Aller au contenu
forum sidasante
Invité yoananda

Sida et Amour

Recommended Posts

je te félicite de ton esprit rationnel, rigoureux et scientifique

Ce n'est pas la seule approche possible du réel, ni la meilleure.Elles se valent toutes.

On sait trés bien que nombre d'inventions et de découvertes dites scientifiques l'ont été grâce à des rêves, des erreurs ou des intuitions.

Amitiés

Elisa

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les autres ne postent pas sur les forums dissidents, puisqu'ils ne peuvent pas être d'accord, et pour cause. je te félicite de ton esprit rationnel, rigoureux et scientifique. Encore une fois, la vérité n'est pas un sondage d'opinion

Hélas pour ce beau raisonnement, j'ai vu ça également de nombreuses fois sur des forum où les gens ne connaissaient que la thèse officielle, de la part de personnes n'ayant absolument rien à voir avec la dissidence. Notamment sur Doctissimo. Je dirais même que ça constitue la majorité des cas. De toute manière, les quelques dissidents qui étaient dans ce cas étaient la plupart du temps des dissidents de fraiche date.

Et dans la mesure où je n'avais pas précisé sur quels types de forum j'avais vu ça, tu aurais du te méfier. Parce que là, ça fait un peu jugement à l'emporte-pièce.

En plus, je ne vois pas en quoi le fait d'être dissident a à voir avec le fait que son partenaire reste séronégatif. La dissidence influerait sur la sérologie. Marrant.

Moi aussi je te félicite pour ton esprit rigoureux. icon_wink.gif

De toute manière, comme je le disais ensuite, pour les théoriciens officiels, ce genre de fait ne doit rien avoir pour choquer, puisque les taux de contamination sont reconnus officiellement comme extrêmement faibles (du genre, un rapport contaminant tous les 5 ans en moyenne, si on se base sur un rapport vaginal par jour).

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bleizy

Comment se fait-il que la capote ( le préservatif, si vous préferez ) qui ne protège absolument pas d'une grossesse non désirée, puisse protéger du virus qui est sensé se trouver dans le sperme ?

Ou alors est-ce simplement le geste -triomphe du self-control- qui sauve ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolée pour la capote mais je n'avais pas encore lu ce sujet (ceci dit la question de la capote est très pertinente car : on observe une augmentation des MST mais pas nécessairement associée au SIDA, la prévalence de la maladie chez les prostituées contredit ce que l'on devrait avoir, la taille du "virus" semble être plus petite que la taille des pores du preservatif,...)

Cytokines, peptide hormones and neurotransmitters, as well as their receptors/ligands, are endogenous to the brain, endocrine and immune systems. These shared ligands and receptors are used as a common chemical language for communication within and between the immune and neuroendocrine systems. Such communication suggests an immunoregulatory role for the brain and a sensory function for the immune system. Interplay between the immune, nervous and endocrine systems is most commonly associated with the pronounced effects of stress on

immunity. The hypothalamic-pituitary-adrenal (HPA) axis is the key player in stress responses; it is well established that both external and internal stressors activate the HPA axis. Cytokines are chemical messengers that stimulate the HPA axis when the body is under stress or experiencing an infection. This review discusses current knowledge of cytokine signaling pathways in neuro-immune-endocrine interactions as viewed through the triplet HPA axis. In addition, we elaborate on HPA/cytokine interactions in oxidative stress within the context of nuclear factor-nB transcriptional regulation and the role of oxidative markers and related gaseous transmitters.

D 2002 Elsevier Science B.V. All rights reserved.

Et encore http://www.winternet.com/~briminst/8026Beitz%20Lecture.pdf

Bon je m'arrête là icon_wink.gif

[Edit : ah oui y'a aussi le doc (en fr) donné par pierrot : cerveau et immunité : rapport sur les progrès récents. 2004 http://www2.unil.ch/edab/new_site/french/p...ats_FR_2004.pdf]

Modifié par Pikpikandré

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pikpikandré,

Merci pour toutes ces références en psycho-neuro-immunologie!

Jai téléchargé le document "Cerveau & Immunité" et je lirais les 113 pages tranquillement.

Comme je travaille sur les vrais causes de limmunodépression, pas les fantaisies rétrovirales icon_biggrin.gif , je me suis déjà confronté (et cassé le nez icon_biggrin.gif ) sur la dimension psychosomatique du $IDA. Jessaie de donner un poids à chacun des facteurs et, expérimentant limportance du facteur psychosomatique (je décrirais), jai été très surpris de son importance dans le développement de la maladie. Je me suis promis alors de rentrer un peu plus dans cette dimension psychosomatique, en développant mes connaissances en psychoneuroimmunologie. Tes références tombent à "pikpik" icon_biggrin.gif si je puis dire. Merci encore!

Amour et Sida: que voilà un immense sujet! Je me demande toutefois comment peut-on discuter dun sujet comme lAmour lorsque la majorité des humains ne comprend pas plus lAmour quils ne comprennent la Vie et quils confondent lAmour avec "tomber amoureux". "Tomber amoureux" na absolument rien à voir avec lAmour!

Dailleurs, les études que tu mentionnes décrivent-elles la biochimie de lAmour ou la biochimie du "tomber amoureux"????????? icon_biggrin.gif

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bleizy

Si les gens connaissaient le plaisir sexuel, la question de l'amour ne se poserait même pas.

L'amour c'est la jouissance du coeur.

Si les gens avaient l'une l'autre fois expérimenté dans leur vie quelque chose qui ressemble à l'orgasme, ils sauraient que le cerveau n'a rien à voir dans tout ça

C'est avec le coeur qu'on pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

^pierre^,

le seul qui ait véritablement travaillé sur la biochimie de l'orgasme, considérant l'ensemble de la relation humaine dans le cadre d'une sexualité pleine est W Reich.

Ses travaux datent des années 40, et ont été réduit à l'usage de la consammation sexuelle en tant que défouloir tensionnel.

Ses observations ont essentiellement montré que la relation sexuelle déterminait dans l'organisme des modification des potentiels électriques cutanés et aprés une augmentation régulière de ceux ci lors des phases de désir et de préliminaires aboutissait à une pic de décharge complête.

Il semblerait que le rapport amoureux de simple décharge (ce n'est pas un jeu de mots) ne permette pas cette régulation des potentiels électriques.

Il pourrait en découler de ce fait une modification des polarisations au sein de la substance fondamentale, favorisant de ce fait des phénomènes redox qui pourraient être impliqués dans ce qui est débattu ici, à savoir:

stress oxydatif -> morts cellulaires -> activité mycosique symbiotique -> déséquilibre métabolique général.

Je ne dispose pas là de références scientifiques, à part ma propre logique, sachant que s'exerçant sur des bases erronées, cette logique ne peut qu'aboutir à des conclusions erronées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nowar,

Je connais encore peu du travail de Wilhelm Reich. Je sais quil a étudié leffet du blocage du développement sexuel chez lhumain et est arrivé à 2 conclusions. Si lon bloque le développement sexuel par des taboos, par exemple, dans une société, il a observé:

1) une augmentation de lagressivité dans la société. Il suffit dobserver les différences entre nos cousins les bonobos et les chimpanzés pour le vérifier! icon_biggrin.gif

2) la tendance de la population a adopté le monde de pensée fasciste. Jobserve comment les républicains américains manipulent le peuple dans ce but depuis laffaire "Lewinsky". Jhabitais essentiellement aux Etats- Unis à cette époque.

Ces manipulateurs réprésentent un immense danger pour toute lhumanité et nous conduisent dans le mur (comme dit Cheminot). En effet, au moment ou la population mondiale augmente, il devient essentiel de travailler à réduire les conflits et lagressivité. Or, ces manipulateurs jouent avec la sexualité humaine dans le but opposé.

Celà nous promet un futur terriblement "destructeur". Réfléhissez!

Evidemment, pendant que tout le monde est focalisé sur le mythe du VIH, par lavage de cerveaux, les manipulateurs continuent davançer leurs pions sur léchiquier. Voici le dernier mouvement de pions, tout frais:

http://www.aimoo.com/forum/postview.cfm?id...hreadID=1840596

Je devrais lire plus sur les travaux de Reich!, mais une journée ne comporte toujours que 24 heures.

LAmour na absolument rien à voir avec le sexe ou la sexualité. On dit "faire lamour", avec un "a" minuscule. Jutilise un A majuscule pour parler de lénergie qui nous est transmise dune autre dimension, invisible et non palpable, par lintermédiaire dune autre façette de notre personalité: la spiritualité.Or, la plupart des humains confondent spiritualité avec religion. La religion cest lart dutiliser les besoins spirituels des humains afin de servir certains intérêts icon_biggrin.gif. Evidemment que le sujet est très vaste et très incompris car pour entrer dans ce domaine, il faut que les humains puissent "grandir" (encore une notion des plus mal comprise).

LAmour ne dépend même pas des autres humains. Evidemment, "faire lamour"est plus facile à comprendre. icon_biggrin.gif

Jespère que quelques lecteurs arriveront à comprendre ce que je dit!

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

^pierre^ la PNI (psychoneuroimmuno) n'a pas encore bcp travaillé sur le sexe ou l'amour mais essentiellement sur le stress, la depression, les relations sociales (dont le mariage et le divorce) et le rire.

Concernant la PNI et le SIDA il y a quand même pas mal de travaux

Je t'en liste qqn ici

Cruess DG, Douglas SD, Petitto JM, Leserman J, Ten Have T, Gettes D, Dube B, Evans DL. Association of depression, CD8+ T lymphocytes, and natural killer cell activity: implications for morbidity and mortality in Human immunodeficiency virus disease. Curr Psychiatry Rep. 2003 Dec;5(6):445-50. Review. http://www.current-reports.com/cr_linkout_...&vol=5&page=445

Ho WZ, Evans DL, Douglas SD. Substance P and Human Immunodeficiency Virus Infection: Psychoneuroimmunology. CNS Spectr. 2002 Dec;7(12):867-874. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=12766696

[la substance P est la molécule de la douleur secrétée dans différents cas de figure par exemple en cas de "manque" d'endorphine]

Solomon GF, Ironson GH, Balbin EG. Psychoneuroimmunology and HIV/AIDS. Ann N Y Acad Sci. 2000;917:500-4. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=11268377

Balbin EG, Ironson GH, Solomon GF. Stress and coping: the psychoneuroimmunology of HIV/AIDS.

Baillieres Best Pract Res Clin Endocrinol Metab. 1999 Dec;13(4):615-33. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=10903818

Leiphart JM. Psychoneuroimmunology: a basis for HIV treatment. Focus. 1997 Feb;12(3):1-4. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=11364257

Segerstrom SC, Taylor SE, Kemeny ME, Reed GM, Visscher BR. Causal attributions predict rate of immune decline in HIV-seropositive gay men. Health Psychol. 1996 Nov;15(6):485-93. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...st_uids=8973930

Kemeny ME, Weiner H, Duran R, Taylor SE, Visscher B, Fahey JL. Immune system changes after the death of a partner in HIV-positive gay men. Psychosom Med. 1995 Nov-Dec;57(6):547-54. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...st_uids=8600481

[Celui-ci est intéressant dans le cadre du sujet "amour et sida" -->These data indicate that the death of an intimate partner in HIV-positive men is associated with immune changes that are relevant to HIV progression.]

Spartalis MA. AIDS is a multifactorial neuroimmunoendocrine disorder due to energy crisis in the 'Milieu Interieur'. J Natl Med Assoc. 1995 Oct;87(10):729, 731.

[Qqn aurait celui- là qqpart ?]

Lichtenstein B. Psychoneuroimmunology and HIV. STEP Perspect. 1995 Summer;7(2):6-9. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=11362722

Montagne G, Lalonde R, Brouillette MJ. Psychoimmunology and AIDS: a review of the literature. Can J Psychiatry. 1994 Oct;39(icon_cool.gif:404-9. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...st_uids=7834597

etc...

Voici aussi une tite synthèse

PNI AND AIDS

Significant data does exist that suggests that psychoneuroimmunological factors effect immune function in persons with HIV. There have been several studies done that provide data for this claim. Seropositive populations do not provide a clear cut analysis of effects of PNI but much of the data supports psychoneuroimmunological theories. A study done in San Fransisco by George Soloman indicated positive lymphocyte proliferation in seropositive patients who scored high on on an anxiety scale and a meas ure of hopelessness scale Ó. Low POMS test scores, a measure of emotional state, as well as those who scored low on a "hardiness" scale suggesting that less adequate psychological coping skills corresponded to a lessened ability to fight the disease. (O'Leary 1994). "Other psychosocial factors associated with more helper T-cells included less POMS depression - dejection, less POMS fatigue - inertia, and less POMS anger - hostility." (O'Leary 1994) All this suggests is that there is a correlation between emotional state and course of the disease in HIV patents. This is significant because if there is an emotional content to the course of the disease, patients may choose to put themselves in an environment where there are less chances of emotional upset o r trauma. A study done in Los Angeles tracked bereaved HIV positive patients who had lost a loved one within a year, showed no impaired immune function as compared with non bereaved seropositive test subjects. (O'Leary 1994)

In another significant study done à in Florida, several HIV positive patients were put into an exercise routine and compared with a control of seronegative persons of similar background. The seronegative group showed marked immunoenhancement while the seropositive group did not. (O'Leary 1994)

It is an interesting idea that the physical stress of exercise has immune enhancing effects. This could be accounted for because of the release of beta-endorphins that have an immunoenhancing effect. However, we would expect to see the same effect in H IV positive patients, yet we don't.

There are several problems with the studies done to determine the psychoneuroimmunological effect on people with HIV. The largest problem is that the groups that are studied are very small and in these studies have consisted of less than 100 people, in some cases as few a 16. There may be an issue of different psychoneuroimmunological effects at different points in the disease process.

There is another less understood aspect of AIDS that may b ‡e explained by psychoneuroimmunological processes. AIDS dementia is a little understood and little studied aspect of the ARC (AIDS Related Complex). However because of the bidirectional s ystem of communication between the immune system and the brain, AIDS dementia makes sense; a problem with the immune system could an would cause a problem with psychological processes. More study needs to be done in this area to elucidate this issue.

In short, data continue to pour in from the various studies being done on AIDS and the multiple medical disciplines that are dedicated time to understanding AIDS and finding a cure. While PNI may not offer a course to a cure for AIDS, it can certainly p lay a role in the treatment of person currently with AIDS. With no cure for AIDS foreseeable in the near future, PNI can play a larger role in how medicine approaches and deals with people with AIDS.

In general there seems to be gaping holes in PNI. With more research and time these issues sh#°ould be sorted out. PNI has great potential and because of this, we are likely to see an increasing amount of research into PNI and its processes. Howev er, because this is only a theory and not part of the accepted knowledge, there is still a long way to go until a fuller picture of PNI will exist. Difficulties are numerous. Because PNI draws from such diverse backgrounds and deals with the systems of the busy that are the most complex and the least understood, putting the data together in a coherent and organized manner is difficult at best. However, like all other theories that came before it, PNI over time, will become increasing understood for wha t it is.

Source : http://raptor.slc.edu/~synapse/papers/pni.html

Modifié par Pikpikandré

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pikpikandré,

Excellent!! icon_biggrin.gif

Ce que je nai pas encore eu le temps de décrire sont les différents facteurs qui mont conduit à la toxoplasmose.

Le principal facteur fut une dépression, laquelle na dailleurs pas été diagnostiquée par les "bricoleurs"de lhôpital.

En fait, cette dépression a été diagnostiquée par ma soeur. Elle est venu me visiter durant mon hospitalisation et ma téléphoner le lendemain , pointant sur ce problème quelle avait pu observé.

En arrivant à lhôpital, javais déjà perdu très rapidement plus de 10 kg et durant les 10 premiers jours, je ne pouvais dormir une seule minute de la nuit. Les "bricoleurs" ny ont vu que du feu... icon_biggrin.gif Quelle honte pour ces "violeurs du serment dhypocrate! icon_biggrin.gif

Comme jai compris que les "moisisseurs professionnels" étaient totalement incapables de soigner, à la sortie de lhôpital, jai consulté chez un homéopathe/acupuncteur et avec son aide et laide dune huile essentielle (Boswellia carterii), la dépression sest résorbée en 3...4 mois. Merci à ce médecin non-moisisseur et à mère Nature pour nous avoir donné Boswellia carterii (lencens).

Ta première référence tombe en plein dans le mille! 4-bravo.gif

Cruess DG, Douglas SD, Petitto JM, Leserman J, Ten Have T, Gettes D, Dube B, Evans DL. Association of depression, CD8+ T lymphocytes, and natural killer cell activity: implications for morbidity and mortality in Human immunodeficiency virus disease. Curr Psychiatry Rep. 2003 Dec;5(6):445-50. Review

Et tiens, comme par hazard icon_biggrin.gif , les lymphocites en charge de contrôler toxoplasma gondii sont, je le rappelle, les CD8, non pas les CD4.

Je reviendrais plus tard sur le problème de la dépression car elle est extrêmement dangereuse pour les séropositifs. Jai observé un effondrement rapide et brutal de mon système immunitaire durant cette dépression

Merci encore et bonne fin de semaine !

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si cet article t'intéresse voici la version longue icon_wink.gifhttp://www.current-reports.com/article.cfm...ticle&KeyWords=

récents et sur le même sujet (depression /sida)

Association of Depression With Viral Load, CD8 T Lymphocytes, and Natural Killer Cells in Women With HIV Infection. Evans et al. Am. J. Psychiatry 2002;159:1752-1759. http://ajp.psychiatryonline.org/cgi/content/full/159/10/1752

Jeannette R. Ickovics, PhD; Merle E. Hamburger, PhD; David Vlahov, PhD; Ellie E. Schoenbaum, MD; Paula Schuman, MD; Robert J. Boland, MD; Janet Moore, PhD; for the HIV Epidemiology Research Study Group . Mortality, CD4 Cell Count Decline, and Depressive Symptoms Among HIV-Seropositive Women. Longitudinal Analysis From the HIV Epidemiology Research Study http://jama.ama-assn.org/cgi/content/abstract/285/11/1466

Depressive Symptoms, Neurocognitive Impairment, and Adherence to Highly Active Antiretroviral Therapy Among HIV-Infected Persons. Ammassari et al. Psychosomatics 2004;45:394-402. http://psy.psychiatryonline.org/cgi/conten...stract/45/5/394

Cook JA, Grey D, Burke J, and others. Depressive symptoms and AIDS-related mortality among a multisite cohort of HIV-positive women. American Journal of Public Health. July 2004; volume 94, number 7, pages 1133-1140. http://www.ajph.org/cgi/content/abstract/94/7/1133

Chronically Depressed Women with HIV Almost Twice As Likely As Others to Die from AIDS-Related Causes; Those with Mental-Health Services Had Half the Death Rate of Those Without http://www.aidsnews.org/2004/08/depressed-progression.html

Effect of Written Emotional Expression on Immune Function in Patients With Human Immunodeficiency Virus Infection: A Randomized Trial Petrie et al. Psychosom Med 2004;66:272-275.

http://www.psychosomaticmedicine.org/cgi/c...stract/66/2/272

Psychological Distress is Associated With Decreased Memory Helper T-cell and B-cell Counts in Pre-AIDS HIV Seropositive Men and Women but Only in Those With Low Viral Load Motivala et al.

Psychosom Med 2003;65:627-635.http://www.psychosomaticmedicine.org/cgi/content/abstract/65/4/627

Positive Affect Predicts Lower Risk of AIDS Mortality. Moskowitz. Psychosom Med 2003;65:620-626.. http://www.psychosomaticmedicine.org/cgi/c...stract/65/4/620

La réponse cellulaire est le facteur majeur de résistance dans la lutte contre l'infection toxoplasmique. Elle implique les cellules T, les macrophages et les cellules NK et différents médiateurs cytokiniques (IL12, interféron gamma).

Au stade très précoce de linfection, limmunité intestinale joue un rôle déterminant impliquant principalement les lymphocytes intra-épithéliaux.

Les trophozoïtes diffusent ensuite par voie lymphatique puis par voie sanguine. Dans les tissus, les lymphocytes CD4 et CD8 sont indispensables au "contrôle" de l'infection. Leur neutralisation par des anticorps spécifiques entraîne une toxoplasmose généralisée rapidement mortelle.

Les mécanismes effecteurs impliquent principalement les macrophages activés qui détruisent les tachyzoïtes et les lymphocytes cytotoxiques qui détruisent les cellules infectées. Les anticorps ont un rôle mineur. Le transfert passif d'anticorps spécifiques n'entraîne aucune protection.

Au stade chronique, l'infection reste latente sous contrôle de l'IFN-g et de l'IL12. La neutralisation d'une de ces deux cytokines par des anticorps monoclonaux entraîne une réactivation de l'infection à partir des kystes.

Voir aussi

mon petit récapitulatif théorique sur les cd4 cd8 et les réactions immunitaires en général

Modifié par Pikpikandré

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SEXE et système immunitaire

Trois fois par semaine, maxi!

ZURICH Une étude démontre que la quantité de certains anticorps double après l'orgasme. Mais des relations sexuelles trop ou pas assez fréquentes affaibliraient l'organisme

FABIAN MUHIEDDINE

19 janvier 2005

Trop ou trop peu gâte tous les jeux... Un professeur de l'EPFZ, Tillmann Krüger, vient de démontrer que les cellules «tueuses» dans le sang - «la première ligne de défense immunitaire du corps» - doublent en quantité juste après l'orgasme. Cette étude des plus sérieuses sera publiée dans l'édition de février du magazine Psychologie Heute. Pour l'instant, ces résultats sont surtout valables pour les hommes, mais le professeur d'origine allemande suppose que le même phénomène se produit chez les femmes. Le spécialiste explique certaines interactions entre les rapports sexuels et le système immunitaire.

Comment expliquer que le sexe renforce les défenses immunitaires?

A chaque rapport, le corps doit beaucoup se défendre, car il entre en contact avec une grande partie de germes étrangers. Mais le sexe reste bon pour le corps, c'est un excellent exercice. Il faut juste user de bon sens pour ne pas en abuser.

Trois relations sexuelles par semaine, c'est déjà trop?

Attention, ne pas avoir plus de deux ou trois relations sexuelles par semaine, ce n'est pas une obligation, mais plutôt un conseil. C'est une étude américaine menée sur des centaines d'étudiants qui a prouvé qu'à partir de plus de deux ou trois rapports par semaine le nombre d'anticorps baissait grandement.

Sait-on pourquoi?

Les scientifiques n'ont pas encore de réponses définitives, car il existe très peu d'études sur le sujet. Mais on suppose que l'effort devient trop important pour l'organisme. C'est comme si vous n'aviez plus assez d'énergie pour produire des anticorps.

Et si une personne a peu de rapports?

Il ne faut pas culpabiliser les célibataires! Ce n'est pas catastrophique. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir si pendant une période de quelques mois une personne n'a pas de relations sexuelles. Et surtout ne pas oublier que le sexe doit rester un plaisir et non une compétition!

© Le Matin Online

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité cathiouchat

j'y ai déjà répondu 2 fois. une troisième fois : NON !

Je ne demande pas des opinions sur le sujet. Je demande des témoignages voire a la rigueur des arguements, mais pour le moment, j'en suis a la phase EMPIRIQUE.

Des exemples, et des contre exemples. S'il y en a...

Apparement il existe des personnes qui sont amoureuses, et non contaminées (en réalité, une seule a témoignée sur ce thread mais bon...).

On en est pas encore a pouvoir déduire un lien de cause a effet.

Mais essayons de rester rigoureux et de ne pas prétendre avoir la réponse avant d'avoir posé la question. Et dans ce cas, il faut procéder par étapes.

Première étape : la recherche de données empiriques.

(a moins que certains d'entre vous se portent volontaires pour être cobayes ? lol ! je blague)

oki pour les données empiriques! mais meme si j'entrevois ce que tu demandes a travers ta question.... je trouve quand meme que la question en elle meme est mal posée!!!!!!!!!!!!

Oui la contamination n'est pas systématique, parce que deja la transmission d'une maladie est polyfactorielle en général!

Ca depend de l'immunité deja de la personne!!!! de son terrain, de son alimentation, de son exposition au stress et j'en passe..,or tout un chacun et les recherches en immunologie le démontre ! Apres un gros stress, le systeme immunitaire est moins performant!(cf ceux qui les ont)

l'immunité depend aussi de la vision qu'on a de la Vie, de l'amour que l'on recoit, de l'affection, de la joie et de l'equilibre parce que tout simplement, ce sont nos pensées (positives ou negatives) QUI CONTROLENT notre cerveau qui lui meme regule la biochimie du corps, en tout cas qui en a les commandes! (la aussi il y a eu des études,voir les etudes de fleches entre autre!)

Par ailleurs, ce qui me saute aux yieux concernant la transmission du sida, c'est la pratique sexuelle en elle meme!! l'aspect mécanique des choses tout bonnement!!

Parlons directement, ce n'est pas un hasard si le taux de transmission du virus est accru lors d'une sodomie receptive!!! (faut faire un dessin? y a forcement plus de chance d'avoir des micro lesions annales par action mecanique et donc de transmission du virus via le sperme par voie cutanée par les micro lesions formées lors du rapport!)

Et la se pose aussi le probleme de la question de la séxualité féminine!

Si une femme n'a pas de probleme sexuel particulier et de désir et notamment tout betement de production de secretions lubrificatrices du vagin durant le rapport, et bien y aura moins de frottements secs et donc forcement par voie de conséquence, la probabilité de transmission du virus chutera!

Donc je ne crois pas qu"on puisse poser ta question ainsi!!!

On peut desirer et "mouiller" comme on dit vulgairement sans aimer ! a contrario, on peut aimer sans désirer sexuellement (etc...) (la ce n'est qu'une remarque purement mécanique de la chose!)

Cela etant dit l'amour de soi meme et des autres induits forcement ( a differents plans, physique, biochimique, mental, emotionnel energetique ect..) la résistance a la maladie...

enfin quant a la quantification de l'Amour hein, ca c'est une autre paire de manche!!!

ps : pour ce qui est d'une etude statistique!!! c'est peine perdue en tout cas tel que tu abordes la question, parce qu'a la base faut deja se poser les questions qui decoule de ta question initiale!

Cathiouchat 005.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faut pas culpabiliser les célibataires! Ce n'est pas catastrophique. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir si pendant une période de quelques mois une personne n'a pas de relations sexuelles.

Et le pape !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Bamboue ... tu es sacrilège d'évoquer ainsi le Très Saint Père !

Remarque finalement et quand on l'observe bien (et même moins bien), on peut tout de même que l'absence de relations sexuelles (si tel fut bien le cas) ne lui a pas valu grand chose ... icon_ange.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cathiouchat,

"Parlons directement, ce n'est pas un hasard si le taux de transmission du virus est accru lors d'une sodomie receptive!!! (faut faire un dessin? y a forcement plus de chance d'avoir des micro lesions annales par action mecanique et donc de transmission du virus via le sperme par voie cutanée par les micro lesions formées lors du rapport!)"

Tu vois comme le lavage de cerveau est profond. icon_biggrin.gif

Arrêtes de parler dun virus concernant le $IDA !!!

Si tu veux parler dun retrovirus concernant le $IDA, tu dois dabord:

1) démontrer que ce retrovirus existe

2) démontrer quun rétrovirus est pathogène, alors que 50 ans de recherche dans ce domaine (environ 3000 retrovirus répertoriés) ont permis de vérifier que les retrovirus vivent en harmonie avec leurs cellules hôtes

Bon courage si tu souhaites faire ces démonstrations! icon_biggrin.gif

En continuant et répétant indéfiniment ces histoires de virus, tu charges limaginaire des lecteurs de manière à vérifier quun mensonge répété des milliers de fois fini par se transformer en vérité (Adolf Hitler, quel référence!)

Alors, si tu parles du $IDA, arrêtes s.t.p. de parler de virus. Merci!

De plus, le HIV nest même pas sexuellement transmissible, cest ce que démontre létude Padian, menèe en Californie. Jy reviendrais plus tard. Les retrovirus ne se transmettent jamais sexuellement, mais matrilinéairement.

Fais attention avec les fantaisies rétrovirales, car ces fantaisies peuvent tuer!

Réfléchis! Sans rancune,

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité cathiouchat

icon_biggrin.gif je m'attendais a ce genre de posts icon_biggrin.gif

sans rancune, je réflechis icon_biggrin.gif

Cathiouchat 005.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème que me pose l'interprétation de l'étude vient du fait qu'il s'agit d'une étude quantitative.

Quid sur la qualité de la relation.

Nous savons tous à quel point l'amour (avec un grand A) protège.

Pourrait tu m'expliquer cette notion que tu avances sur la diffusion matrilinéaire des rétrovirus.

Il me semble avoir lu quelque part que le génome de nos mitochondries, est essentiellement d'oirgine maternelle, que PPK, tu fis l'élevage de ces bestioles si merveilleuses. Ca se bouscule un peu

Nowar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Jean Paul est généreux ... Merci Jean Paul ! ... (libération, décembre 2004)

Jean Paul II a offert 100.000 euros au "bon samaritain", une fondation du Vatican instituée pour assiter les victimes du sida dans le monde, a annoncé vendredi le cardinal mexicain Javier Lozano Barragan, président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé.Au cours de la conférence de presse organisée pour présenter cette nouvelel institution, le prélat a lancé au nom du pape un appel à tous les catholiques et à tous les hommes de bonne volonté afin quil donnent leurs contributions pour aider ceux qui sont frappés par ce fléau.

Il a rappelé que "le virus du sida est lune des épidémies qui a fait plus de ravages dans le monde à notre époque"."Il sagit dun drame humain grave et répandu qui est devenu lun des défis majeurs pour la santé au niveau mondial", a-t-il affirmé.Selon le rapport 2004 des Nations Unies, le sida a tué 22 millions de personnes dans le monde depuis son apparition et près de 38 millions de personnes sont actuellement malades, a souligné Mgr Barragan.Le prélat a rejeté les critiques portées contre lEglise catholique parce quelle rejette le recours aux préservatifs comme moyen de prévention contre cette épidémie."Je me fiche en ce moment du problème moral. Chacun a le droit davoir son point de vue à ce sujet. Mais pendant que lon discute sil faut dire oui ou non aux préservatifs, des milliers de personnes meurent", a rétorqué Mgr Barragan."Cela me rappelle les théologiens qui discutaient sur combien de diables il pouvait y avoir sur une pointe dépingle alors que Constantinople tombait..", a-t-il ajouté."Ce qui est important, cest que des gens sont en train de mourir et que nous devons les secourir", a-t-il conclu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nowar,Voici ce que dit David Rasnick au sujet des rétrovirus:http://www.sidasante.com/journal/scheff1.htmJe conseille vivement la lecture de ce document. Pour R&R: Luc Multi-vestes y figure, sans les sachets de papaye, de nimporte quel arôme, toujours à 69 € la boîte

Rasnick: Les rétrovirus sont un groupe de virus qui sont dépourvus de toxicité pour les cellules. Ils ont été découverts au début du 20ème siècle. Ils ont été l'une des premières particules cellulaires identifiées. Il existe environ 3000 rétrovirus catalogués. Ils existent chez tous les animaux : chiens, chats, baleines, oiseaux, rats, hamsters et humains. Les rétrovirologistes estiment que 1 à 2% de notre ADN est constitué de rétrovirus. Les rétrovirus sont constitués d'ARN qui se copie lui-même en ADN grâce à une enzyme appelée transcriptase inverse. Les rétrovirus sont transmis de façon matrilinéaire (de la mère à l'enfant). Ils ne sont pas transmissibles sexuellement. Les animaux de laboratoire ne se transmettent pas l'un à l' autre leurs rétrovirus, quelle que soit l'étroitesse de leurs rapports. Mais les bébés ont toujours les mêmes rétrovirus que leurs mères. Les recherches actuelles indiquent qu'ils font tout simplement partie de nous. En 50 ans de recherches dans les laboratoires modernes, il n'a jamais été constaté qu'un rétrovirus pouvait tuer des cellules ou provoquer une maladie, sauf dans certaines conditions bien spéciales créées en laboratoire.

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...