Aller au contenu
forum sidasante
Invité yoananda

Sida et Amour

Recommended Posts

Invité yoananda

Je vais poser une question très très délicate.

J'ai parcouru quelques posts sur le SIDA. Je suis loin d'avoir tout lu, mais voila, je voudrai vérifier une chose, parceque si elle s'avère vraie, alors ca pourrai changer ... TOUT ! rien que ca

Donc je m'adresse à ceux qui cotoient le SIDA.

J'ai lu que certaines personnes avaient des relations sexuelles non protégées et n'étaient pas atteinte.

La question est : est-ce que l'amour protège du SIDA ?

L'hyppothèse serai qu'un personne amoureuse peut avoir des relations non protégées et n'attrapera pas le SIDA pour autant.

Pour vérifier il faudrai avoir quelques statistiques, mais je doute qu'il en existe a ce sujet.

Mais il est clair que quand on est amoureux, la chimie de notre corps change.

Alors je vous soumet la question.

Je précise que ce qui m'interresse comme réponse, c'est de savoir si "ca colle" avec vos vécu en la matière avant tout... je ne lance pas un débat philosophique.

est-ce que par exemple vous connaissez des contre exemple ?

- une personne qui aurai été amoureuse d'une autre mais qui aurai tout de même attrapé le SIDA avec cette dernière ?

évidement quantifier le "être amoureux" n'est pas une mince affaire étant donné que la confusion règne entre l'attirance (du physique, de la personnalité, ou intellectuelle) , l'affection, l'amour "amoureux", sans compter les états d'amour inconditionnel, etc...

quel est le seuil exact ??? dur a déterminer...

Modifié par yoananda

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité yoananda

http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/fe...amour_desir.htm

Pour mieux expliquer le sens de ma question

Désir sexuel et amour

Il ne faut pas confondre ces deux notions qui ne se situent pas sur le même plan.

L'amour est le sentiment qui envahit un être quand il pense avoir trouvé la personne capable de combler une bonne part de ses rêves, dont le caractère semble convenir au sien, et avec qui une entente est possible dans les principaux domaines de la vie. " Je l'aime " revient à dire " je veux vivre en sa compagnie ". La personne aimée nous renvoie une image positive de nous-même, flatteuse. L'harmonie des sentiments rend la vie agréable, donne de l'intensité à tous les moments, sort l'individu de lui-même pour l'ouvrir au mystère de l'autre. Et l'amour idéal est indépendant des vicissitudes de la vie : il existe " pour le meilleur et le pire ".

Le désir sexuel, lui, est fondé sur la capacité à imaginer son plaisir et à se projeter dans sa réalisation. Il suppose un corps en forme, un esprit tonique. Il est conditionné par l'existence d'une compétence : il faut savoir comment obtenir du plaisir et, éventuellement, comment permettre à l'autre de l'obtenir.

Désir et amour sont donc différents, peuvent coexister et se renforcer mutuellement, mais peuvent aussi être disjoints. Tout le monde ne vit pas un amour, alors que tout le monde doit nécessairement trouver une façon de vivre sa sexualité. Mais quand quelqu'un vit un amour, il peut arriver qu'il n'y ait pas d'échange sexuel avec l'être aimé : les couples stables et équilibrés, homo ou hétérosexuels, chez qui la sexualité ne joue aucun rôle, sont une réalité indéniable : " nous, on vit comme frère et soeur... ". De plus, les pannes sexuelles et les périodes de calme plat coexistent avec un amour réel chez certains couples.

En effet, avoir une vie sexuelle suppose fondamentalement autre chose que d'aimer : être capable de jouer avec son excitation corporelle et psychique. Le jeu se pratique seul ou avec un (voire des) partenaire, occasionnel ou temporaire, dans un échange qui se veut bénéfique pour chacun, ou bien encore avec un partenaire privilégié exclusif. La forme que prend la réalisation de la vie sexuelle dépend pour une part du choix personnel d'un projet de vie (célibat, chasteté, partenaires multiples, fidélité...). Elle dépend aussi beaucoup des hasards de l'existence, des personnes rencontrées, de leur plus ou moins grande coopération au projet initial : on peut ainsi aimer quelqu'un et ne pas être en harmonie avec son projet sexuel, ne pas aimer quelqu'un et être très séduit par l'échange sexuel qu'il permet.

Pour certaines personnes, l'amour a un effet déculpabilisant sur la sexualité : trop marquées par des idées négatives, elles pensent que la sexualité est bestiale, qu'il est dégradant de rechercher le plaisir pour le plaisir, que cette attitude avilit l'autre, le transforme en objet utilisé pour sa jouissance. Donc cette activité n'est acceptable, moralement justifiable, que si elle est sublimée par le désir d'enfant ou par l'amour. Aimer rend sa noblesse et sa pureté à la sexualité. Mais il est utopique de croire qu'aimer donnera magiquement la compétence pour l'échange de plaisir : comme pour toute activité faite pour le plaisir (jouer du piano ou barrer un voilier, etc.) elle nécessite application et apprentissage. Aimer ne suffit pas pour jouir : il faut en plus être capable de désir, donc posséder du goût pour la sexualité ainsi qu'une compétence sexuelle.

Dr Yves Ferroul

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

J'ai lu que certaines personnes avaient des relations sexuelles non protégées et n'étaient pas atteinte.

T'as lu ça ou ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

yoanda, oui, des personnes peuvent avoir des relations non protégées et ne pas être contaminées. Le virus ne se transmet pas a chaque rapport, mais la probabilité augmente très vite avec le nombre et la durée des rapports. Malheureusement, je ne pense pas que cela puisse être mis en relation avec l'amour. Tu sais, même si l'amour nous boulverse, ses effets sur le métabolisme restent assez limités : quelques connexions qui se modifient dans le cerveau, un peu d'adrénaline dans le sang... voilà qui ne va pas bcp aider le système immunitaire. Voire même, c'est triste à dire, mais quelqu'un qui vit en couple avec une personne malade a énormément de chance d'être contaminée, puisqu'elle va multiplier les rapports à risque...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est toujours utile de rappeler les chiffres officiels de transmission par voie sexuelle tels que les fournit le ministére de la Santé (Cheminot a donné ce lien plusieurs fois déja, et c'est édifiant)

Chiffres

page 202 on lit:

rapport sexuel non protégé avec une personne séropositive:

vaginal réceptif

probabilité de transmission par acte: 0,3 à 0,7 pour 1000

donc 3 cas sur 10 000 rapports.

ça laisse songeur quand on pense aux campagnes de pub effrayantes et disproportionnées

d'autant qu'il s'agit là d'une probabilité avec un séropositif

la probabilité avec une personne prise au hasard est donc trés basse... (régle de trois)

On remarque quand même qu'en cas de rapport anal réceptif le risque grimpe à 5 pour 1000.

bisous

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

cette probabilité est semble-t-il bien suffisante, quand on voit la progression de la maladie... je ne vois donc pas en quoi les campagnes de sensibilisation seraient "disproportionnées"

Modifié par igor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cette probabilité est semble-t-il bien suffisante, quand on voit la progression de la maladie... je ne vois donc pas en quoi les campagnes de sensibilisation seraient "disproportionnées"

tu es d'une mauvaise foi totale là... icon_biggrin.gif

3 à 7 cas sur 10 000 avec un séropositif ça veut dire

250 fois moins avec un inconnu (simple régle de trois par rapport à la population)

soit 3 à 7 cas sur 2,5 millions de rapport.

(donc de l'ordre de 1 à 3 cas sur 1 million de rapport)

Dans le cas d'un rapport vaginal réceptif non protégé.

Donc je maintiens que les "campagnes" sont disproportionnées au vu des chiffres du ministére .

On ne peut pas appeler ça de la sensibilisation.

Ce n'est pas de l'info objective, ça tend surtout à créer de la peur et à culpabiliser.

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité DaK'AZ

3 contaminations pour 10 000 rapports, de plus de 5 minutes j'espère, ... 5-euh.gif

Si virus il y a, il est dit par certains qu'il serait 700 fois plus petit que les pores du latex, cancérigènes selon plusieurs etudes, des préservatifs. 5-euh.gif

Mais là on va s'faire traiter de "grand malades" et d'assassins en puissances devant l'Eternel. 5-humhum.gif

Donc...

Dans le doute, optez pour l'abstinance, comme moi... 5-aureole.gif

C'est pas toujours simple mais tant que je ne trouverais pas une âme soeur séropo dissidente comme moi, et consantante bien sur, pour des rapports "free like a bird in a tree", je me tripoterais tout seul sous ma douche... hum.gif

Et si vraiment ça vous démange de trop, au point que cela en deviennent insupportable, au point d'éjaculer précossement dans vos sous vetements "DIM" ou de détrampez vos string "Laperla" devant la moindre pub pour un camenbert... malice.gif

Alors n'hésitez plus enfillez ou faire enfiller la "socquette" gout banane ou fraise des bois, histoire qu'on ne vous refile pas une bonne bléno, une schtouillasse ou encore une amanite faloïde... reflechi.gif

Tiens pendant que je vous parle, la nouvelle campagne pour le preservatifs cru 2004 passe sur canal. vomi1.gif

Que reste-t-il, Que reste-t-il, Que reste-t-il, Que reste-t-il... peur.gif

It's only love doing this thing babe...

Its only love that I'm feeling. 1-calin.gif

Peace _h23.gif

p 4-guerrier.gif

Modifié par DaK'AZ

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

le fait est que l'épidémie se propage. donc ces chiffres, même s'il te paraissent très faibles, sont suffisament elevés pour propager la maladie, et donc necessiter une campagne de prévention. à moins que tu ne nies les faits, je veux dire l'existence de la pandémie, je ne vois pas pourquoi tu dis cela. N'oublies pas que même si le chiffre te semble très faible, il peut être considérablement augmenté dans de nombreuses circonstances, et qu'il ne vaut que pour 1 rapport, c'est a dire 1 mise en contact de fluides corporels (sang, sperme, liquide séminal, ... sauf salive) avec les muqueuses du partenaire. pour une nuit d'amour, tu peux elever la probabilité de beaucoup...

EDIT : Dak'AZ, je ne peux que te féliciter de ta retenue. je voudrais savoir quelque chose que je ne sais pas : certains dissidents pensent-ils qu'ils peuvent faire l'amour à leur partenaire sain sans risque de l'infecter ? ca peut etre très grave...

Modifié par igor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mike

Salut...

Je ne voudrais pas faire vieux jeux mais jai depuis longtemps des rapports sexuels assez fréquemment, avec des partenaires féminins.

Je constate deux problèmes dMST récurrants.

Le premier cest l'infection à chlamydiae.

Il en parle ici...

http://agora.radio-canada.ca/ASPforum/topi...1003&cat_id=410

Le deuxième Gardnerella vaginalis

Il en parle ici...

http://www.femiweb.com/spi/breve.php3?id_breve=4

Beaucoup de mes partenaires, malgré lodeur très spécifique liée à ce problème, nont pas conscience dêtre infectées.

Cette saleté est extrêmement contagieuse, les hommes peuvent en ressentir les symptômes ou juste être porteurs, surtout si ils sont circoncis.

Un génico ma confirmé que certaines patientes sont devenues résistantes à tout traitements...

Ces petits bobos comme je lai entendu dire, sont des tue lamour.... Perso ils me mettent la libido à moins 10 ...et je ne compte plus le nombre de rapports que jai écourté en déclarant piteusement forfait au 1° round ! (Honte à moi ! lol)

Alors mesdames ou mesdemoiselles qui me lisez pomponnez vous un peu moins et protégez vous un peu plus, le préservatif est bien utile pour éviter tous ces effets secondaires dune vie sexuelle bien replie...

Je trouve donc que ce débat sur le préservatif qui serait inutile face au sida, devrait aussi tenir compte des autres problèmes de MST qui deviennent chroniques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité DaK'AZ

EDIT : Dak'AZ, je ne peux que te féliciter de ta retenue.

Je te remercie mais cela n'a rien d'extraordinaire lorsqu'on developpe sa spiritualité.

Cela dit, je ne refuse pas les jeux sexuelles quand c'est par AMOUR du jeux ou par AMOUR tout court. icon_wink.gif

Je voudrais savoir quelque chose que je ne sais pas : certains dissidents pensent-ils qu'ils peuvent faire l'amour à leur partenaire sain sans risque de l'infecter ? ca peut etre très grave...

Notre magnifique planète porte nombre de gens très GRAVES malheureusement, cher ami.

La question est : est-ce que l'amour protège du SIDA ?

Ma réponse est Oui si on parle bien d'AMOUR et non de SEX.

L'AMOUR est le contraire de la PEUR et la PEUR EST la maladie du siècle...

Le Sida lui n'est qu'un détaille!!!

Peace _h23.gif

p 4-guerrier.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

oui, très grave...

je comprend ton point de vue, amour n'implique pas sexe, c'est cela ? je suis entièrement d'accord. mais la question de départ était je crois est-ce que l'amour protège lors d'un rapport sexuel, et là la réponse est non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est juste que si on ne croit pas que le Sida soit causé par un virus la question prend une autre signification.

Et les chiffres (officiels)que j'ai rappelés peuvent amener à s'interroger sur son coté contagieux (au moins dans ce pays).

Mais elle peut se poser dans le cas d'autres maladies sexuellement transmissibles.

Une bonne santé tend à protéger des maladies infectieuses ça je le crois en tous cas.

icon_biggrin.gif4-ptdrasrpt.gif

Une bonne alimentation aussi.

Donc l'amour aussi oui.

Et sur le fond quelque soit son approche de la maladie on peut admettre qu'il est préférable pour la santé d'être joyeux et plein d'amour que triste, déprimé ou aigri.

Même si bien sur ce n'est pas forcément suffisant.

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

oui, soyons joyeux, aimons-nous. mais n'oublions pas de nous protéger. Elko, dans ton discours je compte deux verbe croire, un "peuvent amener à s'interroger", un "tend à protéger", un "on peu admettre", et un épas forcément suffisant".

en attendant d'avoir des éléments plus solides, il est bon de faire plutôt confiance à ce qui est prouvé, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est bon de faire plutôt confiance à ce qui est prouvé, non ?

Certes Igor mais c'est justement à ce sujet que l'on est pas d'accord.

Depuis que j'ai lu l'affirmation des dissidents "le virus VIH n'a jamais été isolé" ou"le virus VIHn'est pas la cause du Sida"j'ai essayé d'y voir plus clair sans a priori et ce que je découvre est tout aussi convaincant que la version officielle.

C'est une question d'interprétation de faits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L amour donne de la force mental et physique....pour preuve lorsque qu'une femme se retrouve veuve ou enceinte ( paradox) les t4 chutent !!

WASH YOUR BRAIN!.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité yoananda

Bonjour à tous et merci de vos réponses.

Pour recentrer le débat, je vais rapeller ma question, en la précisant un peu toutefois pour que ca soit plus clair.

La question que je me pose, est de savoir si l'amour protège du SIDA lors de rapports sexuels non protégés avec un seropo.

Je pose la question parceque j'ai lu sur un autre thread que certaines personnes seroneg avaient fait l'amour sans préservatif avec des seropo (plusieurs fois puisqu'il s'agit de leur compagnon).

vla.

Donc, est-ce qu'il y a beaucoup de personnes dans ce cas de figure ?

Et je précise qu'il n'y aucun statistique officiel a ce sujet. Il y a des stats sur la contamination etc. bien sur, mais pas sur la corrélation "contamination / état amoureux" !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout depend de la maniere vous comprenez le mot sida :

si la personne a une gono ou la syphillis, amour ou pas, il y a des chances qu elle vous la refile....mais bon l infectiologie, vous savez, on ne sait pas trop si c est du lard ou cochon......

et si shypillis ou la gono n etait en fait qu une inflammation mecanique ( excusez pour le mot suivant ) : un limage ou bourrage trop violent !!

LOl

Ce n est que mon idée.......

Bon quand on sait ce qu il faut savoir sur les capotes, en gros on pourrait dire qu il ne faut plus avoir de rapports sexuels !

VIvez, sans vous angoissez et faites toujours ce qu il faut pour vous sentir bien!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

La question que je me pose, est de savoir si l'amour protège du SIDA lors de rapports sexuels non protégés avec un seropo.

j'y ai déjà répondu 2 fois. une troisième fois : NON !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...