. Mais le site de Mark ne m'est aps du tout inconnu. en fait c'est aussi ( suis plus le seul) Grace a lui que j'ai vite compris la dangerosité de l'inninformation. Bien sur , je susi peiné de sa disparition, mais lui il l'était davantage de Sylvie cousseau, son ex compagne. Mais reste qu'il a été là , il y a cinq ans , lorsque je n'alalis aps bien du tout .

La vie continue, je susi heureux d'entrer sur un forum intelligent et qui as l'air de bouger. Je ne sais aps ce que vous en pensez , mais l'idée d'un lieu de rencontre , entre personnes adultes, me ferai plaisir . bien sur si il en existe ( et apr pitiè pas d'assoc genre aides, act up etc...) dites le moi ! ..en fait je cherche des contacts , simplement. par le net c'est bien , devant un café , c'est bien aussi ! c'ets aussi agréble d'échanger des contatcs, nos expériences, sans pour autant être aprasité par les dieux et autres fanatiques ( pas besoin de secoupes volantes pour exister ) ... voilà . merci .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà, j'ai refait la page de présentation du site. C'est plus joli et guilleret à mon gout (parce que, le fond orange, ça n'était pas ça je trouvais).

J'ai commencé à refaire l'organisation du site, avec une partie classée par thème. Elle n'est pas finie, donc, il y a des liens morts. Mais, ça ne devrait pas être long avant que ce soit complet.

Ensuite, je devrais réorganiser la partie "générale" en enlevant pas mal de catégories qui se recoupent et qui entrainent une multiplication inutile de boutons. Je devrais mettre une catégorie "découverte" et une catégorie "articles généralistes", ou quelque chose comme ça. Ca devrait être plus simple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

joli travail André

Félicitations, de mon côté je vais réfléchir à quelques suggestions,

en tout cas merci d'avoir repris le site de notre regretté Mark en main

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin Aixur ! je suis très heureux de cette initiative. Je crois que je dois avoir les enregistrements MP3 dont le lien est brisé ; je vais regarder dans mes sauvegardes.

Que devient Etienne de Harven ?

A très bientôt,

Sidarta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une demande : est - ce quelqu'un sait où en sont les expérimentations du Programme Life dont on trouve les détails sur le site sidasante ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...