Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

(sicnarfa @ Mercredi 08 Février 2006, 10:45)

Wallypat ,

En tout cas , çà , ce n'est pas l'effet nocebo qui l'a provoqué ..

Anthéa

J'ai 32 ans, je vis à Paris et suis séro+ depuis maintenant 5 ans. Tout a été déclenché par une crise d'herpès génital carabinée, deux tests HIV négatifs à ce moment là. Je ne parle pas des symptômes épouvantables : diarrhées permanentes, crises d'angoisse, coups de pompes inexpliqués... Puis, un an plus tard, re-test mais positif cette fois. La vie s'écroule, le monde s'écroule, l'entourage te voit déjà en train de crever... Pendant deux jours, je me suis vue mourir et exclue de la vie sociale.

Mais je suis tout à fait d'accord avec toi ! Je n'ai jamais dit que c'est l'effet nocebo qui a causé toutes les petites maladies qu'elle a pu endurées avant ce fichu test positif de séropositivité. En revanche, à compter du moment où sa séropositivité a été révélée, là, l'effet nocebo a indubitablement commencé a jouer et à aggraver la situation.

Moi, ce que je constate, c'est qu'avant ce test positif, elle souffrait de maladies communes à nombres de personnes séronégatives. Certaines personnes (séronégatives) sont plus "fragiles" (ce n'est certainement pas le bon terme Anthea, mais tu m'auras compris, il n'y a rien de négatif dans mes propos) que d'autres et subissent plus d'infections que d'autres. Bref, elle n'a qu'à les soigner comme n'importe quelle personne séronégative, sans se soucier une seule seconde de ce fichu test HIV et ne lui accorder dans son cas aucune valeur car elle n'a visiblement pas un style de vie prédisposant au sida.

Il n'en reste pas moins vrai qu'il y a un problème de santé .

Est ce qu'on peut guérir d'une maladie en faisant comme si elle n'existait pas.

Je n'ai jamais dit cela. J'ai dit que dans son cas, elle devait vivre comme si ce test HIV n'avait jamais existé. En revanche, ces problèmes de santé, qui existent, et peuvent s'expliquer et dehors de toute psychose de virus HIV ou même de stress oxydatif, doivent naturellement être soignés comme le font n'importe quelles personnes séronégatives, ces dernières ayant en outre le net avantage de ne pas en plus endurer l'effet nocebo désastreux de l'annonce d'une séropositivité (à moins de croire à 100% dans la justesse des arguments de la dissidence du sida). Raison pour laquelle elle doit définitivement oublier ce fichu test HIV. Mais je crains qu'en recourant aux drogues antivirales, même à titre transitoire, il lui sera dorénavant impossible d'oublier définitivement ce test HIV, et, partant, de se débarrasser de cet effet nocebo.

En tout cas, je suis presque sûr d'une chose : si Anthea avait continué à vivre sans accorder le moindre crédit à ce test HIV, elle n'en serait pas là aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vous êtes marrants, on ne vivra plus jamais comme "avant". Q'on croie à la thèse officielle ou pas, on est obligé de se poser des questions, c'est bien pour ça qu'on est là.

Je crois que Cheminot a bien dit qu'il ne fallait pas prendre à la légère une chute des T4, pourrais tu nous rappeler en deux mots ce que tu as dit, stp Cheminot?

et que propose-tu pour bien faire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et en fait, vous ne vous êtes jamais posé la question de savoir sur quelle base on considère comme normal un certain taux et comme pathologique un taux plus bas?

Est-ce que en vieillissant, on n'a pas ces taux qui diminue de toute façons?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

Merci à tous et toutes de vos réponses.

Sicnarfa, tu fais toujours preuve de bon sens et j'apprécie.

Wallypat, tu as très bien repris toutes les interrogations qui me torturent l'esprit. Il est clair que l'effet Nocebo est présent chez moi. Avant d'apprendre ma séropositivité et ensuite, je suis allée au plus profond de mon histoire familiale, ai dégagé énormément de choses négatives qui ont, pour la plus grande part, expliqué pourquoi j'en suis arrivée à une déficience immunitaire plutôt qu'autre chose. Il y a beaucoup de peur de la vie là dedans. Cette démarche de "nettoyage" a été progressive et difficile à traverser. Mais pas plus que de prendre de médocs! Cela m'a appris qu'il faut absolument écouter le corps et qu'en général il prévient quand quelque chose ne va pas. C'est ce qui s'est passé avec cette pneumocystose : pour en revenir à la symbolique de l'infection pulmonaire, il y a eu la grosse fatigue, une tristesse immense et une vague de déceptions par rapport à la vie quotidienne. J'ai baissé les bras, mon corps a dit "stop, j'en ai marre!" et je n'ai pas écouté... J'ai poussé jusqu'au bout et je me suis écroulée ! 4-spamafote.gif

J'ai commencé à changer complètement ma vie, ne me forçant plus à faire ce que je ne veux pas faire, continuant à travailler mais en allant à mon propre rythme, pratiquant avec assiduité mon art martial. Cela n'a pas été suffisant ; je me suis peut être accrochée à des idées fausses...

Comme le dit Pierrot, on ne vit de toutes façons plus comme avant, on se pose d'inévitables questions. Et la mienne est pour l'instant, comment faire pour limiter la casse et récupérer après cette aventure...

La réponse n'est pas loin et vous m'avez redonné du courage.

A bientôt 4-bisou.gif

Anthéa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bon ben, je reviens de la prise de sang.

J'ai bien mangé, gras et protéiné, je le sens au niveau de la ceinture,lol.

j'ai fait des bains dérivatifs, de la réfléxo, et je me suis calmé avec le sport, on envoie l'échantillon à un autre labo que le premier et on verra bien.

patience jusqu'au mois de mars.

En attendant, pour Cheminot, et pour ceux que ça intéresse, voici la proposition thérapeutique que je reçois: une prise par jour de

-stocrin, viread, et 3TC.

le but étant de remonter le taux de cd4, baisser la charge virale et prévenir d'éventuelle affections opportuniste.

Je sais pas encore trop quoi en penser, j'attends les résultats de la prise de sang, je vous tiens au courant.

Tchô, @ +

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'essaye de te répondre du mieux que je peux, Pierrot.

Le stocrin est le petit nom de l'efavirenz (ou sustiva).

D'après cette publication il est clair que l'efavirenz est fortement métabolisé par la cellule pour donner deux composés oxydés (je cite pour les spécialistes : le 8-hydroxyefavirenz et le composé hydroxylé sur le cyclopropane). Donc, a priori, l'efavirenz va renforcer le pool réducteur et diminuer le stress oxydatif puisqu'il capte les radicaux libres...mais, le dernier métabolite cité consomme aussi du glutathion. C'est donc une arme à double tranchant.

Le 3TC, je n'insiste pas, je pense que c'est le remède essentiel dans toute trithérapie, car il est réducteur et libère sans doute de nombreux composés réducteurs. Il concourt donc à diminuer le stress oxydatif

En ce qui concerne le Viread (ou tenofovir), je m'en méfie, car c'est un phosphonate, composé proche du round'up. Comme tous les alkyls phosphonates, il a des propriétés réductrices certaines, mais je n'ai pu trouver de document suffisamment précis pour le vérifier.

En tous cas... on ne donne plus d'AZT, et c'est l'essentiel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour ta réponse, Cheminot

effectivement, ma doctoresse exclu totalement l'AZT.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, tout ça est bien compliqué, dun côté jadhère à lidée que le sida est une maladie virtuelle, mais dun autre côté jai perdu du monde.

Bon daccord, ma copine a eu droit à lazt puis au ddi en protocole compassionnel, elle est morte, et cest vrai quon lui a fait peur avec une mesure de cd4 qui était à lépoque de 200 environ, donc dans son cas, je pense que le traitement la tuée.

Dautres amis son mort, mais ils navaient pas changé de mode de vie, moi oui.

Je nai aucun symptôme, si ce nest la langue blanche a certains endroit, un peu de fatigue, mais comme tout le monde, est-ce que pour ça je vais devoir prendre un traitement, tout les jours pendant des mois ??

Jai de la peine à me faire à cette idée.

Dun autre côté, le cancéreux, est-ce quil se rend compte de quelque chose avant que la tumeur lui suce tout son sang ?

Et savoir quil a un début de cancer, est-ce quil va moins tomber malade par la suite ?

Décidemment, je me trouve le cul entre deux chaises, cest inconfortable, je veux croire que cette mesure de T4 ne veux rien dire, mais dun autre côté, apparement lexpérience clinique montre que passé un certain taux, on commence à être pas bien, mais bon cest pas ce que je constate dans mon cas, 8 cd 4 et une forme olympique...allez chercher et comprendre !?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien, Pierrot, pour moi le Sida n'est pas une maladie virtuelle. C'est une maladie de la modernité, liée à l'apparition de nouvelles molécules, utilisées aussi bien en Europe qu'en Afrique. Elle correspond à un déficit métabolique grave en réducteurs. Cependant, les tests qui mettent cela en évidence, s'ils sont reliés à ce déficit, ne sont pas nécessairement signe de maladie. Pour moi, c'est le vih qui est virtuel.

Et le traitement, ma foi, s'il consiste en des substances permettant d'éviter cette baisse du taux de réducteurs, pourquoi pas... la preuve est qu'il y a très peu de mortalité en Europe. Mais tout ceci est à rapporter au fait que la période la plus meurtrière a été la monothérapie à l'AZT, qui, lui, est un superoxydant.

Si le 3TC avait existé en 1985, on n'aurait pas eu ce pic de mortalité en 1992.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne peux m empecher de penser que Cheminot est un 3tc addict............si ce medicament est si efficace en tant * qu anti-oxydant* donc anti vieilisement * naturel? * celui ci devrait etre donné pour toutes les maladies entrainant un stress oxydatif, donc 99.99% des maladies recensées.....vu que le vih n existe pas, que les tests vih ne veulent rien dire..... mais que l immunodeficience ( en t4 ou t 45 ou t 56 ou cd 19 ) existe bien et qu elle touche sous diverses formes ou de manifestations, une grande partie de la race humaine.., ma question est :

Epivir ...........papaye high tech du futur ?!!!.

puis j ai une question au sujet des tests, lol :

une reaction aux tests elisa et western blott :

EST ELLE REVERSIBLE OU DEFINITIVE ?

pour ma part je connais la reponse aussi je ne vois pas l interet de certains *dissidents* qui se font compter les tcd4 dans ce cas là :

si il y a pas de vih....il n y a pas besoin de compter les tcd4 non ?.....ils ne sont pas comptés chez les seronegatifs ( irreversibles ??)......c 'est quand meme etonnant de continuer à croire à ces sornettes......est ce que l on compte les tcd4 de toutes personnes atteintes de pneumonies ?? de lymphomes ??.....meme au cas où....., existe t il un traitement pour traiter une immuno deficience non liée au vih ??? non, donc.......

ne pas croire au vih mais croire au comptage des tcd4 sous pretexte d une grosse fatique ou d une immuno reaction aux antibios est une situation ambigue.....à quoi bon connaitre son taux de tcd4 si il existe aucun traitement pour le remonter hormis les tri therapies pour seropositif ( definitif ? ) au vih !.....

Deux etudiants en immunologie :

est ce que tu sais comment fais un seronegatif avec 120 tcd4 ??...

-heu, non dis moi !

bien il ne sait pas qu il en a 120 !

-ha, mais pourquoi on lui dit pas ?

ben, ca changerait rien car y a pas de traitement dans ces cas là...c est que pour les hiv+

-mais on lui a fais un test vih alors, vu que tu me dis que c est un seronegatif ?

non !!!

-pourquoi ?

parce qu il ne fais pas partie d un groupe à risques ! donc il est consideré comme un seronegatif....et jusqu à preuve du contraire ! non ??

ha oui, excuses j avais oublié, c est dans nos premiers cours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est vrai, Terry, que ce composé me fascine.

D'abord parce que j'ai travaillé en DEA sur les hétérocycles, et cette catégorie de molécules a toujours été mon dada.

(C'est amusant aussi de savoir qu'à 12 ans je redécouvrais intuitivement la structure de l'acide nitreux... avec lequel on fait les poppers.)

...

mais surtout parce que je ne comprends pas que personne parmi nos "pontes" ne se soit encore penché sérieusement sur ses propriétés chimiques.

Blague à part, tu sais que le 3TC est donné dans les deux maladies principales liées au stress oxydatif : le sida et l'hépatite.

Mais il a aussi des effets négatifs, sans doute parce qu'on ne recherche pas vraiment l'équilibre cellulaire lorsqu'on le prescrit, mais simplement la diminution d'une activité protéique assimilée à un "virus".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

alors pourquoi ne pas le donner pour d autres maladies ? dans un cancer, il n y a pas un processus d oxydation comme pour le sida ( c est fou d employer ce nom debile au lieu dire.....pour les lymhomes, les infections fongiques iatrogenes, les pneumonies.....c est sur que de dire sida c est un raccourci mais bon en tant que dissident on devrait repudier ce nom !) ou les hepatites ?

mon petit doigt me dit que les *pontes * de l industrie pharmaceutique sont loin d etre des abrutis et savent trés tres bien ce qu ils font à haut niveau......peut etre que ce medicament est donné qu' à certaines classes de la societe !?!

vu qu il existe des recommendations, des conduites à tenir pour soigner tel ou tel groupe de la societe, qui nous dit pas que les medecins chargés de soigner des chefs d etats ou des politiques ou des chefs de grosses entreprise n ont pas des recommendations speciales et des medicaments, comment dire, reservés ?!! lol!....ou alors un derivé est utilisé sous un autre nom ? je me demande si sur le net on trouve vraiment vraiment tout : je doute...

enfin moi je doute qu'ils soient capables de soigner un cancer du foie naissant ( à un niveau de depart minime ( hepatites donc )) avec de la lamudivine ou son descendant 3 ftc.......bon *apparement* ce truc est apparement le moins toxique des antiretroviraux ( beurk ...pire que les antibios !) ...sur la biam il y a pas pratiquement pas d effets secondaires !.

http://www2.biam2.org/www/Sub5096.html

quoi juste un ou deux qui peuvent etre mortel ........moi franchement ca donne pas envie du tout du tout !

No Thanks a lot !

en lisant vos post sur le sujet, je me demande si certains dissidents n auraient pas envie d en gober pour voir si, pris seul, les fameuses tcd4 remontent !!! lol !!

Deux dissidents :

Non le sida existe pas !

- oui, tu as raison ils nous mentent !

le vih non plus !

- virus imaginaire tu veux dire.

mais t as combien de tcd4 toi ?

-pas beaucoup, et ils continuents à chuter mais je prends un traitement homeo et des vitamines et je pete la forme !et toi ?

50, j envisage de prendre du 3tc car il parait que ca marche bien et pas trop toxique.

- ha oui ? interressant à savoir !......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah, Terry, toujours aussi prompt à monter sur tes grands chevaux.

Si je suis retourné voir ma doctoresse, c'est pas parceque je me sentais mal ni rien.

Je fais partie d'une étude de cohorte et j'avais pas envie de disparaître de l'étude, c'est tout.

Maintenant, est ce que je vais me laisser atteindre par le discours officiel, c'est mon affaire.

Ne juge pas si vite, après tout, il y a bien quelque chose, je ne suis pas du tout convaincu de la pertinence d'une tri dans mon cas, mais autant rester ouvert à tout, de toute façons je n'ai encore rien décidé.

J'attends de voir les prochain résultats, et puis après tout ça me plait d'être un cas, mais c'est pas pour ça que je vais devenir un cobaye...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

coucou je ne suis pas du tout monté sur mes grands chevaux ! je pose des questions..........je ne juge pas ta demarche....je constate que tu es persuadé qu il y a quelque chose qui fait descendre les OKCDT4+ ( pour etre précis ), je voulais alors juste te rappeler que la technique de comptage de ces cellules ne concernent que les cellules OKCDT4+ anti- vih et non pas les OKCDT4 ciruclant en général : OKCDT4+ .OKCDT4- .OKCDT4+OKCDT45. OKCDT4+OKCDT56 etc etc.......

mais en restant comme toi dans l hypothese : y a quelque chose car le taux est bas, bien dans ce cas là, cela ne veut dire qu une chose : plus de cellules eliminatrices de produits chimiques et dangeureux pour le corps humain donc plus sensibles aux effets secondaires de certaines susbtances que d autres personnes ayant un taux normal............n oublions pas que le corps humain se defend contre les bacteries exogenes mais aussi contre les substances chimiques qui peuvent le detruire ! alors dans ce cas là, est il vraiment necessaire d en rajouter une autre couche avec des susbtances dont on ne sait rien à ce jour ???

n oublions pas que pour * s'appercevoir* que l aspirine est une saloperie (qui soit disant n obtiendrais meme pas d amm si elle devait etre commercialisée à ce jour ) bourrée d effets secondaires mortels, ils ont mis plus de 50 ans !.........par contre pour les tri therapies et autres joujoux, au bout de 1 an d experimentation, ils savent qu il y a des effets secondaires dangeureux et qui touche pratiquement 70% des patients à certains degrés et que 10 % ( seulement il parait ! ) pourraient avoir de serieux problemes de santé iatrogenes.........de plus ils ne s en cachent pas........des milliers d etudes sur le net demontre clairement que ces medicament sont tres tres tres tres tres dangeureux, alors pour une fois qu ils nous disent la soit disante verité pourquoi pas les croire ?!! pour une fois !

et surtout arretez de prendre celui ci pour un con ! : des milliards d années d existence contre 2 ou 3 siècle d experimentation chimique industrielle et sanitaire : respect non !.

ils = toubibs sous les ordres de l industrie pharmaceutique !.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et surtout arretez de prendre celui ci* pour un con ! : des milliards d années d existence contre 2 ou 3 siècle d experimentation chimique industrielle et sanitaire : respect non !.

* le corps humain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu m'apprends quelque chose, je ne savais pas qu'ils ne comptaient qu'une partie des cd4, j'avais l'illusion de croire que tout était compté.

En fait, si je comprends bien, il est compté que 1- ce qu'ils PEUVENT compter, 2- ce qu'ils veulent compter.

Du coup, on se demande ce q'il reste...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Terry @ Dimanche 19 Février 2006, 15:31)

de plus ils ne s en cachent pas........des milliers d etudes sur le net demontre clairement que ces medicament sont tres tres tres tres tres dangeureux, alors pour une fois qu ils nous disent la soit disante verité pourquoi pas les croire ?!! pour une fois !

Oui, effectivement, le lecteur intéressé trouvera la liste des innombrables effets secondaires et mortels des drogues dites "antivirales" en cliquant ici.

Certes, c'est en anglais mais il n'est pas nécessaire de bien connaître l'anglais pour être impressionné et atterré par de telles listes qui ont l'air de ne jamais finir !

Raison pour laquelle j'estime pour ma part que les drogues "antivirales" ne doivent être utilisées que dans la seule mesure où malgré un retour à une vie "saine et équilibrée", le séropo continue malgré tout à faire des infections opportunistes répétées et sans cesse de plus en plus graves . Il faut alors considérer que le stress oxydatif dont souffre le séropo est hélas devenu irréversible (mais de tels cas ne sont pas du tout la norme, me semble-t-il, du moins lorsqu'on s'est définitivement arrêté de consommer des drogues récréationnelles et chimiques et que l'on a repris une vie "saine et équilibrée", le cas échéant en faisant de temps en temps des cures de certains antioxydants naturels [comme le ferait d'ailleurs n'importe quelle personne séronégative, à qui la médecine recommande également la chose, afin de préserver sa santé en général]).

Bref, pour que le recours aux drogues "antivirales" soit justifié, il faut déjà :

1) que le séropo soit malade cliniquement , c'est-à-dire qu'il souffre réellement de maladies (et donc sans avoir référence aux T4 et à la pseudo charge virale; on a en effet déjà démontré dans plusieurs topics de ce site que ces soi-disant marqueurs de l'immunodépression sont tout ce qu'on veut, sauf décisifs), ce qui me semble une évidence (condition que ne remplit pas Pierrot,visiblement)

2) et que ces maladies "opportunistes" (on dirait plutôt "exotiques" : lire ici) se répètent et deviennent de plus en plus graves, et ce malgré un retour à une vie saine et équilibrée (comme cela a déjà été souligné, la plupart [mais pas tous effectivement, ces derniers souffrant visiblement d'un stress oxydatif devenu irréversible] des séropos qui ont abandonné leurs drogues antivirales et ont adopté une vie saine et équilibrée se porte à merveille).

Il n'y a de toute façon pas le feu au lac, pour ce qui concerne Pierrot, me semble-t-il ! Sauf erreur de ma part, sa situation ne sera jamais aussi grave que celle des séropos de 1996 qui, sur leur lit de mort, ont carrément ressuscité "grâce" (et là, je le pense vraiment, quoique leur effet "Lazare" soit en grande partie expliqué parce que les séropos en question étaient ou avaient été sous AZT et en subissaient les effets mortifères) aux drogues "antivirales" (Et Cheminot en a déjà expliqué les raisons à plusieurs reprises, raisons que j'ai d'ailleurs reprises dans le cadre de cet autre post.).

Et Pierrot étant dans une "forme olympique" (comme il le dit si bien), il me semble à des années-lumières de ce cas de figure !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(pierrot @ Lundi 20 Février 2006, 01:21)

tu m'apprends quelque chose, je ne savais pas qu'ils ne comptaient qu'une partie des cd4, j'avais l'illusion de croire que tout était compté.

Je crois que cela avait déjà été souligné quelques fois déjà dans le topic de base "Le HIV ne causerait pas le sida" et entre autres au début de ce post-ci.

Sur sidasante.com, il y a plusieurs articles qu'il parle du fait que les T4 mesurés par les tests sont uniquement les T4 sanguins, lesquels représentent uniquement 2 à 3% du total des T4.

Par exemple, dans cet article-ci :

Quant au comptage des cellules T4, il ne prend en compte que les T4 qui circulent dans le sang mais pas ceux qui sont dans les tissus. Or il se trouve qu'en cas de stress les T4 se réfugient dans la moelle osseuse, où ils ne seront pas comptés, et qu'en outre 2% seulement des cellules T circulent dans le sang ! Les 98% restants sont ailleurs ! Le comptage ne signifie donc rigoureusement rien. Il compte les piétons sur les autoroutes et les automobiles sur les trottoirs !

Dès les années 70, Anthony Fauci avait mis en évidence que l'injection de cortisone dans le sang provoque le repli des cellules T dans la moelle osseuse. Cette révélation avait été considérée comme une véritable percée dans le champ de la psychoneuro-immunologie (la relation du psychisme, du système nerveux et du système immunitaire). Il se trouve en effet qu'il existe une hormone équivalant à la cortisone et qu'en cas de stress intense le cerveau produit cette hormone. La conclusion saute aux yeux : les patients déclarés séropositifs déjà fortement stressés avant même le test, puisqu'ils craignent d'être séropositifs ont déjà chassé une partie de leurs T4 sanguins dans la moelle osseuse. Le test sanguin est alors positif ! Et les voici maintenant soumis au plus intense des stress ils se savent condamnés à mort et, alors, bien entendu, les cellules T se réfugient encore davantage dans la moelle osseuse et, à mesure des tests, on n'en trouve donc plus ou presque plus dans le sang ! Il reste que Fauci, devenu l'un des grands responsables de la campagne d'intoxication « V.I.H. = SIDA = MORT », finit par dénigrer lui-même son travail antérieur. Pourquoi ? La question mérite d'être posée car, quoiqu'il puisse en dire : sa démonstration n'en demeure pas moins une évidence scientifique irréfutable. De surcroît, on sait, depuis plusieurs années, que le très hypothétique V.I.H. ne détruit pas de préférence les cellules T4 des sidaïques et que, de toute façon, ni la destruction des T4 ni le V.I.H. ne sont nécessaires et suffisants pour que se développe le syndrome. Mieux encore, chez les individus à risque, grâce à un phénomène de vases communicants, la diminution des T4 est compensée par l'augmentation des T8 et le nombre total des cellules T reste constant ! Force est alors d'en conclure que la diminution des T4 n'a rien à voir avec le V.I.H. et qu'elle a une autre cause. Le stress.

Deux remarques toutefois

1) Tout à la fin de ce passage, l'auteur dit que la cause du sida est le "stress". Pour cet auteur, le stress en question est gros le stress "psychologique".

Mais comme l'a souligné Cheminot, et c'est l'opinion de la grande majorité de la dissidence scientifique, le stress en question est le stress "oxydatif" (pour savoir ce que c'est, voir par exemple le début de ce post-ci, le passage relatif au monoxyde d'azote), ce qui n'est pas la même chose que le stress psychologique. Le stress psychologique n'agit essentiellement qu'en tant que facteur (gravement) aggravant, mais il est vrai que le stress psyclologique peut parfois à lui tout seul causer un sida. Mais ce n'est pas en soi la cause principale du sida.

2) D'après ce que j'ai lu, Anthony Fauci, qui avait découvert l'effet de la cortisone sur la chute apparente (car les T4 migrent en fait vers les tissus, soit un endroit où le nombre des T4 ne peut être mesuré par les tests) des T4 (et le stress "psychologique" produit chimiquement le même effet), est devenu actuellement l'un des bien nombreux chantres de la théorie orthodoxe du sida. Comme sa découverte est de nature à décrédibiliser dans une certaine mesure le dogme qu'il défend ardemment, il a maintenant renié le bien-fondé de sa découverte, quoique sa découverte scientifique soit maintenant universellement admise ! Il en refuse dorénavant la paternité.

PS : Pour le reste, et vu qu'il est trop tard, je posterai à un tout prochain soir un autre post sur ce sujet des T4 car j'ai relu certains articles parus sur sidasante.com, et je crois qu'il y a peut-être un début d'explication scientifique aux différents cas de séropos vivant très bien des années durant avec un taux de T4 ridiculement bas (j'avais déjà tenté d'aborder la question à la fin de ce post-ci, mais au vu de ces nouvelles lectures, il conviendrait d'y apporter de multiples précisions et corrections).

En tout cas, plus que jamais, je suis convaincu d'une chose, à savoir que la question essentielle n'est pas de savoir "Comment faire remonter ses T4" mais plutôt "Faut-il accorder autant d'importance à la mesure (de la chute apparente) des T4 tels que ceux-ci sont actuellement mesurés, lorsque le séropo en question n'a pas de raison de penser qu'il souffre encore d'un stress oxydatif plus élevé que la "normale" des gens (et la circonstance qu'il ne souffre pas ou rarement de maladies "opportunistes" le prouve justement) ?".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les maladies dites opportunistes n arrivent pas que chez les seros mais aussi à des personnes ayant ou subissant une chimiotherapie, quelque qu elle soit.......est ce que à ces personnes negatives donc ( hors groupe à risques ) les medecins leur prescrive une tri therapie à symptologie idenditique ? non ! donc aucun interet à prendre une tri therapie meme en cas d infections opportunistes.

quel est le taux de survie d un seropo atteint d un lymphome ( sans avoir pris de tri therapie avant ) ayant subis une chimio, qui a entrainé une infection à candida par exemple, et pris ensuite ( ils ont arretes les melanges des années 80 ou ils donnaient azt + chimio ) une tri therapie ?

quel est le taux de survie d un seronegatif atteint d un lymphome ayant subi une chimio, qui a entrainé une infection à candida ?

hummm

quel est le taux de survie d un tuberculeux vih+ et quel le taux de survie d un tuberculeux vih- ??

( notons au passage qu à symptologie identique chez une seropositif le traitement sera le meme mais avec des doses plus elevées et la therapie durera plus longtemps que chez un seronegatif )

là aussi sur le net, par le biais etudes , il est clairement demontré qu il vaut mieux s abstenir........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais comment accorder de l importance aux t4.......sachant que tout peut les faire varier, le stress avant le prelevement surtout !!!! puis ces chiffres changent tous les jours........c est comme pour les leucocytes et les globules rouges............le comptage des tcd4 realisés chez les seropos est une ENCULERIE DE PREMIERE CLASSE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...